L'AIR DU TEMPS

L'AIR DU TEMPS

HISTOIRE - À partir de 2016...


Le monde au XXIe siècle

 

 

 

21 ème siècle - Juin 2017

 

 

Ce qui se dessine dans le monde d'aujourd'hui :

 

 

- En France, la fin des familles politiques traditionnelles

 

 

- Dans le monde, la montée du terrorisme de l'État-Islamique

 

 

- Un monde qui devient "multipolaire" (sans superpuissance) avec pour l'heure l'Amérique qui se repli, depuis l'élection de son président, Donald Trump et crée, à cette heure, au moins autant d'instabilité que d'opportunités

 

 

- Le réchauffement climatique qui engendre aussi des réfugiés "climatiques". Le nombre de déplacés à cause du climat pourrait atteindre 250 millions d'ici 2050 selon l'ONU.

 


05/06/2017
0 Poster un commentaire

le Progrès du lundi 26 décembre 2016

 

 

 

Cet article résume bien la situation du monde en cette fin d'année 2016 (c42)

 

 

 

 

VATICAN - MESSAGE DU PAPE "URBI ET ORBI"

 

 

"Que les armes se taisent"

 

 

François a appelé à faire taire les armes dans le conflit syrien et à écrire une "nouvelle page de l'Histoire" israélo-palestinienne. Il a aussi exprimé une pensée pour les victimes du terrorisme.

 

 

Il est temps que les armes se taisent définitivement et que la communauté internationale s'emploie activement pour qu'on arrive à une solution s'emploie activement pour qu'on arrive à une solution négociée" en Syrie. C'est le message du pape François délivré hier depuis le Vatican lors de la traditionnelle allocution de Noël "Urbi et orbi".

 

 

 

"Trop de sang versé"

 

En Syrie, où la guerre dure depuis plus de cinq ans, "trop de sang a été versé. Surtout dans la ville d'Alep, théâtre ces dernières semaines d'une des batailles les plus atroces, il est plus que jamais urgent qu'assistance et réconfort soient garantis à la population civile à bout de forces, en respectant le droit humanitaire", plaide le souverain pontife.

 

 

Devant des dizaines de milliers de fidèles rassemblés sur la place Saint-Pierre de Rome, le pape argentin, 80 ans, a aussi, lors de son message "à la ville et au monde", espéré "la paix" en Terre Sainte : "Qu'Israéliens et Palestiniens aient le courage et la détermination d'écrire une nouvelle page de l'Histoire, où haine et vengeance cèdent la place à la volonté de construire ensemble un avenir de compréhension réciproque et d'harmonie".

 

 

Vendredi, l'abstention des États-Unis lors d'un vote au Conseil de sécurité a permis l'adoption de la première résolution de l'Onu depuis 1979 condamnant Israël pour sa politique de colonisation. "Décision biaisée et honteuse", selon le gouvernement israélien de Benjamin Netanyahou, alors que les Palestiniens se félicitaient de la décision de l'ONU.

 

 

 

Instabilité du monde

 

Sud-Soudan, République démocratique du Congo, Ukraine, Corée, Venezuela..., le souverain pontife a passé en revue l'instabilité dans le monde, appelant notamment à une "concorde retrouvée" en Irak, en Libye et au Yémen, "où les populations pâtissent de la guerre et d'atroces actions terroristes". "Paix aux hommes et aux femmes des différentes régions de l'Afrique, particulièrement au Nigeria, où le terrorisme fondamentalisme exploite aussi les enfants pour perpétrer horreur et mort [...] Paix à qui a perdu un être cher à cause d'actes atroces de terrorisme, qui ont semé peur et mort au coeur de tant de pays et de villes", a plaidé le pape.

 

 

En Allemagne, pays meurtri le 19 décembre par un attentat au camion-bélier à Berlin revendiqué par le groupe État islamique, qui a fait douze morts, les homélies lors des messes étaient empreintes d'évocation des "attaques terroristes". Une atmosphère résumée par l'évêque catholique de Rotenbourg, ville du sud-ouest de l'Allemagne : "Noël porte cette année une blessure profonde".

 


26/12/2016
0 Poster un commentaire

semaine du 15 au 22 février 2016 - La Tribune - le Progrès

 

J'abandonne aujourd'hui cette rubrique du journal jour par jour, pour alimenter plutôt toutes les autres (de l'information dans chaque pays, des avancées technologiques, de la médecine, du climat etc.), toujours au travers du journal du jour, mais dans la chronologie des événements pour chacune des rubriques. Pour ceux qui sont intéressés, les deux principales rubriques concernées sont :

 

 

 

- INFO-HISTOIRE

 

 

 

- SAVOIR-DECOUVERTES

 

 

 

 

news-1074604_960_720.jpg

 

 

 

 

 

Jeudi 18 février 2016

 

 

SPORT - La capitale a un an pour convaincre face à Rome, Los Angeles et Budapest. Comment Paris veut  gagner les jeux olympiques. Un budget limité, des infrastructures déjà existantes et des épreuves qui se déroulent dans des sites de rêve : Paris a dévoilé hier son projet olympique. La candidature coûte 60 millions.

 

 

 

 

 

TURQUIE - Voiture piégée. Ankara subit un nouvel attentat. Au moins 28 personnes ont été tuées et 61 blessées, hier soir dans la capitale turque suite à l'attentat à la voiture piégée qui visait des véhicules de l'armée. La capitale turque est prise dans la spirale infernale des attentats. Selon le gouverneur de la capitale turque Mehmet Kiliçlar, cet attentat a visé un convoi de bus de l'armée près de la place Kizilay, où sont localisés de nombreux ministères, l'état-major des armées et le Parlement turc. L'attaque s'est produite alors que ces véhicules de personnels militaires étaient stationnés à un feu rouge.

 

 

 

 

AFRIQUE - Climat. La sécheresse menace des millions d'enfants. "C'est une situation sans précédent et la survie des enfants dépend des actions qui sont prises maintenant". Par des mots simples mais graves, l'Unicef a alerté, hier, sur la situation climatique en Afrique, et ses conséquences notamment pour les enfants : près d'un million d'entre-eux, essentiellement en Afrique de l'Est et australe, sont touchés par la malnutrition aiguë sévère en raison de la sécheresse qui touche le continent.

 

 

Depuis deux ans, le volume des précipitations est bien inférieur à la moyenne dans ces régions d'Afrique et les récoltes sont maigres, la faute notamment au courant chaud El Nino. Quel secteurs sont les plus touchés ? Le Lesotho, le Zimbabwe et plusieurs provinces sud-africaines ont déjà déclaré l'état de catastrophe naturelle. L'Onu estime que 14 millions de personnes pourraient manquer de nourriture en 2016 en Afrique australe en raison des maigres récoltes de l'an dernier combinées à cette grave sécheresse.

 

 

En Afrique de l'Est, l'Ethiopie est sévèrement touchée avec 18 millions de personnes qui devraient avoir besoin d'aide alimentaire d'ici la fin de l'année.

 

 

 

 

 

CHINE - Missiles déployés sur une île. La Chine a déployé des missiles sol-air sur une île de mer de Chine méridionale dont ses voisins - Taïwan, Vietnam, Malaisie... - lui disputent la souveraineté, ont assuré les autorités taïwanaises hier. Pékin a soutenu son droit de construire des systèmes "d'autodéfense" dans cette région stratégique.

 

 

 

 

 

AUTRICHE -  Un quota de migrants par jour. L'Autriche va limiter à partir de demain l'entrée des migrants sur son territoire à 80 demandeurs d'asile par jour, et à 3 200 personnes en transit. Au-delà, le principal pays de passage en Europe centrale bloquera à ses frontières les migrants dépassant ces quotas. La mesure, en vigueur jusqu'à nouvel ordre, pourrait causer un engorgement à la frontière slovène, par où arrivent la quasi-totalité des migrants.

 

 

 

 

 

BRUXELLES - Brexit, migrants. Un sommet européen de tous les dangers. Le sommet européen qui s'ouvre aujourd'hui à Bruxelles est celui de tous les dangers. Il s'annonce crucial pour l'avenir de l'Union européenne (UE). Les chefs d'Etat et de gouvernement des 28 pays membres de l'UE vont débattre pendant deux jours du risque de Brexit (sortie de l'Union) et de l'afflux de migrants, deux crises qui menacent l'édifice européen. Cependant, la réunion prévue aujourd'hui entre 11 pays de l'UE "volontaires" pour se répartir davantage de réfugiés arrivant de Turquie a été annulée suite à l'attentat d'Ankara. François Hollande, Angela Merkel, ou encore le Premier ministre turc Ahmet Davutoglu devait y particIper, quelques heures avant la tenue du sommet.

 

 

 

Demandes "justifiées" pour Angela Merkel. Etant donné les événements en Turquie, l'attention des dirigeants européens devraient donc se concentrer sur la question du Brexit. Les négociations se sont poursuivies hier sur un projet d'accord qui tentera de convaincre les Britanniques de ne pas claquer la porte. David Cameron veut obtenir de ses partenaires européens des concessions afin d'être en position de force pour appeler ses concitoyens à voter oui au maintien du Royaume-Uni. Angela Merkel a donné raison à David Cameron hier, ouvrant la voie à un compromis. La chancelière allemande a jugé que de nombreuses demandes britanniques étaient "justifiées et compréhensibles".

 

 

 

 

SOCIAL - Avant-projet de loi. 35 heures, licenciement, référendum : les propo-sitions-chocs d'El Khomri. Les propositions de Myriam El Khomri pour l'organisation du travail ont été transmises au Conseil d'Etat, qui doit remettre son avis le 4 mars. Assouplissement des 35 heures dans l'entreprise, référendum pour valider les accords collectifs, plafonnement des indemnités prud'homales de licenciement : la future réforme du droit du travail, qui sera l'une des dernières du quinquennat de François Hollande, est soumise aux derniers arbitrages avant sa présentation en mars.

 

 

 

 

GOUVERNEMENT - COP 21 : Royal récupère la présidence. La ministre de l'Environnement Ségolène Royal va prendre la présidence de la COP 21, et succéder à Laurent Fabius. Celui-ci avait renoncé à la fonction après la polémique créée par sa volonté de cumuler la présidence du Conseil constitutionnel et celle de la COP 21. L'Elysée a confirmé cette désignation, sans pouvoir donner de date pour son officialisation. Ce mandat doit durer jusqu'à la COP 22 de Marrakech, en novembre.

 

 

 

 

 

SANTE - Avance de frais. Tiers payant, mode d'emploi. L'Assurance-maladie et les complémentaires santé ont présenté hier les modalités pratiques de la mise en oeuvre de la dispense d'avance de frais chez le médecin. Objectif : rassurer les médecins et les convaincre de pratiquer le tiers payant. Hier, l'Assurance-maladie et les complémentaires santé ont présenté le dispositif technique permettant sa mise en oeuvre.

 

 

 

 

 

SECURITE ROUTIERE - Nouvelles questions. Le code de la route dépoussiéré. Il n'avait pas changé depuis 1998. L'examen théorique du permis de conduire va bientôt être "dépoussiéré", a annoncé hier la Sécurité routière. A partir du 18 avril, il s'appuiera sur 1 000 nouvelles questions, entièrement réécrites, qui porteront notamment sur les premiers secours et l'écologie, avec pour la première fois des vidéos.

 

 

 

Le nouvel examen du code prendra en compte la capacité des conducteurs à "percevoir les risques", notamment ceux liés "aux usagers vulnérables" (piétons, cyclistes), leurs connaissances sur les nouvelles technologies (radars à distance, système eCall, etc...), a expliqué le délégué interministériel chargé de la Sécurité routière, Emmanuel Barbe.

 

 

 

 

 

Mercredi 17 février 2016

 

 

POLITIQUE - Campagne présidentielle 2012. Nicolas Sarkozy, une deuxième mise en examen. Déjà poursuivi dans l'affaire des écoutes de l'Elysée, Nicolas Sarkozy a été mis en examen pour financement illégal de campagne présidentielle 2012 dans l'enquête sur les fausses factures de Bygmalion. 

 

 

 

 

 

EGYPTE - Décès. Boutros-Ghali, le visionnaire de l'ONU. Brillant intellectuel, francophone et francophile, Boutros-Ghali, qui est mort hier en Egypte à 93 ans, a été le premier Africain secrétaire général de l'ONU. Avec la disparition de Boutros  Ghali, la paix et la francophonie ont perdu un grand défenseur.

 

 

 

 

 

EUROPE - Juncker exclut un Brexit. Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, a exclu hier toute sortie de la Grande-Bretagne de l'Union européenne. "Nous n'avons pas de plan B, nous avons un plan A. La Grande-Bretagne restera dans l'Union européenne et sera un membre constructif et actif de l'Union", a martelé Jean-Claude Juncker avant de recevoir le Premier ministre britannique David Cameron.

 

 

 

Tusk contre la sortie de la Grèce de Schengen. Le président du Conseil européen Donald Tusk, qui effectue une tournée en Europe avant le sommet européen de demain de vendredi, a évoqué hier à Athènes "les discussions autour d'une possible sortie de la Grèce de Schengen, pensant que c'est la solution. Exclure la Grèce de Schengen ne résout aucun de nos problèmes", a-t-il souligné.

 

 

 

 

 

GRECE - Migrants : quatre "hotspots" sont prêts. Quatre des cinq "hotspots" d'enregistrement des migrants prévus sur les îles grecques situées face à la Turquie sont "prêts à fonctionner et à accueillir les réfugiés", a annoncé mardi le ministre de la Défense grec Panos Kammenos à Athènes. Il s'agit des centres de Lesbos, Chios, Leros et Samos. Le cinquième à Kos, où une partie de la population fait de la résistance, sera prêt "dans cinq jours", a promis M. Kammenos.

 

 

 

 

 

SYRIE - La Turquie favorable à une intervention militaire au sol. La Turquie est favorable à une intervention militaire terrestre en Syrie, seule capable à ses yeux de mettre un terme à la guerre civile en cours, mais uniquement aux côtés de ses alliés, a indiqué hier un haut responsable turc. Il a toutefois confirmé qu'il n'était pas question pour la Turquie de se lancer seule dans une telle intervention. Samedi, le ministre turc des Affaires étrangère Mevlüt Cavusoglu avait déclaré que la Turquie et l'Arabie saoudite pourraient mener une intervention terrestre contre Daech en Syrie.

 

 

 

 

 

AUTRICHE - Introduction de contrôles aux frontières. L'Autriche a annoncé hier l'introduction prochaine de contrôles à douze points de passage de ses frontières avec l'Italie, la Slovénie et la Hongrie pour "freiner" les entrées de demandeurs d'asile sur son territoire. Par ailleurs, les gouvernement autrichien annoncera aujourd'hui l'entrée en vigueur d'un quota journalier d'entrées de demandeurs d'asile sur son territoire dont le niveau sera fixé après concertation avec les autorités slovènes.

 

 

 

 

 

PETROLE - Arabie et Russie d'accord pour geler la production. L'Arabie saoudite et la Russie, les deux premiers producteurs de brut dans le monde, sont convenues mardi de geler leur production à ses niveaux de janvier, dans une tentative de stabiliser un marché plombé par un excès de l'offre. Le marché n'a cependant pas réagi positivement à l'annonce car il attendait un réduction, et non un gel, de la production au moment où l'offre atteint un niveau record.

 

 

 

 

 

CANADA - Il faudra une autorisation pour visiter le pays. Le Canada va resserrer ses règles d'entrée sur son territoire dès le 15 mars prochain, ce qui obligera les voyageurs originaires de pays normalement exemptés de visas, tels que les Etats européens, à demander une "Autorisation de voyage électronique" (AVE) payante. Les touristes devront désormais s'enregistrer en ligne et défrayer des coûts de 7 dollars canadiens (4,50 €). Une fois le formulaire électronique rempli, l'autorisation de se rendre au Canada, ou simplement d'y transiter, sera adressée par courriel et sera en vigueur pendant cinq ans.

 

 

 

 

 

POLITIQUE - Gouvernement. Chantiers express pour Valls III. Le gouvernement remanié de Manuel Valls a quatorze mois pour agir. Est-ce possible de faire des réformes d'envergure en quatorze mois ? Remanié la semaine dernière, le gouvernement se réunit pour la première fois en Conseil des ministres ce matin. Il lui reste quatorze mois pour "agir et réformer" selon les termes de François Hollande dans trois secteurs prioritaires : la sécurité, l'emploi et l'environnement.

 

 

 

 

 

ENERGIE - Turbulences. EDF veut des hausses de tarifs. Très endetté, l'électricien va réduire ses investissements et ses effectifs. Et réclame une hausse du tarif de l'électricité. Deux réacteurs nucléaires doivent fermer dans les dix ans à venir. La loi de transition énergétique obligera EDF à fermer deux des 58 réacteurs nucléaires français lors de la mise en service de l'EPR de Flamanville (Manche), repoussée à 2018. Pour remplacer le parc nucléaire actuel à l'horizon des années 2030, EDF travaille déjà sur trois types de réacteurs, dont un mini-EPR franco-britannique.

 

 

 

 

 

TELECOMS - Progression. Orange a triplé ses bénéfices. Le rachat de Bouygues Telecom par Orange se précise, mais aucune décision ne sera prise avant "plusieurs semaines", a annoncé hier le PDG Stéphane Richard lors de la présentation de ses résultats annuels. En attendant de concrétiser - ou non- cette union, le groupe a prouvé hier qu'il avait les reins très solides et que les restructurations opérées opérées par sa direction ont permis de remettre les comptes à flot. Le bénéfice net a été multiplié quasiment par trois en 2015 par rapport à 2014, à 2,65 milliards d'euros. Sur l'ensemble de l'année, Orange a réalisé un chiffre d'affaires de 40,24 milliards d'euros (-0,1 %).

 

 

 

 

 

SANTE - Hausse des greffes en 2015. Le nombre de greffes poursuit son essor en France, avec davantage de greffes de rein grâce à des donneurs vivants mais, dans le même temps, la liste d'attente pour les transplantations d'organes ne cesse de s'allonger. L'an dernier avec 5 746 greffes d'organes, l'objectif fixé pour fin 2016 a été atteint avec un an d'avance. Dans le même temps, 21 378 personnes figurent sur liste d'attente.

 

 

 

 

 

Mardi 16 février 2016

 

 

TERRORISME - Eagles of Death Metal. Trois mois après le drame, le concert choc et le malaise. Moins de 100 jours après les attentats et l'attaque au Bataclan, le groupe américain Egles of Death Metal revient à Paris "terminer son concert". Faut-il y retourner ? Les survivants sont partagés, les psychologues mal à l'aise.

 

 

 

 

 

SYRIE - Combats. L'avancée kurde compromet la coalition. Décidément chaque jour apporte son lot de complications en Syrie. Il faut désormais compter avec quatre protagonistes sur le terrain des combats : le régime de Bachar al-Assad soutenu par les Russes et les Iraniens ; la rébellion sunnite appuyée par les Turcs et les Saoudiens et en sous-main les Occidentaux ; Daech qui peut compter sur sa logistique en Irak ; les forces kurdes galvanisées par la réunification de leurs mouvements et aidées par leurs "frères" du Kurdistan irakien et des mouvements autonomistes en Turquie, ce qui énerve Ankara. (Suite de l'article dans la rubrique "INFO-HISTOIRE", sous-rubrique "Crise syrienne" du blog)

 

 

 

 

 

BELARUS - L'UE lève les sanctions. L'Union européenne a décidé hier de lever la plupart des sanctions qu'elle avait décrétées contre 170 personnalités bélarusses, dont le président Alexandre Loukachenko au pouvoir depuis 1994, pour l'encourager à faire davantage sur les droits de l'Homme.

 

 

 

 

 

EUROPE - Brexit : le risque est "réel". Le président du Conseil européen, Donald Tusk, a estimé hier que l'UE traverse un "moment critique" et que le risque d'un éclatement de l'Europe est "réel". La faute notamment au Royaume-Uni qui met la pression en menaçant de sortir de l'Union avec son "Brexit" pour renégocier les termes de son adhésion.

 

 

 

 

 

AGRICULTURE - Mobilisation. Les paysans français ne désarment pas. Les agriculteurs qui dénoncent les cours trop bas de leurs productions, ont mené plusieurs actions hier un peu partout en France alors que se déroulait un Conseil européen - décevant - à Bruxelles.

 

 

Espagne : la contestation monte dans le "potager de l'Europe". La province d'Almeria compte 14 000 maraîchers qui font travailler 60 000 personnes, immigrées pour la plupart. Des producteurs remettent en question un modèle d'agriculture productiviste poussé à ses extrêmes dans le sud de l'Espagne considéré comme le potager de l'Europe. "Les multinationales nous étranglent", renchérit Miguel Rubio, 60 ans, à la tête de 4 hectares. "On me paie si mal mes concombres et aubergines que je suis obligé de produire toujours plus, comme les autres. Cela génère encore plus d'excédents et fait encore baisser les prix : un système de non-sens !"

 

 

 

 

 

CLIMAT - Laurent Fabius renonce à présider la COP 21. Dans un courrier adressé à l'Elysée, l'ex ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius renonce à cumuler la présidence du Conseil Constitutionnel avec celle de la COP 21 (Climat) qu'il devait conserver jusqu'en novembre. Ce cumul faisait polémique après son départ du Quai d'Orsay, la ministre de l'Ecologie Ségolène Royal ayant demandé clarification.

 

 

 

 

 

ISRAEL - Ehud Olmert dort en prison. A 70 ans, Ehud Olmert, connu pour son goût du luxe, a découvert l'austérité de la prison Maasiyahu de Ramleh où il purge depuis hier une peine de 19 mois pour corruption. L'ancien  Premier ministre israélien, qui avait succédé à Ariel Sharon en 2006, est accusé d'avoir reçu des pots-de-vin et d'entrave à la justice. Olmert est arrivé en voiture par l'arrière de l'établissement tentant d'éviter la majorité des équipes de télévision qui retransmettaient l'événement en direct.

 

 

 

 

 

VATICAN - Document inédit. Jean-Paul II, pape amoureux ? Un document de la BBC inédit diffusé aujourd'hui sur Arte révèle "l'amitié intense" entre le pape et une philosophe américaine mariée. Leur relation épistolaire a duré 30 ans.

 

 

 

 

Lundi 15 février 2016

 

 

ECONOMIE - Marchés. Ce qu'il faut craindre de la crise boursière. A la baisse depuis le printemps 2014, les marchés, européens et asiatiques notamment, ont encore dégringolé la semaine dernière. Une perte de confiance qui pourrait se répercuter sur les ménages.

 

 

 

"La croissance mondiale sera décevante et inégale en 2016. Les perspectives à moyen terme se sont assombries aussi, parce que la faible productivité, la population vieillissante et les suites de la crise financière mondiale freinent la croissance". Christine Lagarde Présidente du Fonds monétaire international (FMI), le 30 décembre 2015

 

 

 

 

 

PROCHE-ORIENT - Nouveaux bombardements. Syrie : l'accord de cessez-le-feu est déjà menacé. Quatre jours après l'accord de cessation des hostilités conclu par le Groupe international de soutien à la Syrie, de nouvelles offensives d'Ankara et de Moscou mettent en péril le processus de paix.

 

 

 

 

 

AFGHANISTAN - 2015, année sanglante. 11 002 civils touchés, dont 3 545 morts : 2015 a été l'année la plus sanglante pour les civils en Afghanistan depuis que l'ONU a commencé en 2009 à compter les victimes du conflit. L'organisation attribue cette hausse (+ 4%) à l'augmentation des attaques des talibans dans les villes.

 

 

 

 

 

ROYAUME-UNI - Crise du logement à Londres. Manifestations, étudiants en grève des loyers : la colère gronde chez les Londoniens, exaspérés par la hausse sans fin des prix du logement qui pousse les locataires vers des biens toujours plus petits. Londres (8,6 millions d'habitants) accueille chaque année quatre fois plus de nouveaux résidents (environ 100 000) que ne sont construits de logements.

 

 

 

 

 

POLITIQUE - Les Républicains. La feuille de route très à droite de Sarkozy. La ligne du parti LR sera clairement à droite : ainsi en a décidé Nicolas Sarkozy qui soumet ses propositions au vote des adhérents. Ses rivaux à la primaire, absents lors de son discours, ne se sentent pas liés par ce texte. Jean-François Copé candidat à la primaire. Il l'a confirmé hier soir au journal télévisé de France 2.

 

 

 

 

 

SANTE - Médicament. Une enzyme pour soigner l'apnée du sommeil. La découverte des effets de l'enzyme AMPK pourrait déboucher sur la mise au point d'un médicament. Un gain considérable pour le confort des malades et les comptes de la Sécu. C'est une excellente nouvelle pour les millions de Français qui souffrent d'apnée du sommeil : des chercheurs écossais viennent de découvrir le rôle majeur d'une enzyme, l'AMPK dans la régulation des flux respiratoires du dormeur. (Suite de l'article dans la rubrique "SAVOIR-DECOUVERTES", sous-rubrique "Médecine, santé" du blog)

 

 

 

 

 

ENVIRONNEMENT - Marche blanche contre les pesticides à Bordeaux. Plusieurs centaines de personnes ont participé hier à Bordeaux à une "marche blanche" pour sensibiliser le public aux dangers des pesticides. Cette manifestation était organisée à peine deux semaines après la diffusion de l'émission "Cash investigation", qui pointait du doigt des multinationales de l'agrochimie comme Bayer, Monsanto ou Syngenta.

 

 


17/02/2016
0 Poster un commentaire

semaine du 8 au 14 février 2016 - La Tribune - le Progrès

 

 

 

 

Journaux4.jpg

 

 

 

 

Dimanche 14 février 2016

 

SOCIETE - Liberté d'expression. Culture : la justice morale des nouveaux censeurs. Il n'est pas interdit d'interdire le sexe ou la violence. Le cinéma et la chanson sont la cible régulière d'actions en justice, tandis que les internautes sont privés de contenus par Facebook. 

 

 

 

Gérard Lenne, membre de la commission de classification des oeuvres du Centre national du cinéma. "Il faut sortir du flou juridique pour mieux protéger les oeuvres".  François Margolin a dénoncé comme "un acte de censure" l'interdiction aux moins de 18 ans de son documentaire Salafistes. Doit-on lui donner raison ? Au sein de la commission de classification, il y a eu des partisans d'une interdiction totale ; une interdiction au moins de 18 ans, accompagnée d'un avertissement, a finalement été préconisée. Il ne s'agit pas de censure. Il n'y a plus en France d'interdiction totale depuis Jack Lang, qui avait décidé, au début des années 80, qu'il n'y aurait plus de censure, au nom de la liberté de penser, de créer des films et de les diffuser.

 

 

 

Faut-il s'inquiéter d'une atteinte à la liberté de création avec la multiplication des actions en justice visant les films ? Les textes de loi sont à la fois coercitifs et flous : le code pénal ne définit pas ce qu'est une image pornographique, ni ce qui constitue une atteinte à la dignité humaine. Comme ils ne sont pas clairs, ils peuvent donner lieu à des décisions de justice régressives. Il faudrait sortir de ce flou pour mieux protéger les oeuvres.

 

 

 

Ni les livres, ni les disques, ni les spectacles ne sont soumis à autorisation préalable du ministère de la Culture. Faut-il abandonner la classification ? La France est aujourd'hui beaucoup plus libérale que les pays anglo-saxons, plus puritains et restrictifs. Aux Etats-Unis, ce sont les distributeurs et les producteurs qui s'auto-contrôlent. L'Espagne n'a pas d'interdiction : elle déconseille. Cela ne protège pas mieux les oeuvres mais renvoie chacun à sa propre responsabilité. C'est une piste intéressante, car tout le monde n'est pas égal devant un film, selon son milieu, sa culture. Recueilli par N.C.

 

 

 

"Il est ahurissant que tant de films, salués dans les plus grands festivals et qui n'ont heurté la sensibilité de personne, sinon les promoteurs d'un nouvel obscurantisme, puissent être interdits au public. C'est notre vision du monde qui est heurtée, alors que la liberté de création est violemment bafouée". ARP et SRF, sociétés des auteurs, réalisateurs et producteurs de films

 

 

 

 

 

ALLEMAGNE - Contacts nourris et promesses d'aide entre Berlin et Ankara. Angela Merkel dans la nasse turque. La chancelière a promis à des électeurs une réduction drastique du nombre d'entrées de réfugiés sur le territoire allemande. Confrontée à l'immobilisme européen, elle a été contrainte de faire de la Turquie son principal partenaire. Angela Merkel a décidé de faire de la Turquie un allié dans la crise migratoire.

 

 

 

Migrants : Manuel Valls reste ferme. Manuel Valls a tracé hier une ligne de fermeté de la France sur l'accueil des migrants en Europe, se disant défavorable à un mécanisme permanent défendu par la chancelière Angela Merkel et à aller plus loin que le quota français de 30 000 réfugiés. "Je ne pense pas qu'il y ait aujourd'hui de majorité en Europe pour imposer un mécanisme permanent de relocalisation. Les solutions sont en Turquie, en Jordanie, en Méditerranée. Mails il faut un message clair qui dise "maintenant, nous n'accueillons plus de réfugiés", a-t-il insisté.

 

 

 

 

 

INTERNATIONAL - Moscou brandit le spectre d'une nouvelle guerre froide. Le Premier ministre russe a dénoncé hier "une politique inamicale [...] de l'Otan vis-à-vis de la Russie". "Nous avons glissé dans une période de nouvelle guerre froide", a déclaré Dmitri Medvedev à la Conférence de sécurité de Munich, en Allemagne. Lors de ce forum annuel de décideurs politiques, le Russe a expliqué que l'Occident a créé une "ceinture d'exclusion" de la Russie. En cause, la politique de l'Union européenne de renforcement du partenariat avec d'ex-républiques soviétiques et le partenariat avec l'Ukraine à l'origine du conflit qui empoisonne les relations russo-occidentales.

 

 

 

 

 

ROYAUME-UNI - Washington contre le "Brexit". John Kerry tente de recoller les morceaux afin d'empêcher le divorce entre le Royaume-Uni et l'Union européenne. "Les Etats-Unis ont un intérêt profond dans votre succès (européen), tout comme dans le maintien d'un Royaume-Uni très fort au sein d'une Union européenne forte", a déclaré le chef de la Diplomatie américaine. Un référendum est prévu cette année ou en 2017 sur une sortie du pays de l'UE.

 

 

 

 

SYRIE - La Turquie bombarde des secteurs kurdes dans le nord de la Syrie. La Turquie a bombardé samedi des secteurs du nord de la Syrie contrôlés par les forces kurdes, des frappes qui devraient encore un peu plus compliquer la donne en vue d'un dénouement de la crise. Les Etats-Unis ont exhorté samedi la Turquie à cesser ses tirs d'artillerie visant des forces armées des Kurdes de Syrie et celles du régime syrien.

 

 

 

 

 

PROCHE-ORIENT - Nouvelle barrière. Israël : le mur sur tous les fronts. Benjamin Nétanyahou est décidé à isoler hermétiquement Israël afin de protéger son pays des "bêtes sauvages qui vivent dans notre environnement", selon son expression. Pour illustrer sa stratégie qui vise à conter notamment les attaques de Daech, le Premier ministre israélien a inauguré cette semaine le premier tronçon d'une "clôture de sécurité" de 6 mètres de haut, bardée d'électronique dernier cri et équipée de postes de surveillance, le long de sa frontière orientale avec la Jordanie. (Suite de l'article dans la rubrique "INFO-HISTOIRE", sous-rubrique "Conflit israelo-palestinien"  du blog)

 

 

 

 

 

POLITIQUE - Les Républicains. A droite, le tempo s'accélère. Nicolas Sarkozy fixera ce matin, devant le conseil national, les grandes orientations pour le mouvement. Mais pour les candidats aux primaires, le projet du parti sera déterminé par celui qui les gagnera.

 

 

 

 

SECURITE - Terrorisme. Valls : l'Europe sera encore frappée, "c'est une certitude". On a beau doter les Etats d'arsenal sécuritaire très poussé, rien ne leur fera toucher du doigt l'invulnérabilité, selon Manuel Valls. Présent hier à la Conférence sur la sécurité de Munich (Allemagne), le Premier ministre a voulu lancer un avertissement en forme de devoir "de vérité à nos peuples : il y aura d'autres attaques, des attaques d'ampleur, c'est une certitude".

 

 

 

Pour le chef du gouvernement, ce constat est à mettre en parallèle au contexte actuellement traversé. "Nous sommes entrés dans une nouvelle époque caractérisée par la présence durable de l'hyperterrorisme. Un hyperterrorisme  qui se trouve à la confluence d'un pseudo-messianisme religieux et de l'usage de la terreur de masse", a-t-il affirmé lors de ce "Davos de la sécurité".

 

 

 

"Nous devons être pleinement conscient et agir avec une très grande force et une très grande lucidité. Je le redis devant vous : nous avons changé d'époque", a-t-il ajouté lors d'une table ronde à laquelle participait notamment son homologue russe Dimitri Medvedev.

 

 

 

Ce dernier a d'ailleurs été visé par une déclaration sur les bombardements massifs en Syrie de l'armée russe : "La France respecte la Russie et ses intérêts, [...] mais nous savons que pour retrouver la voie de la paix et de la discussion, les bombardements de la population civile doivent cesser". Faute de quoi, le recrutement et la radicalisation contre l'Occident de la part des djihadistes continueront encore et encore.

 

 

 

 

Samedi 13 février 2016

 

CHOMAGE - Notre pays fait beaucoup moins bien que ses voisins. Emploi : pourquoi la France reste à la traîne. EN 2015, l'économie française a créé 47 000 emplois alors qu'il en faudrait plus de 150 000 pour faire baisser le chômage. La rigidité du marché du travail et les charges sociales sont pointées du doigt.

 

 

 

Marc SIMONCINI, Fondateur de Meetic et de Sensee. "L'Etat ne s'intéresse pas assez aux petites entreprises". La France peine à créer des emplois... "Le nombre d'emplois privés en France, c'est environ 15 millions. C'était pareil il y a cinq ans. Pendant ce temps le chômage a continué à augmenter... La conclusion est limpide : le système ne marche plus".

 

 

Vous êtes entrepreneur dans le numérique. Ce secteur peut-il contribuer à créer des emplois ? "Avec le numérique, on va embaucher des ingénieurs, là où on embauchait des ouvriers. Ce sera pareil partout dans le monde : soit on se lamente, soit on accepte. De toute façon, ces innovations-là vont s'imposer à nous, alors il faut y aller à fond".

 

 

 

Que fait l'Etat dans tout cela ? "Pendant qu'il y a des grandes entreprises qui tombent, il y an a des milliers qui poussent. Or, l'Etat ne s'intéresse pas assez aux petites entreprises. La moitié des moyens de l'Etat est affectée à sauver 150 grands groupes. L'Etat applique indifféremment les lois, les règles, les normes à des start-up et à de grands groupes".

 

 

 

Comment faire pour aider ces petites entreprises ? "Les gens ont envie d'innover, de créer leurs entreprises. Mais la clé, c'est l'investissement. Il faut que les chefs d'entreprise soient assurés qu'à la fin ils vont gagner de l'argent. Et qu'il leur en restera après l'impôt !

 

 

 

Qu'est-ce que vous attendez de la réforme du code du travail ? "On ne touche ni la durée légale, ni au smic, ni au RSA... Je serais très étonné que ça change grand-chose. De toute façon, le marché est toujours avant les lois. Le numérique permet de sortir du salariat sans toucher aux lois..." Propos recueillis par Ryad Benaidji

 

 

 

 

 

AMERIQUE CENTRALE - Vatican. Kirill et François : embrassade historique à Cuba. C'est une première depuis le schisme entre les Eglises d'Orient et d'Occident en 1054. Ce rapprochement pourrait permettre une nouvelle coopération. Le retour à l'unité n'est cependant pas d'actualité.

 

 

 

 

SYRIE - Un accord mais pas encore de trêve. Les Etats-Unis, la Russie et leurs principaux alliés se sont mis d'accord hier à Munich sur une cessation des hostilités en Syrie. Mais John Kerry, le chef de la diplomatie américaine, a confirmé que cette trêve, qui doit débuter d'ici à une semaine, serait difficile à mettre en place, surtout si les négociations inter-syriennes restent au point mort.

 

 

 

 

 

PROCHE-ORIENT - Daech a déjà utilisé des armes chimiques. Daech a déjà utilisé à plusieurs reprises des armes chimiques sur le champ de bataille et peut fabriquer de petites quantités de chlorine et de gaz moutarde, a déclaré hier le directeur de la CIA John Brennan à la chaîne CBS. Interrogé sur la capacité des jihadistes à exporter ces agents chimiques pour une utilisation hors d'Irak ou de Syrie, John Brennan a répondu qu'il était possible que cela arrive.

 

 

 

 

 

AFFAIRE - Premier jour. Procès Cahuzac : après les bousculades, la suspension. Le procès pour fraude fiscale de l'ex-ministre Jérôme Cahuzac, trois ans après le séisme politique, s'est ouvert hier... Mais il pourrait être reporté. Décision ce mercredi.

 

 

 

 

 

RELIGION - Lourdes invite tous les couples, même homos, à célébrer Saint-Valentin. C'est une première à Lourdes : tous les couples, mariés ou non, homosexuels ou hétérosexuels, divorcés, remariés..., sont invités au sanctuaire de la cité mariale à célébrer, aujourd'hui et demain, la Saint-Valentin,la fête des amoureux souvent qualifiée de commerciale. Il n'y aura toutefois pas de bénédiction de l'Eglise.

 

 

 

 

 

ESPACE - Goodbye Philae ! Les équipes responsables du petit robot européen installé sur la comète Tchouri, muet depuis sept mois, se sont résolues à ne plus envoyer de commandes tout en restant à son écoute par précaution. Les chances d'établir encore un contact avec Philae sont "proches de zéro" et "le temps est venu de lui dire au revoir", a estimé l'agence spatiale allemande DLR.

 

 

 

 

Vendredi 12 février 2016

 

 

POLITIQUE - Moins de deux ans après son remplacement par Manuel Valls, Jean-Marc Ayrault revient. Un gouvernement très "hollandais". Le président de la République a placé ses fidèles à presque tous les postes clé. Le retour des écologistes se fait à titre individuel. Le gouvernement est paritaire, mais les ministères régaliens ont tous été confiés à des hommes. 38 au total. Le nombre de ministres (18) et secrétaires d'Etat (20), soit six de plus que dans la précédente équipe. Pas vraiment resserré. 19 hommes, 19 femmes. Parité respectée.

 

 

 

 

 

GOUVERNEMENT - Projet d'aéroport. Hollande annonce un référendum sur Notre-Dame-des-Lande. Se défendant de penser à 2017 et promettant 14 mois de réformes, le président a annoncé un référendum sur l'aéroport controversé de l'ouest et des aides aux éleveurs en difficulté.

 

 

 

 

 

 

ECONOMIE - Finances. Hécatombe sur les bourses. L'embellie de mercredi a été étouffée dans l'oeuf sur des places financières qui n'en finissent plus de broyer du noir depuis le début de l'année. L'hécatombe était générale en Europe hier. "Après une journée de respiration, les marchés sont de nouveau sur le grill. Et le baromètre de la prise de risque est au plus bas", résume Jasper Lawler, un analyste de CMC Markets. Paris a abandonné 4 % sous le seuil de 3 900 points.

 

 

 

 

 

EUROPE - Crise migratoire. L'Otan en mer Egée contre les passeurs. La crise migratoire vire à la crise diplomatique entre la Turquie et l'Union européenne. Parallèlement, l'Otan va déployer ses navires en mer Egée, principale route des migrants vers l'Europe, afin de lutter contre les passeurs. Le secrétaire américain à la Défense Ashton Carter, a souligné "la nécessité pour l'Otan d'agir rapidement car des vies humaines sont en jeu". Plus de 400 migrants ont péri depuis le 1er janvier en mer Egée.

 

 

 

 

 

RELIGION - Rencontre Kirill-François : une première depuis 1054. Le patriarche de l'Eglise orthodoxe russe Kirill est arrivé à la Havane pour y rencontrer aujourd'hui le pape François à l'occasion d'une entrevue historique entre les chefs de deux des plus grandes confessions chrétiennes. Cette rencontre sera la première entre un patriarche de l'Eglise orthodoxe russe et un chef de l'Eglise catholique romaine depuis le schisme entre les Eglises d'Orient et d'Occident de 1054. Cette rencontre historique, préparée de longue date dans le plus grand secret, commencera par un entretien de deux heures et devrait se conclure par la signature d'une déclaration commune.

 

 

 

 

 

EMIRATS ARABES UNIS - Une femme nommée 'ministre du Bonheur". Les émirats arabes unis ont aussi fait leur remaniement. Cheick Mohammed ben Rached al Maktoum, Premier ministre des Emirats et souverain de Dubaï, a entamé une profonde mutation de son gouvernement en introduisant huit nouveaux ministres, dont cinq femmes (le gouvernement compte donc désormais huit femmes sur un total de 29 ministres). Parmi elles, Ouhoud al Roumi a été nommée ministre du Bonheur.

 

 

 

 

 

SCIENCES - Théorie de la relativité. On a détecté les ondes gravitationnelles. C'est la première fois que les ondulations de l'espace-temps, dont l'existence a été prédite par Albert Einstein (en 1916 dans sa théorie de la relativité générale) sont observées directement. Elles proviennent de la collision de deux trous noirs.

 

 

Les ondes gravitationnelles portent en elles des informations qui ne peuvent pas être obtenues autrement, concernant à la fois leurs origines extraordinaires (des phénomènes violents dans l'Univers) et la nature de de la gravitation. De la même façon que l'étude du spectre électromagnétique peut apporter des renseignements sur les étoiles, ces ondes pourraient donner des informations sur des objets jamais vus, comme les trous noirs.

 

 

D'après les signaux reçus, les physiciens pourraient déduire leur distance, leur masse... Et peut-être en savoir plus sur des phases très primitives du cosmos, pendant la phase d'expansion rapide de l'Univers, qui se serait déroulée juste après le Big Bang. Muriel Florin

 

 

 

 

 

Jeudi 11 février 2016

 

 

COUR DES COMPTES - Rapport annuel. L'argent public peut être mieux dépensé. Les bonnes idées ne font pas les bonnes réformes si leur application manque de détermination, de suivi de clarté et de rigueur. C'est ce que dénonce la Cour des comptes, cette année, à propos du tabagisme, ou des contrats de génération... Entre autres. Pas de grand scandale dans le rapport annuel de la Cour des comptes, mais pas non plus de quoi verser dans la béatitude. Le premier président de la Cour, Didier Migaud, relève que si "la situation des finances publiques s'améliore", elle reste "source de préoccupations, voire d'inquiétudes". La Cour constate qu'en 2016 le déficit public devrait rester supérieur à 3 % du PIB et que l'endettement approchera les 100 % de la richesse nationale.

 

 

 

 

 

ETATS-UNIS - Primaire démocrate. Bernie Sanders, candidat du "changement" ?. L'outsider crée la surprise au Parti démocrate, surtout chez les jeunes : le sénateur du Vermont, Bernie Sanders, a dépassé les pronostics les plus optimistes face à Hillary Clinton, en réunissant, à 74 ans, deux tiers des voix.

 

 

 

 

 

SYRIE - Alep compte ses morts. L'armée syrienne, aidée par l'aviation russe, renforçait hier son contrôle dans la province d'Alep, au 10e jour d'une offensive qui a fait plus de 500 morts et poussé à la fuite des dizaines de milliers de civils, bloqués à la frontière turque. L'armée du régime assiège les rebelles dans les quartiers Est d'Alep, faisant craindre pour le sort de 350 000 civils.

 

 

 

 

 

NIGERIA - Un attentat fait 60 morts. Un double attentat suicide a fait plus de 60 morts dans un camp de déplacés du nord du Nigeria. Les faits se sont déroulés mardi dans l'Etat de Borno, où les islamistes de Boko Haram sont très actifs. Une panne téléphonique a empêché la diffusion de l'information. L'attaque a été menée par deux femmes kamikazes qui se sont fait exploser.

 

 

 

 

 

POLITIQUE - Réforme constitutionnelle. Une majorité en trompe l'oeil. L'Assemblée nationale a voté le projet de révision constitutionnelle par 317 voix contre 199. Le texte est transmis au Sénat. Le président espère qu'il sera adopté par la suite au Congrès mais beaucoup en doute.

 

 

 

 

 

ECONOMIE - Exportations. L'alcool français plus fort que les parfums En 2015, la France a exporté plus de vins et spiritueux que de parfums, faisant remonter le secteur sur la deuxième marche du podium à l'export, seulement devancé par l'aéronautique. De quoi se réjouir, mais pas trop : certes, les exportations de vins et spiritueux français ont atteint le seuil "historique" de 11,7 milliards d'euros, mais leur place ne cesse de s'étrécir face à des concurrents plus agressifs et moins chers. Cette performance (+8,7 % par rapport à 2014), annoncée hier par la Fédération des exportateurs (FEVS) est due principalement aux ventes de champagne et de cognac et à un taux de change favorable avec la baisse de l'euro. En revanche, les vins dits "tranquilles" (sans bulles) continuent de pâtir d'une offre insuffisante.

 

 

 

 

 

SANTE - "Conférence de santé". Etudes de médecine : un numerus clausus régional. Manuel Valls va annoncer aujourd'hui une vingtaine de mesures concernant la formation aux professions médicales et l'exercice de ces métiers. Les syndicats de médecins libéraux boycottent le rendez-vous. Le gouvernement tente de renouer le dialogue avec les professionnels de santé.

 

 

 

 

 

SANTE - France. Grippe : la région Rhône-Alpes la plus touchée. Avec 690 cas pour 100 000 habitants, la région Rhône-Alpes est actuellement la plus touchée par l'épidémie de grippe qui sévit depuis deux semaines. Et de loin : juste derrière, on retrouve la région Paca, avec "seulement" 490 cas pour 100 000 habitants.

 

 

 

 

 

 

INDE - Un éléphant sort de la forêt et sème le chaos dans une ville. Comme si on l'avait placé dans un magasin de porcelaine, un éléphant sauvage a semé la panique pendant 5 heures et endommagé nombre de bâtiments hier dans une ville de l'Inde. "L'éléphant s'est écarté de son groupe dans la forêt voisine et s'est égaré dans Siliguri", a indiqué la ministre des Forêts de l'Etat du Bengale occidental. L'animal aurait mis à terre une centaine de maisons avant d'être neutralisé par des flèches tranquillisantes et transporté dans la forêt. Les experts estiment que la destruction de l'habitat naturel des éléphants est à l'origine des rencontres de plus en plus fréquentes entre les pachydermes et la population dans les régions rurales de l'Inde.

 

 

 

 

 

Mercredi 10 février 2016

 

EDUCATION - Colloque. Contre les complots, l'Ecole veut se défendre. Dans les salles de classe, les attentats de 2015 ont été très discutés. L'ampleur des théories conspirationnistes a surpris les enseignants. Le ministère promet des outils pour mieux les contrer. Lundi 12 janvier 2015. Retour en classe, après Charlie, l'Hyper Cacher et les défilés de quatre millions de personnes, la veille, en dénouement. Ronan Cherel, professeur d'histoire-géographie dans un collège breton, a hâte d'en parler avec ses élèves, d'exorciser le traumatisme.

 

 

 

Le matin, l'homme est en prison, où il donne des cours. Lorsqu'il évoque le sujet, les détenus goguenardent : "Tout ça, c'est le complot judéo-maçonnique !" Rebelote l'après-midi, face à ses collégiens. Ronan Chenel n'en revient toujours pas : "Ils l'ont emporté dans l'argumentaire face à moi, c'était comme s'ils avaient une conscience collective. Je me suis dit qu'on était face à un vrai problème". (Suite de l'article dans la rubrique "SAVOIR-DECOUVERTES", sous-rubrique "Société" du blog)

 

 

 

 

 

 

SYRIE - La liste des tués s'allonge. Huit personnes au moins ont été tuées et une vingtaine d'autres ont été blessées hier par un attentat à la voiture piégée dans un club de la police à Damas, selon un bilan provisoire de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). Par ailleurs, le bombardement, vendredi, d'un hôpital soutenu par MSF dans le sud de la Syrie a fait au moins trois tués et six blessés, a annoncé hier l'ONG.

 

 

 

 

 

POLITIQUE - Remaniement ministériel imminent. Manuel Valls devrait présenter aujourd'hui ou demain la démission de son gouvernement pour permettre au président de la République de remplacer le ministre des Affaires étrangères et d'en profiter pour élargir l'assise de l'équipe. Ce qui constitue un casse-tête.

 

 

 

 

 

ASSEMBLEE NATIONALE - Vote solennel aujourd'hui. Déchéance de nationalité : les députés votent pour. Les députés se prononcent cet après-midi sur le projet de loi constitutionnelle voulue par François Hollande. Cette nuit, ils ont adopté l'inscription de la déchéance de la nationalité sans référence à la bi-nationalité.

 

 

 

 

 

Mardi 9 février 2016

 

 

POLITIQUE - Bénévolat. Quelles contreparties. Bénévolat, travaux d'intérêt général, inscription à Pôle emploi ? En 1998 Christian Bourquin, président socialiste des Pyrénées-Orientales, lançait le débat à propos du RMI. Aujourd'hui c'est la droite qui s'en empare et la gauche qui estime que les allocations sociales sont "un droit". La ministre des Affaires sociales, Marisol Touraine, estime qu'il "n'est pas possible de conditionner le versement du RSA à l'exercice du bénévolat", Eric Straumann, président L.R du conseil départemental du Haut-Rhin, persiste : "On ira devant le juge et on verra".

 

 

 

 

EUROPE - Au moins 24 morts. Migrants : nouveau drame et nouvelles pressions. Un nouveau naufrage a fait une vingtaine de morts au large d'Edremit hier. Dans le même temps, Berlin et Ankara ont demandé l'aide de l'Otan pour endiguer le flux de migrants vers l'Europe.

 

 

 

 

ETATS-UNIS - Présidentielle. Primaire : étape décisive à droite. Le New Hampshire, tout petit Etat du nord-est des Etats-Unis, organise aujourd'hui ses élections primaires après le caucus de l'Iowa. "L'Etat de granit" n'a que 1,3 million d'habitants mais son résultat pour la primaire va être très important dans le long processus qui, Etat après Etat, va permettre de désigner cet été les deux candidats, républicain et démocrate,  la Maison Blanche.

 

 

 

 

IRLANDE - A Dublin. Fusillade : le retour de l'IRA dissidente. Un groupuscule de l'Armée républicaine irlandaise (IRA) a revendiqué hier l'attaque, qui avait fait vendredi dernier un mort et plusieurs blessés au Regency Hotel, dans le cadre d'un gala de boxe à Dublin.

 

 

 

 

 

TAIWAN - Trois personnes retrouvée vivantes sous les gravats. Une fillette et deux adultes ont été extraits vivants hier des décombres d'un complexe résidentiel détruit par un puissant tremblement de terre dans le sud de Taïwan. Le séisme de magnitude 6,4 qui a frappé l'île a fait 37 morts : la plupart des victimes ont péri dans l'effondrement d'un ensemble d'immeubles de Wei-Kuan, à Tainan, qui comprenait 100 logements. Une centaine de personnes y étaient toujours ensevelies hier.

 

 

 

 

 

GOUVERNEMENT - Remaniement : le patrimoine des ministrables vérifié. A quelques jours du remaniement, le gouvernement a fait parvenir à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) au moins huit dossiers de déclaration de patrimoine de personnalités, dont beaucoup de parlementaires, afin de procéder à des vérifications fiscales préventives. Ces noms de potentiels ministres n'ont pas été dévoilés.

 

 

 

 

ENQUETE - Près de Dijon. Menaces sur les lycées : un ado et son père arrêtés en Bourgogne. Un jeune homme de 18 ans et son père ont été interpellés hier près de Dijon par les policiers qui enquêtent sur une série d'alertes à la bombe dans des lycées parisiens.

 

 

 

 

CHANSON - L'artiste qui a vendu le plus de disques en 2015 est... Adèle. Sans surprise, la chanteuse britannique Adèle, qui a battu tous les records avec sa chanson Hello et son album 25. Elle est l'artiste ayant vendu le plus de disques au monde en 2015. Fait remarquable, Adèle décroche ce titre symbolique quand bien même son album n'est sorti que le 20 novembre 2015.

 

 

 

 

 

Lundi 8 février 2016

 

JUSTICE - Il risque jusqu'à sept ans de prison et 2 millions d'euros d'amende. Jérôme Cahuzac. Trois ans après avoir fait trembler le quinquennat Hollande, l'ex-ministre du Budget Jérôme Cahuzac est jugé à partir d'aujourd'hui pour avoir dissimulé un compte à l'étranger. Sauf si le procès est suspendu.

 

 

 

 

 

COREE DU NORD - Armes. Un tir de fusée qui inquiète le monde. La Corée du Nord a lancé hier une fusée et placé un satellite en orbite. Tollé de la communauté international qui accuse le régime de Kim Jong-un de tester un missile balistique capable de frapper les Etats-Unis. Réuni d'urgence hier soir, le Conseil de sécurité de l'ONU a condamné avec fermeté et à l'unanimité le lancement d'une fusée par la Corée du Nord plus tôt dans la journée. Ce tir a provoqué un tollé dans la communauté internationale, qui l'assimile à un test de missile balistique déguisé. (Suite de l'article dans la rubrique "INFO-HISTOIRE", sous-rubrique "Asie" du blog)

 

 

 

 

 

MAGRHREB - Constitution. L'Algérie prépare l'après Bouteflika. Le Parlement algérien a adopté hier une réforme de la Constitution voulue par le président Bouteflika, au pouvoir depuis 17 ans, et qui dessine les contours du système une fois qu'il laissera les rênes du pays. (Suite de l'article dans la rubrique "INFO-HISTOIRE", sous-rubrique "Maghreb" du blog)

 

 

 

 

 

TAIWAN - Séisme : course contre la montre pour dégager les survivants. Le bilan de la secousse de magnitude 6,4 qui a frappé le sud de l'île de Taïwan, samedi 4 heures du matin, provoquant l'effondrement d'un ensemble résidentiel de 16 étages et de près de 100 logements dans la ville de Tainan, s'alourdit à mesure que les secours avancent dans leurs opérations : on compte désormais au moins 31 morts, dont au moins 27 se trouvaient dans l'ensemble résidentiel effondré. Hier, 122 résidents étaient par ailleurs toujours portés disparus, dont 103 coincés "très profondément sous les décombres", selon le maire de Tainan, William Lai.

 

 

 

 

 

ESPAGNE - Sept arrestations en lien avec le djihad. La police espagnole a annoncé avoir arrêté hier sept personnes à Valence et Alicante, ainsi que dans l'enclave espagnole de Ceuta au Maroc, pour leurs liens présumés avec les organisations djihadistes Al-Qaïda et Daech, auxquelles elles auraient envoyé du matériel militaire.

 

 

 

 

 

TURQUIE - Le pays prêt à s'ouvrir aux Syriens fuyant Alep. La Turquie a annoncé être prête à ouvrir ses frontière aux dizaines de milliers de Syriens qui patientaient hier dans le froid après avoir fui l'offensive des troupes du régime de Damas à Alep.

 

 

 

 

 

POLITIQUE - Avant le remaniement. Gouvernement : grosse fatigue. Epuisés, énervés, ébranlés les ministres ? "Certains n'ont pas bonne mine", constate un député socialiste par ailleurs médecin et pince-sans-rire. "Je respire mieux depuis une semaine", avoue Christiane Taubira. Depuis le début de l'année, le gouvernement renvoie l'image d'une grosse fatigue malgré des discours lénifiants et des sourires de circonstance pour se persuader que tout va bien et tout ira mieux demain.

 

 

 

 

Les mauvais sondages s'enchaînent. L'effet attentat s'est retourné contre François Hollande avec la démission de Taubira et la dureté des chiffres du chômage. Selon l'Observatoire politique Elabe, la cote du président retombe à 21 %, le niveau d'octobre. Avec 27 %, Manuel Valls touche son plus bas niveau depuis sa nomination voilà 22 mois.

 

 

 

 

Comment rebondir ? Le duo de l'exécutif mise sur le remaniement prévu cette semaine, mais la démission de Christiane Taubira et le refus de Nicolas Hulot ont cassé les effets attendus.

 

 

 

 

"La baisse du chômage donnerait plus le moral qu'un remaniement", observe un député. Cette semaine, François Hollande a réclamé sérénité et patience à ses ministres. Mais le temps s'accélère. Le dernier gouvernement Valls devra décider et réformer vite.

 

 

 

En annonçant le transfert de l'université d'été du PS de la Rochelle à Nantes, Jean-Christophe Cambadélis soulignait samedi : "Dans six mois, on sera passé à autre chose". Une campagne présidentielle.

 

 

 

 

 

 

SOCIETE - Rapport parlementaire. "L'économie collaborative, ce n'est pas l'ubérisation". Le rapport remis aujourd'hui par le député PS de l'Ardèche Pascal Terrasse veut remettre sur un pied d'égalité fiscale et sociale l'économie traditionnelle et l'économie dite collaborative, sans couper les ailes de ce secteur créateur d'emplois. Blablacar, Airbnb, Leboncoin... Sur le marché français, on recense 276 plateformes d'économie collaborative. Uber en fait partie aussi. "Il fait de la concurrence déloyale aux taxis, c'est le côté négatif", tient à souligner le député Pascal Terrasse qui remet aujourd'hui un rapport au premier ministre.

 

 

 

 

 

 

SANTE - Zika : la France prend des mesures pour les dons de sang. La ministre de la Santé a annoncé hier que les voyageurs français revenant d'une zone touchée par le virus Zika devront désormais attendre 28 jours après leur retour en France métropolitaine pour donner leur sang. "Nous faisons en sorte de vérifier que les dons de sang ne sont pas contaminés par le virus. Ce qui veut dire que quelqu'un qui revient d'une zone où il y a Zika ne peut pas donner son sang avant 28 jours et que, sur place, dans les départements français d'Amérique, tous les dons du sang sont testés", a précisé Marisol Touraine.

 

 

 

 

 

 

NOTRE-DAME-DES-LANDES - La maire de Rennes veut une décision "claire et rapide". La député-maire de Rennes, Nathalie Appéré (PS), a demandé hier "une décision claire et rapide" concernant Notre-Dame-des-Landes, au lendemain d'un "défilé carnaval" contre ce projet d'aéroport qui s'est soldé par des affrontements avec les forces de l'ordre.

 


09/02/2016
0 Poster un commentaire

semaine du 1er au 7 février 2016 - La Tribune - le Pogrès

 

 

 

Le journal de la semaine

 

 

 

presse-ordinateur-journaux-1000x576.jpg

 

 

 

Dimanche 7 février 2016

 

 

TELEVISION - Les critiques les adorent, elles connaissent des succès d'audience. Comme aux Etats-Unis, les séries télé sur les arcanes du pouvoir, avec ses jeux et secrets, remportent en France tous les suffrage. Elles attirent des stars du cinéma sur le petit écran.

 

 

 

 

 

MOYEN-ORIENT - Conflit. Bataille d'Alep : un tournant en Syrie. Le bombardement et le siège d'Alep, deuxième ville du pays, par le régime syrien appuyé par les forces russes pourrait faire basculer le conflit. Il provoque aussi un nouveau drame humanitaire. A Bab-Al Salam, à la frontière turco-syrienne, des milliers de Syriens fuient la province d'Alep devant l'avancée des forces loyalistes appuyées par les Russes. (Suite de l'article dans la rubrique "INFOS-HISTOIRE", sous-rubrique "Crise syrienne" du blog)

 

 

 

 

 

ASIE - Chine. Séisme à Taïwan : au moins 14 morts. Hier, les secours continuaient les fouilles des décombres.

 

 

 

 

 

POLITIQUE - Edition. Montebourg prêt pour son come-back. Dans l'alternative Arnaud Montebourg, Antonio Rodriguez présente un ancien ministre qui piaffe de retrouver la politique à 14 mois de la présidentielle. Arnaud Montebourg prépare sa revanche. Depuis qu'il a quitté le gouvernement (en août 2014), il travaille son image pour apparaître comme "présidentiable", affirme Antonio Rodriguez, journaliste à l'AFP et auteur du livre L'Alternative Arnaud Montebourg (Cherche-Midi), qui sort jeudi.

 

 

 

 

 

ECONOMIE - Recherche. Innovation : Michelin prépare à Lyon le pneu végétal. Michelin veut substituer les produits végétaux aux produits pétroliers pour fabriquer ses pneumatiques. Objectif : sécuriser ses approvisionnements et limiter sa dépendance au pétrole.

 

 

 

 

 

Samedi 6 février 2016

 

 

CONSOMMATION - Le recyclage progresse mais il n'est pas encore à la hauteur de l'enjeu. Déchets électroniques :  de vraies bombes à retardement. Ordinateurs, écrans, téléphones, électroménagers : ces produits technologiques se multiplient, ont une durée de vie courte et surtout sont fabriqués à partir de matériaux nuisibles à la nature et à la santé.

 

 

 

Ecoparticipation. Depuis 2005, le prix de vente des appareils électriques et électroniques est majoré d'une "écoparticipation" destinée à financer le coût de leur recyclage. Son montant, intégralement reversé aux organismes chargés de cette mission, doit être indiqué sur l'étiquette des produits concernés. Concrètement, le surcoût varie par exemple de 5 à 13 € pour un réfrigérateur, et de 0,83 à 5,34 € pour une télévision.

 

 

 

 

 

MALI - Patrimoine. A Tombouctou, les mausolées à nouveau debout. Plus de trois après la destruction des mausolées de Tombouctou par les djihadistes, la cité légendaire du nord-ouest du Mali a repris possession de ses sanctuaires reconstruits à l'identique.

 

 

 

 

 

MALI - Attaque contre une base de l'ONU : au moins cinq morts. Six à sept djihadistes présumés ont attaqué hier une base de la force de l'ONU à Tombouctou. Une "opération minutieusement préparée" qui a coûté la vie à un commandant malien et au moins quatre assaillants, trois militaires maliens étant aussi blessés. Le double assaut à visé la Mission de l'ONU au Mali (Minusma) et une de ses bases occupée par des policiers nigérians, autour de "La Palmeraie", un ancien hôtel situé entre l'aéroport et le quartier administratif de Tombouctou.

 

 

 

"Dans un premier temps, un véhicule a forcé un barrage de l'armée malienne, avant d'exploser avec des terroristes devant un camp de la Minusma. Ensuite, un second véhicule a suivi pour mener des opérations terroristes", a détaillé un officier malien. Le contingent de policiers nigérians était en cours de déménagement vers un autre site et la plupart d'entre eux avaient déjà quitté les lieux lors de l'attaque.

 

 

 

 

 

ASIE - Taïwan. Violent séisme en pleine nuit. Les sismographes ont mesuré la secousse à 6,7 puis 6,4 sur l'échelle de Richter. Immeubles en ruines ou carrément déplacés, routes creusées de trous béants, secouristes courant dans les rues, incendies et courts-circuits : les images étaient saisissantes d'effroi hier soir dans une banlieue de la grande ville portuaire du sud de Taïwan Kaoshiung. Un fort séisme de magnitude 6,4 a touché le sud de l'île-pays située au large du continent asiatique ce samedi dans le nuit (22 heures en France), a indiqué l'institut géologique américain USGS.

 

 

 

 

 

CUBA - Une rencontre entre le pape et le patriarche orthodoxe. Le pape François va rencontrer le patriarche orthodoxe russe Kirill le 12 février à Cuba, pour un tête-à-tête historique dans le monde chrétien. Ce sera "la première rencontre de l'Histoire" entre les deux principaux dirigeants des chrétiens d'Orient et d'Occident, séparé depuis le schisme de 1054, s'est félicité le Vatican.

 

 

 

 

 

COLOMBIE - Zika : décès de trois patients. La Colombie a annoncé hier trois décès de patients ayant contracté Zika, en pleine expansion en Amérique latine, et souffrant du syndrome de Guillain-Barré. Le virus est soupçonné de provoquer cette maladie neurologique.

 

 

 

 

 

ASSEMBLEE - Révision constitutionnelle. Déchéance : un débat qui s'enfonce. Face à un hémicycle dégarni, Manuel Valls a répété hier que la déchéance de nationalité s'appliquerait "à tous", malgré la contestation qui s'élève à gauche et la position incertaine de la droite.

 

 

 

 

 

SOCIAL - Haut-Rhin : le bénévolat imposé aux bénéficiaires du RSA. Le conseil départemental du Haut-Rhin a voté hier le conditionnement du versement du RSA à la réalisation de sept heures de bénévolat hebdomadaires, au profit de collectivités, associations ou maison de retraite. Le dispositif pourrait être mis en service début 2017.

 

 

 

 

 

POLITIQUE - Extrême droite. Front national : la grande introspection. La dédiabolisation du FN est loin d'être achevée. Marine Le Pen, faute d'alliés hors du mouvement pour élargir son électorat, tente de trouver des leviers qui la rendraient plus "fréquentable" aux yeux des Français. Les cadres du parti sont mis à contribution.

 

 

 

 

 

 

Vendredi 5 février 2016

 

 

POLITIQUE - Réforme constitutionnelle. Déchéance pour les terroristes... ou pour le texte du gouvernement ? Manuel Valls et Jean-Jacques Urvoas engagent un marathon législatif qu'ils ne sont pas certains de mener à terme, car les oppositions chez les députés et les sénateurs semblent irréductibles.

 

 

 

"La constitutionnalisation, une version aggravée de l'état d'urgence". Depuis le 13 novembre dernier, la France vit sous le régime de l'état d'urgence, en application de la loi de 1955 qui remonte à la guerre d'Algérie. Le projet de révision constitutionnellle vise à inscrire l'état d'urgence dans la Constitution, qui prévoit déjà deux autres mesures d'exception : les pouvoirs exceptionnels du président de la République - déclenchés en une seule fois lors du putsch des généraux d'Alger en 1961 - et l'état de siège (ou loi martiale) qui transfère temporairement les pouvoirs à l'armée en cas de guerre ou d'insurrection.

 

 

 

"L'introduction de l'état d'urgence dans la Constitution n'est absolument pas nécessaire contre la menace terroriste.  La révision constitutionnelle n'a pas plus d'efficacité que la loi pour lutter contre le terrorisme", estime Vanessa Codaccioni, maître de conférence en science politique à l'Université de Paris 8, auteure de Justice d'exception. L'Etat face aux crimes politiques et terroristes (CNRS Editions). Elle y voit au contraire un risque pour les libertés individuelles.

 

 

 

"La constitutionnalisation donnerait lieu à une version aggravée de l'état d'urgence, puisque le législateur pourrait multiplier les dispositions attentatoires aux droits et aux libertés. Surtout, plus aucune durée n'est prévue pour ce régime d'exception, que la loi pourrait fixer à plusieurs mois voire plusieurs années. Le projet de révision constitutionnelle fragilise en réalité l'encadrement démocratique de l'état d'urgence".

 

 

 

Vanessa Codaccioni critique aussi cette révision à chaud, annoncée trois jours seulement après les attentats. "Les gouvernants ne savent pas faire face à des crises extrêmement graves sans adopter de législations et de mesures d'exception et, in fine, sans porter atteinte aux libertés individuelles et aux garanties fondamentales", regrette-t-elle. L.C.

 

 

 

 

 

 

POLITIQUE - Remaniement. Hulot : un refus qui complique tout. Le départ probable de Laurent Fabius pour le Conseil constitutionnel imposera dans les tout prochains jours un remaniement. Le chef de l'Etat n'a pas renoncé à élargir le gouvernement aux écologistes. Mais le plus populaire d'entre eux a déjà dit non.

 

 

 

 

 

Mercredi 3 février 2016

 

 

SANTE - France métropolitaine. On survit aujourd'hui mieux à certains cancers. La durée de vie s'est améliorée pour les malades des cancers du sein, de la prostate et du côlon-rectum. En revanche, les pronostics pour le cancer du poumon sont toujours mauvais. Il y a de l'espoir sur le front du cancer, à la veille de la Journée mondiale contre la maladie. (Suite de l'article dans la rubrique "SAVOIR-DECOUVERTES", sous-rubrique "Médecine - Santé" du blog)

 

 

 

 

 

ETATS-UNIS - Primaires. Trump chute, Clinton trébuche. Si Hillary Clinton chez les démocrates et Donald Trump avaient la faveur des pronostics, le tout premier scrutin de la campagne présidentielle américaine est plus contrasté. Je jeu reste ouvert.

 

 

a6d30f5594306c35ef81dbf00fb07375-627x412.jpg

 

 

 

 

EUROPE - Royaume-Uni. Les concessions de l'UE pour éviter le Brexit. "Etre ou ne pas être ensemble, telle est la question à laquelle il faudra répondre dans les deux semaines à venir", a lancé hier le président Conseil européen, Donald Trusk, en rendant publiques "ses propositions pour un nouvel accord avec le Royaume-Uni dans l'UE". Bruxelles a d'abord proposé un mécanisme de "sauvegarde" pour limiter pendant une période pouvant aller jusqu'à quatre ans les aides sociales aux travailleurs migrants intra-européens qui s'installent sur le sol britannique.

 

 

 

M. TUSK a également promis à Londres de "respecter les droits et compétences" des pays qui ne sont pas membres de la zone euro. Il a présenté un "mécanisme" par lequel les neufs pays qui n'ont pas adopté la monnaie unique peuvent faire part de leurs inquiétudes et recevoir "les assurances nécessaires" sur les décisions des 19 autres Etats de l'UE qui l'utilisent.

 

 

 

 

Un système de "carton rouge"

 

Mais cela "ne constitue pas un veto et ne pourra pas retarder des décisions urgentes" en cas de crise financière, a assuré le président du Conseil européen. La France, notamment, voit d'un mauvais oeil les revendications britanniques sur ce point, craignant qu'elles ne visent qu'à protéger les intérêts de la puissante City. M. Tusk propose en outre un "système de carton rouge" qui permettrait, sur décision de plus de la moitié (55 %) de l'ensemble des parlements nationaux de l'UE, de stopper des projets législatifs de la Commission européenne, ce qui était l'une des principales revendications de M. Cameron.

 

 

 

 

 

COREE DU NORD - Lancement de satellite prévu. La Corée du Nord prévoit un lancement de satellite entre le 8 et le 25 février, a annoncé hier l'Organisation maritime internationale (OMI). Cette annonce fait suite à des rumeurs ces derniers jours sur la préparation par la Corée du Nord d'un test de missile balistique.

 

 

 

 

 

TERRITOIRE - Chômage. Les régions prêtes à piloter le plan emploi. Organisation des formations pour les chômeurs, accompagnement des PME : les régions ont obtenu des gages du gouvernement. Reste à mettre en face les moyens financiers.

 

 

 

 

 

AGRICULTURE - Manifestations. Paysans : l'amer est dans le pré. A moins d'un mois du salon de l'agriculture.

 

 

 

 

 

Mardi 2 février 2016

 

 

SOCIETE - L'affaire Jacqueline Sauvage. Violences conjugales : ces victimes sous emprise. Une femme tous les trois jours décède sous les coups de son compagnon. Le cas de Jacqueline Sauvage fera-t-il progresser la lutte contre les violences conjugales? Il montre en tout cas la difficulté pour ces victimes de porter plaintes.

 

 

 

 

 

SANTE - Risques Virus Zika : l'OMS déclenche une "urgence mondiale" L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a décrété hier une "urgence de santé publique de portée mondiale" concernant le virus Zika, qui continue de se propager à grande échelle. L'OMS devra maintenant détailler les recommandations que les autorités devront prendre pour faire face à l'épidémie et éviter au plus vite sa propagation.

 

 

 

L'institution s'est réunie hier à huis clos en comité d'urgence. Ce type de consultations est plutôt rare, ce qui souligne l'inquiétude de l'OMS à propos de la possibilité d'une propagation du virus, qui se transmet par une piqûre de moustique, à un niveau mondial. L'agence de l'ONU paraît aussi soucieuse de faire oublier les critiques liées à sa réponse jugée trop faible par beaucoup face à la récente épidémie d'Ebola en Afrique.

 

 

 

 

 

 

FANCE/CUBA - Aux côtés de Raul Castro, Hollande appelle à la fin de l'embargo. François Hollande a reçu hier Raul Castro, frère du Lider Maximo. C'était la première visite d'un dirigeant cubain à Paris, depuis 21 ans et la venue de Fidel Castro. Le président français en a profité pour demander la levée de l'embargo américain sur Cuba. Il ne s'est en revanche pas étendu sur la question du respect des droits de l'Homme à Cuba.

 

 

 

 

 

 

PROCHE-ORIENT - L'accès à Ramallah en partie bloqué. L'armée israélienne a interdit hier l'accès de Ramallah aux non-résidents au lendemain d'une attaque contre des soldats, compliquant encore la vie quotidienne en Cisjordanie occupée. C'est la première fois que l'armée prend une telle mesure pour la ville où siège le pouvoir palestinien, depuis le début en octobre de la vague actuelle de violences.

 

 

 

 

 

 

ESPAGNE - Rodrigo Rato, ex-directeur du FMI, sera jugé pour détournements de fonds. L'ancien directeur général du FMI Rodrigo Rato sera jugé en Espagne pour détournement de fonds dans une banque où les cadres disposaient de cartes de crédit pour des dépenses illimitées et sans contrôle : Bankia. Et il n'est pas le seul puisque 65 autres cadres vont subir le même traitement.

 

 

 

 

 

GRANDE-BRETAGNE - Brexit : propositions aujourd'hui. Après d'intenses négocia- tions entre diplomates européens et britanniques, le président du Conseil européen Donald Tusk a promis de dévoiler mardi ses propositions pour faire en sorte que le Royaume-Uni reste dans l'UE, et que l'Europe évite une nouvelle crise majeure. M. Tusk et David Cameron n'avaient pas réussi à trouver un accord dimanche soir.

 

 

 

 

 

 

CONSOMMATION - Nouveauté. Banque : comparez pour économiser. Quelle est la banque la moins chère de votre département ? Facile à savoir désormais avec le site public "tarifs-bancaires", qui parie sur la transparence pour faire baisser les prix. Comment lutter contre la hausse des tarifs bancaires ? En les rendant publics et facilement comparables. C'est ainsi que le ministre des Finances Michel Sapin a présenté hier "tarifs-bancaires", un site public et gratuit qui permet de comparer les prix des banques dans chaque département. Le site, mis à jour toutes les semaines, répertorie onze tarifs des services de base, comme les virements, les prélèvements ou les cartes bancaires, sur environ 150 établissements bancaires (98 % du marché).

 

 

 

 

 

SECURITE - Paris-Lyon. Lycées : les appels menaçants se multiplient. Pour la troisième fois en moins d'une semaine, des lycées et collèges français ont reçu hier matin des appels anonymes de menaces, entraînant la mise à l'abri voire l'évacuation des élèves. L'alerte a été levée en fin d'après-midi.

 

 

 

A Paris, les lycées Condorcet, Henri IV et Louis-le-Grand ont reçu des appels menaçants vers 9 h. "Vous allez tous mourir", a lancé la personne au bout du fil. Pour la première fois depuis le début de cette vague d'alertes la semaine dernière, des établissements de province ont également reçu des appels anonymes hier matin, en l'occurrence à Lyon. Les lycées Hédouard-Herriot Ampère, Jean-Perrin, la cité scolaire internationale ainsi que les collèges Henri-Longchambon et Jean de Verrazane, ont ainsi reçu des alertes à la bombe provenant d'un même message enregistré.

 

 

 

La semaine dernière, plusieurs établissements parisiens, dont les trois visés hier, avaient déjà été la cible de "menaces". A chaque fois, la police n'avait rien trouvé. Le parquet a ouvert la semaine dernière une enquête pour menaces de destruction, confiée à la sûreté territoriale de Paris.

 

 

 

 

 

ENVIRONNEMENT - Sacs plastique : interdiction remise au 1er juillet. L'interdiction des sacs de caisse en plastique à usage unique, qui devait à l'origine entrer en vigueur le 1er janvier, s'appliquera finalement à partir du 1er juillet prochain. Le projet de décret d'application, qui a dû faire l'objet d'un avis de la Commission européenne et du Conseil d'Etat, a été mis en ligne hier sur le site du ministère de l'Ecologie, afin que les fabricants et les distributeurs puissent s'adapter au plus tôt.

 

 

 

 

 

SOCIAL - Réforme. Assurance-chômage : la dégressivité des allocations sur la table. Le gouvernement est-il en train de faire volte-face sur l'assurance-chômage ? "Ce n'est pas à un moment où il y a un taux de chômage élevé qu'il faut réduire les droits des chômeurs", plaidait François Hollande début 2014, avant le début de la précédente renégociation. Deux ans, 280 000 chômeurs et 8,1 milliards d'euros de déficit plus tard, la tonalité est différente.

 

 

 

 

 

MER - Le "Modern express" remorqué vers l'Espagne. Le pire a été évité dans le Golfe de Gascogne où le "Modern Express" ne risque plus de s'échouer sur les côtes des Landes. Reportée depuis vendredi à cause de la météo, la délicate opération de remorquage du cargo, à la dérive depuis sept jours, à commencé hier avec "succès". Dans la soirée, le navire de 164 mètres, tracté par le remorqueur espagnol "Centaurus", se trouvait à 65 km des côtes françaises. Le convoi faisait route vers le port espagnol de Bilbao qui a accepté de l'accueillir. Il devrait arriver à destination mercredi.

 

 

 

 

 

GASTRONOMIE - Palmarès. Michelin 2016 : 54 nouveaux étoilés. 600 restaurants étoilés pour l'édition 2016 au lieu de 609. Le guide rouge a rendu son verdict. Deux nouveau trois étoiles, dix deux étoiles, et 42 une étoile ont fait leur apparition.

 

 

 

 

 

MANNEQUINAT - Cindy Crawford annonce sa retraite. A bientôt 50 ans, Cindy Crawford s'apprête à mettre un terme à sa carrière de mannequin. Elle a justement choisi sa date d'anniversaire, le 20 février, pour tourner la page. "Je suis sûre que je vais être prise en photo encore pendant 10 ans, mais plus en tant que mannequin", a confié Cindy Crawford, qui va refermer 30 ans de travail dans le domaine du mannequinat.

 

 

 

 

 

 

Lundi 1er février 2016

 

 

ETATS-UNIS - Premier test avant l'élection présidentielle du 8 novembre. Le duel Trump-Clinton résistera-t-il à l'Iowa ? La course à la Maison Blanche s'ouvre ce soir avec la première primaire dans l'Etat de l'Iowa. Place aux choses sérieuses après l'entrée en piste de douze candidats républicains et trois démocrates.

 

 

 

Un premier test national. L'Iowa, nombril des Etats-Unis... tous les quatre ans depuis 1972 pour ses "caucus" ! Mais c'est en 1976 que ce rendez-vous électoral a pris toute sa dimension médiatique : l'Iowa avait alors servi de rampe de lancement à Jimmy Carter, le candidat démocrate élu à la Maison Blanche. Désormais, le vote de l'Iowa a valeur de test national.

 

 

 

 

 

CUBA - Diplomatie. Raul Castro en visite d'Etat en France. Révision de la dette et coopération économique sont au programme de la venue du président cubain qui rencontrera François Hollande, les présidents de l'Assemblée et du Sénat et la maire de Paris aujourd'hui.

 

 

 

 

 

SYRIE - Au moins 70 morts dans un attentat de Daech. Au moins 70 personnes ont été tuées et plus de 100 blessées hier, dans une triple explosion près d'un sanctuaire chiite au sud de Damas, un attentat revendiqué par Daech. En fin de matinée, une voiture piégée a explosé devant un arrêt de bus à proximité de la mosquée de Sayeda Zeinab, haut lieu du chiisme qui abrite le mausolée de l'une des petites-filles du prophète Mahomet. Deux kamikazes ont ensuite déclenché leurs ceintures d'explosifs au moment où des témoins se rassemblaient sur la scène.

 

 

 

 

 

EUROPE - Plus de 10 000 enfants migrants portés disparus. Plus de 10 000 enfants migrants non accompagnés ont disparu en Europe sur les 18 à 24 derniers mois, a affirmé hier l'agence de coordination policière Europol, craignant que nombre d'entre eux soient exploités, notamment sexuellement, par le crime organisé. Selon Europol, la moitié d'entre eux ont disparu en Italie, une des portes d'entrée vers l'Europe.

 

 

 

 

 

NIGERIA/TCHAD - Des attentats meurtriers attribués à Boko Haram. Au moins 50 personnes ont été tuées samedi soir par des militants de Boko Haram dans le nord-est du Nigeria, tandis qu'au Tchad voisin deux attentats suicides ont fait hier trois morts et 56 blessés dans une région régulièrement ciblée par le groupe islamiste nigérian.

 

 

 

 

 

JUSTICE - Le président de la République use de son droit de grâce pour la deuxième fois. Hollande gracie Jacqueline Sauvage. Le président a voulu "rendre possible, dans les meilleurs délais, le retour auprès de sa famille" de cette femme de 68 ans, condamnée à dix de prison pour le meurtre de son mari violent. Carole, Sylvie et Fabienne, les filles de Jacqueline Sauvage, étaient venues plaider la cause de leur mère vendredi à l'Elysée. François Hollande a visiblement été touché par leurs doléances en la graciant, hier.

 

 

 

 

 

POLITIQUE - L'avant-projet de loi se précise, pour la révision constitutionnelle. Déchéance : les ajustements d'Hollande. Un geste à gauche, avec l'imposition d'un juge judiciaire ; un geste à droite, avec l'extension aux délits : le président est à la recherche du consensus sur la déchéance de nationalité.

 

 

 

 

 

TERRORISME - Pour un axe Paris-Bruxelles efficace. Manuel Valls est attendu aujourd'hui à Bruxelles, où il coprésidera avec son homologue belge Charles Michel une réunion sur la lutte contre le terrorisme et la radicalisation. Avec les ministres de la Justice et de l'Intérieur, ils examineront en particulier la manière dont l'échange d'informations entre les deux pays pourrait être renforcé. Les attentats du 13 novembre (130 morts) ont été en grande partie préparés en Belgique.

 

 

 

 

 

SOCIAL - Nouvelle grogne dans les transports. Les transports collectifs à la demande appellent à manifester mercredi dans Paris, avec le soutien de nombreuses plateformes VTC dont Uber, en réaction aux mesures prises par le gouvernement pour satisfaire les taxis : des "contrôles incessants" aux "fraudeurs" et un renforcement dans 12 départements des contrôles visant les VTC. Un millier de salariés sont concernés. L'association AMT, à l'origine du mouvement, demande "l'ouverture d'un vrai débat pour une indemnisation des licences de taxis" pour pouvoir exister.

 

 

 

 

 

OCEAN ATLANTIQUE - Détressse. Le cargo à la dérive prêt à toucher terre. Une dernière tentative de remorquage du cargo Modern express, à la dérive depuis six jours sans équipage dans le Golfe de Gascogne, aura lieu aujourd'hui, mais en cas d'échec, le cargo "s'échouera" sur la côte des landers entre ce soir et demain.

 

 


31/01/2016
0 Poster un commentaire

semaine du 25 au 31 janvier 2016 - La Tribune - le Progrès

 

 

 

Le journal de la semaine

 

 

 

jeudi-11-aout-2011-journaux-ont-ecrit-L-LAGmRk.jpeg

 

 

 

 

Dimanche 31 janvier 2016

 

 

MUSIQUE - Concerts 2016. Les vieilles gloires de la chanson reviennent en force. Renaud, Michel Polnareff, Christophe, Nana Nouskouri, Eddy Mitechell, les ex-Téléphone remontent sur scène ou sortent un album en 2016. Ce sera l'année de tous les come-back !

 

 

 

 

 

SYRIE - Réunion à Genève. L'opposition à Bachar al-Assad menace d'entrée de se retirer. L'opposition syrienne a prévenu : elle n'acceptera pas de discuter si le régime syrien, ne renonçait pas à commettre des "crimes" dans le pays. Le principal groupe d'opposants syriens est arrivé samedi à Genève où l'ONU organise des pourparlers de paix indirects, mais a immédiatement menacé de repartir si le régime de Damas ne renonçait pas à commettre des "crimes dans le pays".

 

 

 

S'ils sont d'accord pour essayer de trouver une issue politique en Syrie, les parrains du processus s'opposent sur de nombreux points, notamment sur le sort à réserver à Assad dans la transition. Le président syrien est considéré par les Occidentaux comme le bourreau de son propre peuple, mais ses alliés russe et iranien refusent sa mise à l'écart. Les Occidentaux ont toutefois infléchi leurs appels à un départ rapide du chef de l'Etat depuis la percée du groupe EI, désormais considéré comme la menace principale.

 

 

 

 

 

 

PROCHE-ORIENT - Diplomatie. Nouveau regain de tension entre la Turquie et la Russie. La Turquie a convoqué vendredi l'ambassadeur russe pour lui faire part de sa "ferme condamnation" d'une violation de son espace aérien par un avion russe, a déclaré hier le ministère des Affaires étrangères. "La Russie porte l'entière responsabilité de toutes conséquences graves résultant d'une telle attitude irresponsable", a écrit le ministère dans un communiqué.

 

 

 

L'Otan a enjoint Moscou de respecter son espace aérien. "La Russie devra assumer les conséquences si elle continue de telles violations contre les droits souverains de la Turquie", a renchéri le président Erdogan hier, à l'aéroport d'Istanbul. Cette mise en garde intervient deux mois après qu'un bombardier russe a été abattu par l'aviation turque au-dessus de la frontière syrienne, provoquant une grave crise diplomatique entre Moscou et Ankara, opposés dans le conflit syrien.

 

 

 

La Russie soutient le régime de Bachar al-Assad tandis que la Turquie estime que son départ est nécessaire pour trouver une solution au conflit. "Il n'y a eu aucune violation de l'espace aérien turc par des avions de forces aériennes russes présentes en Syrien", a répondu hier le porte-parole du ministère de la Défense russe, Igor Konachenkov, qui a qualifié de "propagande sans fondement" les déclarations d'Ankara.

 

 

 

 

 

 

COLOMBIE - Plus de 20 000 cas de virus Zika. La Colombie a annoncé hier recenser 20 297 cas de personnes infectées par le virus Zika, dont 2 116 femmes enceintes atteinte par cette maladie bénigne en apparence, mais soupçonnée de provoquer une grave malformation congénitale. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) tiendra lundi une réunion d'urgence sur ce virus, transmis par piqûre de moustique et qui se propage "de manière explosive" sur le continent américain, avec 3 à 4 millions de cas attendus cette année, dont déjà 1,5 million au Brésil, pays le plus touché.

 

 

 

 

 

SUEDE - Des migrants attaqués. Entre 50 et 100 hommes masqués, présumés liés au milieu des hooligans et à la nébuleuse néo-nazie, ont convergé vendredi soir vers le centre de Stockholm pour agresser des migrants. Les agresseurs ont aussi distribué un tract appelant à infliger aux "enfants des rues nord-africains le châtiment qu'ils méritent".

 

 

 

 

 

ITALIE - Manifestation. Rome dans la rue contre l'union homosexuelle.  Au moins 300000 opposants à l'union civile pour les couples de même sexe ont manifesté hier à Rome. "Une société qui ne met plus de limites est une société qui devient folle", a lancé l'organisateur de ce "Family Day", Massimo Gandolfini, à la foule. Les partisans de la proposition de loi, dont le Sénat italien a commencé l'examen jeudi, avaient manifesté le 23 janvier à travers l'Italie pour réclamer la protection des couples de même sexe et de leurs enfants.

 

 

 

L'Italie est le dernier grand pays d'Europe occidentale à ne leur reconnaître aucun statut. L'opinion publique, partagée sur la question du pacte civil, reste fortement opposée aux adoptions par des couples de même sexe. L'Eglise catholique omniprésente a pris plusieurs fois position contre ce projet de loi, mais sans appeler à manifester.

 

 

 

 

 

SECURITE - Manifestations. Lois anti-terroristes : l'arsenal contesté. Petites manifestations sous la pluie hier, grands débats à venir cette semaine : les mesures de lutte contre le terrorisme nourrissent la crainte d'un "Etat policier".

 

 

 

 

 

VIE QUOTIDIENNE - Budget, démarches administratives...Gaz, péages, emploi : ce qui change à partir de demain. Février arrive avec son lot de changements pour vos finances et vos démarches administratives. Voici les principales évolutions.

 

 

  • Le gaz moins cher

 

  • L'autoroute plus taxée

 

  • De l'épargne moins rentable

 

  • Les chômeurs sur Internet. Les demandeurs d'emploi doivent désormais s'inscrire à Pôle emploi sur Internet et non plus au guichet. Après une expérimentation menée dans plusieurs départements, le principe a été validé et va être généralisé à l'ensemble du territoire.  Le dispositif sera mis en place progressivement entre début février et fin mars.

 

 

 

 

 

MEDIAS - Nouvelles pratiques. La télé comme ont veut, quand on veut. En 2015, les Français ont toujours autant regardé la télévision mais différemment : de plus en plus en replay et sur un autre écran. Une télé à la demande est en train d'émerger.

 

 

 

 

 

Samedi 30 janvier 2016

 

 

IMMIGRATION - Face au flux qui ne se tarit pas, les pays européens durcissent leur politique d'accueil. Réfugiés : l'Europe se ferme de plus en plus. Alors que l'ONU prévoit jusqu'à un million de migrants supplémentaires en 2016, la Grèce risque d'être suspendue d'un espace Schengen déjà très fragilisé. La Suède et la Finlande annoncent l'expulsion des migrants économiques. L'afflux de migrants arrivant en Europe ne ralentit pas, malgré l'hiver. Un nouveau record a été battu en janvier avec plus de 45 000 réfugiés qui ont débarqué en Grèce depuis la Turquie, tandis que près de 200 sont morts noyés.

 

 

 

 

 

EUROPE - Via un site créé par Europol. Les 57 fugitifs les plus recherchés sont affichés. Office de police criminelle intergouvernemental, Europol a dévoilé hier la liste des 57 fugitifs les plus recherchés d'Europe, où figurent notamment Salah Abdeslam et Mohamed Abrini, suspects des attentats de Paris. Pour certains fugitifs, la fiche signale une récompense pour toute information pouvant aider la police à le retrouver.

 

 

 

 

 

BURUNDI - Journalistes interpellés et relâchés. La guerre civile couve. Ils avaient été arrêtés la veille "en compagnie de criminels armés" selon les autorités burundaises. Deux journalistes occidentaux, le Français Jean-Philippe Rémy et le photographe britannique Phil Moore, sont sortis libres hier du Palais de justice de la capitale Bujumbura. Aucune charge n'a été retenue contre les deux envoyés spéciaux du Monde, qui ont quitté les lieux dans des véhicules diplomatiques.

 

 

 

Le ministère français des Affaires étrangères Laurent Fabius avait appelé hier "à leur libération immédiate". De son côté, le Monde avait rappelé que Jean-Philippe Rémy et Phil Moore étaient entrés légalement dans le pays et "ne faisaient qu'exercer leur métier en rencontrant toutes les parties concernées par les tensions en cours".

 

 

 

 

 

PROCHE-ORIENT - Un vautour espion d'Israël ? Des casques bleus de l'ONU ont rempli une mission de bons offices entre deux pays toujours en état de guerre en aidant au retour d'un vautour capturé au Liban parce que soupçonné d'espionnage pour Israël. Les autorités israéliennes avaient exprimé leur inquiétude pour la première fois mardi quand des images diffusées sur les réseaux sociaux montraient le rapace, porteur d'une bague d'identification israélienne et d'un émetteur, entre les mains d'habitants de Bin Jbeil. Le vautour était entré environ quatre kilomètres en territoire libanais.

 

 

 

 

 

NIGERIA - Encore un attentat suicide. Au moins onze personnes ont été tuées hier dans un attentat suicide à Gombi, dans le nord-est du Nigeria. L'attaque, dont on pense qu'elle a été menée par un ado d'environ 12 ans, a fait au moins onze morts et de nombreux blessés.

 

 

 

 

 

SYRIE - Des frappes néerlandaises. Les Pays-Bas vont participer aux frappes aériennes menées en Syrie contre Daech. Amsterdam participe depuis octobre 2014 aux opérations de la coalition en Irak avec quatre chasseurs F-16 spécialisés dans le soutien aux opérations terrestres de l'armée irakienne.

 

 

 

 

 

ESPAGNE - Non-lieu refusé pour la princesse Cristina. La princesse Cristina d'Espagne devra s'asseoir le 9 février sur le banc des accusés dans un vaste procès pour détournement de fonds publics impliquant son mari, Inaki Udangarin, le tribunal de Palma de Majorque ayant refusé hier de prononcer un non-lieu en sa faveur.

 

 

 

 

 

SOCIAL - Fin du mouvement des taxis. Les chauffeurs de taxi, à quelques exceptions près, ont levé hier la mobilisation entamée trois jours plus tôt, après une réunion avec Manuel Valls qui a annoncé un renforcement des contrôles de VTC, leurs bêtes noires, même s'ils restent sceptiques sur les promesses. Les VTC seront contrôlés dans 12 départements.

 

 

 

 

 

ECONOMIE - INSEE. C'est la reprise, mais elle est poussive. La croissance du produit intérieur brut (PIB) a atteint 1,1 % en France en 2015, après s'être établie au quatrième trimestre à 0,2 %, selon l'INSEE. C'est le plus haut niveau atteint depuis quatre ans. Mais il est inférieur à celui de la zone euro, qui devrait atteindre 1,5 % en 2015.

 

 

 

 

 

AUTOMOBILE - Etude d'Auto Plus. Selon le magazine Auto Plus, le podium des voitures préférées des voleurs de France sont la Smart Fortwo, le Range Rover Evoque et le BMW X6, d'après les données de quinze assureurs majeurs du marché.

 

 

 

 

 

ENQUETE - Paris. Arrestation à Disneyland : la piste terroriste écartée.

 

 

 

 

 

 

Vendredi 29 janvier 2016

 

 

SECURITE - Les attentats ont fait augmenter les homicides de 16 % en France en 2015. Un suspect armé arrêté : alerte à Disneyland Paris. Un homme avec deux armes de poing et un Coran a été arrêté hier dans un hôtel du parc d'attractions Disneyland Paris alors que la France vit sous la menace djihadiste après les attentats de 2015.

 

 

 

 

 

PAYS-BAS - Procès. Laurent Gbagbo face à la justice. L'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo est le premier chef d'Etat jugé par la Cour pénale internationale. Son procès pour crimes contre l'humanité s'est ouvert hier. Laurent Gbagbo s'est accroché au pouvoir "par tous les moyens", a accusé hier la procureure de la Cour pénale internationale à l'ouverture du procès de l'ancien président ivoirien, cinq ans après des violences ayant déchiré la Côte d'Ivoire.

 

 

 

"Lorsqu'il a compris que la présidence allait lui échapper, Laurent Gbagbo, en concertation avec des membres d'un cercle privé de proches, a commencé à mener une campagne de violences orchestrées contre ceux considérés comme ses opposants", a soutenu la procureure Fatou Bensouda. Des attaques contres de civils ont alors été perpétrées par des forces gouvernementales et milices sous le contrôle des accusés, a affirmé la magistrate.

 

 

 

 

 

ITALIE - Fiscalité. Le fisc italien réclame 227 millions à Google. L'heure de la "normalisation fiscale" a-t-elle sonné ? Après avoir conclu un accord avec Londres, Google est désormais dans le collimateur du fisc  italien. Rome, qui a déjà réussi à faire plier Apple, réclame au géant de l'internet américain plus de 227 millions d'euros d'arriérés d'impôts.

 

 

 

 

 

SANTE - Zika : Touraine lance l'alerte. La ministre de la Santé Marisol Touraine a "fortement" recommandé aux femmes enceintes de différer leurs voyages aux Antilles ou en Guyane, où l'épidémie de Zika - qui peut causer de graves malformations foetales se répand. L'OMS s'inquiète aussi de ce virus.

 

 

 

 

 

SYRIE - Raids russes : 44 civils tués. Au moins 44 civils ont péri mercredi dans des frappes russes sur des zones tenues par le groupe Etat islamique (EI) dans le nord et l'est de la Syrie. Les frappes russes ont fait plus de 3 000 morts, dont près de 40 % de civils, outre des centaines de djihadistes.

 

 

 

 

 

 

DIPLOMATIE - Visite. Paris-Téhéran : pluie de contrats. La visite du président iranien Hassan Rohani a permis de nombreux accords économiques.

 

 

 

 

 

AUTOMOBILE - Enquête. Emissions des diesel : Mercedes entendu. Après Renault, des représentants de Mercedes-Benz ont été à leur tour entendus hier par la commission technique mise en place par le gouvernement sur les émissions des diesel à la suite du scandale Volkswagen.

 

 

 

 

 

ENERGIE - Le prix du gaz baisse en février. Les tarifs réglementés du gaz, appliqués par Engie (ex-GDF Suez) à 6,4 millions de consommateurs en France, baisseront en moyenne de 1,86 % hors taxes le 1er février. Il s'agit du cinquième mois consécutif de recul des tarifs réglementés, qui ont baissé en moyenne de 12,6 % depuis le 1er janvier 2015. Cette nouvelle baisse répercute l'évolution à la baisse des coûts d'approvisionnement d'Engie, dans un contexte de chute des prix du gaz sur le marché de gros, dans le sillage du pétrole.

 

 

 

 

 

 

SECURITE ROUTIERE - Prévention. "Onde de choc" sur les routes. La Sécurité routière lance aujourd'hui une nouvelle campagne de prévention, destinée à éradiquer les comportements dangereux en considérant les familles des accidentés de la route comme des victimes à part entière.

 

 

 

 

 

HAUTS-DE-SEINE - Mediator : le préjudice d'anxiété reconnu pour le première fois. Ils ne sont pas malade à cause du Mediator, mais inquiets d'en avoir pris : la justice a reconnu jeudi un préjudice d'anxiété à 12 consommateurs de ce médicaments au coeur d'un scandale sanitaire, une première.

 

 

 

 

 

JUSTICE - Grâce présidentielle. Les filles et les avocates de Jacqueline Sauvage à l'Elysée. Un pas vers la libération ? François Hollande reçoit aujourd'hui les filles et les avocates de Jacqueline Sauvage. Elles réclament une grâce présidentielle après la condamnation à 10 ans de réclusion de cette femme de 66 ans pour le meurtre de son mari violent.

 

 

 

 

 

CULTURE - 43e festival d'Angoulême. BD : on reprend les vieux... Astérix et Corto ont fait le buzz en 2015, Lucky Luke est programmé pour 2016... Des exemples phares d'un phénomène majeur de la BD : la reprise d'anciens personnages. Pour le meilleur et pour le pire.

 

 

 

 

 

ECONOMIE - L'immobilier ancien se porte très bien. Le marché de l'immobilier ancien s'est approché l'an dernier des ses records historiques de transactions du début des années 2000, avec quelque 800 000 ventes estimées en 2015, selon la Fnaim. Pour la fédération, cette "accélération des ventes traduit le fait que les acheteurs ont cessé d'anticiper des baisses de prix et ne sont donc plus enclins à attendre pour réaliser leur projet".

 

 

Les mises en chantier du neuf stables. 351 800 logements neufs ont été mis en chantier pendant l'année 2015 en France, soit quasiment autant (+0,3 %) que l'année précédente, selon le ministère du Logement. Sur les derniers trois mois de 2015, ces mises en chantier ont toutefois légèrement régressé (- 0,7 %) à 98 400. Par type de constructions, l'an dernier les mises en chantier de logements ordinaires sont ressorties en hausse de 0,6 % à 327 000 unités.

 

 

 

 

 

 

AUSTRALIE - Il voulait utiliser un kangourou piégé. Sevdet Besim, 19 ans, comparaît aujourd'hui devant un tribunal australien. Le jeune homme est accusé d'avoir projeté de mener un attentat à Melbourne, en avril 2015. Comment ? Il prévoyait de fixer une bombe sur un kangourou, de peindre l'animal aux couleurs de Daech avant de le précipiter sur une voiture de police. Le jeune homme risque la prison à vie.

 

 

 

 

 

 

Jeudi 28 janvier 2016

 

 

GOUVERNEMENT - Départ. Christiane Taubira, une  démission et une clarification. Opposée à la déchéance de nationalité pour les terrorismes binationaux, la ministre de la Justice a jeté l'éponge et est remplacée par un proche de Manuel Valls, Jean-Jacques Urvoas. Elle invoque "un désaccord majeur" mais prend garde à ne pas jeter de l'huile sur le feu.

 

 

 

 

 

GOUVERNEMENT - Nationalité. Manuel Valls impose sa déchéance. Au gré des remaniements, et avec le départ de Taubira, le Premier ministre Manuel Valls a construit un gouvernement auquel s'impose la cohérence surtout de la ligne sécuritaire. Cela s'appelle un "lapsus révélateur" : le mois dernier, présentant en conférence de presse le projet de "déchéance de nationalité" avec le Premier ministre, la ministre de la Justice avait évoqué une "déchéance de responsabilité"...

 

 

 

Nous y sommes. Christiane Taubira a été déchue hier des sa responsabilité ministérielle, le jour où Manuel Valls a présenté son projet de déchéance de nationalité. Ce chassé-croisé symbolise la confirmation de la ligne "sécuritaire" du quinquennat, confortée par l'arrivée de Manuel Valls à Matignon, accentuée depuis les attentats. Cette ligne sera désormais soutenue sans état d'âme au ministère de la Justice par Jean-Jacques Urvoas, un proche de Manuel Valls. La "cohérence dans l'action", souhaitée devant le conseil des ministres par François Hollande, est ainsi assurée.

 

 

 

 

 

TURQUIE - Justice. Deux journalistes d'opposition risquent la perpétuité. Emprisonnés depuis deux mois, ils ont signé des articles hostiles au président Erdogan et pourraient finir leurs jours en prison. C'est en tout cas ce qu'a requis le tribunal à leur encontre hier.

 

 

 

 

 

MALI - Aqmi revendique l'enlèvement de la Suissesse. Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) a revendiqué dans une vidéo l'enlèvement d'une Suissesse le 7 janvier dans le nord-ouest du Mali et réclamé pour la relâcher l'élargissement de détenus djihadistes, la Suisse exigeant pour sa part sa libération "sans condition". Dans cette vidéo, revêtue d'un voile noir, elle précise avoir été enlevée le 7 janvier à Tombouctou, où elle vivait depuis des années.

 

 

 

 

 

DANEMARK - Zika arrive en Europe. Un hôpital danois a annoncé un des premiers cas en Europe de virus Zika. Il s'agit d'un touriste danois qui a voyagé en Amérique du Sud et centrale s'est vu diagnostiquer à son retour une infection au virus Zika.

 

 

 

 

 

IRAN - Visite en France. La visite en France du président iranien Hassan Rohani, deuxième étape d'un voyage consacrant le rapprochement entre Téhéran et les Européens depuis la levée des sanctions liées au nucléaire, devrait donner lieu ce jeudi à la signature d'importants contrats commerciaux. Accueillir le président iranien en Europe a demandé quelques petites adaptations...

 

 

 

Statues rhabillées et repas sans vin

 

Hassan Rohani a commencé sa tournée en Europe par une visite de deux jours en Italie. Même si le président Rohani a assuré qu'aucune demande n'avait été formulée en ce sens, les statues dénudées du musée du capitole, qu'il a visité lundi soir, ont été dissimulées par des paravents pour ne pas l'indisposer. De plus, l'Italie a également accepté de bannir le vin du déjeuner du président iranien avec son homologue italien, Sergio Matterella, et du dîner entre Rohani et le Premier ministre Matteo Renzi. Rien de tout cela en France : alors que Téhéran demandait des repas halal et sans vin, la présidence française a tranché. Aucun dîner n'est ainsi prévu à l'agenda.

 

 

 

Accords avec la France

 

Téhéran a annoncé un vaste accord avec l'avionneur européen Airbus, qui porterait sur 114 appareils. Un autre portera sur le retour en Iran du constructeur automobile français PSA Peugeot Citroën, via une co-entreprise avec le groupe local Iran Khodro qui produira à terme 200 000 véhicules par an.

 

 

 

 

 

SOCIAL - Décembre. Chômage : et encore 15 800 de plus... 15 800 demandeurs d'emploi de plus en décembre 2015, 86 200 sur un an, 688 000 depuis son élection : l'inversion de la courbe annoncée par François Hollande s'éloigne toujours davantage...

 

 

 

 

 

SOCIETE - Rapport. Mal-logement égale mauvaise santé. L'association estime pour 2015 à 3,8 millions, le nombre de personnes mal-logées en France. La situation devient aussi "une question de santé publique".

 

 

 

 

 

Mercredi 27 janvier 2016

 

 

DIPLOMATIE - Iran. La France déroule le tapis rouge pour Hassan Rohani. La visite d'Hassan Rohani en France marque le début d'une nouvelle ère dans les relations diplomatiques et économiques franco-iraniennes et d'une "normalisation" au plan international.

 

 

 

 

 

SOCIETE - Santé. Obésité infantile : un nouveau fléau pour le continent africain. "Un cauchemar explosif", c'est en ces termes que l'Organisation mondiale de la santé qualifie l'obésité infantile dans les pays en développement. Un quart des enfants obèses vit désormais en Afrique.

 

 

 

 

 

EUROPE - Parlement. Danemark : la loi anti-migrants adoptée. Accusée par le Haut-commissariat aux réfugiés des Nations unies (HCR) de nourrir "la peur et la xénophobie", la réforme du droit d'asile au Danemark a recueilli hier 81 voix sur 109, soit près de 75 % des suffrages exprimés lors du vote au Folketing, parlement du pays.

 

 

 

 

 

REPUBLIQUE TCHEQUE - Le président intime d'éliminer son Premier ministre. La classe politique tchèque était en émoi hier après les propos du président Milos Zerman sur l'idée d'éliminer le Premier ministre Bohuslav Sobotka de la vie politique... à la kalachnikov. S'ils sont tous les deux de gauche, leurs relations se sont tendues en raison de la crise migratoire, leurs propositions étant opposées..

 

 

 

 

 

SOCIAL - Mobilisation. Opération déminage face à la grogne. Le gouvernement a dû gérer une journée sociale agitée avec cinq conflits parallèles. Point commun : paysans, salariés du public, chauffeurs de taxi, profs sont confrontés à des pertes de pouvoir d'achat et revendiquent pour leurs revenus.

 

 

 

 

 

POLITIQUE - Demain à Lyon. François Fillon : "Mon objectif est de transformer la France". Priorité au redressement économique du pays, avec un principe : liberté, nous déclare l'ancien Premier ministre. La condition pour répondre, ensuite, aux angoisses identitaires des Français.

 

 

 

 

 

SECURITE - + 2,4 %. 3 464 tués en 2015 : nouvelle hausse de la mortalité sur les routes. La mortalité est "en hausse de 2,4 % avec 3 464 personnes tuées" sur les routes en 2015, un chiffre en augmentation pour la deuxième année consécutive, a annoncé le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve dans une interview parue aujourd'hui dans le Parisien. "Le nombre d'accidents corporels a baissé de 3,6 %", a précisé le ministre. Pour le première fois en 35 ans, la mortalité sur les routes françaises augmente deux années de suite malgré un arsenal de mesures.

 

 

 

 

 

MUSIQUE - Nouvel album. Renaud s'est remis debout. Beaucoup attendaient ce retour musical avec impatience, certains le redoutaient un peu, après sept ans de silence et de déprime du chanteur au bandana rouge. Avec cette chanson Toujours debout, Renaud livre sa réponse : "Toujours vivant, rassurez-vous/Toujours la banane, toujours debout", clame le chanteur de 63 ans d'une voix rauque mais énergique.

 

 

 

 

 

Mardi 26 janvier 2016

 

SOCIAL - Prévisions de l'observatoire de la rémunération. Salaires : toutes petites augmentations à venir. Paradoxe : les augmentations vont être encore limitées cette année, sans forcément provoquer des conflits, ni empêcher une petite amélioration du pouvoir d'achat des Français...

 

 

 

 

 

DIPLOMATIE - Visite d'Etat. Inde : après les Rafale, des EPR. Le président français a annoncé hier l'ouverture de discussions pour la vente de six réacteurs nucléaires à l'Inde, et confirmé l'achat de 36 avions Rafale par l'armée indienne, pour un prix encore à négocier. L'Inde cherche à développer sa production d'électricité afin d'approvisionner les 300 millions d'Indiens dépourvus de courant.

 

 

 

 

 

CAMEROUN - Triple attentat. Près de 30 tués dans une attaque islamiste. Près d'une trentaine de personnes ont été tuées dans un triple attentat suicide qui a visé la localité de Bodo, proche de la frontière avec les bastions nigérians de Boko Haram, qui a rallié l'organisation Etat islamique (EI). Une trentaine d'autres victimes seraient blessées, selon un bilan encore provisoire hier.

 

 

 

 

 

LIBYE - Le gouvernement uni rejeté. Le Parlement libyen reconnu par la communauté internationale a rejeté hier le gouvernement d'union nationale formé dans le cadre de l'accord parrainé par l'ONU pour mettre fin au chaos dans ce pays. 89 des 104 députés ont dit non à un cabinet de 32 ministres.

 

 

 

 

 

SYRIE - Au moins 23 morts à Alep. Au moins 23 personnes, la plupart des combattants d'un groupe rebelle islamiste, ont été tuées hier dans un attentat au camion piégé dans la ville d'Alep (nord de la Syrie). 19 combattants et quatre civils auraient péri.

 

 

 

 

 

PORTUGAL - Cohabitation à la tête du pays. Deux mois après l'arrivée au pouvoir d'un gouvernement socialiste, les Portugais ont cherché à rééquilibrer l'échiquier politique en élisant dimanche le conservateur modéré et commentateur radio et télé populaire Marcelo Rebelo de Sousa à la présidence de la République. Elu dès le premier tour dimanche avec 52 % des voix, ce professeur de droit de formation de 67 ans a confirmé son statut d'ultra-favori. Tout au long de la campagne, l'ex-commentateur vedette avait prévenu qu'il ne serait pas un "contre-pouvoir" au gouvernement du Parti socialiste.

 

 

 

 

 

EUROPE -  Crise migratoire. De Calais à la Grèce, tensions partout. Pendant que les ministres de l'Intérieur des pays de l'UE étaient réunis hier à Amsterdam pour évoquer la crise migratoire, à Calais, la tension n'est pas retombée. (Suite de l'article dans la rubrique "INFOS-HISTOIRE", sous-rubrique "Histoire de l'Europe" du blog)

 

 

 

 

 

ENVIRONNEMENT - Expulsions. Notre-Dame-des-Landes : et maintenant ? Les habitants historiques refusent de quitter les lieux, malgré la décision du tribunal de Nantes. Les écologistes continuent d'appeler le gouvernement à abandonner le projet d'aéroport, tandis que la droite presse l'exécutif d'entamer les travaux.

 

 

 

 

 

AGRICULTURE - A l'Ouest. Eleveurs : la grogne continue. Après un week-end de pause, les agriculteurs de l'Ouest de la France ont relancé leurs actions, entamées la semaine dernière avec déjà des blocages de route. Ils attendent des mesures pour faire face aux cours très bas, inférieurs aux coûts de production, auxquels le porc, le lait et la viande bovine sont selon eux achetés par les industriels de la transformation.

 

 

 

 

 

EPIDEMIE - Le virus Zika s'étend à la Guyane. Le littoral de la Guyane Française est passé en phase épidémique du virus Zika, a annoncé hier la préfecture, précisant que 45 cas étaient "biologiquement confirmés, et 160 suspectés dont quatre femmes enceintes". "Les chiffres sont certainement très sous évalués car 80 % des patients ne présentent aucun symptôme, donc on peut avoir une circulation silencieuse", s'est inquiété Christian Meurin, directeur de l'Agence régionale de santé. La saison des pluies en cours favorise la prolifération des moustiques, et la période de carnaval multiplie les risques de contagion.

 

 

 

 

 

TRAVAIL - Rapport. Code du travail : un levier pour déverrouiller les 35 heures. Pour Manuel Valls, les 61 mesures du rapport Badinter sont un "préambule" de la réforme sur le code du Travail. Si le principe des 35 heures reste, les heures sup' pourront être facilitées et majorées à 10 % et non 25 %.

 

 

 

 

 

ETAT D'URGENCE - Le Conseil de l'Europe inquiet. Le Conseil de l'Europe s'est invité hier dans le débat autour de la prolongation de l'état d'urgence. L'organisation paneuropéenne de défense des droits de l'Homme se dit préoccupée par les "risques" de dérives, comme les perquisitions administratives ou assignations à résidence. Suivant aussi de près le débat sur la déchéance de nationalité, le Conseil de l'Europe est "prêt à apporter son assistance".

 

 

 

 

 

SOCIETE - Fin de vie : ultime vote demain. Plus de dix ans après la loi Leonetti, le Parlement devrait adopter définitivement demain la proposition de loi PS-LR accordant de nouveaux droits aux patients en fin de vie. Elle prévoit notamment un "droit à la sédation profonde et continue" jusqu'au décès pour ceux dont la souffrance est insupportable.

 

 

 

 

 

CYBERSECURITE - 500 spécialistes d'ici 2019. Le ministère de la Défense s'est fixé pour objectif le recrutement de "plus de 500 cyber-spécialistes à l'horizon 2019". "Un défi majeur des ressources humaines" alors que Daech est réputée très performante dans l'utilisation des technologies numériques.

 

 

 

 

 

TERRORISME - La Grande-Bretagne également visée. Daech menace, la France inflexible. La France a affiché hier sa détermination à combattre Daech, qui l'a une nouvelle fois menacée dans une vidéo sanglante et prépare des "attaques d'ampleur" à travers l'Europe, selon l'organisme Europol. (Suite de l'article dans la rubrique "INFOS-HISTOIRE", sous-rubrique "Terrorisme" du blog)

 

 

 

 

 

RECHERCHE MEDICALE - Des Chinois créent des singes autistes. Des chercheurs chinois ont créé des singes "autistes", porteurs d'un gène humain associé à l'autisme, en espérant ouvrir des perspectives thérapeutiques pour ce trouble du développement cérébral mal éclairci, selon la revue Nature, hier. Les singes transgéniques présentent des comportements similaires à ceux d'humains atteints de ce trouble : des gestes répétitifs, de l'anxiété et une interaction sociale altérée.

 

 

 

 

 

 

Lundi 25 janvier 2016

 

TERRORISME - 2 500 personnes devraient être prises en compte par le Fonds de garantie des actes de terrorisme et autres infractions. Attentats de Paris : le calvaire de l'indemnisation. Elles sont rescapées de la tuerie du Bataclan le 13 novembre. Depuis chaque jour, elles frappent à toutes les portes et luttent pour être reconnues en tant que victimes d'actes terroristes. Un combat au quotidien.

 

 

 

"Onze attentats déjoués en 2015". Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve, invité de l'émission C politique hier soir sur France 5, a annoncé que six attentats avaient été déjoués depuis le printemps 2015. Mais la prudence reste de mise car, d'après lui, la France est toujours la cible d'attaques terroristes. Surtout 2015, ce sont onze attentats qui ont été évités, tous prévus sur le modèle des attentats de Paris. En effet, le ministre de l'Intérieur, sans donner de date précise ou de lieu, a affirmé qu'une salle de concert était visée et que des tirs massifs dans des rues ou des villes avaient été prévus. Face à cette menace constante, le ministre de l'Intérieur préconise de prolonger l'état d'urgence.

 

 

 

 

 

INDE - Vente de Rafale. François Hollande vend le "meilleur avion du monde". François Hollande arrivé hier dans un pays en pleine marche en avant économique doit faire avancer le dossier complexe de la vente de 36 Rafale annoncée en avril dernier. "L'Inde en a besoin et la France a fait la démonstration que c'est le meilleur avions du monde".

 

 

 

 

 

UKRAINE - Crise. Les sanctions contre la Russie bientôt levées. La France vise la levée "l'été prochain" des sanctions imposées par les Occidentaux à la Russie en raison de la crise ukrainienne, a indiqué hier le ministre français de l'Economie Emmanuel Macron lors d'un déplacement à Moscou. "L'objectif que nous partageons toutes et tous, c'est de pouvoir lever l'été prochain les sanctions parce que le processus aura été respecté", a dit-il déclaré lors d'une intervention devant des hommes d'affaires français, en référence aux accords de Minsk signés en février 2015 pour régler le conflit dans l'Est de l'Ukraine.

 

 

 

L'Union européenne a introduit des sanctions économiques contre Moscou pour l'annexion de la Crimée en mars 2014 et son rôle présumé dans le conflit avec les séparatistes de l'Est de l'Ukraine qui a fait plus de 9 000 morts. Elle les a prolongées fin décembre pour six mois alors qu'elles devaient arriver à échéance fin janvier. La Russie, en réponse, a appliqué un embargo sur la plupart des produits agro- alimentaires européens qui touche durement les agriculteurs français.

 

 

 

 

 

 

SYRIE - L'armée s'empare de Rabia. Les forces pro-gouvernementales se sont emparées d'une localité rebelle stratégique dans le nord-ouest du pays, Rabia, alors que l'ONU prépare avec difficulté les pourparlers de paix prévus dans les prochains jours à Genève. L'agence officielle Sana a fait état de "nombreux" rebelles tués. Rabia était contrôlée depuis 2012 par des groupes rebelles.

 

 

 

 

 

 

IRAN - Vers un achat de 114 Airbus. L'Iran va lancer l'achat de 114 Airbus lors de la visite ce mercredi du président Hassan Rohani en France, première annonce commerciale d'envergure depuis la levée des sanctions internationales intervenue avec l'entrée en vigueur de l'accord nucléaire. L'annonce de ce contrat a été faite hier par le ministre iranien des Transports Abbas Akhoundi, alors que les représentants de 85 compagnies d'aviation étrangères sont réunies à Téhéran pour participer au sommet de l'aviation Iran 2016, organisé par CAPA (Centre for Aviation), un groupe de conseil et d'analyse en matière d'aviation.

 

 

 

La visite de Rohani en France aura donc une forte dimension diplomatique, mais aussi économique car Rome et Paris affichent leur volonté de reprendre leur place de partenaires de premier plan de Téhéran qu'ils occupaient avant le renforcement des sanctions en 2012. Rohani sera accompagné de nombreux hommes d'affaires. L'aéronautique représente un secteur clé pour les Européens car l'Iran, peuplé de près de 79 millions d'habitants, doit renouveler et développer sa flotte vieillissante, notamment de la compagnie nationale Iran Air. "Nous avons besoin de 400 avions long et moyen courrier et de 100 avions court-courrier", a précisé hier le ministre des transports. Ce dernier a par ailleurs annoncé que l'Iran négociait aussi avec le constructeur américain Boeing, principal rival d'Airbus, pour l'achat d'avions.

 

 

 

 

 

 

PORTUGAL - De Sousa élu président. Le conservateur Marcelo Rebelo de Sousa, 67 ans, a remporté dès le premier tour l'élection présidentielle, selon des résultats officiels portant sur près de 97 % des circonscriptions. Ce professeur de droit, commentateur vedette de la télévision depuis une quinzaine d'années, recueille 52,78 % des voix, très loin devant l'indépendant de gauche Antonio Sampaio da Novoa (22,17 %), d'après ces résultats partiels. L'abstention atteint 52,1 %. Le chef de l'Etat peut dissoudre le Parlement. Mais, selon les politologues, M. Rebelo de Sousa n'aurait l'intention de le faire qu'en cas de crise politique ou de rupture de l'alliance inédite de la gauche née après les législatives du 4 octobre.

 

 

 

 

 

SOCIAL - Demain. Les fonctionnaires appelés à la grève. Soumis à un régime de rigueur depuis juillet 2010, les 5,6 millions d'agents de la fonction publique sont appelés à faire grève et manifester pour une hausse de leur pouvoir d'achat, demain.

 

 

 

 

 

PAS-DE-CALAIS - Immigration. La "Jungle" dans laquelle se perdent Calais et ses habitants. Entre drame humain et marasme pour l'économie locale, le plus grand bidonville de France suscite de vives tensions. Les manifestations et incidents du week-end montrent l'urgence de la situation.

 

 

 

 

 

ENVIRONNEMENT - Biodiversité. Le préjudice écologique reconnu par la loi. La responsabilité écologique va entrer dans le code civil. Tout dommage grave et durable à l'environnement devra être réparé par l'entreprise à l'origine d'une catastrophe naturelle.

 

 

 

 

 

MEDECINE - Justice. Epilogue pour le scandale de l'hormone de croissance. Trente ans après les faits, le drame de l'hormone de croissance trouve son épilogue judiciaire : la cour d'appel de Paris dira aujourd'hui si deux scientifiques, jugés en octobre pour leur responsabilité civile dans ce scandale sanitaire, doivent réparation aux familles des victimes. Personnes n'ira en prison, il n'y aura jamais de responsable pénal pour la mort d'enfants, mais les familles espèrent encore une ultime "reconnaissance" de la justice.

 

 

 

 

 

RESEAUX SOCIAUX - Daech : la propagande via Justine Bieber. Il n'y a aucun lien entre Justin Bieber et Daech. Pourtant, le groupe terroriste a décidé d'utiliser la notoriété du chanteur canadien, en publiant, dans la nuit de jeudi à vendredi, une vidéo de propagande djihadiste sur Twitter, avec le hashtag #JustinBieber, en plus du traditionnel #ISIS. L'objectif ? Attirer un maximum de monde et notamment les ados...

 

 


25/01/2016
0 Poster un commentaire

semaine du 18 au 24 janvier 2016 - La Tribune - le Progrès

 

 

 

Le journal de la semaine

 

 

 

 

 

2157785-google-lance-son-kiosque-a-journaux-sur-son-store-francais.jpg

 

 

 

 

Dimanche 24 janvier 2016

 

 

DROGUE - Production mondiale en hausse, prix à la baisse, nouveaux marchés de consommation... La French Connection est morte, pas l'héroïne. Même marginale par rapport aux autres drogues, l'héroïne fait toujours des ravages dans le monde. En France, la consommation augmente faiblement, mais de nouvelles populations en sont friandes.

 

 

 

 

 

INTEMPERIES - Records. Les Etats-Unis et la Chine accablés par la neige et le froid. Washington et sa région traversent ce week-end l'une des tempêtes de neige les plus importantes de l'histoire. En 24 heures, la tempête Jonas a déjà fait huit victimes. La Chine affronte quant à elle des températures proches de -40°C.

 

 

 

 

 

 

DIPLOMATIE - Visite d'Etat. En Inde, Hollande, VRP de l'industrie de pointe. La deuxième visite d'Etat de François Hollande en Inde, de ce dimanche à mardi, sera très largement consacrée à la prospection économique, et tout particulièrement à la concrétisation de la vente des 36 Rafale que le Premier ministre indien Narendra Modi a déclaré vouloir acheter, en avril dernier à Paris. Cet achat "sur étagère" (ou sur catalogue, pour des avions fabriqués en France et non en Inde) devait être plus facile et plus rapide à réaliser que le premier scénario élaboré lors du mandat de Nicolas Sarkozy, quand l'Inde voulait se procurer 120 Rafale, mais à condition que la grande majorité soit construite sur place, grâce à des transferts de technologie.

 

 

 

 

De toute évidence, même pour des avions livrés clés en main, les négociations avec l'Inde apparaissent plus longues et compliquées qu'avec un pays comme l'Egypte où il n'a fallu que quelques semaines pour livrer les premiers avions. La visite de François Hollande doit permettre de leur donner un coup de boost. Le montant du contrat est évalué à cinq milliards d'euros. Bien entendu, le PDG du Dassault Aviation, Eric Trappier, fera partie de la délégation d'une cinquantaine de chefs d'entreprises accompagnant le président de la République. Areva et EDF seront également de la partie, puisque l'Inde envisage de faire construire six réacteurs nucléaires EPR à Jaitapur, au sud de Bombay. Patrick Fluckiger

 

 

 

 

 

RECHERCHE - Fonds public. 340 millions d'euros pour l'innovation en santé. Le futur fonds public pour l'innovation en santé va passer de 100 à 340 millions d'euros, a annoncé hier Marisol Touraine. Objectif : établir une "filière stratégique solide". Marisol Touraine a fait cette annonce à l'occasion de la première journée nationale de l'innovation en santé, à Paris.

 

 

 

 

 

 

SECURITE ROUTIERE - Rapport. Radars : où va l'argent de nos contraventions ? Les radars automatiques rapportent plus de 650 millions d'euros par an. Et leur nombre devrait passer à 4 500 cette année. L'association "40 millions d'automobilistes" a fait les comptes et dénonce la proportion des sommes véritablement allouées à la Sécurité routière.

 

 

 

 

 

 

TELEVISION - Demain. Top Chef, la recette gagnante. Le concours de cuisine de M6 a la reconnaissance de la profession et l'adhésion du public. Une alchimie pas si fréquente qui fait que le programme gagne des téléspectateurs.

 

 

 

 

 

 

SCIENCES - Une tête de singe greffée sur le corps d'un autre. Ses détracteurs le surnomment le "Dr Frankenstein". Le chirurgien italien Sergio Canavero a affirmé cette semaine avoir réussi à greffer une tête de singe sur le corps d'un autre, première étape selon lui vers la transplantation de têtes humaines. Le chirurgien déclare même avoir déjà un volontaire... Mais son projet se heurte au scepticisme de beaucoup de ses confrères. La greffe de tête pose en effet énormément de problèmes techniques, au premier plan desquels le raccordement des différents vaisseaux et de la moelle épinière. Sans compter tous les problèmes éthiques que l'opération soulève...

 

 

 

 

 

Samedi 23 janvier 2016

 

 

POLITIQUE - "La France pour la vie" Le livre de l'ex-Président, sort lundi. Sarkozy : le mea culpa de la dernière chance. Malmené dans les sondages, l'ancien chef de l'Etat joue son va-tout et sort un livre confession où il dresse l'inventaire de son quinquennat, fait de mea culpa et aussi de propositions.

 

 

 

 

 

TUNISIE - Manifestations. La colère gagne du terrain. En proie depuis une semaine à un mouvement social pour demander plus d'emplois, la Tunisie s'enfonce dans la crise. Le ministère de l'Intérieur a instauré un couvre-feu de 20 heures à 5 heures sur l'ensemble du territoire. (Suite de l'article dans la rubrique "INFOS-HISTOIRE", sous-rubrique "Maghreb" du blog)

 

 

 

 

 

IRAN - Visite. Rohani en France : Damien Abad alerte. A peine les sanctions levées, l'Iran a repris son calendrier diplomatique. Le président de la République islamique, Hassan Rohani, se rendra d'abord les 25 et 26 janvier à Rome où il devrait être reçu par son homologue mais aussi par le pape. Il était attendu au Vatican en novembre dernier mais il avait décidé de reporter son voyage après les attentats de Paris. Il sera ensuite reçu à Paris le 27 janvier. Cette visite est annoncée, entre autres, comme un premier contact avec les entreprises françaises.

 

 

 

"L'Iran, pas le monde des Bisounours"

 

 

"Le président iranien va être accueilli en grande pompe par la République. Si certains pensent que l'Iran est un nouvel eldorado commercial, nous devons rappeler quelques vérités sur ce régime", réagit le député de l'Ain, Damien Abad, du comité français pour un Iran démocratique qui rassemble plusieurs dizaines de parlementaires de tous bords. "L'Iran est un pays où les droits de femmes ne sont pas respectés, où nous nous avons encore des centaines d'exécutions. Le droit de le presse y est également bafoué. Nous ovulons aussi rester vigilants sur les engagements pris sur le nucléaire. Ne nous laissons pas piéger par le miroir aux alouettes que peut représenter la politique économique de ce pays, l'Iran n'est pas le monde des Bisounours".

 

 

 

 

 

ESPAGNE - Gouvernement. Podemos veut s'allier aux socialistes. Pablo Iglesias, chef du parti de gauche radicale espagnol Podemos, et tête d'affiche du mouvement des "Indignés" depuis 2014, a formellement proposé une alliance avec le Parti socialiste, hier, pour former un gouvernement. Peu de temps après, Mariano Rajoy, chef du gouvernement sortant et arrivé en tête des législatives - avec toutefois seulement 28,7% des suffrages - renonçait à former un gouvernement. Si le leader du Parti populaire (droite) espérait que le roi penche en sa faveur, Mariano Rajoy à échoué à former une coalition.

 

 

 

Des élus du PP de Mariano Rajoy suggéraient depuis plusieurs jours qu'il renonce à tenter l'investiture. Ce renoncement laisse désormais le champ libre à son adversaire socialiste, Pedro Sanchez, d'autant plus avec la proposition formulée par Pablo Iglesias.

 

 

 

 

 

GRECE - Au moins 44 migrants meurent dans un naufrage. Au moins 44 migrants, dont 20 enfants, ont péri hier dans trois naufrages successifs au large des îles de Farmakonissi et Kalolimnos en mer Egée tandis que d'autres migrants sont portés disparus. Les garde-côtes poursuivaient leurs recherches dans la matinée alors que le nombre exact de disparus restait inconnu, mais pourrait être de plusieurs dizaines selon les témoignages des rescapés, partis des côtes turques.

 

 

 

 

 

 

INDE - Hollande en visite d'Etat. François Hollande entame demain une visite d'Etat de trois jours en Inde, avec en ligne de mire la vente de 36 avions de combat français Rafale, ainsi que la signature de contrats économiques et commerciaux avec ce pays émergent en très forte croissance.

 

 

 

 

 

 

SOMALIE - Attentat : au moins 19 morts. Au moins 19 personnes, dont des femmes et des enfants, ont été tuées jeudi dans l'attaque d'un restaurant du front de mer de Mogadiscio, revendiquée par les islamistes shebab, qui s'étaient emparés une semaine auparavant d'une base militaire kényane au sud du pays.

 

 

 

 

 

 

ALLEMAGNE - Un djihadiste syrien arrêté. Un Syrien suspecté d'avoir appartenu à la branche syrienne d'Al-Qaïda, le Front al-Nosra, a été arrêté en Allemagne pour "crime de guerre", a indiqué hier le parquet, affirmant que l'homme avait été le geôlier d'un collaborateur des Nations Unies enlevé.

 

 

 

 

 

 

SANTE - Conseil constitutionnel. Tiers payant : quels restes à payer ? Marisol Touraine, la ministre de la Santé, ne reviendra pas à la charge par une nouvelle loi, et mise sur le volontarisme des médecins... principaux opposants à cette mesure. La promesse de ne rien payer chez le médecin restera lettre morte. Après la censure partielle du tiers payant généralisé par le Conseil constitutionnel, Marisol Touraine, la ministre de la Santé, a annoncé qu'elle ne proposerait pas une nouvelle loi.

 

 

 

 

 

 

E-COMMERCE - France. Amazon va créer 500 nouveaux emplois. Le leader mondial du commerce électronique poursuit son expansion. Amazon a annoncé hier qu'il allait créer plusieurs milliers d'emplois permanents en 2016 en Europe, dont plus de 500 en France. A la fin de l'année, les effectifs du géant américain dans l'Hexagone seront portés à 3 500 salariés, sans compter près de 4 000 intérimaires recrutés en fin d'année pour gérer le pic de commandes à Noël.

 

 

 

 

 

 

ELEVAGE - La grogne s'amplifie. Hier, la RN 164, qui traverse le centre de la Bretagne, et la RN 12, axe majeur reliant Roanne à Brest, étaient à nouveau bloquées par des manifestants. Les éleveurs porcins, laitiers ou bovins tirent depuis des mois la sonnette d'alarme à cause des cours trop bas, inférieurs aux coûts de production.

 

 

 

 

 

 

SOCIAL - Pôle emploi ferme l'après-midi. A partir de lundi, les agences Pôle emploi vont progressivement être fermées au public tous les après-midi, et n'accueilleront plus que des chômeurs qui auront pris rendez-vous. Objectif : perdre moins de temps avec les démarches administratives et personnaliser l'accueil.

 

 

 

 

 

 

INSOLITE - Une fatwa interdit... le jeu d'échecs. Une fatwa lancée par un haut dignitaire religieux saoudien interdit... le jeu d'échecs : "C'est une perte de temps et d'argent, qui provoque l'animosité entre les joueurs", dit le responsable religieux, dans une vidéo qui date d'un mois mais qui ressort actuellement. "La tentative de l'Arabie saoudite d'interdire les échecs est stupide", a notamment rétorqué le légendaire joueur d'échecs russo-croate Garry Kasparov.

 

 

 

 

 

Vendredi 22 janvier 2016

 

 

SOCIAL - Réduction des coûts de fonctionnement, nouveaux métiers. La révolution dans les  grandes entreprises publiques. Suppressions de postes chez EDF, tensions chez Air France, évolution des missions à la Poste, statuts nouveaux dans les filiales de la SNCF : la concurrence oblige ces sociétés protégées à se restructurer et à se réinventer.

 

 

 

 

 

EUROPE - Tensions. Ce "Brexit" qui inquiète. Manuel Valls a pointé hier au forum de Davos le risque d'une dislocation du projet européen" à "très cour terme". En cause : la possible sortie du Royaume-Uni, mais aussi la crise des réfugiés, la poussée populiste...

 

 

 

 

 

TUNISIE - Manifestations. La contestation sociale grimpe d'un cran. La contestation contre le chômage et l'exclusion sociale, partie de Kasserine dans le centre de la Tunisie, a gagné hier plusieurs autres villes, cinq ans après la révolution motivée par ces fléaux.

 

 

 

Face à l'accroissement du nombre de manifestations, le Premier ministre Habib Essid a écourté sa visite au Forum de Davos, et annoncé qu'il présiderait samedi un conseil des ministres exceptionnel. (Suite de l'article dans la rubrique "INFOS-HISTOIRE", sous-rubrique "Maghreb" du blog)

 

 

 

 

 

RUSSIE - GRANDE-BRETAGNE - Enquête. Empoisonnement de l'ex-agent du KGB Litvinenko : Poutine pointé du doigt.

 

 

 

 

 

IMMIGRATION - Le Danemark durcit le droit d'asile. Sous le feu roulant des critiques, le Danemark, inflexible, a bouclé hier l'examen parlementaire de sa réforme du droit d'asile ouvrant la voie à une spectaculaire mesure de confiscation et d'autres tout aussi contraires, selon ses opposants, aux conventions internationales. Craignant un effet de domino, le Haut-commissariat des Nations unies aux réfugiés avait dénoncé en début d'année une réforme "susceptible d'alimenter la peur et la xénophobie" dans l'ensemble des pays d'accueil des migrants.

 

 

 

 

 

 

EDUCATION - Entretien. Najat Vallaud-Belkacem : "La deuxième langue dès la 5e à la rentrée". Apprentissage de la première langue dès le cours préparatoire, deuxième langue obligatoire dès la cinquième au collège.

 

 

 

 

 

 

DIPLOMES - La chasse aux faux diplômes. La ministre de l'Education nationale a annoncé hier la création au cours de l'année universitaire 2016-2017 d'un système numérique d'authentification nationale des diplômes pour lutter contre la fraude. Selon une étude du cabinet de recrutement Florian Mantione Institut, 33 % des CV comportent un faux diplôme en général justifié par une fausse pièce, parfois achetée sur internet.

 

 

 

Ce service public numérique délivrera "des attestations de diplômes certifiées pour l'ensemble des diplômes nationaux visés par l'Etat et conférant un grade universitaire", soit 2,1 millions de diplômes par an. Le système permettra aux employeurs de vérifier et aussi aux diplômés de se procurer des attestations facilement. Aujourd'hui, plus de 80 000 demandes d'attestations parviennent chaque année aux ministères, un seul diplôme papier étant délivré.

 

 

 

 

 

ANIMAUX - Six loups de plus à abattre en 2016 ? Les ministères de l'Ecologie et de l'Agriculture projettent d'autoriser six abattages de loups supplémentaires en 2016, le quota fixé jusqu'en juin ayant été déjà quasiment atteint, ont déploré hier des associations. Cette mesure doit être soumise le 9 février au Conseil national de protection de la nature. Pour réduire les dommages sur les troupeaux, le gouvernement avait autorisé entre juin 2015 et juin 2016 l'abattage de 36 loups, avec des règles assouplies.

 

 

 

 

 

SANTE - Greffe. Coeur artificiel : un patient meurt mais Carmat garde son cap. L'entreprise française a vu son quatrième patient greffé du coeur mourir, mais son étude clinique menée depuis deux ans est tout de même concluante. Elle devrait passer à des essais à plus grande échelle très prochainement.

 

 

 

 

Jeudi 21 janvier 2016

 

 

 

ECONOMIE - Les plus grands dirigeants du monde réunis à Davos (Suisse). Face au risque de crise, états d'urgence sur la planète. C'est grave, docteur ? La question domine le Forum économique mondial de Davos, alors que la Banque européenne doit confirmer aujourd'hui une politique monétaire qui inquiète... "Nous sommes dans un monde où nous ne sommes pas sûrs de la vraie valeur d'un actif" : la complainte du gouverneur de la banque centrale italienne, Raghuran Rajan, a donné le ton hier à Davos d'une planète économique tourneboulée, inquiète, sans repères. (Suite de l'article dans la rubrique "SAVOIR et DECOUVERTES", sous-rubrique "Economie" du blog)

 

 

 

 

 

 

TERRORISME - Proche-Orient. La coalition va mettre les bouchées doubles contre Daech. Alors que les djihadistes perdent du terrain en Irak et en Syrie, la coalition internationale veut intensifier son offensive contre le groupe Etat islamique. Mais rien ne se fera sans la Turquie, la Russie et les pays sunnites du Golfe.

 

 

 

 

La coalition contre Daech veut passer à la vitesse supérieure. Les ministres de la Défense des sept pays les plus engagés militairement dans la lutte contre le groupe Etat islamique (EI) se sont retrouvés hier à Paris. Objectif : discuter de la stratégie à mettre en oeuvre afin de venir à bout de l'organisation djihadiste en Syrie et en Irak.

 

 

 

 

 

 

PAKISTAN - Attaque contre une université. Au moins 21 personnes, dont 17 étudiants, ont été tuées mercredi dans l'attaque d'une université du nord-ouest du Pakistan, aussitôt revendiquée par une faction talibane pakistanaise. Cet attentat, mené par quatre kamikazes armés de fusils d'assaut et de grenades, a provoqué l'émoi dans le pays, un an après le massacre dans un école de la même région qui avait fait plus de 150 morts. Une journée nationale de deuil aura lieu aujourd'hui.

 

 

 

 

 

 

RUSSIE - Le rouble au plus bas. La monnaie russe est tombée hier à son plus bas niveau historique face au dollar, sous le coup de l'effondrement sans fin des cours du pétrole qui enfonce la Russie dans la crise économique. Le dollar a dépassé 80,10 roubles.

 

 

 

 

 

 

MALI - Trois gendarmes abattus. Trois gendarmes ont été tués dans la nuit de mardi à mercredi près de Mopti, dans le centre du pays par des djihadistes présumés. Les trois gendarmes seraient tombés dans une embuscade, et ont été abattus par des hommes en armes.

 

 

 

 

 

THAILANDE - Condamné pour lèse-majesté. Un Thaïlandais a été condamné hier à six ans de prison pour des commentaires sur Facebook, jugés lèse-majesté. Le tribunal les a considérés comme porteurs d'un message "irrespectueux" envers la monarchie.

 

 

 

 

 

 

ESPACE - Système solaire. Il existerait une neuvième planète. Des chercheurs américains ont découvert des indications selon lesquelles une neuvième planète, très grande, existerait dans notre système solaire. L'objet, baptisé "Neuvième planète", aurait une masse d'environ dix fois celle de la Terre et serait sur une orbite vingt fois plus éloignée que celle de Neptune, qui évolue autour du Soleil à une distance moyenne de 4,5 milliards de kilomètres. (Suite de l'article dans la rubrique "SAVOIR et DECOUVERTES", sous-rubrique "Espace-Aéronautique" du blog)

 

 

 

 

 

 

POLITIQUE - Sécurité. Vers une prolongation de l'état d'urgence. François Hollande a jugé hier "tout à fait probable" la prolongation de l'état d'urgence qui doit normalement expirer le 26 février.

 

 

 

 

 

 

SANTE - Epidémie. Virus Zika : l'inquiétude monte. Quels sont les risques de séjourner dans les DOM-TOM des Caraïbes ? A trois semaines des vacances d'hiver, la question se pose de façon aiguë au vu de la propagation du virus Zika, transmis par le moustique tigre.

 

 

 

 

 

 

AERONAUTIQUE - Anniversaire. Et si Concorde avait un successeur. Le 21 janvier 1976, Concorde effectuait son premier vol commercial. Depuis son retrait en 2003, il n'existe plus d'appareil supersonique commercial. Pourtant un brevet pour un Concorde 2 hypersonique a été déposé par Airbus.

 

 

 

 

 

 

Mercredi 20 janvier 2016

 

 

DEMOGRAPHIE - La France vieillit. Pic de mortalité en 2015 chez les plus âgés. Combien sommes-nous et comment vivons-nous ? L'Insee lance demain son opération annuelle de recensement. Du bilan 2015, il faut retenir un record de décès depuis l'après-guerre. C'est un triste de record. En 2015, la France a enregistré 600 000  décès : soit 41 000 de plus qu'en 2014 (+ 7,3 %). Jamais depuis l'après-guerre, le pays n'avait connu une telle "hécatombe". Et bien sûr, la série d'attaques terroristes qui a visé l'Hexagone entre janvier et novembre, n'explique pas cette tendance dont les premières victimes sont les plus de 65 ans. (Suite de l'article dans la rubrique "SAVOIR et DECOUVERTES", sous-rubrique, "Economie - Démographie" du blog)

 

 

 

 

 

ALGERIE - Terrorisme. Le site d'In Amenas était-il "une passoire" ? Trois ans après la sanglante prise d'otages sur le site gazier algérien, la famille de Yann Desjeux, seule victime française, dépose plainte pour "homicide involontaire", pointant de graves défaillances de sécurité.

 

 

 

 

 

 

EUROPE - Parlement. Etat de droit : la Pologne plaide sa "souveraineté". La Première ministre polonaise a appelé l'UE à "respecter la souveraineté" de la Pologne dans le débat sur la situation de l'Etat de droit dans son pays, passée en revue hier devant le Parlement européen à Strasbourg. "Pour nous tous, ce qui est important, c'est que nous puissions sentir le soutien de la part de l'Union européenne [...] Que dans les décisions qui concernent les affaires internes de notre pays, nous aurons la garantie que notre souveraineté sera respectée", a plaidé Mme Szydlo qui s'exprimait pour la première fois devant les eurodéputés.

 

 

 

 

Les parlementaires avaient réclamé ce débat dès décembre après l'annonce de changements dans les lois sur le tribunal constitutionnel et les médias publics par le nouveau gouvernement dirigé par les conservateurs du parti Droit et Justice (PiS). La Commission européenne avait ouvert début janvier une procédure de sauvegarde de l'Etat de droit - une première depuis sa création en mars 2014.

 

 

 

 

 

LIBYE - Un gouvernement d'union. Un gouvernement d'union nationale a été formé hier en Libye, une étape prévue par l'accord parrainé par l'Onu qui constitue un timide premier pas vers une solution politique à la crise traversée par ce pays divisé où la menace djihadiste est grandissante.

 

 

 

 

 

BURKINA FASO - Attentats. Trois terroristes encore recherchés. L'assaut djihadiste qui a fait 30 morts vendredi à Ouagadougou, au Burkina Faso, a été mené par six personnes au total, a affirmé hier Manuel Valls devant les députés, qui ont observé une minute de silence en hommage aux victimes. "Des six agresseurs, trois ont été tués et trois sont encore recherchés", a ajouté le Premier ministre. Ce dernier point n'avait pas encore été rendu public par les autorités du Burkina Faso.

 

 

 

 

 

RUSSIE - La grippe porcine tue. Au moins 17 personnes sont mortes du virus H1N1 de la grippe porcine en Russie depuis le début de l'hiver. Par ailleurs, 313 personnes infectées par le virus ont été hospitalisées depuis une dizaine de jours à Saint-Petersbourg, selon les chiffres officiels.

 

 

 

 

 

JAPON - Mort du doyen de l'humanité. Le doyen de l'humanité en titre, le Japonais Yasutaro Koide, est décédé hier à l'âge de 112 ans. Né le 13 mars 1903, quelques mois avant le premier vol des frères Wright, l'ancien tailleur s'est éteint à l'hôpital de Nagoya, victime d'une pneumonie et d'un accident cardiaque. L'identité du nouveau doyen de l'humanité n'était pas encore connue hier. L'Américaine Susannah Mushatt Jones, née en 1899, est quant à elle la tenante du titre du côté des femmes.

 

 

 

 

 

CONSOMMATION - Observatoire des prix. Le prix des lessives flambe. Les prix sont plutôt stables, à l'exception de certains produits, comme les lessives ou la baguette de pain. Le panier moyen s'élève à 135,59 euros en 2015. En dix ans, son augmentation a été modérée par rapport à l'inflation. Laver son linge coûte de plus en plus cher ! Le prix des lessives et produits d'entretien "marques de distributeur" poursuit son envolée (+ 5,41 % entre 2014 et 2015), selon l'observatoire des prix de Familles rurales. Sur dix ans, ces produits ont connu une hausse exponentielle. Entre 2006 et 2015, leur coût a explosé : + 44,88 % pour une marque nationale, + 38 % pour une marque de distributeur, + 28,94 % pour un premier prix.

 

 

 

 

 

FINANCES - Etude. Tarifs bancaires : les petits clients trinquent le plus. Au lendemain de la visite de dirigeants du secteur bancaire à Bercy pour une consultation en vue d'une enquête sur les sulfureux frais bancaires, l'association CLCV enfonce le clou avec son rapport annuel. Principaux enseignements ? Les tarifs bancaires présentent toujours des écarts importants selon les établissements et augmentent fortement pour les petits clients : le différentiel peut aller du simple au triple en France métropolitaine, de 37 euros à 104 euros, pour un même panier de servies, qui plus est le moins cher. 117 banques sur 139 facturent des frais.

 

 

 

 

 

AUTOMOBILE - Pollution. Diesel : Renault rappelle des Captur. Indiquant avoir rappelé plus de 15 000 Captur en novembre, Renault réfute le terme de triche sur les niveaux d'émission mais reconnaît des émissions de polluants très élevés en conditions réelles.

 

 

 

 

 

COLLECTIVITES LOCALES - Finances. Les maires de France défient le gouver-nement. "On ne lâche rien" : en ce début d'année, la détermination des maires et des présidents de communautés de communes ne faiblit pas. François Barroin, le président de l'AMF (association des maires de France) l'a rappelé hier lors d'une conférence de presse de rentrée. Le motif de mécontentement des élus locaux reste le même : la baisse drastique des dotations de l'Etat (15 milliards en trois ans sur le bloc communal qui étrangle la fiscalité des communes. "C'est trop et trop vite n'est pas un slogan mais une réalité", a rappelé le sénateur maire L.R. de Troyes.

 

 

 

 

 

 

Mardi 19 janvier 2016

 

 

POLITIQUE - Le Président a présenté hier son plan de lutte contre le chômage. Emploi: François Hollande  à quitte ou double. Contre le chômage, François Hollande choisit de maintenir la même politique, en plus vite et plus fort. Avec l'espoir que la persévérance, enfin soutenue par la croissance, finisse par payer.

 

 

 

 

 

PAUVRETE - Rapport d'OXFAM. 62 "ultra-riches" possèdent autant que la moitié de la planète. La crise mondiale des inégalités atteint de nouveaux sommets, selon l'ONG Oxfam, qui réclame des mesures urgentes, et notamment la fin des paradis fiscaux. Le fossé entre une infime minorité de riches et des milliards  de pauvres est plus profond que jamais. (Suite de l'article dans la rubrique "SAVOIR et DECOUVERTES", sous-rubrique "Société" du blog)

 

 

 

 

 

CHINE - La croissance au plus bas. La croissance chinoise devrait être tombée en 2015 au plus bas depuis un quart de siècle, anticipent des analystes. La Chine aurait vu la croissance de son PIB s'enfoncer à 6,9 % l'an dernier, après être descendue à 7,3% en 2014.

 

 

 

 

 

 

IRAK - Trois américains recherchés. Les forces de sécurité irakiennes ont lancé de vastes recherches hier pour retrouver trois Américains enlevés dans un appartement de Bagdad, la capitale de l'Irak, où le dernier rapt d'un Occidental remonte à plusieurs années. Leur identité n'a pas encore été communiquée.

 

 

 

 

 

 

ISERE - Enquête. Série d'interpellations trois mois après les émeutes de Moirans. Quinze personnes suspectées d'avoir participé aux événements du 20 octobre dernier ont été interpellés, hier matin, lors d'une opération qui a mobilisé 300 gendarmes. Ce jour-là, la commune de Moirans s'était embrasée à la suite de la décision d'un juge l'application des peines de ne pas donner d'autorisation de sortie à un détenu issu de la communauté des gens du voyage résidant dans le camp dit "de la Gare", à Moirans, et incarcéré en Savoie.

 

 

 

Une sortie qu'il avait demandée pour pouvoir assister aux obsèques de son frère de 17 ans qui avait perdu la vie trois jours plus tôt dans l'accident d'une voiture volée. Après avoir menacé de faire brûler la mairie, les assaillants avaient fait irruption dans une casse automobile située à proximité du camp de la gare. Ils avaient déplacé des voitures sur la RD 1085 avant d'y mettre le feu. Au total, 35 voitures avaient été détruites.

 

 

 

 

 

 

AFFAIRES - UMP. Quatre proches de Sarkozy mis en examen. Quatre acteurs de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2012 ont été mis en examen pour de nouvelles dépenses suspectes, au-delà des fausses factures de Bygmalion. Ces quatre protagonistes étaient déjà mis en examen, comme neuf autres personnes, pour abus de confiance, escroquerie et complicité de financement illégal de campagne dans le cadre de l'enquête sur les fausses factures Bygmalion. Ces dernières auraient permis à l'UMP de soustraire 18,5 millions d'euros de factures des dépenses de campagne de Nicolas Sarkozy en 2012.

 

 

 

 

 

 

TOURISME MONDIAL - Un record de voyageurs en 2015. Un nombre record de 1,18 milliard de touristes internationaux a voyagé dans le monde l'an dernier, soit une progression de 4,4 % sur un an, a annoncé hier l'Organisation mondiale du tourisme (OMT). La fréquentation a augmenté en Europe (+ 5%), en Asie-Pacifique (+ 5 %) et sur le continent américain (+ 5%), mais a reculé de 8 % en Afrique du Nord.

 

 

 

 

 

Lundi 18 janvier 2016

 

 

POLITIQUE - Selon les sondages, les Français réclament des têtes et des pratiques nouvelles. Pour 2017, un fort désir de renouvellement. Les Français ne veulent pas de match retour entre Sarkozy et Hollande, en chute libre dans les sondages, et aspirent à un renouvellement des visages et des pratiques.

 

 

 

Romain Gubert - Coauteur "ça tiendra bien jusqu'en 2017" Albin Michel

 

 

 

"La politique est devenue un théâtre"

 

 

Votre livre décrit un amateurisme, une obsession de la communication, un absence de vision : François Hollande est-il encore un candidat crédible pour la gauche ?

 

 

 

La question dépasse le Président sortant. La présidentielle s'engage avec deux présidents, François Hollande et Nicolas Sarkozy, qui ont démontré leur incapacité à redresser le pays. Avec Alain Juppé qui était Premier ministre en 1995. Avec Marine Le Pen qui a repris la boutique du papa pour en vivre dans la contestation qui lui permet d'incarner l'anti-système sans programme crédible. Donc rien ne change.

 

 

 

La politique est devenu un théâtre. Gouverner le pays, c'est une stratégie de communication permanente sans réalité derrière. La France est une exception. Regardons ce qui se passe en Europe avec un Renzi en Italie, qui applique un programme, avec les nouveaux partis au centre et à gauche en Espagne. Tous ces gens sont neufs. En Allemagne quand on est nommé ministre, on fait un mandat, on gère une réforme et on sort avec une bonne ou une mauvaise note.

 

 

 

En France, le système est verrouillé par des professionnels qui n'ont pas d'autre métier que la politique et qui doivent réélus ou voir leur champion réélu pour garder leur job. Dès qu'un nouveau sort la tête pour "challenger" les plus anciens dans le système lui tombe dessus. Regardez Macron qui veut essayer d'autres politiques pour sortir des échecs face au chômage.

 

 

 

 

La présidentielle 2017 peut-elle changer cela ?

 

C'est mal parti. Marine Le Pen fausse le jeu. Le combat politique ne sera pas une recherche de programme efficace mais du meilleur moyen de se qualifier pour le second tour. Le système est à bout de souffle. Aujourd'hui, François Hollande présente son plan emploi devant le comité économique, social et environnemental (CESE), une vieille institution noyautée par des syndicalistes professionnels qui représentent 8 % des salariés et des représentants d'un patronat qui ne sont pas les créateurs d'emplois. Il va faire des annonces sur l'apprentissage alors qu'il y a 4 ans, le gouvernement Ayrault avait réduit les moyens dans ce secteur, ce qui a maintenu des jeunes dans le chômage. Donc on revient en arrière. Les gens ne sont pas dupes. Recueilli par Pascal Jalabert

 

 

 

 

 

 

BURKINA FASO - Terrorisme. Face aux djihadistes du Sahel un long combat pour la France. Malgré le succès des opérations menées par les 3 500 militaires déployés dans l'opération Barkhane, Al-Qaïda au Maghreb islamique réussit à planifier des attaques d'envergure, loin de ses bases.

 

 

 

 

Six gendarmes et six policiers français sont arrivés hier à Ouagadougou pour participer à l'enquête sur les attentats qui ont ensanglanté la capitale du Burkina Faso entre vendredi soir et samedi matin. Leur expertise en matière de terrorisme sera utile pour comprendre comment les attaques qui visaient clairement la France et ses alliés occidentaux ont été organisées.

 

 

 

 

Les trois victimes de France étaient des collègues de travail. Les attentats de vendredi ciblaient un restaurant et un hôtel de Ouagadougou très fréquentés par les Occidentaux. Au moins 14 étrangers figurent parmi les 29 tués.

 

 

 

 

 

 

MOYEN-ORIENT - Sécurité. Ce que change l'accord nucléaire avec l'Iran. Le Président iranien Hassan Rohani a salué hier l'ouverture d'une "nouvelle page entre son pays et le monde" après l'entrée en vigueur de l'accord nucléaire historique et la levée des sanctions internationales contre son pays. Son homologue américain Barack a appelé les Iraniens à tisser "de nouveaux liens avec le monde".

 

 

 

 

Au-delà du conflit religieux de l'islam, les pays arabes du Moyen-Orient perdent l'exclusivité de la relation avec l'Occident. Leur appui à la coalition anti Daech pourrait en être affecté. Ceux qui abritent de fortes communautés chiites, souvent marginalisées, se raidissent déjà. Israël, qui préférait l'Iran au temps du Shah.

 

 

 

 

 

 

SYRIE - Exécutions et kidnappings. Daech a enlevé au moins 400 civils dans ville syrienne de Deir Ezzor, après y avoir tué des dizaines de personnes, pour la plupart exécutées. Selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), parmi les personnes enlevée samedi figurent des femmes, des enfants, des familles ainsi des combattants pro-régime. Par ailleurs, quarante civils dont des enfants ont péri samedi dans des raids aériens sur Raqqa, le bastion de Daech. Les appareils ayant mené ces raids ont décollé de régions sous contrôle du régime, mais n'était pas possible hier de déterminer s'il s'agissait de raids russe ou du régime.

 

 

 

 

 

 

EMPLOI - Gouvernement. Chômage : un nouveau train de mesures. Formation des chômeurs, apprentissage, aides aux PME, François Hollande présente aujourd'hui ses dernières mesures pour relancer l'emploi. Les dirigeants de PME attendent davantage.

 

 

 

 

 

FORCES DE L'ORDRE - Le nombre de suicides de policiers et de gendarmes reste élevé. Vingt-cinq gendarmes et 45 policiers ont mis fin à leurs jours en 2015.

 

 

 

 

 

 

RENNES - Essai clinique tragique. Le patient le plus atteint est décédé. L'homme, qui a participé à l'essai clinique d'un médicament contre la douleur, avait été hospitalisé dimanche 10 janvier. L'état de cinq autres patients, dont quatre présentent des troubles neurologiques, est stable.

 

 

 

 

 

 

SCIENCES - Les gènes responsables du bonheur ? Pourquoi les habitants du Ghana ou du Mexique se sentent-ils plus heureux que ceux de la Chine ou de la Jordanie ? Grâce à un petit élément génétique qui diffère selon les populations. Des chercheurs ont mis en évidence une corrélation entre un taux élevé de gens se disant heureux dans un pays et la présence importante d'une "allèle A". Ce variant génétique empêche la dégradation de l'anandamide,  une substance naturelle qui accroît les plaisirs sensoriels et diminue la douleur.

 

 

 

 

 

 

EGYPTE - Archéologie. La pyramide de Khéops est-elle prête à livrer ses secrets ? L'Egypte promet de révéler de nouveaux "secrets" en scannant ses pyramides. C'est en tout cas ce qu'à réaffirmé hier le ministre égyptien des Antiquités, Mamdouh al-Damati. La mission ScanPyramids, réunissant des scientifiques égyptiens, français, canadiens et japonais, a entamé ses travaux le 25 octobre et doit les poursuivre jusqu'à la fin de l'année. Elle met en oeuvre de manière inédite et croisée plusieurs technologies non-invasives et non-destructrices : analyses thermiques par caméras à infrarouges, radars sophistiqués, radiographie des trajectoires des muons qui les transpercent (ces particules cosmiques qui traversent en permanence la Terre), cartographies à l'aide de drones.

 

 

 

 

Des différences de températures significatives

 

Des "anomalies thermiques" importantes ont été relevées notamment sur la face ouest de la pyramide Rouge du site de Dahchour, au sud du Caire, et sur la face nord de celle de Khéops, sur le plateau de Gizeh aux portes de la capitale, a expliqué hier Mathieu Klein, de l'Université Laval de Québec. Pour les experts, ces différences de température importantes entre blocs immédiatement voisins peuvent être le signe de l'existence d'une cavité ou d'un couloir. Construite il y a plus de 4 500 ans, la Pyramide de Khéops, qui avait abrité la dépouille du pharaon, est la dernière des sept merveilles du monde antique encore debout. Abrite-t-elle des chambres secrètes inexplorées ? Le ministre des Antiquités entretient le suspense : "Nous allons avoir des secrets à résoudre dans les pyramides, mais il est encore bien trop tôt pour dire ce qu'ils sont".

 

 


17/01/2016
0 Poster un commentaire

semaine du 11 au 17 janvier 2016 - La Tribune - le Progrès

 

 

Le journal de la semaine

 

 

 

 

 090918internet-journaux-media-ordi_8.jpg

 

 

 

 

Dimanche 17 janvier 2016

 

 

ASIE DE L'EST - Election présidentielle. Victoire des indépendantistes à Taïwan. Candidate du Parti démocratique et progressiste (PDP), Tsai Yingwen a ressemblé environ 60 % des voix. Toute la journée du samedi 12 millions d'électeurs taïwanais (65% des inscrits), dans une ambiance joyeuse mais grave, ont déposé leurs voix dans des écoles converties en bureaux de vote.

 

 

 

Deux heures après la clôture du scrutin, une victoire écrasante de l'opposition se dessinait : Tsai Yingwen, la candidate à la présidence de la république pour le parti démocratique et progressiste (PDP) indépendantiste, emportait environ 56 % des suffrages. Eric Chu, l'homme du Kuomintang (KTM) au pouvoir, sortait humilié avec 31% - et démissionnait séance tenante de la présidence de son parti nationaliste. (Suite de l'article dans la rubrique "INFO-HISTOIRE", sous-rubrique "Asie" du blog)

 

 

 

 

 

 

BURKINA FASO - Terrorisme. Al-Qaïda attaque le "pré carré" français. Après les attentats attribués à Daech à Istanbul et à Djakarta, la capitale du Burkina Faso est frappée, cette fois par Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi). Les attaques terroristes se multiplient et étendent leur emprise. (Suite de l'article dans la rubrique "INFO-HISTOIRE", sous-rubrique "Crises africaines - Burkina Faso" du blog)

 

 

 

 

 

INDONESIE - Attentats de Djarkarta : un homme arrêté. Bahrun Naim, un homme soupçonné d'avoir financé les attentats de Jakarta avec des fonds de Daech, a été arrêté hier, ainsi qu'onze autres personnes, deux jours après les attentats suicides et les attaques à main armée perpétrées par cinq assaillants qui ont fait deux morts.

 

 

 

 

Les cinq assaillants, récemment libéré de prison, a été recruté pour Daech par l'extrémiste islamiste indonésien Bahrun Naim, qui serait le fondateur de Katibah Nusantara. Naim, qui se trouverait en Syrie, avait été arrêté en Indonésie en 2010 pour possession illégale de munitions et condamné à un an de prison.

 

 

 

 

 

 

TERRORISME - Istanbul : les dépouilles des Allemands rapatriées. Les dépouilles des dix Allemands tués lors de l'attentat suicide, mardi dans le coeur historique d'Istanbul, ont été rapatriés hier. Dix Allemands ont été tués et 17 personnes blessées - des touristes allemands pour la plupart, dans cet attentat perpétré tout près de la basilique Sainte-Sophie et de la Mosquée bleue. Sept suspects ont depuis été placés en garde à vue. Selon les autorités turques, le kamikaze est un Syrien de 28 ans, identifié dans les médias comme Nabil Fadli, qui serait un membre de Daech.

 

 

 

 

 

 

YEMEN - Trois membres d'Al-Qaïda tués par un drone. Trois membres présumés d'Al-Qaïda tués par un drone. Trois membres présumés d'Al-Qaïda ont été tués dans une attaque de drone dans le Sud-est du Yémen. L'attaque a eu lieu dans la nuit dans la région de Rafadh, dans l'est de la province de Chabwa, où le drone a pris pour cible un véhicule, tuant ses trois occupants. Seuls les Etats-Unis disposent de drones dans la péninsule arabique et les attaques de ce types n'ont pas cessé au Yémen en dépit de la guerre entre rebelles chiites Houthis et forces pro-gouvernementales soutenues par une coalition militaire arabe conduite par l'Arabie saoudite. Les Etats-Unis considèrent Al-Qaïda au Yémen comme la branche la plus dangereuse du réseau.

 

 

 

 

 

 

IRAN - Accord sur le nucléaire et libération de prisonniers. Les deux principaux artisans de l'accord nucléaire iranien, le secrétaire d'Etat américain John Kerry et son homologue iranien Mohammad Javad Zarif, étaient de retour hier à Vienne pour y finaliser la mise en oeuvre de ce texte qui prévoit la levée des sanctions internationales frappant Téhéran. Alors que la capitale autrichienne était le théâtre d'un nouveau ballet diplomatique, la justice iranienne a annoncé la libération de "quatre prisonniers binationaux" dans le cadre d'un échange de prisonniers.

 

 

 

 

 

 

CANADA - Après son mari, Céline Dion pleure son frère. En l'espace de deux jours, la chanteuse canadienne Céline Dion a perdu, son mari, René Angélil, décédé jeudi d'un cancer de la gorge, et son frère Daniel, 59 ans, également emporté "après un long combat contre le cancer".

 

 

 

 

 

 

LYON - Environnement. Les défenseurs du loup, crocs dehors. Hier, entre 2 000 et 2500 partisans du loup ont manifesté contre les quotas d'abattages qui visent à protéger les troupeaux.

 

 

 

 

 

Samedi 16 janvier 2016

 

 

SANTE - Six "cobayes" qui testaient un médicament sont hospitalisés, l'un est en état de mort clinique. L'essai thérapeutique tourne au drame à Rennes. Une enquête judiciaire et une double enquête administrative ont été ouvertes après l'accident le plus grave survenu en France lors d'un essai clinique sur un nouveau médicament.

 

 

 

 

 

SYRIE - Témoignage. "Chez Daech, les femmes ne sont que des ventres". C'est l'une des rares Françaises à être revenue, avec son fils de quatre ans, de l'enfer de Daech. Sophie Kasiki témoigne (à lire son livre "Dans la nuit de Daech, confession d'une repentie" - éd. Robert Laffont) pour empêcher, dit-elle, que d'autres ne succombent aux "mensonges". (Suite de l'article dans la rubrique "HISTOIRE" du blog, sous-rubrique "crise syrienne" du blog)

 

 

 

 

 

BURUNDI - Violences. L'ONU dénonce des massacres ethniques. L'Onu a dénoncé hier l'existence de massacres ethniques, de charniers avec une centaine de cadavres et de viols collectifs commis par les forces de sécurités au Burundi. Le haut-commissariat des Nations unies aux droits de l'homme, Zeid Ra'ad Al Hussein, a averti que "tous les signaux d'alarme, y compris celui d'une dimension de plus en plus ethnique, sont en train de virer au rouge", ajoutant qu'un "effondrement complet de l'ordre public est imminent".

 

 

 

Au moins neuf charniers à Bujumbura. Ce petit Etat d'Afrique centrale est plongé dans un cycle de violences depuis l'annonce fin avril de la décision du président Pierre Nkurunziza de solliciter un troisième mandat, qu'il a remporté en juillet. Ses opposants l'accusent d'avoir violé la Constitution et l'Accord d'Arusha ayant mis fin à la guerre civile de 1993-2006.

 

 

 

Le haut-commissaire de l'Onu a dénoncé "des violences sexuelles commises par des membres des forces de sécurité et une forte augmentation des disparitions forcées et des tortures". Il a aussi réclamé une enquête sur "l'existence possible d'au moins neuf charniers" à Bujumbura et dans ses environs y compris un dans un camp militaire. Ils contiendraient au moins 100 corps, tous tués suite aux attaques lancées le 11 décembre contre trois camps militaires.

 

 

 

 

 

KOSOVO - Un tribunal pour crimes de guerre à La Haye. Un tribunal spécial va ouvrir à La Haye et se pencher sur des crimes de guerre commis par des membres de la guérilla indépendantiste kosovare albanaise (UCK). Cette cour devra juger les accusations de crimes graves présumés commis en 1999-2000 par les membres de l'Armée de libération du Kosovo contre des minorités ethniques et opposants politiques.

 

 

 

 

 

CAMEROUN - 1 200 tués par Boko Haram. Environ 1 200 personnes ont été tuées dans les attaques et attentats perpétrés par les islamistes nigérians de Boko Haram dans la région de l'Extrême-Nord du Cameroun depuis 2013. On été dénombrés 315 incursions, 12 accidents sur mines et 32 attentats-suicide.

 

 

 

 

 

ESPACE - Une mission pour aller sur Mars en manque d'argent. La mission russo-européenne ExoMars 2018, qui prévoit d'envoyer un robot sur la Planète rouge pour tenter de trouver des traces de vie passée, a besoin de fonds supplémentaire. Si l'argent venait à manquer, le lancement du robot, prévu en mars 2018 pour un atterrissage en janvier 2019, pourrait être différé.

 

 

 

 

 

 

AVIATION - Transport. Air France revoit à la baisse son plan social.

 

 

 

 

 

 

TANSPORTS - Ouibus : 267 000 passagers. La compagnie de transport par autocar Ouibus, filiale de la SNCF, a annoncé hier avoir transporté 267 000 personnes en France sur les 110 liaisons qu'elle a ouvertes depuis septembre, et la libération du secteur dans le cadre de la loi Macron, Ouibus affirme également avoir créé 350 emplois.

 

 

 

 

 

 

AUTOMOBILE - Diesel : Renault contre-attaque. Le constructeur automobile Renault, en difficultés depuis l'annonce jeudi de perquisitions et de dépassement des normes antipollution pour ses voitures diesel, a affirmé hier que l'ensemble de ses véhicules neufs répondaient aux normes en vigueur au moment de leur vente. "Tous les véhicules neufs doivent être conformes à la norme Euro 6", a indiqué un porte-parole. Cette norme antipollution est en vigueur depuis le 1er septembre 2015 pour la vente des véhicules neufs.

 

 

 

 

 

 

LES REPUBLICAINS - La primaire en novembre 2016. La primaire au parti politique Les Républicains se tiendra les 20 et 27 novembre 2016. Les candidats de droite ont jusqu'au 5 septembre pour se déclarer, nantis de 250 signatures d'élus, 20 de parlementaires et 2 500 militants d'au moins 30 départements. L'UDI centriste est invitée à participer après avoir fixé ses propres règles. Pas le Modem. La droite espère entre 2 et 3 millions de votants pour élire son candidat à l'élection présidentielle de 2017.

 

 

 

 

 

 

ENERGIE - D'ici 2018. EDF : au moins 4 000 postes supprimés. Le géant français de l'électricité et du nucléaire va réduire ses effectifs de plus du double initialement annoncé d'ici 2018. EDF devrait supprimer au moins 4 000 postes sur trois ans sans licenciement, soit 5,8 % des effectifs d'EDF SA, comme annoncé par des syndicats. Une première source a fait part de "4 000 à 5 000" suppressions de postes, une seconde évoquant 4 100.

 

 

 

Le groupe employant 68 000 personnes ne devrait toutefois par recourir à des licenciements secs : la cure d'amaigrissement se fera via des non-remplacements de départs à la retraite ou des départs anticipés. EDF n'a toutefois pas encore commenté ce plan. Cette baisse met un terme à la hausse des effectifs enregistrée depuis 2011. Ces mesures doivent être abordées jeudi 21 janvier, lors d'un comité central d'entreprise. Ce jour-là, un appel à la grève est déjà lancé par plusieurs syndicats pour protester contre ces réductions d'effectifs. Les inquiétudes se portent aussi sur la santé du groupe, dont l'action a perdu plus de 50 % de sa valeur depuis le début de l'année.

 

 

 

 

 

ENQUETE - Isère. Avalanche mortelle : le professeur au centre de l'enquête. L'enseignant d'éducation physique et sportive qui conduisait le groupe de lycéens fauchés par l'avalanche a pu être entendu par les gendarmes. Des questions se posent sur son état psychiatrique. Hier, de nouveaux éléments ont placé l'enseignant, hospitalisé à Grenoble, au centre de l'enquête. Entendu par les enquêteurs, il a déclaré s'être engagé avec son groupe à deux reprises sur la piste fermée de Bellecombe (une première fois mardi) car elle était visiblement fréquentée et qu'elle ne lui paraissait pas dangereuse.

 

 

 

Mardi, certains lycéens avaient fait le choix de ne pas l'emprunter et de rejoindre plus bas leurs camarades par une piste ouverte. Selon ce même interlocuteur, le professeur n'a à aucun moment été "dépassé" par ses élèves : "Ils lui ont demandé s'ils pouvaient emprunter la piste de Bellecombe et il les y a lui-même conduits".

 

 

 

 

 

SECURITE - Lyon. Lutte anti-terroriste : Cazeneuve attend mieux de l'Europe. 2016 sera une année d'investissement européen pour Bernard Cazeneuve. Hier à Lyon, lors des ses voeux aux policiers, le ministre de l'Intérieur s'est montré résolu à obtenir des avancées sur des dossiers majeurs, quitte à hausser le ton.

 

 

 

 

 

 

Vendredi 15 janvier 2016

 

 

MONTAGNE - Un groupe d'une quinzaine de skieurs est suspecté d'avoir déclenché la coulée au dessus des lycéens, mercredi en Isère. Avalanche mortelle : le professeur en garde à vue. Au lendemain de l'avalanche qui a fait trois morts sur le domaine de la station des Deux Alpes, les investigations ont pris un tour nouveau. Un enseignant en garde à vue, un groupe de skieurs hors-piste suspecté d'avoir déclenché la coulée, et une quarantaine d'auditions : l'enquête sur l'avalanche qui a causé mercredi la mort d'un vacancier ukrainien de 56 ans et deux lycéens lyonnais de 16 ans - sur une piste fermée au domaine skiable des Deux Alpes - a progressé de façon significative au lendemain du drame.

 

 

 

 

 

INDONESIE - Attentat. Daech attaque à Djarkarta comme à Paris. Cinq terroristes ont réalisé une série d'attaques, hier, dans la capitale indonésienne, tuant deux civils. Leur mode d'action serait inspiré des attentats de novembre en France, au Bataclan notamment. Des attentats suicides ont semé le chaos, hier à Djakarta, où des assaillants liés à Daech ont tué par balles deux civils. Au total, cinq extrémistes ont lancé un assaut avec des explosifs dans le centre de la capitale indonésienne, dans le quartier de Thamrin qui abrite des centres commerciaux, les bureaux de plusieurs agences de l'ONU et des ambassades, notamment celle de France.

 

 

 

 

 

TURQUIE - Un attentat attribué aux rebelles kurdes, 6 morts. Six personnes ont été tuées et 39 blessées hier dans le sud-est de la Turquie dans un attentat à la voiture piégée attribué aux rebelles kurdes. La déflagration aurait visé dans la nuit de mercredi à jeudi le commissariat central de Cinar, située à une trentaine de kilomètres de Diyarbakir, la grande ville du sud-est à majorité kurde du pays.

 

 

 

Ankara bombarde Daech après l'attaque d'Istanbul

 

Le gouvernement turc a annoncé hier avoir riposté à l'attentat suicide qui a tué 10 touristes allemands à Istanbul en bombardant en Syrie et en Irak plusieurs centaines de cibles du groupe de Daech, accusé d'avoir piloté le "kamikaze". En 24 heures, ce sont près de 500 positions de Daech qui ont été frappées, a annoncé le Premier ministre Ahmet Davutoglu.

 

 


 

 

 

ETATS-UNIS - Moins de 100 prisonniers à Guantanamo. Le nombre de prisonniers de Guantanamo est passé hier sous la barre des 100 avec le transfert de 10 détenus à Oman, mais Barack Obama est encore loin de pouvoir réaliser sa promesse de campagne de fermer la prison. Il reste encore 93 détenus à Guantanamo, prison ouverte en janvier 2002 dans la foulée des attentats du 11 septembre 2001, qui a accueilli jusqu'à 680 prisonniers.

 

 

 

 

 

 

ALLEMAGNE - Croissance de 1,7 % en 2015. L'Allemagne a connu l'an dernier une croissance solide de son produit intérieur brut (PIB), portée par la consommation des ménages et les dépenses publiques. La progression du PIB est de 1,7 % (hors inflation), contre 1,6 % en 2014. Et pour le première fois, le PIB de l'Allemagne dépasse les 3 000 milliards d'euros en valeur nominale.

 

 

 

 

 

 

CISJORDANIE - Un Palestinien attaque un soldat israélien au couteau. Un Palestinien a tenté de poignarder un soldat israélien hier près de Hébron (Sud de la Cisjordanie occupée) avant d'être abattu par les forces israéliennes. L'attaque s'est produite au nord-est de Hébron à l'intersection de Beit Einoun, déjà théâtre de faits similaires mardi. Deux Palestiniens avaient alors été tués au cours d'une tentative d'attaque au couteau.

 

 

 

 

ALLEMAGNE - Cologne fait de la résistance. Quelque chose a changé, à la suite des agressions sexuelles survenues pendant la nuit de la Saint-Sylvestre dans la cité rhénane. Mais la "joie de vivre" légendaire de ses habitants "reste plus forte que tout". Les habitants de Cologne sont fiers de leur Dom, la cathédrale qui s'élève majestueusement à un jet de pétard de la rive gauche du Rhin. Juste en contrebas de cette merveille gothique se trouve la Hauptbahnhof, la gare centrale, pur contraste de verre et d'angles droits fonctionnels. Car c'est là, dans ce périmètre restreint, que tout s'est déroulé, que des centaines de femmes ont été harcelées, volées, et parfois violées, dans la nuit de la Saint-Sylvestre.

 

 

 

 

 

 

AUTOMOBILE - Contrôles antipollution. Renault attire les soupçons. Le constructeur a dégringolé à la Bourse de Paris, hier, après l'annonce d'une perquisition menée sur plusieurs de ses sites par la répression des fraudes. C'est la CGT qui a allumé la mèche. Elle a révélé hier que plusieurs sites français du constructeur Renault ont été perquisitionnés la semaine dernière par la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes. Dans la ligne de mire de la DGCCRF : "L'homologation et la mise au point des contrôles moteur", assure l'organisation syndicale pour qui ces perquisitions seraient le prélude à "une enquête sur une possible fraude aux émissions polluantes".

 

 

 

 

 

ARMEE - Vers une hausse du nombre de réservistes. François Hollande a annoncé hier, lors de ses voeux aux armés, devant les élèves des Ecoles militaires de Saint-Cyr Coëtquidan, à Guer (Morbihan), une augmentation du nombre de réservistes de l'armée, qui passeront de 28 000 à 40 000. Il prévoit que cette réserve devienne à terme une "Garde nationale".

 

 

 

 

 

INDUSTRIE - Liaison ferroviaire. Lyon-Turin : le tunnelier livré. Après 14 mois d'études, de conception et montage, NFM technologies au Creusot en Saône-et-Loire vient de réceptionner le tunnelier "Frederica". Durant 14 mois, environ 250 salariés de l'entreprise NFM technologies au Creusot ont dessiné, conçu et assemblé le tunnelier "Frederica" pour creuser une galerie de reconnaissance de 9 kilomètres de Saint-Martin-la-Porte en direction de l'Italie. Cet engin permettant de voir un jour le bout de la liaison ferroviaire Lyon-Turin, mesure près de 135 mètres de long et pèse près de 2400 tonnes.

 

 

 

 

 

 

MUSIQUE - Disparition. Mort de René Angélil, mari de Céline Dion. René Angélil, époux et imprésario de la chanteuse Céline Dion, est décédé hier à Las Vegas à l'âge de 73 ans. René Angil se battait contre la maladie depuis 1999, comme le rappelle Radio Canada sur son site internet. En août 2014, Céline Dion avait même annoncé  qu'elle faisait une pause de ses spectacles à Las Vegas. Elle racontait alors à l'émission Good Morning América qu'elle devait nourrir son mari parce que celui-ci n'avait plus l'usage de sa mâchoire. "René veut mourir dans mes bras. Ca me frappera quand ça me frappera", avait-elle affirmé alors.

 

 

 

 

 

 

CELEBRITES - Beauté. Genviève de Fontenay " des Miss. Pour la dernière fois, Geneviève de Fontenay va présider un concours de beauté. Après l'élection de Miss Prestige national 2016, samedi à Soultzmatt (Haut-Rhin), la dame au chapeau tirera sa révérence. A 83 ans, dont plus de 60 ans à régner sur le concours de beauté, elle a décidé de "tourner la page" des Miss, comme elle le déclare dans un entretien à paraître aujourd'hui dans le magazine France Dimanche. "Je crois que je ne me sens plus trop dans l'air du temps. Ou plutôt je ne me sens plus trop en accord avec ce qui me semble marcher aujourd'hui", confie l'ancienne présidente de la Société et du Comité Miss France, qui avait créé un concours dissident après sa rupture avec le groupe audiovisuel Endemol.

 

 

 

 

Jeudi 14 janvier 2016

 

 

MONTAGNE - Des Lyonnais emportés par une avalanche aux Deux Alpes. Le drame a fait trois morts, dont deux lycéens lyonnais, hier après-midi en Isère. Une coulée de neige a fait trois morts et un blessé grave hier après-midi. La piste sur laquelle le drame s'est produit était fermée après les importantes chutes de neige enregistrées les jours précédents.

 

 

 

 

 

RELIGION - Persécutions. Poussée de fièvre anti-chrétienne. Pour la 14e année consécutive, la Corée du Nord est en tête de la liste noire de l'ONG évangélique Portes ouvertes. Mais c'est bien l'islamisme radical qui reste la première source de persécutions des chrétiens dans le monde. Avec un brusque emballement l'année passée.

 

 

 

 

 

TURQUIE - Cinq arrestations après l'attentat d'Istanbul. La police turque a arrêté cinq suspects en lien avec l'attentat-suicide perpétré mardi dans le coeur touristique d'Istanbul. L'auteur de l'attentat qui a coûté la vie à 10 touristes allemands est entré en Turquie "comme un simple migrant" depuis la Syrie, a rapporté hier le Premier ministre turc.

 

 

 

 

 

CAMEROUN - Un kamikaze dans une mosquée : douze morts. Douze fidèles ont été tués hier dans une mosquée de la région de l'Extrême-Nord du Cameroun. Un kamikaze s'est fait exploser pendant la prière du matin. Ce nouvel attentat suicide porte la marque des islamistes nigérians de Boko Haram.

 

 

 

 

 

IRAN - Les dix marins américains arrêtés ont été relâchés. L'Iran a relâché hier les dix marins américains arrêtés la veille après s'être égarés dans les eaux territoriales iraniennes, un incident rapidement clos qui témoigne du réchauffement des relations entre Téhéran et Washington, alors que l'accord historique sur le nucléaire doit entrer en vigueur dimanche au plus tard.

 

 

 

 

 

TERRORISME - Marseille. Kippa : la communauté juive déchirée. L'agression de Marseille a ravivé l'inquiétude de la communauté juive, déjà traumatisée par la recrudescence des actes antisémites et les attaques djihadistes, et relancé le débat sur la meilleure façon de se protéger.

 

 

 

 

 

ECONOMIE - Energie. Alarme sur un pétrole trop bon marché. Et si l'essence bon marché n'était pas une si bonne nouvelle que ça ? L'incroyable chute du prix du pétrole commence à inquiéter les économistes : cela devient "alarmant" selon Standard & Poor's. (Suite de l'article dans la rubrique "Savoir et Découvertes", sous-rubrique "Economie" du blog)

 

 

 

 

 

FINANCES - Epargne. Livret A : le taux maintenu à 0,75 %. L'Etat a tranché : après les préconisations de la Banque de France, Bercy a choisi de maintenir le taux de rémunération du livret A à 0,75 %. Un taux historiquement bas.

 

 

 

 

 

MIGRANTS - Eurotunnel inonde des terrains. Des terrains appartenant au site d'Eurotunnel à Coquelles (Pas-de-Calais), ont été "récemment" inondés pour faire obstacle aux intrusions de migrants. Cette mesure a été proposée par le groupe Eurtonnel pour accroître la sécurité du site d'Eurotunnel et du port de Calais.

 

 

 

 

 

PARLEMENT - 14 sénateurs sanctionnés pour absentéisme. Quatorze sénateurs se verront prélever 2 100 euros pour absentéisme au cours du dernier trimestre 2015 selon le président du Sénat Gérard Larcher (Les Républicains) qui a fait adopter en 2015 des mesures en vigueur pour lutter contre ce fléau. Par contre, les noms resteront secrets.

 

 

 

 

 

TRIBUNAL - Nantes. Aéroport Notre-Dame-des-Landes : une audience sous tension. Les opposants à l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes étaient encore mobilisés, hier à Nantes, contre l'expulsion des habitants de la zone où doit être construit l'aéroport. Décision le 25 janvier.

 

 
 

 

 

SOCIETE - Santé. Les ados moins heureux qu'il y a dix ans. Au moins 16 % des ados français déclarent aller mal, c'est-à-dire qu'ils évaluent à 0 leur bien-être sur une échelle de 1 à 10, selon une étude Ipsos (Etude Ipsos pour le compte de la fondation Pfizer pour la santé de l'enfant et de l'adolescent, réalisée entre le 14 et le 23 octobre 2014, sur un échantillon de 801 adolescents de 15 à 18 ans et un autre échantillon de 802 adultes de 25 ans et plus). La proportion de filles et de garçons est quasiment la même (48 % contre 52 %).

 

 

 

La tendance concerne notamment leur sentiment d'être peu entouré : en 2005, première année de l'étude, presque tous les ados déclaraient avoir beaucoup d'amis (96 %) contre 78 % en 2014. Un paradoxe à l'ère de Facebook.

 

 

 

 

 

DECHETS NUCLEAIRES - Une facture à 33 milliards. La ministre de l'Ecologie et de l'Energie, Ségolène Royal, rendra son verdict sur l'évaluation du coût global du projet Cigéo d'enfouissement des déchets radioactifs à Bure (Meuse) "dans les jours qui viennent".

 

 

 

"Je suis en train d'examiner [...] les propositions de l'Andra (Agence nationale pour la gestion des déchets nucléaires), de l'Autorité de sûreté nucléaire et des trois opérateurs (EDF, Areva, et le CEA), de regarder les connées techniques, technologiques et financières qui me permettent de prendre la bonne décision", a affirmé la ministre.

 

 

 

Selon des documents remis au gouvernement et rendus publics lundi, l'Andra a évalué à 32,8 milliards d'euros le coût global de ce projet, précisant que cette estimation était un "exercice particulièrement délicat", compte tenu notamment des hypothèses à considérer sur une période de plus de 100 ans. Le coût initial était de 20  milliards. Il a été largement dépassé.

 

 

 

 

 

DISPARITION - Maurice Caradet était le père du Loto. Maurice Caradet est décédé le 4 janvier à l'âge de 85 ans. Enarque de formation, Maurice Caradet avait fondé et dirigé entre 1979 et 1983 la Société de la loterie nationale et du loto national, ancêtre de la Française des Jeux.

 

 

 

 

 

Mercredi 13 janvier 2016

 

 

TURQUIE - Attentat-suicide. Un kamikaze frappe le coeur touristique d'Istanbul. L'attaque qui visait des touristes étrangers et a tué au moins huit Allemands n'avait pas été revendiquée hier, mais tout semble accuser le djihadistes de Daech. Le kamikaze qui s'est fait exploser hier à Istanbul visait le quartier touristique de Sultanahmet. L'attentat a été commis dans une partie de la ville très fréquentée par les touristes, près de la Mosquée bleue, de la Basilique Sainte-Sophie, du musée Topkapi et du grand bazar.

 

 

 

Le terroriste, identifié comme un Saoudien de 28 ans, avait pris pour cible un groupe de visiteurs venus d'Allemagne. Les victimes sont toutes étrangères. Selon un premier bilan, au moins huit Allemands ont été tués dans cet attentat-suicide. L'attaque a également fait au moins 15 blessés, dont un Norvégien. Deux blessés sont dans un état grave. Aucun Français ne figurait hier soir sur la liste des victimes.

 

 

 

 

 

INTERNATIONAL - Energie. La baisse du prix du pétrole met des pays en difficulté. La dégringolade se poursuit, à la grande satisfaction des automobilistes : le pétrole surnageait tout juste hier au-dessus de 30 dollars, un niveau inconnu depuis 2004. Mais au sein de l'OPEP ou des géants industriels, c'est la grimace. Douze ans qu'ils n'étaient pas tombé si bas. Les cours du pétrole se rapprochaient hier du plancher des 30 dollars le baril sous lequel ils n'ont plus chuté depuis 2015.

 

 

 

 

 

SYRIE - Famine. "Ce que nous avons vu à Madaya est horrible". Des enfants réduits à arracher de l'herbe ou à se nourrir de sirops pharmaceutiques pour survivre... Les scènes décrites par les travailleurs humanitaires à Madaya sont terribles. D'après les premières estimations de l'ONU, entre 300 à 400 personnes ont besoin d'une aide médicale d'urgence dans la ville syrienne assiégée par l'armée de Bachard al-Assad.

 

 

 

Médecins sans frontières (MSF) a annoncé la semaine dernière que vingt-trois personnes étaient mortes de faim depuis le 1er décembre dernier. La ville, de plus de 40 000 habitants, est assiégée depuis six mois par les forces de Damas. "Madaya est un exemple limpide des conséquences désastreuses d'un siège comme stratégie militaire", a déploré dans un communiqué Brice de la Vingne, directeur des opérations de MSF.

 

 

 

 

 

ESPACE - Bientôt le repos éternel pour le robot Philae. L'aventure du robot Philae, installé sur la comète Tchouri mais muet depuis des mois, touche à sa fin : les ingénieurs européens vont encore tenter de lui envoyer quelques commandes mais fin janvier, les conditions extérieures deviendront trop hostiles pour sa "survie". Une manoeuvre de dernière chance a été tentée dimanche pour faire bouger Philae. Elle visait notamment à améliorer l'ensoleillement des panneaux solaires du petit robot-laboratoire, qui vit sur le noyau de la comète depuis novembre 2014 mais n'a pas communiqué avec la Terre depuis le 9 juillet.

 

 

 

 

 

DANEMARK - Un accord sur la confiscation des biens des migrants. Le gouvernement de droite au Danemark a annoncé hier un accord avec le principal parti d'opposition qui assure une majorité parlementaire à son projet de loi controversé sur la confiscation des effets de valeur des migrants pour financer leur séjour. La ministre de l'Immigration et de l'Intégration a présenté le 8 janvier une version édulcorée de ce projet de loi contesté, autorisant les migrants à conserver un pécule de 10 000 couronnes (1 340 €). Les bijoux, médailles ou portraits de famille étaient également exemptés de saisie, sauf s'ils présentaient "une grande valeur économique".

 

 

 

 

 

VENEZUELA - Crise institutionnelle : le pays paralysé. La crise institutionnelle qui agite le Venezuela depuis l'arrivée de l'opposition aux manettes de l'Assemblée nationale a tourné à la paralysie, hier : le Parlement, contrôlé aux trois cinquièmes par l'opposition au président Chaviste Nicolas Maduro, a choisi de suspendre ses travaux après la décision de la Cour suprême de justice (TSJ) d'invalider toute action du pouvoir législatif.

 

 

 

Pourquoi une telle impasse ? Deux jours après son arrivée aux manettes de la nouvelle Assemblée, le 5 janvier, l'opposition avait défié Nicolas Maduro, qu'elle veut faire partir par la voie constitutionnelle d'ici à six mois. L'investiture de trois députés antichavistes suspendus par la justice, a offert aux antichavistes deux tiers des voix parlementaires, leur conférant de larges pouvoirs (référendums, nouvelle Assemblée constituante...), pouvant aller jusqu'au départ anticipé du président. Avant que le TSJ - qui a enregistré l'arrivée de 34 juges nommés par le pouvoir fin décembre - ne statue donc hier en gelant les travaux passés et à venir de l'Assemblée nationale.

 

 

 

Que peut-il advenir à présent ? L'opposition consultait hier ses juristes pour contester la décision. De son côté, le pouvoir en place reste confiant, à l'image du numéro deux du régime chaviste et ancien président du Parlement, Diosdado Cabello : "Nous allons vers une vacance (du pouvoir législatif), car si l'Assemblée est hors la loi, personne ne va la reconnaître comme telle". Et celui-ci d'estimer que "L'Etat n'allait, en rien, être paralysé".

 

 

 

 

 

POLITIQUE - Fillon prépare sa propre rupture. L'ancien Premier ministre accélère : il veut faire mieux connaître son projet, qualifié de rupture, et veut croire que les Français reconnaîtront au moment de la primaire, le sérieux de ses idées.

 

 

 

 

GOUVERNEMENT - Economie. 50 000 logements sociaux de plus. Trois milliards d'euros sont abandonnés par l'Etat à la Caisse des dépôts pour financer du logement social et de la rénovation thermique de bâtiments. Ojectif : doper la croissance.

 

 

 

 

 

SANTE - Prévention. Vaccins : un grand débat pour rassurer les Français. Pourquoi faire vacciner ses enfants ? Les vaccins sont-ils tous utiles ? Face aux doute d'une partie des Français, les autorités vont organiser un grand débat public qui pourrait déboucher sur une réforme de la politique vaccinale, notamment sur les vaccins obligatoires.

 

 

 

 

 

MARSEILLE - Après l'agression d'un professeur, les juifs incités à enlever la kippa. Au lendemain de l'agression à la machette d'un enseignant juif, le président du Consistoire israélite de Marseille a incité hier les juifs de la ville à "enlever la kippa dans cette période trouble, jusqu'à des jours meilleurs". Toutefois, le grand rabbin et le Crif se sont, eux prononcés contre le renoncement à la Kippa.

 

 

 

 

 

SOCIETE - Famille. Droits de l'enfant : des progrès à faire. Depuis ce matin, la secrétaire d'Etat à la Famille doit expliquer au comité des droits de l'enfant de l'ONU à Genève comment elle compte améliorer la protection de l'enfance. Il reste encore des progrès à faire.

 

 

 

 

 

 

Lundi 11 janvier 2016

 

 

SYRIE - Deux militants enlevés. Le réseau d'Al-Qaïda en Syrie a enlevé hier deux des plus célèbres militants anti-régime à la tête d'une radio réputée pour sa liberté de parole, le groupe djihadiste leur reprochant des idées "immorales".

 

 

 

 

 

YEMEN - Guerre. Le centre de MSF visé par un missile : 4 morts. Un missile a touché hier un centre médical utilisé par Médecins sans frontières (MSF) au Yémen, faisant 4 morts et 10 blessés dans le nord de ce pays ravagé par la guerre. Deux membres du personnel MSF figurent parmi les blessés et sont dans un "état critique", laissant entendre que le bilan pourrait s'alourdir avec la possibilité de personnes prises dans les décombres de plusieurs bâtiments qui se sont effondrés.

 

 

 

 

Raquel Ayora, qui dirige les opérations de MSF au Yémen, a indiqué que son organisation fournissait régulièrement aux belligérants les positions GPS de ses installations. Il s'agit de la troisième attaque contre des installations de MSF. Le 27 octobre, l'hôpital Hayadin avait été détruit par un raid aérien de la coalition arabe, dans la même province de Saada, sans faire de victime, selon elle.

 

 

 


14/01/2016
0 Poster un commentaire

semaine du 4 au 10 janvier 2016 - La Tribune - le Progrès

 

 

Le journal de la semaine

 

 

 

 

 

Journaux4.jpg

 

 

 

 

Dimanche 10 janvier 2016

 

 

COMMEMORATION -  Un an après les grandes "marches républicaines" grand rassemblement aujourd'hui à Paris. Place de la République à Paris, une cérémonie ravivera l'esprit des manifestations qui ont rassemblé des millions de Français pour défendre la liberté et le vivre-ensemble.

 

 

 

 

 

ALLEMAGNE - Agressions. Merkel menace les réfugiés d'expulsion. "Cologne a tout changé", commente un dirigeant conservateur, après les agressions sexuelles du Nouvel An perpétrées par des réfugiés. La chancelière souhaite l'expulsion des coupables.

 

 

 

 

"Merkel muss weg" (Merkel doit partir)... La chancelière a été prise à partie par les manifestants réunis hier à Cologne, à l'appel du mouvement Pegida (en allemand : "les Européens contre l'islamisation de l'Occident") et divers groupes d'extrême droite. Au nombre de 1 700 selon la police, ces manifestants protestaient contre les agressions sexuelles perpétrées dans la gare de Collogne par des migrants, la nuit du Nouvel An. La police les a dispersés après trois heures de rassemblement, à coups de canons à eau et de gaz lacrymogène. (Suite de l'article dans la rubrique "Histoire", sous-rubrique "Histoire de l'Europe" du blog)

 

 

 

 

 

CATALOGNE - L'indépendantiste Mas va se retirer. Le président indépendantiste sortant de la Catalogne, Artur Mas, a annoncé hier qu'il renonçait à un nouveau mandat, pour permettre la formation d'un gouvernement de forces séparatistes qui veulent aller vers la sécession de cette région du nord-est de l'Espagne. Le nouveau candidat à la présidence de la région sera un membre de son parti, Carles Puigdemont, 53 ans, qui préside l'association des municipalités pour l'indépendance.

 

 

 

 

 

POLITIQUE - Conseil fédéral. Gueule de bois chez les Verts. L'échec des régionales a sanctionné "le manque de lisibilité" de la stratégie des écolos, a reconnu leur dirigeante Emmanuelle Cosse. Objectif : le "dépassement" du parti créé en 2010. "La France a besoin d'écologie et d'écologistes", a déclaré hier Emmanuelle Cosse, secrétaire nationale du parti écologiste EELV. Mais c'était pour mieux constater "un manque de lisibilité de notre stratégie et de notre proposition faite aux électeurs", au lendemain de régionales qui les ont vus selon les régions s'allier à la majorité, ou au Front de gauche contre la majorité, ou encore tenter l'aventure solitaire...

 

 

 

 

 

SOCIETE - Sondage. Le pessimisme des Français en hausse. Les Français se disent pessimistes sur l'avenir à 58 % en ce début d'année, soit neuf points de plus qu'au début de 2015, et ne font pas confiance au gouvernement en matière de sécurité ou de lutte contre le chômage, selon un sondage Ifop publié par l'hebdomadaire Dimanche Ouest France. Paradoxalement, si le pessimisme s'est accru, la part des Français "très pessimistes" pour leur avenir et celui de leurs enfants a décru : 10 % aujourd'hui contre 15 % en août 2015 ou 26 % en décembre 2014, relève l'Ifop.

 

 

 

Par ailleurs, malgré les nombreuses mesures annoncées ou en cours de débat dans la foulée des attentats, près de six Français sur dix (56 %) "ne font pas confiance au gouvernement pour lutter contre l'insécurité", dont 23 % "pas du tout". Parmi les sympathisants du FN, ce taux s'élève à 74 %.

 

 

 

Sur le front économique, huit Français sur dix affichent leur défiance à l'égard du gouvernement concernant la lutte contre le chômage (81 %), l'augmentation du pouvoir d'achat (83 %) ou la baisse des impôts (85 %), selon ce sondage. Sondage réalisé par téléphone du 5 au 7 janvier auprès d'un échantillon de 1 006 personnes, selon la méthode des quotas.

 

 

 

 

 

 

POLITIQUE - Nicolas Sarkozy défend la déchéance de nationalité. Le président du parti Les Républicains s'est dit hier "très étonné" que Christiane Taubira porte la réforme de la déchéance de nationalité à laquelle elle est opposée. Nicolas Sarkozy a toutefois réaffirmé sa conviction sur ce texte : "Que personne n'attende de moi que je renonce à cette conviction au prétexte que c'est le président Hollande qui la proposé. Si j'y renonçais, cela voudrait dire que je préfère la politique politicienne à la sécurité des Français. Ce serait indigne".

 

 

 

 

 

 

AUTOMOBILE - Vers la fin des rétroviseurs ? En attendant la mort du volant et des pédales promise par les voitures sans chauffeur, les rétroviseurs pourraient être les premiers à disparaître. Le constructeur automobile allemand BMW en fait l'économie sur une voiture de démonstration présentée au salon d'électronique grand public CES de Las Vegas. Si quelque chose rappelle un peu la forme des rétroviseurs extérieurs sur les deux côtés du véhicule, la protubérance est beaucoup plus petite. Surtout, il n'y a plus de miroirs : ils sont remplacés par des mini-caméras.

 

 

 

 

 

 

ENVIRONNEMENT - Mobilisation. Les anti-aéroport de Nantes sur le pont. Les opposants au projet du nouvel aéroport de Notre-Dame-des-Landes se sont massivement mobilisés hier contre, cette fois, l'expulsion programmée des occupants du site. Hier soir, les CRS qui encerclaient les manifestants, ont commencé à intervenir. La mobilisation d'hier est la plus forte depuis celle du 22 février 2014.

 

 

 

 

 

 

Samedi 9 janvier 2016

 

 

POLITIQUE -  Déchéance de la nationalité. Taubira : dissonance à  l'orchestre gouvernemental. La ministre de la Justice place la gouvernement dans une position ubuesque : elle s'apprête à défendre, devant les parlementaires, une réforme constitutionnelle qu'elle combat devant les micros des médias. Sans que le président de la République et le Premier ministre ne réagissent.

 

 

 

 

 

 

ALLEMAGNE - Enquête. Agressions à Cologne : des migrants parmi les suspects. L'affaire des agressions du Nouvel An à Cologne n'en finit plus d'agiter l'Allemagne. Hier, le chef de la police locale a été démis de ses fonctions. Angela Merkel a soutenu l'idée d'une expulsion facilitée pour les réfugiés délinquants.

 

 

 

 

 

LIBYE - Attentats. L'Occident fait pression pour un plan de paix. L'Union européenne monte au créneau après les deux attentats en Libye, jeudi, qui ont fait au moins 56 morts et plus de 100 blessés. Celui perpétré lors d'une attaque au camion piégé à Zliten, à l'est de Tripoli, et le plus meurtrier depuis la révolté ayant conduit à la fin du régime - et à la mort - de Kadhafi en 2011. Le second attentat a tué six personnes à l'entrée de Ras Lanouf (est).

 

 

 

Dès jeudi soir, Daech avait endossé la responsabilité de l'attaque de Ras Lanouf, avant de revendiquer aussi, hier après-midi, celle de Zliten. Les Européens ont exhorté les responsables libyens de tous bords à accélérer la mise en place d'un gouvernement d'union nationale pour contrer l'expansion du terrorisme. Frederica Mogherini, la chef de la diplomatie européenne, se trouvait hier à Gammarth, en Tunisie, pour y rencontrer la Premier ministre "désigné" Fayez el-Sarraj et s'entretenir avec d'autres hauts responsables libyens.

 

 

 

"L'Europe [...] est ici pour montrer qu'elle st unie pour soutenir les efforts engagés pour trouver une solution politique", a-t-elle déclaré. Un accord prévoyant un gouvernement d'union a bien été signé le 17 décembre par des membres des deux Parlements. Il doit être entériné avant le 17 janvier, mais les obstacles demeurent nombreux.

 

 

 

 

 

ETATS-UNIS - Philadelphie : il tente d'exécuter un policier au nom de l'islam. Un homme de 30 ans est suspecté d'avoir tenté d'abattre un policier dans sa voiture à Philadelphie, dans l'est des Etats-Unis, dans la nuit de jeudi à vendredi. L'homme avait prêté allégeance au groupe islamique, d'après une annonce de la police, hier. Il a tiré au moins à 11 reprises en direction du policier stationné dans sa voiture. Ce dernier, 33 ans, est grièvement blessé.

 

 

 

 

 

EGYPTE - Un hôtel attaqué, des blessés. Trois touristes, deux Autrichiens et un Suédois, ont été blessés hier en Egypte dans une attaque au couteau contre un hôtel. L'attaque s'est déroulée dans la station balnéaire de Hourghada, située sur la mer Rouge, à plus de 500 km au sud du Caire. Un assaillant a été tué et au autre grièvement blessés.

 

 

 

 

 

MEXIQUE - Fin de cavale pour El Chapo. Le narcotrafiquant Joaquin "El Chapo" Guzman a été arrêté dans son fief de l'Etat de Sinaloa, à Los Mochos, six mois après son évasion spectaculaire via un tunnel d'1,5 km d'une prison de haute sécurité, a annoncé hier le président Enrique Pena Nieto, dont la popularité avait largement pâti de la cavale du baron de la drogue.

 

 

 

 

 

MALI - Une Suissesse enlevée. Une ressortissante suisse originaire de Bâle a été enlevée dans la nuit de jeudi à hier à Tombouctou, dans le nord-ouest du Mali, où elle vivait depuis plusieurs années, après y avoir déjà été victime d'un rapt par des djihadistes en 2012.

 

 

 

 

 

HOMMAGE - A Jarnac. Hollande proclame sa "fidélité active" à Mitterrand. Le chef de l'Etat, entouré de deux des enfants de l'ancien président, et de plusieurs figures historiques de la "Mitterrandie" s'est recueilli hier à Jarnarc en Charente.

 

 

 

 

 

ECONOMIE - Statistiques. Le déficit commercial s'est réduit en novembre. 300 millions d'euros : c'est le montant de la réduction du déficit commercial en novembre, selon les chiffres communiqués hier par les Douanes. La balance commerciale reste toutefois déficitaire, à -4,6 milliards d'euros sur la même période.

 

 

 

 

Hausse des exportations

 

Dans le détail, ce sont les exportations qui tirent les chiffres. Rebondissant après trois mois de baisse consécutive, elles se sont élevées en novembre à 38,4 milliards d'euros (+3 %). La hausse est particulièrement significative dans l'industrie automobile, le secteur agricole et l'agroalimentaire. Le solde commercial rebondit également dans le secteur énergétique, favorisé par un net repli des approvisionnements en hydrocarbures et produits pétroliers raffinés, notamment en provenance du Moyen-Orient. Du côté des importations, chiffrées à 43 milliards d'euros, deux secteurs connaissent une forte poussée : l'aéronautique et les produits pharmaceutiques.

 

 

 

 

Le poids d'Airbus

 

Par zones géographiques, l'amélioration de la balance commerciale est particulière- ment nette vis-à-vis de l'Union européenne, avec une forte poussée des exportations notamment dans le domaine aéronautique grâce à Airbus. Le solde s'améliore également avec le continent américain ainsi que le Moyen-Orient, favorisé par la chute des importations de produits pétroliers. Le déficit se creuse en revanche avec l'Asie, favorisé par une baisse des exportations (notamment des ventes d'Airbus vers l'Asie du sud-est) et une augmentation des importations. Le déficit cumulé des douze derniers mois atteint 45,7 milliards d'euros, contre 58,5 milliards en 2014.

 

 

 

 

 

COLLECTIVITES - La France a 35 945 communes. La France est passée en dessous du seuil des 36 000 communes (35 945), avec le regroupement au 1er janvier de 1 013 communes et intercommunalités en 300 "communes nouvelles", a communiqué hier le secrétaire d'Etat à la Réforme territoriale, André Vallini.

 

 

 

 

 

RELIGION - Thé de la fraternité dans les mosquées. Les mosquées de l'Hexagone ouvrent leurs portes ce week-end afin de "célébrer l'esprit du 11 janvier". Au programme de cette opération baptisée "Thé de la fraternité", d'une ampleur inédite : dégustations, visites guidées, débats, ateliers...

 

 

 

 

 

DISPARITION - Mode. Courrèges, l'icône des sixties. Le couturier André Courrèges, icône de la révolution vestimentaire des années 1960 qui avait popularisé la minijupe, est décédé jeudi à 92 ans à son domicile de Neuilly-sur-Seine. Il s'est éteint après un long combat de plus de trente ans contre la maladie de Parkinson, selon sa maison de couture. Ses obsèques se tiendront lundi à Pau (Pyrénées-Atlantiques), sa ville natale.

 

 

 

 

 

ENQUETE - Attentats de Paris. Des traces d'Abdeslam à Bruxelles. Des traces d'explosifs, des ceintures ont été découvertes dans un appartement de Schaerbeek par la police belge. Des empreintes de Salah Abdeslam également, mais le terroriste reste introuvable.

 

 

 

 

 

TELEVISION - France 3 sacrifie "30 millions d'amis". L'émission animalière "30 millions d'amis" s'arrêtera au mois de juin après 40 ans d'existence. France 3 souhaite "traiter la cause animale de manière différente, car les problématiques ont changé", explique la chaîne, qui a lancé mercredi "Le Messager", une nouvelle collection de films documentaires consacrés aux espèces animales en danger. Après "Questions pour un champion", où Julien Lepers sera remplacé fin février par Samuel Etienne après vingt-sept ans à la tête du jeu, c'est la deuxième émission de France 3 touchée par le renouvellement voulu par la direction.

 

 

 

 

 

Vendredi 8 janvier 2016

 

 

ANNIVERSAIRE -  8 janvier 1996. Vingt ans après, le jour de la "vénération Mitterrand". Vingt ans après sa mort, cent ans après sa naissance, le personnage Mitterrand, admiré ou haï, fascine encore.

 

 

 

 

 

CHINE - Economie. La crise boursière inquiète le monde. Les bourses chinoises de Shangaï et de Shenzen dégringolent. C'est grave docteur ? Oui, c'est grave. Et pour l'Economie mondiale.

 

 

 

Que se passe-t-il ?

 

Par deux fois en une semaine, les bourses de Shenzen et Shanghai ont été automatiquement fermées, hier,  après la dégringolade des actions qui y sont cotées. A l'été dernier déjà, elles avaient connu une chute d'autant plus violente que leur croissance, l'année précédente, avait été vertigineuse : + 150 % ! La bulle explose.

 

 

 

 

Déflagration mondiale

 

Dans une économie mondialisée, les difficultés chinoises pèsent lourd. Le ralentissement économique chinois a déjà fait chuter le prix des matières premières. Les pays émergents sont touchés de plein fouet. "Une récession chinoise entraînera celle du Brésil, qui provoquera celle des Etats-Unis puis la nôtre", estimait en août dernier Jacques Attali.Deux chiffres en exemple : le marché chinois absorbe à lui seul 17 % de l'énergie produite dans le monde et 10 % de la production automobile.

 

 

 

Déstabilisation ?

 

Les conséquences du ralentissement chinois peuvent également se traduire sur le plan politique, voire géopolitique. A moins de 7 % de croissance, la Chine ne pourra plus absorber le gigantesque exode rural qui transforme sa géographie depuis des décennies. Là-bas, la crise migratoire est interne, mais elle est réelle. Si l'exode rural s'arrête, l'immobilier dégringolera vite.

 

 

 

Le "modèle chinois" survivra-t-il ? Le régime, libéral sur le plan économique, mais ultra-autoritaire dans le domaine politique pourrait connaître des secousses, aux répliques imprévisibles. Faut-il croire à la prévision de Jacques Attali, en août dernier ? : "Le monde s'approche d'une grande catastrophe économique. Et personne n'en parle". Patrick Fluckiger

 

 

 

 

 

 

LIBYE - Terrorisme. Au moins 50 morts dans un attentat-suicide. Il s'agit de l'attaque la plus sanglante en Libye depuis la révolte populaire et le départ de Mouammar Kadhafi en 2011. Hier, un attentat suicide au camion piégé, mené contre un centre de formation de la police, a causé la mort d'au moins 50 personnes, à Zliten, dans l'ouest du pays.

 

 

 

Un kamikaze a fait détoner les explosifs à bord d'un camion-citerne utilisé pour le transport d'eau contre le centre où des garde-côtes suivaient une formation. Selon un témoin, il y avait quelque 300 hommes dans le complexe situé à environ 1 700 km de la capitale, Tripoli. Plus de 100 personnes ont également été blessées dans l'attaque, qui n'a pas encore été revendiquée.

 

 

 

Plusieurs soupçons se portent toutefois vers Daech, qui a profité du chaos politique -deux gouvernements rivaux se disputent le pouvoir- pour s'implanter dans le pays. Le groupe djihadiste a déjà avoué sa responsabilité dans de nombreux attentats, dont l'un en février 2015 qui avait fait 44 morts. Ces derniers jours, des combattants de Daech avaient par ailleurs affronté des gardes d'installations pétrolières, dans le nord.

 

 

 

 

 

ETATS-UNIS - Décembre, le mois le plus chaud de l'histoire. Décembre 2015 a été le mois de décembre le plus chaud jamais enregistré aux Etats-Unis et l'ensemble de 2015 a été la seconde année la plus chaude, a annoncé l'Agence américaine océanique et atmosphérique (NOAA). "Décembre 2015 a battu un record de chaleur pour les Etats-Unis continentaux avec une température de 3,66°C, brisant le précédent record" de 1939 de 3,16°C, a précisé la NOAA.

 

 

 

 

 

REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO - Massacre ethnique, au moins quinze morts. Quinze personnes ont été tuées par balles et à la machette hier dans un massacre à caractère ethnique dans l'est de la République Démocratique du Congo. Les rebelles hutus rwandais des Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR) sont soupçonnés d'être responsables de la mort des ces quinze personnes, toutes issues de l'ethnie Nande.

 

 

 

 

 

POLOGNE - Les médias publics sous contrôle du pouvoir. Le président conservateur Duda a signé hier la loi controversée sur les médias publics, critiquée par l'opposition et qui inquiète l'UE. Cette loi soumet la télévision et la radio publiques au contrôle du gouvernement conservateur.

 

 

 

 

 

TERRORISME - Attaque. Un homme armé abattu devant un commissariat parisien. Il criait "Allah Akbar" et était en possession d'un hachoir. Un homme d'une vingtaine d'année a été abattu hier par la police devant le commissariat de la Goutte-d'Or, dans le XVIIIe arrondissement de Paris.

 

 

 

 

 

Jeudi 7 janvier 2016

 

 

TERRORISME -  Le 7 janvier 2015, la France entrait en guerre. Un an après Charlie, la sécurité reste en chantier. Sentinelle, état d'urgence, renseignement, déradicalisation : le niveau de la menace terroriste reste élevé et la sécurité devient la priorité des Français. Des efforts ont été réalisés, mais il reste beaucoup à faire.

 

 

 

 

 

TERRORISME - Gouvernement. Manuel Valls : "La naissance d'un nouveau patrio-tisme". Manuel Valls recevait hier soir BFMTV à Matignon. Il s'est notamment employé à clarifier le débat sur la déchéance de nationalité en fermant la porte à la déchéance pour tous. "Nous sommes en guerre contre une armée terroriste [...] à l'extérieur et à l'intérieur" de nos frontières. Il a utilisé presque tout son temps de parole pour évoquer la lutte contre le terrorisme et "la fierté d'être français".

 

 

 

 

 

ALLEMAGNE - Immigration. Agressions à Cologne : Angela Merkel sous pression. Angela Merkel affronte des critiques redoublées contre sa politique d'ouverture aux réfugiés, que ses détracteurs cherchent désormais à lier à l'agression sexuelle d'une centaine de femmes lors du Nouvel an, à Cologne. L'affaire complique la tâche de la chancelière en ce début d'année car elle fait spectaculairement resurgir les craintes diffuses que suscite dans une partie de l'opinion l'afflux de migrants venus de Syrie, d'Afghanistan ou d'Irak, et les doutes sur la capacité de ce pays à les intégrer.

 

 

 

 

 

COREE DU NORD - Armes. Essai nucléaire : une bombe H, vraiment ? La Corée du Nord a affirmé hier avoir réussi son premier essai de bombe à hydrogène, bien plus puissante que la bombe atomique ordinaire, déclenchant de vives condamnations internationales et la convocation immédiate d'une réunion du Conseil de sécurité de l'ONU, mais aussi des réaction septiques parmi les spécialistes. Même la Chine, principale alliée de la Corée du Nord, a fait part de sa "ferme opposition" à l'essai nucléaire.

 

 

 

"A première vue, il semblerait qu'ils aient mené un essai nucléaire réussi, mais n'ont pas pu mener à bien la deuxième étape, celle de l'explosion d'hydrogène", a déclaré un spécialiste australien, Crispin Rovere. "Cette arme avait probablement la taille de la bombe américaine d'Hiroshima, mais ce n'était pas une bombe à hydrogène. On a affaire à des la fission", a dit un autre spécialiste de la défense, Bruce Benett.

 

 

 

La France "condamne" cet essai, une "violation inacceptable des résolutions du Conseil de sécurité" de l'ONU, et "appelle une réaction forte de la communauté internationale", a déclaré l'Elysée.

 

 

 

 

 

IRAK/SYRIE - Près de 2 500 combattants de Daech tués en décembre. La coalition internationale menée par les Etats-Unis a tué environ 2 500 combattants de Daech en décembre dans ses frappes aériennes en Syrie et en Irak. Depuis le début des rappes en août 2014, le groupe EI a perdu jusqu'à 22 000 km2, soit 40 % des territoires qu'il avait pris en Irak, et environ 2 000 km2, soit 10 %, en Syrie. Les Etats-Unis estimaient l'an dernier qu'il y avait entre 20 000 et 30 000 membres de l'EI en Irak et en Syrie.

 

 

 

 

 

 

COTE D'IVOIRE - Le Premier ministre Kablan Duncan reconduit. Le Premier ministre ivoirien Daniel Kablan Duncan, qui avait présenté sa démission ainsi que celle de son gouvernement hier matin, a été reconduit à son poste dans l'après-midi par le président Alassane Ouattara, réélu en octobre, qui veut "plus d'efficacité" pour on deuxième mandat. Le président a chargé Daniel Kablan Duncan "de lui proposer, dans les meilleurs délais, un nouveau gouvernement", a annoncé le secrétaire général de la présidence Amadou Gon Coulibaly.

 

 

 

 

 

SOCIETE - Accessibilité. Inégalités devant les offres de services. Une étude de l'INSEE passe au crible l'accès à une large gamme de services depuis le lieu d'habitation des Français. Entre villes peuplées et leur périphérie ou des villages isolés, le temps de parcours varie du simple au triple.

 

 

 

 

 

TECHNOLOGIE - Consommation. Cap sur la télévision de demain. Le groupe sud-coréen LG Electronics a tiré le première salve mardi matin, à la veille de l'ouverture officielle du salon d'électronique grand public CES de Las Vegas. Il a dévoilé notamment un nouveau modèle d'écran télé dont l'épaisseur ne dépasse pas celle de quatre cartes bancaires empilées, soit 2,57 millimètres. Baptisé OLED Signature, il est vanté comme offrant "littéralement une image sur une vitre".

 

 

 

LG a aussi dévoilé une gamme d'écrans LCD à super haute définition dont l'épaisseur descend jusqu'à 6,6 millimètres et un nouveau téléviseur phare à très haute définition (8K) de presque 2,5 mètres de diagonale. Des analystes s'attendent à voir accélérer cette année l'adoption des télévisions 4K, encouragée par une baisse des prix les mettant à la portée de davantage de consommateurs.

 

 

 

 

Mercredi 6 janvier 2016

 

 

COMMEMORATION -  Alors que les plaques ont été dévoilée hier, l'épouse du dess- inateur témoigne. Il y a un an, son mari Georges Wolinski, collaborateur de Charlie Hebdo, était froidement abattu par les frères Kouachi au côté de quatre autres dessinateurs, dont son ami Cabu. Dix autres personnes avaient perdu la vie lors de ces attentats de janvier, plusieurs autres ont été blessées. Des familles ont été brisées. Beaucoup témoignent de leur solitude, de leurs interrogations un an après la tragédie. Maryse Wolinski a, elle choisi l'écriture pour tenter de comprendre, et dénoncer les "failles".

 

 

 

 

 

ETATS-UNIS - Présidence. Obama : des larmes face aux armes. Barack Obama veut quitter la Maison Blanche en laissant l'image de président réformiste. Faute d'avoir pu tenir toutes ses promesses (Guantanamo, Moyen-Orient...) il tente d'aller au bout de son combat contre les armes à feu.

 

 

 

L'important n'est pas la chute, mais l'atterrissage, comme l'a suggéré le film "La Haine". Deux décennies après, Barack Obama reprend la formule à son compte. Et essuie une larme devant les caméras en évoquant les 30 000 tués par balles dans son pays. Soit plus de victimes que sur les routes.

 

 

 

 

 

TURQUIE - Drame. Au moins 17 migrants meurent noyés. Au moins 17 migrants, dont plusieurs enfants, qui tentaient de rejoindre par mauvais temps les îles grecques, sont morts noyés hier au large des côtes occidentales de la Turquie.

 

 

 

 

 

MOYEN-ORIENT - Arabie-Iran : la crise monte d'un ton. La communauté internationale s'inquiète de plus en plus de l'aggravation de la crise entre l'Iran et l'Arabie saoudite, qui s'est étendue hier avec la décision du Koweït de rappeler son ambassadeur à Téhéran. Voisin et allié traditionnel de Ryad, le Koweït est devenu le cinquième pays arabe à rompre ou à réduire ses relations avec la République islamique d'Iran, après l'Arabie, les Emirats arabes unis, le Soudan et Bahrein.

 

 

 

 

 

ESPAGNE - Blocage politique total. Le Parti socialiste a refusé définitivement hier une alliance proposée par le Premier ministre Mariano Rajoy (droite) et propose une grande alliance intégrant Podemos (gauche radicale) mais celui-ci exige un référendum d'autodétermination en Catalogne auquel les socialistes sont fermement opposés. Le pays reste sans gouvernement majoritaire.

 

 

 

 

 

ETATS-UNIS - Volkswagen poursuivi. La justice civile a été saisie aux Etats-Unis contre le géant de l'automobile Allemand Volkswagen, dans le cadre du scandale des moteurs diesels truqués. Ce nouveau rebondissement laisse présager la possibilité de pénalités bien supérieures à celles escomptées : la presse évoque un chiffre pouvant aller jusqu'à 90 milliards de dollars (84 milliards d'euros).

 

 

 

 

 

ECONOMIE - Consumer electronic show. Le défi américain du numérique français. Le coq est le symbole de la "French Tech", présente en force au rendez-vous des start-up du numérique, à Las Vegas. Mais la réalité est-elle à la hauteur des cocoricos ? C'est assez rare pour être souligné : gouvernement, patronat et médias rivalisent de cocoricos sur le dynamisme de la "French Tech" ! C'est que les jeunes entreprises françaises du numérique seront présentes en force au sommet mondial de la discipline Show de Las Vegas. Et puis le symbole de la marque French Tech est un coq.

 

 

 

 

 

 

ALLEMAGNE - Polémique. Mein Kampf d'Hitler arrive en librairie. La nouvelle édition du manifeste nazi formulé par Adolf Hitler sera en vente au prix de 59 €, pour 2 tomes de 1 948 pages en Allemagne. Au premier coup d'oeil , "Mon Combat. Une édition critique" ressemble à un livre d'algèbre avec sa couverture grise en deux tons. Les auteurs de cette version annotée ont rédigé des commentaires pour démystifier le livre écrit en 1924 à la prison de Landsberg. Sur la page de droite, le texte original d'Hitler fait l'objet de notes argumentées et la page de gauche accueille le commentaire d'un spécialiste. Un travail de documentation et de mise en perspective méticuleux et sensible entamé en 2009.

 

 

 

Autour d'un comité de six historiens dirigé par Christian Hartmann, de Tübingen, des germanistes, des biologistes, des spécialistes du judaïsme, des économistes ont démonté la propagande hitlérienne.

 

 

 

 

Source historique

 

Les autorités de Bavière, détentrices des droits depuis 1945, ont anticipé l'arrivée dans le domaine public, 70 ans après la mort de l'auteur, du brûlot vendu à 12 millions d'exemplaires à l'époque. Depuis lors, posséder Mein Kampf n'est pas interdit. En revanche, toute réimpression du livre original, en dehors de cette version officielle, reste sous le coup de poursuites pénales pour "incitation à la haine raciale".

 

 

 

Onéreuse, cette version ne vise pas à rejoindre la liste des best-sellers mais plutôt à devenir l'ouvrage de référence, en tant que source historique, pou mieux étudier et comprendre le national-socialisme.

 

 

 

 

 

 

Mardi 5 janvier 2016

 

 

DISPARITION - Cinéma-théâtre. Michel Galabru, le rire de la comédie à la française. Il imposait sa voix, sa présence. Figure de la comédie, inoubliable adjudant de la série des "Gendarmes", il avait été consacré pour son rôle tragique dans le Juge et l'Assassin. Il pouvait tout jouer.

 

 

 

 

 

UNION EUROPENNE - Frontières. Les Nordiques aussi se barricadent. L'accord de Schengen "est en danger, alerte le gouvernement allemand. Face aux flux de réfugiés, un nombre croissant d'Etats ferment leurs frontières.

 

 

 

 

 

MOYEN-ORIENT - Religion. Iran et Arabie saoudite : la tension monte. Les vives tensions entre l'Iran chiite et ses voisins arabes sunnites ont franchi un nouveau seuil hier. L'Arabie saoudite et ses alliés ont rompu ou réduit leurs relations diplomatiques avec Téhéran après une crise déclenchée par l'exécution d'un dignitaire chiites, Nimr el-Nimr, critique à l'égard du régime saoudien.

 

 

 

Après le royaume wahabite, qui a en outre suspendu tous ses vols de et vers l'Iran, Bahreïn et le Soudan ont annoncé eux aussi la rupture de leurs relations avec la République islamique, les Emirats faisant quant à eux le choix de réduire leurs liens diplomatiques.

 

 

 

Cette exécution a provoqué une guerre de mots entre Téhéran et Ryad et des manifestations de colère parmi la communauté chiite. Hier, environ 3 000 personnes ont manifesté à Téhéran, huant la famille sunnite régnante en Arabie. En Irak, pays à majorité chiite, deux mosquées sunnites ont été visées par des attentats (1 mort) et le muezzin d'un troisième abattu. La crise diplomatique a même touché le sport, les clubs saoudiens participant à la Ligue des champions d'Asie ayant demandé à jouer contre les clubs iraniens en terrain neutre.

 

 

 

 

 

 

YEMEN - Une femme lapidée à mort. Des djihadistes d'Al-Qaida au Yémen ont lapidé à mort une femme après l'avoir accusée "d'adultère" et de "prostitution" dans la ville de Moukalla (sud-est) qu'ils contrôlent. Des hommes armés "ont placé la femme dans un trou au milieu d'une cour d'un bâtiment militaire et l'on lapidée à mort en présence d'habitants", a dit un témoin.

 

 

 

 

 

 

INDE - Scènes de panique. Un puissant séisme de magnitude 6,7 a touché le nord-est de l'Inde tôt hier matin, près de la frontière avec la Birmanie et le Bangladesh, tuant neuf personnes et jetant les habitants paniqués dans les rues des villes de cette zone. La secousse a fait au moins six morts en Inde et trois au Bangladesh.

 

 

 

 

 

FINANCES - Fragilité. L'Asie fait tanguer les bourses. Après un long week-end d'interruption sur la majorité des places financières, les marchés asiatiques ont donné le ton de la nouvelle année hier, en s'enfonçant immédiatement sous le coup d'indicateurs chinois soulignant une nouvelle fois la fragilité de la deuxième économie mondiale, mais également de la crise diplomatique entre l'Iran et l'Arabie saoudite.

 

 

 

 

 

POLITIQUE - Polémique. La déchéance de nationalité élargie ? Pour sortir du piège de la réforme constitutionnelle stigmatisant les binationaux, critiquée à gauche, le gouverment pourrait déchoir de leur nationalité tous les terroristes, quitte à en faire des apatrides.

 

 

 

 

 

AFFAIRE - Demande rejetée. Chantage à la sex-tape : pas de confrontation Valbuena/Benzema. L'avocat de l'attaquant de l'équipe de France espérait qu'une confrontation puisse contourner le contrôle judiciaire dont Benzema fait l'objet et qui empêche les deux protagonistes de se rencontrer. Karim Benzema a été mis en examen pour complicité de tentative de chantage à l'encontre de Valbuena.

 

 

 

 

 

 

NOTE DE FRAIS - Agnès Saal suspendue de la fonction publique. Agnès Saal, ex-patronne de l'Institut national de l'audiovisuel (l'INA), qui avait dépensé 40 000 euros en frais de taxi, a été exclue de la fonction publique pour 2 ans, dont 6 mois ferme, une sanction administrative décidée par le président de la République. Mme Saal fait l'objet de deux enquêtes sur ces 40 000 euros de frais de taxi quand elle présidait l'INA, et sur 38 000 euros de notes de frais quand elle dirigeait le Centre Georges-Pompidou. Elle faisait aussi l'objet d'une procédure disciplinaire administrative qui a abouti à cette sanction.

 

 

 

 

 

 

CLIMAT - 2015, 3e année la plus chaude depuis 1900. Après 2014 et 2011, 2015 a été l'année la plus chaude en France depuis 1900 et décembre le mois le plus chaud depuis le début du XXe siècle après 2014 et 1997 a annoncé hier Météo France. En décembre, les températures moyennes ont dépassé la normale de 3,9°C, selon Météo France, qui précise que cette année "la pluviométrie est déficitaire de 10 % sur la quasi-totalité du pays, plaçant 2015 parmi les 10 années les plus sèches depuis plus de 50 ans".

 

 

 

 

 

SOCIETE - Polémique. Un an après, Charlie choque les croyants. Un an après l'attentat qui a décimé sa rédaction, l'hebdomadaire sort un numéro spécial mercredi. Sa Une satirique et un édito au vitriol s'en prennent, sans surprise, aux religions. Les réactions sont très vives. Le dessin de Riss en Une de Charlie Hebdo de ce mercredi 6 janvier 2016, tiré à un million d'exemplaires.

 

 

 

 

 

 

Lundi 4 janvier 2016

 

 

TERRITOIRES - Election aujourd'hui des présidents des sept nouveaux ensembles. Les grandes régions ne sont pas plus fortes. Faute de ressources propres, sans compétences plus larges, pénalisées par la baisse des dotations, les régions ne deviendront pas plus puissantes à l'échelle européenne surtout que les fusions demanderont du temps et de l'argent. Seul le poids politique du président est renforcé. (Suite de l'article dans la rubrique "Savoir et Découvertes", sous-rubrique "Géographie - Territoires", du blog)

 

 

 

 

 

 

MOYEN-ORIENT - Rivalité. Arabie saoudite et Iran : la fracture. L'Arabie saoudite a rompu des relations diplomatiques avec l'Iran, après deux jours de violentes manifestations chiites en Iran, au Bahreïn, au Pakistan contre le royaume wahhabite suite aux exécutions de 47 opposants. Au Bahrein hier, après la mort de cheikh Nimr al-Nimr, des manifestants chiites ont défié les forces de l'ordre. (Suite de l'article dans la rubrique "Infos-Histoire", sous-rubrique "Moyen-Orient", du blog)

 

 

 

 

 

 

SYRIE - Dans une vidéo, l'EI menace la Grande-Bretagne. Le groupe djihadiste Etat islamique (EI) a menacé la Grande-Bretagne dans une nouvelle vidéo. Une séquence montre cinq hommes vêtus de la tenue orange des détenus de l'EI, agenouillés devant cinq djihadistes. "Ceci est un message à David Cameron", le Premier ministre britannique, dit l'un des djihadistes. Il accuse les cinq hommes agenouillés d'être des "espions" à la solde de la Grande-Bretagne, qui selon lui, ont été "abandonnés" par le gouvernement britannique. Il a notamment affirmé que l'EI poursuivrait "le djihad" contre la Grande-Bretagne, avant que les cinq hommes ne soient exécutés d'une balle dans la tête.

 

 

 

 

 

 

IRAK - Douze policiers tués dans une attaque de l'EI. Le groupe Etat islamique (EI) a tué hier au moins 12 membres des forces de sécurité irakiennes dans des attaques suicides perpétrées à l'intérieur d'un camp militaire près de Tikrit. Les attentats ont visé les forces de la police de la province de Ninive (nord) qui s'entraînaient sur la base militaire de Speicher. 20 policiers ont été également blessés au cours de l'attaque qui s'est produite en milieu de nuit.

 

 

 

 

 

 

CATALOGNE - Artur Mas ne sera pas investi au gouvernement. La formation indépendantiste et d'extrême gauche CUP a décidé de ne pas soutenir le gouver-nement catalan dirigé par l'indépendantiste Artur Mas, rendant impossible son investiture faute des voix nécessaires. Artur Mas, candidat de la coalition indépendantiste Junts per Si (ensemble pour le oui), qui a obtenu 62 sièges sur 135 au Parlement catalan lors des élections de septembre 2015, avait besoin au minimum de deux des dix voix des députés de la CUP pour être investi.

 

 

 

 

 

 

GRECE - Athènes "ne cédera pas" sur les retraites. Le Premier ministre grec Alexis Tsipras a prévenu hier qu'il ne céderait pas à des "exigences déraisonnables" de la part des créanciers de la Grèce, alors que se préparent des négociations sur la réforme du système de retraites. "Nous ne nous sommes pas engagés à trouver l'argent exclusivement à partir de coupes dans les retraites. Au contraire, l'accord prévoit la possibilité de mesures équivalentes, que nous avons déjà mises en route", a-t-il déclaré.

 

 

 

 

 

 

ITALIE - Décès de cinq femmes en maternité en une semaine. Le ministère italien de la Santé a ordonné l'ouverture de plusieurs enquêtes après la mort en fin de grossesse ou en couches de cinq femmes en une semaine. La concentration de ces événements tragiques sur la dernière semaine de l'année a soulevé les questions sur le niveau des effectifs des maternités durant la période. Certains se sont aussi demandés si les femmes aux grossesses tardives, et donc davantage à risque, étaient l'objet d'une surveillance adéquate.

 

 

 

 

 

 

UNION EUROPEENNE - Inquiétude sur la pluralité des médias polonais. L'Union européenne va lancer une première étape d'évaluation contre la Pologne dans le cadre d'une procédure, encore jamais utilisée, visant à faire face à toute menace contre l'Etat de droit au sein d'un Etat membre, après le vote d'une loi controversée, qui assure aux conservateurs le contrôle des médias publics.

 

 

 

 

 

 

FAITS DIVERS - Enquête. Valence : le forcené écroué. Hier après-midi, à l'issue de la prolongation de sa garde à vue, le conducteur de la voiture qui a percuté, vendredi, quatre militaires a été mis en examen pour tentatives d'homicides volontaires et placé sous mandat de dépôt.

 

 


03/01/2016
0 Poster un commentaire