L'AIR DU TEMPS

L'AIR DU TEMPS

DORDOGNE


LA FORET DES SINGES

 

Une agréable ballade parmi nos amis les singes. Trois groupes vivent dans ce parc aménagé spécialement pour eux en Dordogne (près de Rocamadour)

 


 


 

 



 

 



Ils adorent le pop corn qu'on leur distribue au cours de la promenade et qui est la seule nourriture autorisée à leur donner (une poignée est remise à chaque visiteur à l'entrée)

 


 


 

 


La famille au complet avec le petit (adorables....)

 

 


 


 

 



 

 

 

 

 


 


 


 


 

 

 


 


 

 


Une petite baignade ça fait du bien...

 

 


 

 



 

 

 


 

 

 

 



 

 



 

 

 

 



 

 


 

 

 



Un geste de sociabilité et non de propreté

 

 



 

 


 


 

 


 

 

 


Hum, c'est bon !...

 

 


 

 


 


 

 



 

 

 

 



 

 


Enfin le repas !

 

 


 

 


Délicieux !

 

 


 

 


Zut ! il n'y a déjà plus rien

 

 


 

 

 



 

 


L'ami des singes, celui qui leur amène leurs repas

 

 


 

 


Une fois repus, une bonne sieste

 

 


 

 


Le petit est tout ouïe

 

 


 

 

 



 

 

 



 

 


Qu'ils sont mimis !

 

 


 

 



 

 


Quelle sérénité !

 

 


 

 



 

 


De là-haut on voit mieux

 

 


 

 


Le penseur

 

 


 

 


Quel bel échange !

 

 


 

 


Un environnement parfait

 

 


 

 



 

 


Bon un peu d'exercice pour maintenir la forme

 

 


 

 



 

 



 

 

 



 

 

 



 

 


Attention à mon petit

 

 


 

 


Je suis là, je te protège

 

 


 

 


Voilà une dernière image de cette belle ballade dans l'univers des singes Magots ou macaques de Barbarie. Si un jour d'aventure vous êtes dans le secteur prenez note des coordonnées

 

LA FORET DES SINGES

L'hospitalet

46500 ROCAMADOUR



19/08/2008
1 Poster un commentaire

DANS LES COULOIRS DU TEMPS

Engouffrons-nous maintenant dans les couloirs du temps et empruntons celui du monde médiéval, en pleine guerre de cent ans, en visitant le château de BEYNAC situé dans la vallée de la Dordogne

 

 

 

 

Impressionnant, non ?

 

 

 

 

Limite lugubre

 

 

          

 

 

Entrez, suivez-moi, ne faisons pas de bruit on pourra peut-être entendre le tintement des armures des chevaliers

 

 

 

 

On pénètre dans la basse cour et on arrive directement aux écuries. L'écriteau qu'on aperçoit indique que cet emplacement a abrité le cheval de Jeanne d'Arc dans le film tourné par Luc BESSON

 

 

 

 

On peut admirer cette belle tour du XI ème siècle qui se dresse fièrement. Comme elle ne fait pas son âge, elle a bien traversé le temps

 

 

 

 

Nous sommes toujours dans la basse cour

 

 

 

 

Vue d'ensemble de cette basse cour

 

 

 

 

Une partie des remparts

 

 

 

 

On suit le guide et on arrive à la haute cour où arrivaient directement les carrosses au moyen âge

 

 

 

 

On pénètre dans la salle d'armes où les soldats dormaient sur des couches de paille successives avec leur monture. On imagine aisément l'odeur nauséabonde qui devait envahir les lieux

 

 

 

 

 

 

Les épées rouillées trônent encore fièrement dans cette salle d'armes où le silence remplace le braillement des hommes et le piaffement de leurs chevaux

 

 

 

 

Un modeste braséro pour réchauffer l'atmosphère de cette grande salle d'armes

 

 

 

 

Un dernier regard sur cette salle d'armes et le silence reprend son droit. Peut-être que si on est attentif, dans ce silence, on entendra encore quelques ronflements d'hommes endormis...

 

 

 

 

Après avoir grimpé d'un étage, on pénètre ici dans la salle ou mangeaient le seigneur et sa famille

 

 

 

 

Beau design de l'époque

 

 

 

 

Près des fenêtres pour profiter pleinement de la lumière qui faisait curellement défaut à cette époque deux bancs de pierre. Combien de chatelaines on dû rêver le regard plongé dans le lointain !

 

 

 

 

 

 

Un petit détour par les toilettes qui ont le mérite d'exister

 

 

 

 

Admirez au passage ce bel escalier

 

 

 

 

Cheminée de la salle de réception

 

 

 

 

Vue d'ensemble de cette salle de réception ou les fêtes se sont succédées. Tendons l'oreille peut-être entendrons nous les hauts-bois et autres instruments de l'époque....

 

 

 

 

Bon cette fois nous montons au créneau ! (cette expression prend toute sa signification) nous arrivons au sommet du château

 

 

 

 

De là-haut une vue imprenable. Comme tous les châteaux forts une situation stratégique : on voyait l'ennemi arriver de loin et on pouvait l'accueillir comme il se devait.....

 

 

 

 

Vue sur la haute cour en contrebas

 

 

   

 

 

Un à-pic de 70 mètres

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous pénétrons à présent dans l'antre de la cuisine pièce importante où vacaient à leurs occupations respectives les serviteurs, cuisiniers etc... Mais ils n'étaient pas les seuls occupants de ce territoire, bon nombre de rats grouillaient et le chat en occident n'avait pas encore fait son apparition donc difficile de s'en débarrasser

 

 

 

 

Près de la cheminée le billau où la viande était dépecée et coupée pour être entreposée dans des saloirs (pour la conservation)

 

 

 

 

 

 

L'évier

 

 

 

 

 

 

 

 

Les arbalètes des routiers (soldats mercenaires) suspendues pendant le temps du repas sinon les cordes étaient rongées par les rats qui s'invitaient volontiers à la table

 

 

 

 

 

Décoration sur un mur de la cuisine

 

 

 

 

Dernier regard sur l'ensemble de cette cuisine qui a connu son heure de gloire et qui profite d'un repos bien mérité après ces centaines d'années. Peut-être que le fantôme d'un routier vient parfois s'assoir sur ces bancs patinés par l'usure....

 

 


21/08/2008
0 Poster un commentaire

Partons maintenant pour un charmant endroit encore assez préservé : l'ESCALA, initialement petit village de pêcheurs aux sud de la baie de ROSAS, à 50 kms de la frontière espagnole

Il y a déjà bien longtemps cette petite plage accueillait les bateaux de pêche et les femmes qui recousaient les filets en attendant le retour des pêcheurs.

 

 

 

 

 


05/01/2009
0 Poster un commentaire

Bonne ballade au fin fond des temps

Etre en vacances c'est aussi prendre le temps de parcourir des chemins, entrer dans des mondes différents comme celui, par exemple, de la préhistoire au musée-parc de Mèze





20/08/2012
0 Poster un commentaire



20/08/2012
0 Poster un commentaire


Ils sont vraiment impressionnants ! On se sent tellement petit en face d'eux. Heureusement pour nous à cette époque nous n'existions pas....

20/08/2012
0 Poster un commentaire



20/08/2012
0 Poster un commentaire



20/08/2012
0 Poster un commentaire






20/08/2012
0 Poster un commentaire



20/08/2012
0 Poster un commentaire



20/08/2012
0 Poster un commentaire



20/08/2012
0 Poster un commentaire



20/08/2012
0 Poster un commentaire


Recherche

Vous recherchez ? :