L'AIR DU TEMPS

L'AIR DU TEMPS

ENVIRONNEMENT et climat

Pourra-t-on empêcher que la planète ne se réchauffe trop ? Encore un pari de plus pour vivre mieux et surtout économiser notre environnement si précieux. Là, on part pour le futur...


le Progrès du mercredi 22 mars 2017

 

 

 

ENVIRONNEMENT - PHÉNOMÈNES EXTRÊMES. RIEN N'ARRÊTE LE RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE

 

 

En 2016, la température moyenne a atteint un record, le niveau de la mer a continué à augmenter, la banquise s'est fortement réduite. Et cela devrait s'aggraver cette année, alerte l'ONU.

 

 

Des phénomènes climatiques extrêmes nous guettent encore en 2017. L'Organisation météorologique mondiale (OMM), l'agence spécialisée de l'ONU, a publié hier sa déclaration annuelle sur l'état du climat mondial en prévision de la journée météorologique mondiale, organisée le 23 mars.

 

 

"Ce compte rendu confirme que l'année 2016 est la plus chaude jamais enregistrée : la hausse de la température par rapport à l'époque préindustrielle atteint, chose remarquable, 1,1°C, soit 0,06°C de plus que le record précédent établi en 2015", a souligné le Secrétaire général de l'OMM, Petteri Taalas.

 

 

Les données provisoires dont dispose l'ONU révèlent que le rythme d'accroissement des concentrations atmosphériques de dioxyde de carbone (CO2) n'a aucunement ralenti.

 

 

 

cop21-les-six-preuves-du-rechauffement-climatique.jpg

 

 

 

"En territoire inconnu"

 

"Alors même que le puissant Lino de 2016 s'est dissipé, nous assistons aujourd'hui à d'autres bouleversements dans le monde que nous sommes bien en peine d'élucider. nous avançons maintenant en territoire inconnu", a souligné le directeur du Programme mondial de recherche sur le climat, David Carlson.

 

 

Le phénomène El Nino, qui se produit tous les 4 ou 5 ans avec une intensité variable, se traduit par une hausse de la température de l'Océan Pacifique, ce qui provoque des sécheresses et des précipitations supérieures à la normale.

 

 

 

L'Arctique fond

 

Au moins trois fois cet hiver, l'Arctique a connu l'équivalent polaire d'une vague de chaleur, selon l'OMM. il y a même eu des jours où l'on était proche du dégel.

 

 

En 2016, les températures de surface de la mer ont été les plus élevées. En outre, la hausse du niveau moyen de la mer s'est poursuivie et l'étendue de la banquise arctique a été bien inférieure à la normale la majeure partie de l'année.

 

 

"Les concentrations de CO2 dans l'atmosphère ne cessent de battre de nouveaux records, ce qui atteste de plus en plus clairement de l'influence des activités humaines sur le système climatique", s'est inquiété Petteri Taalas.

 


25/03/2017
0 Poster un commentaire

le Progrès du mardi 7 mars 2017

 

 

 

INTEMPÉRIES - VENTS VIOLENTS. LA TEMPÊTE ZEUS FAIT DEUX VICTIMES ET DES DÉGÂTS

 

 

Les vents violents de la tempête Zeus ont soufflé sur une bonne partie de la France, hier, causant la mort d'au moins deux personnes. Plus de 600 000 foyers ont été privés d'électricité : une première depuis 1999.

 

 

Zeus-tempete-sur-l-Indre_image_article_large.jpg

 


10/03/2017
0 Poster un commentaire

le Progrès du vendredi 3 mars 2017

 

 

 

MANCHE - DU PLUTONIUM PRÈS D'AREVA

 

 

Hier, Areva a indiqué la présence autour de son usine de la Hague d'un marquage en plutonium 239 - 240, un radioélément extrêmement toxique, avec une valeur moyenne de l'ordre de 200 becquerels (Bq) par kilo de terre sèche, qui ne présente pas, selon l'entreprise, de risque sanitaire pour l'homme. Il faut 24 130 ans pour que l'activité du plutonium 239 diminue de moitié.

 


05/03/2017
0 Poster un commentaire

le Progrès du vendredi 17 février 2017

 

 

 

MONGOLIE - UN HIVER EXTRÊME DÉCIME LES CHEPTELS DES NOMADES

 

 

Avec des températures extrêmes à -50°C, la Mongolie fait face à une hiver extrêmement rigoureux qui a tué plus de 40 000 animaux d'élevage et menace des dizaines de milliers de nomades. La Croix-Rouge a lancé hier un appel international. Ce phénomène climatique, le "dzud", survient régulièrement dans le pays. Le plus dévastateur, en 2009-2010, a tué au moins 8 millions de bêtes.

 

 

cows-blizzard-07-edit4.jpg

 


19/02/2017
0 Poster un commentaire

le Progrès du jeudi 16 février 2017

 

 

 

EUROPE - QUALITÉ DE L'AIR : CINQ PAYS, DONT LA FRANCE, MIS EN GARDE

 

 

La Commission européenne a menacé hier cinq pays dont la France, l'Allemagne et le Royaume-Uni de saisir la Cour de justice de l'UE s'ils ne prenaient pas rapidement des mesures pour protéger la qualité de l'air.

 

 

 


18/02/2017
0 Poster un commentaire

le Progrès du lundi 13 février 2016

 

 

 

BOSNIE : LE LAC DE JABLANICA DESSÉCHÉ

 

 

En Bosnie, le lac de Jablanica, vidé de son eau, ne ressemble plus qu'à une vallée grisâtre. La raison ? Une sécheresse exceptionnelle et la course à la production d'électricité dans le pays. Pour les pêcheurs c'est  une catastrophe écologique et tout un écosystème qui est depuis une quarantaine de jours menacé.

 

 

 

7e9ece40c412db823af567a9b3283cf4fb7d3ef5.jpg


16/02/2017
0 Poster un commentaire

le Progrès du mardi 7 février 2017

 

 

 

MÉTÉO - RECORD DE FROID AU QATAR

 

 

Depuis quelques jours, les pays du Golfe affrontent une baisse générale des températures. Au Qatar, particulièrement, le froid a été sévère. Le thermomètre a même atteint les... 1,5 degré Celsius. Un record dans ce petit pays au temps sec et chaud ! C'est d'ailleurs la plus basse température relevée depuis que les services météorologiques existent. Le précédent record de 3,8 degrés Celsius avait été enregistré en 1964.

 


09/02/2017
0 Poster un commentaire

le Progrès du vendredi 27 janvier 2017

 

 

 

ENVIRONNEMENT - ÉNERGIES. UN VENT NOUVEAU POUR LES RENOUVELABLES ?

 

 

L'association négaWatt estime que la France pourrait passer à 100 % d'énergies renouvelables à l'horizon 2050. Pour y parvenir, le chemin à parcourir reste très important...

 

 

Faire tourner la France uniquement aux énergies renouvelables, c'est possible ? L'association négaWatt y croit, et a publié mercredi un scénario pour développer 100 % d'énergies renouvelables à l'horizon 2050, en renonçant à la fois aux énergies fossiles et au nucléaire. Avec, à la clé de cette transition énergétique, la création de 400 000 emplois. Sa stratégie : limiter les gaspillages et monter en puissance sur l'éolien, le solaire et l'hydraulique.

 

 

Entre ce scénario virtuel et la réalité actuelle, le fossé reste encore grand. La France s'est fixé pour l'objectif 23 % d'énergies renouvelables dans sa consommation à l'horizon 2020, et 32 % en 2030. Aujourd'hui, nous en sommes à 14,9 %, un peu en dessous de la trajectoire pour y parvenir (16 %).

 

 

 

energies-renouvelables.jpg

 

 

 

■ Le bois et l'hydroélectricité

 

Moins cher que le gaz ou l'électricité, le bois pour le chauffage est la première énergie renouvelable consommée en France. Huit millions de foyers y ont recours, selon l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe). Pour aller plus loin, il faudrait lever le frein financier à l'achat d'un équipement (cheminées à foyer fermé ou ou à insert, ou encore poêle). C'est l'objectif des subventions comme le "fonds chaleur" de l'Ademe, visant les entreprises ou les collectivités, ou le crédit d'impôt, permettant aux particuliers de s'équiper ou de moderniser une ancienne cheminée.

 

 

L'énergie hydraulique est l'autre renouvelable historique de l'Hexagone. Deuxième source d'électricité en France, derrière la production nucléaire, elle représente 13 % de la production électrique française.

 

 

 

■ Le solaire carbure

 

Pour accroître la part des renouvelables, la France mise sur les nouvelles énergies, solaire et éolien. Le solaire carbure. La puissance d'installation a déjà dépassé ce qui était prévu à l'horizon 2020, selon l'Ademe. La baisse des prix du photovoltaïque tire cette croissance. "Les coûts d'investissements des centrales au sol photovoltaïques ont été divisés par six entre 2007 et 2014", selon une étude de l'Ademe parue mercredi. L'agence estime que les coûts devraient continuer à baisser d'environ 35 % à l'horizon 2025.

 

 

 

■ Fragile éolien

 

En France, l'éolien a u peu moins le vent en poupe (11 GW installés pour un objectif de 19GW en 2020). Les pales ont mauvaise réputation dans l'Hexagone, avec des associations de riverains prêtes à dégainer des recours au moindre projet d'installation. Par ailleurs, la filière a  souffert d'un manque de continuité du cadre réglementaire et de soutien (avec notamment la remise en cause par Bruxelles de son tarif d'achat à coût préférentiel). La donne est peut-être en train de changer. En 2016, l'éolien a battu un record de développement en France, avec une hausse de 45 % d'installations par rapport à l'année précédente.

 

 

La loi sur la transition énergétique offre un cadre plus clair aux investisseurs. Elle propose notamment de faciliter le financement citoyen et participatif des projets, afin d'impliquer les acteurs locaux à leur développement et de leur faire profiter des retombées économiques. E.B.

 

 

 

énergies-renouvelables-svt-exposé.jpg

 

 

 

REPERE_REPER_39126.gif

 

 

 

 

■ En quelques chiffres

 

En 2015, la part des énergies renouvelables a atteint 14,9 % de la consommation finale en France, selon l'Agence de l'environnement de la maîtrise de l'énergie (Ademe). Sur ce total,

 

 

- 49 % correspondent à de la production de chaleur

 

 

- 34 % d'électricité

 

 

- et 17 % de production de gaz ou de carburants renouvelables

 

 

Selon le ministère de l'Environnement, les principales filières de production d'énergies renouvelables sont :

 

 

- le bois-énergie, 39 %

 

 

- l'hydraulique, 23,6 %

 

 

- les biocarburants, 11,6 %

 

 

- et les pompes à chaleur, 6,8 %

 

 

- L'éolien représente 6,6 %

 

 

- les déchets renouvelables 4,9 %

 

 

- le biogaz 2,2 %

 

 

- le solaire photovoltaïque 2,3 %

 

 

- les résidus (agriculture et industrie agroalimentaire) 1 %

 

 

- la géothermie 1,4 %

 

 

- le solaire thermique 0,4 % et

 

 

- les énergies marines 0,2 %

 


28/01/2017
0 Poster un commentaire

le Progrès du mercredi 25 janvier 2017

 

 

 

ENVIRONNEMENT - EMPRUNT VERT À 7 MILLIARDS D'EUROS

 

 

La France a ouvert la voie mardi à la mise en place d'un véritable marché des emprunts d'État en faveur de l'environnement. Elle a emprunté un total de 7 milliards en émettant s première "obligation verte" sur une durée de 22 ans. La souscription était réservée à des banques, des assureurs, des fonds de pension... Les obligations vertes sont des titres de dettes négociables sur les marchés financiers, dont le montant doit financer des investissements en faveur de la transition énergétique et écologique.

 


26/01/2017
0 Poster un commentaire

le Progrès du jeudi 19 janvier 2017

 

 

 

PLANÈTE - RECORD DE CHALEUR EN 2016

 

 

C'est un chiffre qui tombe plutôt mal alors que la France et une partie de l'Europe font face à des températures glaciales. Néanmoins, 2016 a, comme attendu, été l'année la plus chaude sur la planète depuis le début des relevés de températures en 1880. Depuis le début du XXIe siècle, la planète a enregistré cinq années de chaleur record en 2005, 2010, 2014, 2015 et 2016.

 

 

systeme_solaire.jpg


20/01/2017
0 Poster un commentaire

le Progrès du mercredi 18 janvier 2017

 

 

 

FROID - TEMPÉRATURES TRÈS BASSES

 

 

Des températures glaciales sévissaient hier dans la quasi-totalité du pays, poussant gouvernement et associations à se mobiliser. Elles ne devraient céder la place à la douceur que la semaine prochaine.

 

 

- 1°C à Grenoble, -9° à Brignoles (Var), -8° à Besançon, -6° à Marseille... L'air vif et sec venu d'Europe centrale a généré hier des températures de 5 à 10° en dessous des normales de saison Météo France. Le froid s'étendra aujourd'hui vers l'Ouest, renforcé par la bise.

 

 

Les gelées les plus remarquables hier matin ont été constatées dans le Sud : -6°C à Marseille-Marignane, -4° à Cannes, -3° à Antibes, -2° à Nice.

 

 

Il neige même en Corse, où la circulation des camions est interdite, le transport ferroviaire arrêté, et de nombreuses écoles fermées. Plusieurs cols sont interdits et l'accès à plusieurs dizaines de villages est difficile. Les pompiers assurent des livraisons de pain et de produits de première nécessité et transportent les infirmières libérales pour leurs tournées de soins.

 

 

 

Réunion "grand froid"

 

Ailleurs, il a fait -21°C à Val d'Isère à 1 800 m, -13°C à Luxeuil (Haute-Saône), -10°C à Charleville-Mézières, -8°C à Besançon... des températures assez courantes pour la saison. Mais depuis samedi, le gouvernement a mis en place un "pilotage national quotidien" pour anticiper les besoins. François Hollande lui-même présidera une réunion "grand froid" avec cinq ministre ce matin.

 

 

Migrants ou sans-abri, "il y aura de la place pour tout le monde", a promis lundi le ministre de l'Intérieur Bruno Le Roux. Par exemple en Gironde, 70 lits supplémentaires ont été mis à disposition, le 115, les maraudes, pompiers, gendarmerie et police ont été renforcés. En Indre-et-Loire, près d'une centaine de places supplémentaires ont été ouvertes, comme en Ariège, où la température ressentie devait atteindre -12°C.

 

 

Concernant l'approvisionnement en électricité de la France, le gestionnaire du réseau de transport (RTE) a indiqué qu'il pourrait être amené à déclencher des mesures exceptionnelles ce mercredi. Le Sud-Est connaît en outre une situation "assez préoccupante" pour son approvisionnement en gaz, du fait du quasi-arrêt des livraisons depuis l'Algérie, a prévenu le gestionnaire du réseau de transport de gaz GRTgaz. La situation devrait encore se dégrader, car le froid devrait s'étendre aujourd'hui, notamment vers la Bretagne, qui verra le mercure passer sous les 0°C. En fin de semaine, peu à peu, les températures devraient remonter en journée, malgré des nuits encore froides.

 


18/01/2017
0 Poster un commentaire

le Progrès du dimanche 8 janvier 2017

 

 

 

MÉTÉO - UNE VINGTAINE DE TUÉS AU MOINS. LA VAGUE DE FROID MORTELLE S'ABAT SUR PRESQUE TOUTE L'EUROPE

 

 

Températures polaires et chutes de neige n'épargnent presque aucun pays d'Europe. Venue de Scandinavie, la vague de froid s'est révélée fatale dans plusieurs pays.

 

 

Au moins dix personnes sont mortes de froid en deux jours en Pologne. Et le bilan risque de s'alourdir ce week-end, les températures devant rester en dessous de -20°C. En République Tchèque, trois personnes dont deux sans-abri sont morts à Prague. En Italie, sept personnes sont décédées pour les mêmes raisons. Parmi les victimes figurent cinq sans-abri en dépit des mesures prises dès la semaine dernière. La neige est tombée en abondance sur l'Italie centrale mais aussi dans les Pouilles. La Sicile et les îles Éoliennes ont également été recouvertes par les flocons.

 

 

 

201701101798-full.jpg

 

 

 

Istanbul paralysée

 

La tempête de neige a gagné la Turquie, paralysant Istanbul et le trafic aérien. Environ 6 000 personnes, bloquées sur place, ont été hébergées dans des hôtels de la métropole. Une accalmie était attendue mais les températures devraient rester en dessous de zéro dans les prochains jours.

 

 

En Bulgarie, les corps de deux clandestins irakiens ont été découverts gelés vendredi dans une forêt du mont de Strandja (Sud-est), près de la frontière avec la Turquie. Un migrant afghan de 20 ans avait déjà été retrouvé mort de froid mardi dans le nord de la Grèce, après avoir traversé la frontière gréco-turque.

 

 

Annoncée glaciale, la nuit de vendredi à samedi a tenu ses promesses : -19°C à Davos et -15,5°C à Berne en Suisse, -27°C dans des régions montagneuses en Bosnie et dans le sud et l'est de la Serbie, -26°C dans deux filles allemandes de Bavière (sud) ou -15°C à Berlin...


10/01/2017
0 Poster un commentaire

le Progrès du jeudi 5 janvier 2017

 

 

 

LA VAGUE DE FROID ARRIVE, JUSQU'À -12°

 

 

Une puissante descende d'air froid en provenance de Scandinavie arrive sur le centre de l'Europe et la France à partir d'aujourd'hui. La masse d'air va se rafraîchir très nettement, et le radoucissement n'interviendra pas avant dimanche.

 

 

Les régions de l'est de la France seront particulièrement touchées par de fortes gelées demain et samedi. Le thermomètre pourrait descendre jusqu'à -12°C. Plusieurs départements de l'Est et du Nord ont d'ores et déjà déclenché le Plan grand froid. La Haute-Marne, la Marne, la Somme, la Seine-Maritime, et la Moselle sont en niveau 1, tandis que l'Oise est en niveau 2.

 

 

Le Plan grand froid comporte trois niveaux. Le premier niveau est déclenché lorsque les températures descendent la nuit entre 0 et -5. Il permet l'ouverture de places supplémentaires dans les centres d'hébergements. Le deuxième est déclenché lorsque les températures sont inférieures à 0 le jour et descendent entre -5 et -10 la nuit. Il permet de mettre en place une vigilance accrue du Samu social, des pompiers, de la police et de la gendarmerie. Enfin, le troisième niveau correspond à des températures qui descendent en dessous de -10 la nuit. Hôpitaux et gymnases peuvent alors être utilisés pour accueillir les sans-abri n'ayant pas réussi à obtenir de place dans les centres d'hébergements.

 


08/01/2017
0 Poster un commentaire


Recherche

Vous recherchez ? :