L'AIR DU TEMPS

L'AIR DU TEMPS

RETOUR EN ARRIÈRE


la Gaule

 

 

881b72a10fd48048407129c5f380b992.jpg


09/10/2017
0 Poster un commentaire

Grandes périodes de la Gaule

 

 

64c2a35617116d6e84cbb31297c9fdbb.jpg


25/09/2017
0 Poster un commentaire

Le monde avant la Seconde Guerre mondiale

 

 

42c0a280b0b5d52f73de565f1bf8555c.jpg


21/09/2017
0 Poster un commentaire

La vie dans les villes gallo-romaines

 

 

0d27526eebd1067b28cdf3edaab1716a.jpg


15/09/2017
0 Poster un commentaire

le Progrès du jeudi 16 février 2017

 

 

 

ARCHÉOLOGIE - DÉCOUVERTE. LA BIODIVERSITÉ N'A JAMAIS DISPARU DE LA SURFACE DE LA TERRE

 

 

La découverte de fossiles exceptionnels, dans l'Idaho (États-Unis) vient contredire la thèse de disparition prolongée de la biodiversité après un grand bouleversement climatique survenu il y a 252 millions d'années.

 

 

Une équipe internationale de paléontologues, sédimentologues et géochimistes, dont plusieurs laboratoires du CNRS localisés en région Auvergne-Rhône-Alpes et en Bourgogne ont établi la présence d'un écosystème marin complexe. "Seulement un ou deux millions d'années" après d'immenses éruptions volcaniques en Sibérie, il y a 252 millions d'années. On pensait jusqu'à présent que cette biodiversité avait disparu pendant au moins 5 millions d'années.

 

 

 

La plus grande crise de la vie sur terre

 

Le sort des animaux et végétaux de cette époque charnière intéresse particulièrement les scientifiques. "Il s'agit de la plus grande crise de l'histoire de la vie" souligne Gilles Escarguel, paléontologue spécialisé dans l'étude de la biodiversité (Université Claude Bernard Lyon 1). "Il y a 252 millions d'années, d'immenses éruptions volcaniques éradiquaient 90 % des espèces, alors que pour la disparition des dinosaures, il y a 65 millions d'années, c'est 60 % des espèces qui ont disparu". Physiquement et chimiquement, la planète est très perturbée. "La moyenne annuelle de température alors 40° à l'équateur, ce qui empêchait certaines protéines de fonctionner à l'intérieur des cellules" précise par exemple le scientifique.

 

 

 

decouverte_scientifique-2905041.jpg

 

 

 

De nouvelles découvertes à prévoir

 

Les fossiles étudiés de l'Idaho contredisent la théorie d'une longue période de survie post-crise en faisant apparaître un écosystème complet. Le calendrier est également bousculé en ce qui concerne certaines espèces. "Par exemple une sorte d'éponge qu'on croyait définitivement disparu il y a 450 millions d'années ou des calmars qu'on croyait nés au début du jurassique, 50 millions d'années plus tard", indique Gilles Escarguel.

 

 

De manière générale, cette découverte ouvre une nouvelle hypothèse : on a peut-être conclu à une faible biodiversité en raison de la difficulté de retrouver des fossiles de cette période et celle-ci n'a sans doute pas fini de livrer tous ces secrets. Muriel Florin

 


18/02/2017
0 Poster un commentaire

Bassin minier du Nord-Pas-de-Calais

 

 

10442224.jpg

 

 

A travers ses sites d'exploitation et ses quartiers d'habitat traditionnels, le Bassin minier du Nord-Pas-de-Calais présente un paysage culturel unique qui nous raconte trois siècles d'exploitation du charbon. Paysage composé de terrils, de fosses d'extraction, de voies ferrées et de cités minières avec leurs écoles, salles des fêtes ou dispensaires… ce patrimoine nous fait revivre le quotidien des mineurs et de leurs familles du XIXe siècle à nos jours. ©  Esther Westerveld - flickr


10/01/2017
0 Poster un commentaire

Albi

 

 

10442218.jpg

 

 

Surnommée la "ville rouge" grâce aux briques qui composent son centre historique, la Cité épiscopale d'Albi fut au Moyen-âge le puissant siège du pouvoir de l'évêque. Inscrite depuis 2010 au Patrimoine mondial de l'UNESCO, la Cité épiscopale est structurée en différents quartiers dominés par la cathédrale Sainte-Cécile, édifiée par les catholiques pour lutter contre les cathares lors de la croisade des Albigeois, ou le palais de la Berbie, ancien palais des archevêques d'Albi qui accueille aujourd'hui le musée Toulouse-Lautrec. ©  topdeq - 123RF


10/01/2017
0 Poster un commentaire

Chouannerie

 

 

10442220.jpg

 

 

Pendant la Révolution française, l'Ouest de la France, notamment la Vendée et la Bretagne, fut le théâtre d'une guerre civile qui opposa partisans de la royauté et armées révolutionnaires. L'histoire des guerres de Vendée, ou Chouannerie au Nord de la Loire, qui prend un tournant romanesque sous la plume d'Honoré de Balzac et Victor Hugo, se découvre à travers les nombreux sites qui jalonnent la Route des Chouans ou la Musée de la Chouannerie à Plouharnel. ©  Daniel Jolivet - flickr


10/01/2017
0 Poster un commentaire

Toulouse

 

 

10442638.jpg

 

 

Elle a beau être la "ville rose", c'est pourtant l'or bleu qui fit de Toulouse une cité prospère au XVIe siècle. Grand productrice de pastel, la région toulousaine exporte cette teinture bleu qui prend la forme de coque ou de cocagne à travers toute l'Europe et accède à une grande prospérité économique. Les riches négociants font alors construire de superbes hôtels particuliers et palais Renaissance à travers la ville. Un fabuleux patrimoine architectural qui a traversé les siècles puisque Toulouse est la ville qui compte le plus grand nombre d'hôtels particuliers Renaissance en France, et qui nous transporte en Pays de Cocagne, surnom faisant référence tant aux coques de pastel qu'à la bonne fortune des Toulousains. ©  Leonid Andronov - 123RF


10/01/2017
0 Poster un commentaire

Champagne-Ardenne

 

 

10442233.jpg

 

 

Figurant parmi les principaux champs de bataille de la Première Guerre Mondiale, la Champagne-Ardenne fut le théâtre de terribles combats dont le souvenir est encore très présent. Des Ardennes à la Marne, se dessinent les chemins de la mémoire qui nous replongent au cœur du Chemin des Dames, de la Bataille de la Marne, de la destruction de Reims comme dans le quotidien des poilus. Monuments, centres d'interprétation, nécropoles militaires, tranchées... constituent le circuit de la Grande Guerre dans la Marne. Et aussi : 1914-18 : Retour sur les grands sites qui ont marqué l'histoire ©  Guido Vermeulen Perdaen - 123RF


10/01/2017
0 Poster un commentaire

Provins

 

 

10442229.jpg

 

 

 

Cité rayonnante au Xe siècle, Provins était alors la troisième ville de France, après Paris et Rouen, réputée pour accueillir les plus grandes foires de Champagne. Inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO, la ville a conservé de remarquables monuments historiques à l'intérieur de ses fortifications tels que la Tour César du XIIe siècle, la grange aux dîmes, l'Hostellerie de la Croix d'Or ou ses souterrains médiévaux. Tout au long de l'année, spectacles de chevalerie, banquets des troubadours et arts de la fauconnerie, plongent les visiteurs dans la cité provinoise du Moyen-âge.©  Grzegorz Kordus - 123RF


10/01/2017
0 Poster un commentaire

Article sans titre

 

 

10442228.jpg

 

 

Le 6 juin 1944, également appelé le jour J, trois millions de soldats des forces alliées, principalement américains, britanniques, canadiens, attaquèrent les défenses allemandes en débarquant le long des plages de la Normandie. Plus de 70 ans après l'opération Overlod, la côte normande a gardé de précieux témoignages de la bataille de Normandie et se visite tel un musée à ciel ouvert de plages du Débarquement en port artificiel, du mémorial de Caen aux cimetières militaires. ©  Silvia Crisman - 123RF


10/01/2017
0 Poster un commentaire

Alésia

 

 

10442219.jpg

 

 

 

En Bourgogne, c'est sur une colline entre Montbard et Dijon, que le site d'Alésia devint célèbre en 52 av. J.-C. pour avoir accueilli la bataille décisive de la guerre des Gaules opposant le général romain Jules César au chef gaulois Vercingétorix. Afin de se replonger dans l'histoire, le Centre d'interprétation du MuséoParc d'Alésia dévoile à travers son parcours des espaces scénographiés reconstituant le siège d'Alésia, une mise en lumière de recherches archéologiques ainsi que des visites guidées de la ville gallo-romaine. ©  anzemulec - 123RF


10/01/2017
0 Poster un commentaire