L'AIR DU TEMPS

L'AIR DU TEMPS

TOSCANE - 2017


Florence - samedi 27 mai 2017

 

 

TOSCNE37.jpg

 

 

 

 

 

TOSCNE36.jpg

 

 

 

 

 

TOSCNE35.jpg


16/06/2017
0 Poster un commentaire

Florence - samedi 27 mai 2017

 

 

TSCNE34.jpg

 

 

 

 

 

 

TSCNE33.jpg

 

 

 

 

330px-Paradies_tuer_florenz.jpg

 

 

 

 

La Porte du Paradis est le nom de la porte d'honneur située à l'est du baptistère de Florence.

 

 

Réalisée entre 1425 et 1452, elle représente une des œuvres les plus magistrales de la Renaissance.

 

 

Son auteur est Lorenzo Ghiberti assisté de ses fils Vittorio et Tomaso. Luca della Robbia, Donatello, Michelozzo y collaborent aussi, ainsi que Benozzo Gozzoli vers 1442, et Bernardo Cennini.

 

 

Entièrement en bronze doré, elle est surnommée Porte du Paradis par Michel-Ange. À la suite de la violente crue de l'Arno en 1966, les panneaux abîmés sont démontés de leur châssis, puis restaurés, et mis à l'abri dans le proche Museo dell'Opera del Duomo.

 

 

Vasari la définira comme « la plus belle œuvre qui se soit jamais vue au monde, tant chez les Anciens que chez les Modernes ».

 

 

 

1119013248.jpg

 

 

 

 

TSCNE32.jpg


16/06/2017
0 Poster un commentaire

Florence - samedi 27 mai 2017

 

 

TSCNE31.jpg

 

 

 

 

 

TOSCNE30.jpg

 

 

 

 

 

TOSCNE29.jpg

 


16/06/2017
0 Poster un commentaire

Florence - samedi 27 mai 2017

 

 

 

page28.jpg

 

 

Église d'Orsanmichele

 

Orsanmichele (Or' San Michele, San Michele in Orto) doit son nom « Saint-Michel-au-jardin » à l'église initiale, ancien oratoire construit en 750 dans le jardin d'un monastère bénédictin de Florence en Italie, transformé successivement en loggia, en entrepôt puis de nouveau en église.

 

 

 

Histoire

Détruite en 1240, elle est remplacée par une loggia abritant les marchands de céréales en 1284 et pouvant servir d'entrepôt contre les famines ou de siège de la ville : C'est la Loge aux Grains d'Arnolfo di Cambio.

De nouveau détruite, la loggia est rebâtie à partir de 1337 par Francesco Talenti, mais surmontée d'entrepôts en étages dont les Arti di Firenze des corporations présentes placèrent chacune leur saint protecteur sur les piliers (Liste complète).

 

 

Le culte réhabilité dans l'édifice en 1347 fit murer les arcades de la loggia suivant les dessins de Simone Talenti et les étages servirent de réserves pour les famines.

 

 

C'est depuis le XVe siècle une église de Florence sur laquelle ont travaillé plusieurs artistes et dont certaines œuvres (sculptures) sont placées dans les tabernacles de l'intérieur ou les niches des murs extérieurs (mais aujourd'hui ce sont des copies qui y sont exposées).

 

 

À la fin du XXe siècle les étages supérieurs sont transformés en espace muséal (des statues originales) ou de conférences ; on y accède par un escalier intérieur (étroit placé entre les murs jusqu'au premier étage, ensuite par un escalier de bois, monumental et contemporain) ; les baies restées découvertes permettent de découvrir un panorama de la ville depuis le centre historique. La circulation retour s'effectue par la passerelle vers le palazzo della Lana et permet de sortir du bâtiment.

 

 

 

 

page27.jpg

 

 

 

 

page26.jpg

 

 

 

La Loggia del Mercato nuovo est un lieu populaire de la ville de Florence, ainsi appelée pour la distinguer du Mercato Vecchio (Vieux marché), qui était situé sur l'emplacement de la récente Piazza della Repubblica avant son aménagement du XIXe siècle. Elle est appelée aussi Loggia del Porcellino pour une sculpture de Pietro Tacca représentant un sanglier pour une fontaine.

 

 

 

Contrairement au principe architectural habituel des loggias, ses quatre faces sont ouvertes et elle n'est pas adossée à un autre bâtiment.

 

 

 

Histoire

La loggia fut construite autour de la moitié du Cinquecento au cœur de la ville, non loin du Ponte Vecchio par Giovanni Battista del Tasso entre 1547 et 1551. Destinée à l'origine à la vente de soies et d'objets précieux, elle est aujourd'hui plus fournie en maroquinerie et souvenirs. Dans les niches des piliers d'encoignure devaient être placées des statues de florentins illustres, mais seulement trois furent réalisés dans le cours du XVIIIe siècle : celles de Michele di Lando, de Giovanni Villani et de Bernardo Cennini1.

 

 

 

La principale attraction de la loggia est la Fontana del Porcellino, en réalité une copie d'une statue en bronze d'un sanglier du XVIIe siècle de Pietro Tacca, dont l'original se trouve au Musée Bardini. C'est une copie d'une sculpture hellénistique conservée aux Uffizi. La tradition populaire veut qu'il porte chance quand on lui touche le nez et qu'on lui glisse une pièce de monnaie dans la bouche. Aussi son groin est-il toujours luisant et très usé.

 

 

 

Une autre curiosité du lieu est la prétendue pierre du scandale, un rond de marbre bicolore posé au centre de la loggia qui est visible seulement lorsqu'il n'y a pas d'étalages. Cette pierre marquait le point où étaient punis les débiteurs insolvables dans la Florence de la Renaissance. La punition consistait en l'enchaînement des mauvais payeurs avec des fessées pantalons baissés sur la pierre. De cet usage humiliant seraient nés des usages populaires comme être avec le cul à terre ou, peut-être, l'expression sculo dans le sens de malchance, équivalente à Pas de bol ! ou Pas de pot !

 


16/06/2017
0 Poster un commentaire

Florence - samedi 27 mai 2017

 

 

page25.jpg

 

 

 

Le Ponte Vecchio (le « vieux pont » en italien) est le pont / rue piétonne / galerie marchande le plus ancien (XIVe siècle), le plus célèbre et le plus touristique de la ville de Florence en Italie dont il est l'emblème[réf. nécessaire]. Haut lieu de la joaillerie et orfèvrerie de luxe de la ville et de l'Italie, il traverse le fleuve Arno à son point le plus étroit, presque en face de la Galerie des Offices, entre l'Oltrarno et le Lungarno des rives gauche et droite. Ce pont couvert est soutenu par trois arcs, dont le plus grand mesure 30 m et les deux autres 27 m.

 

 

 

Sa première construction en bois remonte à l'époque romaine. Détruit en 1333 par une crue, le pont est reconstruit en pierre en 1345 par Taddeo Gaddi et Neri di Fioravante, suivant les sources. Pour contenir l'Arno on construit des quais maçonnés (lungarni).

 

 

page24.jpg

 

 

Renaissance

Ses boutiques étaient initialement occupées par des bouchers, des tripiers et des tanneurs, bientôt remplacées, en 1593, par la volonté de Ferdinand Ier de Médicis qui n'en supportait pas les odeurs fétides1,2, par celles des joailliers et bijoutiers3. Les sporti sont les supports qui ont permis la construction en surplomb des arrière-boutiques.

 

 

 

page23.jpg

 

 

 

Statue de Benvenuto Cellini (1500-1571) au centre du pont.

 

 


16/06/2017
0 Poster un commentaire

Florence - samedi 27 mai 2017

 

 

toscane22.jpg

 

 

 

 

 

toscane21.jpg4

 

 

 

La galerie des Offices (Galleria degli Uffizi en italien) est un palais florentin, abritant dans le musée des Offices l'un des patrimoines artistiques les plus célèbres au monde. Ouvert au public depuis 1765, le musée des Offices déploie, sur 8 000 m2, la plus belle collection au monde de peintures italiennes et des œuvres de tous les grands maîtres européens, d’Albrecht Dürer à Francisco de Goya.

 

 

 

Construction

Cette galerie naît à l'initiative de Cosme le jeune (1519-1574), premier grand-duc de Toscane, qui fait construire par Giorgio Vasari un nouvel ensemble de bureaux, les Offices (Uffizi) pour la conduite de l'État. Sa conception architecturale est novatrice : un cortile (maintenant nommé piazzale des Offices) allongé forme une rue bordée de deux longs bâtiments réunis du côté de l'Arno par une galerie à deux étages fermant le cortile. Vasari prévoit, au second étage, des bureaux éclairés par de larges baies. Ce sont ceux du Grand-duc.

 

 

 

 

Présentation des collections

Divisé en plusieurs chambres faisant se succéder les écoles et les styles dans l'ordre chronologique, l'exposition présente des œuvres du XIIe au XVIIIe siècle, avec la meilleure collection au monde des œuvres de la Renaissance. Elle est constituée d'œuvres réalisées par des artistes allant de Cimabue au Caravage, en passant par Giotto, Léonard de Vinci. Sont hébergés certains des plus grands chefs-d'œuvre de l'humanité, peints par Michel-Ange, Raphaël, Mantegna, Titien, Parmigianino, Rubens, Rembrandt, Giambattista Pittoni, Canaletto et Botticelli.

 

 

 

toscane20.jpg


13/06/2017
0 Poster un commentaire

Florence - samedi 27 mai 2017

 

 

 

toscane19.jpg

 

 

 

toscane18.jpg

 

La piazza della Signoria – Place de la Seigneurie

La piazza della Signoria est un lieu de passage obligé, le coeur de la ville donnant accès à certains des monuments majeurs de Florence. Vous pouvez rejoindre la piazza della Signoria depuis la place du Duomo en descendant la via dei Calzaiuoli.

 

 

Vaste complexe thermal sous l’Empereur Hadrien puis quartier d’habitations au Moyen Age, il devint le centre politique de la ville avec la construction du palais de la Seigneurie.

 

 

Sur cette place, de forme irrégulière, vous trouverez :

 

 

La Fontaine de Neptune qui fut construite en 1563. La statue de Neptune, extrêmement lourde fut surnommée « le gros blanc » par les Florentins. Neptune a les traits de Cosme Ier. Les naïades et les satyres de bronze qui ornent la margelle rachètent la lourdeur de l’ensemble.

 

 

L’œuvre majeure est le Persée de Benvenuto Cellini, première œuvre en bronze coulée d’une seule pièce qui lui demanda 10 ans de travail. Les originaux des statues du piedestal sont au musée du Bargello.

 

 

 

DSCN9607.JPG

 

 

 

Une autre œuvre importante est l’enlèvement des Sabines de Giambologna, taillée dans un seul bloc de marbre. Elle devait, à l’origine représenter la vieillesse, l’âge viril et la beauté féminine.

 

Pour en savoir plus sur l'histoire de Persée et Méduse.

 

 

 

toscane17.jpg

 

 

La Loggia dei lanzi – D’abord appelée loggia della Signoria fut édifiée entre 1376 et 1382 pour servir d’abri aux magistrats lors des cérémonies. Lorsqu’elle servit de quartier général aux lansquenets allemands de Cosme Ier, elle prit le nom de loggia dei lanzi. Elle est aujourd’hui un véritable musée de plein air de sculptures.

 

 

 

toscane16.jpg

 


12/06/2017
0 Poster un commentaire

Florence - samedi 27 mai 2017

 

 

toscane15.jpg

 

 

 

 

 

toscane14.jpg

 

 

 

La Fontana del Porcellino ou plus simplement Il Porcellino (« porcelet » par dérision puisqu'il s'agit d'un sanglier sauvage adulte) est le surnom local que les Florentins donnent à la fontaine représentant un sanglier, réalisée en bronze par le maître baroque Pietro Tacca vers 1633 d'après une copie italienne de marbre d'un exemplaire hellénistique. Ce dernier, qui fut trouvé à Rome et transporté à Florence au milieu du XVIe siècle par les Médicis, fut associé au sanglier de Calydon1. Après avoir fait partie des collections grand-ducales à l'époque de la commande du bronze, l'original de marbre est maintenant exposé dans la section classique du musée des Offices.

 

 

 

toscane13.jpg


12/06/2017
0 Poster un commentaire

Florence - samedi 27 mai 2017

 

 

tscane12.jpg

 

 

 

C'est peut-être le plus grand chef-d'œuvre de la renaissance italienne. Le célèbre David de Michel-Ange, exposé à la Galerie de l'Académie de Florence en Toscane, s'offre une cure de rajeunissement. Pendant près de vingt-quatre heures, une équipe de spécialistes a nettoyé avec beaucoup de soin et de minutie la gigantesque statue.

 

 

 

Réalisée par Michel-Ange entre 1501 et 1504, elle est taillée dans un bloc de marbre blanc de Carrare et mesure environ cinq mètres de hauteur. La statue représente le célèbre personnage biblique David, deuxième roi d'Israël, une fronde (lanière de cuir servant de lance-pierres) à la main juste avant son combat contre Goliath.

 

 

 

Initialement placée devant le palazzo Vecchio pour symboliser la détermination d'une jeune république face au tyran, la statue originale a été déplacée, depuis 1873, au musée de Florence. Le David que l'on peut voir sur la place centrale de la ville n'est en réalité qu'une réplique installée là en 1910.

 

 

toscane11.jpg

 

 

 

 

 

toscane10.jpg


12/06/2017
0 Poster un commentaire

Toscane - mai 2017

 

 

toscane8.jpg

 

 

 

 

toscane7.jpg

 

 

 

toscane6.jpg

 

Dernier petit déjeuner du séjour

 


12/06/2017
0 Poster un commentaire

Toscane - dimanche 28 mai 2017

 

toscane5.jpg

 

 

 

 

 

toscane4.jpg

 

 

 

 

toscane3.jpg


12/06/2017
0 Poster un commentaire

Toscane - dimanche 28 mai 2017

 

 

toscane2.jpg

 

 

En attendant les sandwichs...

 

 

toscane1.jpg

 

 

 

 

 

toscane.jpg


12/06/2017
0 Poster un commentaire

Direction Pise - dimanche 28 mai

 

pise13.jpg

 

 

 

Quelques pas dans le sable en attendant les sandwichs pour le repas de midi...

 

 

 

pise12.jpg

 

 

 

 

 

pise11.jpg


12/06/2017
0 Poster un commentaire