L'AIR DU TEMPS

L'AIR DU TEMPS

REFLEXION - RECHERCHE

Sans prétention aucune, une recherche d'où nous allons après notre départ de ce monde des vivants. Pas à pas découvrir, s'ouvrir, tenter de réfléchir sur le sujet et d'autres encore...


Mon au-delà

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Découverte - 1er LIVRE

 

 

 

 

Chaque confession possède ses rites, ses dogmes, ses croyances avec leur pratique, leur enseignement qui ont généré de multiples images (enfer, paradis, anges, démons.....)

 

 

 

Mais,  pour moi, il  ne s'agit plus de croire ou de douter, mais il s'agit d'observer, de me documenter et de réfléchir.

 

 

 

La généalogie indique d'où nous venons reste à savoir où nous allons et il peut être intéressant pour les plus curieux comme moi de savoir où nous allons après avoir quitter notre bonne vieille terre.

 

 

 

Si le sujet vous intéresse, je vous invite à me suivre dans ma démarche. Je me lance sur une piste que je viens de découvrir par le biais d'un bouquin que l'on m'a prêté et comme je suis ouverte à tout et curieuse de tout je vous propose de vous le présenter et de réfléchir avec vous ne sachant pas vraiment de quoi il retourne.

 

 

 

Je ne détaillerai pas ce livre (Entre Ciel et Terre de Karine Chateigner) mais donnerai les éléments essentiels qui en ressortent de façon a pouvoir se faire une idée. Ma démarche est personnelle mais elle peut peut-être intéresser d'autres personnes c'est pour cela que je lui ai réservé un espace sur mon blog.

 

 

 

 

 

J'ai terminé ce livre qui pour l'instant m'indique que l'on peut communiquer avec les personnes qui sont déjà parties. Il est surtout basé sur des témoignages de gens décédés qui s'expriment par l'intermédiaire d'une personne appelée MEDIUM. Et tous témoignent d'un bien être certain (c'est déjà rassurant non !).

 

 

 

J'y ai trouvé une belle citation de Victor Hugo que je voudrai vous faire partager car elle est pleine d'espoir

 

 

 

"Je vois sans peur la tombe aux ombres éternelles, car je sais que le corps y trouve une prison mais que l'âme y trouve des ailes"

 

 

 

79832003_o.jpg

 

 

Depuis 26 années, l'auteur, Karine Chateigner au contact des morts a trouvé le sens de la vie et témoigne encore une fois par le récit de son livre de la vie des esprits qui s'adressent aux humains dans l'extraordinaire de leurs manifestations.

 

 

 

Je ne demande pas mieux que découvrir ce nouveau monde déjà exploré par beaucoup d'autres au travers des ouvrages que je vais lire. Continuons l'aventure...

 

 

 

 

 

 

J'ai retenu quelque chose qui pour moi me semble important à savoir que si la mort est un changement d'état elle n'implique pas un changement d'état d'esprit.

 

 

 

Sur notre monde terrestre vivent des humains qui souffrent, d'autres qui jouissent d'un bonheur relatif. Il subsiste en notre monde des sacrifices, des tortures, des guerres et nombre d'injustices Parallèlement d'autres hommes s'engagent pour la justice des hommes et vibrent au rythme de l'amour, d'autres à celui de l'orgueil, de la puissance et de la haine.

 

 

 

Il est par conséquent toute une diversité humaine qui, pour des raisons de mort ne va pas pour autant se transformer en sa psychologie. Ainsi l'âme d'un humaniste reste celle d'un esprit bienveillant, l'âme d'un assassin, d'un despote, d'un dictateur reste l'âme d'un esprit malveillant.

 

 

 

La mort n'est que continuité de l'être. Ce constat est déjà un élément fondamental quant à une meilleure approche et compréhension de l'au-delà, un monde spirituel qui continue de vivre en ses différences évolutives.

 

 

 

A travers ce livre on arrive donc dans un domaine qu'on appelle le spiritisme qui se situe entre ciel et terre.

 

 

 

En effet à sa source le spiritisme traite de la nature, de l'origine et de la destinée des esprits, ainsi que leurs rapports avec le monde corporel.

 

 

 

Si le mot spiritisme est de date récente (19e siècle), la doctrine à laquelle il appartient est aussi vieille que le monde mais l'étude des phénomènes spirites, leur classification, leur codification, l'étude de la médiumnité ont pris naissance avec Allan Kardec.

 

 

 

Ce nom fut révélé par son guide "Zéphyr", nom qu'il portait il y a 10 000 ans alors qu'il était druide. En cette nouvelle vie au 19e siècle, il réussit à conjuguer 2 mondes : celui des vivants et des morts.

 

 

 

Ses recherches, ses travaux et les ouvrages dans lesquels il les a consignés représentent la base inaltérable du spiritisme.

 

 

 

J'ai donc découvert toujours au travers de cet ouvrage que le spiritisme démontre que "nous ne mourrons pas", une certitude acquise par la seule voie de l'observation appliquée aux faits. Ces faits, ces expériences de ce passé encore proche ont prouvé que l'âme ou l'esprit existe par lui-même, qu'il préexiste à la formation des corps, qu'il survit à la destruction de son enveloppe charnelle et qu'il se réincarne.

 

 

 

De ce fait nous sortons des images, des hypothèses et des systèmes établis et la vie future se révèle être une réalité. Le spiritisme est la seule philosophie sur la terre qui ne soit pas le résultat de la réflexion d'un homme ou d'un groupe d'hommes, mais le résultat de la réflexion et de la connaissance des désincarnés, vulgairement appelés "les morts".

 

 

 

 

Le spiritisme est donc une connaissance comme il n'en existe aucune autre. Nul n'a donc imaginé que  les esprits, après la mort, devaient se retrouver dans telle ou telle situation, dans tel ou tel lieu car ce sont les êtres mêmes qui ont quitté la terre qui viennent décrire leurs positions, leurs impressions, leurs sentiments, en deux mots : leur Au-delà.

 

 

 

 

Un au-delà défini et révélé par d'innombrables exemples et témoignages fournis par tous les esprits, quelles que soient leur évolution, leurs croyances ou leurs confessions et quelle que soit leur époque puisque d'hier à aujourd'hui les "morts" se manifestent et témoignent de cet au-delà, témoignent par conséquent de leur survivance.

 

 

 

En notre monde actuel où toutes les questions sont posées, où la science matérialiste commence déjà à deviner ses limites et à comprendre qu'il existe au-delà du raisonnement cartésien une force métaphysique intelligente et organisatrice de la vie, le spiritisme n'a jamais été aussi juste, aussi vrai, aussi pertinent, aussi contemporain, aussi moderne.

 

 

 

De plus en plus nombreux sont les hommes et les femmes en quête d'absolu. Dans cette circonstance le spiritisme a toute sa place, dépoussiéré des mauvaises croyances, des anciennes superstitions, sorti des mauvaises pratiques.

 

 

 

Ainsi les morts parlent aux vivants mais ils ne viennent pas révéler les numéros du loto, l'endroit d'un trésor, notre prochain mariage ou divorce ou le nombre de nos enfants.

 

 

 

L'au-delà a d'autres préoccupations et le spiritisme une autre vocation.

 

 

 

Le spiritisme engage l'homme vers une profonde réflexion, il ne s'agit plus de croire ou de douter, mais il s'agit d'observer, d'étudier et de réfléchir.

 

 

 

Voilà quelques extraits de ce livre. La réflexion est lancée. Pour moi ce domaine est une pure découverte et comme le devenir de ceux que j'aime et mon propre devenir m'intéressent une fois avoir trépassée je compte bien avancer maintenant que j'ai poussé la porte.

 

 

 

 

2EME LIVRE

 

 

Je vais maintenant vous parler d'un autre livre, celui de Didier VAN CAUWELAERT "Karine après la vie".

 

 

Le résumé : l'histoire vraie que vous allez lire est la plus étrange qui puisse arriver à un romancier, comme si la réalité avait décidé de l'inviter dans ce que d'habitude il invente.

 

 

 

Karine a vingt et un an. C'est une jeune fille d'aujour-d'hui qui vient d'obtenir son diplôme de commerce et s'apprête à partir en vacances avant d'entrer dans la vie active.

 

 

 

Un accident de voiture en décide autrement. Ses parents, qui pensent que tout s'arrête après la mort physique, sont brisés par le drame. Jusqu'au jour où ils commencent à recevoir des messages...

 

 

 

Du magnétophone à l'ordinateur, de l'écriture automatique à la matérialisation de son image devant des dizaines de témoins, Karine Dray semble utiliser tous les moyens à sa portée pour continuer de faire entendre sa voix, avec l'énergie, le rire et les impatiences qui émanaient d'elle sur terre. Mais quelle but poursuit-elle ? Dans quelle voyage veut-elle entraîner les vivants ? Et pourquoi a-t-elle lié avec moi une amitié posthume ?"

 

 

 

Didier van Cauwelaert

 

 

Le romancier a souvent exploré de façon jubilatoire les rapports entre la science et le paranormal (la vie interdite, l'Apparition). C'est lors d'un voyage à Mexico qu'il a rencontré Yvon et Maryvonne Dray, cadres français d'Alcatel, les parents de Karine, décédée cinq ans auparavant.

 

 

 

Ce livre est constitué de deux témoignages distincts sur cette jeune fille morte en 1995 :

 

 

le récit de Didier van Cauwelaert, intitulé "l'Amie de l'autre monde" dans lequel il relate les rapports ahurissants qu'il a noués avec le fantôme particulièrement facétieux de Karine et les nombreuses expériences sous contrôle scientifique auxquelles il a assisté.

 

 

 

Le témoignage d'Yvon et Maryvonne Dray, intitulé "l'envol du papillon" qui retrace la vie de Karine avant son décès et depuis, ses incessantes manifestations de l'au-delà.

 

 

 

Cette histoire ne prétend rien prouver. Mais, qu'on soit ou non septique comme je l'étais (c'est l'auteur ici qui s'exprime), elle invite à s'interroger de manière très troublante sur la survie de l'esprit.

 

 

 

Là encore des témoignages de cette fille, Karine, à travers des sons, l'écriture et la voix.

 

 

 

Toujours à travers ce livre on apprend que nos chers "disparus" sont en réalité près de nous, puisqu'il n'y a pas d'autres lieux que  la terre et le ciel, mais seulement des plans "parallèles" d'existence : il suffit d'un peu de médiumnité, parfois même temporaire, pour déchirer cette sorte de "voile" qui nous empêche de percevoir nos bien-aimés.

 

 

 

Au final de l'ouvrage on peut trouver ces mots : la mort n'est pas une fin mais le commencement d'une vie largement supérieure, que la mort est en réalité une prodigieuse mutation.

 


29/09/2008
0 Poster un commentaire

La Réincarnation

 

 

 

Nouvelle quette à travers un livre

 

 

d'Odette BARAT : Nos pepétuels retours,

 

témoignages sur la réincarnation et sur la vie après la vie....

 

 

 

Celui qui a compris le sens profond de la vie est prêt à concevoir, non seulement le phénomène de la mort, mais encore sa raison d'être. Celle-ci est souvent considérée comme un sujet "tabou" à l'égal d'une maladie honteuse. Pourquoi puisqu'elle est aussi naturelle que la vie ? Chercher à savoir davantage, avancer toujours plus loin sur le chemin de la connaissance, c'est cette volonté d'apprendre qui donne la dimension de l'homme. (dixit l'auteur)

 

 

 

"J'ajoute un détail pour aider à la clarté de la théorie de la réincarnation : le mot Karma qui reviendra souvent au cours de cet ouvrage implique la destinée de chacun et veut dire : Loi de juste rétribution, ce que chacun s'est attiré en raison de la nature de ses actes".

 

 

  • Notre corps est temporaire,

 

  • Notre esprit est éternel

 

 

 

 

"PREPAREZ MON BERCEAU, J'ARRIVE"

 

 

Selon les traditions initiatiques, voici ce qui se produit à l'occasion d'une naissance. L'auteur du livre explique succintemment les diverses phases traversées par une Ame qui vient à l'école de la vie car la vie est une école dont les Ames sont les élèves.

 

 

 

Une femme enceinte. Un spermatozoïde entreprenant, plus vif que ses frères, (voir ma rubrique "savoir") est arrivé le premier. Il a été accueilli favorablement par un ovule consentant qui, dès qu'il a pénétré, a provoqué la fermeture du portillon aux quelques quatre cents millions de "têtards" qui s'y bousculaient pour entrer. Voilà un être humain "en fabrication", le processus de la conception étant mis en route.

 

 

 

 

Au 3ème mois de grossesse, l'embryon est formé : tête, tronc, membres, sexe, tout y est ! Il ne manque que le mouvement car la poupée de chair est inerte. Elle n'est qu'une statuette, rien de plus. Il lui reste à se développer.

 

 

 

Entre 3 mois et trois mois et demi de la grossesse, il va s'introduire dans cet embryon un principe spirituel appelé ainsi car non organique, constitué de trois éléments distincts a l'état de germes. Chacun d'eux possède sa fonction propre, ses vibrations personnelles et de taux différents pour ne pas se mélanger. Les voici dans l'ordre :

 

 

1 - un élément nommé corps éhérique ou encore corps vital ; il apporte avec lui la vie, le mouvement, la santé, la vitalité (le dynamisme). Dès cet instant, notre embryon reçoit le moule de sa forme. Il troque également son nom contre celui de foetus

 

Laissons passer encore un bon mois pour que le corps fluidique imprègne parfaitement les cellules physiques et vers quatre mois et demi, sa mère sent nettement son enfant bouger dans son ventre

 

 

 

2 - un élément nommé corps astral lui apporte les sensations, la sensibilité, ce qui est lié au monde des sens : vue, goût, toucher, odorat, les désirs, les passions plus ou moins ravageuses, destructrices telles les haines, la jalousie, ainsi que les instincts, celui de vivre, de se reproduire, en quelque sorte, tout ce qui se rapporte à notre vie émotionnelle

 

 

 

3 - un autre élément nommé corps mental apporte au foetus "son" intelligence personnelle et ses facultés, tenant compte du degré où elles étaient parvenues suite à ses efforts tout aussi personnels au cours de ses multiples vies antérieures. Il n'est donc pas le fruit du hasard

 

 

 

Ce ce donc ces trois éléments qui font notre caractère, notre personnalité

 

 


13/02/2010
0 Poster un commentaire

Réincarnation

Voici un article récupéré sur le net que je trouve intéressant

 

LA REINCARNATION

 

 

EXPLOREE PAR UN SCIENTIFIQUE

 

 

 

 

 

La théorie réincarnationniste a beaucoup progressé en Occident. On peut sans doute expliquer l'intérêt croissant que soulève cette théorie par la recherche en général d'un nouveau paradigme spirituel, à une époque où se désarticule le mythe religieux qui a dominé en Occident pendant près de 2000 ans.

 

 

 

La théorie réincarnationniste semble donc profiter de l'émergence d'une nouvelle spiritualité qui vient combler le vide laissé par l'éclatement des structures traditionnelles. Elle profite aussi des recherches sur l'après-vie, qui se poursuivent présentement, que ce soit à la faveur du phénomène de channeling et, en général, de la communication avec une autre réalité; ou encore des expériences hors-corps – ou projection astrale – et en particulier des NDE.

 

 

 

 

 

 

Ces recherches, qui s'appuient sur de nombreux témoignages, appellent une vision nouvelle de l'après-vie, que prolonge pour certains la théorie de la réincarnation.

 

 

 

Par ailleurs, la réincarnation est de plus en plus acceptée par la psychologie. Plusieurs psychothérapeutes s'intéressent désormais aux vies antérieures et aux techniques de régression qui permettraient de les explorer, afin d'éclairer la présente incarnation.

 

 

 

Mais la réincarnation fait elle-même l'objet de recherches depuis plusieurs années déjà, de la part de chercheurs qui considèrent cette théorie comme une hypothèse sérieuse. Parmi ces chercheurs, le Dr Ian Stevenson occupe certainement la première place.

 

 

 

 

Montréalais d'origine, le Dr Ian Stevenson a terminé ses études de psychiatrie à l'Université Mc Gill pour ensuite s'établir aux Etats-Unis où il vit depuis plusieurs années. Il est aujourd'hui professeur de psychiatrie à l'Université Carlson et directeur du Département des études sur la personnalité à la faculté de psychiatrie de l'Université de la Virginie où il poursuit avec la plus grande rigueur des recherches sur la réincarnation.

 

 

 

 

Son premier essai, paru en 1960 et intitulé The Evidence for Survival from Claimed Memories of Former Incarnations devait attirer l'attention de Chester Carlson, inventeur du procédé de xérographie, qui créa un fonds pour financer ses recherches.

 

 

 


16/07/2010
0 Poster un commentaire

Réincarnation

 

 

Le Dr Stevenson a depuis poursuivi activement ses recherches et fait plusieurs communications sur la réincarnation lors de congrès scientifiques.

Il a aussi écrit de nombreux articles dans des publications scientifiques, non seulement sur la réincarnation mais aussi sur plusieurs questions connexes.

C'est ainsi qu'il devait à un moment s'intéresser au phénomène de la xénoglossie qui consiste à parler une langue qu'on a jamais apprise. "Ce phénomène, précise-t-il, est rare. Mais il se produit et j'ai pu l'observer."

 

 

 

 

Il a décrit dans un de ses essais le cas d'une femme qui sous hypnose parvenait à parler l'allemand, langue qu'elle n'avait pas pu apprendre dans son incarnation présente, sans compter qu'il s'agissait de l'allemand tel qu'on le parlait vers la fin du XIXe siècle... Le Dr Stevenson a consacré un ouvrage à cette question : Unlearned language : New Studies in Xenoglossy.

 

 

 

 

Mais sa plus importante contribution aura été jusqu'ici un ouvrage qui marque un tournant dans l'étude de la réincarnation : Twenty Cases Suggestive of Reincarnation. Il s'agit sans contredit de l'ouvrage le plus documenté et le plus rigoureux qu'on puisse trouver sur cette question.

 

 

 

 

Pour cet ouvrage, le Dr Stevenson a retenu, comme le titre l'indique, 20 cas – parmi les 2500 qu'il a étudiés. Il s'agit pour la plupart de jeunes enfants qui ont conservé des souvenirs précis et vérifiables d'une vie antérieure.

 

 

 

 

Comme la plupart des chercheurs sérieux, le Dr Stevenson ne s'intéresse pas aux sujets qui disent avoir été un personnage célèbre dans une vie antérieure... Je crois intéressant de préciser, à propos des expériences de régression sous hypnose, que le Dr Stevenson est formel : "La plupart des personnalités qui émergent sous hypnose sont entièrement imaginaires et résultent du désir qu'éprouve le sujet d'obéir aux suggestions de l'hypnotiseur (...); la plus grande partie de ce qui se produit sous hypnose est purement fantaisiste."

 

 

 

 

Dans son introduction, le Dr Stevenson précise qu'il s'adresse avant tout à des lecteurs de formation scientifique. Pourtant, et malgré l'austérité de la démarche, la plupart des lecteurs de cet ouvrage sont des non-scientifiques. Devenu un best-seller, ce livre a même depuis été traduit en sept langues.

 

 

 

Ce qui pourtant ne satisfait qu'à moitié le Dr Stevenson qui espérait qu'à la suite de la parution de cet ouvrage, le monde scientifique allait s'intéresser davantage à cette question, qui lui paraît importante du point de vue psychologique et médical.

 

 

 

 

Il y a plus de dix ans, il a écrit un article intitulé : The Explanatory Value of the Idea of Reincarnation, dans lequel il suggère que l'étude de certains cas pourrait éclairer sous un jour nouveau certains problèmes rencontrés en psychologie et même en médecine. "Je suis devenu insatisfait de certaines méthodes qui ont été développées en psychiatrie, déclare le Dr Stevenson. Selon la théorie scientifique la plus généralement acceptée, on conçoit la personnalité comme le produit du matériel génétique hérité des parents, et de l'environnement prénatal et post-natal.

 

 

 

 

Mais j'ai découvert que certains cas ne peuvent être expliqués ni par la génétique, ni par l'influence de l'environnement, ni même par une combinaison de ces deux facteurs. Je pense ici, par exemple, à certaines phobies de l'enfance, à certaines habitudes qui se développent spontanément, aux enfants qui sont convaincus ne n'être pas du sexe auquel ils devraient appartenir, à certaines difformités congénitales, à la différence qui existe entre les jumeaux qui sont d'un même ovule, et même à des questions aussi irrationnelles que certaines préférences alimentaires..."

 

 

 

 

Le Dr Stevenson a depuis écrit un autre ouvrage :Children Who Remember Previous Lives. Et plusieurs autres doivent paraître dans les prochaines années, dont Cases of the Reincarnation Type en quatre volumes dans lesquels il traitera en particulier de la question troublante des marques de naissance attribuables à un incident d'une incarnation passée...

 

 

 

Le Dr Stevenson a toujours fait de ces marques de naissance un critère pour les cas retenus. Il s'intéresse donc tout particulièrement aux signes physiques, tels que marques et défauts de naissance qui reproduisent les cicatrices de blessures faites, ou d'interventions chirurgicales subies, au cours de la précédente incarnation et authentifiées par plusieurs témoins des deux incarnations.

 

 

 

Le Dr Stevenson estime que le nombre de cas documentés est assez considérable pour rendre toute autre interprétation difficile à défendre. "J'ai maintenant recueilli à peu près vingt cas de ce genre, dont quinze particulièrement intéressants parce que j'ai pu comparer mes propres observations avec les descriptions post-mortem de la précédente incarnation." Dans certains cas, il a même eu accès à des rapports d'autopsie : "De tels rapports représentent sans doute la preuve la plus solide que nous ayons de la réincarnation."

 

 

 

 

Pour étonnant que puisse paraître au premier abord l'existence de marques de naissance qu'on peut considérer comme la répercussion de blessures faites dans une incarnation précédente, cette explication va pourtant dans le sens de ce que nous savons aujourd'hui de l'interaction du corps et du psychisme. À cette interaction généralement admise s'ajoute ici la dimension que représente la survivance dans le psychisme après la mort du corps, d'un traumatisme et son influence sur la formation d'un nouveau véhicule physique.

 

 

 

 

La question des marques de naissance est très importante. Si on parvient en effet à démontrer que certains traumatismes physiques sont répercutés d'une incarnation à l'autre au niveau du corps, il apparaîtra d'autant plus acceptable que des traumatismes psychiques le soient également. C'est ainsi par exemple que le Dr Stevenson dit avoir trouvé jusqu'ici vingt-trois cas de personnes qui redoutaient dans la présente incarnation les conséquences d'un suicide commis dans une incarnation précédente. Il précise même que "plusieurs de ces personnes entretenaient une phobie à l'endroit de l'instrument du suicide, tel que fusil ou poison..."

 


16/07/2010
0 Poster un commentaire

Réincarnation

 

 

Dans la plupart des cas de ce genre, alors que peu de temps s'est écoulé entre deux incarnations, il s'agit le plus souvent d'entités qui doivent poursuivre une expérience de vie interrompue dans l'incarnation précédente, par suite de circonstances extérieures au plan de vie; ou encore d'entités qui doivent acquitter une dette karmique contractée au cours de la précédente incarnation.

 

 

 

C'est ainsi par exemple que, dans l'un des cas étudiés par le Dr Stevenson, le sujet se souvient d'avoir commis un meurtre; et dans un autre, de s'être suicidé... Ce dernier cas est particulièrement tragique puisque le sujet se trouvant entraîné, comme il arrive souvent pour les suicidés, dans des schèmes d'existence semblables à ceux de l'incarnation précédente afin d'apprendre à surmonter cette tendance, finira par se suicider de nouveau.

 

 

 

La pensée traditionnelle enseigne que c'est le corps astral, véhicule psychique de l'être – que les spirites appellent le périsprit – qui est le modèle au sens de 'matrice' du corps physique. J'ai trouvé par exemple dans une communication spirite les précisions suivantes :

 

 

 

"Le périsprit souffre des blessures reçues par le corps matériel : c'est lui qui possède la sensibilité. Elle reste entière après la mort. Le périsprit conserve les blessures et met du temps à s'en guérir. Si une nouvelle incarnation succède de trop près à la mort, la guérison n'est pas complète et le périsprit forme mal le nouveau corps qu'il devra habiter... Il faut dire que cette précipitation, avec les suites qu'elle comporte, dépend de la volonté du destin".

 

 

 

Le Dr Stevenson rapporte aussi que quelques-uns des sujets étudiés ont certains dons psychiques : précognition, perception télépathique, etc. Ce qui, du point de vue de la pensée ésotérique s'explique par le déphasage du corps astral : comme si les corps, physique et astral, n'étaient pas parfaitement imbriqués l'un dans l'autre. Or, pour se souvenir d'une existence antérieure, un certain déphasage du corps astral paraît nécessaire, ce qui est aussi souvent le cas pour que se manifestent certains dons psychiques.


16/07/2010
0 Poster un commentaire

Réincarnation

 

 

 

Du processus de l'anamnèse

 

 

Dans ses entrevues avec les sujets qui font l'objet d'une étude poussée, le Dr Stevenson s'intéresse particulièrement à la façon dont se manifeste le souvenir d'une vie antérieure. Il rapporte que, dans la plupart des cas, le sujet commence d'abord par voir mentalement se dérouler certains événements mais sans soupçonner qu'il est en train de se souvenir... Il se demande même parfois ce que représentent ces événements dans le champ de sa conscience.

 

 

 

À l'étape suivante de l'anamnèse, le sujet en vient à s'intéresser plus précisément à l'un des acteurs de ces événements mais auquel il ne s'identifie pas encore. Il le voit de l'extérieur comme s'il s'agissait d'un acteur.

 

 

 

Enfin, il en vient éventuellement à reconnaître ces événements comme des souvenirs et à s'identifier à cet ‘autre’ qu'il perçoit maintenant comme un double de lui-même.

 

 

 

J'ai eu personnellement connaissance d'une expérience poussée de régression dans plusieurs vies antérieures qui s'est déroulée exactement selon la même structure.

 

 

Le Dr Stevenson précise que certains aspects du mécanisme d'identification ne sont pas sans évoquer ce qui se passe dans certains cas de schizophrénie ou de personnalités multiples. Pour un ésotériste, ce rapprochement n'a rien d'étonnant : certaines formes de dédoublement d'ordre psychique peuvent parfois s'expliquer par le souvenir d'une existence antérieure.

 

 

 

Le processus d'anamnèse et le mécanisme d'identification que je viens de décrire à partir des commentaires du Dr Stevenson ne sont pas non plus sans évoquer la façon dont se déroule la revue de la vie après la mort, alors que l'entité voit des événements de la vie qui vient de s'achever sans soupçonner non plus qu'elle est en train de se souvenir, pour ensuite s'attacher à l'un des acteurs de ces événements... auquel elle en viendra à s'identifier.

 

 

 

Le Dr Stevenson précise par ailleurs que l'identité de l'incarnation antérieure n'est jamais tout à fait la même que celle de la présente incarnation. Pour la raison que, d'une incarnation à l'autre, on ne peut pas être exactement le même... Ce que je suis maintenant, je ne l'ai jamais été dans une vie antérieure. Et je ne le serai jamais non plus dans une prochaine incarnation... Puisque la personnalité évolue d'une incarnation à l'autre.

 

 

 

Le Dr Stevenson rapporte aussi que la plupart des sujets qu'il a étudiés possèdent des qualités (aptitudes, etc.) qu'ils n'ont pas eu l'occasion de développer au cours de la présente incarnation et qui sont précisément, selon les témoins interrogés, des qualités que possédaient les personnalités antérieures.

 

 

 

Les observations du Dr Stevenson paraissent bien confirmer sur ce point ce qu'enseigne la pensée ésotérique, lorsqu'il note la persistance de similitudes mais aussi de différences entre les personnalités de deux incarnations successives. Mais le lien entre les deux paraît pourtant bien réel. "Il n'y a pas de substitution d'une personnalité par une autre, précise-t-il, mais continuité de l'une à l'autre."

 

 

 

Et plus loin, ce commentaire qui me paraît particulièrement important dans le présent contexte : "Chez la plupart des sujets, la continuité entre leur personnalité présente et celle de leur vie antérieure correspond exactement à la continuité que chacun de nous éprouve entre sa personnalité présente et celle de l'enfant qu'il a été." Ce commentaire recoupe, encore une fois ce qu'enseigne la pensée ésotérique.

 

 

 

Je vous propose maintenant un résumé d'un des cas rapportés dans Twenty Cases Suggestive of Reincarnation. Mais je crois nécessaire de rappeler qu'on ne doit porter de jugement sur les recherches du Dr Stevenson qu'à partir de ses propres communications et non à partir du résumé forcément succinct que j'en dois faire ici.

 

 

 

UN EXEMPLE : LE CAS DE CORLISS CHOTKIN

 

 

Le Dr Stevenson soutient qu'un enfant n'a pour ainsi dire que trois ans pour se souvenir. Avant l'âge de deux ou trois ans, il n'a pas la capacité de s'exprimer; et après cinq ans, trop d'événements arrivent dans sa vie et il commence à oublier. En général, on peut dire que les souvenirs d'expériences de vies antérieures de même que les souvenirs de personnalités passées vont s'effacer petit à petit pour disparaître tout à fait au moment de l'adolescence.

 

 

 

"Lorsqu'un enfant connaît des faits dont il n'a pu avoir connaissance au cours de sa présente existence, précise le Dr Stevenson, il est difficile d'expliquer ces cas autrement que par la réincarnation."

 

 

 

Plusieurs des cas retenus par le Dr Stevenson viennent de l'Orient. Sans doute les parents, dans les régions du monde où la réincarnation est culturellement acceptée, exercent-ils moins de censure lorsque leurs enfants évoquent une vie antérieure. Mais le Dr Stevenson a aussi étudié plusieurs cas d'enfants nord-américains, de milieu familial où le mot réincarnation n'est jamais prononcé et le concept lui-même à peu près inconnu, qui témoignent pourtant de la même continuité d'une incarnation à l'autre.

 

 

 

Corliss Chotkin était métis, né d'un père de race blanche et d'une mère amérindienne appartenant à la tribu des Tlingits en Alaska - qui sont réincarnationnistes.

 

 

 

En 1946 mourait un indien tlingit du nom de Victor Vincent.Environ un an avant sa mort, alors que Victor se trouvait en visite chez sa nièce, il lui dit : "Je vais un jour revenir comme ton fils... Et j'aurai les mêmes cicatrices..." Il indiqua alors deux cicatrices très distinctes : l'une sur le bord du nez, l'autre dans le dos. Il s'agissait dans les deux cas de cicatrices causées par des interventions chirurgicales.

 

 

 

Dix-huit mois après la mort de Victor, sa nièce donna naissance à un fils qu'elle appella Corliss. Or, cet enfant avait à la naissance les mêmes cicatrices que son oncle. Elles ont été reconnues et authentifiées par plusieurs témoins. Ce qui ne suffirait sans doute pas à en faire un cas intéressant... Mais il se trouve qu'un jour, alors qu'il était tout jeune enfant, Corliss a spontanément demandé à sa mère : "Me reconnais-tu? Je suis Kahkody..." C'était le nom tlingit de Victor. Et un peu plus tard, il devait déclarer : "Je vous avais dit que je reviendrais..."

 

 

 

Au cours des années qui ont suivi, Corliss Chotkin a reconnu plusieurs personnes qu'il ne pouvait pas avoir connues dans la présente incarnation. Il raconta même certains incidents de la vie de Victor que personne ne connaissait et qui ont pu être vérifiés. Il a par exemple raconté qu'un jour, alors qu'il était à la pêche, son canot-moteur étant tombé en panne il avait été secouru par un bateau à vapeur, le North Star... Il rapportait toujours de sa vie antérieure des faits précis et dont la plupart ont pu être vérifiés.

 

 

 

Enfin, du point de vue psychologique, Corliss ressemble à Victor. Il a aussi plusieurs de ses aptitudes : il est par exemple très doué pour la mécanique. De plus, il bégaie et il traîne un peu les pieds... comme Victor.

 

 

 

La réincarnation... demain

 

 

Après avoir consacré plus de 25 années de sa vie professionnelle à l'hypothèse de la réincarnation et à l'étude rigoureuse de ce phénomène, à quelle conclusion le Dr Stevenson est-il parvenu pour lui-même?La phrase que j'ai citée en exergue : "Oui, la réincarnation est une réalité", il l'a écrite dans une revue scientifique, le Journal of Nervous and Mental Diseases (août 1977).

 

 

 

Le Dr Stevenson ne considère pas pour autant que la réincarnation soit prouvée. Mais il estime qu'elle devrait l'être d'ici moins d'une quinzaine d'années.

 

 

 

Du point de vue scientifique, la réincarnation rend compte du plus grand nombre de faits et d'événements et leur donne la plus grande cohérence :

 

 

• elle est la plus simple des théories connues - c'est-à-dire qu'elle ne multiplie pas inutilement les hypothèses ;

 


• elle est la plus universelle dans le temps et l'espace ;

 


• enfin, elle aide à mieux vivre

 

 

Si j'ai consacré plusieurs pages à la démarche du Dr Stevenson c'est qu'il me paraît celui qui est allé le plus loin dans ses recherches sur cette question difficile, et celui dont la méthodologie est la plus valable du point de vue scientifique.

 

 

 

Il n'y a pas de doute dans mon esprit que si l'hypothèse de la réincarnation doit un jour être confirmée, nous le devrons en grande partie aux travaux du Dr Stevenson. Je partage là-dessus l'opinion exprimée par le Dr Harold Lief dans le même numéro de Journal of Nervous and Mental Diseases : "Ou bien il (Stevenson) fait une erreur colossale... ou bien il sera un jour considéré comme le Galilée du XXe siècle."

Et comme lui, je suis enclin à penser que le Dr Stevenson occupera un jour une place importante dans l'histoire de la pensée scientifique.

 

 

 


16/07/2010
0 Poster un commentaire

La mort est un nouveau soleil

 

LA MORT EST UN NOUVEAU SOLEIL

 

d'Elisabeth KUBLER-ROSS

 

 

Dans son livre, l'auteur nous indique que la mort n'est que l'abandon du corps physique, de la même manière que le papillon quitte son cocon.

 

 

La mort est le passage dans un nouvel état de conscience dans lequel on continue de sentir, de voir, d'entendre, de comprendre, de rire où l'on a la possibilité de continuer à grandir.

 

 

La seule chose que nous perdons lors de cette transformation est ce dont nous n'avons plus besoin, à savoir notre corps physique.

 

 

C'est comme si à l'approche du printemps nous rangions notre manteau d'hiver, sachant qu'il est trop usé et que nous ne le remettrons pas de toute façon.

 

 

La mort n'est rien d'autre.

 

 

Elle explique aussi que pas un de ses malades ayant eu une expérience du seuil de la mort, n'a par la suite eu une quelconque peur de mourir.

 

 

 

 

 

Personnalité unanimement reconnue comme une des plus influentes du 20ème siècle, le Docteur Elisabeth Kübler-Ross n'a laissé indifférent aucun de ceux qui l'ont lu, écouté ou connu.

 

 

Auteur du best seller « Les derniers instants de la vie » et de nombreux autres ouvrages traduits dans une trentaine de langues, elle est la figure de proue de la thanatologie moderne et de l'accompagnement des mourants.

 

 

Psychiatre, professeur de médecine du comportement, maintes fois Docteur Honoris Causa, citoyenne d'honneur d'une centaine de villes à travers le monde, adulée, chérie ou dénigrée, Elisabeth Kübler-Ross, indifférente aux honneurs comme aux critiques, n'a eu de cesse de plaider pour une humanité plus aimante, ouverte sur les autres et confiante en la vie, persuadée que par delà la mort, un destin l'attend.

 


02/02/2011
0 Poster un commentaire

Le Karma

 

 

 

Encore un sujet sur lequel je m'interroge et qui m'intéresse - Une théorie à explorer

 

 

 

Je récolte le fruit de mes actions passées

Je sème les graines de mon futur

 

 

 

 

 

a04585bd.gif

 

 

 

 

 

Qu'est-ce que le Karma ?

 

 

La loi du karma est une loi de cause à effet : on récolte ce que l'on a semé en bon ou en mauvais et en proportion. Karma signifie "Action" en Sanscrit.

 

 

 

Son but est l'évolution de l'âme qui doit atteindre la perfection. C'est aussi la loi de l'équilibre total. Contrairement à ce que nous enseigne la religion catholique, atteindre la perfection n'est pas de devenir extrêmement bon et charitable, ce n'est surtout pas "tendre l'autre joue", ce n'est pas non plus être un monstre de cruauté bien entendu.

 

 

 

 

 

Karma et réincarnation

 

 

La réincarnation représente les vies successives d'une même âme. Dans l'une de ses vies, une âme peut être incarnée en prince et dans une autre en mendiant. Le but n'est pas ce que l'on est physiquement mais ce que l'on est spirituellement. Le but aussi c'est d'arriver à une perfection telle que nous ne soyons plus obligés de nous réincarner et devenir ainsi un être de lumière. Mais pour en arriver là quel travail, quelles épreuves, quelles souffrances doit subir l'âme dans les différentes réincarnations !

 

 

 

Pour bien évoluer il faut plusieurs incarnations à une âme, c'est une continuité.

 

 

 

En fonction de nos agissements ou attitudes dans les différentes vies, nous nous réincarnons avec des dettes à rembourser au "Ciel". Ce sont les dettes karmiques. Chaque épreuve que nous connaissons dans notre vie représente une leçon que nous devons apprendre pour nous améliorer spirituellement. La vie terrestre est une école et comme dans toute école, il y a apprentissage et examens. Lorsqu'une leçon n'est pas comprise, nous sommes recalés à l'examen, il y aura de nouveau apprentissage et examen.

 

 

 

 

Ce qu'il faut comprendre c'est que dans cette vie nous devons payer les dettes d'une vie précédente et faire en sorte d'en contracter le moins possible pour une vie future.

 

 

 

 

IMAGE54.jpg

 

 

 

Nous sommes responsables de ce que nous avons fait dans une vie précédente

 

 

Nous sommes responsables de notre vie présente

 

 

Nous sommes responsables de notre vie future

 

 

 

Aucune personne sur cette terre n'échappe à la loi du karma sinon elle n'y serait pas. Le karma c'est l'histoire d'une âme et comme toute histoire elle s'inscrit dans le temps avec un phénomène de cause à effet. Il nous a été épargné de savoir qui nous avons été dans des vies antérieures, c'est un beau cadeau. Pour les êtres que nous sommes devenus, je parle de vous et moi, de vous qui lisez cette article. Il serait insupportable de voir certaine de nos actions passées.

 

 

 

 

Ceux qui veulent avoir recours à l'hypnose ou autre pour connaître leurs vies antérieures ont un problème d'ego avant tout. Je pense qu'ils n'ont pas du tout envie de savoir qu'ils ont été un valet de ferme ou une paysanne, ils aiment à penser qu'ils ont été Napoléon, Cléopâtre, Nefertiti, Monsieur ou madame de x... comme si ces gens-là avaient été supérieurs. La célébrité d'un humain n'a jamais fait la valeur de son âme.

 

 

 

 

IMAGE62.jpg

 

 

 

 

Qui régit le karma ?

 

Les Seigneurs du Karma - Ils se chargent d'appliquer cette loi à toutes les âmes incarnées et celles en cours d'incarnation. Ils sont impitoyables et intransigeants. Aucune notion de punition de doit être retenue dans la loi du karma mais une notion d'évolution.

 

 

 

Les Seigneurs du karma appliquent leur loi sur une âme dans sa globalité, cela signifie que l'âge d'une être humain ne compte pas pour eux. Ils appliquent leur loi sur un enfant ou un adulte, ce qui explique que beaucoup de mal est fait aux enfants sur cette terre.

 

 

 

Quand un bébé arrive, il est tout neuf certes dans sa chair mais par dans son âme. Il arrive avec des tas de bagages très lourds de souffrances et d'erreurs du passé. Ces bagages s'allègeront grâce aux épreuves à venir. Il arrive aussi avec des bagages pleins de bonheur passés mais vides des bonheurs à venir.

 

 

 

Le karma s'applique aussi à une famille, une communauté, un peuple, une nation.

 

 

Les Seigneurs du karma n'ont aucune notion d'Amour. Ils font leur job, c'est tout.

 

 

 

 

La loi des Seigneurs

 

La loi des Seigneurs est une loi de logique lorsqu'on arrête de penser en "humain". C'est une logique que l'on pourrait qualifier de mathématique, des effets sont "chirurgicaux", pesés au milligramme près...

 

 

 

Pour comprendre, pour avancer, il faut absolument mettre notre morale de côté. Les Seigneurs du karma ne nous jugent pas suivant notre morale mais suivant la leur.

 

 

 

La vie nous donne un signal lorsque nous avons une leçon à apprendre. Le signal se manifeste par la souffrance morale ou physique, parfois les deux. Généralement la souffrance morale suffit mais lorsqu'une personne est vraiment très récalcitrante ou franchement pas assez évoluée spirituellement, une souffrance physique apparaît (maladie, accident). Nous avons beaucoup à apprendre de nos souffrances mais aussi de nos bonheurs.

 

 

 

 

 

Comment corriger les lacunes 

 

 

En analysant les situations qui provoquent une souffrance. En examinant attentivement son comportement. En se faisant violence pour rééquilibrer son caractère. J'insiste sur le fait d'avoir à se faire violence. Se faire violence veut dire aller à l'encontre de sa personnalité, c'est ce qui nous est demandé malheureusement.

 

 

 

 

 

Précipitation du karma

 

 

Il arrive très souvent, surtout pour les personnes évoluées, d'avoir à traverser dans une même vie une succession d'épreuves. Une fois l'une franchie, une autre arrive aussitôt. Il s'agit d'une précipitation du karma. C'est très éprouvant.

 

 

 

 

 

 

Le libre-arbitre

 

 

Il y un karma global défini à la naissance mais il est très important de savoir que le karma se crée jour après jour suivant nos actions. Nous avons donc un libre-arbitre. Autrement dit le "destin" se change suivant nos actions. Rien n'est défini à l'avance. Quelle que soit la route que l'on choisit, certaines épreuves sont à vivre immanquablement (dû aux vies précédentes), mais certaines sont évitées (grâce aux actions de la vie présente).

 

 

 

 

Rien n'est dû au hasard. Le hasard n'existe pas. Il y a telle personne ou tel événement à tel endroit à tel moment suivant la route que nous décidons de suivre.

 

 

 

 

Nous avons aussi le libre-arbitre de penser positif ou négatif. Les pensées sont aussi importantes que les actes dans le sens où elles se transforment en forme-pensées. Il n'est pas vain de donner de l'amour et de penser amour. Les pensées d'amour ne sont pas perdues, les autres non plus d'ailleurs. Envoyer de l'amour à notre planète est nécessaire, plus nous serons nombreux à penser amour plus les formes-pensées amour retomberons en soleil. Plus nous seront nombreux à penser haine plus les formes-pensées haine retomberont en pluie. Voyez, nous sommes libres mais responsables des conséquences de nos actes et de nos pensées.

 

 

 

 

 

Les réminiscences du passé

 

 

Dire que nous ne souvenons plus de rien de nos vies passées n'est pas tout à fait exact. Nous en avons des réminiscences. Ces réminiscences du passé se manifestent par la possession d'un dont, ce que nous appelons "dont" dans cette vie n'est qu'en acquis d'une vie précédente. C'est très flagrant chez les peintres et les musiciens. Le don de voyance est aussi un acquis, il est issu d'une initiation d'autrefois.

 

 

 

 

Elles se manifestent aussi d'autres façons :

 

 

  • le fait d'avoir l'impression de connaître une personne alors que nous ne l'avons jamais rencontrée auparavant

 

 

  • le fait de reconnaître un lieu où nous n'avons jamais été

 

 

  • le fait d'avoir la vague sensation d'avoir déjà vécu un événement

 

 

 

 

 

Rôle de nos anges gardien face à notre karma

 

Les anges nous aident dans la mesure du possible mais ils ne peuvent pas aller à l'encontre de notre karma. Lorsque nous avons une épreuve à vivre, ils sont là pour nous guider mais pas pour supprimer l'épreuve. Ils nous conseillent silencieusement et nous entourent de leur amour immense et c'est beaucoup !

 

 

 

 

 

 

La numérologie et le karma

 

 

La numérologie nous enseigne quelles sont les leçons que nous avons à apprendre. Chaque lettre de notre prénom et de notre nom a une valeur numérique. En numérologie les nombres vont de 1 à 9, si dans l'inclusion de notre nom + prénom il manque un nombre il y a karma. La numérologie est une aide précieuse pour la connaissance de soi et des autres.

 

 

 

 0207.gif

 

 

 

 

 

En fonction de ma date et de mon heure de naissance j'ai déterminé le nom de mon ange gardien

 

 

 

ange.jpg

 

 

 

Le pentacle (je ne sais pas à quoi cela correspond)

 

 

ange1.jpg

 

 


13/04/2014
0 Poster un commentaire

Né pour guérir

 

 

Réflexion à partir du livre de Tony Hogan "Né pour guérir"

 

 

 

AURAS

 

"Votre aura est la clé de votre moi véritable. C'est l'expression visible de vos mental, âme et esprit. L'état de votre aura varie selon votre expérience de la lumière interne."

 

S.G.J. Ousley

 

 

 

La plupart des problèmes se manifestent dans les trois premières auras :

 

 

  • la première est l'aura éthérique, appelée aura physique, qui entoure tout le corps
  • la seconde est l'aura émotionnelle qui se concentre à travers le plexus solaire, juste au-dessus du nombril
  • la troisième est l'aura mentale qui entoure la tête

 

 

 

aura.jpg

 

 

 

 

 

VOTRE SYSTEME ENERGETIQUE

 

Comment fonctionne-t-il

 

 

Pour comprendre votre propre aura et la façon dont elle fonctionne, vous devez tout d'abord penser en termes d'énergie. Lorsque vous allumez votre télévision, l'électricité passe à travers différents récepteurs, donnant ainsi vie aux images et au son.

 

 

Il en est de même pour votre aura ou système énergétique. Elle est constituée de courants de lumière colorée qui affluent de votre âme, et fusionnent pour former votre vie spirituelle, mentale, émotionelle et physique.

 

 

Chaque courant de lumière colorée parsse par un récepteur ou prisme appelé "chakra", qui donne vie aux sept glandes majeures de votre corps physique. Chaque chakra irradie sa propre couleur individuelle - rouge, orange, vert, etc... - en passant par la gamme de couleurs jusqu'au blanc, tout comme l'arc-en-ciel.

 

 

On trouve en tout sept chakras majeurs, reproduction des sept glandes endoctrines principales. Ils existent au niveau éthérique - éthérique voulant dire l'étant entre l'énergie et la matière - et sont situés le long de l'axe central de la moelle épinière, appelé "Sushumna" en sanskrit.

 

 

Le mot chakra, prononcé "chak-ra", est un ancien mot sanskrit signifiant "roues de lumière". Les énergies universelles, ou forces de vie, circulent à travers ces roues et les font tourner.

 


26/05/2014
0 Poster un commentaire

Le test

Un article à lire en cliquant sur le lien ci-dessous

 

 

 

Stéphane Allix est journaliste. Fondateur de l’Inrees et du magazine « Inexploré », il est l’auteur et l’animateur des « Enquêtes extraordinaires » sur M6. Il vient de publier « Le test. Une enquête inouïe : la preuve de l’après-vie ? » éd. Albin Michel.

 

Les exemples sont si nombreux qu'un journaliste a cherché à en savoir plus. Son livre* ...
 
 

Plus d'actualités pour "paris match enquête sur le test livre"

 

 

 


07/01/2016
0 Poster un commentaire

Recherche

Vous recherchez ? :