L'AIR DU TEMPS

L'AIR DU TEMPS

HISTOIRE de 2008 à 2015

L'Histoire côté peuple -  L'histoire ne s'invente pas, elle se vit au jour le jour. Suivons-là pas à pas... J'ai d'abord commencé avec les longues périodes du passé (cf les rubriques précédentes sur ce thème à travers Wipikédia) et maintenant, maillon d'une longue chaîne, je la vis au quotidien au travers des actualités télévisées et du journal. Donc je continue l'aventure en n'étant plus lectrice, mais spectatrice. Et puis quel fidèle miroir de la société que représente la presse !

 


semaine du 28 au 3 janvier 2016 - La Tribune - le Progrès

 

 

 

Le journal de la semaine

 

 

 

 

journaux-papier-quotidienopoos-19011-600-600-F.png

 

 

 

Dimanche 3 janvier 2016

 

 

ECONOMIE - Des entreprises tirent leur épingle du jeu malgré une croissance qui reste à la traîne. BlaBlaCar est le leader mondial du covoiturage, Parrot numéro 2 des drones, Dassault vend enfin ses Rafale à l'étranger, les cookies de Michel et Augustin séduisent Starbucks et Wiko devance les iPhone. Avec 17 % de parts de marché, Wiko est la deuxième marque de smartphones vendus sans abonnement en France, derrière Samsung et devant Apple et son fameux iPhone. Le spécialiste du smartphone low-cost à moins de 200 euros a son siège à Marseille. Derrière cette jeune entreprise française (350 salariés et 350 millions d'euros de chiffre d'affaires) se cache toutefois un fabricant chinois qui détient 95 % de son capital.

 

 

 

 

 

ARABIE SAOUDITE - Peine de mort. Une exécution qui fâche l'Iran. Le royaume wahhabite a fait exécuter hier 47 prisonniers. Parmi eux, des membres d'Al-Qaida, mais aussi un dignitaire religieux chiite. Une mort qui amplifie les tensions au niveau intérieur et avec l'Iran.

 

 

 

 

 

YEMEN - Le cessez-le-feu terminé. La coalition arabe luttant contre les rebelles chiites au Yémen a annoncé hier la fin du cessez-le-feu entré en vigueur le 15 décembre. Ce cessez-le-feu a été violé quotidiennement depuis, alors que d'hypothétiques négociations de paix doivent reprendre mi-janvier.

 

 

 

 

 

INDE - Islamistes. Base aérienne attaquée près du Pakistan. Sept personnes au moins (quatre assaillants et trois membres des forces de sécurité) sont mortes hier dans l'attaque d'une importante base aérienne proche du Pakistan. Cet attentat met à l'épreuve le fragile rapprochement entre New Delhi et Islamabad. L'armée a annoncé dans la soirée avoir repris le contrôle du site 14 heures après le début de l'attaque contre la base de Pathankot, dans l'Etat du Pendjab.

 

 

 

 

 

 

CHINE - L'armée va être restructurée. La Chine va restructurer son armée pour, selon le président Xi Jinping, "réaliser le rêve chinois d'une armée puissante". Le président chinois avait annoncé vouloir rendre l'armée chinoise plus efficace tout en la diminuant pour la ramener à 2 millions, et renforcer le contrôle du Parti communiste sur l'armée.

 

 

 

 

 

 

UKRAINE - L'embargo sur les produits russes va démarrer. L'embargo ukrainien sur des produits russes, notamment alimentaires, imposé en riposte à celui introduit par Moscou à compter du 1er janvier, débutera dès le 10 janvier et sera effectif jusqu'au 5 août 2016. Mais il pourra être levé plus tôt en cas de décision similaire de la Russie concernant les biens ukrainiens.

 

 

 

 

 

 

POLITIQUE - Réforme. Les élus régionaux vont coûter plus cher. Avec le passage de 21 à 12 régions dans l'Hexagone, les élus des anciennes petites régions vont voir leur indemnité augmenter. Pour les sept nouvelles régions, le coût global peut atteindre 5 millions d'euros. Les indemnités d'élus varient comme les... impôts : en fonction de tranches. La rémunération du conseiller régional dépend en effet du nombre d'habitants de sa région d'élection.

 

 

 

 

 

 

FAITS DIVERS - Enquête. Valence : le conducteur voulait "tuer et être tué par des militaires". La "piste terroriste pour l'heure écartée", a déclaré, au lendemain de l'attaque contre quatre soldats, le procureur de la République de Valence, évoquant le "comportement d'un individu solitaire aux motivations peu explicables".

 

 

 

 

 

 

DISPARITION - Michel Delpech est mort. Le chanteur Michel Delpech est décédé, a annoncé son épouse hier soir. Né le 26 janvier 1946, l'auteur de l'incontournable refrain "Chez Laurette" allait avoir 70 ans. Il avait débuté sa riche carrière dans années soixante. Dans chacun de ses tubes, Michel Delpech parlait de l'évolution des moeurs en France et de son attachement à "la France profonde".

 

 

 

 

Au travers des mélodies qui résonnent dans le coeur de beaucoup de Français, celui qui était devenu une idole dans les années 1970 et qui avait revêtu sans pudeur le flower power des hippies, avait acquis une grande notoriété auprès des chasseurs grâce à sa chanson : "Le chasseur". Parmi de nombreux autres titres, Michel Delpech avait signé : "Les divorcés", "Pour un flirt", "Wight is Wight", "Que Marianne était jolie", "Le Loir-et-Cher", "Quand j'étais chanteur". Michel Delpech se battait depuis trois ans contre un cancer de la langue et de la gorge. Il a évoqué ce combat dans un livre publié en mars dernier : "Vivre".

 

 

 

 

Touché une première fois par la maladie en février 2013, il avait connu ces derniers mois une récidive avant de succomber hier soir à 21 h 30. Il était hospitalisé à l'hôpital de Puteaux, en banlieue parisienne.

 

 

 

 

 

Samedi 2 janvier 2016

 

 

NOUVEL AN - Politique, économie, sécurité... En France et ailleurs dans le monde. 2015 a suscité plus d'incertitudes que d'espoirs, plus d'interrogations que de solution. Dans une actualité incertaine et variée, voici les questions que l'on peut se poser à l'aube de cette nouvelle année. Sans être certain d'avoir réponse à tout... (Suite de l'article dans la rubrique "Savoir et découvertes", sous-rubrique "Société et consommation" du blog)

 

 

 

 

 

SAINT-SYLVESTRE - Menace terroriste. Un Nouvel An sous haute protection. Munich en état d'alerte, la place Rouge de Moscou interdite au public : le réveillon de cette nouvelle année 2016 s'est déroulé avec des mesures de sécurité draconiennes.

 

 

 

 

Flammes à Dubaï. Seul événement dramatique de la nuit, à Dubaï, en milieu de soirée, avant les célébrations du Nouvel An, un hôtel cinq étoiles situé dans un gratte-ciel de 63 étages au centre de la ville, à quelques encablures de la plus haute tour du monde, a été dévoré les flammes. Cet incendie, dont on ne connaît pas précisément la cause, a fait 16 blessés.

 

 

 

 

 

 

ISRAEL - Fusillade. Scènes de terreur sur les terrasses de Tel-Aviv. Un homme a tué deux personnes et semé la terreur, hier, dans le centre de Tel-Aviv, en ouvrant le feu à l'arme semi-automatique sur des clients attablés à des terrasses de café. Acte criminel ou terroriste ? La police restait hier prudente sur les motivations de cette fusillade qui survient en pleine vague d'actes de violence anti-israéliens menés par des Palestiniens, et dans un contexte de menaces du Hezbollah libanais et des djihadistes. La piste crapuleuse n'est pas non plus écartée.

 

 

 

 

Une intense chasse à l'homme a été lancée pour retrouver l'auteur de l'attaque. Plusieurs médias israéliens ont rapporté qu'il avait été identifié comme un Arabe israélien de 29 ans du nord d'Israël, reconnu sur des vidéos de surveillance par son père qui a appelé les autorités. La police a toutefois refusé de confirmer ces informations.

 

 

 

 

Des images de surveillance montrent l'homme arborant des lunettes et portant un sac à dos dans un magasin d'aliments diététiques. Soudain, il sort une arme, se poste sur le pas-de-porte et ouvre le feu à bout portant sur les clients du bar contigu. L'homme aurait ensuite poursuivi son chemin et fait feu 150 mètres plus loin sur la terrasse d'un deuxième établissement. Il a ensuite pris la fuite à pied. En plus des deux morts, sept personnes ont été blessées.

 

 

 

 

 

 

KABOUL - Deux morts dans un attentat taliban à Kaboul. Deux Afghans, dont un garçon de 12 ans, ont été tués et quinze autre blessés hier, à Kaboul, lors d'un attentat-suicide à la voiture piégée. L'attaque, qui a visé un restaurant de cuisine française prisé des étrangers, a été revendiquée par les talibans, à dix jours d'une réunion visant à relancer les négociations avec les insurgés.

 

 

 

 

Les talibans, qui ont encore accentué leur insurrection depuis le printemps, sont coutumiers des attentats-suicide contre des symboles de la présence étrangère en Afghanistan, que ce soit des restaurants, des maisons d'hôtes ou, le plus souvent, les quelque 13 000 soldats de l'Otan déployés dans le pays. L'attentat suicide d'hier visait "Le Jardin", un restaurant de cuisine française appartenant à un Afghan, situé dans le quartier central de Qala-e-Fatullah où résident de nombreuses ONG étrangères.

 

 

 

 

 

 

INDE - New Delhi teste la circulation alternée. Les rues de New Delhi étaient interdites hier à plus d'un million de véhicules privés, au premier jour de l'expérimentation de la circulation alternée dans la capitale la plus polluée au monde. Jusqu'au 15 janvier, les véhicules privés dotés de plaques d'immatriculation impaires rouleront les jours impairs et les autres pairs. La mesure avait été annoncée début décembre.

 

 

 

 

 

 

RWANDA - Le président Kagame sera à nouveau candidat en 2017. Le président rwandais Paul Kagame a mis fin à un faux suspense en annonçant jeudi soir qu'il se représenterait à l'élection présidentielle de 2017 pour un troisième mandat, comme l'autorise la nouvelle constitution approuvée massivement par ses concitoyens lors du référendum du 18 décembre.

 

 

 

 

 

 

POLITIQUE - Gouvernement. Le changement, c'est maintenant ? Gravité, solennité : pour le président de la République, ses voeux 2016 "ne ressemblent à aucun de ceux qui les ont précédés". Dans la forme peut-être. Mais leur contenu n'a pas été vraiment différent.

 

 

 

 

 

 

ENQUETE - Valence. Il fonce sur des militaires : acte terroriste ou fait d'un désé- quilibré ? Des militaires en faction devant la mosquée de Valence (Drôme) ont été pris pour cible à trois reprises par un automobiliste avant d'ouvrir le feu.

 

 

 

 

 

 

FAITS DIVERS - -14,5 %. Nouvel An : moins de véhicules incendiés. Huit cent quatre véhicules ont été incendiés en France au cours de la nuit de la Saint-Sylvestre, soit 14,5 % de moins que lors du passage à 2015 (940 véhicules), a annoncé hier le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve. Le nombre d'interpellations a lui été deux fois plus important qu'il y a un an, et a concerné 622 personnes, dont 368 ont été placées en garde à vue. Les festivités étaient encadrées par une forte présence des forces de l'ordre un mois et demi après les attentats de Paris.

 

 

 

 

 

 

Vendredi 1er janvier 2016

 

 

POLITIQUE - Les voeux du chef de l'Etat pour l'année 2016. Hollande, fier et paternel. Du terrorisme au chômage, le président de la République a dressé l'image d'une année 2015 qui été celle de la "résistance". Pour 2016, il veut de la "vaillance" et annonce plusieurs actions dans le domaine économique, pour faire reculer le chômage.

 

 

 

 

 

 

ALLEMAGNE - Voeux. Réfugiés : Merkel persiste et signe. Angela Merkel reste ferme face aux critiques en Europe et chez elle sur sa politique d'ouverture aux réfugiés, dont l'afflux représente à ses yeux une "chance" pour son pays. "J'en suis convaincue, si elle est correctement appréhendée, la grande tâche actuelle qui consiste à accueillir et à intégrer tant de gens est une chance pour demain", a assuré la chancelière allemande dans ses voeux de Nouvel An.

 

 

 

 

 

 

EMIRATS - Faits divers. Gigantesque incendie dans un hôtel de Dubaï. Un gigantesque incendie à l'origine indéterminée faisait rage, hier soir, dans un hôtel de luxe de Dubaï, juste à côté de la plus haute tour du monde (la tour Burj Khalifa), autour de laquelle s'étaient rassemblés des spectateurs pour le feu d'artifice du Nouvel An. Il y aurait une quinzaine de blessés et un mort par crise cardiaque. Les festivités du Nouvel An ont été maintenues.

 

 

 

 

 

 

RUSSIE - Terrorisme. Daech revendique la fusillade au Daghestan. Les djihadistes de l'Etat islamique étaient suspectés d'avoir mené l'attaque. Un message de revendications repéré par le Site Intelligence Group l'a confirmé : "Avec l'aide d'Allah, les guerriers du Califat ont réussi à attaquer des employés des services de sécurité russes dans la ville de Derbent, dans le sud du Daghestan. Un officier des services de sécurité a été tué et d'autres ont été blessés. Les moudjahidines du Califat ont regagné leur base sans pertes".

 

 

 

 

 

POLOGNE - Les conservateurs vont contrôler les médias publics. Les conservateurs de Jaroslaw Kaczynski au pouvoir en Pologne prendront le contrôle des médias publics en confiant au ministre du Trésor la nomination de leurs nouveaux responsables, en vertu d'une loi adoptée mercredi, malgré les protestations internationales.

 

 

 

 

 

SOCIETE - Démographie. La France, un pays de petites communes. Les Français qui vivent dans les petites communes sont aussi nombreux que ceux qui vivent dans les plus grandes villes : c'est l'enseignement de la dernière étude démographique de l'INSEE. (Suite de l'article dans la rubrique "Savoir et découvertes", sous-rubrique "Economie - Démographie" du blog)

 

 

 

 

 

ETATS-UNIS - Le Missouri sous les eaux. Soldats et volontaires tentaient mercredi de battre de vitesse la montée des eaux dans le Missouri, au centre des Etats-Unis, alors que plusieurs bourgades ont déjà été englouties. Les dégâts sont impressionnants : maisons inondées jusqu'aux toits, champs où n'émergent de l'eau que les cimes des arbres. Ces intempéries ont déjà coûté la vie à 13 personnes.

 

 

 

 

 

 

 

TURQUIE - Fortes chutes de neige à Istanbul. Spectacle inhabituel dans l'ouest de la Turquie : Istanbul s'est réveillé hier sous la neige ! Un manteau blanc qui a ravi les habitants, mais a aussi semé une certaine pagaille : plus de 300 vols au départ et à destination d'Istanbul on dû être annulés hier. La plus grande ville de Turquie a été contrainte de vivre son dernier jour de l'année au ralenti.

 

 

 

 

 

 

Jeudi 31 décembre 2015

 

 

2016 - Nouveaux tarifs, réformes, primes... Ces nouveautés qui vont changer votre vie quotidienne.

 

 

Les sacs plastiques (bientôt) interdits. Transporter ses courses dans un sac plastique à usage unique, un geste banal qui sera bientôt un vieux souvenir.

 

 

 

L'usage des drones réglementé. Deux décrets signés le 17 décembre et publiés au Journal Officiel viennent clarifier la réglementation de l'utilisation des drones au 1er janvier...

 

 

 

 

 

 

HISTOIRE - Edition. Les rééditions de "Mein Kampf" font polémique. La fin des droits d'auteur permet de rééditer le livre du dictateur nazi, 70 ans après la fin de la guerre. Le sujet est très sensible, surtout en Allemagne. En France, Fayard publiera une version commentée de "Mein Kampf" en 2016.

 

 

 

 

 

 

DAGUESTAN - Terrorisme. Fusillade mortelle dans un site touristique classé. Une personne a été tuée et onze blessées au cours d'une fusillade dans un site touristique du Daguestan, une république russe du Caucase en proie à une rébellion islamiste. Les blessés, dont cinq sont dans un état grave, ont été transportés vers un hôpital local. La fusillade a éclaté dans la nuit de mardi à mercredi près des murailles de la forteresse de Derbent, classée en 2003 au patrimoine mondial par l'Unesco.

 

 

 

 

 

 

COREE DU NORD - Un proche de Kim Jong-Un disparaît. Un des principaux diplomates nord-coréens, réputé proche du dirigeant Kim Jong-Un, a péri dans un accident de la circulation à 73 ans. L'annonce de sa mort a fait naître au Sud des interrogations sur une nouvelle manoeuvre du régime nord-coréen, car, depuis son arrivée au pouvoir fin 2011, Kim Jong-Un s'est forgé une réputation de dirigeant impitoyable qui n'hésite pas à se débarrasser des cadres qui lui déplaisent.

 

 

 

 

 

 

BELGIQUE - Nouvel an annulé à Bruxelles. Le bourgmestre de Bruxelles a annulé le feu d'artifice et les festivités du Nouvel An. La capitale belge reste en état d'alerte depuis l'arrestation lundi de deux hommes soupçonnés de préparer un attentat de grande envergure, peut-être sur la Grande Place.

 

 

 

 

 

 

TURQUIE - Un double attentat déjoué ? Deux membres présumés de Daech, soupçonnés de préparer un double attentat suicide à Ankara pendant les fêtes ont été arrêtés hier par la police turque. Un gilet explosif et un sac à dos rempli d'explosifs ont été saisis.

 

 

 

 

 

 

CENTRAFRIQUE - Election. Le scrutin de l'espoir. Les Centrafricains ont voté hie dans le calme et avec ferveur à l'élection présidentielle et aux législatives. Le scrutin est considéré comme une étape importante pour tenter de sortir ce pays très pauvre de trois ans de violences inter-communautaires.

 

 

 

 

 

 

POLITIQUE - Voeux présidentiels. François Hollande face à 2016. Pour sa dernière année complète à l'Elysée, le chef de l'Etat aura à coeur de se présenter en père protecteur de la Nation et des Français. La polémique sur la déchéance de nationalité des terroristes binationaux lui donne l'occasion de montrer sa fermeté.

 

 

 

 

 

 

JAPON - Un calmar géant de passage dans un port japonais. La région est déjà connue pour ses méduses fluorescentes. Mais la veille de Noël, c'est un autre visiteur qui s'est invité dans la baie de Toyama, sur la côte occidentale du Japon : un calmar géant de plus de quatre mètres, qui s'est tranquillement promené près des bateaux amarrés dans le port. Un événement d'autant plus exceptionnel que même au large, les rencontres avec ces géants des mers restent extrêmement rares.

 

 

 

 

 

 

Mercredi 30 décembre 2015

 

 

POLITIQUE - Une année noire pour l'Union européenne. Cernée par les crises, l'Europe se déchire en 2015. "Je ne me fais aucune illusion" sur 2016, a lâché Jean-Claude Juncker, président de la Commission. C'est plus sage, à revoir l'année terrible que vient de vivre l'Europe. (Développement de l'article dans la rubrique "INFO-HISTOIRE", sous-rubrique "Histoire de l'Europe" du blog)

 

 

 

 

 

 

INTERNATIONAL - Carburant. Un prix de l'essence très politique. D'un centime d'euro le litre d'essence à près de trois euros à l'autre bout du globe, les gouvernements choisissent globalement de séduire ou de dissuader les automobilistes.

 

 

 

 

 

 

CENTRAFRIQUE - Elections. Aujourd'hui, premier tour de la présidentielle. Parmi les trente candidats au premier tour de l'élection présidentielle d'aujourd'hui, en Centrafrique, figurent trois personnalités de premier plan. Autre particularité de cette élection qui doit ramener le pays dans la normalité institutionnelle, aucun des trois derniers présidents n'est candidat. Ni François Bozizé, renversé en 2013 par Michel Djotodia, ni ce dernier, chassé du pouvoir début 2014 par une intervention militaire internationale conduite par la France, ne se présentent.

 

 

 

L'un et l'autre sont en exil et sous le coup de sanctions internationales. Quant à l'actuelle présidente de transition, Catherine Samba Panza, elle ne pouvait pas juridiquement être candidate. Parmi les trente candidats, trois sortent du lot : Anicet Georges Dologuélé, 58 ans et ancien Premier ministre ; Martin Ziguélé, 58 ans, également ex-Premier ministre ; et Abdoul Karim Méckassoua, 62 ans, ancien député qui a été plusieurs fois ministre.

 

 

 

 

 

 

TURQUIE - Forte tension politique. Le président turc Recep Tayyip Erdogan a qualifié hier de "trahison, provocation claire" la revendication autonomiste du principal parti pro-kurde. Erdogan n'a pas mâché ses mots, en attaquant le leader du parti de la démocratie des peuples (HDP), Selahattin Demirtas, qui a évoqué le week-end dernier une possible autonomie pour la minorité kurde.

 

 

 

 

 

BURKINA FASO - Le président Kaboré investi. Ancien baron du régime de l'ex-président Blaise Compaoré, Roch Marc Christian Kaboré a été investi hier président de ce pays pauvre d'Afrique de l'ouest, mettant fin à une transition d'un an ayant suivi la chute de M. Compaoré. Il avait été élu le 29 novembre au premier tour avec 53,46 % des voix.

 

 

 

 

 

MEDIAS - Bilan. 67 journalistes tués en 2015, 8 en France. A cause de l'attentat contre Charlie Hebdo perpétré en janvier, la France se hisse en troisième position de ce triste classement derrière l'Irak et la Syrie..

 

 

 

 

 

SENIORS - "Aide au répit". La loi d'adaptation au vieillissement promulgué. La loi sur l'adaptation de la société au vieillissement, centrée sur le maintien à domicile des personnes âgées en perte d'autonomie, a été promulguée et publiée hier au Journal Officiel.

 

 

 

Aide au répit

 

Adoptée mi-décembre par le Parlement, elle doit notamment permettre une meilleure prise en charge financière les aides à domicile, et instaurer pour les personnes aidant des proches âgés dépendants une "aide de répit" pouvant aller jusqu'à 500 euros par ans. Cette loi sera financée par la Casa (contribution additionnelle de solidarité pour l'autonomie), taxe instaurée en 2013 sur les pensions des retraités imposables qui doit rapporter 727 millions d'euros en 2016 et 833 millions en 2020.

 

 

 

 

 

TERRORISME - Enquête. Attentats : un suspect tué en Syrie. Le Français Charaffe al Mouadan, un combattant de Daech proche d'Abaaoud, instigateur présumé des attentas de Paris, et du kamikaze Samy Amimour, a été tué en Syrie, selon le Pentagone. Il était connu des services de renseignement français.

 

 

 

2 977. Quelques 2 977 perquisitions administratives ont été menées et 391 personnes assignées à résidence depuis l'instauration de l'état d'urgence, le 13 novembre. 524 procédures judiciaires ont été engagées dans ce cadre. Parmi elles, 199 procédures concernent des infractions à la législation sur les armes. 53 personnes ont été écrouées.

 

 

 

 

Mardi 29 décembre 2015

 

 

CLIMAT - 2015 année la plus chaude jamais enregistrée. L'année a été caractérisée par une grande douceur et des catastrophes. Inondations en Inde, au Japon, au Royaume-Uni, ou en France, ouragan au Mexique, typhon aux Philippines, incendies en Californie et Australie... L'année 2015 a tourné au cauchemar météo et le réchauffement climatique n'y est pas étranger.

 

 

 

 

 

MOYEN-ORIENT - Ramadi libérée. L'armée irakienne repousse Daech. La grande ville de Ramadi, à l'ouest de Bagdad en Irak, était aux mains de Daech depuis le mois de mai. Hier, l'armée irakienne a déclaré qu'elle était totalement libérée. Une avancée importante dans la lutte contre l'Etat islamique.

 

 

 

 

 

 

ARABIE SAOUDITE - Déficit record en 2016. L'Arabie saoudite affronte les conséquences de l'effondrement de prix du pétrole. Hier, Ryad a adopté un budget pour 2016 qui prévoit un déficit de 87 milliards de dollars (79,3 milliards d'euros). Des mesures d'austérité vont être adoptées.

 

 

 

 

 

 

NIGERIA - Nouveaux attentats suicides. Deux attentats suicides ont été commis par des femmes kamikazes hier sur un marché de l'Etat de l'Adamawa, au nord-est du Nigeria, faisant au moins une trentaine de morts.

 

 

 

 

 

 

ITALIE - Circulation bloquée à Milan, limitée à Rome et Naples. Face à un épisode exceptionnel de pollution, plusieurs grandes villes italiennes ont limité la circulation automobile cette semaine. A Milan, la circulation était interdite de 10 h à 16 h. A Rome, la circulation est alternée ; à Naples, seuls les véhicules récents peuvent rouler.

 

 

 

 

 

SOCIAL - Loi. Temps de travail : place à la flexibilité. Dépassée, la querelle politique, sinon idéologique, sur les 35 heures : l'année 2016 devrait voir la négociation sur le temps de travail passer au niveau de l'entreprise, flexibilité oblige.

 

 

 

 

 

ARGENT - Cryptogramme. Des cartes bancaires encore plus sécurisées. C'est la nouvelle idée sur laquelle planchent les banques, et elle pourrait être mise en place dès 2016 : le petit cryptogramme imprimé au dos de la carte bancaire laisserait place... à un écran. Aucun changement de taille ou d'épaisseur à prévoir, mais un écran ultraplat, intégré à la carte, qui permettra au "cryptogramme dynamique" - c'est son nom"- de changer toutes les 20 minutes. Autrement dit, si quelqu'un parvient à noter toutes les informations de votre carte, jusqu'au cryptogramme situé au dos, cela ne lui servira à rien passé ce délai.

 

 

 

55 % des transaction encore... en espèces

 

D'autres projets sont aussi à l'étude : reconnaissance faciale, paiement par empreinte digitale, reconnaissance vocale, etc. Parmi toutes ces innovations, il reste à trancher. Leur coût, mais aussi leur aspect pratique (ou non) devraient peser dans la balance. En attendant, pour les professionnels, il y a urgence : de nombreux secteurs innovent et proposent désormais des modes de paiement alternatifs, présentés comme plus sûrs : paiement par téléphone portable, Paypal, etc. Et la hausse constante du commerce en ligne favorise ces modes de paiements, même si en France, 55 % des transactions se font encore... en espèces.

 

 

 

 

 

POLEMIQUE - Réforme. Déchéance de nationalité : Valls persiste. Tous les terroristes binationaux concernés. "Ce principe existe dans de nombreux pays démocratiques proches de la France : en Grande-Bretagne, au Canada, en Suisse, aux Pays-Bas (...). Le même débat existe en Belgique", argumente le Premier ministre. "Ce qui doit être une idée d'extrême droite, c'est de fonder la nationalité exclusivement sur le sang", insiste Manuel Valls alors qu'une partie de ses détracteurs l'accuse de faire le jeu de l'extrême droite. Ce projet, dit-il, n'est "aucunement une remise en question du droit du sol" puisque tous les terroristes binationaux condamnés pour crimes seront concernés "quel que soit le mode d'obtention de la nationalité".

 

 

 

 

 

ENVIRONNEMENT - Sacs plastiques : nouveau sursis. Il devaient disparaître à la fin de l'année : les sacs plastiques à usage unique ont obtenu un sursis jusqu'à fin mars. Le décret d'application de cette mesure aurait dû paraître avant le 31 décembre, mais sa publication a été repoussée. Le ministère affirme tout de même que la mesure se généralisera dès le 1er janvier car les grandes surfaces l'ont anticipée. Mais jusqu'à la publication du décret, les contrevenants ne pourront pas être sanctionnés.

 

 

 

 

 

CATASTROPHE NATURELLE - Un séisme en Martinique. Un séisme a secoué l'île de la Martinique, tôt hier matin. L'épicentre du tremblement de terre d'une magnitude de 5,6 a été signalé à 26 kilomètres au sud-ouest de Saint-Pierre, à une profondeur de 157 kilomètres.

 

 

 

 

 

Lundi 28 décembre 2015

 

UNION EUROPEENNE - Intégration. Réfugiés : l'espoir de l'accueil après le chaos. L'année écoulée a vu un million de réfugiés du Moyen-Orient et d'Afrique affluer en Europe. Ils y trouvent peu à peu leur place, comme au monastère des Orantes à Bonnelles (Yvelines).

 

 

 

80 000 C'est l'estimation haute du nombre de demandeurs d'asile arrivés en France en 2015, qui devrait être compris entre 75 000 et 80 000. Soit une hausse de 15 à 23 % par rapport aux 65 000 réfugiés de 2014. On est loin du million de réfugiés en Allemagne ou des 200 000 migrants en Suède, un pays qui ne compte pourtant "que" 10 millions d'habitants.

 

 

 

 

 

 

SYRIE - Guerre. Les négociations menacées, Daech renforcé. Avec la mort d'un puissant chef rebelle syrien, farouche opposant à la fois de Daech et de Bachar Al Assad, les djihadistes perdent un ennemi de taille et les négociations de paix prévues par l'ONU menacées. Zahrane Allouche, à la tête de la puissante milice islamiste Jaich al-Islam, plus important groupe rebelle de la région de Damas soutenu par l'Arabie, a été tué vendredi dans des raids aériens revendiqués par les forces du président Bachar al-Assad.

 

 

 

Dans son bastion de la Ghouta orientale, à l'est de Damas, Jaich al-Islam combattait les forces du régime, mais aussi de Daech. "La mort d'Allouche pourrait temporairement aider le régime, puisqu'elle renforce la dichotomie Assad contre Daech", estime Karim Bitar, de l'Institut français des relations internationales.

 

 

 

 

 

 

IRAK - L'armée irakienne expulse Daech de Ramadi. Tous les djihadistes de Daech ont quitté hier un complexe gouvernemental stratégique de la ville de Ramadi, que tentent de reprendre les forces irakiennes. La zone devait toutefois être nettoyée des mines et pièges explosifs laissés par Daech avant que les troupes irakiennes puissent y entrer. Aidées par les raids aériens de la coalition internationale menée par les Etats-Unis, les forces d'élite anti-terroristes et l'armée irakienne avaient pénétré relativement facilement mardi dans le centre.

 

 

 

 

 

 

NIGERIA - Exactions de Boko Haram : au moins 14 victimes. Au moins 14 personnes ont été tuées et plusieurs autres blessées par des combattants du groupe islamiste Boko Haram, dans une attaque vendredi contre un village de Kimba, dans l'Etat du Bormo, au nord-est du Nigeria. Arrivés à vélo, les djihadistes ont ouvert le feu sur les villageois et incendié leurs maisons. Des centaines d'habitants ont fui vers un centre de déplacés déjà bondé, à Bui.

 

 

 

 

 

 

ESPAGNE - Une rencontre tripartite pour débloquer la situation. C'est Mariano Rajoy qui l'a voulu : le Premier ministre et leader du Partido popular (conservateur) rencontre aujourd'hui Pedro Sanchez (PSOE) et Albert Rivera (Ciudadanos). Cette première réunion tripartite vise à trouver une majorité de coalition aux Cortès, après des législatives sans vainqueur détaché entre le PP (123 sièges), le PSOE (90), Ciudadanos (40), et la gauche radicale de Podemos (69).

 

 

 

 

 

CATASTROPHES - Australie : le sud en proie aux flammes. Angleterre : le nord sous les eaux. Nouvelles tornades et inondations meurtrières aux Etats-Unis.

 

 

 

 

 

POLITIQUE - Gouvernement. Déchéance de nationalité : retour de boomerang pour Valls. La loi sur la déchéance de nationalité des binationaux embarrasse toujours la droite mais divise à gauche. Manuel Valls déclare "aller jusqu'au bout" alors que d'Ayrault à Aurbry, les avertissements se multiplient. De tout le dispositif de lutte anti-terroriste inscrit dans la révision constitutionnelle par le gouvernement, le 23 décembre, la déchéance de nationalité pour les binationaux nés français est sans aucun doute la mesure la moins dissuasive et la plus inutile. Tout le monde en convient que cela ne sert à rien, y compris magistrats et policiers.

 

 

 

 

 

 

TARN - Environnement. Il n'y aura pas de grand barrage à Sivens. Je projet du barrage de Stivens a été définitivement abandonné avec la signature, le 24 décembre, d'un arrêté par les préfets du Tarn et du Tarn-et-Garonne, selon une annonce du sénateur François Bonhomme sur Twitter, parlant de "capitulation et de Noël de la lâcheté".

 

 


29/12/2015
0 Poster un commentaire

semaine du 21 au 27 décembre 2015 - La Tribune - le Progrès

 

 

Le journal de la semaine

 

 

 

 

news-1074604_960_720.jpg

 

 

 

 

Dimanche 27 décembre 2015

 

 

SANTE - De grande avancées médicales en 2015. L'épidémie Ebola stoppée, un vaccin contre la dingue... L'année écoulée a été marquée par des découvertes qui donnent de l'espoir dans la lutte contre de nombreuses maladies. Elle devraient trouver des prolongements en 2016. (Suite de l'article dans la rubrique "Savoir et découvertes", sous-rubrique "Médecine et santé" du blog)

 

 

 

 

 

 

ALGERIE - Gouvernance. Le clan Bouteflika prépare la suite. Au moment où commence le deuil national du dernier grand chef de l'Indépendance, Hocine Aït Ahmed, l'Algérie entre dans une période d'incertitudes politiques et sociales sur fond de crise économique. L'Algérie vit une période hallucinante. Alors que son président est soupçonné d'être plus un mort-vivant qu'un décideur doté de tous ses moyens, l'entourage de Bouteflika a lancé une offensive contre tout ce qui pourrait déranger son maintien au pouvoir. (Suite de l'article dans la rubrique "HISTOIRE", sous-rubrique "Politique dans le monde" du blog)

 

 

 

 

 

 

MOYEN ORIENT - Dans un message audio, le chef de Daech menace Israël. Numéro un de Daech silencieux depuis sept mois, Abu Bakr al-Baghdadi a pris la parole hier, via un message audio. Le Calife s'en est pris au régime saoudien en ironisant sur cette "coalition islamique" qui a été formée pour combattre ses troupes, appelant le peuple saoudien à se soulever contre ses leaders au pouvoir. Avant de se prononcer sur le conflit au Proche Orient : conscient lui aussi de l'absence d'opérations de Daech en Palestine, il a menacé Israël, promettant d'en faire "un cimetière pour les juifs".

 

 

 

 

 

 

IRAK - L'armée et les djihadistes s'affrontent à Ramadi. Les forces irakiennes butaient hier sur la résistance des djihadistes du groupe Etat islamique, notamment des snipers et voitures piégées dans le centre de Ramadi, dont la reconquête totale pourrait redorer le blason de l'armée humiliée par l'EI en 2014.

 

 

 

 

 

 

SYRIE - Accord suspendu pour le départ de Daech à Damas. Un accord inédit qui prévoyait l'évacuation samedi de milliers de civils et de djihadistes appartenant notamment à l'Etat islamique (EI) de plusieurs quartiers sud de Damas a été "suspendu", au lendemain de la mort d'un chef rebelle, Zahrane Allouche, à la tête de la puissante milice islamique Jaich al-Islam, dans un raid de l'armée syrienne.

 

 

 

 

 

 

SERBIE - Coup de filet anti-corruption : un ex-ministre arrêté. La police serbe a arrêté 79 personnes, dont un ex-ministre, plusieurs hauts fonctionnaires et des directeurs d'entreprises, accusées de corruption, leur ayant permis de dérober plus de 100 millions d'euros, via du blanchiment d'argent, des abus de pouvoir et des pots-de-vin.

 

 

 

 

 

 

CORSE - Nouvelle manifestation. Calme précaire à Ajaccio. Les élus et les autorités religieuses appellent à l'apaisement, après le guet-apens dans lequel sont tombés des sapeurs-pompiers et la mise à sac en rétorsion d'un lieu de culte musulman. Le Préfet affirme avoir obtenu l'arrêt des manifestations.

 

 

 

 

 

Samedi 26 décembre 2015

 

 

MEDIAS - Télévision : nouveaux patrons pour nouveaux défis. La télévision de demain est en gestation, entre changements à la tête des principales chaînes et évolution des grilles de programmes. Arrivés en 2015, Delphine Ernotte à France Télévisions, Vincent Bolloré à la Tête de Vivendi et donc de Canal+, Gilles Pélisson à TF1 devront réformer les modèles après une année compliquée pour tout le monde.

 

 

 

 

 

RELIGION - Bénédiction. Le message du pape pour les réfugiés et la paix. Au cours de sa bénédiction "Urbi et orbi", le souverain pontife a évoqué l'actualité d'une année marquée par les attentats terroristes, la crise migratoire et la poursuite des conflits.

 

 

 

 

 

PHILIPPINES - Typhon. Un Noël sous les eaux. Tristes Noël pour les Philippines. Des dizaines de localités situées dans les plaines rizicoles du centre de Luzon, la principale île des Philipines, sont toujours sous l'eau dix jours après le passage du typhon Melor.

 

 

 

 

 

ETATS-UNIS - Des tornades meurtrières. Le sud des Etats-Unis se relève difficilement d'une déferlante de tornades meurtrières nourries par des températures particulière- ment douces. Au moins 14 personnes ont été tuées depuis mercredi : sept dans le seul Etat du Mississippi et six dans le Tennessee. Des dizaines d'autres ont été blessées. De  nombreuses maisons ont été endommagées ou complètement rasées. Les tornades sont fréquentes dans ces régions, notamment au printemps, mais rarement à cette période. Les températures particulièrement douces ont contribué à la formation de ces tornades. Il a fait jusqu'à 22,2° à New York, du jamais vu dans la ville pour un 24 décembre depuis... 1871.

 

 

 

 

 

SYRIE - Un accord pour le départ de Daech du sud de Damas. Un accord inédit a été conclu sur le départ aujourd'hui de trois quartiers sud de Damas de 4 000 djihadistes de l'Etat islamique (EI), du Front Al-Nosra et des civils. Il s'agit du premier accord de ce genre impliquant l'EI alors que jusqu'à présent des trêves ponctuelles avaient été conclues entre le régime et différents groupes rebelles à travers le pays.

 

 

 

 

 

CORSE - Tensions. Ajaccio : un lieu de culte musulman saccagé en riposte à un guet-apens. Un lieu de prière musulman a été saccagé hier soir à Ajaccio après une manifestation dans un quartier populaire où lors de la nuit de Noël, pompiers et policiers avaient été attirés dans guet-apens.

 

 

 

 

 

COMMERCE - Discriminations. Pub : les clichés sexistes ne passent plus. Justifiées par leurs auteurs sous couvert d'humour, des publicités véhiculant des clichés sur les femmes ne résistent plus aux réactions sur les réseaux sociaux. Mais des campagnes destinées à combattre les préjugés ne laissent pas insensibles non plus.

 

 

 

 

 

CONSOMMATION - Tendance. Cadeaux : aussitôt déballés, aussitôt revendus sur la toile. C'est une étrange nouvelle tradition de Noël. A peine la dinde aux marrons est-elle digérée que les cadeaux déballés le 25 au matin (ou le 24 au soir) passent directement du sapin sur Internet. Les sites de vente entre particuliers se frottent les mains. Qu'ils n'aient pas été souhaités ou qu'ils aient été reçus en double, certains cadeaux se sont retrouvés sur les plateformes de commerce en ligne dès la nuit du réveillon.

 

 

 

 

 

Vendredi 25 décembre 2015

 

 

SOCIETE - Dons. Jeunes Français, vous êtes en de plus en plus généreux. C'est la bonne nouvelle sous le sapin. Les moins de 30 ans sont devenus les champions de la générosité, proportionnellement à leurs revenus. En effet des nouveaux modes de collecte via le crowdfunding ou les dons en ligne. Le suivi de la générosité des Français, d'une année sur l'autre, se fait toujours a posteriori. D'autant plus que l'on sait que près de la moitié des dons annuels se font sur le dernier mois de l'année et pendant la période de Noël !

 

 

 

 

 

TURQUIE - Migrants : 18 morts noyés, dont six enfants. Pas de trêve pour les drames de la crise migratoire. Alors que le cap du million de réfugiés arrivés en Europe en 2015 vient d'être franchi, un nouveau naufrage a fait au moins 18 morts hier matin en mer Egée.

 

 

 

 

 

PROCHE-ORIENT - Les tensions au plus haut. Trois Palestiniens ont été tués hier alors qu'ils menaient une attaques contre des Israéliens et un quatrième lors de heurts avec Tsahal dans un contexte de violences encore exacerbé par la diffusion d'images extrémistes juifs célébrant la mort d'un bébé palestinien.

 

 

 

 

 

CHINE - Alerte rouge à la pollution. Au moins dix villes chinoises étaient placées hier en "alerte rouge" -le niveau maximal- à la pollution atmosphérique, alors que le nord du pays étouffait sous un épais brouillard nocif pour la quatrième fois en un mois.

 

 

 

 

 

ITALIE - Milan et Rome sans voitures. La ville de Milan et celle de Rome ont décidé d'interdire la circulation de tous les véhicules pendant respectivement trois et deux jours, fin décembre. Objectif : lutter contre la pollution, qui dépasse les limites autorisées.

 

 

 

 

 

JAPON - 82e anniversaire. L'empereur Akihito en appelle au souvenir. Je Japon doit retenir des leçons amères de la Seconde Guerre mondiale, a déclaré l'empereur Akihito du Japon à l'occasion de son 82e anniversaire. Alors que le monde a commémoré cette année l'issue du conflit il y a 70 ans et que les tensions s'accroissent actuellement entre son pays et la Chine, notamment au sujet des îles Senkaku que se disputent les deux pays, Akihito dit avoir été mobilisé par les souvenir.

 

 

 

"Je pense avoir passé un an à réfléchir à la guerre sous différents points de vue", a-t-il confié. "Le nombre de ceux qui ne savent pas ce qu'a été la guerre augmente d'année en année, mais je pense que pour le bien de l'avenir du Japon, il est extrêmement important de s'en souvenir et d'en approfondir notre connaissance". Cette année, lors d'une cérémonie de commémoration de la capitulation sans condition du Japon le 15 août 1945, Akihito avait exprimé de "profonds remords" au sujet du conflit qui s'est déroulé sous le règne de son père Hirohito, décédé en 1989.

 

 

 

Budget record pour la Défense. Face aux tensions avec la Corée du Nord et la Chine, qui menace d'envahir les îles japonaises Senkaku qu'elle revendique, le Japon a adopté un budget de la Défense record pour la prochaine année fiscale, de 37,8 milliards d'euros. De quoi se doter de six avions de chasse et de onze véhicule amphibie.

 

 

 

 

 

SOCIAL - Emploi. Chômage : un répit, et après ? Le nombre de chômeurs a diminué de 15 000 en novembre, pour atteindre 3,83 millions. Un petit "cadeau" pour Noël qui n'empêche pas une forte augmentation (+ 88 400) sur l'année.

 

 

 

 

 

ARGENT - Le gouvernement ne changera pas le mode de calcul des APL. Alors qu'il prévoyait une nouvelle donne pour le 1er janvier 2016, le gouvernement a finalement renoncé à modifier les règles du calcul des aides personnalisées au logement (APL) pour les jeunes de moins de 25 ans. Son idée de base était de ne plus se baser sur la situation financière du jeune au moment où il constitue son dossier, mais en regardant la situation fiscale deux ans auparavant. But recherché : aider l'insertion des jeunes travailleurs en leur permettant de bénéficier du montant maximal d'aide au logement des deux premières années où ils bénéficient d'un salaire. Le premier syndicat étudiant (l'Unef) et la principale fédération d'associations (la Fage) avait dénoncé mi-décembre cette proposition qui revenait, selon eux, à une "attaque en catimini" contre les APL.

 

 

 

 

 

 

TERRORISME - Montpellier : le couple placé en détention. Une Française de 23 ans convertie à l'islam et son compagnon de 35 ans, originaires de Montpellier, mis en examen dans une enquête antiterroriste après la découverte d'un faux ventre de femme enceinte, ont été mis en examen et placés hier en détention provisoire.

 

 

 

 

 

NOEL - Les cadeaux les plus offerts en 2015. Un top 10 tradi et techno sous le sapin. Les grands classiques, chocolat, Astérix, Mécano, les phénomènes Disney et show-biz du moment, les produits numériques : la variété est au rendez-vous du Noël 2015.

 

- les chocolats

- les produits Star Wars

- les figurines de la Reine des neiges

- le nouvel album d'Adèle

- la nouvelle BD d'Astérix

- la tablette numérique

- le smatphone

- les box cadeaux

- les jeux vidéos

- les jouets vintage

 

 

 

 

 

GASTRONOMIE - Au moins 86 % des Français consommeront du foie gras. Malgré les épisodes de grippe aviaire et les polémiques sur la production de foie gras, 86 % des Français en dégusteront durant les fêtes de fin d'année, selon une enquête de l'institut de sondage CSA. Depuis le début de l'épidémie de grippe aviaire fin novembre, plusieurs partenaires de la France -dont le Japon, plus gros importateur de foie gras- ont décidé de suspendre leurs importations de volailles françaises.

 

 

 

 

 

FETES - Nativité. Noël dans le monde : joie et prières. En dansant vêtu du rouge traditionnel du Père Noël tels les Sud-Coréens, en profitant de la plage sous une trentaine de degrés comme en Australie ou en Thaïlande, en priant sous la lumière du Corcovado de Rio de Janeiro, il y a des dizaines de façons de fêter Noël à travers le monde. Même les animaux ont droit à leur part du gâteau et de cadeau !

 

 

 

 

 

Jeudi 24 décembre 2015

 

 

POLITIQUE - Le dispositif figure bien dans la révision de la Constitution qui sera présentée le 3 février au Parlement. Volte-face et gros couac sur la déchéance de nationalité. Après avoir hésité longuement, l'Elysée maintient la mesure très droitière de la déchéance de nationalité pour les binationaux. La garde des Sceaux, Christiane Taubira, désavouée, reste au gouvernement.

 

 

 

REPERES

 

 

La déchéance de nationalité

 

L'article 25 du Code civil prévoit qu'un individu "qui a acquis la qualité de Français" depuis 15 ans ou moins peut être déchu de la nationalité "s'il est condamné" pour un crime ou délit précis, tel que "l'atteinte aux intérêts fondamentaux de la Nation, le "terrorisme ou fait de se livrer au profit d'un Etat étranger à des actes préjudiciables aux intérêts de la France". La disposition sera étendue pour les binationaux nés Français. Selon le ministère de l'Intérieur, 26 déchéances de nationalité ont été prononcées depuis 1973, dont 13 pour terrorisme.

 

 

 

Les perquisitions administratives

 

En 40 jours, depuis l'instauration de l'état d'urgence, 2 900 perquisitions administratives ont permis de saisir 443 armes dont 40 armes de guerre. C'est trois fois le nombre de saisies en temps normal dans l'ensemble des opérations de police et de gendarmerie. Depuis le début de l'état d'urgence, 385 assignations à résidence ont été ordonnées, dont 312 pendant les deux premières semaines. Enfin pas moins de 1 100 armes ont été saisies et plus de 200 personnes ont été arrêtées au fil des enquêtes.

 

 

 

 

 

VATICAN - Religion. Pour Noël, un pape inquiet de l'état du monde. Aux messages traditionnels d'humanité, de joie et de solidarité, François fait part en cette période de Noël de ses inquiétudes sur "les guerre chaudes et froides" et ceux qui tentent de dresser les religions les unes contre les autres...

 

 

 

 

 

ESPAGNE - Rajoy peine pour former un gouvernement. Le chef du Parti socialiste espagnol (PSOE), Pedro Sanchez, a annoncé hier qu'il voterait la reconduction du conservateur Mariano Rajoy à la tête du gouvernement, peu après l'avoir rencontré à Madrid. Il s'est en outre prononcé pour la formation d'"un gouvernement de changement" et pour que soient évitées de nouvelles élections. M. Sanchez ne ferme toutefois pas la porte à la formation d'un gouvernement par le parti conservateur.

 

 

 

 

 

TURQUIE - Explosion mortelle dans un aéroport d'Istanbul. Une femme a été tuée et une autre blessée après une explosion à l'origine inconnue hier dans le deuxième aéroport international d'Istanbul, alors que la Turquie est en état d'alerte élevé après plusieurs attentats sanglants. Zehra Yamaç, agent d'entretien âgée de 30 ans, est morte des suites de blessures reçues à la tête lors de l'explosion survenue sur le tarmac de l'aéroport Sabiha Gökçen dans la nuit de mardi à mercredi.

 

 

 

 

 

IRAK - L'armée mène l'offensive finale à Ramadi. Les forces irakiennes traquaient hier les derniers djihadistes qui défendent la ville de Ramadi, dont la perte représenterait un nouveau revers pour le groupe Etat islamique, placé sur la défensive en Irak comme en Syrie.

 

 

 

 

 

SYRIE - Le dramatique bilan des frappes russes. Près de 2 000 morts, des centaines de civils tués, de possibles crimes de guerre : depuis près de trois mois, le rouleau compresseur russe frappe en Syrie les "terroristes" selon Moscou, mais pour l'essentiel dans des zones où Daech n'est pas présent, a dénoncé hier Amnesty international. Le ministère russe de la Défense a qualifié ces accusations de "fausses" et de "sans preuves".

 

 

 

 

 

PROCHE-ORIENT - Jérusalem : encore un mort. Deux Palestiniens ont attaqué hier trois Israéliens au couteau près de la Vieille ville de Jérusalem avant que la police n'ouvre le feu sur les assaillants, tuant l'un deux et blessant le second. Les trois victimes ont été transférées dans des hôpitaux de Jérusalem dans un état sérieux, et l'une d'elles et décédée dans l'après-midi. L'attaque s'est déroulée près de la porte de Jaffa dans la Vieille ville de Jérusalem, un lieu touristique où affluent de nombreux visiteurs en cette période de Noël.

 

 

 

 

 

TERRORISME - Attentat de Saint-Quentin-Fallavier. Yassin Salhi s'est suicidé. Outre le meurtre de son supérieur hiérarchique Hervé Cornara près de Lyon, ce chauffeur-livreur de 35 ans avait attaqué un site gazier de Saint-Quentin-Fallavier (Isère) avec une mise en scène rappelant le mode opératoire de Daech.

 

 

 

 

 

JUSTICE - Violences conjugales. Grâce de Jacqueline Sauvage : dilemme pour Hollande. Cette mère de famille vient d'être condamnée à dix ans de prison pour avoir tué, en 2012, son mari violent après des années d'enfer. D'un côté trois filles qui demandent la grâce présidentielle pour leur mère, Jacqueline Sauvage, condamnée à 10 ans de réclusion le 4 décembre en appel à Blois et incarcérée pour avoir tué leur père de trois coups de fusil dans le dos en 2012.

 

 

 

Les filles ont raconté à l'audience des années d'un enfer conjugal fait de coups et d'abus sexuels sur leur mère elle-même. Elle sont soutenues par 200 000 pétitionnaires et une pléiade de célébrités au nom d'un cas exemplaire de violences conjugales. Une cause érigée en priorité par François Hollande.

 

 

 

De l'autre côté, François Hollande, par sa fonction, est le garant d'une justice d'autant plus indépendante et légitime qu'elle est rendue en cour d'Assises par un jury populaire (la loi interdit en principe à tout citoyen de la commenter et de contester un verdict). Dans le cas de Jacqueline Sauvage, les deux procès ont abouti à la même sentence avec pour l'un, un jury composé d'une majorité de dames. La cour n'a pas retenu la légitime défense d'une femme "en danger de mort depuis 47 ans, quotidiennement frappée et menacées, comme ses enfants" selon les mots des avocates et le texte de la lettre de recours en grâce.

 

 

 

Le Président de la République peut accepter le recours ou l'ignorer ce qui aurait valeur de refus. Prévue à l'article 17 de la Constitution, la grâce présidentielle, qui dispense d'exécuter la peine en totalité ou partiellement, est "sans effet sur la décision de condamnation qui figure toujours au casier judiciaire". François Hollande et Nicolas Sarkozy n'ont pas utilisé ce privilège pour des crimes contrairement à Jacques Chirac qui avait gracié le jardinier Omar Raddad, jugé coupable du meurtre de sa patronne en 1991.

 

 

 

 

 

 

CONSOMMATION - Bilan. Météo en hausse, achats en baisse. Les dépenses en biens des Français ont reculé de 1,1 % en novembre. Le thermomètre serait plus préjudiciable que les attentats.

 

 

 

 

 

 

ESPACE - Tradition. Menu de Noël étoilé pour astronautes. Saumon d'Alsaka, poulet thaï au curry, sandwichs au bacon, crème au citron vert... Le chef étoilé londonien Heston Blumenthal a concocté plusieurs plats pour l'astronaute britannique Tim Peake, arrivé il y a quelques jours dans l'ISS, la station spatiale internationale. Les mets ont été expédiés dans un "conteneur de nourriture bonus", auquel ont droit tous les spationautes qui se relaient à bord de l'ISS.

 

 

 

"En Europe, nous essayons de mettre en relation l'astronaute avec un chef de son pays pour développer des recettes qui ont un sens pour lui", a expliqué l'ingénieur Romain Charles de l'Agence spatiale européenne (ESA). La nourriture de tous les jours, plus banale, reste en revanche fournie par la Nasa et Roscosmos, les agences spatiales américaine et russe.

 

 

 

"Tous les astronautes, quelle que soit leur nationalité, sont contents de pouvoir accompagner les temps forts de leur mission par un plat spécial", souligne Alain Ducasse. Le chef français multi-étoilé a développé depuis 2006 une trentaine de recettes pour l'espace en partenariat avec le CNES, l'agence spatiale française. L'Allemand Thomas Reiter, parmi les premiers à déguster ces plats, "me disait que les astronautes trouvaient là un moyen de garder le contact avec la Terre", explique Alain Ducasse.

 

 

 

Fabriquer de la nourriture spatiale est soumis à toutes sortes de contraintes. "La sécurité est un impératif. Une intoxication alimentaire à bord pourrait occasionner de graves dégâts", souligne Lionel Suchet, directeur adjoint du Centre spatial de Toulouse du CNES. La consistance aussi est cruciale dans un milieu en micropesanteur. Des miettes qui risqueraient d'être inhalées par un astronaute et des liquides peuvent occasionner des courts-circuits. Enfin, la langue perçoit différemment les saveurs dans l'espace et les assaisonnements doivent être modifiés en conséquence.

 

 

 

 

 

Mercredi 23 décembre 2015

 

 

POLITIQUE - La perte de nationalité serait remplacé par une nouvelle peine d'indignité nationale. Déchéance de nationalité : finalement, l'Etat recule. Le projet de loi de révision de la Constitution présenté aujourd'hui en conseil des ministres abandonne la mesure la plus emblématique, la perte de nationalité pour les binationaux nés français condamnés pour terrorisme.

 

 

 

Un attentat déjoué dans la région d'Orléans. Un attentat visant les forces de l'ordre a été déjoué la semaine dernière dans la région d'Orléans, selon le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve. Cela porte à dix le nombre d'attentats déjoués sur le territoire national depuis 2013.

 

 

 

 

 

 

EUROPE - Crise. Un million de migrants en un an. La crise des réfugiés ne connaît pas de trêve : onze personnes ont été trouvées noyées au large de la Turquie. Un million de migrants sont entrés en Europe cette année, un record depuis la Seconde Guerre mondiale, ont annoncé hier l'ONU et l'Organisation internationale pour les migrations (OIM).

 

 

 

 

 

 

TUNISIE - L'état d'urgence prolongé. La présidence de la République tunisienne a annoncé hier la prolongation pour deux mois de l'état d'urgence, réinstauré dans tout le pays après l'attentat suicide du 24 novembre contre un bus de la sécurité présidentielle ayant tué 12 personnes.

 

 

 

 

 

 

IRAN - Deux réacteurs nucléaires construits par Moscou. La Russie va commencer la semaine prochaine la construction de deux nouveaux réacteurs nucléaires en Iran. L'annonce survient cinq mois après la signature d'un accord entre l'Iran et les grandes puissances qui prévoit la limitation d'une partie du programme nucléaire iranien et qui devrait entrer en vigueur début janvier. Mais ces limitations ne concernent pas le développement du parc nucléaire civil iranien.

 

 

 

 

 

 

ESPAGNE - Politique. Les socialistes, clé du futur gouvernement. Le Parti socialiste espagnol a opposé hier un non ferme aux avances du chef du gouvernement sortant, le conservateur Mariano Rajoy, pour former un nouveau gouvernement en sauvant son poste. L'émergence de deux nouveaux partis aux législatives de dimanche - la gauche radicale Podemos et le centre de Ciudadanos - exige des alliances au moins tacites pour obtenir l'investiture d'une majorité des députés. Bien qu'il ait remporté le plus de sièges, 123, avec 28,7 % des suffrages, le Parti populaire de Rajoy a perdu la majorité absolue de 176 sièges.

 

 

 

Il doit donc, pour gouverner, obtenir au minimum l'abstention du Parti socialiste (PSOE) qui peut lui barrer la route en votant contre lui. Les 90 voix socialistes, additionnées aux 69 de Podemos et aux deux de Gauche unie (161 au total) bloqueraient l'investiture. Mariano Rajoy a donc proposé un dialogue avec les autres formations défendant comme lui "l'unité de l'Espagne", la "stabilité" et les "règles de l'Union européenne" : le PSOE et Ciudadanos. Mais la réponse du PSOE ne s'est fait attendre : "Les différences sont si grandes entre le PP et les socialistes que notre conclusion est définitive : nous ne soutiendrons pas une investiture du PP". La position du parti socialiste est aussi stratégique : il s'agit de contrer l'argumentaire de Podemos, qui tente de prendre sa place en l'assimilant aux conservateurs tenants d'un vieille politique.

 

 

 

 

 

SECURITE - Célébrations. Un Noël chrétien sous haute surveillance. La vigilance sera renforcée à l'entrée des églises où l'affluence s'annonce importante, les autorités religieuses voyant dans cette fête le signe d'"espérance" après les attentats de janvier et novembre. Il sera malgré tout difficile de surveiller les 45 000 églises catholiques, les 4 000 temples protestants et 150 édifices orthodoxes.

 

 

 

Ces cérémonies "pourraient constituer des cibles d'une exceptionnelle force symbolique", souligne une circulaire du ministère de l'Intérieur alors que les références anti-chrétiennes abondent dans la propagande de l'organisation Etat islamique (EI). En avril déjà, un attentat a été déjoué de manière fortuite à Villejuif, près de Paris. Arrêté dans ce dossier, Sid Ahmed Ghlam, un Algérien de 24 ans, est soupçonné d'avoir fomenté un acte terroriste contre un ou plusieurs églises en région parisienne.

 

 

 

 

 

FISCALITE - Fraude. TVA : Bercy s'est assis sur 14 milliards. 17 milliards d'euros, tel était le manque à gagner lié à des arnaques à la taxe à la valeur ajoutée (TVA) pour l'Etat en 2012. Un montant dévoilé par le quotidien. Le Parisien que le ministère de l'Economie et des Finances a démenti, l'estimant à 14 milliards.

 

 

 

 

 

 

SANTE - Décès. Coeur artificiel Carmat : le 3e greffé est mort. Le troisième patient implanté d'une prothèse du coeur artificiel de Carmat est subitement mort d'un arrêt respiratoire vendredi dernier, mais la prothèse n'est pas impliquée dans son décès, survenu plus de huit mois après sa greffe. Cet homme de 74 ans était rentré à son domicile près de Strasbourg fin août après avoir été greffé du coeur artificiel le 8 avril.

 

 

 

 

 

 

PROSTITUTION - Décès. Madame Claude part avec ses secrets. Personnage sulfureux de la vie mondaine des années 1960 et 1970, à la tête d'un réseau de call-girls de luxe, la "maquerelle de la République" est morte lundi soir à Nice, à 92 ans. "Oui j'ai été la meilleure maquerelle du siècle et même celle de la République"... Lors de sa dernière apparition (monnayée) à la télévision, voilà vingt ans, Madame Claude revendiquait "son métier, un vrai, qui rend le vice joli". Et son nom : "C'est une marque déposée : il y a d'autres Madame Claude mais aucune ne m'égalisera". L'histoire retiendra qu'elle s'est éteinte à 92 ans en plein débat sur la pénalisation du client des prostituées. Qui dans les années 1960 aurait songé mettre à l'amende les clients de Madame Claude ?

 

 

 

 

 

Mardi 22 décembre 2015

 

 

SPORT - Platini ne gouvernera pas le football mondial. Le français sanctionné par les instances chute avec son ennemi. Joseph Blatter, président de la Fifa et Michel Platini, président de l'UEFA sont suspendus 8 ans de toute activité liée au football en raison du paiement controversé de 1,8 million d'euros qui les lie. Le français dénonce une mascarade mais perd ses chances de succéder à son ex mentor.

 

 

 

 

 

 

EUROPE - Après les législatives en Espagne. Menace de "grippe" espagnole. L'irruption de Podemos et Ciudadanos prive l'Espagne de majorité claire, au lendemain des législatives. Et offre quelques leçons au reste de l'Europe, sur l'austérité et le changement...

 

 

 

Rien... Le Parti socialiste français et Les Républicains n'avaient rien à dire hier hier des élections espagnoles, au moins sur leurs sites. Une prudence largement partagée en Europe, jusqu'à la Commission de Bruxelles qui a juste souhaité à l'Espagne "un gouvernement stable". C'est qu'il n'y a pas d'élection nationale en Europe qui n'ait, tôt ou tard, des répercussions dans le reste de l'Union.

 

 

 

 

 

 

EUROPE - Diplomatie. Sanctions prolongées contre la Russie. L'Union européenne prolonge de six mois ses sanctions économiques contre la Russie. La décision a été confirmé hier par les 28 ambassadeurs des Etats membres. Les sanctions avaient été introduites le 31 juillet 2014 pour une année, en réponse aux actions de la Russie dans l'est de l'Ukraine.

 

 

 

Elles avaient été reconduites pour six mois le 22 juin dernier jusqu'au 31 janvier 2016. Ces sanctions visent de larges pans de l'économie russe, comme les secteurs de la banque, de la défense et du pétrole. Moscou a dénoncé cette décision, accusant l'UE de préférer prolonger les sanctions économiques la visant plutôt que d'essayer de coopérer pour lutter contre le terrorisme.

 

 

 

Par ailleurs, le Premier ministre russe Dimitri Medvedev a confirmé hier que la Russie étendrait à l'Ukraine l'embargo sur les produits alimentaires, déjà imposé aux pays occidentaux, à partir du 1er janvier, date de l'entrée en vigueur de l'accord de libre-échange entre Kiev et l'Union européenne.

 

 

 

 

 

 

POLITIQUE - Baromètre Odoxa. Hollande baisse, Sarkozy chute. Le président de la République ne pérennise pas son rebond après les attentats. Son prédécesseur est plombé par les régionales et se retrouve désormais derrière Alain Juppé chez les Sympathisants de droite.

 

 

 

 

 

 

COME-BACK - Tapie met la pression. L'homme d'affaires sait avec qui il ne fera "jamais" de politique. Mais il ne dévoile pas les modalités de son retour annoncé dans le Journal du dimanche. "Les choses à dire aux Français sont, dans l'instant, des choses qui ne sont pas faciles à entendre", ajoute Bernard Tapie, récemment condamné à rembourser les 404 millions obtenus en 2008 dans l'affaire Adidas.

 

 

 

 

 

JUSTICE - Le projet de déchéance de nationalité abandonné ? Le gouvernement présentera demain son projet de réforme constitutionnelle, qui prévoit l'inscription dans la loi fondamentale de l'état d'urgence - un régime d'exception controversé -, mais ne devrait finalement pas inclure la déchéance de nationalité des binationaux. Le chef de l'Etat aurait en effet renoncé à son idée, très décriée à gauche, de déchoir de leur nationalité des binationaux "nés Français" et condamnés pour terrorisme.

 

 

 

 

 

 

TRANSPORTS - Enquête. Qui a placé une bombe factice ? Un homme de 58 ans, ancien policier, a passé la journée en garde à vue, hier, avant d'être remis en liberté dans la soirée. Passager du vol, il était soupçonné d'avoir placé dans les toilettes du vol d'Air France entre l'Ile Maurice et Paris, un objet ressemblant à s'y méprendre à une bombe. Le commandant avait pris la décision de détourner le vol et d'atterrir au Kenya, par mesure de précaution. Les 459 personnes à bord et les 14 membres de l'équipage de cet avion d'Air France avaient pu être évacués sans heurts et sans panique, via les toboggans et grâce au sang-froid du personnel d'Air France. En un temps record de 90 secondes.

 

 

 

 

 

 

PREVENTION - Alerte. Détecteurs de fumée : il y a le feu ! Les logements doivent en être équipés le 31 décembre au plus tard. Avis aux retardataires : la loi oblige à équiper tous les logements d'un détecteur de fumée d'ici au 31 décembre 2015 au plus tard. Or, près de 7 millions de logements ne seraient toujours pas protégés. En cas de location, c'est au propriétaire de fournir l'équipement à son locataire, et à ce dernier à en assurer l'entretien.

 

 

 

 

 

 

AGRICULTURE - La grippe aviaire s'étend. Onze nouveaux foyers de grippe aviaire ont été identifiés dans le Sud-Ouest entre jeudi et dimanche, portant le total à 53 foyers. Les recensés l'ont été dans des départements déjà touchés : Landes, Gers, Pyrénées-Atlantiques et Hautes-Pyrénées. Le cas de grippe aviaire confirmé fin novembre en Dordogne est le premier en France depuis 2007. Cette maladie animale infectieuse, virale, très contagieuse, affecte les oiseaux et les volailles mais n'implique pas nécessairement de dangerosité pour les humains.

 

 

 

 

 

 

TRUFFE - Victime du réchauffement climatique, la truffe se fait rare et chère en Provence. Jusqu'à 1 300 euros le kilo : c'est le prix constaté dimanche, sur les étals du 27e marché annuel de Rognes, près d'Aix-en-Provence, pour la "tuber melanosporum" qui n'a jamais aussi bien porté son nom de "diamant noir". Victime du réchauffement climatique et d'une mauvaise pluviométrie cette année, la truffe noire se fait rare et donc chère. Mais pour les amateurs, un Noël sans truffe serait une faute de goût !

 

 

 

 

 

 

PATRIMOINE - La tour Eiffel a son compte Twitter. "Parisienne depuis 1889, maintenant je brille aussi sur Twitter !" : la tour Eiffel a lancé hier son compte officiel sur Twitter, rejoignant sur le réseau social d'autres monuments historiques comme l'Empire State Building de New York ou le Taj Mahal indien. Le compte @LaTourEiffel postera des informations sur l'actualité de la Tour, des faits historiques et des conseils pratiques.

 

 

 

 

 

Lundi 21 décembre 2015

 

 

METEOROLOGIE - Nous passerons Noël au balcon, et ce n'est pas bon... Un cap a été franchi ce mois-ci dans le processus de  réchauffement climatique. Le mois de décembre est marqué par une remarquable vague de douceur, point d'orgue d'une année 2015 exceptionnellement chaude. Les prévisionnistes s'alarment.

 

 

 

16,3 degrés à Nancy, 22 degrés à Biarritz. Ces températures dignes d'un été indien ont été relevées par plus tard que la semaine dernière, en plein mois de décembre ! Cela n'a échappé à personne. Une remarquable vague de douceur s'est installée sur la France ce mois-ci. Remarquable par sa durée et par son intensité : le mercure a ainsi atteint des valeurs records jeudi dernier dans plusieurs villes, notamment à Charleville-Mézières (15,6) et au Touquet (16,2°).

 

 

 

Et cela devrait se prolonger au moins jusqu'à Noël. Ceux qui rêvaient ainsi de finir l'année sous une cascade de flocons en sont pour leurs frais. Seul point positif : les économies de chauffage. Le mois de décembre reflète parfaitement l'année 2015, sans doute la plus chaude de l'histoire moderne. "La température moyenne à la surface du globe, en 2015, devrait être la plus élevée jamais constatée dans l'histoire moderne et franchira sans doute le seuil, aussi symbolique que significatif, que constitue un réchauffement de 1°C par rapport à l'époque préindustrielle", écrit l'Organisation Météorologique mondiale dans son rapport annuel.

 

 

 

 

 

POLITIQUE - Législatives. L'Espagne cherche une majorité. Les conservateurs du Président du gouvernement Mariano Rajoy restent en tête, mais très loin de la majorité. Il faudra compter avec les nouveaux venus de Podemos et Ciudadanos.

 

 

 

Le "terremoto" (tremblement de terre) annoncé a bien eu lieu hier. Les législatives ont bouleversé le paysage politique de l'Espagne, qui se retrouve ce matin sans majorité claire.

 

 

 

Fin du "bipartisme"

 

Les deux partis qui ont gouvernés le pays depuis le retour à la démocratie sont sévèrement sanctionnés.

 

 

 

 

 

 

SLOVENIE - "Non" au mariage gay. Les Slovènes ont rejeté hier lors d'un référendum qui a peu mobilisé les électeurs, la loi autorisant le mariage gay adoptée par leurs députés. Les opposants au mariage homo, à l'initiative du scrutin, obtiennent 63,12 % des voix sur 96 % des bulletins dépouillés, contre 36,88 % pour les partisans de la loi. Seuls 35,65 % des électeurs sont allés voter.

 

 

 

 

 

PROCHE-ORIENT - Appel d'Obama. La Turquie contrainte de se retirer d'Irak. L'heure est à l'apaisement entre la Turquie et son voisin irakien. Istanbul a annoncé samedi soir qu'elle poursuivra le retrait de ses troupes d'Irak. Vendredi, le président américain Barack Obama avait insisté auprès de son homologue turc Recep Tayyip Erdogan sur la nécessité pour la Turquie de "respecter la souveraineté et l'intégrité territoriale de l'Irak". L'Irak avait auparavant réclamé un "retrait complet" des forces turques de son territoire.

 

 

 

La Turquie avait déployé en Irak il y a une dizaine de jours un contingent de 150 à 300 soldats et une vingtaine de véhicules blindés dans le nord du pays. Des responsables turc et irakien avaient fait état d'un retrait partiel de ces militaires.

 

 

 

Plus de 100 Kurdes tués

 

Ankara a affirmé qu'il s'agissait de renforts dépêchés pour assurer la protection des conseillers militaires turcs chargés d'entraîner des combattants irakiens dans la lutte contre le groupe EI, qui contrôle notamment la grande ville de Mossoul. Mais Bagdad y a vu une incursion illégale. Cette opération turque s'inscrivait en fait dans la guerre menée par Ankara contre les Kurdes depuis 1984. Ces derniers sont en effet très présents dans cette zone de l'Irak, et les turcs bombardent des positions du PKK (parti des travailleurs du Kurdistan) depuis plusieurs semaines.

 

 

 

Ces six derniers jours, plus de 100 militants du PKK ont d'ailleurs été tués dans le sud-est à dominante kurde de la Turquie lors d'une opération militaire turque. Au total, 10 000 hommes appuyés par des chars ont été mobilisés pour cette offensive qui vise à déloger les militants kurdes des centres urbains et se concentre sur deux filles proches des frontières syriennes et irakienne, Cizre et Silopi.

 

 

 

 

 

BURUNDI - Mission militaire refusée. Le Burundi a annoncé hier qu'il n'autoriserait pas le déploiement sur son sol d'une mission de l'Union africaine, qui serait considérée comme "une force d'invasion et d'occupation" si l'UA passait outre le refus du Bujumbura. L'UA avait avalisé la création d'une mission militaire de 5 000 hommes pour enrayer les violences.

 

 

 

 

 

POLITIQUE - Retour. Bernard Tapie passe à la contre-attaque. Condamné le 3 décembre par la cour d'appel de Paris à rembourser 404 millions d'euros indûment touchés dans l'affaire Adidas-Crédit Lyonnais, Tapie contre-attaque sur le plan politique. Après avoir mis sa fortune à l'abri. "La politique m'a tué", avait dit Bernard Tapie. Aujourd'hui, il affirme pourtant revenir dans l'arène. Bernard Tapie, qui parmi ses nombreuses occupations est acteur, s'y connaît en coup de théâtre. Dernier en date, hier dans le Journal du dimanche : "J'ai décidé de revenir en politique". A 72 ans, l'ancienne tête de liste MRG aux Européennes de 1994 (12 % des voix) profite du "signal d'alarme" qu'est le résultat des régionales pour revêtir son costume de Zorro anti-FN. Et n'exclut pas ("chaque chose en son temps") de se présenter en 2017 à la présidentielle.

 

 

 

 

 

FETES - Feu d'artifice annulé sur les Champs-Elysées. La tradition du Nouvel An sur les Champs-Elysées sera respectée mais la sécurité sera renforcée et la voilure de la célébration réduite. "Nous avons décidé de marquer le changement d'année dans la sobriété et le recueillement", justifie la maire PS de Paris, Anne Hidalgo. Un feu d'artifice initialement prévu a été annulé.

 

 


20/12/2015
0 Poster un commentaire

semaine du 14 au 20 décembre 2015 - La Tribune - le Progrès

 

 

 

Le journal de la semaine

 

 

 

 

 

 

journal.png

 

 

 

Dimanche 20 décembre 2015

 

 

POLITIQUE - Aujourd'hui, élections législatives. Avis de tremblement de terre en Espagne. Après la plus débridée des campagnes, l'incertitude plane sur le parlement qu'élisent aujourd'hui les Espagnols. "El cambio" (le changement) est annoncé, il pourrait bien se transformer en tremblement de terre.

 

 

 

 

 

ONU - Sécurité. Syrie : un accord unanime, mais... Le conseil de sécurité de l'Onu a voté une motion traçant une feuille de route pour un cessez-le-feu et un transition démocratique à Damas. Mais il y a loin de New York, où siège l'Onu, à Damas et Lattaquié, où les combats continuent.

 

 

 

 

 

BURUNDI - Violences. L'Union africaine veut envoyer 5 000 hommes. Le Conseil de paix et sécurité de l'Union africaine (UA), réuni vendredi soir à Addis Abeba (Ethiopie), a décidé "d'autoriser de le déploiement d'une Mission africaine de prévention et de protection au Burundi (Maprobu), pour une période initiale de six mois, renouvelable", et a demandé "au gouvernement du Burundi de confirmer dans les 96 heures qu'il accepte le déploiement de la Maprobu et coopérer avec".

 

 

 

 

Le Burundi devrait refuser

 

Si Bujumbura s'oppose à l'envoi de cette mission, l'UA prendra des "mesures supplémentaires" pour en assurer le déploiement, a prévenu le Conseil. Il est peu probable que les autorités burundaises, qui ne cessent de dénoncer l'immixtion de la communauté internationale dans la crise politique où est plongé le pays depuis huit mois, acceptent un tel déploiement. La Mission africaine comptera à ses débuts jusqu'à 5 000 hommes, soldats et policiers, ainsi qu'une composante civile, et intègrera les observateurs des droits de l'Homme et experts militaires déjà déployés au Burundi. Aucun détail n'a été fourni sur les pays qui pourraient participer à cette mission.

 

 

 

 

 

TURQUIE - 18 migrants noyés en mer. Dix-huit migrants sont morts noyés dans la nuit de vendredi à samedi au large des côtes occidentales de la Turquie lors du naufrage en mer Egée de leur embarcation. En 2015, plus de 650 000 migrants ont pris la mer depuis la Turquie pour rallier les îles grecques.

 

 

 

 

 

YEMEN - Des combats meurtriers. De violents combats on fait au moins 68 mors dans le nord-ouest du pays à la veille de la fin de négociations de paix en Suisse. Alors que le cessez-le-feu instauré mardi a encore volé en éclats, les deux parties rivales ont décidé à Bienne "d'un comité militaire neutre" chargé de sa surveillance.

 

 

 

 

 

 

PHILIPPINES - Après les inondations, une violente tempête. Des trombes d'eau se sont déversées sur les Philippines hier, menaçant d'aggraver les inondations provoquées par le typhon Melor qui a fait 35 morts, incitant l'Etat à déclarer l'état de "catastrophe nationale". Dans les îles centrales, les habitants devaient se tenir prêts à une éventuelle évacuation.

 

 

 

 

 

COLLECTIVITES - Régionales. Corse : faut-il craindre les nationalistes ? Pour la première fois, les nationalistes ont accédé au pouvoir sur l'île de beauté. Une situation qui a pris de court le gouvernement.

 

 

 

Pour célébrer leur intronisation historique à la tête de la collectivité territoriale de Corse, les dirigeants nationalistes n'ont pas fait dans la demi-mesure  prestation de serment sur un livre du XVIIIe siècle appelant à la révolution de la Corse, hymne corse et discours entièrement prononcé en langue régionale.

 

 

 

"La corse n'est pas un morceau d'un autre pays mais une nation, avec sa langue, sa culture, sa tradition politique", a fièrement lancé l'indépendantiste Jean-Guy Talamoni, président de l'Assemblée, élu au côté de l'autonomiste Gilles Simeoni, nouveau président du Conseil exécutif.

 

 

 

Ces multiples références identitaires ont choqué sur le continent. "Article 2 de la Constitution française : la langue de la République est le français", a écrit Alain Juppé sur Twitter, tandis que François Hollande "une réaction claire" face aux "insultes" de la majorité nationaliste. Des réactions qui illustrent les craintes engendrées par cette prise de pouvoir inédites.

 

 

 

 

 

INDUSTRIE - 39 heures. Smart : la direction gagne par KO. Pour améliorer la compétitivité du site, Smart France a proposé aux salariés un Pacte permettant de revenir aux 39 heures payées 37,97 % l'ont validé. Un syndicaliste parle de "terrorisme sociale.

 

 

 

 

 

PARIS - Des ados accusent des policiers de violences. Dix-huit adolescents ont déposé plainte, jeudi, contre une dizaine de policiers du commissariat du XVIIIe arrondissement de Paris, qu'ils accusent de violences, agressions sexuelles et insultes racistes à leur encontre. Les jeunes, âgés de 14 à 18 ans, ont signalé des faits de "violences volontaires aggravées", "agression sexuelle aggravée", "discrimination", "séquestration" et "abus d'autorité", qui auraient été commis entre l'été 2013 et l'été 2015. Certains ont rapporté que des agents leur mettaient "des doigts dans les fesses", d'autres qu'ils avaient été "contraints de se déshabiller" devant les policiers, d'autres ont encore affirmé avoir été "gazés au visage avec de la bombe lacrymogène". "Singes", "vieille tête noire", "Libanais de merde" : les adolescents affirment que des insultes à caractère racial ont aussi été proférées. Ils dénoncent des faits de violence comme de coups de poing au visage, dans les côtes ou dans le dos.

 

 

 

 

Samedi 19 décembre 2015

 

 

GASTRONOMIE - Entre tradition et modernité. Repas de réveillons :  quelles sont les tendances ? Foie gras, escargots, bûche, dinde... Voilà pour les classiques mets que l'on retrouvera sur les tables de fêtes. Quelques nouveautés pourraient cependant bien vous ouvrir l'appétit.

 

 

 

 

 

ESPAGNE - Législatives. Une reprise économique soldée ? L'économie espagnole connaît la plus forte croissance en Europe (+ 3,3 %), après des années de crise. Mais à quel prix ? "plus de précarité", dénoncent les syndicats.

 

 

 

"Les réformes fonctionnent"

 

La reprise économique est là, et le soulagement à la mesure de la brutalité de la crise qui a frappé en 2008. Près de quatre millions d'emplois ont été détruits ! Le président sortant Mariano Rajoy fait désormais campagne en affirmant : "Quand je suis arrivé au pouvoir (en 2011), 1 500 emplois disparaissaient chaque jour. Aujourd'hui, il s'en créé 1500".

 

 

 

La recette ? coupes drastiques dans les dépenses, baisses des impôts sur les entreprises et réformes du marché du travail pour plus de flexibilité. "L'Espagne donne l'exemple que les réformes structurelles fonctionnent", applaudit le commissaire européen Dombrovskis.

 

 

 

Le "modèle espagnol", c'est une reprise fondée sur les exportations, grâce à la baisse du coût du travail. L'entreprise de Luis Collantes trouve ainsi 70 % de ses revenus hors d'Espagne. "Le nombre de PME espagnoles qui exportent ne cesse de croître, confirme Carlos Ruiz, économiste à la Cepyme (la CGPME espagnole). C'est nouveau, c'est une réponse à la crise".

 

 

 

"Plus de précarité"

 

Ce "modèle" irrite Antonio Ferrer, secrétaire confédéral de l'UCT (syndicat proche des socialistes) : "Nous avons moins d'emplois qu'avant la crise, et plus de précarité". Il pointe le Smic, gelé au niveau de 700 euros mensuels, et la flexibilité des salaires et des effectifs, imposée par les réformes. "Votre modèle, c'est de tout rendre moins cher", lançait Pedro Sanchez à Mariano Rajoy, lors de leur face-à-face.

 

 

 

 

 

EUROPE - Sommet. Brexit : Cameron repart bredouille. David Cameron n'a rien obtenu. Le chef du gouvernement britannique, qui a promis pour 2017 au plus tard un référendum sur le maintien ou la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne, était venu négocier à Bruxelles des concessions européennes pour qu'il appelle à voter oui au maintien. Il est reparti bredouille, mais avec la promesse d'en reparler le 18 février.

 

 

 

 

 

SYRIE - Raids meurtrier, des civils tués. Au moins 32 civils ont été tués par des raids, probablement russes, sur une ville et deux localités dans le nord de la Syrie, a affirmé l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). "Les avions ont bombardés jeudi la ville de Raqa et les localités d'al-Bab et Azaz" dans la province d'Alep.

 

 

 

 

 

ALLEMAGNE - L'ex-patron de Volkswagen toujours salariés et bien payé. L'ex-patron de Volkswagen Martin Winterkorn, qui a quitté son poste dès l'éclatement du scandale des moteurs truqués en septembre, est toujours sous contrat avec le groupe et perçoit encore son salaire de plusieurs millions, selon deux médias allemands. Motif invoqué ? Eviter à VW un procès gênant et de nouvelles secousses du scandale. M. Winterkorn avait gagné en 2014 plus de 15 millions d'euros.

 

 

 

 

 

VATICAN - Le pape François autorise la canonisation de Mère Teresa. Le pape François a signé le décret reconnaissant un deuxième miracle attribué à Mère Teresa, ouvrant la voie à la canonisation l'année prochaine de cette religieuse. Après la reconnaissance en 2002 d'un premier miracle ayant permis sa béatification dès 2003, le Vatican a reconnu le caractère miraculeux de la guérison en 2008 d'un ingénieur brésilien alors âgé de 35 ans et souffrant de multiples tumeurs au cerveau.

 

 

 

 

 

POLITIQUE - Sondage. Le front républicain aide Hollande et isole Sarkozy. Pour la première fois, un sondage sur le premier tour de la présidentielle 2017 donne le chef de l'Etat un point devant son prédécesseur, Nicolas Sarkozy. Marine Le Pen reste très haut, mais ne progresse plus.

 

 

 

 

 

CONSOMMATION - Le bas prix des carburants. Les prix des carburants sont au plus bas depuis plus de 15 ans : chute du pétrole et ralentissement de la demande chinoise sont les deux principales causes de cette chute. Le gazole est est, presque partout, repassé sous la barre de l'euro. Côté SP 95 et SP 98, la baisse est également très sensible, avec des records à 1,11 €.

 

 

 

 

 

Vendredi 18 décembre 2015

 

 

VACANCES - Après une année éprouvante. Fin 2015 : les Français ont besoin de souffler. Des retrouvailles, des cadeaux, du repos : les Français ont besoin de souffler après une année 2015 marquée par une actualité particulièrement tragique et anxiogène. Les vacances tombent à point.

 

 

 

 

 

EUROPE - Législatives. Espagne : le spectre d'une "génération perdue". Un jeune Espagnol sur deux est au chômage, et cette frustration se traduit par le rejet des "vieux" partis, de droite comme de gauche.

 

 

 

 

 

TERRORISME - Enquête. Salah Abdeslam, l'interminable traque. Un mois après les attentats de Paris, Salah Abdeslam, l'un des principaux organisateurs, reste introuvable. Raté de peu en Belgique, c'est bien lui qui portait la ceinture explosive retrouvée à Montrouge.

 

 

 

 

 

PARLEMENT - Adoption. Ce qu'il faut retenir de la loi santé. L'opposition des médecins n'y aura rien fait : les députés ont adopté définitivement hier la loi santé qui instaure le tiers payant généralisé et met en place le paquet neutre.

 

 

 

Le tiers payant généralisé

 

C'est la mesure qui a cristallisé la colère des médecins : la loi santé instaure le tiers payant généralisé. Dans un premier temps, en 2016, les patients pris en charge à 100% par l'assurance-maladie n'auront plus à faire d'avance de frais chez le médecin. Puis, en 2017, le tiers payant s'appliquera à tous les patients.

 

 

 

Le paquet neutre

 

C'est le point qui a concentré la colère des buralistes : le paquet neutre pour les cigarettes sera obligatoire en mai 2016. La loi santé prévoit en outre tout un arsenal anti-tabac : interdiction de fumer en voiture en présence d'enfants, interdiction de fumer dans les espaces publics de jeux et encadrement de la publicité pour les cigarettes électroniques.

 

 

 

 

 

IMMOBILIER - La demeure la plus chère au monde se trouve... en France. La demeure privée la plus chère au monde, un château construit en 2011 en région parisienne, a été acquise en septembre, par un particulier du Moyen-Orient pour le montant exceptionnel de 275 millions d'euros. Ce qui en fait la propriété privée la plus chère au monde ! Bâtie à Louveciennes (Yvelines) sur un terrain de 23 hectares, la propriété baptisée "Château Louis XIV" dispose d'une surface habitable de 5 000 m2. La bâtisse même décor inspiré du "Grand Siècle" et confort moderne.

 

 

 

 

 

CONCOURS - La retraite pour la dame au chapeau ? "Le 16 janvier, Geneviève confirmera ou infirmera si elle tourne une nouvelle page de sa vie", indique Mme de Fontenay, qui parle d'elle à la troisième personne. A 83 ans, la dame au chapeau annoncera donc à l'occasion de l'élection Miss Prestige national 2016, concours dissident qu'elle soutient, si elle continue ou non l'aventure des reines de beauté qu'elle a entamée il y a près de 60 ans. A deux reprises, en Alsace et en Midi-Pyrénées, elle a indiqué récemment qu'elle n'assisterait plus aux élections régionales comptant pour Miss Prestige national.

 

 

 

 

 

RESTAURATION - Le rachat de Quick par Burger King acté. Burger King France a annoncé hier avoir bouclé le rachat de Quick auprès de Qualium Investissement (groupe CDC). La conversion des restaurants Quick en Buger King débutera à la fin du premier semestre 2016 et durera jusqu'en 2020. Burger King compte aujourd'hui 42 établissements en France. Le réseau passera donc à 443 restaurants estampillés "BK".

 

 

 

 

 

 

Jeudi 17 décembre 2015

 

 

ECONOMIE - Les professionnels espèrent un retour à la normale rapide en 2016. Les atouts touristiques  du pays plus forts que les attentats. La fréquentation touristique est en baisse après les attentats. Une vaste campagne est lancée pour rassurer les visiteurs et rappeler le pouvoir de séduction de la France.

 

 

 

 

 

 

ESPAGNE - Législatives. Le scrutin de tous les changements. "El cambio" (le changement) est au programme de tous les partis, et déjà dans une campagne bousculée par les nouveaux venus, la gauche de Podemos et le centre de Ciudadanos. L'élection la plus importante depuis la mort de Franco et la "Transition" démocratique, à la fin des années 1970 : ainsi sont présentées dans toute la presse espagnole les élections législatives de ce dimanche. La participation s'annonce ainsi la plus forte depuis les élections de 1982, autour de 80 %. (Suite de l'article dans la sous-rubrique : Politique dans le monde - Rubrique HISTOIRE)

 

 

 

 

 

 

ROUMANIE - Colère. Les bergers font plier le gouvernement. Le gouvernement roumain a fait un geste hier envers les bergers en colère, en suspendant notamment une mesure qui limite le nombre de leurs chiens et promettant de trouver une solution définitive d'ici fin avril. La veille, près de 4 000 bergers, pour certains vêtus de peaux de mouton et brandissant des sonnailles, avaient pris d'assaut le Parlement, gigantesque bâtiment au centre de Bucarest, pour réclamer l'abrogation d'une loi récent visant à protéger le gibier. Le gouvernement de technocrates de Dacian Ciolos a adopté hier une ordonnance d'urgence qui suspend la mesure prévoyant que les troupeaux ne peuvent être gardés que par un chien en plaine et par trois en zone montagneuse. Ces nombres sont jugés trop faibles par les éleveurs, notamment pour défendre leur moutons contre les attaques de loups, très nombreux en Roumanie.

 

 

 

 

 

 

EUROPE - Le prix Sakharov pour le blogueur saoudien fouetté. L'épouse du blogueur saoudien Raef Badaoui, détenu pour "insulte" envers l'islam, a reçu hier à Strasbourg au parlement européen le prix Sakharov au nom de son mari. Très applaudie par des députés debout, Ensaf Haidar a souligné que son époux n'était "pas un criminel, pas un violeur", mais "une voix libre dans le pays de la pensée unique", alors qu'elle est réfugiée au Canada.

 

 

 

 

 

 

IRAK - Rapt de chasseurs qataris. 26 personnes participant à une partie de chasse qatarie ont été enlevées par des hommes armés non identifiés dans le sud de l'Irak. Selon deux responsables, des membres de la famille régnante du Qatar font partie des personnes enlevées.

 

 

 

 

 

 

POLITIQUE - Droite-gauche. Une coalition anti-chômage et anti-FN ? A gauche comme à droite, le sursaut anti-FN fait émerger l'idée d'une grande coalition à l'allemande, qui permettrait de combattre à la fois le chômage et l'extrême droite. Les bonnes volontés ne manquent pas. Mais il y a un obstacle majeur : le scrutin majoritaire à deux tours.

 

 

 

 

 

 

SOCIETE - Quatre millions de Français victimes d'inceste. 6 % des Français, soit 4 millions de personnes, auraient été victimes d'inceste (agression sexuelle, viol, acte d'exhibitionnisme, ayant reçu des confidences répétées à caractère sexuel ou ayant été obligé de poser pour des photographies érotiques ou pornographiques) selon les résultats d'un sondage Harris interactive pour l'Association internationale des victimes d'inceste (AIVI). Un précédent sondage, réalisé par téléphone en 2009 par Ipsos pour l'AIVI, avait chiffré à 2 millions le nombre de victimes.

 

 

 

 

 

 

AUTOMOBILE - PSA réforme ses retraites chapeau. Deux ans après une polémique au sujet de la retraite chapeau de son ancien patron. PSA Peugeot Citroën a annoncé hier une réforme de ce dispositif pour ses dirigeants, escomptant une économie de 34 millions d'euros dès l'exercice 2015, qui sera reversée aux salariés. Des syndicats ont salué cette décision qu'ils réclamaient pour certains de longue date. "L'entreprise ne garantira plus un certain niveau de retraite, mais versera un montant annuel directement lié aux résultats du groupe et à sa performance", a précisé le groupe.

 

 

 

 

 

 

SANTE - Grippe aviaire : 15 nouveaux foyers. Quinze nouveaux foyers de grippe aviaire ont été détectés depuis le début de la semaine dans quatre départements du sud-ouest de la France, portant le nombre total de cas confirmés à 30. Parmi ces nouveaux cas, 9 ont été déclarés dans les Landes, dans les "zones réglementées" établies autour d'élevages déjà infectés et "à l'occasion d'une sortie de zone pour abattage", précise le ministère de l'Agriculture. Deux nouveaux foyers ont été déclarés en Dordogne, deux dans le Gers et un dans les Pyrénées-Atlantiques.

 

 

 

 

 

 

SECURITE - Après les attentats. Comment rendre les transports plus sûrs. L'Assemblée devait voter hier soir une proposition socialiste sur la sécurité dans les transports permettant notamment aux agents SNCF et RATP de fouiller des bagages. Elle n'est pas à la hauteur après les attentats selon la droite, mais excessive pour certains à gauche.

 

 

 

 

 

 

ART - Un Matisse adjugé 4,2 millions d'euros. Une huile sur toile de Henri Matisse datant de 1938, Deux femmes dans la verdure avec un chien, a été adjugée 4,2 millions d'euros lors d'une vente aux enchères, mardi soir organisée par l'Hôtel des ventes de Monaco. L'acquéreur, un homme d'affaires français qui n'était pas présent dans la salle, l'a emporté face à une galerie d'art suisse.

 

 

 

 

 

 

MUSIQUE - Thriller bat encore des records. Même mort, Michael Jackson continue de battre des records avec son album Thriller, devenu hier le premier album à s'écouler à plus de 30 millions d'exemplaires aux Etats-Unis. Sorti en 1982, il est devenu le premier album "30 fois platine".

 

 

 

 

 

Mercredi 16 décembre 2015

 

 

TERRORISME - Un mois après les attentats de Paris. La France en première ligne face à la radicalisation. En Syrie et en Irak, les Français constituent le plus fort contingent de djihadistes d'un pays européen. Pourquoi et comment autant de jeunes se radicalisent ? Quelques explications (développement de l'article dans la rubrique "HISTOIRE", sous-rubrique "Terrorisme" du blog)

 

 

 

 

 

MEDITERRANEE - Analyse. "On ne compte plus de Syriens parmi les migrants". Hervé Bléjean est vice-commandant de l'opération Sophia, lancée en juin 2015 par l'Union européenne pour lutter contre les passeurs et les trafiquants de migrants. "On ne compte plus de Syriens parmi parmi les migrants de Méditerranée centrale : la majorité est désormais érythréenne". Le propos tenu jeudi dernier au Sénat, vient d'un observateur les plus avisés de la migration par mer en Méditerranée : le contre-amiral français Hervé Bléjean, vice commandant de l'opération Sophia, lancée en juin 2015 par l'Union européenne pour lutter contre les passeurs et trafiquants de migrants.

 

 

 

 

 

ETATS-UNIS - Faits divers. Menaces : les écoles de Los Angeles fermées. L'autorité scolaire de Los Angeles Unified School District (LAUSD), a décidé hier de fermer toutes les écoles publiques après une menace sérieuse d'attentat à la bombe reçu par e-mail. Le recteur du LAUSD, Ramon Cortines, a justifié cette décision : "Je ne veux prendre de risques avec la vie d'un élève. Nous sommes la cible de menaces tout le temps.

 

 

 

Cette menace-là est d'un niveau exceptionnel, mais pas contre une école, deux écoles ou trois écoles. Il s'agissait de nombreuses écoles, qui n'ont pas été spécifiquement identifiées. "La menace parlait de "sac à dos", sans plus de précisions. Les élèves (plus de 700 000) et les enseignants de plus de 900 écoles étaient appelés à rester chez eux. Les forces de l'ordre mènent une enquête forcément délicate, au vu du nombre massif de lieux à fouiller. Cet événement intervient dans un contexte tendu, moins de deux semaines après l'attaque terroriste de San Bernardino, qui a fait 14 morts le 2 décembre.

 

 

 

 

 

INTERPOL - Pédophilie : 60 arrestations. Soixante prédateurs sexuels sur internet ont été interpellés essentiellement en Amérique du Sud, lors d'une opération organisée par Interpol, le FBI et la police chilienne. Quatre victimes ont également été identifiées.

 

 

 

 

 

POLITIQUE - Régionales. Les bonnes résolutions déjà oubliées ? Le battu Bartolone reconduit par acclamations du groupe socialiste au perchoir de l'Assemblée, le ministre de la Défense qui va cumuler son maroquin avec la présidence de la Bretagne, les règlements de comptes qui battent leur plein à droite : pas grand-chose de neuf dans le monde politique.

 

 

 

 

 

AFFAIRES - Dettes. L'Etat veut saisir les biens de Tapie. Bernard Tapie va avoir du mal à se soustraire à ses dettes. Le parquet de Paris a décidé de faire appel de la décision du tribunal de commerce, qui lui permettrait de mettre ses actifs à l'abri. L'homme d'affaires, condamné début décembre à rembourser 404 millions d'euros dans le cadre du jugement sur l'affaire Crédit lyonnais, pensait avoir réussi à protéger son argent. Quatre jours avant la décision du tribunal, en homme prévoyant, il avait protégé ses deux principales sociétés, le Groupe Bernard Tapie et la Financière et immobilière Bernard Tapie (1 500 emplois à elles deux), par une "procédure de sauvegarde".

 

 

 

Ce mécanisme est réservé aux entreprises qui ont des difficultés qu'elles ne peuvent pas surmonter, mais qui ne sont pas en cessation de paiement. Il permet de placer des actifs sous la protection d'un administrateur judiciaire, rendant ainsi impossible durant 6 mois de toute saisie de la part d'un créancier ou de la justice. L'homme d'affaires avait expliqué vouloir avant tout protéger les emplois liés à ses sociétés. En fait, la procédure aurait permis à Bernard Tapie de se préparer avant de passer à la caisse. L'Etat veut aller plus vite.

 

 

 

 

 

PARIS - Enquête. Thomas Fabius placé en garde à vue. Thomas Fabius, fils du ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius, a été placé en garde à vue hier dans le cadre d'une enquête pour faux, escroquerie et blanchiment. Son luxueux appartement parisien de 300 m2, situé boulevard Saint-Germain, a été perquisitionné.

 

 

 

 

 

SOCIETE - Etude. Une famille, c'est quoi maintenant ? Comment les Français vivent-ils en couple ? A quoi ressemblent les familles françaises ? Pour la première fois, l'INSEE livre une étude approfondie sur la question.

 

 

 

Le mariage résiste

 

On a coutume de le dire en perte de vitesse. Pourtant, le mariage reste de loin la situation conjugale la plus répandue en France : parmi les deux tiers d'adultes vivant en couple, près des trois quarts (73 %) sont mariés. Les autres se partagent entre Pacs (4%) et union libre (23 %). (développement de l'article dans la rubrique "Savoir et découvertes", sous-rubrique "Société et consommation" du blog)

 

 

 

 

 

 

Mardi 15 décembre 2015

 

 

POLITIQUE - Au lendemain des régionales. Et maintenant, tous en route vers la présidentielle. Cap vers 2017 : ces drôles d'élections régionales, sans vainqueurs ni vaincus, obligent toute la classe politique à travailler sur des programmes, une stratégie, voire des recompositions afin de répondre aux attentes des Français.

 

 

 

 

 

LIBYE - Daech gagne du terrain vers les puits de pétrole. Le groupe Etat islamique (EI), déjà ancré sur les côtes libyennes, commence à progresser vers l'intérieur de la Libye avec pour objectif l'accès à des puits de pétrole, a informé hier le ministre français de la Défense Jean-Yves le Drian.

 

 

 

 

 

TUNISIE - Six condamnations lourdes pour homosexualité. Six étudiants de Kairouan ont été condamnés pour "pratiques homosexuelles" à trois ans de prison ferme et cinq ans d'interdiction de séjour dans cette ville du centre de la Tunisie, la peine maximale prévue. Leur avocat a fait appel.

 

 

 

 

 

ALLEMAGNE - Crise migratoire. Réfugiés : Merkel reste ouverte. "Même un pays comme l'Allemagne est dépassé à la longue par un nombre si grand de réfugiés". La chancelière allemande Angela Merkel a consacré, hier, la plus grande partie de son discours à la question de l'immigration. Elle s'exprimait devant les membres de l'Union chrétienne-démocrate (CDU), son parti conservateur, réuni pour le congrès annuel.

 

 

 

 

 

SENIORS - Conseil d'orientation des retraites. Retraités : ça ira moins bien demain. L'impact des réformes des retraites va commencer à se faire sentir, avec une baisse de niveau de vie des retraités par rapport à l'ensemble de la population.

 

 

 

 

 

SOCIAL - Salaires. Pas de coup de pouce pour le Smic. On ne change pas une politique qui ne perd pas, à défaut de gagner : comme annoncé dès dimanche soir, le gouvernement maintient le cap de la politique économique et social, avec la décision très symbolique de ne pas donner de "coup de pouce" au Smic, pour la troisième année consécutive.

 

 

 

Il sera revalorisé de 0,6 %, pour passer de 9,61 à 9,67 € bruts de l'heure. Le Smic mensuel, sur une base hebdomadaire de 35 heures, s'établira à 1 466 € bruts, soit une hausse de 9,10 €.

 

 

 

 

 

Lundi 14 décembre 2015

 

 

POLITIQUE - Régionales. Aucune région pour le Front national. Marine Le Pen, sa nièce Marion et Florian Philippot sont nettement battus dans le Grand Nord en Paca et dans le Grand Est. La gauche limite les dégâts en gardant plusieurs bastions à l'Ouest et en Bourgogne-Franche-Comté. Vedette incontestée du premier tour, le Front national termine le deuxième tour avec de nombreuses bosses sur la tête. Une fois de plus tous ses candidats, sans exception, se sont cognés au plafond de verre qui empêche le parti lepéniste, depuis trente ans, de concrétiser les promesses, souvent mirobolantes, de ses premiers tours.

 

 

 

 

 

 

GOUVERNEMENT - Sanction. Le FN est battu, mais personne n'a gagné. "On vous a compris"... La majorité a évité une troisième déroute à une élection locale, le barrage républicain fonctionne. Mais elle n'a pas échappé au vote de rejet.

 

 

 

 

 

 

NORD-PAS-DE-CALAIS - Extrême droite. A Henin-Beaumont,le FN lancé vers 2017. Battue nettement par Xavier Bertrand, Marine Le Pen ne sera pas présidente de la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie. Elle a déjà tourné la page pour évoquer 2017.

 

 

 

 

 

 

OPPOSITION - Sept régions. Fragile victoire pour la droite. Certes, la droite présidera demain sept régions contre cinq à la gauche, et aucune au Front national. Mais elle loin du raz-de-marée qu'elle pouvait espérer.

 

 

 

 

 

 

COP 21 - Après l'accord. Climat : comment maintenir la pression ? François Hollande va proposer aux pays qui "veulent aller plus vite" dans la lutte contre le changement climatique de revoir leurs engagements de réduction de gaz à effet de serre avant 2020. L'accord de Paris sur le climat a été célébré dans le monde entier. Après le coup de marteau vert de Laurent Fabius validant le premier accord universel pour limiter le réchauffement climatique, les chefs de tous les pays signataires ont tous salué le texte.

 

 

 

Pour la première fois de l'histoire, tous les pays reconnaissent la nécessité de limiter leurs émissions de gaz à effet de serre, et pas uniquement les pays développés. Après l'euphorie, les dirigeants de la planète doivent poursuivre le mouvement, car l'accord de Paris n'est qu'une étape. La route est encore longue pour empêcher de dépasser de 2° C d'ici la fin du siècle la température qu'avait le globe en 1880.

 

 

 

 

 

 

ARABIE SAOUDITE - 17 femmes élues au premier suffrage universel du pays. Au moins 17 Saoudiennes ont été élues aux premières élections ouvertes aux femmes dans ce royaume ultra-conservateur où elles restent soumises à des nombreuses restrictions. Samedi, pour la première fois de leur histoire, les femmes pouvaient voter et se présenter aux élections, une avancée dans ce pays où elles n'ont pas le droit de conduire ou de se déplacer seules.

 

 

 

 

 

 

CENTRAFRIQUE - Des blessés par balle pendant le référendum. Les Centrafricains se sont prononcés hier sur un référendum constitutionnel malgré divers incidents en province et à Bangui, où des affrontements ont fait plusieurs blessés sans remettre en cause le déroulement du scrutin. Des tirs ont notamment éclaté entre partisans et opposants au référendum dans le quartier PK5, l'enclave musulmane de Bangui, où le principal bureau de vote est resté fermé.

 

 

 

 

 

 

SYRIE - Au moins 28 civils tués par des frappes. "28 personnes ont été tuées par des raids menés sur la ville de Douma, près de Damas, et par des missiles tirés par les forces du régime", a annoncé hier Rami Abdel Rahmane, le directeur de l'OSDH (Observatoire syrien des droits de l'homme), évoquant des dizaines de blessés. Le bilan pourrait s'alourdir car de nombreux blessés se trouvent dans un état grave. "Un des raids a touché un emplacement près d'une école à Douma, tuant la directrice", a-t-il ajouté. Des photos et vidéos postées sur Facebook par un groupe de militants de Douma montrent des enfants lourdement blessés en train d'être secourus.

 

 

 

 

 

 

SOCIAL - Revenus. Coup de pouce ou hausse normale pour le Smic ? Le gouvernement révélera ce matin le niveau de revalorisation du Smic au 1er janvier. Un front syndical réclame un geste après trois années de hausses minimes.

 

 

 

 

 

 

SECURITE - Près de 70 badges retirés à Orly et Roissy, notamment pour radicalisation.

 

 

 

 

 

 

AUTOMOBILE - Moteurs truqués : rappel de 946 000 Volkswagen. Volkswagen, enlisé dans son scandale de tricherie aux normes anti-pollution, va débuter à partir de février le rappel des quelque 946 000 véhicules concernés en France, selon le responsable du constructeur dans l'Hexagone, Jacques Rivoal, précisant par ailleurs que 150 000 propriétaires ont déjà été identifiés.

 

 


14/12/2015
0 Poster un commentaire

semaine du 7 au 13 décembre 2015-La Tribune - le Progrès

 

 

Le journal de la semaine

 

 

 

 

785182-les-journaux-papier-abandonnes.jpg

 

 

 

 

 

 

Jeudi 10 décembre 2015

 

 

CONSOMMATION - Cadeaux. Jouets : un Noël comme les autres malgré les attentats. Après un mois de novembre très morose, les achats de Noël on repris. Les commerçants espèrent se rattraper en décembre. Ils ont retiré des rayons les répliques d'armes trop réalistes, mais les pistolets bariolés qui tient des fléchettes en mousse restent très populaires. Noël, c'est sacré. La course aux cadeaux a repris dans les magasins après des semaines de consommation en berne à la suite des attentats. En novembre, une partie des Français a déserté les grands magasins et les galeries marchandes à la fois par crainte d'un attentat et par manque d'envie de consommer. La chute de fréquentation a atteint 30 à 50 % selon les villes. Même les sites internet n'ont pas été épargnés le mois dernier. 301 € C'est le budget annuel moyen par enfant de 0 à 11 ans pour les dépenses en jouets en France.

 

 

 

 

 

COP 21 - Chine. Pékin à bout de souffle. Quelque 3 200 écoles fermées, instauration de la circulation alternée, contrôles et amendes. Après des années de laxisme, les autorités pékinoises prennent enfin la mesure de la pollution atmosphérique. C'est une situation sans précédent à Pékin. Dimanche, l'alerte orange à la pollution atmosphérique a été lancée.  Mardi, elle virait au rouge, pour la première fois depuis la création de ce système en 2013. Il était temps : un épais brouillard d'une concentration de 400 grains de poussière fine (2,5 microns) par m3 enveloppait la ville. Pékin, 21 millions d'habitants, ville entourée d'usines, en a vu d'autres - en janvier 2013, la pollution atteignait un pic record de 994 microparticules par mètre cube. Mais jusqu'à présent,les autorités n'y attachaient pas d'importance, le développement économique étant la seule priorité. Depuis, le gouvernement a opéré un virage à 180°. Mais pour nettoyer le ciel, il faudra des décennies !

 

 

 

 

 

EUROPE - Diplomatie. Les sanctions contre la Russie prolongées. La décision, préparée hier par les ambassadeurs, devrait être annoncée lundi par le conseil des ministres européens des Affaires étrangères : l'Union prolonge pour six mois les sanctions contre la Russie. Prises après l'invasion de la Crimée, au printemps 2014, puis la destruction le 17 juillet du Boeing de la Malaysia Airlines en Ukraine, ces sanctions avaient été prolongées une première fois en juin dernier.

 

 

 

 

 

ALLEMAGNE - Angela Merkel, personnalité 2015. La chancelière allemande Angela Merkel a été désignée hier personnalité de l'année 2015 par le magazine américain Time, qui a salué sa capacité à "faire face" aux défis qui se sont présentés à l'Europe tout au long de l'année : crise grecque, crise des migrants, terrorisme.

 

 

 

 

 

ENQUETE - Attentats. Le 3e kamikaze du Bataclan identifié. Il faisait partie du groupe d'une quinzaine d'Alsaciens partis en Syrie en décembre 2013. Son frère aîné, parti avec lui mais rentré en France quelque mois plus tard, est actuellement incarcéré. Originaire de Wissembourg en Alsace du nord, Foued Mohamed-Aggad a pu être identifié en fin de semaine dernière grâce à l'intervention de sa mère. Celle-ci a alerté la justice après avoir reçu un SMS en provenance de Syrie lui annonçant que son fils était mort en martyr le 13 novembre.

 

 

 

Redoutant qu'il ait fait partie du commando qui tué 90 personnes dans la salle de spectacle parisienne, elle s'est prêtée à des tests ADN qui ont établi avec certitude que son fils accompagnait Ismaïl Mostefaï et Samy Amimour, les deux autres kamikazes originaires de la région parisienne.

 

 

 

SOCIETE - Salles de shoot : dès 2016 à Paris et Strasbourg. L'expérimentation de salles de consommation à moindre risque, appelées parfois "salles de shoot", est prévue à Paris et Strasbourg dès le premier trimestre 2016, et une autre interviendra à Bordeaux au cours de l'année, selon un rapport parlementaire rendu public hier.

 

 

 

 

SOCIETE - Enquête. Travail et vie privée : un équilibre difficile à trouver. Le bon équilibre des temps consacrés à la vie professionnelle et à la vie privée est "très important" pour l'entreprise, estiment 59 % des patrons sondés par l'Observatoire de l'équilibre des temps et de la parentalité en entreprise (OPE). La préoccupation est croissante (12 points de plus que l'année dernière), et débouche sur des actions concrètes dans la plupart des entreprises (95 %, contre 84 % l'année dernière).

 

 

 

Pour des horaires plus souples

 

Quelles actions ? Les employeurs citent le fait "d'éviter les réunions tôt le matin et tard le soir", le développement du "temps partiel choisi", ou encore une "utilisation de la messagerie électronique respectueuse du temps personnel"...

 

 

 

Ce constat quasi idyllique n'est cependant pas partagé par les salariés : près des deux tiers (61 %) estiment que leur entreprise "ne fait pas beaucoup de choses pour faciliter cet équilibre travail-vie privée", selon un sondage mené par le même Observatoire en juin dernier. Leur demande porte en particulier sur davantage de souplesse dans les modalités et horaires de travail (46 %, contre 38 % l'année précédente).

 

 

 

Le sujet est désormais sur la table de la ministre du Travail, Myriam El Khomri. Le projet de loi qu'elle présentera début 2016 devrait renvoyer l'essentiel des discussions sur l'organisation du temps de travail au niveau de chaque entreprise, avec toutes les souplesses ("positives" ou "négatives") que cela permet. Il devrait également comporter un "droit à la déconnexion", proposé par Bruno Mettling dans un rapport sur le numérique et le travail, qui nous déclarait : "Ces gens connectés toute la journée, qui n'ont plus de temps de repos, ce n'est pas bon non plus pour les entreprises". F.B.

 

 

 

 

 

 

 

Mercredi 9 décembre 2015

 

 

REGIONALES - Panorama. Dix triangulaires et deux duels. Retraits et fusions de liste de gauche au lendemain du premier tour aboutissent à un paysage inédit avec une gauche absente dans deux régions et des triangulaires dans les autres.

 

 

 

 

 

FRANCE/ETATS-UNIS - 110e anniversaire de la loi de 1905. La laïcité née chez les Indiens d'Amérique. On évoque souvent les Lumières comme origine de la laïcité française. Mais la première communauté à avoir adopté ce principe se trouvait dans la colonie du Rhode Island.

 

 

 

 

 

COP 21 - Pollution. Haro sur le charbon et le pétrole ! Les investissements dans le charbon dans la viseur des ONG.

 

 

 

 

 

EUROPE - Paris et Berlin veulent réduire les flux de migrants. Les ministres français et allemand de l'Intérieur se sont dit "fermement convaincus" que les flux de migrants arrivant en Europe "doivent être réduits", dans une lettre commune envoyée à la Commission européenne. Cette lettre est rendue publique alors que l'Allemagne vient d'annoncer avoir enregistré plus de 960 000 migrants depuis janvier.

 

 

 

 

 

ETATS-UNIS - Tollé mondial anti Trump après ses propos sur les musulmans. La proposition du milliardaire américain Donald Trump, candidat républicain à la Maison Blanche en 2016, de barrer l'entrée des musulmans aux Etats-Unis a suscité une salve de réactions indignées : que ce soit ses rivaux républicains, mais aussi Hillary Clinton ou Manuel Valls, tous ont condamné ses propos.

 

 

 

 

 

POLITIQUE - Présenté aujourd'hui. Projet de loi numérique : ce que contient le texte. Le projet de loi porté par Axelle Lemaire combine grands principes et mesures concrètes, avec l'ambition de réduire le fossé entre nouvelles technologies et politiques publiques.

 

 

 

 

 

ENERGIE - Le prix du gazole au plus bas. Le prix du gazole vendu aux pompes des stations-service françaises a baissé de 1,05 centime la semaine dernière, tombant à son niveau le plus bas depuis plus de cinq ans et demi. Le litre de gazole, carburant le plus vendu avec environ 80 % des volumes écoulés dans l'Hexagone, s'établit en moyenne à 1,0822 euros. Le SP95, deuxième carburant le plus vendu, valait 1,2900 euros le litre, un niveau équivalent à celui de la semaine précédente (1,2882 euro). Le SP98 valait 1,3486 euro le litre, contre 1,3471 euro.

 

 

 

Le baril de Brent sous les 40 dollars.

 

Par ailleurs, le baril de Brent a chuté hier sous la barre des 40 dollars, une première depuis 7 ans.

 

 

 

 

 

ESPACE - Comète "Tchouri". Le robot Philae muet pour de bon ? Le robot Philae, qui a fêté le 12 novembre son premier anniversaire sur la comète "Tchouri", reste désespérément muet depuis cinq mois malgré de multiples tentatives de rétablir la liaison.

 

 

 

 

 

Mardi 8 décembre 2015

 

 

POLITIQUE - Après le premier tour des élections régionales. Derrière le FN, le PS repointe le bout de son nez. Les régionales semblaient promises, comme les municipales et les départementales, à la droite. La configuration du second tour n'est finalement pas si défavorable au Parti socialiste, en dehors de trois régions où la menace du FN est la plus grande.

 

 

 

Un demi millions de Français ont voté blanc. La séparation des votes blancs des votes nuls, effective depuis l'année dernière, avait notamment pour objectif d'enrayer l'abstention. Sur ce point, les effets tardent à se faire sentir. Dimanche, les bulletins blancs, grâce auxquels l'électeur marque un refus des choix politiques proposés, représentaient 2,39 % des votants.

 

 

 

 

 

POLITIQUE - La stratégie mise en cause. Règlements de compte en vue à droite. Les résultats médiocres de l'ex-UMP ont lancé campagne des primaires de la droite où Nicolas Sarkozy est de plus en plus contesté en interne. Dès lundi, ses principaux adversaires se feront entendre.

 

 

 

 

 

EXTREME-DROITE - Décryptage. Le vote FN, "mouvement de fond". Plusieurs experts de l'Observatoire des radicalités politiques de l'Institut Jean-Jaurès, classé à gauche, ont décortiqué hier les mécanismes menant au vote. Le Pen. Sans trouver de solution miracle pour l'éviter !

 

 

 

 

 

GOUVERNEMENT - Majorité. Au PS, la stratégie du sacrifice utile. En retirant ses candidats et en appelant à voter à droite dans les trois régions où le FN peut l'emporter, le Premier ministre cherche à mobiliser tout l'électorat de gauche dans les autres régions et dans la perspective de 2017.

 

 

 

 

 

Lundi 7 décembre 2015

 

 

REGIONALES - Premier tour. Le FN en tête dans six régions, la droite dans quatre et le PS dans deux. Les estimations donnent le Front national en tête au premier tour des régionales, avec près de 30 % des voix, devant la droite et le centre (27,5 %) et le PS (23,5 %).

 

 

 

Grand Nord, Paca, Grand Est, Bourgogne-France-Comté, Centre et Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées : vague bleu marine sur les régions ! Au soir du premier tour, le Front national pointe en tête dans six des douze régions métropolitaines. La droite unie est devant dans quatre régions et le Parti socialiste dans deux autres. La treizième collectivité territoriale "métropolitaine", la Corse, où le scrutin est différent, voit arriver en tête une liste nationaliste.

 

 

 

Le score du FN avait été prévu dans les sondages. On assiste cependant dans les sondages. On assiste cependant à une amplification de la tendance décelée depuis plusieurs semaines (avant les attentats déjà) car partout les listes lepénistes sont dans la fourchette haute des dernières prévisions.

 

 

 

 

 

POLITIQUE - Sanction. La majorité pour la France en colère. Ce résultat sonne comme une nouvelle claque pour le gouvernement mais aussi, cette fois, pour la droite et même pour tout ce qui représente un système institutionnel.

 

 

 

La gauche réclame un "barrage républicain"

 

 

 

Extrême droite - La poussée. Le FN en tête dans six régions

 

 

 

Nord : Le Pen comme prévu

 

 

 

Grand Est : Philippot loin devant

 

 

 

PACA : le PS se retire

 

 

 

A Paris, ce sera serré

 

 

 

En Bretagne et au sud ouest : ballottages favorables à la gauche

 

 

 

A Dijon : match à trois

 

 

 


07/12/2015
0 Poster un commentaire

semaine du 30 novembre au 6 décembre 2015 - La Tribune - le Progrès

 

 

Le journal de la semaine

 

 

 

 

 

revues.jpg

 

 

 

Dimanche 6 décembre 2015

 

 

HISTOIRE - Election. La Région, une si vieille idée de la France. De la Gaulle romaine à nos jours, les régions qui seront 13 le 1er janvier 2016, n'ont cessé de changer de noms, de périmètres, de statut. Elles avaient même disparu pendant près de deux siècles (1789-1964). (développement de l'article dans la rubrique "SAVOIR et DECOUVERTES", sous-rubrique Géographie - Territoires   du blog)

 

 

 

 

COP 21 - Environnement. Eaux : le plan des Pays-Bas. Dans un pays ou 30 % du territoire est sous le niveau de la mer, et qui a encore en mémoire la meurtrière inondation de 1953, s'adapter à la montée des eaux est un challenge vital.

 

 

 

 

 

ETATS-UNIS - Terrorisme. Daech salue la tuerie de San Bernardino. Les autorités américaines n'en font plus mystère depuis vendredi : la tuerie de San Bernardino, commise par Syed Farook et son épouse, Tashfeen Malik, ayant fait 14 morts dans un centre de soins pour handicapés, est désormais bel et bien considérée comme un acte terroriste.

 

 

 

Les enquêteurs du FBI ont rapporté avoir trouvé chez le couple d'origine pakistanaise "des signes de radicalisation" et une "inspiration potentielle par des organisations terroristes étrangères". Cependant, rien n'indique à ce stade que les deux individus faisaient partie d'un réseau organisé ou d'une "cellule", a tenu à préciser le chef du FBI, James Comey. A ce titre, le groupe Etat islamique (EI), dans un enregistrement radio diffusé hier, a salué les attaques perpétrées par deux "partisans", mais n'a pas revendiqué en son nom propre la tuerie, laissant entrevoir la possibilité d'un acte autonome.

 

 

 

 

 

TCHAD - Triple attentat-suicide. Un attentat suicide a fait au moins 27 morts hier dans une île du lac Tchad. Trois kamikazes se sont fait exploser en trois points différents du marché hebdomadaire de Loulou Fou. Plus de 80 personnes ont été blessées.

 

 

 

 

 

CANADA - Le cannabis bientôt légal. Le Canada compte adopter des lois "qui légaliseront et réglementeront la consommation de marijuana", devenant le premier pays du G7 à le faire, a annoncé vendredi le nouveau Premier ministre Justin Trudeau.

 

 

 

 

 

SOCIETE - Logement. Ces jeunes condamnés à vivre chez leurs parents. Ce sont des "Tanguy" malgré eux. Un rapport de la Fondation Abbé-Pierre s'intéresse aux nombreux jeunes contraints d'habiter sous le toit familial à cause du coût trop élevé des logements. (Développement de l'article dans la rubrique "Savoir et découvertes", sous-rubrique Société et Consommation du blog)

 

 

 

FISCALITE - Fraude. Bercy prêt à payer des "indics". En quête de solutions pour remplir les caisses de l'Etat, le gouvernement vient de créer un mini-séisme par l'entremise du ministre de l'Economie et des Finances, Michel Sapin, qui a indiqué étudier la possibilité de rémunérer les personnes fournissant des informations sur les fraudeurs fiscaux.

 

 

 

 

 

 

Samedi 5 décembre 2015

 

 

TERRORISME - Apprendre à vivre avec la menace. Après les attentats, la culture de la sécurité. S'armer ? Se former à l'autodéfense ? Aux premiers secours ? Avec les attentats du 13 novembre, les Français se préparent à une possible nouvelle attaque. Le gouvernement donne aussi ses consignes : fuir, se cacher et alerter.

 

 

 

 

 

ETATS-UNIS - Terrorisme. Fusillade : la piste islamique. Après la France, les Etats-Unis ont-ils aussi été la cible d'une attaque terroriste ? De nombreux éléments laissent penser que les auteurs de la tuerie qui a fait 14 morts et 21 blessés, mercredi, à San Bernardino, étaient en lien avec des terroristes. Tashfeen Makif, 27 ans, qui accompagnait son époux Syed Farook, 28 ans, dans cette opération "minutieusement préparée" selon les enquêteurs, avait prêté allégeance à Daech sur son compte Facebook.

 

 

 

Si rien ne permet d'affirmer aujourd'hui que l'opération a été commanditée par le groupe Etat islamique, le FBI a requalifié l'enquête sur la fusillade en Californie en "acte de terrorisme". "A ce stade de l'enquête, nous pensons plutôt qu'ils se sont auto-radicalisées", ont déclaré hier des officiels de la police californienne. "Ils ont pu être inspirés par l'EI plutôt que directement en contact". Syed Farook, d'origine pakistanaise mais naturalisé américain, avait été régulièrement en lien ces dernières années "avec des extrémistes, aux Etats-Unis et à l'étranger".

 

 

 

 

 

MOYEN-ORIENT - Visite surprise de François Hollande sur le porte-avions Charles-de-Gaulle. Le Charles-de-Gaulle sera déployé "dans quelques jours" dans le Golfe, a annoncé hier le président François Hollande au cours d'une visite-surprise sur le porte-avions français, qui se trouve actuellement en Méditerranée orientale pour participer aux opérations en Syrie et en Irak.

 

 

 

 

 

ALLEMAGNE - Feu vert pour lutter contre l'EI en Syrie. La chambre basse du Parlement allemand a autoriser hier la participation, à la suite des attentats de Paris, de jusqu'à 1 200 militaires aux opérations internationales contre les djihadistes du groupe Etat islamique (EI) en Syrie et en Irak. Sur 598 députés s'étant exprimés, 445 ont voté pour, 146 contre et 7 se sont abstenus, un résultat sans surprise.

 

 

 

 

 

INDE - New Delhi : un geste contre la pollution. La circulation alternée sera expérimentée à New Delhi à partir de janvier pour tenter d'améliorer la situation de la capitale la plus polluée du monde. Les transports publics devraient être renforcés et une centrale à charbon doit être fermée. 8,5 millions de véhicules circulent chaque jour des cette mégapole.

 

 

 

 

 

GRIPPE AVIAIRE - Maladie. Export : la volaille française boudée. La Corée du Sud, le Japon, la Chine, la Thaïlande, l'Egypte, l'Algérie, le Maroc et la Tunisie ont stoppé leurs importations de volailles et autres produits avicoles français à cause du foyer de grippe aviaire en Dordogne.

 

 

 

 

 

ECHOS DE LA COP21 - Des élus locaux du monde entier s'engagent pour le climat. Des centaines d'élus locaux du monde entier se sont réunis à Paris pour "apporter du concret", en marge de la COP21. "Nous ne sommes pas venus à Paris faire l'histoire : nous sommes venus construire l'avenir", a dit l'ancien maire de New York Michael Bloomberg, envoyé spécial de l'ONU pour les villes et le changement climatique.

 

 

 

 

 

NATURE - L'Etna est entré en éruption. L'Etna, en Sicile (Italie), connaissait hier une éruption parmi les plus énergétiques des 20 dernières années, avec une colonne de  de fumée et de gaz haute de 7 km. Les éruptions sont fréquentes sur ce volcan, le plus élevé d'Europe (3 350 mètres), mais celle-ci, qui a début jeudi, est très impressionnante.

 

 

 

 

 

TECHNOLOGIE - Innovation. Le premier smartphone lavable lancé au Japon. Fatigué de trimbaler un smartphone fourmillant de bactéries ? Une société japonaise dit avoir trouvé la solution, proposant le premier appareil au monde qui peut être astiqué au savon et à l'eau. Lavé 700 fois pour tester sa résistance. Son prix : 160 euros. Mais il ne résiste pas à tout savon, seuls certains types de produits à la consistance mousseuse font l'affaire.

 

 

 

 

 

 

 

Vendredi 4 décembre 2015

 

 

REGIONALES - 45 millions de Français appelés aux urnes. Séisme et casse-tête en vue au premier tour. Les sondages ont placé le Front national au coeur de la campagne et en tête dimanche soir ce qui serait une secousse politique. Mais ce scrutin, dans un contexte particulier et avec une forte abstention peut réserver des surprises. Réponse dans l'urne.

 

 

 

1 757 élus - 1 757 conseillers régionaux sont à élire en France métropolitaine... Et 21456 candidats se présentent au poste. Au total, 171 listes paritaires (autant d'hommes que de femmes) ont été déposées représentant 21 étiquettes politiques différentes. Les plus jeune candidat à 18 ans, le plus âgés à 94 ans. L'âge moyen est 49 ans.

 

 

 

 

 

PROCHE-ORIENT - Frappes aériennes. Qui fait quoi contre Daech ? Après le vote du Parlement britannique, qui a étendu à la Syrie les frappes contre Daech, le point sur les principales forces combattant des djihadistes en Syrie et en Irak. De nombreuses forces interviennent en Syrie et en Irak contre Daech. Certaines soutiennent le régime syrien, d'autre non. (développement de l'article dans la rubrique "HISTOIRE", sous rubrique "Crise syrienne" lien direct :  Crise Syrienne  du blog)

 

 

 

 

 

ETATS-UNIS - Fusillade à San Bernardino : deux suspects tués. Les deux auteurs de la fusillade de San Bernardino, en Californie, identifiés comme étant un Américain de 28 ans, Syed Farook, et une femme de 27 ans, Tashfeen Malik, dont la nationalité est pour le moment inconnue, ont été abattus par les forces de l'ordre après le drame a assuré le chef de la police locale Jarrod Burguan. Aucune organisation terroriste n'a revendiqué l'attaque, mais cette hypothèse n'est pas exclue. Mais, d'après CNN, Farook s'était peut-être radicalisé. De plus, les enquêteurs ont découvert qu'il était en contact régulier, par téléphone ou via les réseaux sociaux, avec des entités liées au terrorisme international. Par ailleurs, jusqu'à présent, peu d'informations ont circulé sur l'identité des victimes : au moins 14 personnes ont été tuées, 17 autres blessées, certaines dans un état grave.

 

 

 

 

 

GRECE - Tsipras face à une nouvelle vague de grèves. Le gouvernement grec de gauche a affronté hier une deuxième grève générale en un mois, contre la réforme des retraites que Tsipras s'est engagé à mener auprès des créanciers du pays, UE et FMI. Selon la police, 8 000 personnes ont participé dans le centre d'Athènes au défilé du Parme, le front syndical communiste, et 6 500 à l'autre cortège, emmené par les deux grandes centrales, GSEE pour le secteur privé et l'Adedy pour la fonction publique.

 

 

 

 

 

ETAT D'URGENCE - Constitution. Pas d'unanimité pour la déchéance de nationalité. L'idée d'élargir la déchéance de nationalité, que le gouvernement souhaite inscrire dans la Constitution, soulève des réserves à gauche, où l'on s'inquiète de la portée symbolique de la mesure. Hors de la classe politique aussi, l'idée reçoit un accueil mitigé. Pour le Défenseur des droits Jacques Toubon, une telle mesure risque de créer "deux catégories, des citoyens incontestables et des citoyens qui peuvent être contestés, alors que la République ne reconnaît qu'une seule et unique citoyenneté".

 

 

 

 

26 retraits depuis 1973

 

"Les déchéances de nationalité sont des mesures qui ont été prises en temps de guerre, rappelle l'historien Benjamin Stora. Cela ne toucherait pas un grand nombre de personnes. C'est plus dans le registre du symbolique et d'imaginaire politique que la mesure peut avoir un effet", assure-t-il. La déchéance, prononcée par décret après avis conforme du Conseil d'Etat, a été relativement peu usitée : 26 retraits de nationalité depuis 1973, dont 13 pour terrorisme.

 

 

 

 

 

ECONOMIE - Dynamisme. Croissance en panne en novembre. Après le moral des Français impacté par les attentats, l'économie est elle aussi touchée par les attentats meurtriers perpétrés en France. La croissance du secteur privé a enregistré un net recul en novembre s'établissant à 51 points contre 52,6 % en octobre à en croire les statistiques du cabinet Markit. En clair, cet indice a été élaboré pour mesurer le dynamisme du secteur industriel et des services.

 

 

 

Dans ce seul secteur par exemple, où l'on trouve les activités des hôtels et restaurants, les annulations se sont multipliées juste après les récents attentats dans la capitale. Point positif tout de même : l'expansion des nouvelles affaires, qui enregistre une forte hausse depuis 5 mois. Difficile de prédire la persistance du fléchissement de la croissance du secteur privé, toutefois, le PIB français devrait connaître une modeste progression au 4e trimestre. Côté gouvernement, Manuel Valls a assuré mardi que la France enregistrerait une croissance économique d'1 % ou 1,1 cette année.

 

 

 

 

 

 

TERRORISME - Lutter contre Daech sur le Web. Le gouvernement et cinq poids lourds de l'internet (Facebook, Twitter, Google, Apple et Microsoft) ont commencé hier à travailler sur un "contre discours" contre Daech sur le web. Des travaux seront menés pour "pérenniser et compléter les dispositifs d'urgence mis en oeuvre le 13 novembre, afin de pouvoir toucher une part encore plus significative de la population en cas de nouvel attentat".

 

 

 

 

 

SECURITE - 500 douaniers recrutés en 2016. Le Sénat a voté hier le recrutement de 500 douaniers de plus l'an prochain, proposé par le gouvernement dans le projet de loi de finances 2016 après les attentats du 13 novembre. 29,7 millions de crédits seront débloqués pour financer les équipements et les investissements liés au renforcement de la sécurité et aux moyens d'intervention des douaniers.

 

 

 

 

 

EDUCATION - Agressions sexuelles de mineurs : une loi adoptés. Les députés ont adopté hier une proposition de loi du groupe Les Républicains visant à rendre automatique l'interdiction d'exercer une profession en contact avec des mineurs pour des personnes condamnées pour des faits de pédophilie ou de détention d'images pédopornographiques. Cette proposition de loi restera cependant symbolique, car cette mesure fera l'objet d'un des articles d'un projet de loi plus large du gouvernement sur le protection des mineurs, qui sera examiné le 8 décembre.

 

 

 

 

 

AFFAIRES - Contentieux Adidas-Crédit Lyonnais. Tapie devra rembourser 404 millions. La cour d'appel de Paris a condamné hier Bernard Tapie à rembourser la somme obtenue il y a sept ans pour mettre un terme au litige qui les oppose sur le revente d'Adidas en 1994.

 

 

 

 

 

RECHERCHE - 29e édition. "Le Téléthon est un symbole de la résistance à l'insurmontable". Si l'état d'urgence a engendré des annulations et compliqué la tâche de bénévoles, la présidente de l'AFM Téléthon Laurence Tiennot-Herment a malgré tout pu constater un "vrai regain de solidarité".

 

 

 

 

 

SOCIAL - Record. Le chômage au plus haut depuis 1997. L'inversion de la courbe du chômage souhaitée par le président de la République n'est toujours pas d'actualité. Après les mauvais chiffres de Pôle Emploi en octobre, l'INSEE révèle qu'au 3e trimestre 10,2 % de la population active en métropole étant sans emploi. En incluant l'outre-mer, le taux de chômage mesuré par l'institut de statistiques, selon les normes du Bureau international du travail (BIT), s'élève à 10,6 % de la population active, en progression de 0,2 point. Il s'agit bien d'un nouveau coup dur pour le gouvernement et surtout un record car il faut remonter à l'année 1997 pour trouver un taux quasiment identique, avec 10,4 %. Le taux de chômage a augmenté de 0,2 point par rapport au deuxième trimestre en France métropolitaine : on dénombre 75 000 chômeurs supplémentaires, soit 2,941 millions au total.

 

 

 

 

 

Jeudi 3 décembre 2015

 

 

SECURITE  - L'Etat d'urgence : "Ca tient, mais on accuse le coup". En première ligne face à la menace terroriste, les forces de sécurité intérieure sont aujourd'hui mobilisées au maximum de leurs possibilités. 120 000 policiers, gendarmes et militaires sont déployés sur le territoire national pour assurer les missions de sécurité. Sur ce total, quelque 2 800 policiers et gendarmes sont postés tous les jours sur le site de la COP21 au Bourget, tandis que 8 000 unités des forces de l'ordre sont déployées dans le cadre des contrôles aux frontières.

 

 

 

 

 

ETATS-UNIS - Californie. Une fusillade, plusieurs morts. Nouvelle fusillade aux Etats-Unis cette fois dans un centre d'aide aux handicapés en Californie. Au moins quatorze morts et autant de blessés étaient dénombrés. Une fusillade qui s'est produite hier à San Bernardino dans un centre administratif d'aide sociale aux personnes handicapées a fait au moins 14 morts et 14 blessés dont certains dans un état très grave.

 

 

 

 

 

CLIMAT - COP21. Les nuits blanches des négociateurs. Des centaines de personnes négocient sur le texte. Les discussions avancent lentement, les délégations campent sur leurs positions et multiplient les réunions.

 

 

 

 

 

REFUGIES - Calais. Migrants éloignés : l'Etat épinglé. Le gouvernement est toujours aussi embarrassé par la situation chaotique à Calais, où plus de 6 000 migrants s'entassent dans un immense bidonville et tentent chaque nuit de passer en Angleterre. Pour désengorger Calais, le ministère de l'Intérieur place en rétention des centaines de réfugiés à l'autre bout de la France depuis le 21 octobre dernier. La contrôleure générale des lieux de privation de Liberté, Adeline Hazan, vient de dénoncer cette pratique, estimant qu'il s'agit là "d'un détournement de procédure qui entraîne des atteintes graves aux droits fondamentaux des personnes".

 

 

 

 

 

REGIONALES - Point-chaud. Bourguignons et Comtois promis à un scrutin franchement ouvert. La division entre la droite et le centre, la poussée du Front National, l'impact des attentats sur l'électeur rendent plus ouverte que prévu l'élection dans la nouvelle région qui réunit deux voisines très liées par les réalités économiques.

 

 

 

 

 

Mercredi 2 décembre 2015

 

 

POLITIQUE - Front National. Tout le monde se lève contre le Front National. De Valls à Gattaz, en passant par des médias et un collectif d'artistes, ils sont de plus en plus nombreux à se mobiliser contre le Front National. Quitte à le mettre au coeur des régionales.

 

 

 

 

 

AFRIQUE - Documents déclassifiés. Génocide au Rwanda : l'armée française mise en cause. L'armée française a-t-elle abandonné aux génocidaires Hutu des collines rwandaises de Bisesero, fin juin 1994 ? Des pièces de la procédure judiciaire en cours à Paris accréditent ces accusations. (développement de l'article dans la rubrique "HISTOIRE", sous-rubrique lien direct ci-après HISTOIRE-Flash-back du blog)

 

 

 

 

 

 BURKINA FASO - Christian Kaboré élu président. Roech Marc Christian Kaboré, a été élu président du Burkina Faso dès le premier tour lundi et sa victoire a été reconnue par ses principaux adversaires. Il devra toutefois attendre le résultat des élections législatives pour savoir quelle sera sa marge de manoeuvre.

 

 

 

 

 

TURQUIE - Explosion à Istanbul. Une explosion dont l'origine est encore indéterminée s'est produite hier après-midi près d'une station de métro d'Istanbul, faisant au moins six blessés. Certains témoignages rapportés par les médias turcs ont attribué l'explosion à un transformateur électrique, d'autres évoquant l'hypothèse d'une bombe.

 

 

 

 

 

SYRIE - Un hôpital attaqué, sept tué. L'ONG Médecins sans Frontières (MSF) a annoncé hier qu'un des hôpitaux qu'elle soutenait en Syrie, dans une zone assiégée par le gouvernement dans la région de Homs, a été touché samedi par une attaque aux barils d'explosifs, faisant 7 morts et 47 blessés.

 

 

 

 

 

EUROPE - Les accidents en mer ont fait 136 morts en 2014. L'Agence européenne pour la sécurité maritime a recensé en 2014, pour les navires relevant de sa compétence, 3 025 accidents en mer, au cours desquels 136 personnes ont perdu la vie et 1 075 ont été blessés, selon un rapport diffusé dans sa lettre d'information.

 

 

 

 

 

 

CONFERENCE DE PARIS - Climat. Dans les coulisses de la COP21. Après les chefs d'Etat, les négociateurs ont pris le relais, hier au sommet de Paris. Jusqu'au 11 décembre, le site du Bourget va vivre au rythme du marathon des discussions.

 

 

 

 

 

 

SOCIAL - Etude. Les Français, champions de la retraite. Plus de 27 années de retraite pour les femmes, 23 années pour les hommes : les Français sont, parmi les citoyens des pays développés de l'OCDE, ceux qui bénéficient le plus longtemps de leur retraite. (Développement de l'article dans la rubrique "HISTOIRE", sous-rubrique lien direct ci-après :  Société et Consommation  du blog).

 

 

 

 

 

 

EDUCATION - Système. Moins d'élèves décrochent à l'école. Le ministère de l'Education lance de nouvelles pistes afin de lutter contre ce phénomène qui concerne encore 110 000 jeunes chaque année. En cinq ans, le nombre d'élèves décrocheurs a diminué de 26 000. Ils étaient 135 000 en 2010, ils sont aujourd'hui 110 000 à sortir du système éducatif sans diplôme.

 

 

 

 

 

 

AUTOROUTES - En 2016. Péages : hausse des tarifs plus forte que prévue. Gelés en 2015, les tarifs des péages sur les autoroutes vont repartir à la hausse le 1er février 2016. Une augmentation, d'un peu plus de 1 %, qui met le gouvernement dans l'embarras. Si cette hausse n'est pas totalement définitive, elle est justifiée par la redevance domaniale, vieille pomme de discorde entre l'Etat et les sociétés autoroutières.

 

 

 

 

 

 

INTERNET - Contrefaçon : des sites identifiés. Un millier de sites internet proposant l'achat de produits contrefaits ou piratés ont été identifiés lors d'une nouvelle opération conjointe des services policiers américains et européens. Une vingtaine de pays ont pris part au sixième volet de cette opération.

 

 

 

 

 

 

Mardi 1er décembre 2015

 

CLIMAT - Réunion historique, hier au Bourget, de 151 chefs d'Etats pour la conférence COP21 qui va durer jusqu'au 11 décembre. Après les promesses, place aux actes. Les discours forts des dirigeants ont marqué une prise de conscience mondiale sur l'urgence climatique. Il reste maintenant à traduire les mots en actes, à travers la signature d'un accord ambitieux.

 

 

 

 

 

CENTRAFRIQUE - Religion. François : "Chrétiens et musulmans sont frères". Au terme de sa tournée africaine, le pape François a franchi hier un pas hautement symbolique dans sa démarche de réconciliation en Centrafrique en se rendant à la mosquée centrale de Bangui, dans le quartier du PK-5, théâtre d'atrocités pendant les massacres inter-communautaires de la fin 2013.

 

 

 

 

"C'est fini la haine !"

 

"Chrétiens et musulmans sont frères" et il faut dire non à la vengeance, à la violence et à la haine", a-t-il déclaré. Et quelques heures plus tard, tout aussi symboliquement, deux pick-up bourrés de musulmans portant des tee-shirts à l'effigie de François ont débarqué au grand stade de Bangui pour assister à la messe.

 

 

 

Alors qu'aucun musulman ne s'aventure d'habitude dans ce quartier chrétien, ils ont fendu la foule sous les acclamations et les applaudissements de fidèles criant : "C'est fini la haine!". Avant de quitter Bangui pour reprendre le chemin de Rome, François a aussi appelé tous ceux qui "utilisent injustement des armes à déposer ces instruments de mort".

 

 

 

 

 

 

PROCHE-ORIENT - La Syrie dément l'usage d'armes chimiques depuis 2011. Devant l'OIAC (Organisation pour l'interdiction des armes chimiques), la Syrie a affirmé, hier, n'avoir jamais fait usage d'armes chimiques depuis le déclenchement de la guerre civile en 2011. "Nous souhaitons affirmer catégoriquement que nous n'avons jamais fait usage de chlore ni d'autres matières chimiques toxiques au cours de quelque opération que ce soit" a assuré le numéro deux de la diplomatie syrienne Fayssal Mekdad.

 

 

 

 

 

 

ISRAEL - Palestinien brûlé vif : deux mineurs reconnus coupables. Un tribunal de Jérusalem a déclaré hier deux juifs israéliens mineurs coupables d'avoir enlevé et brûlé vif Mohammad Abou Khdeir, un adolescent palestinien en juillet 2014. Ce meurtre avait contribué à l'escalade des violences menant à la guerre de Gaza. Le jugement d'un troisième homme, est suspendu dans l'attente de l'examen de son état mental.

 

 

 

 

 

 

ETATS-UNIS - Les visiteurs dispensés de visas mieux surveillés. Les Etats-Unis vont durcir les règles d'entrée sur leur sol pour les visiteurs venus de pays bénéficiant d'une exemption de visa. Ils feront dorénavant l'objet de vérifications plus poussées s'ils ont séjourné dans des pays "qui sont des paradis pour les terroristes".

 

 

 

 

 

SANTE - Journée mondiale. On meurt encore du Sida mais on peut vivre avec. Aujourd'hui a eu lieu la Journée mondiale de lutte contre le Sida. Si on en meurt toujours, de plus en plus de malades vivent avec. Près de deux malades sur cinq en France ont ainsi au moins 50 ans.

 

 

 

 

 

 

ELECTIONS REGIONALES - Point chaud Bretagne : tous contre le menhir Le Drian. Républicains, FN et régionalistes tentent de déstabiliser celui que François Hollande a choisi de maintenir au gouvernement. Mais le menhir semble difficile à ébranler.

 

 

 

 

 

 

SECURITE - Premier bilan. Etat d'urgence : dur de tenir sur la durée. Plus de 1 800 perquisitions, 305 assignations à résidence, des armes saisies : en deux semaines, l'état d'urgence a-t-il permis d'obtenir des résultats significatifs ? Les forces de l'ordre bénéficieront en tout cas de moyens supplémentaires.

 

 

 

 

 

 

INTERNET - Habitudes modifiées. Joyeux Noël pour le commerce en ligne. Cette année, les internautes sont encore plus nombreux à utiliser la toile pour préparer les fêtes de fin d'année. Dix-huit jours après les attentats de Paris et à moins d'un mois des fêtes de fin d'année, les sorties shopping risquent d'être réduites cette année : la course aux cadeaux devrait se faire... sur internet.

 

 

 

 

 

 

Lundi 30 novembre 2015

 

SOMMET SUR LE CLIMAT - 147 chefs d'Etats et de gouvernements rassemblés pour donner une "impulsion politique" aux négociations. Sauvez la planète, cela devient urgent ! La France a choisi de faire venir les dirigeants de la planète en ouverture de la conférence de Paris sur le climat. Objectif : donner un mandat clair aux négociateurs pour trouver un accord.

 

 

 

 

 

 

COP21 - Presque 300 interpellations. La chaîne humaine déraille à Paris. La chaîne humaine organisée à Paris à la place de la marche pour le climat s'est déroulée sans incident, mais des affrontements ont opposé des militants d'extrême-gauche aux CRS sur la place de la République.

 

 

 

 

 

 

SYRIE - Plusieurs civils tués : bavure russe ? Au moins 18 civils ont été tués hier et plus de 40 blessés dans des frappes "probablement russes" sur la ville d'Ariha dans le nord-ouest de la Syrie, a indiqué l'Observatoire syrien des droits de l'Homme. La ville d'Ariha, dans la province d'Idleb, est contrôlée par une coalition de rebelles, qui comprend notamment la branche syrienne d'Al-Qaïda, le Front Al-Nosra, et combat les forces pro régime qui tentent de regagner du terrain.

 

 

 

 

 

 

ISRAEL - Deux attaques au couteau à Jérusalem. Un Palestinien a légèrement blessé un garde-frontière dans la vieille ville de Jérusalem avant d'être tué par d'autres policiers. Dans une deuxième attaque, une étrangère d'une trentaine d'années, dont la nationalité n'a pas été précisée, a été légèrement blessée à coups de couteau à Jérusalem-Ouest. Un suspect palestinien a été arrêté près du lieu de l'attaque.

 

 

 

 

 

 

POLITIQUE - Face au FN, droite et gauche tâtonnent. Les sondages du week-end confirment que le Front national peut gagner au moins deux régions. Les Républicains et le PS n'ont pas tranché sur leur stratégie pour enrayer cette montée en six jours et entre les deux tours.

 

 

 

 

 

 

PAUVRETE - Les 2 111 centres des Restos du coeur ouvrent. Les Restos du coeur, bien épaulés par quelque 69 000 bénévoles et des dons en euros ou en nature, ouvrent aujourd'hui leurs portes dans quelques 2 111 centres. Pas moins de 128 millions de repas devaient encore être servis au cours de cette 31e campagne d'hiver qui s'achèvera en mars. L'an dernier, 950 000 personnes avaient pu bénéficier de cette aide alimentaire. Combien seront-ils cette année dans un contexte de morosité économique grandissant ?

 

 

 


29/11/2015
0 Poster un commentaire

semaine du 23 au 29 novembre 2015 - La Tribune - le Progrès

 

 

Le_journal_d_33436.gif

 

 

 

130605_lq184_rci-journaux_sn635.jpg

 

 

 

 

 

 

Dimanche 28 novembre 2015

 

 

COP21 - Climat : les enjeux du  sommet mondial à Paris. Les pays doivent s'accorder pour limiter le réchauffement de la planète. Les diplomates entament aujourd'hui deux semaines de discussions pour parvenir à réduire les émissions de gaz à effet de serre. Un pari moins loin d'être gagné. C'est aujourd'hui, à 17 heures, au Bourget, que commence la COP21, la conférence de l'ONU sur le climat. (Développement de l'article dans la rubrique "SAVOIR et DECOUVERTE", sous-rubrique "Environnement et Climat" du blog)

 

 

 

 

 

MALI - Terrorisme. Attaque contre un camp de l'ONU : trois morts. La situation reste tendue au Mali. Hier, l'ONU a révélé l'attaque de son camp à Kidal : "Il a été attaqué tôt ce matin par des terroristes. Ils ont utilisé des roquettes qui ont tué deux casques bleus de nationalité guinéenne et un civil de l'ONU", a déclaré un responsable. La Mission de l'ONU au Mali (Minusma) a précisé que 20 personnes avaient été blessées, dont quatre grièvement.

 

 

 

Cet assaut a été revendiqué par le groupe djihadiste Ansar Dine. Dans un enregistrement remontant à octobre, le chef du gouvernement djihadiste, Iyad Ag Ghaly, a dénoncé l'accord de paix de mai-juin et appelé à poursuivre la lutte contre la France et le djihad.

 

 

 

 

 

 

EGYPTE - Quatre policiers tués près du Caire. Quatre policiers ont été tués samedi par des homme masqués sur une moto au sud du Caire. Les hommes à moto ont ouvert le feu sur une voiture de police, tuant ses passagers, avant de prendre la fuite dans un secteur entre les célèbres pyramides de Guizeh, à l'ouest du Caire, et celles de Saqarra plus au sud. L'attaque n'a pas été revendiquée.

 

 

 

 

 

 

TURQUIE - Un célèbre avocat kurde abattu. Figure modérée à la cause kurde, le célèbre avocat turc Tahir Elçi a été tué hier lors d'une fusillade dans sa ville de Diyarbakir, au sud-est de la Turquie. Des hommes armés ont ouvert le feu sur les policiers qui ont riposté  proximité de l'endroit où se trouvait l'avocat qui venait d'achever une conférence de presse. Un policier a été tué et une dizaine d'autres personnes blessées.

 

 

 

 

 

EUROPE - Migrants : la Macédoine se "mure". La Macédoine a commencé, hier, à construire une clôture de 2,5 mètres de haut près de Gevgelija, ville frontalière avec la Grèce, afin de mieux contrôler l'afflux de réfugiés. La situation se tend dans le pays alors que plusieurs milliers de migrants sont bloqués à la frontière. Quatre policiers macédoniens ont été visés par des pierres lancées par des migrants et un réfugié a été grièvement blessé par électrocution en touchant des câbles depuis le toit d'un wagon.

 

 

 

 

 

EGYPTE - Histoire. La momie de Néfertiti est-elle cachée dans la tombe de Toutankhamon ? De nouvelles recherches menées dans la tombe du pharaon Toutankhamon à Louxor confortent la thèse d'une chambre secrète où pourrait être enterrée la célèbre reine Néfertiti. A ce jour, les égyptologues n'ont jamais découvert la momie de Néfertiti, la reine à la beauté légendaire qui exerça un rôle politique et religieux fondamental au XIVe siècle avant Jésus-Christ. Le mystère va-t-il être percé ?

 

 

 

 

 

POLITIQUE - Régionales. Brouillard sur le scrutin de décembre. Le contexte pesant, les missions méconnues des régions, le redécoupage de 21 à 12 régions, le vote placé en décembre, des triangulaires droite-gauche-FN en vue dans toutes les régions : à une semaine de l'élection, le suspense est total. Il sera levé autant par les électeurs que par... ceux qui n'iront pas voter.

 

 

 

 

 

PARIS - Recueillement et mobilisation. Des fleurs et des chaussures pour lutter. Etrange ambiance place de la République : près du mémorial improvisé en hommage aux victimes des attentats, des citoyens privés de marche pour le climat en raison de l'état d'urgence déposent leurs chaussures.

 

 

 

 

 

Samedi 27 novembre 2015

 

 

ENVIRONNEMENT - 147 chefs d'Etat attendus à Paris pour la COP21. Comment le sommet du climat est protégé. Etat d'urgence pour le climat, état d'urgence en France après les attentats terroristes du 13 novembre. Jamais une conférence des Nations Unies n'a été aussi attendue et aussi protégée.

 

 

 

 

 

DIPLOMATIE - Marathon du président. Coalition anti-Daech : volte-face française. L'entretien de jeudi soir au Kremlin entre Vladimir Poutine et François Hollande a fait bouger les lignes : hier, pour la première fois, Paris s'est montré disposé à appuyer les forces du régimes syrien contre Daech.

 

 

 

 

 

TURQUIE - Deux journalistes inculpés. L'UE suit "de près" l'affaire de deux journalistes turcs d'opposition inculpés et écroués en Turquie, "une situation inquiétante", à indiqué hier Maja Kocijancic, porte-parole de l'UE pour les affaires étrangères. "La liberté d'expression est l'un de principes fondamentaux de l'Union européenne.

 

 

 

 

 

ENQUETE - Sex-tape : Valbuena charge Benzema. Dans un entretien, Mathieu Valbuena accuse son coéquipier chez les Bleus et détaille le déroulé du chantage dont il est victime. Entre les deux, la fracture est consommée.

 

 

 

 

 

Vendredi 26 novembre 2015

 

 

PARIS - Hommage. Terrorisme : il n'est pas question de tourner la page. Alors que la Nation honore ce matin les victimes des attentats dans la plus grande solennité, les anonymes poursuivent leur défilé sur les lieux où sont tombées 130 personnes, victimes des terroristes il y a deux semaines.

 

 

 

Hommage national - C'est dans la cour d'honneur de l'Hôtel des Invalides à Paris, que la cérémonie aura lieu ce matin à partir de 10 h 30. Elle sera "grave et solennelle" : seul le président de la République prendra la parole, durant une vingtaine de minutes, et les noms de 130 personnes assassinées au Bataclan, sur les terrasses parisiennes et au stade de France sont égrenés. Pas de photos. La Garde républicaine interprétera la Marseillaise par deux  fois, notamment pour clore la cérémonie.

 

 

 

 

 

 

DIPLOMATIE - Riposte. Paris et Moscou coordonnent les frappes. Le rapprochement de la France avec la Russie doit permettre de frapper Daech au portefeuille, sur son trafic de pétrole. Une coalition sur le terrain se met en place malgré les efforts de la Turquie pour isoler la Russie des Occidentaux.

 

 

 

 

 

 

CLIMAT - COP21. En Californie, l'eau vaut de l'or. Le grand état de l'ouest américain s'est engagé à prendre des mesures d'urgence pour réduire d'au moins un quart la consommation d'eau dans ses villes, et travaille aujourd'hui sur la réutilisation des eaux usées... pour un usage domestique.

 

 

 

 

 

 

MEDECINE - Démographie. Plus de femmes et de sexagénaires. Si vous allez chez le médecin, vous avez de plus en plus de chance de tomber... sur une femme. C'est le constat du conseil national de l'ordre des médecins, qui a publié hier la quatrième édition des Atlas régionaux de la démographie médicale. "La féminisation des jeunes générations de médecins impacte la démographie médicale régionale de façon contrastée : certaines régions, y compris parmi les plus rurales comme la Franche-Comté, se féminisent plus vite. La part des femmes chez les médecins de mois de 45 ans est également importante (plus de 60 %) en Ile-de-France, Midi-Pyrénées, Rhône-Alpes, Pays de la Loire-Bretagne".

 

 

 

 

Plus de 60 ans

 

D'autre part, la population de médecins est aussi vieillissante, notamment dans certaines régions : en Corse, 32,5 % des médecins ont plus de 60 ans ; dans la région Centre et en Ile-de-France, les sexagénaires représentent 28,7 % et 29,5 % des médecins.

 

 

 

Plus inquiétant encore, selon d'ordre des médecins, le nombre des patriciens en activité régulière (non retraités et non remplaçants) baisse en France, avec des disparités importantes selon les régions et les départements.

 

 

 

 

 

 

RECHERCHE - Carmat : feu vert pour un quatrième coeur artificiel. Carmat va pouvoir implanter un quatrième coeur artificiel sur un patient. La société française vient de recevoir le feu vert de l'ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé) et du CPP (Comité de protection des personnes) pour finaliser l'essai clinique de faisabilité de son coeur bioprothétique.

 

 

 

 

 

 

SOCIAL - Emploi. Chômage : dure rechute en octobre. L'embellie de septembre n'a pas duré. La situation s'améliore un peu chez les jeunes, mais elle est très négative chez les 50 ans et plus, et catastrophique pour les chômeurs de longue durée.

 

 

 

 

 

 

SECURITE ROUTIERE - Un site pour recenser les routes en mauvais état. L'association 40 millions d'automobilistes a lancé hier un site internet où les conducteurs pourront signaler les routes qu'ils trouvent en mauvais état, afin de "mettre en lumière la dégradation du réseau routier". Sur cette plateforme (jaimalamaroute.com), les automobilistes peuvent indiquer le lieu et la nature des problèmes (fissure, virage dangereux, absence de glissière de sécurité...). Une fois recensées, ces informations seront recoupées avec des observations de terrain et des données d'accidentologie pour aboutir, dans le premier trimestre 2016, à une carte des routes de France les plus dégradées.

 

 

 

 

 

TABAC - Loi Santé. Le paquet neutre voté de justesse. Avec deux petites voix d'avance, l'Assemblée nationale a voté la mise en place du paquet de cigarette neutre à partir de mai 2016.

 

 

 

 

 

 

Jeudi 26 novembre 2015

 

 

FRANCE - Sécurité. La stratégie de l'Etat contre le terrorisme. Protection du territoire, renseignement, déradicalisation, contrôle des migrants : dans l'urgence, le gouvernement a bâti une stratégie de cour, moyen et long terme pour lutter sur le front intérieur contre le terrorisme. Mais tout ne dépend pas de lui.

 

 

 

"Non le risque d'attentats de masse sur plusieurs sites n'a pas diminué. Oui nous sommes face à une armée de terroristes et la France est une cible. Je le dis depuis des mois. Je le redis aujourd'hui aux Français". Le Premier ministre Manuel Valls redoute aussi bien des attaques individuelles radicalisés en lien avec ces filières que des attentats de commandos organisés". "Les loups solitaires, cela n'existe pas. Près de 1800 Français sont impliqués dans les filières djihadistes en Syrie et en Irak", appuie-t-il, justifiant les annulations d'événements impossibles à protéger à 100% comme la Fête des Lumières à Lyon ou les manifestations autour de la COP21 à Paris.

 

 

 

 

 

 

TUNISIE - Daech revendique l'attentat de Tunis. L'auteur de l'attaque est un Tunisien identifié comme "Abou Abdallah al-Tounissi". Muni d'une ceinture d'explosifs, il s'est introduit dans un bus de la sécurité présidentielle et s'est fait exploser, tuant au moins 12 personnes.

 

 

 

 

L'Etat d'urgence rétabli

 

Le chef de l'Etat, Béji Caïd Essebsi, a réuni hier le Conseil de sécurité nationale "afin de prendre les décisions nécessaires pour faire face à cette situation". Il a déjà annoncé le rétablissement de l'Etat d'Urgence, levé il y a moins de deux mois, ainsi qu'un couvre-feu dans le Grand Tunis de 21 heures à 5 heures du matin. Face à ce nouveau coup dur, la presse a appelé à l'union nationale et à la résistance, ainsi qu'à "une nouvelle philosophie et des mesures spéciales pour lutter contre le terrorisme".

 

 

 

 

 

MALI - Berlin va envoyer 650 soldats pour aider la France. Le gouvernement allemand veut envoyer jusqu'à 650 soldats au Mali pour aider la communauté internationale à lutter contre le terrorisme. Aussi, l'Allemagne va soumettre "sous peu" un nouveau mandat au Bundestag pour appuyer la mission Minusma de l'ONU, destinée à favoriser la mise en oeuvre d'un accord de paix entre le gouvernement malien et les rebelles du nord du pays.

 

 

 

 

 

ET AUSSI... - La Maison Blanche ne craint pas d'attentat sur son sol. "Il n'y a pas actuellement de menace spécifique, crédible" du groupe djihadiste Etat islamique visant les Etats-Unis, a déclaré mardi soir le Conseil de sécurité nationale de la Maison Blanche. Les Etats-Unis ont en revanche lancé lundi une alerte mondiale sur les risques de voyager pour leurs ressortissants partout sur le globe, en raison d'une hausse des "menaces terroristes".

 

 

 

 

 

DIPLOMATIE - Coalition anti-Daech. Agir avec Moscou, mais comment ? La destruction d'un avion russe par la chasse turque, mardi, n'aide pas François Hollande dans ses efforts pour constituer une coalition contre l'Etat islamique.

 

 

 

 

Hollande à Moscou

 

Mais l'hôte de Matignon a confirmé que Paris aide les Kurdes, et ça, ça fâche les Turcs. En Syrie, la diplomatie française emprunte les tortueux chemins de montagne... L'ancien Premier ministre François Fillon se montre plus direct. Pour lui, il faut aider tous ceux qui combattent Daech, y compris le Hezbollah pro-iranien et les troupes régulières du régime syrien

 

 

 

 

Hier soir, François Hollande a dîné avec Angela Merkel, et ce soir, il a rendez-vous au Kremlin avec Vladimir Poutine. Celui-ci a multiplié ces derniers jours les gestes de bonne volonté envers la France. Il s'est notamment prononcé pour la fermeture de la frontière entre la Turquie et la Syrie réclamée par Paris pour freiner le flot de migrants. Après les attentats du 13 novembre, ses aviateurs ont peint les bombes larguées sur les djihadistes aux couleurs française, avec un petit mot : "Pour Paris".

 

 

 

 

Cela suffira-t-il pour mettre sur pied un état-major intégré pour la Syrie que Moscou appelle de ses voeux ? Et pour que François Hollande intercède en faveur de la levée des sanctions européennes contre Moscou ? Pas sûr du tout ! Une grande coalition avec la Russie ferait beaucoup de mal à l'Etat islamique. Peut-être trop aux yeux des sunnites les plus actifs que sont l'Arabie saoudite, le Qatar et la Turquie. Et celle-ci a rappelé mardi qu'elle avait son mot à dire. Patrick Fluckiger

 

 

 

 

 

 

FRANCE - Les Français invités à "pavoiser" leur domicile de drapeaux tricolores. Le président Hollande invite chaque Français à participer à distance, ce vendredi, à l'hommage solennel qui sera rendu aux victimes des attentats aux Invalides, "en pavoisant son lieu d'habitation avec un drapeau bleu blanc rouge, les couleurs de la France".

 

 

 

 

 

 

BELGIQUE - Petit à petit, Bruxelles reprend vie. Dans les rues de Bruxelles, le flux de voitures a repris hier. Le métro a également redémarré dans la matinée, mais seulement partiellement et jusqu'à 22 heures, au lieu de minuit d'ordinaire. Les écoles, fermées depuis lundi matin, ont également rouvert. Quelque 300 policiers supplémentaires ont été mobilisés pour  les protéger.

 

 

 

 

 

 

CLIMAT - COP21. L'île de Sein en sursis. Petit bout de rocher plat à la pointe du Finistère, l'île de Sein est vulnérable face au réchauffement climatique. La montée des eaux remet en cause la possibilité d'y vivre.

 

 

 

 

 

AGRICULTURE - Dordogne. La grippe aviaire H5N1 est de retour. La grippe aviaire a fait sa réapparition chez un particulier élevant des poules pour sa consommation personnelle à Biras, en Dordogne. Les services vétérinaires du département ont été alertés vendredi après la mort de 22 des 30 animaux, quand de premiers tests ont mis en évidence la présence du virus, probablement transmis par des canards sauvages. Les volatiles rescapés ont été euthanasiés et la basse-cour désinfectée. Les prélèvements ont été transmis à l'Agence nationale de sécurité sanitaire, qui a confirmé mardi les premiers résultats. "Il s'agit d'une souche H5N1 hautement pathogène pour les volailles", a indiqué le ministère de l'Agriculture.

 

 

 

Comme prévu dans cette situation, le gouvernement a activé le plan national d'intervention sanitaire d'urgence. Autour du site de Biras, une zone de protection de 3km, dans laquelle les animaux domestiques doivent être confinés, et une zone de surveillance de 10 km (chasse interdite entre autres) ont été mises en place. Le ministre de l'Agriculture a aussi convoqué une réunion en urgence ce jeudi du Comité national d'orientation de la politique sanitaire animale.

 

 

 

 

 

SANTE - Bronchiolite précoce. L'épidémie de bronchiolite, infection respiratoire affectant des nourrissons de moins de 2 ans, démarre précocement, a indiqué hier l'Institut de veille sanitaire. Et elle pourrait s'avérer plus importante que les deux années précédentes. Particulièrement concernée : l'Ile-de-France, le nord, l'ouest et le sud-ouest de la France.

 

 

 

 

 

 

SOCIETE - Manifestation contre les violences faites aux femmes. Quelques dizaines de féministes se sont rassemblées hier soir à Paris pour dénoncer les violences faites aux femmes, y compris celles victimes des islamistes, à l'occasion de la Journée internationale dédiée à cette lutte.

 

 

 

 

 

BELGIQUE - Prison ferme pour Dieudonné. L'humoriste français Dieudonné a été condamné hier, par le tribunal correctionnel de Liège, en Belgique, à deux mois de prison ferme et 9 000 euros d'amende pour incitation à la haine. Dieudonné était poursuivi pour des propos tenus lors d'un spectacle en mars 2012 à Herstal, dans la région de Liège, devant un millier de spectateurs.

 

 

 

 

 

Mercredi 25 novembre 2015

 

 

TERRORISME  - La coalition anti-Daech est déterminée à tenir. Grave incident militaire hier entre la Turquie et la Russie, accord à Washington entre la France et les Etats-Unis. L'aviation truque a abattu un chasseur-bombardier russe Sukhoï, hier, à la frontière syrienne. La situation explosive entre les deux pays n'a pas empêché Barack Obama et François Hollande d'intensifier la lutte anti-Daech.

 

 

 

 

 

ETATS-UNIS - Obama : "Tous Français". Accueilli à la Maison Blanche par un Barack Obama qui s'est exprimé en français, François Hollande a affirmé hier à Washington que les Etats-Unis et la France allaient intensifier leurs frappes aériennes contre l'Etat islamique (EI) en Syrie et en Irak. Mais la France n'enverra pas de troupes au sol.

 

 

 

 

 

 

BELGIQUE - Bruxelles reste sous tension. Bruxelles, la capitale Belge, restait hier au niveau 4 d'alerte, le plus haut niveau possible en raison des risques d'attentats, tandis que le reste du pays était au niveau 3, après les attentats ayant ensanglanté Paris le 13 novembre.

 

 

 

 

 

ITALIE - Le dernier hommage à Valeria. L'Italie s'est recueillie hier matin dans l'émotion le temps des funérailles d'Etat de Valeria Solesin, 28 ans, seule victime italienne des attentats de Paris, sous un froid soleil place Saint-Marc à Venise, sa ville natale.

 

 

 

 

 

TERRORISME - Nouvel attentat meurtrier en Tunisie. Contexte sécuritaire pesant. Au moins 12 personnes ont été tuées hier dans un attentat contre un bus de la sécurité présidentielle dans le centre de Tunis, qui frappe un pays déjà endeuillé par des attaques jihadistes majeures cette année.

 

 

 

 

 

ATTENTATS - Les terroristes ciblaient aussi La Défense. Depuis sa planque de Saint-Denis, Abdelhamid Abaaoud, architecte des attentas, avait projeté d'attaquer le quartier d'affaires à l'ouest de Paris. Salah Abdeslam est toujours en fuite, vraisemblablement avec un complice.

 

 

 

 

 

PORTUGAL - L'alliance de gauche prend les rênes. Vieux routier de la politique portugaise, le socialiste Antonio Costa, 54 ans, a raté son pari de gagner les élections législatives, mais réussi un retour en force en accédant hier au poste de Premier ministre, grâce à une alliance inédite avec la gauche radiale. Soucieux de rassurer l'Europe, M. Costa a assuré à plusieurs reprises que son futur gouvernement aurait comme base "le programme socialiste, qui vise une réduction durable des déficits de la dette", alors que le pays reste très endetté après être sorti en mai 2014 de son plan de sauvetage international.

 

 

 

 

 

PRISON - 66 198 détenus. Quelque 66 198 personnes étaient détenues en France au 1er novembre, un chiffre en légère hausse (+ 0,7 %) par rapport au 1er octobre. Les établissements pénitentiaires français restent surpeuplés avec une capacité de 57 843 places et un taux d'occupation de 114,4 %.

 

 

 

 

 

ANIMAUX - Sale temps pour les singes et les lémuriens. Plus de la moitié des primates dans le monde sont au bord de l'extinction, ont indiqué hier des experts internationaux réunis à Singapour. Sur la liste de primates les plus menacés établie par ces experts figurent l'orang-outan de Sumatra (Indonésie), le singe-arraignée brun (Colombie) et le Vrai roux, le plus grand membre de la famille des lémuriens (Madagascar). Leur existence périlleuse est due à la destruction de leur habitat, en particulier les incendies et coupes de bois dans les forêts tropicales, ainsi que la chasse pour la consommation et le commerce illégal.

 

 

 

 

 

Mardi 24 novembre 2015

 

 

ATTENTATS - Après les attentats, le laborieux retour à une vie normale. Le pays sous le choc tente de se relever après les événements dramatiques du 13 novembre. Reprise économique, sommet sur le climat et élections régionales qui approchent à grands pas : le choc du 13 novembre pèse sur les trois défis et rendez-vous de la fin d'année. Le pays qui enterre ses morts peine à se relever.

 

 

 

13 240 appels ont été passés au numéro de téléphone "197 alerte attentat", mis en place depuis le 13 novembre pour recevoir des renseignements, notamment des appels à témoins. Mis en service le soir même des attentats à 23 h 30, le 197 est accessible gratuitement par téléphone fixe ou portable.

 

 

 

"Il reviendra au Royaume-Uni de savoir comme il peut également s'engager, mais nous, nous sommes convaincus que nous devons continuer à frapper Daech en Syrie Nous allons choisir des cibles qui feront le plus de dégâts possibles à cette armée terroriste". François Hollande Hier, à l'issue de la rencontre entre le chef de l'Etat et le Premier ministre britannique David Cameron

 

 

 

 

COP 21 : garder en vue le défi climatique - Régionales : campagne à petits pas

 

 

 

 

SONDAGE - Pour les Français, l'exécutif est à la hauteur. Comme après les attentats de janvier, les Français ont apprécié les décisions, les réactions, l'omniprésence de François Hollande après ce 13 novembre noir. Sa cote de popularité remonte de dix points dans le baromètre mensuel Odoxa pour la presse régionale et France Inter par rapport au mois d'octobre. Logiquement, tous les membres du gouvernement profitent plus ou moins de ce regain de confiance, à l'image de Manuel Valls (+ 7 points).

 

 

 

 

 

TERRORISME - Nouveaux indices sur Salah Abdeslam. "L'ennemi public numéro 1" en France et en Belgique reste introuvable. L'enquête sur les attentats de Paris se poursuit en France et en Belgique, où de nombreuses interpellations ont eu lieu hier. De nouveaux éléments ont été trouvés hier sur Salah Abdeslam, toujours en fuite.

 

 

 

 

 

TERRORISME - Radicalisation : des entreprises touchées. Les sociétés de transports seraient les plus touchées. Le phénomène toucherait de plus en plus de sociétés, même si le patronat évoque des "cas exceptionnels". Reste que le fait religieux progresse petit à petit.

 

 

 

 

TERRORISME - La France enterre ses morts. Blois, Nancy, Saint-Nazaire, Mexique... Les funérailles de plusieurs victimes ont eu lieu hier.

 

 

 

 

 

COP21- A une semaine de la conférence de Paris. Catastrophes climatiques : 600 000 morts en 20 ans. Plus de 600 000 morts au cours des 20 dernières années en raison des catastrophes climatiques : un nouveau rapport de l'ONU illustre l'urgence d'agir contre le réchauffement, à une semaine de l'ouverture de la COP21 de Paris.

 

 

 

Inondations, tempêtes, chaleur, sécheresse....

 

Depuis 1995, date de la première conférence de l'ONU sur le climat (COPI), les catastrophes provoquées par des phénomènes météorologiques comme les inondations, tempêtes, vagues de chaleur, sécheresse, "ont pris 606 000 vies", a indiqué lundi le Bureau des Nations unies pour la réduction des risques de catastrophes.

 

 

 

 

 

ARGENTINE - Le clan Kirchner battu. Mauricio Macri, le maire de Buenos Aires, et ancien président du club de football de Boca Juniors (droite) a remporté dimanche le second tour de l'élection présidentielle en Argentine. Il totalise 51,4 % des voix, contre 48,6 % à son adversaire Daniel Scioli (sur 99,2 % des suffrages), candidat de la coalition de gauche au pouvoir. Ce dernier représentait surtout le clan Kirchner. Cristina Kirchner, était à la tête du pays depuis 2007 après avoir succédé à son mari.

 

 

 

 

 

ETATS-UNIS - Décès de l'un des derniers rhinocéros blancs du Nord. Un des quatre derniers rhinocéros blancs du Nord encore vivants, sous-espèce en danger critique d'extinction, déjà éteinte à l'état sauvage, est mort dimanche au zoo de San Diego, en Californie. Nola, une femelle de 41 ans, a dû être euthanasiée. Les trois derniers animaux de cette sous-espèce, deux femelles et un mâle, subsistent dans un centre au Kenya, mais ils sont très âgés. Le dernier mâle susceptible de se reproduire est mort en 2014.

 

 

 

 

 

SOCIETE - Soins à domicile, pour une vie normale. Un sondage publié aujourd'hui met en évidence le confort apporté aux malades soignés chez eux, et leur désir de vivre loin des hôpitaux et près de leur famille et de leurs amis.

 

 

 

 

 

Lundi 23 novembre 2015

 

 

TERRORISME - Salah Abdeslam encore recherché et  nouvelle nuit d'angoisse à Bruxelles. Aucune trace de "l'ennemi public numéro 1" depuis le 14 novembre. L'Europe le chasse. Passé entre les mailles du filet lors d'un contrôle routier alors qu'il n'était pas encore recherché, le terroriste présumé, frère de l'un des kamikazes, erre toujours dans la nature.

 

 

 

10 comme le nombre de jours de fuite pour Salah Abdeslam, depuis les attentats du vendredi 13 novembre et son exfiltration vers la Belgique. Il a complètement disparu des radars le 14 novembre au matin, après un contrôle routier à Cambrai (Nord), proche de la frontière avec la Belgique.

 

 

 

"Nous souhaitons que Salah se rende pour qu'il puisse nous apporter les réponses que nous attendons, nous, sa famille mais aussi les familles des victimes. Nous préférons voir Salah en prison plutôt que dans un cimetière". Mohamed Abdeslam frère de Salah et Brahim Abdeslam, impliqués dans les attentats de Paris

 

 

 

 

 

 

LUTTE CONTRE LE TERRORISME - La France prête à frapper plus fort en Syrie et en Irak. Le porte-avion "Charles-de-Gaulle" est arrivé en Méditerranée orientale. Aujourd'hui, ses avions de combat seront en mesure de larguer leurs premières bombes sur les positions de Daech.

 

 

 

 

 

PREMIER PLAN - Opération spéciale de Moscou dans le Nord Caucase. La Russie a annoncé hier avoir tué onze combattants liés à Daech au cours d'une opération spéciale dans la région du Nord Caucase qui s'est achevée en fin de matinée. Les combattants djihadistes ont ouvert le feu sur les forces de police et ont lancé des grenades après avoir été coincés, a expliqué la commission anti-terroriste. Les islamistes du Nord Caucase se sont désormais alliés à Daech.

 

 

 

Vladimir Poutine, qui a promis de riposter à l'attentat du crash d'un avion en Egypte qui a fait 224 morts, a estimé que 5 000 à 7 000 ressortissants des anciennes républiques soviétiques de la Communauté des Etats indépendants (CEI) combattent au sein de l'organisation. Moscou a aussi intensifié ses frappes sur la Syrie où au moins 36 personnes, dont 10 enfants, ont été tuées et des dizaines blessés dans plus de 70 raids menés vendredi par des appareils russes et syriens dans la province de Deir Ezzor.

 

 

 

 

 

MALI - A Bamako, la traque continue après l'attentat. Encore sous le choc, le Mali entame aujourd'hui un deuil national de trois jours alors que dans la capitale, des mesures de sécurité ont été renforcées aux abords des grands hôtels.

 

 

 

 

 

 

TERRORISME - François Hollande en première ligne sur le front diplomatique. Entre riposte aux attentats et préparatifs de la Cop21. Cette semaine, le chef de l'Etat rencontrera successivement David Cameron, Barack Obama, Angela Merkel et Vladimir Poutine.

 

 

 

 

 

ARGENTINE - Election présidentielle. Le libéral Mauricio Macri élu. Le libéral Mauricio Macri sera le prochain président de l'Argentine, selon quatre sondages réalisés à la sortie des urnes par des chaînes de télévision lors du second tour de la présidentielle hier. Les premiers résultats officiels étaient attendus à partir de 23 h 30 hier soir. Le maire de Buenos Aires Mauricio Macri, 56 ans, a battu celui qui était le favori du scrutin avant le 1er tour de l'élection, Daniel Scioli, candidat de la coalition gouvernementale au pouvoir. La présidente de gauche Cristina Kirchner, à la tête de la 3e économie , les déld'Amérique latine depuis 2007 après avoir succédé à son mari, ne pouvait briguer un 3e mandat consécutif, selon la constitution. Aussitôt après l'annonce des résultats des enquêtes sorties des urnes, les militants du maire de Buenos Aires réunis au quartier général de la coalition Cambiemos (Changeons, ndlr) de M. Macri, ont exulté et commencé à célébrer la victoire.

 

 

 

 

 

ECONOMIE - Bercy épingle les mauvais payeurs. Emmanuel Macron va présenter ses solutions ce matin. Cinq grandes entreprises françaises : Numéricable, SFR, Airbus Helicopters, Paul Prédault et Comasud ont écopé d'une amende pour des retards des paiements. Depuis 2009, les délais de paiements des fournisseurs ne peuvent pas dépasser 60 jours à compter de la date de facture ou 45 jours fin de mois.

 

 

 

 


23/11/2015
0 Poster un commentaire

semaine du 16 au 22 novembre 2015 - La Tribune - le Progrès

 

 

 

Le_journal_d_40486.gif

 

 

 

 

j_scol_im_5.jpg

 

 

 

Dimanche 22 novembre 2015

 

 

ATTENTATS - La ville de Bruxelles sur le pied de guerre face au terrorisme. Toute la région de la capitale Belge a été placée en état d'alerte maximale. Un risque d'attentat par des individus avec armes et explosifs, à plusieurs endroits de la capitale : Bruxelles sous haute tension craint le même scénario de terreur qu'en France. D'autant que Salah Abdeslam, qui aurait sévi à Paris, serait sur son territoire.

 

 

 

160 condamnations pour faits de terrorisme sont intervenues ces derniers mois, selon le Premier ministre belge, Charles Michel. La Belgique a inscrit 200 millions d'euros dans son budget 2015 pour la sécurité, avec notamment le recrutement des nouveaux effectifs consacrés à la sûreté de l'Etat.

 

 

 

"Nous devons combattre Daech avec une totale détermination. Ce groupe terroriste contrôle un territoire et dispose d'une administration et de financements. Nous ne devons pas seulement stopper son expansion. Nous devons l'éradiquer. Et là aussi, nous prenons ici aussi nos responsabilités". Charles Michel Premier ministre belge

 

 

 

 

 

 

INTERNATIONAL - L'état d'urgence maintenu à Bamako. Trois jours de deuil national au Mali à partir de demain. Le bilan définitif fait état de 21 morts, dont treize étrangers et deux terroristes. Trois suspects sont toujours recherchés.

 

 

 

 

Le Borgne derrière l'attentat ?

 

Plusieurs fois donné pour mort, Mokhtar Belmokhtar est "sans doute à l'origine" de l'attaque du Radisson, selon le ministre français de la Défense. Comme il était en mars, déjà à Bamako, de l'attentat contre le bar la Terrasse, lui aussi fréquenté par des étrangers. Et en janvier 2013 de l'attaque du complexe gazier d'In Amenas en Algérie.

 

 

Après l'Afghanistan, Belmokhtar, dit "le Borgne" depuis qu'il a perdu un oeil dans ce pays en 1991, est revenu en Algérie combattre avec les fondamentalistes du GIA (groupe islamique armé). Il serait entré en contact avec Al-Qaïda dès 1994 ou 1995. Il n'a cessé depuis de tenter de rassembler des groupes djihadistes sous l'égide d'Al-Qaïda, de l'Algérie au Tchad. La dernière fusion a donné naissance en août 2013 à Al-Mourabitoune (les Almoravides, qui ont régné au XIIe siècle sur l'Afrique du Nord au Sud de l'Espagne).

 

 

 

Selon la plupart des experts, cette volonté d'expansion explique le caractère spectaculaire de l'attaque contre le Radisson : il s'agissait de frapper les esprits et d'affirmer sa capacité d'action, au moment où Daech paraît prendre le dessus dans la "compétition" entre forces djihadistes. F.B.

 

 

 

 

 

 

CAMEROUN - Le Cameroun de nouveau touché. Cinq civils ont été tués hier par un attentat-suicide perpétré par quatre jeunes femmes kamikazes. Les terroristes se sont fait exploser dans les environs de Fotokol, dans l'Etrême-Nord du Cameroun, en proie aux exactions des islamistes nigérians de Boko Haram. Plus de 100 personnes ont péri dans une vingtaine d'attentats attribué aux islamistes nigérians depuis le mois de juillet. En août 2014, le Cameroun a engagé une guerre pour fragiliser ce réseau, sans pouvoir le démanteler.

 

 

 

 

 

SYRIE - Frappes russes intenses en Syrie. La Russie a bombardé intensément par air et par mer des fiefs du groupe Etat islamique (EI) dans l'est de la Syrie, faisant des dizaines de morts. C'est la deuxième fois que des missiles de croisière tirés depuis la mer Caspienne sont utilisés par la Russie, dont l'intervention militaire en Syrie a débuté le 30 septembre. Allié du régime syrien, Moscou a intensifié ses bombardements contre l'EI après l'attentat à l'origine du crash d'un avion russe en Egypte, revendiqué par cette organisation extrémiste.

 

 

 

 

 

ATTENTATS - A Paris, l'enquête progresse. Un Belgo-marocain a été arrêté en Turquie. Pas d'avancée significative dans l'enquête hier, hormis l'arrestation d'un homme en Turquie. Le logeur de Saint-Denis est toujours en garde à vue.

 

 

 

 

 

SOLIDARITE - Cadeau russe. La Russie va envoyer un chiot berger allemand à Paris en signe de solidarité après la mort de Diesel, la chienne d'assaut des policiers d'élite du Raid, dans l'opération antiterroriste lancée à Saint-Denis, près de Paris, le 18 novembre. Agé de deux mois, Dobrynya vit pour l'instant dans un centre pour chiens policiers dans la région de Moscou.

 

 

 

 

 

SONDAGE - La majorité des Français approuve les mesures. La prolongation de l'état d'urgence est approuvée par 91 % des personnes interrogées, le rétablissement des contrôles aux frontières par 94 % et la "déchéance de la nationalité pour les citoyens français en cas d'atteinte aux intérêts fondamentaux de la nation ou d'acte terroriste" atteint 95 % d'avis favorable, selon un sondage Ifop pour dimanche Ouest-France.

 

 

 

 

 

PREMIER PLAN - Les cambriolages en baisse. C'est probablement le seul effet positif des attentats de Paris : le nombre d'actes délictueux est en chute libre depuis le 13 novembre. Durant cette semaine, très peu d'incidents ont été signalés en banlieues et le nombre de cambriolages a fortement baissé à Paris et dans sa couronne. La présence accrue des forces de l'ordre - police, gendarmerie, militaires - dans les rues et sur les principaux sites stratégiques d'Ile-de-France n'y est pas rien. Tout comme "l'effet de sidération" qui avait déjà été constaté après les attentats de janvier mais qui s'estompe généralement sous dix jours.

 

 

 

 

 

TRAUMATISME - Stressé, Paris a du mal à dormir. Impact des événements sur le quotidien et la santé des Français. Hausse de la demande de somnifères ou du nombre de passages aux urgences pour stress : la santé des Franciliens est chamboulée par les attentats. Tous les Franciliens ont été touchés par les attentats. Et même ceux qui ne connaissaient aucune victime ont été marqués. Pour certains d'entre eux, cela a un impact sur leur santé.

 

 

 

 

 

SECOURS - Les dons, la bouée du sauvetage en mer. Face à la baisse des subventions publiques. La Société nationale de sauvetage en mer, qui a décidé de renouveler sa flotte pour mieux répondre à l'évolution du sauvetage, lance un appel aux dons en direction des plaisanciers.

 

 

 

 

 

 

LUMINEUX ! - Un pulsar qui pulse. C'est le premier pulsar gamma extragalactique observé. Il est situé à 163 000 années-lumière, dans le Grand Nuage de Magellan, ce qui en fait le plus lointain objet de ce type connu. Cette étoile à neutrons, qui tourne sur elle-même en 50 millièmes de seconde, est le vestige d'une étoile massive ayant explosé il y a un millier d'années. C'est donc un pulsar très jeune. Sa détection est le fruit d'une collaboration internationale. Des chercheurs de Toulouse et d'Orléans ont travaillé avec la NASA. La découverte a fait l'objet d'un article dans la revue Science le 13 novembre.

 

 

 

 

 

 

Samedi 21 novembre 2015

 

 

ISLAMISME - Bamako à son tour visée par les terroristes islamistes. Au moins 27 morts dans une prise d'otages dans la capitale du Mali. Le bilan aurait pu être encore plus dramatique : l'hôtel Radisson de Bamako abritait 170 personnes au moment de l'attaque. On dénombre au moins 27 tués. Aucun Français ne figure parmi les victimes.

 

 

 

14 nationalités étaient représentées au sein de l'hôtel Radisson de Bamako, de quoi démultiplier l'impact de l'attaque : 7 Algériens, 4 Allemands, 4 Belges, 1 Canadien, 7 Chinois, 2 Ivoiriens, 2 Espagnols, 6 Américains, 15 Français, 20 Indiens, 2 Marocains, 1 Russe, 1 Sénégalais, 7 Turcs...

 

 

 

"Les attentats de Paris ont sidéré la majeure partie de la population. Mais j'ai vu aussi quelques personnes qui applaudissaient, qui disaient que c'était bien fait pour la France, pour son arrogance. L'intervention étrangère, qui est aussi celle de l'ONU, est utilisée à des fins idéologiques par certains imams malintentionnés". Ramata Diaouré directrice de la rédaction du bi-hedomadaire malien "22 septembre" (suite de l'article dans la rubrique "HISTOIRE", sous-rubriques "Terrorisme" et "Mali" du blog)

 

 

 

 

 

CHINE - Terrorisme : 28 suspects tués par la police. La police chinoise a tué 28 membres d'un groupe terroriste au Xinjiang, région principalement peuplée de musulmans turcophones, régulièrement secouée par des troubles. C'est l'épilogue d'une chasse à l'homme de 56 jours, visant un groupe d'assaillants qui avait pris pour cible le 18 septembre une mine de charbon isolée. Une embuscade tendue au petit matin contre des forces de police avait ce jour-là provoqué la mort de 16 personnes, dont cinq policiers, et blessé 18 autres. Radio Free Asia, financée à Washington, avait fait état d'un bilan beaucoup plus lourd, évoquant plus de 50 morts. RFA avait par ailleurs assuré en début de semaine, citant des sources locales, que 17 suspects, dont sept femmes et enfants, avaient été tués par les forces de l'ordre.

 

 

 

 

 

TERRORISME - Enquête : des zones d'ombre persistent. Une semaine après les attentats qui ont fait 130 morts. Jour après jour, les rôles de chacun des protagonistes des attentats de Paris se dessinent, mais de nombreuses interrogations demeurent. Salah Abdeslam, lui, est toujours en fuite.

 

 

 

 

 

TERRORISME - Mourir pour la cause : comment Daech forme ses kamikazes. Les camps d'entraînement de Daech, en Syrie, exacerbe le "sacrifice de soi". Les recrues de Daech sont enrôlées dans des camps d'entraînement, en Syrie, avant d'être endoctrinés. Ils ont voulu mourir en "martyrs". Les kamikazes de Daech qui se sont fait exploser au Bataclan et au Stade de France ont choisi de se sacrifier. Daech recrute ces volontaires de la mort dans ses campas d'entraînement en Syrie. Les attentats-suicide font partie de la formation au combat des jeunes djihadistes. Les futurs kamikazes sont sélectionnés selon leur profil psychologique : l'organisation terroriste fait le tri entre ceux qui sont prêts à mourir pour la cause. "On les teste pour choisir ceux qui sont prêts à aller au bout", dit Roland Jacquard, président de l'Observatoire international du terrorisme.

 

 

 

 

 

POLITIQUE - Merkel à Paris mercredi pour parler anti-terrorisme. La chancelière allemande Angela Merkel sera en France le 25 novembre pour s'entretenir avec François Hollande que la "coopération dans la lutte contre le terrorisme après les attentats de Paris". Cette visite s'intercalera entre deux déplacements du président français, mardi à Washington pour rencontrer son homologue américain Obama et jeudi à Moscou pour discuter avec Poutine.

 

 

 

 

 

CULTURE - Baisse de 80 % des ventes de billets de concerts. Les ventes de billets de concert à Paris ont accusé depuis les attentats une chute de l'ordre de 80 % par rapport aux chiffres habituellement constatés à cette période de l'année, selon une première évacuation hier du syndicat national des producteurs. Cette évaluation hier du syndicat national des producteurs. Cette évaluation a été établie à partir des "pointages" quotidiens d'une vingtaine des plus gros producteurs de concerts de musiques actuelles, one-man-show et variétés.

 

 

 

 

 

JUSTICE - Le Conseil d'Etat valide des déchéances de nationalité. Le Conseil d'Etat a rejeté les demandes de suspension de décrets de déchéance de la nationalité française déposées par cinq hommes condamnés pour des actes de terrorisme. Ils avaient été condamnés pour des actes de terrorisme. Ils avaient été condamnés en 2007 à des peines de 6 à 8 ans de prison pour leur participation à une association de malfaiteurs, notamment pour leurs liens avec des membres d'un groupe djihadiste responsable des attentats de Casablanca.

 

 

 

 

 

CEREMONIE - Aux Invalides, un hommage imposant. Les familles de victimes sont conviées à la célébration vendredi prochain. Deux semaines après les tueries, François Hollande présidera vendredi prochain une cérémonie d'hommage national dans la cour des Invalides à Paris.

 

 

 

 

 

ATTENTATS - A Paris, le XIe arrondissement recherche sa "fraîcheur" perdue. Malgré les appels à surmonter la peur, les terrasses du XIe arrondissement de Paris n'ont pas encore retrouvé leur fréquentation.

 

 

 

"C'est le passage à l'âge adulte"

 

Devant le Bataclan, de nombreuses bouteilles de vin et des verres. Symboles de ce que les djihadistes abhorrent. Larry, 30 ans, habitant du quartier, fait partie de ceux qui refusent de changer leurs habitudes : "On est tous heurtés, mais il faut voir le positif. Il faut retrouver notre naïveté, notre fraîcheur". Il ajoute, déterminé : "J'ai vécu en Israël, je suis juif. Je sais ce qu'est le terrorisme, j'ai vu à quoi ressemble une société traumatisée. Il faut agir, dépasser le deuil et les communautarismes". Près de lui, Marie-Anne, une quinquagénaire venue de banlieue pour déposer un bouquet, acquiesce : "il n'est pas question d'avoir peur. On était dans l'étourdissement, il faut peut-être revoir nos priorités. C'est le passage à l'âge adulte".

 

 

 

 

 

PROCHE-ORIENT - Isrël : le cycle de violences continu. Trois Israéliens, un Américain et un Palestinien ont été tués jeudi dans deux attentats anti-israéliens commis par des Palestiniens à Tel-Aviv, en Israël, et en Cisjordanie. Les deux auteurs des attaques ont été arrêtés. Hier, Israéliens et Palestiniens ont enterré leurs morts après cette journée particulièrement meurtrière. La vague de violences, qui déjoue les schémas sécuritaires israéliens, s'installe de plus en plus dans la durée. Depuis le 1er octobre, les attentats anti-israéliens et les différents heurts ont fait 130 morts.

 

 

 

 

 

Vendredi 20 novembre 2015

 

 

L'ENQUETE - L'organisateur des attentats est mort mais la traque continue. Abelhamid Abaaoud est mort pendant l'assaut mené par le raid et la BRI dans un appartement de Saint-Denis, mercredi matin. La mort à Saint-Denis mercredi d'Abdelhamid Abaaoud lors de l'assaut élimine l'"inspirateur" des attentats de Paris mais de nombreuses questions restent en suspens. Salah Abdeslam, lui, est toujours en fuite.

 

 

 

28 millions de téléspectateurs se sont massés devant la télé, mercredi matin, attirés par les éditions spéciales des chaînes qui suivaient en direct l'assaut à Saint-Denis C'est trois millions de téléspectateurs de plus que d'habitude. Un pic de 15,5 millions a été enregistré à 12 h 59, juste avant les journaux télévisés.

 

 

 

"Chacun doit comprendre qu'il est urgent que l'Europe se reprenne, s'organise et de défende contre la menace terroriste. La coopération dans la lutte antiterroriste est cruciale". Bernard Cazneuve ministre de l'Intérieur

 

 

 

L'un des deux hommes les plus recherchés d'Europe est mort aux portes de Paris, mercredi, le corps criblé d'impacts de balles.

 

 

 

 

 

 

POLITIQUE - Les mesures pour protéger la France. Majorité écrasante pour la prolongation de l'Etat d'urgence à l'Assemblée. Etat d'urgence prolongé et renforcé, plus de moyens pour les forces de l'ordre, probable modification de la constitution : la réponse d'une "France forte" contre Daech.

 

 

 

"Nous somme en guerre ! Pas une guerre à laquelle l'histoire nous a habitués Non, une guerre nouvelle - extérieure et intérieure - où la terreur est le premier but et la première arme" : le discours du Premier ministre Manuel Valls, trois jours après le Congrès de Versailles, reste imprégné de gravité Pour lui il s'agit de donner la réponse "d'une France forte" à ceux qui veulent "semer le chaos".

 

 

 

 

 

 

TERRORISME - Attaques chimiques : le risque est modéré mais envisagé. La probabilité reste faible, selon les experts. Une attaque au gaz sarin comme dans le métro de Tokyo en 1995 est-elle possible en France ? Les experts restent septiques Mais un exercice a eu lieu la semaine dernière en préparation de l'Euro 2016 de football et des dispositions ont été prises avant la Cop 21.

 

 

 

 

 

 

RELIGION - "Faire preuve de discernement avant de fermer un lieu de culte". Anouar Kbibech, président du Conseil français du culte musulman. Lors de la prière du vendredi, un prêche contre le "terrorisme" sera prononcé dans les quelque 2 500 mosquées et salles de prière de France.

 

 

 

"A nous musulmans de nous bouger" un blogueur de Vénissieux fait le buzz. "Allons traquer ces imposteurs, ce ne sont pas les autorités qui vont faire le ménage, c'est n'est pas la DGSI, ni le renseignement, c'est à nous musulmans qui prônons les valeurs de la République de traquer ces fils de p..." Bassem Braiki, alias Chronic 2 Bass, pousse un coup de gueule dans sa vidéo (qui a atteint près de 5 millions de vues en une journée).

 

 

 

 

 

 

LA RIPOSTE MILITAIRE - Français et Russes, à chacun ses cibles. Les opérations militaires, de plus en plus coordonnées, s'intensifient. Pendant que les discussions sur l'avenir politique de la Syrie pataugent, généraux français et russes préparent ensemble les opérations contre Daech. Une action militaire coordonnée mais chacun avec sa méthode.

 

 

 

 

Les frappes aériennes visent trois cibles :

 

 

  • Les camps d'entraînement et bases logistiques présumées

 

  • Les Russes détruisent toutes les pistes des territoires contrôlés par Daech pour isoler les postes avancés de leur base arrière et permettre ainsi aux troupes du régime de Damas d'avancer

 

  • Troisième cible : les raffineries et réserves pétrolières contrôlées par Daech

 

 

 

 

Daech frappe ailleurs

 

 

  • Tunisie : un jeune berger décapité

 

  • Nigéria : attaque kamikaze, 15 morts

 

  • Pakisan : le souvenir de 2014 en mémoire

 

 

 

 

 

 

ACCIDENT - Déraillement du TGV en Alsace : un freinage trop tardif. La rame d'essai qui a déraillé samedi dernier au nord de Strasbourg, roulait à 265 km/h au lieu de 176 km/h. Guillaume Pepy annonce une série de mesures, dont des sanctions individuelles.

 

 

 

 

 

 

Jeudi 19 novembre 2015

 

 

SAINT-DENIS - Assaut à Saint-Denis : un nouvel attentat a sans doute été évité. Deux ou trois terroristes sont morts et huit suspects ont été interpellés. L'opération de la police lancée hier matin visait une planque où les enquêteurs pensent avoir localisé Abdelhamid Abaaoud, le cerveau des attentats de vendredi. On ne sait pas encore s'il s'y trouvait et s'il faisait partie des tués.

 

 

 

5 000 C'est le nombre de munitions tirées par les policiers du Raid hier matin pendant près d'une heure à Saint-Denis. Le procureur de la République de Paris a souligné que l'assaut avait été d'une "extrême difficulté".

 

 

 

"Oui, nous avons un ennemi, et il faut le nommer c'est l'islamisme radical. Et un des éléments de l'islamisme radical, c'est le salafisme [...] Dans nos quartiers, il y a des dizaines, des centaines, peut-être des milliers de jeunes qui sont attirés par le djihadisme". Manuel Valls Premier ministre

 

 

 

L'assaut donné hier au petit matin dans un appartement du centre-ville de Saint-Denis, en banlieue parisienne, a probablement permis d'éviter un nouvel attentat. La police a mis hors d'état de nuire une équipe de terroristes qui préparaient peut-être de nouvelles actions sanglantes, cinq jours après les terribles attentats qui ont fait au moins 129 morts à Paris et aux abords du stade de France.

 

 

 

 

 

 

L'ENQUETE - La Belgique accusée peine à se justifier. Le pays est mis en cause pour avoir laissé une cellule djihadiste fomenter les attentats. La Belgique se défend d'avoir fait preuve de laxisme. Mais, du manque d'enquêteurs arabophones à l'éparpillement des centres de décision, le royaume n'est pas irréprochable.

 

 

 

 

 

 

ENQUETE - A Lyon, les experts font parler les indices. A Ecully les spécialistes de la sous-direction de la police technique et scientifique se relaient 24/24 pour faire parler les centaines d'indices - dont les armes utilisées par les terroristes - recueillis par les policiers de l'identité judiciaire sur la scène des attentats et lors de perquisitions.

 

 

 

 

 

 

POLITIQUE - La droite divisée face à François Hollande. Nicolas Sarkozy attaque François Hollande et le gouvernement. Depuis les tueries de vendredi, les régionales sont sorties encore un peu plus de l'esprit des électeurs. Mais elles restent omniprésentes dans la tête des politiques, et tout particulièrement du chef de l'opposition, Nicolas Sarkozy.

 

 

 

 

 

 

ETAT D'URGENCE - L'Assemblée vote aujourd'hui (et le Sénat demain) la prolongation de l'état d'urgence pour trois mois, ce qui inquiète certaines associations. Le texte soumis au Parlement prévoit notamment un élargissement des assignations à résidence et des perquisitions administratives ainsi que la dissolution de groupes radicaux. Le prolongation de l'état d'urgence devrait être adoptée sans problème, à une très large majorité des députés et des sénateurs.

 

 

 

 

 

 

DANS LES RUES DE LA CAPITALE - A Paris, la tension et la fébrilité. Magasins, cafés, restaurants et métros désertés. En dehors de leur travail, les Parisiens évitent toutes sorties. Ils vivent au rythme des fausses alertes et du son des sirènes. Après les événements d'hier, la peur d'un nouvel attentat est dans tous les esprits. Fausse alerte à la bombe aux grands magasins, colis suspects dans le métro, stations fermées à la demande de la police, la tension est encore montée d'un cran hier à Paris. Réveillés dès l'aube par les sirènes des véhicules de police partant pour l'assaut de Saint-Denis, les habitants du nord de la capitale ont rejoint leur travail encore moins sereins que les jours d'avant.

 

 

 

 

 

 

Mercredi 18 novembre 2015

 

 

LES VICTIMES - Des noms, des visages... ils sont les innocents de Paris. Ils étaient étudiants, banquier, garagiste, bibliothécaire ou serveur. Ils venaient de la région parisienne mais pour beaucoup étaient originaires de nos provinces et pour 22 d'entre eux de pays étrangers. C'est toute la jeunesse française qui aurait pu en cette soirée du vendredi 13 s'attabler aux terrasses des cafés ou prendre un billet pour le concert de rock au Bataclan. Pour la plupart, ils étaient nés dans les années 1980 ou 1990.  129 morts selon le dernier bilan : nous leur rendons hommages dans cette page.

 

 

 

117 morts ont été identifiés sur les 129, tandis que 221 blessés sont toujours hospitalisés depuis vendredi, soir des terribles attaques. Français, Belges, Roumains ou Mexicain, la plupart des victimes sont âgées d'une vingtaine ou d'une trentaine d'années.

 

 

 

"En nous ciblant, les djihadistes ont tenté de briser notre rêve. Ils ont essayé de tuer une sorte de liberté de penser, de créer, d'écouter de la musique, de vivre... Un mode de vie, des valeurs". Eglantine habituée des cafés de la rue Bichat à Paris où les terroristes ont frappé.

 

 

 

 

 

L'EVENEMENT - L'enquête avance, la traque s'étend. Cinq jours après les attentats de Paris qui ont fait 129 victimes. De nouveaux indices en région parisienne, des arrestations en Belgique, en Allemagne. C'est à l'échelle européenne que se déroule l'enquête. Une vidéo accréditerait l'existence d'un neuvième assaillant.

 

 

 

 

 

ENQUETE - Des zones d'ombre subsistent. De nombreuses questions encore non élucidées. Cinq jours après les attentats, on ne connaît toujours pas le nombre exact de terroristes, ni où se trouve l'artificier. L'identité véritable du terroriste qui s'est fait enregistrer avec des migrants en Grèce reste également floue.

 

 

 

 

 

POLITIQUE - L'unité nationale vole en éclats. La concorde constatée au congrès de Versailles lundi n'a pas tenu. En plein deuil national, les députés se sont invectivés comme si de rien n'était. Tous devraient néanmoins voter jeudi la poursuite de l'état d'urgence.

 

 

 

 

 

LA RIPOSTE - Paris-Moscou-Washington contre Daech. François Hollande ira la semaine prochaine à la Maison Blanche puis au Kremlin. Vladimir Poutine a répondu favorablement à François Hollande qui souhaitait lundi une "grande coalition". Il bombarde massivement Raqqa et demande à l'armée russe de collaborer "en alliée" avec le Charles-de-Gaulle.

 

 

 

 

 

LES JOURS D'APRES - Pour les rescapés, le plus dur commence. Comment reprendre le quotidien après le choc. Continuer à vivre, malgré l'horreur, malgré la douleur. Pour les rescapés des attentats du 13 novembre, le quotidien ne sera plus jamais le même.

 

 

 

 

 

PREMIER PLAN - Crash/Sinaï : Moscou admet un "attentat". La Russie a massivement bombardé les positions de l'Etat islamique en Syrie, après avoir annoncé que le crash de son avion de ligne, le 31 octobre, dans le Sinaï égyptien (224 morts), était bien dû à un "attentat". Poutine a juré de "trouver et de punir" les responsables de cet attentat, revendiqué par l'EI. Les services secrets russes ont promis une récompense de 50 millions de dollars à toute personne les aidant à "identifier les terroristes".

 

 

 

 

 

 

RHONE - Perquisitions, assignations et pression dans les milieux radicaux. La riposte policière a recommencé la nuit dernière. Cinq opérations ont eu lieu à Lyon, Vénissieux, Villefranche et Brignais. Pour cette deuxième vague, les services de police ont visé deux individus affiliés à la mouvance islamiste radicale.

 

 

 

 

 

 

Mardi 17 novembre 2015

 

 

L'ENQUETE  - Des kamikazes français et passés par la Belgique et la Syrie. Les sept auteurs des attentats, leur complice et le commanditaire identifiés. Si cinq kamikazes ont été identifiés, et certains de leurs proches en garde à vue, Salah Abdeslam est toujours en fuite. La piste du commanditaire belge lié à l'Etat islamique, elle, se précise.

 

 

 

19 C'est le nombre de nationalités représentées parmi les victimes des attaques de Paris et de Saint-Denis, vendredi soir. Dont au moins un Britannique, deux Espagnols, un Roumain, deux Portugais, deux Belges, une Mexicaine, une Mexico-américaine, un Marocain, un Algérien, une Italienne et un Chilien.

 

 

 

"Je pense que ce n'est pas la seule opération que le groupe Etat islamique a en préparation, [...] Je ne considère certainement pas ces attaques comme un événement isolé". John Brennan Le directeur de la CIA, agence américaine du renseignement

 

 

 

 

 

LA SECURITE - Un déploiement de force sur le territoire. 104 personnes assignées à résidence et 168 perquisitions administratives. L'état d'urgence décrété vendredi donne les coudées franches au ministère de l'Intérieur pour lancer des perquisitions et des assignations à résidence dans les milieux islamistes radicalisés.

 

 

 

La France hausse le ton face aux islamistes radicalisés qui pourraient constituer une menace pour la sécurité du pays. Dans la nuit de dimanche à lundi, les force de l'ordre ont mené 168 perquisitions administratives dans lien direct avec les attentats de vendredi. Ces opérations policières dans 19 départements hors du cadre judiciaire ont été rendues possible grâce à l'état d'urgence décrété depuis vendredi soir. Elles ont conduit à 23 interpellations et à la saisie de 31 armes, dont au moins une Kalachnikov.

 

 

 

L'état d'urgence a permis également d'assigner à résidence 104 personnes surveillées par les renseignement intérieur, dont "l'activité est dangereuse pour la sécurité et l'ordre publics". Certaines sont suspectées de trafic d'armes et de soutien à la mouvance islamiste radicale. Le Premier ministre Manuel Valls a prévenu les Français qu'ils allaient "vivre longtemps" avec la menace terroriste et qu'ils doivent se préparer à des nouvelles attaques. Un renforcement des mesures de sécurité a été annoncé dans les transports en commun. Dès hier, 300 policiers et gendarmes supplémentaires ont été déployés dans le métro et le RER parisiens, empruntés par sept millions de personnes chaque jour.

 

 

 

 

 

 

LA SECURITE - Pour contrer les djihadistes, cibler les foyers de radicalisation. Vers la fermeture de mosquées radicales ? Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve et le Premier ministre Manuel Valls ont annoncé avoir "engagé des démarches en vue de la dissolution des mosquées dans lesquelles des acteurs profèrent la haine".

 

 

 

En France, il existe environ 90 mosquées salafistes, branche très rigoriste de l'islam, selon Bernard Godard, ancien chargé de mission au ministère de l'Intérieur spécialisé dans les liens avec l'islam. Mais, selon lui, le danger n'est pas forcément là. "Les djihadistes sont les pires ennemis des salafistes quiétistes" dont la doctrine est ultra-rigoriste mais qui refusent toute action dans le monde.

 

 

 

En revanche, dans les mosquées qui ne sont pas forcément bien gérées peuvent se développer des discours extrémistes et violents pas assez sanctionnés par l'association responsable de la mosquée. "C'est la nouveauté des propos du ministre de l'Intérieur et du Premier ministre. Jusqu'à présent, on éloignait l'imam qui tenait des propos radicaux. Cette fois, on prend conscience de la nécessité de remonter la chaîne de responsabilité", analyse l'auteur de la Question musulmane en France (Fayard).

 

 

 

 

 

POLITIQUE - Le pacte de sécurité du président. Le chef de l'Etat acclamé par le Parlement réuni en congrès à Versailles. "Le terrorisme ne détruira pas la République française car c'est la République qui le détruira" : François Hollande a fait un discours rassembleur devant députés et sénateurs et fait de nombreuses annonces.

 

 

 

"La France est en guerre" : en commençant par ces mots. François Hollande a augmenté d'un cran la tension qui régnait déjà dans la salle du congrès du Château de Versailles, où le Parlement était réuni hier dans la globalité.

 

 

 

Les trois principales annonces

 

 

 

Une garde nationale "encadrée et disponible"

 

La France devrait se doter d'une garde nationale "encadrée et disponible", formée de réservistes militaires.

 

 

 

Déchéance de nationalité et contrôles aux frontières

 

Le président français demande la "mise en place de contrôles coordonnés et systématiques aux frontières" de l'Union européenne. En matière de nationalité, il a annoncé hier vouloir étendre la déchéance aux binationaux même s'ils sont "nés Français". L'idée est de pouvoir déchoir de sa nationalité française un individu condamné pour une atteinte aux intérêts fondamentaux de la Nation ou un acte de terrorisme.

 

 

 

 

Plus de poids à l'état d'urgence dans la Constitution

 

Hollande estime que la Constitution ne répond plus aux besoins du pays "en état d'urgence", statut qu'il souhaite conforter dans la Constitution pour permettre aux pouvoirs publics d'agir contre le terrorisme de guerre. "Cette guerre d'un autre type face à un adversaire nouveau appelle un régime constitutionnel permettant de gérer l'état de crise", a-t-il estimé en rappelant qu'il n'était pas question de donner plus de pouvoirs à l'armée. Le Parlement sera saisi dès demain d'un projet de loi "prolongeant l'état d'urgence pour trois mois" et sera amené prochainement à réviser la Constitution. Fabrice Veysseyre-Redon

 

 

 

 

LA RIPOSTE - Le Charles-de-Gaulle prêt à appareiller. Le porte-avion prendra la mer ce jeudi. Le porte-avions appareillera jeudi pour aller attaquer l'Etat islamique. Quelques heures avant les attentats parisiens, nous étions à bord, pour les derniers préparatifs.

 

 

 

 

 

LE SURSAUT - Paris debout, Paris résiste. La tour Eiffel tricolore illustrait la volonté de ne pas céder. Tous au bistrot, tous en terrasse, et que vive la musique ! Les appels se multiplient dans la France en deuil pour ne pas se laisser vaincre par la crainte de nouvelles attaques terroristes. Le pays hier s'est tu. La France silencieuse a rendu à midi un hommage aux victimes des attentats de Paris. Une longue minute de silence.

 

 

 

 

 

LA RIPOSTE - Frappes aériennes : Paris accélère. Sur le terrain militaire du Proche-Orient, les bombardements se multiplient. Le bombardement massif à Raqqa, dans la nuit de dimanche à lundi, marque l'intensification des raids de l'aviation française. François Hollande annonce qu'il n'y aura "ni répit, ni trêve".

 

 

 

Rapprochement avec Poutine

 

Le président a indiqué qu'il allait rencontrer les présidents Obama et Poutine pour "unir nos forces" et mettre sur pied une "grande coalition pour détruire l'Etat islamique". Or, Poutine, encore tout récemment critiqué par Paris à cause de ses frappes en Syrie, est un soutien d'al-Assad. Pour la France il s'agit désormais, sans trop se déjuger, de recentrer son combat.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

lundi 16 novembre 2015

 

 

L'ENQUETE SUR LES ATTENTATS DE PARIS - De hauts responsables de Daech derrière les attentats ?  La piste franco-belge est privilégiée, un homme recherché, plusieurs arrestations. Deux frères impliqués dans l'attentat, dont un en fuite. Trois kamikazes identifiés Des connections avec la Belgique. Des Kalachinikov retrouvées dans une voiture. L'enquête sur les attentats qui ont fait 129 morts à Paris progresse à grands pas. (suite de l'article dans la rubrique "Histoire", sous-rubrique "Terrorisme" du blog)

 

 

 

 

 

TOURISME - Paris au ralenti, prêt à redémarrer. La plupart des monuments fermés mais les touristes refusent de céder à la peur. Déçus de ne pas pouvoir visiter le musée du Louvre ou de la Tour Eiffel, les touristes en vacances à Paris se déclarent solidaires de l'épreuve que traversent les Français. Ils se rabattent sur les sites qui restent ouverts comme le Sacré-Coeur.

 

 

 

 

EDUCATION - Comment en parler à l'école ? Les établissements scolaires seront ouverts ce lundi en Ile-de-France et sur tout le territoire. Au collège et au lycée, les enseignants d'histoire-géographie sont en première ligne. Ils se montrent plus sereins qu'en janvier pour parler des attentats à leurs élèves.

 

 

 

 

 

DISPARITIONS - Ils s'appelaient Matthias, Caroline... 103 corps ont été identifiés. Au moins 129 personnes sont décédées vendredi soir, et près de 100 autres ont été grièvement blessés. Les premiers noms des victimes se font connaître. Beaucoup sont très jeunes.

 

 

 

 

 

SOUTIEN PSYCHOLOGIQUE - Ils sont sans nouvelles de leurs proches. De 20 à 30 corps restent à identifier. Les familles et les amis sont reçus à l'école militaire. Une liste de morts et des blessés est mise à disposition des proches et des familles à l'Ecole militaire. Ce centre d'accueil doté d'une cellule de soutien psychologique reçoit notamment les personnes qui restent sans nouvelles d'un ou plusieurs proches. De 20 à 30 corps restent à identifier. Des amis très inquiets témoignent.

 

 

 

 

 

POLITIQUE - "Union" à plusieurs voix au Congrès. Le président de la République devant les parlementaires. "Charlie" est bien oublié, l'union nationale proposée par le pouvoir est battue en brèche par l'opposition, qui a obtenu de pouvoir répondre au président, cet après-midi au Congrès.

 

 

 

 

 

DIPLOMATIE - Soupçon d'espoir pour la Syrie. Le G20 réuni hier et aujourd'hui à Antalya, en Turquie. Les présidents russe et américain ont amorcé hier un dégel de leur relations, ouvrant une perspective d'accord sur la guerre en Syrie, en désignant l'EI comme ennemi commun.

 

 

 

C'est par une minute de silence que les dirigeants des 20 plus grandes puissances mondiales ont commencé hier leurs travaux, dans la station balnéaire turque d'Antalya. Une minute en mémoire des victimes des attentats de Paris, bien sûr. Mais aussi de ceux d'Ankara, qui avaient causé plus de 100 morts le 10 octobre, et avaient été attribués à Daech.

 

 

 

Ce G20 a également été précédé par un aparté surprise d'une demi-heure, entre Barack Obama et Vladimir Poutine. Les présidents américain et russe, qui depuis des mois étalent leurs divergences sur la Syrie, sont tombés d'accord pour soutenir un processus de transition politique dans le pays. Elaboré samedi lors d'un sommet à Vienne, ce processus prévoit des "négociations sous l'égide de l'ONU entre l'opposition syrienne et le régime, et un cessez-le-feu", selon un responsable américain. Un gouvernement de transition serait formé dans les six mois, et des élections organisées d'ici à dix-huit mois. Nombre d'obstacles restent à franchir, notamment le sort à réserver au président syrien Bachar al-Assad.

 

 

 

 


16/11/2015
0 Poster un commentaire

semaine du 9 au 14 novembre 2015 - La Tribune - le Progrès

 

 

le_journal_d_37682.gif

 

 

 

 

jeudi-11-aout-2011-journaux-ont-ecrit-L-LAGmRk.jpeg

 

 

 

 

Dimanche 15 novembre 2015

 

TERRORISME - Les Français en deuil, les Français sous le choc, les Français en guerre. Les attentats de vendredi ont fait au moins 129 morts, 352 blessés. Ces attaques sont "un acte de guerre" pour le président de la République. Daech a revendiqué les terrifiants attentats à la bombe et les attaques kamikazes meurtrières au Stade de France et à Paris vendredi soir impliquant sept terroristes répartis dans trois équipes. Tous étaient équipés d'armes de combat type Kalachnikov et de ceintures d'explosifs.

 

 

 

Le bilan devrait s'alourdir compte tenu du nombre important de blessés graves :  le pronostic restait très réservé pour 99 personnes sur 352 encore hospitalisées hier soir. S'ils ne sont pas parvenus à atteindre leur objectif au stade de France, les terroristes ont en revanche semé la terreur dans un quartier animé de Paris et en plusieurs endroits, notamment à la salle de concert du Bataclan. Récit d'une nuit de guerre à Paris. (suite de l'article dans la rubrique "HISTOIRE", sous-rubrique "Terrorisme" du blog)

 

 

 

 

 

POLITIQUE - L'unité nationale, pas unanime. Le monde n'est pas aussi rassemblé qu'après les attentats de janvier. Les principaux leaders politiques tiennent un discours de rassemblement autour des victimes. Mais l'unité nationale est très fragile car au sein des partis, des discours moins consensuels se font entendre. L'unité politique vacille. Dix mois après les attentats de janvier, le climat a changé. En début d'année, l'unité nationale avait duré plusieurs jours. Cette fois-ci, elle apparaît plus fragile.

 

 

 

 

 

 

DIPLOMATIE - Syrie, Daech : la double guerre. L'action de la France en Syrie en cause dans les attentats. Si heures de réunion à Vienne hier n'ont pas permis de progresser vers une solution à la guerre en Syrie, où la France s'oppose à la fois à Daech et au régime syrien. Le monde compatit et se déchire après les attentats de Paris. La compassion est générale, de Washington à Moscou, de Pékin à Téhéran. Le président américain Barack Obama a cité en français la devise républicaine, la chancelière allemande Angela Merkel a dit "pleurer avec les Français"...

 

 

 

L'assaillant au passeport syrien

 

Le président François Hollande a clairement incriminé dans les attentats "une armée terroriste, Daech", cet "Etat islamique" qui revendique un territoire en Irak et en Syrie. Un témoin dit avoir entendu un des terroristes dénoncer l'intervention française en Syrie. Un passeport syrien aurait été retrouvé sur l'un des assaillants du Bataclan...

 

 

 

La France st très impliquée en Syrie, à la fois contre Daech et le régime syrien. Dès septembre 2014, elle a apporté son "soutien aérien" à la coalition contre Daech en Irak. Mais elle a longtemps refusé d'intervenir contre Daech en Syrie, de peur d'aider indirectement le dictateur syrien Bachar al-Assad.

 

 

 

 

Entre Daech et Assad

 

Il n'est donc guère étonnant que le plus prompt à entrer dans le registre polémique ait été le président syrien. Il a dénoncé les "politiques erronées adoptées par les pays occidentaux, notamment la France dans la région", qui auraient "contribué à l'expansion du terrorisme". Le message de Bachar al-Assad est clair : puisque Daech est votre ennemi, et combien mortel, alors je suis votre allié... Et cela résume l'inconfort de la position de la France, à la fois frappée par Daech à cause de son action en Syrie, et stigmatisée par le président syrien pour son exigence de le voir quitter le pouvoir.

 

 

 

 

Six heures à Vienne

 

Cette question de l'avenir politique de la Syrie a d'ailleurs provoqué hier à Vienne une nouvelle réunion, entre les Etats-Unis, avec leurs alliés arabes et européens (Laurent Fabius pour la France) d'une part, les soutiens du président syrien, la Russie et l'Iran d'autre part.

 

 

 

Les six heures de discussions ont accouché d'un accord sur un calendrier débouchant d'ici à dix-huit mois sur des élections dans le pays, après la formation d'un gouvernement transitoire d'ici à six mois. Mais restent en suspens le sort du président syrien, et la place à donner à ses adversaires syriens - des "terroristes" à combattre, comme Daech, ou des "opposants" à associer à la transition ?

 

 

 

 

A l'évidence, la violence des attentats de Paris va renforcer, au moins dans un premier temps, le camp de ceux considérant le président syrien comme un "moindre mal" face à Daech. Dans le monde, mais aussi en France, comme l'a montré l'intervention dans la matinée de Nicolas Sarkozy. Au risque d'une confusion plus grande encore entre guerre contre le terrorisme et guerre en Syrie. Francis Brochet

 

 

 

 

 

 

Samedi 14 novembre 2015

 

TERRORISME - Fusillades meurtrières à Paris : Hollande déclare "l'Etat d'urgence". Une fusillade au coeur de la capitale à la terrasse d'un restaurant, une autre près de la salle de concert du Bataclan ont fait plusieurs morts et des dizaines de blessés. Trois explosions ont été entendues au Stade de France avec au moins un mort. Dans la nuit, Hollande a déclaré "l'état d'urgence" et annoncé "la fermeture des frontières".

 

 

 

Soirée apocalyptique hier dans Paris où plusieurs attaques et explosions se sont produites entre 21 h 30 et 22 h 30. Au moins 19 personnes ont été tuées et davantage auraient été blessés dans ce qui ressemblaient fortement à des attentats coordonnés dans des quartiers particulièrement fréquents le vendredi soir.

 

 

 

Trois fusillades ont éclaté à trois endroits de la capitale avant 22 heures : devant la station de métro Charonne où un homme a ouvert le feu sur une terrasse de café depuis une voiture, dans un bar-restaurant du dixième arrondissement proche de la salle de spectacle Le Bataclan où deux hommes jaillis d'une voiture ont fait feu sur la foule qui assistait à un concert de rock californien qui se jouait à guichet fermé. Et enfin sur un boulevard du onzième arrondissement.

 

 

 

Les auteurs présumés dans le Xe arrondissement, au moins deux, armés de fusils d'assaut auraient tiré en rafale à plusieurs reprise dans un café proche du Bataclan (Xe arrondissement) et se seraient retranchés à l'intérieur où ils auraient pris des otages.

 

 

 

"J'étais à l'intérieur du Bataclan nous a expliqué Edouard, venu assister au concert, j'ai entendu comme des pétards, puis ai vu des verres". Les fusillades avaient repris vers 22 h 30 alors que l'établissement était cerné par des dizaines de policiers. De nombreuses ambulances convergeaient vers le boulevard Richard-Lenoir et la place de la République proche des lieux des fusillades et les forces de l'ordre commençaient à boucler le quartier. On ne savait pas si les autres fusillades avaient été commises par les mêmes auteurs. La plus grande nervosité régnait parmi les passants et les forces de l'ordre.

 

 

 

Stade de France : trois explosions, Hollande évacué

 

Dans le même temps on apprenait que trois explosions s'étaient produites aux portes D et H du stade de France pendant le match France-Allemagne. Le corps d'un homme déchiqueté gisait sur les marches de la porte D. Il pourrait s'agir du poseur de l'explosif. François Hollande - qui assistait au match de foot, a fait l'objet d'une exfiltration - avant de rejoindre le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve place Beauveau pour une réunion de crise qui ne manque pas de rappeler le dispositif mis en place lors des événements de Charlie en janvier.

 

 

 

Le bilan risquait fort de s'alourdir dans la nuit, la préfecture faisant état de 30 blessés à 23 heures. Au stade de France en revanche, il semble qu'il n'y ait pas eu de victimes parmi le public.

 

 

 

 

 

MOYEN-ORIENT - Daech riposte par l'extension de la terreur. Après les attentats au Liban revendiqués par l'Etat islamique. Défait en Irak par les Kurdes et affaibli en Syrie par les frappes Russes et l'armée du régime, l'Etat islamique essaime sa terreur à l'extérieur. Après le golfe persique, la Turquie, l'Egypte, au tour du Liban.

 

 

 

 

 

BURUNDI - L'UE évacue une partie de son personnel. L'Union européenne a décider d'"évacuer" les familles et des personnels non essentiels de sa délégation au Burundi, secoué depuis six mois par une violente crise politique. "La décision a été prise sur la base d'une nouvelle évaluation des risques liés à la situation au Burundi", a expliqué hier un responsable européen.

 

 

 

 

 

EGYPTE - Egypt Air interdite de voler vers la Russie. Les autorités russes ont interdit à la compagnie aérienne Egypt Air d'effectuer des vols vers la Russie. Cette annonce intervient une semaine après que la Russie a suspendu les vols des compagnies aériennes russes vers l'Egypte à la suite du crash de l'Airbus A321 de Metrojet dans le Sinaï.

 

 

 

 

 

SYRIE - Daech : le bourreau Dihadi John dans le viseur. Le raid américain qui a visé jeudi le bourreau britannique du groupe (EI) "Djihadi John" dans le viseur était un "acte d'auto-défense", a déclaré hier le Premier ministre britannique David Cameron, ajoutant ne pas être "encore certain" de la mort du djihadiste. D'après lui, Britanniques et Américains ont travaillé ensemble pour "débusquer" le djihadiste, qui s'est affiché sur des vidéos montrant l'exécution d'otages occidentaux.

 

 

 

 

 

COP21 - La Maison blanche rétropédale. Le président américain Barack Obama et son homologue français François Hollande souhaitent que le somme de Paris sur le climat débouche sur un accord "ambitieux et durable", a indiqué hier la Maison blanche. Les deux présidents affichent leur unité après une passe d'armes entre les deux pays sur le caractère contraignant d'un éventuel accord mondial contre le réchauffement climatique.

 

 

 

 

 

ALLEMAGNE - Huit corps de bébés dans un appartement. Macabre découverte en Bavière. Huit corps de nourrissons ont été découverts, jeudi après-midi et vendredi, dans un appartement de Wallenfels, en Bavière (sud de l'Allemagne). La précédente occupante des lieux est recherchée.

 

 

 

L'Allemagne avait déjà connu plusieurs cas d'homicides multiples de bébés par leur mère ces dernières années. Mais jamais le pays n'a été confronté à un drame d'une telle ampleur, avec la découverte de huit cadavres de nourrissons, jeudi après-midi et hier en Bavière près de la frontière tchèque.

 

 

 

 

 

JUSTICE - Benzema a bien joué les intermédiaires. Selon des sources proches de l'enquête, la joueur a avoué vouloir aider son ami. L'attaquant des Bleus a reconnu lors de sa garde à vue qu'il devait faciliter le contact entre son "ami" Karim Zenati et son coéquipier Mathier Valbuena dans le chantage à la sextape, confirmant ainsi les écoutes révélées en exclusivité par "Le Progrès".

 

 

 

 

 

SECURITE - Vingt mesures ont été présentées. Trafic d'armes : les policiers pourront jouer aux infiltrés. Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, a dévoilé hier un plan en 20 mesures pour lutter contre le trafic d'armes permettant aux enquêteurs d'infiltrer les trafiquants et incitant les citoyens "à déposer celles cachées sous l'oreiller". Ce plan interministériel "ferme et résolu", selon la place Beauvau, avait été annoncé mi-septembre après une énième fusillade à Marseille.

 

 

 

 

 

SOCIETE - Numérique : face au risque d'addiction, déconnectez ! Les cas de burn-out liés à une omniprésence sur les réseaux sociaux et sur internet se multiplient. Les Français passent en moyenne 4 h 30 sur internet par jour, certains ne décrochent jamais. Au point que les conduites addictives se multiplient et que beaucoup expriment le besoin de "couper".

 

 

 

150 Comme, environ, le nombre de fois où nous sortons notre téléphone de notre poche ou de notre sac en l'espace de 24 heures, soit une fois toutes les dix minutes (étude du cabinet KPCB - Internet Trends, 2013).

 

 

 

A un moment donné, vie réelle et vie numérique sont deux mondes intimement liés et on ne fait plus la différence ni la part des choses entre réel et virtuel. Pierre-Olivier Labbé, réalisateur du documentaire du documentaire "Digital Detox", dans lequel il a vécu 90 jours sans accès à Internet

 

 

 

 

 

Vendredi 13 novembre 2015

 

CONSOMMATION - Pour ce Noël, plus de dépenses, moins de cadeaux. Etude annuelle sur les dépenses des Français pour Noël. Parce qu'ils retrouvent le moral, cette année, les Français ont prévu d'augmenter leurs dépenses pour les fêtes. Mais s'ils espèrent recevoir de l'argent, ils ouvriront surtout du chocolat et des livres dans les paquets sous le sapin.

 

 

 

5 Sur les quatorze nationalités interrogées, cinq considèrent que leur économie est en croissance en 2015 : l'Allemagne, le Royaume-Uni, le Danemark, les Pays-Bas et la Slovénie. Dans les autres pays, les habitants ressentent une amélioration, sauf en Grèce, Russie et Afrique du Sud.

 

 

 

"Le moral et le manque de confiance dans l'avenir sont les premiers facteurs de baisse de consommation. Pour dépenser plus, c'est simplement le plaisir de consommer qui entre en jeu. En 2015, les Français sont nettement plus confiants par rapport à leur pouvoir d'achat futur". Stéphane Rimbeuf, responsable associé "consumer business" du cabinet Deloitte

 

 

 

 

 

LIBAN - Beyrouth : Daech revendique un double attentat suicide meurtrier. Des dizaines de mort, des centaines de blessés. Des hommes du groupe Etat islamique se sont fait exploser dans une rue commerçante bondée. Le bilan s'annonce très lourd. Il s'agit du premier attentat contre un fief du Hezbollah dans la banlieue sud de Beyrouth depuis juin 2014, lorsqu'un agent de sécurité avait été tué en empêchant une attaque. Auparavant, une série d'attentats avaient endeuillé des fiefs du Hezbollah à travers le pays.

 

 

 

 

 

IRAK - Les Kurdes à l'offensive. L'attentat de Beyrouth est-il une réplique à l'attaque des Kurdes contre les positions de Daech en Irak ? Les forces kurdes irakiennes, soutenues par l'aviation de la coalition internationale, ont lancé hier une offensive contre le groupe Etat islamique (EI) pour reprendre Sinjar, une ville située sur un axe stratégique des djihadistes reliant l'Irak et la Syrie.

 

 

 

 

 

COP21 - Hollande recadre John Kerry. Les Etats-Unis ne veulent pas d'un accord contraignant les obligeant à respecter des objectifs fixés d'émissions de gaz à effet de serre. John Kerry, le secrétaire d'Etat américain, l'a répété au Financial Times. Son interview a obligé François Hollande à répliquer. L'accord sera "contraignant" ou il n'y aura pas d'accord à répondu hier le président français qui compte sur le soutien de la Chine pour obtenir cet accord. Le dernier protocole contraignant sur les émissions de CO2 décidé à Kyoto il y a 20 ans n'a pas été validé par le Congrès américain donc pas appliqué.

 

 

 

 

 

BIRMANIE - Les militaires prêts à coopérer avec Suu Kyi. La puissante armée birmane s'est dite prête hier à "coopérer" avec l'opposante Aung San Suu Kyi après sa victoire électorale écrasante, semblant jouer le jeu du passage de relais, quatre ans après l'auto-dissolution de la junte. "L'armée fera de son mieux, en coopération avec le nouveau gouvernement", a déclaré le général Min Aung Hlaing qui a appelé ses troupe à "l'obéissance et la discipline" lors d'un discours devant les responsables militaires du pays, rendu public par l'armée jeudi.

 

 

 

 

 

EUROPE - Démantèlement d'un réseau kurde lié à l'EI. Un réseau djihadiste kurde lié à l'organisation Etat islamique (EI), qui prévoyait d'enlever des diplomates européens pour tenter d'obtenir la libération de son chef religieux détenu en Norvège, a été démantelé hier par les carabiniers italiens. Dix-sept mandats d'arrêt ont été émis contre 16 Kurdes irakiens et un Kosovar, dans le cadre d'une enquête lancée il y a cinq ans par le parquet de Rome pour "association terroriste" : 13 d'entre eux ont été arrêtés en Italie, au Royaume-Uni et en Norvège. La police soupçonne les autres d'être partis se battre en Syrie ou en Irak.

 

 

 

 

 

REGIONALES - Valls met le feu chez les candidats PS. Le premier ministre nationalise la campagne en ravivant le front républicain. L'idée avancée par le Premier ministre d'une possible fusion des listes droite-gauche après le premier tour pour faire barrage au FN provoque la colère des candidats qui s'acharnent à régionaliser la campagne et à la déconnecter des thématiques nationales.

 

 

 

 

 

ZOOM - Prestations sociales : un record en 2014. Les départements ont attribué en 2014 un nombre de 4,2 millions de prestations au titre de l'aide sociale aux personnes âgées, personnes handicapées, à l'enfance ou l'insertion, en hausse de 3% sur un an, selon une étude de la Drees publiée hier. L'augmentation observée s'explique notamment par la hausse de 4 % des effectifs des allocataires du RSA socle et du nombre d'aides aux personnes handicapées (+ 5%).

 

 

 

 

 

FISCALITE - CSG : Ayrault impose sa réforme. L'ancien Premier ministre a fait voter une CSG dégressive. La CSG sera diminuée pour les salaires inférieurs à 1,34 smic, a décidé hier l'Assemblée, adoptant contre l'avis du gouvernement un amendement de Jean-Marc Ayrault et Pierre-Alain Muet.

 

 

 

 

 

CONSEIL D'ETAT - Don de sperme : l'anonymat est maintenu. Le Conseil d'Etat a maintenu hier l'anonymat des donneurs de sperme de 35 ans conçue par insémination artificielle avec donneur de sperme, qui mène depuis des années un combat judiciaire pour obtenir une levée partielle du secret de ses origines. Suivant les conclusions du rapporteur public, le Conseil d'Etat souligne dans sa décision que "la règle de l'anonymat répond à l'objectif de préservation de la vie privée du donneur".

 

 

 

 

 

AIR FRANCE - Chemise déchirée : quatre licenciements. Quatre salariés d'Air France mis en cause pour des violences le 5 octobre ont été licenciés pour faute lourde. Un cinquième, représentant du personnel, fait l'objet d'une procédure de licenciement spécifique, a-t-on appris hier. Pour un sixième salarié, les faits "d'accusation d'agressions physiques n'ont pas été retenus", a indiqué le groupe aérien.

 

 

 

 

 

 

Jeudi 12 novembre 2015

 

CRISE MIGRATOIRE - A Calais, bidonville au bord du chaos. L'impasse en France comme en Europe. Impuissant à éloigner les réfugiés de Calais de leur plein gré ou de force, le gouvernement est confronté à la violence, au chaos, aux trafics dans le bidonville aux portes de l'eldorado britannique. Une situation qu'on risque de retrouver en d'autres endroits en Europe.

 

 

 

150 000 Le nombre de migrants qui au mois d'octobre ont quitté la Turquie pour rejoindre la Grèce ou la route des Balkans. Du jamais vu.

 

 

 

"Il faut montrer que Calais est un cul-de-sac pour les migrants et qu'il est beaucoup mieux pour eux de demander l'asile en France". Sir Peter Ricketts, ambassadeur du Royaume-Uni en France.

 

 

 

 

 

ISRAEL/EUROPE - Crise diplomatique : les produits des colonies israéliennes seront étiquetés. La décision de Bruxelles provoque la colère de Jérusalem. L'Union européenne a adopté hier l'étiquetage des produits des colonies israéliennes dans les Territoires palestiniens occupés. Décryptage d'une mesure vivement dénoncée par Israël.

 

 

 

 

 

AFGHANISTAN - Manifestation contre les violences faites aux chiites. Une manifestation a rassemblé un nombre inhabituellement élevé d'Afghans à Kaboul hier pour dénoncer les violences dont sont victimes les Hazaras, une minorité chiite qui s'estime persécutée par les talibans et laissée pour compte par le pouvoir. Le cortège était parti dans le calme de l'ouest de la capitale, portant les cercueils de sept Hazaras décapités la semaine dernière. Des assassinats qui pourraient être qualifiés de crime de guerre selon l'ONU.

 

 

 

 

 

 

BIRMANIE - Les paroles pacifiques du régime militaire. Le gouvernement sortant en Birmanie a promis hier de "transférer le pouvoir pacifiquement" si la victoire de l'opposante Aung San Suu Kyi aux élections de dimanche se confirme. "La ligue nationale pour la démocratie l'a emporté dans de nombreux endroits, félicitations pour cela", ajoute le gouvernement, précisant que des "discussions" auraient lieu après la publication des résultats définitifs.

 

 

 

 

 

VENEZUELA - Maduro accusé de crimes contre l'humanité. Un groupe de victimes et d'opposants vénézuéliens a annoncé hier avoir déposé une plainte auprès de la Cour pénale internationale (CPI) visant le président vénézuélien Nicolas Maduro et des hauts fonctionnaires pour contre l'humanité.

 

 

 

 

 

A SUIVRE - Allemagne : Lufthansa annule presque 1 000 vols. La compagnie aérienne Lufthansa a dû annuler pas loin de 1 000 vols hier, alors que le conflit avec hôtesses et stewards tourne à la guerre de tranchées judiciaire, au 5e jour d'une grève marathon partie pour être la plus longue de son histoire. Depuis le début du conflit vendredi dernier, le mouvement social a provoqué l'annulation de 2 800 vols et perturbé les voyages de plus de 330 000 passagers.

 

 

 

 

POLITIQUE - Une communication à l'ancienne. Giscard, Mitterrand, Chirac, Sarkozy, Hollande... L'Elysée isole, coupe du réel, déconnecte de la vie quotidienne. Pourtant les présidents de la République veulent montrer qu'ils restent proches des gens. Hollande a repris la formule de Giscard et Mitterrand qui s'invitaient chez les Français.

 

 

 

 

 

 

COMMEMORATION - Mémoire, bain de foule et bistrot. Nicolas Sarkozy a répondu pour la première fois à l'invitation de François Hollande. La traditionnelle cérémonie du 11 Novembre s'est déroulée hier. Avec quelques ficelles de communication politique bien rodées... François Hollande avait invité son prédécesseur à l'Elysée à assister aux commémorations du 11-Novembre. Après la cérémonie, Manuel Valls s'est offert, avec quelques-uns de ses ministres, un petit moment de détente. En compagnie de Jean-Marie Le Guen, Najat Vallaud-Belkacem et Emmanuel Macron, le Premier ministre a pris un café en terrasse, sur les Champs-Elysées.

 

 

 

 

 

IMPOTS - Ras-le-bol fiscal. La taxe cabane au fond du jardin enterrée. Introduite en 2012, la taxe cabane vit ses derniers jours. Elle devrait être éliminée d'ici à deux semaines par le gouvernement soucieux d'éviter toute accusation de matraquage fiscal.

 

 

 

 

 

REGIONALES - 21 456 candidats sur la ligne de départ. Un total de 171 listes a été enregistré pour le premier tour des élections régionales des 6 et 13 décembre dans les treize régions de métropole et les quatre outremers 21 456 candidats seront ainsi en lice le 6 décembre. Ces listes sont strictement paritaires. Le nombre moyen de listes par région est de 10,06 selon le ministère qui a mis l'intégralité des listes sur son site.

 

 

 

 

 

TERRORISME - Toulon entre peur et incrédulité. Un attentat évité, un suspect fiché et en lien avec Daech en Syrie arrêté. La nouvelle d'un projet d'attentat déjoué a semé l'effroi autour de la base navale de Toulon. Mais les proches d'Hakim M., le suspect de 25 ans interpellé, ne croient pas à son implication. Ils évoquent un jeune homme solitaire mais charmant. Au lendemain de l'annonce d'un attentat déjoué à Toulon, le gouvernement a insisté hier sur sa "vigilance absolue" face à la "menace terroriste élevée".

 

 

 

 

 

CHINE - Record de ventes pour la "fête des célibataires". La "fête des célibataires", événement commercial qui donne lieu en Chine à une frénésie d'achats en ligne, a de nouveau permis hier au géant du secteur Alibaba de battre un record de ventes de plusieurs milliards d'euros, dans une économie en plein ralentissement. Le 11 novembre, appelé "douze-onze" en Chine, est célébré comme le "jour des célibataires", en raison de la succession de "1" dans la date. Au lancement de l'opération, en l'espace d'une minute et 12 seconde, les chinois avaient déjà dépensé un milliard de yuans (146 millions d'euros).

 

 

 

 

 

Mercredi 11 novembre 2015

 

ARMEE - La France a-t-elle les moyens de ses guerres ? 7 000 soldats français sont mobilisés à l'étranger, 5 000 en France pour l'opération sentinelle. Ce 11 Novembre sera aussi l'occasion d'honorer les soldats déployés au Mali, Centrafrique, Syrie et Irak. Les opérations extérieures se sont multipliées depuis le début du quinquennat de François Hollande, propulsé chef de guerre. La France a-t-elle le moyen de ses ambitions ?

 

 

 

1,128 milliard d'euros. Soit le surcoût estimé des opérations extérieures (OPEX) de l'armée française en 2015, équivalent à celui de 2014.

 

 

 

"La France, pour être à l'initiative (sur les théâtres d'opérations militaires), doit savoir prendre ses responsabilités et donc en avoir la capacité". François Hollande Président de la République, lors de son discours aux ambassadeurs en août 2015

 

 

 

 

 

 

BURUNDI - Risque de génocide : la France saisit l'ONU. La France exhorte la communauté internationale à mettre fin aux violences qui s'intensifient au Burundi, faisant craindre le spectre d'un génocide, comme en 1993. Paris va soumettre au Conseil de sécurité de l'ONU à New York une résolution qui menace de sanctions les auteurs des troubles et appelle les parties à "rejeter toute forme de violence".

 

 

 

 

 

 

EUROPE - Cameron : retenez-mois, ou je fais un Brexit. Le Premier ministre britannique pose ses conditions, avant le référendum sur l'union. Quatre conditions, dont une difficilement acceptable sur la liberté de circuler en Europe : David Cameron entame son bras de fer avec l'Union... et l'opinion britannique.

 

 

 

Les conditions d'évitement d'un "Brexit" sont au nombre de quatre :

 

 

  • non-discrimination contre les Etats hors  zone euro

 

  • renforcement du marché unique,

 

  • exemption de l'objectif du Traité d'une 'Union toujours plus étroite"

 

  • restrictions sur les migrations internes à l'Union

 

 

L'incertitude demeure sur le résultat du référendum. David Cameron fait campagne pour le "oui" en exhortant ses partenaires européens d'accéder à ses demandes, s'ils veulent le garder. Angela Merkel lui prête une oreille bienveillante, François Hollande apparaît moins disposé à des concessions. Une première discussion aura lieu au Conseil européen de la mi-décembre. En attendant, le risque de "Brexit" a mis au placard les projets français de réforme de l'Union économique et monétaire... Francis Brochet

 

 

 

 

 

 

ROUMANIE - Un nouveau Premier ministre après l'incendie meurtrier. L'ancien commissaire européen à l'Agriculture Dacian Ciolos a été chargé hier de former un nouveau gouvernement en Roumanie. Sous pression depuis plusieurs mois en raison de ses déboires avec la justice. Le 1er ministre Victor Ponta avait démissionné il y a une semaine après l'incendie meurtrier d'une discothèque à Bucarest fin octobre.

 

 

 

 

 

 

PORTUGAL - L'union de la gauche fait tomber le gouvernement. Majoritaire au Parlement, la gauche portugaise a voté hier une motion rejetant le programme du gouvernement de droite, entraînant sa démission 11 jours après son entrée en fonction. Fort d'une alliance inédite avec la gauche antilibérale, le Parti socialiste devrait former le prochain gouvernement et mettre un terme à la politique de rigueur mise en oeuvre depuis 2011 par la droite, arrivée en tête des élections législatives du 4 octobre.

 

 

 

 

 

 

ITALIE - Textile : le Pape dénonce l'exploitation de l'humain. En visite à Prato, la capitale du textile italien, le pape François a dénoncé hier "le cancer de l'exploitation de l'humain et du travail, le poison de l'illégalité" et a plaidé pour un "travail digne" 30 000 à 50 000 Chinois, soit près d'un quart de la population, dont de nombreux clandestins vivant dans des conditions inhumaines, habitent dans cette ville.

 

 

 

 

 

 

EUROPE - Migrants : la Slovénie renforce sa frontière. La Slovénie qui craint une arrivée massive de 30 000 migrants dans la prochains jours va installer des "obstacles" à sa frontière avec la Croatie, voire une clôture. Plus de 171 000 réfugiés ont transité par la Slovénie depuis la mi-octobre. Le pays est devenu la principale porte d'entrée des migrants dans Schengen depuis que la Hongrie a fermé sa frontière avec la Croatie.

 

 

 

 

 

 

 

ALLEMAGNE - Helmut Schmidt, père de l'Europe. Disparition de l'ancien chancelier (1974-1982). L'ancien chancelier Helmut Schmidt s'est éteint hier à Hambourg, à l'âge de 96 ans. Le social-démocrate avait dirigé l'Allemagne de l'Ouest de 1974 à 1982. Avec Valéry Giscard d'Estaing, il a mis sur pied l'union économique et monétaire.

 

 

 

 

 

 

POLITIQUE - Macron veut des fonctionnaires méritants. Le ministre de l'Economie veut "accroître la part de mérite" dans les primes. Couac... ou un ballon d'essai ? Emmanuel Macron revient sur le sujet polémique du salaire au mérite du fonctionnaires, à la veille d'un déplacement à Dijon du Premier ministre sur ce thème.

 

 

 

 

 

 

DERNIERE MINUTE - Un attentat déjoué à Toulon en octobre. Dix mois après les attentats parisiens de janvier, un jeune homme qui, en contact avec un djihadiste français en Syrie, est soupçonné d'avoir voulu attaquer des militaires à Toulon, a été arrêté fin octobre et écroué. Il projetait de s'attaquer à la base navale, et aurait cherché, sans succès, à se procurer une kalachnikov, un couteau de combat et une cagoule. L'information confirmée hier soir par un communiqué du ministère de l'Intérieur.

 

 

 

 

 

 

TRANSPORTS - Les associations déboutées. Lyon-Turin : rejet des recours contre les "accès français". Les juges ont rejeté la requête de différentes associations, une centaine de particuliers et plusieurs communes, qui contestaient l'utilité publique du projet de ligne ferroviaire Lyon-Turin.

 

 

 

 

 

 

CALAIS - Nouveaux heurts entre migrants et police. Des heurts ont de nouveau éclaté dans la nuit de lundi à mardi entre quelque 250 migrants et les forces de l'ordre sur la rocade d'accès au port de Calais, où les premiers tentaient de se cacher dans des camions. Selon une source policière, les policiers ont dû faire l'usage de gaz lacrymogènes à plusieurs reprises. De leur côté, les migrants ont démonté des panneaux de signalisation pour faire des barrages sur la rocade avec l'aide de militants altermondialistes.

 

 

 

 

 

 

AFFAIRE BENZEMA - L'avocat du joueur du Real dénonce des enregistrements faussés. Les écoutes dévoilées et contestées. Selon l'avocat de Karim Benzema, Sylvain Cormier, Mathieu Valbuena a été entendu le 28 octobre par la juge chargée de l'affaire de chantage présumé. Mais il n'a pas été interrogé sur son entretien avec son coéquipier de l'équipe de France.

 

 

 

 

 

 

DISPARITION - André Glucksmann, mort d'un indigné. Le philosophe engagé est décédé hier à Paris à 78 ans. André Glucksmann a émaillé sa vie de coups de gueule contre les totalitarismes. Ancien maoïste devenu anti-communiste, il s'était engagé pour les boat people du Vietnam.

 

 

 

 

 

ZOOM - Le diabète entraîne plus de 8 000 amputations par an. Maladie qui ne cesse de progresser, avec plus de 3 millions de personnes en traitement en France, le diabète est à l'origine de complications redoutables parmi lesquelles près de 8 000 amputations par an, selon une étude publiée hier. Les diabétiques ont également été 2,2 fois plus nombreux à être hospitalisés pour un infarctus du myocarde et 1,6 fois pour un accident vasculaire cérébral (AVC). Ils ont été aussi 9 fois plus à être traités pour une insuffisance rénale.

 

 

 

 

 

SECURITE - Les vitres teintées bientôt interdites. Elles devraient rester autorisées à l'arrière du véhicule. Que ce soit par confort ou esthétique, près de 7 % des voitures françaises ont des vitres teintées à l'avant. A partir de janvier, la législation l'interdira. Au nom de la sécurité et pas seulement routière.

 

 

 

 

 

 

Mardi 10 novembre 2015

 

POLITIQUE - Comment Macron vend sa révolution numérique. Le ministre de l'Economie prépare une nouvelle loi de libéralisation. Le nom vaut programme : #noé, pour nouvelles opportunités économiques, avec le sigle signalant l'univers numérique... Un nouveau programme de réformes lancé hier par Emmanuel Macron.

 

 

 

2 500 € le gain de pouvoir d'achat dont bénéficie chaque année un ménage, en moyenne, grâce à l'économie collaborative - selon une étude américaine citée par le ministère de l'Economie (International Special Report on the Sharing Economy, 2015).

 

 

 

"Nous sommes à un tournant, à un point où la trajectoire de l'humanité, du fait de l'informatique, va s'infléchir fortement. Devant nous s'ouvre le deuxième âge de la machine (après l'âge de la machine à vapeur)". Erik Brynjolfsson et Andrew McAfee Le deuxième âge de la machine (Odile Jacob)

 

 

 

 

 

 

BIRMANIE - "Lady" Aung San de la prison au pouvoir. Le parti de l'ex-captive de la junte militaire aurait obtenu la majorité aux législatives. Même si la Constitution lui interdit d'être présidente, Aung San Suu Kyi a largement remporté les élections. Mais la Birmanie n'en a pas pour autant fini avec ses démons et des divisions.

 

 

 

 

 

A SUIVRE - L'UE gèle 2 milliards pour la Grèce. Les autorités grecques, qui auraient déjà dû bénéficier d'une aide de deux milliards d'euros en octobre, ont été pressés hier par la zone euro de procéder, au plus vite, à l'adoption des réformes exigées dans le cadre du nouveau plan d'aide. Réformes dont doit justement découler le déblocage de ces deux milliards d'euros. Athènes fait bloc pour maintenir certaines dispositions permettant de protéger les foyers endettés.

 

 

 

 

 

ESPAGNE - La Catalogne lance son processus d'indépendance. Le Parlement de Catalogne a adopté hier une résolution inédite lançant le processus de rupture avec l'Espagne en vue de la création d'une république indépendante d'ici 2017. Le texte a été sur le champ contesté par Mariano Rajoy. Le chef du gouvernement espagnol a annoncé un recours devant la Cour constitutionnelle.

 

 

 

 

 

MONDE - Gaz à effet de serre : nouveaux records. Rapport de l'organisation météorologique mondiale sur la pollution. A trois semaines de la COP 21, les rapports alarmistes s'accumulent. Dernier en date : celui de l'Organisation météorologique mondiale (OMM), une agence de l'ONU basée à Genève, qui alerte sur le niveau de concentration des gaz à effet de serre. Avec un nouveau record en 2014.

 

 

 

 

 

POLITIQUE - Dix listes par région en moyenne. Le dépôt des candidatures est clos depuis hier. Entre huit et quatorze listes selon les régions, environ 130 au total : la division de la gauche entraîne un nombre élevé de candidatures. Reste à savoir si cette profusion favorisera la participation.

 

 

 

 

 

COLLECTIVITES - Dotation aux collectivités : l'Etat recule. Réforme reportée à 2017. L'Assemblée a entériné hier le report d'un an de la réforme contestée de la dotation globale de fonctionnement, principale enveloppe allouée par l'Etat aux collectivités territoriales.

 

 

 

 

 

LOGEMENT - Voici le prêt à taux zéro élargi. Il entrera en vigueur le 1er janvier 2016. Pour relancer l'accession à la propriété et créer 50 000 emplois dans le secteur du bâtiment le gouvernement a réformé le prêt à taux zéro (PTZ) afin que davantage de ménages en bénéficient.

 

 

 

 

 

TABAC - Le paquet neutre rétabli. Le projet de loi sur la santé porté par la ministre Marisol Touraine comprenait initialement la création du paquet de tabac neutre. Mais le Sénat avait supprimé en octobre cette disposition, refusée par les buralistes et cigarettiers. Hier soir, les députés ont rétabli la création de ce paquet neutre en votant un amendement socialiste. Le chef de file des députés PS, Bruno Le Roux, avait au préalable dénoncé les "méthodes de lobbying obscures" de l'industrie du tabac contre cette mesure.

 

 

 

 

 

ASSEMBLEE - Projet de loi santé. Loi Evin : l'assouplissement pour la pub sur le vin confirmé en commission. Déjà voté par le Sénat, un assouplissement de la loi Evin, relatif à la publicité des boissons alcooliques, notamment le vin, a été confirmé hier par la commission des Affaires sociales de l'Assemblée, au terme de débats houleux et au grand dam de la présidente socialiste.

 

 

 

 

 

SANTE - Greffes d'utérus autorisées à Limoges, une première. Une équipe du gynécologue obstétrique du CHU de Limoges va prochainement mener des expérimentations sur des greffes d'utérus provenant de donneuses défuntes, après avoir reçu l'autorisation de l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM), la première jamais délivrée en France, a annoncé hier l'hôpital. Ce projet de recherche est destiné à permettre à des femmes privées d'utérus de donner naissance. A ce jour, la Suède est le seul pays à avoir obtenu une naissance, en septembre 2014, à la suite d'une telle transplantation, mais il s'agissait d'un utérus prélevé sur une donneuse vivante.

 

 

 

 

 

CALAIS - La "jungle" toujours foyer de tension. Violents heurts entre policiers et migrants. Le nombre de migrants en attente dans la "jungle" de Calais est passé de 6000 à 4 500.

 

 

 

 

 

SOCIETE - Une campagne de rappel à la loi. Face au harcèlement des femmes dans les transports : action, réaction. La campagne anti harcèlement des femmes dans les transports en commun à été lancé hier. Affiches et panneaux numériques dans les métros et les gares, clips interactifs sur internet, dépliants : la campagne nationale "Stop-ça suffit" veut briser les tabous, sensibiliser les voyageurs, rappeler que le harcèlement sexiste est puni par la loi et inciter les témoins à réagir.

 

 

 

 

 

 

HOMMAGE - 45e anniversaire de la mort du général De Gaulle. Plusieurs responsables politiques se sont rendus hier à Colombey-les-deux-Eglises pour le 45e anniversaire de la mort du général de Gaulle. Du côté des Républicains, le président du Sénat Gérard Larcher, Valérie Pécresse et Luc Chatel ont fait le déplacement. Florian Philippot, numéro deux du Front national, le maire de Paris Anne Hidalgo et Nicolas Dupont-Aignan, président de Debout la France, étaient également présents.

 

 

 

 

 

ESPACE - Philae a un an. Le mini laboratoire européen se réveillera-t-il pour son anniversaire ? Largué sur la comète Tchouri le 12 novembre 2014, l'atterrisseur Philae fête son premier anniversaire. Reste à savoir si le robot en profitera pour sortir de son silence, lui qui reste muet depuis le 9 juillet. Mais le rapprochement de la sonde Rosetta a redonné espoir aux scientifiques. "Il y a d'assez bonnes chances pour que nous puissions à nouveau établir un contact", a déclaré il y a quelques jours Stephan Ulamec, responsable de l'atterrisseur européen.

 

 

 

 

 

 

Lundi 9 novembre 2015

 

SOCIETE - Tristes règlements de comptes autour de Charlie. Luz et Patrick Pelloux sont partis. De nouveaux dessinateurs ont été recrutés. Après l'attentat et le disparition de ses piliers, Charlie Hebdo poursuit sa convalescence. Ces jours-ci, plusieurs ouvrages éclairent l'histoire tourmentée, la face cachée d'un journal devenu un symbole.

 

 

8 millions. C'est le nombre d'exemplaires de l'hebdomadaire qui ont été diffusés pour le numéro du 14 janvier 2015 de Charlie Hebdo, le premier numéro après les attentats. Le tirage avaient été de 2,5 millions d'exemplaires pour le numéro suivant, le 25 février.

 

 

 

"La liberté consiste à faire tout ce que permet la longueur de la chaîne". François Cavanna (1923-2014) - Ecrivain, journaliste et dessinateur humoristique, fondateur de Hara-Kiri et du premier Charlie Hebdo

 

 

 

"La peur de rejoindre Charlie Hebdo". Comment vit aujourd'hui la rédaction ? "Bunkérisé", sous haute protection policière pour des questions évidentes de sécurité mais aussi pour fuir la pression médiatique jugée "insupportable".

 

 

 

 

 

 

PROCHE-ORIENT - Obama et Netanyahou vont tenter de tourner la page iranienne. Les dirigeants israélien et américain doivent se rencontrer aujourd'hui à Washington. L'occasion d'aborder la situation avec les Palestiniens, mais surtout l'accord avec l'Iran, fortement réprouvé par l'Etat hébreu.

 

 

 

 

 

 

BIRMANIE - Législatives historiques en Birmanie. Les Birmans ont participé hier en masse et dans le calme aux premières élections libres du pays en 25 ans, pour lesquelles l'opposante Aung San Suu Kyi est donnée favorite après des années de dissidence. Aucun résultat définitif ne sera annoncé avant plusieurs jours, dans ce pays pauvre à l'administration défaillante, sans tradition électorale. La commission électorale a annoncé une participation de 80 % des plus de 30 millions d'électeurs, selon les premières estimations. De premiers résultats préliminaires devraient être annoncés ce matin.

 

 

 

 

 

 

BURUNDI - Plusieurs morts à Bujumbura. Neuf personnes ont été tuées dans un quartier d'opposants du sud de Bujumbura quelques heures avant le début d'opérations de désarmement forcé "maison par maison" dans le nord de la capitale du Burundi, alors que le président rwandais Paul Kagame a accusé son voisin burundais de "massacrer" son peuple. Dans une virulente charge publique, le président rwandais a estimé que la situation au Burundi "rappelle un peu celle qui a prévalu ici" au Rwanda en 1994 lors du génocide qui, en à peine 100 jours à partir d'avril 1994, a fait environ 800 000 morts.

 

 

 

 

 

 

ECONOMIE - "Noé", les nouvelles frontières d'Emmanuel Macron. Le ministre de l'Economie présente ses pistes pour le numérique. Avec sa loi sur les "Nouvelles opportunités économiques", le locataire de Bercy veut encourager la croissance des start-up françaises et mettre la législation en adéquation avec la révolution internet.

 

 

 

 

 

 

POLITIQUE - Valls en champion de la baisse d'impôts. Hier au "grand rendez-vous Europe1/Itélé/Le Monde". A moins d'un mois des élections régionales, le Premier ministre tente de déminer le terrain fiscal. Reconnaissant que "les Français, depuis plusieurs années, sont à cran vis-à-vis de l'impôt", Manuel Valls ne s'est guère montré enchanté de l'amendement cosigné par son prédécesseur Jean-Marc Ayrault et le député PS du Rhône Pierre-Alain Muet pour engager le début de la fusion avec la CSG avec l'impôt sur le revenu.

 

 

 

 

 

 

POLITIQUE - Grand Est : un sondage place le FN en tête. Outre les régions Nord Pas-de-Calais Picardie et PACA, il faudra compter l'Alsace-Lorraine-Champagne-Ardenne parmi les régions où le Front National peut l'emporter. Un sondage réalisé par Odoxa pour le Parisien et BFMTV indique qu'au 1er tour, la liste conduite par Florian Philippot arriverait en tête avec 32 % des voix, contre 30 % pour celle de Philippe Richert (LR-UDI-Modem), 19 % pour la liste Parti socialiste/Parti radical de gauche de Jean-Pierre Masseret. Au second tour, l'actuel président de la région Alsace Philippe Richert est crédité de 37 % des intentions de vote, contre 35 % pour Florian Philippot et 28 % pour Jean-Pierre Masseret, l'actuel président du Conseil régional de Lorraine.

 

 

 

 

 

 

MUSIQUE - NRJ Music Awards édition 2015. Le triomphe des Frero Delavega. Jérémy Frérot et Flo Delavega ont remporté samedi soir, à Cannes, l'award du groupe/duo français de l'année. Si M Pokora a défrayé la chronique samedi soir avec son 12e award, les Frero Delavega ont tiré leur épingle du jeu en décrochant leur premier trophée. Jérémy Frérot et Flo Delavega, quarts de finaliste de la saison 3 de The Voice, sont repartis du Palais des festivals de Cannes avec le trophée du meilleurs groupe/duo français de l'année.

 

 


08/11/2015
0 Poster un commentaire

semaine du 2 au 8 novembre 2015 - La Tribune - le Progrès

 

 

Le_journal_d_32316.gif
 

 

 

 

 journal.jpg

 

 

 

Dimanche 8 novembre 2015

 

 

CINEMA - Spectre : 007 dans la guerre technologique. Le 24e opus de la franchise du célèbre espion sort mercredi prochain. Le nouveau James Bond avec Daniel Craig, réalisé par Sam Mendes, déroule une bataille politique pour sauver les services secrets et leur travail de terrain à l'heure de la cyberguerre.

 

 

 

300 millions de dollars : tel serait le budget colossal du nouveau James Bond, faisant de Spectre le film le plus cher de tous les temps. Selon le quotidien britannique Daily Mail, la production aurait dépensé plus de 32 M€ rien que pour les cascades en voitures qui sont parties à la casse.

 

 

 

Au sein des services secrets, certains pensent qu'en matière de sécurité nationale, tout devrait être centralisé, que nous devrions presque uniquement nous reposer sur la surveillance et laisser les drones faire le sale boulot à l'étranger. Le M16, et la Section 100 en particulier, est par conséquent menacé. Sam Mendes, réalisateur du film

 

 

 

 

 

EGYPTE - Crash dans le Sinaï : le Caire ne valide pas la thèse de l'attentat. La Russie a dépêché 44 avions vides pour rapatrier ses touristes. Malgré des indices de plus en plus nombreux, le pays, pour lequel de tourisme est vital, refuse d'annoncer que le crash de l'avion russe, le 31 octobre dans le Sinaï, est le fait d'une bombe placée à l'intérieur de l'appareil.

 

 

 

 

 

ASIE - Une poignée de main historique entre les présidents de Chine et de Taïwan. Les relations entre les deux pays glacées depuis longtemps. Mais un pas hautement symbolique vient d'être franchi avec la rencontre des deux présidents. Mots chaleureux et longue poignée de main. Après la violente séparation de la Chine continentale et de Taïwan, suive de décennies de rivalité, les présidents chinois et taïwanais se sont rencontrés hier, à Singapour, pour un premier sommet entre les deux pays.

 

 

 

 

 

 

BURUNDI - Crainte de violences à grande échelle. La présidence burundaise, dont les propos menaçants font craindre des violences ethniques à grande échelle à la communauté internationale, a tenté hier de rassurer sur ses intentions, avant l'expiration d'un ultimatum lancé à ses opposants pour qu'ils déposent les armes. "Il n'y aura pas de guerre ni de génocide" au Burundi, a affirmé hier Willy Nyamitwe, conseiller principal présidentiel en communication.

 

 

 

 

 

 

SYRIE - L'EI libère 37 chrétiens assyriens enlevés en février. Trente-sept chrétiens assyriens qui avaient été enlevés en février dans le nord-est de la Syrie par le groupe djihadiste Etat islamique (EI) ont été libérés, ont indiqué hier des ONG. Les personnes libérées - 27 femmes et dix hommes - pour la plupart âgées faisaient partie de plus de 200 membres de cette communauté enlevés lors de l'offensive des djihadistes dans le nord-est de la Syrie. En août, l'EI avait libéré 22 d'entre eux.

 

 

 

 

 

 

POLITIQUE - Chez Les Républicains, Sarkozy a du mal a asseoir son autorité. Le conseil national du parti se tenait hier à Paris. Les responsables du parti étaient présents à la Mutualité, aux côtés des quelque 2000 conseillers nationaux, pour entériner les listes des élections régionales. Sans Juppé, Le Maire et Fillon, mais avec Dominique Reynié, tête de liste en Midi-Pyrénées-Languedoc-Roussillon, qui défie ouvertement le patron des Républicains.

 

 

 

 

 

METEO - Des records de chaleur sur toute la France. Des températures inhabituelles pour un mois de novembre. Le thermomètre va encore chauffer tout au long du mois de novembre à cause d'un gros anticyclone qui amène de l'air doux d'Espagne et du Maghreb. Les records de douceur se sont ramassés à la pelle. A Colmar, il faisait 24°C loin des 21,8°C qui était le précédent record enregistré le 3 novembre 1970, selon MeteoNews. Avec des moyennes qui dépassent de 10°C les normales de saison, les météorologues parlent d'un épisode exceptionnel. Il est lié à un blocage anticyclonique entre la péninsule ibérique, la Méditerranée et la France qui amène de l'air chaud d'Espagne et du Maghreb.

 

 

 

 

 

EVENEMENT - Johny Hallyday sort son 50e album studio. En abordant dans son nouvel album - qui sort vendredi 13 novembre - des thèmes comme les attentats parisiens de janvier 2015, la situation des migrants ou les violences policières contre les Noirs aux Etats-Unis, Johny Hallyday signe un album plus engagé que d'habitude. "Dans le monde, il s'est passé des choses graves, des choses dont j'avais envie de parler", explique Johny Hallyday en présentant son 50e album studio, "De l'amour". "C'est la première fois que j'enregistre un album en dix jours !", s'amuse le rockeur, 72 ans, au sujet de ce disque peaufiné en secret cet été entre Paris et Los Angeles.

 

 

 

 

 

 

ANNIVERSAIRE - Alain Delon a 80 ans. Le monstre du cinéma souffle sa 80e bougie aujourd'hui. Impossible d'être passé à côté de ce gamin de la banlieue parisienne dont on ne savait pas quoi faire, devenu des années plus tard le Guépard, le Gitan, la Samouraï, et plus largement une gueule hypnotique pour la planète entière.

 

 

 

 

 

Samedi 7 novembre 2015

 

 

INTERNET - Youtubeurs, un vrai phénomène de société. Aujourd'hui ouvre le premier salon Video City, à Paris. Aujourd'hui et demain, les Youtubeurs français se retrouvent à Paris. Video City affiche quasiment complet car ces jeunes artistes du web rassemblent des millions de fans. Et brassent beaucoup d'argent.

 

 

 

3 En millions, c'est le nombre d'internautes qui gagnent de l'argent grâce à Youtube, en Europe, selon une étude dirigée par le moteur de recherche Google. En 2014, le nombre de chaînes qui génèrent des revenus se chiffrant en centaines de milliers de dollars a augmenté de 50 %, selon Youtube.

 

 

 

"Je gagne ma vie avec les publicités qui sont liées à mes vidéos. Plus les vidéos font de vues, plus je gagne de l'argent. Si je veux faire un milliard de clics, je peux.... Je montre des seins etc. Mais les gens ne sont pas cons, ils savent qui sont les requins. Dès que c'est trop commercial, ils se cassent !" Norman Youtubeur et humoriste

 

 

 

 

 

BIRMANIE - Aung San Suu Kyi rêve de victoire. Des élections législatives historiques auront lieu demain. L'opposante birmane Aung San Suu Kyi, prix Nobel de la Paix, a dominé la campagne des législatives. Mais sa marche historique vers le pouvoir reste menacée par les tenants de l'ancienne junte.

 

 

 

 

 

ZOOM - Crash : la thèse de la bombe renforcée. Une boîte noire de l'A321 de la compagnie russe Metrojet qui s'est écrasé en Egypte confirme le caractère "brutal" et "soudain" de l'événement qui a précipité la chute de l'appareil. En outre, sur les photos des débris, certains apparaissent criblés d'impacts allant de l'intérieur vers l'extérieur de l'appareil, "ce qui accrédite plutôt la thèse qu'un engin pyrotechnique". Hier, la Russie a ordonné la suspension des vols vers l'Egypte et la Grande-Bretagne a commencé à évacuer ses ressortissants de Charm etl-Cheikh.

 

 

 

 

 

DIPLOMATIE - Climat : dernière ligne droite pour les négociations. Une pré-Cop à Paris pendant trois jours. Laurent Fabius réunit les ministres d'une soixantaine de pays à partir de demain. Objectif : donner une impulsion politique aux discussions, trois semaines avant la conférence de Paris sur le climat.

 

 

 

 

 

ZOOM - Valls à Moirans : "La République ne pliera pas". Accusé de laxisme face à une série d'incidents violents, Manuel Valls a délivré hier à Moirans, un Isère, un message de fermeté, assurant que "la République ne pliera pas" et promettant des "sanctions à la hauteur de la violence" qu'à connue cette commune le 20 octobre. A sa sortie de la mairie une foule de quelques centaines de personnes l'attendait, mêlant appels de bienvenue et sifflets.

 

 

 

 

 

IMMIGRATION - La France accueille ses premiers réfugiés. Le plan européen de répartition des réfugiés se met peu à peu en place : la France a accueilli hier son premier contingent de candidats à l'asile, 19 Erythréens, lors d'une "action expérimentale" préfigurant l'arrivée de 30 000 personnes en deux ans. Ils sont arrivés dans l'après-midi à Vertou, près de Nantes, après un long voyage en bus depuis l'Italie. Ils devaient être logés à Nantes, après un long voyage en bus depuis l'Italie. Ils devaient être logés à Nantes et dans trois communes des alentours et disposeront d'un petit pécule pour les premiers besoins. Le traitement de leur demande d'asile va être accéléré, avec un délai réduit à moins de quatre mois.

 

 

 

 

 

INSTITUTIONS - L'Assemblée a adopté le budget de l'Elysée. Les budgets de l'Elysée, des chambres parlementaires ainsi que des autorités indépendantes et des juridictions administratives ont été votés hier par l'Assemblée nationale dans un climat consensuel, droit et gauche s'adressant des satisfecit sur la poursuite des efforts de maîtrise des dépenses. Le budget de la présidence de la République est stable depuis 2014 à 100 millions d'euros, de même que celui de l'Assemblée (518 millions) et du Sénat (324 millions).

 

 

 

 

 

SANTE - Les "alcooliques anonymes" ont 55 ans. Des réunions pour parler de l'alcool et tenter de s'en libérer : c'est le principe des alcooliques anonymes, réunis ce week-end à Paris. A l'occasion de son 55e anniversaire en France, l'association organise un congrès au Grand Rex. Avec un double objectif : permettre aux membres de se retrouver, et "s'afficher heureux pour convaincre ceux qui sont dans l'enfer de l'alcool de nous rejoindre", explique Muriel, présidente du comité de préparation de congrès 2015.

 

 

 

 

 

ECONOMIE - BTP : 15 000 emplois perdus en 2015. Sa "pire année depuis trente ans" selon la Fédération nationale. Le secteur de la construction devrait enregistrer la perte de 15 000 emplois pour la seule année 2015. Le mois de septembre a été le 17e consécutif de baisse d'activité.

 

 

 

 

 

ZOOM - Volkswagen : la triche confirmée. Volkswagen a bien triché, les autres constructeurs automobiles à priori pas, selon les premières vérifications menées par le gouvernement français sur une dizaine de véhicules à la suite du scandale aux moteurs truqués. La France avait lancé le 1er octobre une série de tests qui porteront à terme sur une centaine de véhicules à moteur diesel.

 

 

 

 

 

FINANCES - Le déficit budgétaire s'est nettement réduit. Il s'établit à 74,5 milliards d'euros. Moins de 3 % en 2017 ? Le Premier ministre Manuel Valls a répété hier que l'objectif de passe à moins de 3 % de déficit en 2017 serait atteint, alors que la Commission européenne table sur un déficit à 3,8 % cette année et 3,4 % en 2016.

 

 

 

 

 

COMMERCE - Mariage de raison entre la FNAC et Darty. Malgré des craintes de "casse sociale". Nées avec trois ans d'écart, les enseignes d'électroménager et d'électronique Fnac et Darty vont se passer la bague au doigt. Pas par passion, plus par raison. Sauf surprise - pas complètement à exclure - le rapprochement entre les deux distributeurs, qui cumulent un chiffre d'affaires de plus de 7  milliards d'euros et 333 magasins, rien que sur la France, semble désormais bien engagé. La transaction valoriserait Darty à environ 860 millions d'euros.

 

 

 

 

 

AFFAIRES - La Défense réclame l'audition du joueur victime de chantage. Karim Benzema compte sur le témoignage de Valbuena. La défense de karim Benzema et de son ami Karim Zenati affirme que les écoutes téléphoniques "ne prouvent rien". Les avocats réclament l'audition de Mathieu Valbuena, comme si l'accusation en dépendait. Pas si simple.

 

 

 

 

 

Vendredi 6 novembre 2015

 

 

AFFAIRE - L'encombrant ami d'enfance du footballeur Karim Benzema. Ils se connaissent depuis l'enfance, dans leur quartier de Bron, pour le meilleur et pour le pire. Karim Zenati est suspecté d'avoir sollicité Karim Benzema, pour exercer un chantage sur Mathieu Valbuena. Il est en prison depuis hier.

 

 

 

7 Le nombre de mois avant le coup d'envoi de l'Euro 2016, qui se déroulera en France du 10 juin au 10 juillet. L'avocat de Karim Benzema a affirmé hier que ce dernier disputera la compétition. "Il veut jouer l'Euro avec Valbuena,  c'est son ami, Mathieu", a déclaré Me Cormier sur RTL.

 

 

 

"Ce n'est pas l'affaire du siècle, mais elle est gênante. J'aimerais que Benzema se comporte mieux dans l'avenir. On ne le laisse pas tomber. Il y a des fréquentations à améliorer, mais il n'y a pas de décision définitive. J'en ai vu d'autres, des gens en garde à vue et blanchis le lendemain". Noël le le Graël Le président de la Fédération de Football s'est exprimé hier su i-Télé

 

 

 

 

 

EGYPTE - Crash de l'avion russe : des vols annulés et des touristes rapatriés. Des compagnies aériennes ont suspendu leurs vols vers Charm el-Cheikh. Crash de l'avion russe : des vols annulés et des touristes rapatriés. Les chancelleries occidentales considèrent de plus en plus attentivement la possibilité que le crash de l'A321 de la compagnie charter russe Metrojet soit d'origine terroriste.

 

 

 

Chute du tourisme. L'enjeu pour les Egyptiens est de taille : le tourisme est une des principales ressources du pays. En 2014, seuls 9,9 millions de touristes ont visité le pays en 2014 contre près de 15 millions en 2010, avant la chute du président Moubarak.

 

 

 

 

 

PREMIER PLAN - Le Charles de Gaulle engagé contre l'EI. La France va déployer son porte-avions. Charles de Gaulle pour participer aux opérations contre le groupe Etat islamique (EI), a annoncé hier l'Elysée, à l'issue d'un conseil restreint de défense consacré notamment à la situation en Syrie et en Irak. Ce déploiement va plus que doubler le potentiel militaire français dans région, en s'ajoutant aux six Rafale présents aux Emirats arabes unis et aux six Mirage basés en Jordanie.

 

 

 

 

 

 

EUROPE - Bruxelles attend 3 millions de migrants d'ici 2017. La Commission européenne a estimé hier que trois millions de migrants devraient arriver d'ici à 2017 en Europe. L'afflux de ces réfugiés devrait avoir "un impact sur la croissance économique qui serait faible mais positif", a indiqué Pierre Moscovici, le commissaire européen aux Affaires économiques. Cette évaluation prend en compte les dépenses publiques supplémentaires, ainsi que l'apport de main-d'oeuvre supplémentaire sur le marché du travail.

 

 

 

 

 

 

RUSSIE - Poutine, l'homme le plus puissant du monde. Le magazine Forbes a classé Vladimir Poutine l'homme le plus puissant du monde, pour la troisième année consécutive. Le maître du Kremlin devance une femme : Angela Merkel, la chancelière allemande. La troisième position revient à Barack Obama, le président américain. Le pape François est 4e. Le chef de l'Etat français, François Hollande, n'arrive que 16e.

 

 

 

 

 

ALLEMAGNE - Volkswagen devra rembourser le fisc. Le fisc réclame au constructeur le paiement du manque à gagner sur la vignette automobile. Berlin ne semble pas disposé à renoncer aux recettes fiscales qui lui ont échappé du fait de la supercherie orchestrée par VW. La facture promet d'être salée pour la firme.

 

 

 

 

 

POLITIQUE - Régionales : des élections qui comptent. Dans un mois, dimanche 6 décembre, c'est le premier tour. Les élections régionales n'enthousiasment guère, et pourtant elles constitueront la première grande étape électorale de la séquence présidentielle qui commence. Avec des enjeux lourds pour tout le monde.

 

 

 

 

 

ZOOM - La SNCF investit contre la fraude. La SNCF va s'attaquer à la fraude en Ile-de-France, qui coûte 63 millions d'euros par an, et a annoncé hier un plan d'investissement de 49 millions d'euros entre 2016 et 2019. Le nombre de portillons de contrôle à l'entrée des gares sera augmenté : 14 nouvelles gares en seront équipées. De même, 400 nouvelles bornes de validation seront déployées, ainsi que des portillons plus larges pour laisser passer poussettes, vélos, fauteuils roulants.

 

 

 

 

 

BUDGET - Bruxelles tance la France. Déficit prévu à 3,3 % en 2017. La France ne devrait pas ramener son déficit sous la barre des 3 % du PIB en 2017, selon la Commission européenne.

 

 

 

 

 

STATISTIQUES - Les inégalités régionales dérèglent l'ascenseur social. Une étude de France stratégie. Quand on est enfant des classes populaires, mieux vaut naître à Paris qu'à Vesoul pour espérer grimper dans la hiérarchie sociale, constate une étude de France Stratégie. En cause, le système éducatif.

 

 

 

 

 

Jeudi 5 novembre 2015

 

 

CONSOMMATION - Le niveau de vie des Français les plus aisés se tasse. Mesures sociales et mesures fiscales : on y perd. D'après l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee), les réformes des prestations sociales et des prélèvements opérées en 2014 ont légèrement diminué le niveau de vie des ménages français.

 

 

 

1 000 C'est en euros, et par mois, le seuil de pauvreté en 2013. Depuis 2008, et la crise économique, ce seuil a diminué de 13 euros, en fluctuant chaque année. Il est même descendu en dessous de 1 000 euros (996 euros en 2012).

 

 

 

"Les inégalités sont plus prononcées sur l'accès à la santé. Les personnes non couvertes ou mal couvertes par une mutuelle coupent dans les dépenses de santé préventive, et ça c'est une mauvaise chose". François Carlier, délégué général de la CLCV (Consommation, logement, cadre de vie)

 

 

 

Alors que le niveau de vie a globalement baissé en Europe. La France continue toujours à faire autant de bébés. En effet, elle dispose du plus fort taux de fécondité de l'Union européenne avec, en moyenne un peu moins de deux enfants (1,99 exactement) par femme. Ce taux est stable depuis 2006, et a donc traversé la crise économique de 2008 sans encombre.

 

 

 

 

 

A SUIVRE - Migrants : 800 000 entrées illégales. Quelque 800 000 "entrées illégales" dans l'Union européenne ont été dénombrées depuis le début de l'année, selon Fabrice Leggeri, le patron de l'agence européenne de surveillance des frontières Frontex. Ce chiffre dépasse les dernières estimations du Haut-commissariat de l'ONU pour les Réfugiés (HCR) et de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM), mais le mode de comptage de Frontex permet de recenser la même personne plusieurs fois.

 

 

 

 

 

EGYPTE - A321 : l'hypothèse de la bombe renforcée. Le groupe Etat islamique a réaffirmé hier mercredi être responsable du crash de l'avion russe dans le désert égyptien du Sinaï, samedi, dans un court message audio posté sur son compte Twitter. Une hypothèse renforcée par une annonce de Londres qui a déclaré avoir "des craintes" qu'une bombe n'ait été responsable du crash et a décidé de suspendre les vols entre la station balnéaire de Charm el-Cheikh et le Royaume-Uni. Il est "hautement probable" qu'une bombe soit à l'origine du crash de l'avion russe dans le Sinaï égyptien, a indiqué hier un responsable américain.

 

 

 

 

 

AIR FRANCE - La CGT menace d'un "conflit sans précédent". "Nous n'accepterons aucun licenciement", a lancé hier le secrétaire général de la CGT, Miguel Fortera. Le syndicat d'Air France a promis devant des députés que si la direction venait à licencier des salariés actuellement visés par des sanctions disciplinaires, il mènerait un "conflit sans précédent". Dix-huit procédures sont engagées à l'encontre de salariés suspectés d'avoir pris part aux incidents du 5 octobre.

 

 

 

 

 

SOCIAL - Badinter va réécrire le Code du Travail. Le Premier ministre promet un nouveau code pour 2018. L'ancien garde des Sceaux de François Mitterrand a deux mois pour dégager les grands principes de cette réécriture. Les règles sur le temps de travail seront revues dès 2016, sans remise en cause des 35 heures.

 

 

 

 

 

MEDICAMENTS - L'enquête sur le vaccin Gardasil classée sans suite. L'enquête sur le Gardasil a été classée sans suite, le parquet de Paris considérant qu'il n'y avait pas de lien direct entre ce vaccin et des pathologies du système nerveux dénoncées par des patientes. Ce vaccin contre le cancer du col de l'utérus, commercialisé par le groupe franco-américain Sanofi Pasteur MSD, avait été l'objet d'une première plainte au pénal fin 2013. Cinquante femmes s'étaient jointes à la procédure. Ce cancer est le onzième cancer chez la femme.

 

 

 

 

 

EDUCATION - 300 000 enseignants formés à la laïcité d'ici à Noël. Quelque 300 000 enseignants seront formés aux thèmes liés à la laïcité d'ici à la fin de l'année, dans le cadre du programme décidé par le ministère de l'Education nationale après les attentats de janvier, a déclaré hier Najaut Vallaud-Belkacem. Au printemps dernier, 1200 formateurs avaient suivi des séminaires sur la question, et ce sont eux qui, depuis, forment les enseignants des écoles, collèges et lycées français, en activité ou dans les écoles de formation.

 

 

 

 

 

SANTE - Don du sang : les homos oui, seulement si... Ils ne pouvaient pas depuis 1983 en raison des risques du Sida. L'interdiction a été levée. Mais dans un premier temps, le don du sang sera ouvert aux homosexuels n'ayant pas eu de relations sexuelles avec un autre homme depuis douze mois.

 

 

 

 

 

ZOOM - Impôts locaux : les retraités remboursés avant mars 2016. Le ministère des Finances a précisé hier le dispositif permettant de prolonger les exonérations d'impôts locaux dont bénéficient les retraités modestes, et assuré que les impôts indus seraient remboursés au plus tard en mars 2016. Ceux qui n'ont pas encore payé bénéficient d'une "dispense", et ceux ayant déjà réglé seront remboursés "automatiquement, dans les premiers mois de 2016, sans que les personnes concernées n'aient de démarche à entreprendre".

 

 

 

 

 

MONDE - L'espérance de vie s'allonge encore. On vit jusqu'à 80 ans et demi en moyenne dans le pays de l'OCDE. L'espérance de vie a progressé de plus de dix ans depuis 1970 dans les pays de l'OCDE, pour s'établir en moyenne à 80 ans et demi en 2013. Mais des écarts importants persistent.

 

 

 

L'espérance de vie continue de progresser dans l'OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques, qui regroupe 34 pays dont beaucoup de pays riches et des émergents comme le Mexique, le Chili ou la Turquie). Elle s'établit à 80 ans et demi en moyenne pour 2013, selon un rapport publié hier.

 

 

 

 

 

Mercredi 4 novembre 2015

 

 

CONJONCTURE - Economie : un air de reprise, pas un souffle. Les Français sont plus optimistes, selon tous les indices. Consommation, emploi, finance projets d'achats pour Noël : tous les indicateurs de cet automne paraissent bien orientés. Il manque la visibilité sur l'avenir et l'embauche pour rétablir une vraie confiance.

 

 

 

51 000 C'est le solde des postes créés par rapport aux emplois perdus, selon la Dares, à la fin du troisième trimestre. Compte tenu de sa démographie dynamique et un âge de la retraite repoussé à 62 voire 63 ans dans le privé, la France doit avoir jusqu'en 2032 un solde positif de 150 000 par an pour stabiliser le chômage.

 

 

 

"Au final, en moyenne sur le premier semestre, la croissance a été à peine supérieure à 0,3 % par trimestre, rythme qui, bien que positif, ne peut être qualifié de reprise de l'activité. Il faudrait que la croissance s'élève au-dessus de 0,4 % pendant plusieurs trimestres consécutifs pour que s'enclenche un mouvement de comblement de l'écart de production". L'Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE)

 

 

 

 

 

AUTOMOBILE - Les moteurs Porsche truqués aussi ? Les Américains accusent, la firme admet des "incohérences inexpliquées". Les Etats-Unis affirment que d'autres types de moteurs, des marques Audi et Porsche, sont équipés du logiciel de triche. Volkswagen annonce quant à lui des "incohérences sur 800 000 véhicules" supplémentaires.

 

 

 

 

 

ISRAEL - Yitzhak Rabin, 20 ans après. Il avait signé les accords d'Oslo, en 1993 avec Arafat. Le 4 novembre 1995, un extrémiste juif assassinait de trois balles dans le dos le Premier ministre travailliste, Rabin, à l'issue d'un rassemblement pour la paix à Tel Aviv pour faire capoter les accords de paix avec les Palestiniens.

 

 

 

Et si Rabin n'avait pas été tué il y a 20 ans, Israéliens et Palestiniens auraient-ils vécu en paix ? Le souvenir de l'assassinat du Premier ministre Yitzhak Rabin, il y a 20 ans, pousse les Israéliens à interroger le présent et l'avenir. Des dizaines de milliers d'Israéliens - jusqu'à 100 000 disent certains médias - se sont massés samedi soir à Tel-Aviv sur la place où Rabin a été assassiné le 4 novembre 1995, et qui porte désormais son nom. Israël n'avait plus connu de tel rassemblement de gauche depuis longtemps.

 

 

 

Rabin, l'ancien héros de la guerre des Six jours ayant fait le choix de la paix au point de recevoir le prix Nobel (avec son rival Shimon Peres et le leader palestinien Yasser Arafat) en 1994, en était le héros à leurs yeux. Dans la foule sombre, la plupart admettaient que la paix n'avait jamais paru aussi lointaine aujourd'hui. Un nouvel enchaînement de violences oppose Israéliens et Palestiniens, dont les dirigeants ne se parlent plus depuis des mois. Après une série de méfaits de l'extrême droite, tout le monde avait à l'esprit, place Rabin, qu'un autre attentat comme celui de 1995 était possible.

 

 

 

 

 

 

TURQUIE - Affrontement avec la police : trois Kurdes tués. Trois militants Kurdes ont été tués hier, soit deux jours après le triomphe électoral du parti du président Recep Tayyip Erdogan. Deux jeunes militants du Parti des travailleurs du Kurdistan sont morts près de la frontière irakienne, lors d'une opération de la police pour démanteler des barricades. Un autre jeune de 22 ans a été tué à Silvan, dont trois quartiers ont été soumis depuis l'aube à un strict couvre-feu.

 

 

 

 

 

AFGHANISTAN - Lapidée à mort par des talibans pour adultère. Des rebelles talibans et des chefs de guerre ont lapidé à mort une jeune Afghane accusée d'adultère. Un châtiment qui a suscité l'indignation et rappelle les heures sombres du régime fondamentaliste en Afghanistan. Une vidéo, présentée par les autorités comme étant celle du drame, circule sur les réseaux sociaux, et a été diffusée sur plusieurs chaînes de télévision.

 

 

 

 

 

ASIE - Rencontre historique entre la Chine et Taïwan. Les présidents taïwanais Ma Ying-Jeou et chinois Xi Jimping vont se rencontrer samedi à Singapour, une première dans l'histoire de leurs deux pays qui ont opté pour des régimes politiques antagonistes à la fin de la guerre civile en 1949.

 

 

 

 

 

SOCIAL - Code du travail : "Le traumatisme des 35 heures n'a aucun sens". Premières pistes aujourd'hui concernant la réforme.

 

 

 

 

 

FINANCES - L'Etat cale sur la réforme de la DGF. Nouveau recul du gouvernement sur le projet de budget. Sous la pression, le Premier ministre a renvoyé à l'année prochaine la réforme de la répartition des 36 milliards de la dotation globale de fonctionnement, destinés aux collectivités locales.

 

 

 

 

 

CULTURE - Enard, un Goncourt serial-conteur. Lauréat du prix littéraire à l'unanimité du jury. En pointant sa Boussole à l'Orient, Mathias Enard obtient le prestigieux prix Goncourt à l'unanimité. C'est son sixième roman.

 

 

 

 

 

PREMIER PLAN - Harcèlement : le clip qui dérange. Un petit film de sensibilisation doit être diffusé à partir de demain à la télévision et au cinéma pour la première journée nationale : "Non au harcèlement". Déjà mis en ligne par le ministère de l'Education, il a provoqué l'énervement des syndicats d'enseignants qui jugent qu'il porte atteinte à l'image de leur métier. La vidéo d'une minute a été réalisée par la journaliste Melissa Theuriau. Si les enseignants protestent, du côté du ministère, on fait valoir que le clip vise d'abord les enfants de 7 à 11 ans, par lesquels il aurait été bien reçu. Cette campagne présentée par la ministre Najat Vallaud-Belkacem prévoit le lancement d'un nouveau numéro vert, le 3020, et d'un plan de formation du personnel.

 

 

 

 

 

SOCIETE - Drogues : un marché à deux milliards. Une enquête de l'institut national des hautes études de la sécurité et de la justice. Le cannabis représente, en chiffre d'affaires, l'essentiel des achats de stupéfiants illicites (48 %), suivi de près par la cocaïne (38 %) qui progresse en raison de la baisse de son prix. Autre élément : l'héroïne confirme son retour. La plus dangereuse, la plus addictive des poudres n'est plus un souvenir des années 1970. Elle revient et représente un marché estimé entre 204 et 329 millions d'euros pour des quantités consommées en 5,1 et 8,2 tonnes.

 

 

 

 

 

 

Mardi 3 novembre 2015

 

 

AFFAIRE - Air cocaïne : retour à la case justice pour les pilotes. Les Français Bruno Odos et Pascal Fauret placés sous mandat de dépôt après leur évasion de République dominicaine. Les deux hommes qui se sont enfuis de République dominicaine il y a dix jours ont été appréhendés hier en Isère et dans le Rhône à la demande de la justice française.

 

 

 

20 ans de prison, c'est la condamnation que la justice dominicaine a prononcé contre Pascal Fauret et Bruno Odos avant leur évasion. Ils ont toujours nié leur implication dans un quelconque trafic de drogue. Ils étaient en attente d'un procès en appel.

 

 

 

 

EGYPTE - Crash de l'A321 : un "facteur extérieur" a causé la dislocation de l'avion. Aucun problème technique sur l'appareil, selon la compagnie russe. La compagnie aérienne Metrojet s'est exprimée dans le cadre de l'enquête sur le crash d'avion qui a fait 224 morts, samedi. Elle affirme que la dislocation n'est due ni à l'appareil en lui-même, ni a une erreur de pilotage. La piste de Daech pas totalement écartée.

 

 

 

 

 

ETATS-UNIS - Volkswagen aurait triché sur d'autre moteurs. Le constructeur automobile allemand Volkswagen a aussi installé des dispositifs destinés à tricher sur les règles anti-pollution aux Etats-Unis sur des moteurs diesels plus puissants équipant des modèles Audi et Porsche. Jusqu'à présent, l'enquête visant Volkswagen concernait des moteurs diesels de deux litres de cylindrées équipant des voitures de moyenne gamme.

 

 

 

 

 

NEPAL - La police tire sur des manifestants à la frontière. La police du Népal a tiré hier sur une foule de manifestants en colère contre la nouvelle Constitution qui tentaient de bloquer un point de passage névralgique à la frontière avec l'Inde, tuant un civil indien.

 

 

 

 

 

ASIE - Climat : accord contraignant pour la Chine. A quelques semaines de la Cop 21 à Paris. François Hollande a marqué des points en obtenant des avancées de l'Empire du milieu qui pèse très lourd dans les négociations visant à limiter le réchauffement climatique.

 

 

 

 

 

POLITIQUE - Triste lendemain de fête pour Lucette la nouvelle amie du président. Accusée d'avoir participé à un "coup monté" de l'Elysée à Nancy. Elle a accepté de recevoir le Président chez elle jeudi. Depuis, la polémique n'a cessé d'enfler sur cette opération de com' de l'Elysée. Epuisée, Lucette Brochet a même chuté hier dans les escaliers. Lucette Brochet n'en peut plus. "Elle est très fatiguée et a besoin de tranquillité", insiste sa fille qui habite dans les environs de Nancy.

 

 

 

 

 

A SUIVRE - Code du travail : chantier ouvert. Le gouvernement est en passe de tenir au moins une promesse sur la réforme du Code du travail : aller vite. Dès demain, la ministre Myriam El Khomri présentera ses premières pistes, sur la base des entretiens qu'elle a eus ces dernières semaines avec des dirigeants syndicaux, et du rapport de Jean-Denis Combrexelle publié il y a moins de deux mois. Elle lancera ensuite une seconde phase de discussion, afin de boucler son projet de loi début 2016, pour un vote avant l'été.

 

 

 

 

 

SANTE - Une prime pour les jeunes médecins. Marisol Touraine a présenté hier un plan pour l'attractivité des Hôpitaux. Face à la pénurie de médecins hospitaliers, le gouvernement table sur une meilleure rémunération et davantage de souplesse dans l'organisation du travail.

 

 

 

 

 

 

Lundi 2 novembre 2015

 

 

EGYPTE - Crash dans le Sinaï : la mystérieuse dislocation de l'A321. La piste d'un accident et celle d'un attentat sont étudiés de près après la catastrophe du charter russe. Les corps et les débris sont éparpillés sur une vingtaine de kilomètres carrés. Cette dislocation peut s'expliquer par un acte terroriste, mais aussi par un problème technique. L'analyse des boîtes noires se poursuit.

 

 

 

187 C'est le nombre de corps qui avaient déjà été découverts hier soir su le site du crash. Des tests ADN seront parfois nécessaires pour identifier les victimes. Plusieurs familles russes sont arrivées en Egypte pour reconnaître leurs proches décédés dans la catastrophe.

 

 

 

"L'avion peut avoir explosé en vol, soit en raison d'un kamikaze, soit d'une bombe à bord, soit encore à la suite d'un tir de missile. Si l'avion était en croisière à 9 000 mètres d'altitude, il est infiniment peu probable que l'Etat islamique ait pu l'abattre, car il faut des moyens très importants". Robert Galan, expert aéronautique.

 

 

 

 

 

TURQUIE - La revanche du "Sultan" Erdogan. Le parti du président a remporté les élections législatives. Pari réussi pour le président Recep Tayyip Erdogan : son parti redevient majoritaire au Parlement turc. Les Kurdes du HDP conservent de justesse des sièges de députés.

 

 

 

 

 

SOMALIE - Attaque meurtrière dans un hôtel. Au moins douze personnes ont été tuées hier dans l'attaque d'un grand hôtel de la capitale somalienne Mogadiscio par des islamistes chebabs qui ont utilisé un véhicule bourré d'explosifs pour se frayer un chemin à l'intérieur de l'établissement.

 

 

 

 

 

TCHAD - Attaque-suicide de Boko Haram. Onze civils ont été blessés hier matin par une attaque-suicide à l'explosif d'éléments du groupe islamiste nigérian Boko Haram dans la région du lac Tchad.

 

 

 

 

 

A SUIVRE - Hollande en Chine. Le président François Hollande est en Chine à partir d'aujourd'hui, et jusqu'à demain, pour tenter de convaincre ce pays clé dans la lutte contre le réchauffement climatique - il est le premier pollueur de la planète avec 25 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre - de donner un élan décisif aux négociations avant la Cop 21 qui aura lieu début décembre à Paris.

 

 

 

 

 

POLITIQUE - Sarkozy, Juppé :le choc incertain. Sondage BVA pour la presse régionale un an avant la primaire. Selon les sympathisants de droite et du centre interrogés, l'ancien président devancerait le maire de Bordeaux par 52 % contre 48 %. Pour le moment, les autres candidats ne semblent pas en mesure de troubler le duel.

 

 

 

 

 

FISCALITE - Impôts locaux : les retraités modestes seront remboursés. Une exonération qui vaut pour 2015 et pour 2016. Le secrétaire d'Etat au Budget, Christian Eckert, a promis d'agir en faveur des 250 000 retraités aux revenus modestes qui sont contraints d'acquitter des impôts locaux alors qu'ils en étaient jusque-là exonérés.

 

 

 

 

 

TELEVISION - France 2 licencie son Monsieur Météo. Le journaliste est accusé d'avoir manqué à son devoir de réserve. Philippe Verdier a annoncé hier avoir reçu une lettre de licenciement. Son livre controversé sur le climat a provoqué sa chute. Le présentateur prend des positions assez iconoclastes. Par exemple, il se réjouit du réchauffement climatique en ces termes : "Devons-nous trouver pénible de pouvoir plus souvent déjeuner en extérieur au printemps et en automne ?" Ailleurs, il remet en cause la probité du Groupe intergouvernemental d'experts sur l'évolution du climat (Giec) et considère la Cop 21 inutile.

 

 

 

 

 

FAITS DIVERS - Après sa tentative de suicide, le docteur Bonnemaison a rouvert les yeux.

 

 

 

 

 

 

ZOOM - A Delhi, une "taxe pollution" pour les camions. Les camions et utilitaires entrant dans New Delhi devront désormais payer une taxe, une décision prise pour tenter d'améliorer la qualité de l'air dans la capitale indienne, la plus polluée du monde. Les camions représentent un tiers de la pollution à Delhi dont les émissions s'ajoutent au cocktail déjà très nocif de rejets industriels et de poussières des chantiers de construction.

 

 


02/11/2015
0 Poster un commentaire

Semaine du 26 octobre au 1er novembre 2015-La Tribune-le Progrès

 

 

le_journal_d_18831.gif

 

 

 

2157785-google-lance-son-kiosque-a-journaux-sur-son-store-francais.jpg

 

 

Dimanche 1er novembre 2015

 

EGYPTE - Crash du charter russe dans le Sinaï : 224 morts. La catastrophe aérienne qui a eu lieu hier matin reste inexpliquée. L'Etat islamique très implanté dans la région a revendiqué la responsabilité du crash, mais les experts doutent de la capacité des djihadistes à abattre un avion à une altitude de 10 000 mètres.

 

 

 

2 Le Bureau d'enquêtes et d'analyses pour la sécurité de l'aviation civile (BEA) enverra aujourd'hui deux experts français en Egypte pour participer à l'enquête sur l'accident du charter russe. Ils seront accompagnés par six conseillers techniques d'Airbus, le constructeur de l'avion.

 

 

 

"Ma femme était dans cet avion, elle était en vacances avec nos enfants, mais grâce à Dieu les enfants ont dû rentrer deux jours avant elle. A 6 heures ce matin, elle m'a écrit un SMS pour me dire qu'elle partait à l'aéroport, et maintenant c'est fini. J'ai dû appeler mon fils pour qu'il donne son ADN". Naïl, le mari d'une des victimes du crash.

 

 

 

Ukraine, Sinaï : le dangereux survol des zones de conflit.

 

 

 

Le tourisme n'avait pas besoin de ça. Ironie du sort, le drame d'hier intervient une semaine après un voyage organisé au bord du Nil par l'Office de tourisme égyptien à Paris. Le but était de convaincre qu'il n'y avait plus de danger à profiter des charmes pharaoniques.

 

 

 

 

 

 

TURQUIE - Les législatives se tiennent aujourd'hui. Des élections sous tension.

 

 

 

 

 

 

IMMIGRATION - Nouveau droit d'asile sur fond de crise. La loi adoptée cet été garantit l'amélioration des conditions d'accueil. La réforme de l'asile entre en vigueur demain, avec à la clé une promesse d'accélération des procédures visant à désengorger le système. Dans un contexte de crise des réfugiés qui bouscule l'opinion. La France a enregistré 65 000 demandes d'asile l'an dernier et devrait connaître une hausse "de l'ordre de 20 %" cette année, selon le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve.

 

 

 

 

 

FISCALITE - Impôts locaux : Valls s'engage à "neutraliser" l'impact de la hausse affectant les retraités modestes. Le Premier ministre Manuel Valls s'est engagé hier soir à "neutraliser l'impact" de la hausse des impôts locaux affectant certains retraités modestes, sur laquelle une centaine de députés socialistes avaient attiré son attention. "Fiscalité locale des retraités : notre engagement est simple, neutraliser l'impact d'une situation aussi brutale qu'injuste", a écrit le Premier ministre dans un tweet.

 

 

 

 

 

 

FAITS DIVERS - Bonnemaison entre la vie et la mort. Il a tenté de se suicider. Condamné à deux ans de prison avec sursis pour un cas d'euthanasie à l'hôpital de Bayonne, l'ex-urgentiste a été retrouvé inanimé dans sa voiture à Tosse (Landes). Son pronostic vital est engagé.

 

 

 

 

 

 

SOCIETE - Le casse-tête de la mort sur internet. En ce jour de Toussaint, largement consacré au souvenir des défunts. Que deviennent les adresses mail, comptes Facebook et photos en lignes d'un défunt ? Souvent, les héritiers s'arrachent les cheveux pour mettre de l'ordre dans ce patrimoine immatériel. Oui, il y a bien une vie après la mort ! Du moins... sur le Web. Comptes sur les réseaux sociaux, forums, contenus multimédias (photos, vidéos), mais aussi données bancaires ou d'assurances: trop souvent, faute de précautions, toute une part du patrimoine immatériel d'un défunt demeure figé sur la toile.

 

 

 

 

 

 

Samedi 31 octobre 2015

 

SOCIAL - Un premier pas vers la retraite à 63 ans dans le privé. L'accord trouvé sur les retraites complémentaires incite les incite les salariés à retarder leur départ à la retraite. Le texte validé hier par le patronat et trois syndicats instaure une décote de la retraite complémentaire de 10 % pendant trois ans pour les salariés qui partiront à 62 ans. Ceux partant à 64 ans ou après toucheront un bonus. Ce n'est pas encore la retraite à 63 ans, mais un nouveau pas vient d'être franchi. A partir de 2019, les salariés du privé devront travailler jusqu'à 63 ans s'ils veulent toucher une retraite complémentaire à taux plein. C'est la principale conséquence de l'accord qui a été entériné hier par le patronat et trois syndicats pour renflouer les caisses de l'Agirc et de l'Arrco.

 

 

 

500 Millions. C'est le montant attendu des économies du système de bonus-malus pour les caisses de retraites complémentaires Agirc et Arrco à l'horizon 2020.

 

 

 

"Je salue l'esprit de responsabilité des organisations syndicales et patronales pour cet accord à la hauteur de l'enjeu : assurer l'avenir des retraites complémentaires. Il apporte la preuve de la capacité du dialogue social à élaborer les compromis équilibrés nécessaires à la réforme et à la consolidation de notre modèle social".

 

 

 

 

 

 

PROCHE-ORIENT - Israël relance la colonisation. Le Premier ministre israélien joue la provocation. Otage des jusqu'au-boutistes de son gouvernement, Benjamin Netanyahou répond à l'intifada des couteaux en accélérant les constructions de logements juifs, pour couper Jérusalem-Est de la Cisjordanie.

 

 

 

 

 

 

SYRIE - Un petit contingent américain déployé au sol. Les Etats-Unis vont envoyer un petit contingent d'une cinquantaine de forces spéciales dans le nord de la Syrie pour participer, sur le terrain, à l'effort de guerre contre le groupe Etat islamique. Par ailleurs, l'armée américaine va déployer des avions d'attaque au sol A-10 et des chasseurs F-15 sur une base aérienne turque, également dans le cadre de la lutte de la coalition internationale contre le groupe djihadiste EI.

 

 

 

 

 

 

ROYAUME-UNI - Libéré de Guantanamo après 13 ans de détention. Le dernier résident britannique détenu à Guantanamo, Shaker Aamer, est arrivé hier en milieu de journée au Royaume-Uni. Il a été libéré par les autorités américaines après plus de treize ans de détention sans inculpation. Shaler Aamer était incarcéré depuis février 2002. Capturé à Tora Bora (nord de l'Afghanistan) en décembre 2001, il était soupçonné d'avoir été un recruteur et un financier d'Al-Qaida basé au Royaume-Uni.

 

 

 

 

 

 

ENVIRONNEMENT - L'Onu espère encore limiter le réchauffement à 2°C. "Un effort mondial sans précédent est en cours", et permet d'envisager de pouvoir rester sous les 2°C, estime un rapport de l'Onu publié hier à Berlin, qui passe en revue les objectifs de réduction des gaz à effet de serre annoncés par 146 pays (représentant 86 % des émissions mondiales) au 1er octobre. Selon les Nations unies, des réductions d'émissions de gaz à effet de serre beaucoup plus importantes seront nécessaires dans les prochaines années pour rester sous cette limite.

 

 

 

 

 

 

SUEDE - Ikea : le fondateur paye ses premiers impôts en 40 ans. Le milliardaire suédois Ingvar Kamprad, fondateur des meubles Ikea qui ont fait sa fortune, a payé l'impôt sur le revenu dans son pays natal pour la première fois depuis son exil suisse en 1973. Alors que le patrimoine de la famille Kamprad atteint 40 milliards d'euros selon les estimations les plus hautes, dont trois à quatre milliards pour le patriarche, ce dernier a déclaré l'an dernier au fisc suédois des revenus finalement modestes. Il a en effet déclaré 17,7 millions de couronnes suédoises (moins de 2 millions d'euros), dont 1,2 million au titre des revenus du travail et 16,5 millions au titre des revenus de capital.

 

 

 

 

 

 

REPORTAGE - En Chine, la croissance malgré tout. Le plus grand pays du monde en pleine mutation. La Chine que va rencontrer François Hollande s'appuie sur la consommation intérieure pour compenser le ralentissement du commerce extérieur.

 

 

 

 

 

 

 

ENVIRONNEMENT - Notre-Dame-des-Landes : les travaux vont reprendre. La préfecture de Loire-Atlantique a annoncé hier que l'Etat engageait la reprise des travaux du projet contesté de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes près de Nantes, en suspens depuis l'automne 2012. Un appel d'offres pour des travaux de débroussaillage de la desserte routière de l'aéroport a été publié lundi.

 

 

 

 

 

 

 

GOUVERNEMENT - Cabinets ministériels : effectifs en hausse, salaires en baisse. Le député René Dosière a passé au crible le train de vie des ministères. L'élu socialiste, spécialiste des dépenses de l'Etat, a salué hier les efforts faits par certains ministères, mais appelle toutefois à une meilleure coordination et pointe l'inflation à Matignon.

 

 

 

 

 

 

 

AUTOMOBILE - Consommation de carburant : tous les constructeurs trichent. Les Français et les Allemands plus que les autres. En plein scandale Volkswagen, le magazine Auto Plus a testé la consommation des principaux modèles vendus en France et relevé une sous-estimation massive par rapport aux données des fabricants.

 

 

 

 

 

 

LOGEMENT - Fini les expulsions jusqu'au 31 mars 2016. La trêve hivernale entre en vigueur. Selon le ministère de la Justice, les assignations au tribunal pour contentieux locatifs étaient de 173 703 en 2014 (+ 8%) et les décisions judiciaires d'expulsion de 132 016 (+ 4,8 %).

 

 

 

 

 

 

 

ESPACE - L'astéroïde "super citrouille" va frôler la Terre. Ce visiteur surgi des confins du système solaire devant débouler aujourd'hui, son surnom était tout trouvé. La Nasa a rebaptisé "super citrouille" l'astéroïde 2015 TB145 qui s'apprête à frôler notre planète pour Halloween. Ce gros bloc de plus de 450 mètres de diamètre va passer à environ 480 000 km de la Terre. A cette distance, aucun danger de voir "super citrouille" nous tomber sur la tête. Ce qui n'empêche pas la Nasa d'être en alerte... mais pour tester ses nouveaux radars et cartographier avec précision ce visiteur imprévu.

 

 

 

 

 

 

 

METEO - Eté indien sur la France ce week-end. Avec des températures presque estivales sur l'Hexagone aujourd'hui et demain, les Français voient, comme souvent au coeur de l'automne, le retour de l'été indien. Le mercure pourrait dépasser les 20°C, notamment en Aquitaine. Une dernière douceur avant l'arrivée de l'Hiver, car après ce week-end, l'hiver pointera le bout de son nez dès lundi, avec une perturbation qui atteindra le sud de la France en arrivant par l'ouest.

 

 

 

 

 

Vendredi 30 octobre 2015

 

ENVIRONNEMENT - Sommet du climat : enjeu énorme, issue incertaine. La conférence sur le climat s'ouvre dans un mois, le 30 novembre à Paris. Les 195 pays vont-ils réussir à s'entendre sur un dispositif contraignant afin de réduire les émissions de gaz à effet de serre et limiter le réchauffement climatique en dessous de 2 degrés ?

 

 

 

4 830 C'est en milliards d'euros le montant des subventions directes et indirectes aux énergies fossiles dans le monde en 2015 selon le FMI. Ce chiffre prend en compte le coût réel des combustibles fossiles en termes de pollution et de conséquences liées au changement climatique.

 

 

 

La session de négociations sur le climat à Bonn s'est achevée par la publication d'un nouveau projet de texte, plus long mais plus équilibré, qui met diverses options sur la table. Comme président de la COP 21, je serai à l'écoute de tous les pays avec la ferme intention d'aboutir à l'accord ambitieux indispensable. Laurent Fabius, Ministre des Affaires étrangères

 

 

 

 

 

 

ASIE - En Chine, l'enfant unique c'est fini. Face au vieillissement de la population et au ralentissement de la croissance. Le Parti communiste chinois (PCC) a assoupli le système de contrôle des naissances dans le pays, en autorisant tous les couples à avoir deux enfants. La Chine a annoncé hier la fin de la politique controversée de l'enfant unique, vieille de plus de trois décennies, en autorisant tous les couples à avoir deux enfants. Un tournant historique réclamé par démographes et économistes pour faire face au vieillissement  de la population et aux besoins de sa croissance. La politique de l'enfant unique a été officiellement instaurée en Chine en 1979 afin de freiner une démographie galopante qui menaçait  de famine une partie de la population.

 

 

 

 

 

 

ARABIE SAOUDITE - Raif Badawi : 1 000 coups de fouet et le prix Sakharov de l'Union européenne. Lauréat du prix pour la liberté d'expression. Le prix Sakharov 2015, considéré comme le Nobel de la paix européen, sera remis au blogueur saoudien Raif Badawi, emprisonné et condamné à 50 coups de fouet par semaine pendant 20 semaines pour "insulte à l'islam". Raif Badawi a "courageusement exprimé ses idées et sees doutes sur les règles de son pays" et "s'est battu pour la liberté de tous les Saoudiens", a justifié Martin Schulz (Président du Parlement européen).

 

 

 

 

 

 

TANZANIE - Le candidat du parti au pouvoir élu président. Le candidat du parti au pouvoir en Tanzanie, John Magufuli, a remporté l'élection présidentielle avec plus de 58% des voix, comme annoncé hier par la Commission électorale nationale. L'opposition a immédiatement rejeté ces résultats. M. Lowassa, un ancien Premier ministre candidat à l'élection, a refusé d'accepter ces résultats accusant la Commission électorale d'avoir falsifié les chiffres.

 

 

 

 

 

SUEDE - Un centre de réfugiés incendié volontairement. Symbole de la frilosité européenne ambiante sur la question migratoire, la Suède a enregistré un nouvel incendie criminel d'un centre d'accueil de migrants, perpétré mercredi matin à Malmö Plus d'une quinzaine, dont dix ont déjà été classés comme criminels, ont déjà été en proie aux flammes depuis le début de l'année.

 

 

 

 

 

 

DIPLOMATIE - Sarkozy tend la main à Poutine. Troisième voyage à Moscou depuis qu'il n'est plus président. L'ancien président de la République a jeté une pierre dans le jardin diplomatique de François Hollande, hier, en prenant le contre-pied de la politique étrangère française sur la Russie mais aussi sur l'espace Schengen.

 

 

 

 

 

 

TOURISME - FRAM : fin de la saga familiale. Le voyagiste a déposé le bilan. Après dix ans de déboires qui ont suivi 53 ans de prospérité, le dernier tour-opérateur indépendant français Fram a déposé le bilan hier au tribunal de commerce de Toulouse.

 

 

 

 

 

 

EDUCATION - Le harcèlement, une vraie violence scolaire. Un plan de prévention contre un phénomène qui affecte 700 000 élèves. Pour mieux prévenir et prendre en charge ces violences, le ministère de l'Education lance une journée de sensibilisation ainsi qu'un nouveau numéro vert, le 3020.

 

 

 

 

 

 

 

Jeudi 29 octobre 2015

 

IMMOBILIER - De moins en moins de Français deviennent propriétaires. Les jeunes et les ménages modestes dans l'incapacité d'acheter. Le nombre de Français qui deviennent propriétaires a chuté de 20 % en cinq ans. Le gouvernement veut inverser cette tendance afin de relancer la croissance.

 

 

 

2,15 % Les taux d'intérêt des crédits immobiliers se situent en moyenne aux alentours de ce niveau toujours historiquement bas. Ils devraient rester dans cette zone jusqu'à la fin du premier trimestre 2015 selon les professionnels.

 

 

 

"La reprise est indiscutable,mais elle est fortement déséquilibrée : massivement portée par les ventes aux investisseurs individuels qui apprécient le dispositif Pinel, mais pénalisée par la faiblesse de l'accession à la propriété". Alain Dinn, PDG du groupe immobilier Nexity

 

 

 

 

 

 

SYRIE - "Bachar al-Assad veut un Etat laïque". Trois députés français dont Xavier Breton (LR Ain) reçus par al-Assad à Damas. Pour le député LR de l'Ain Xavier Breton qui a rencontré le maître de Damas, un Etat laïque est la seule solution et rien ne peut se résoudre sans dialogue avec le régime.

 

 

 

 

 

 

A SUIVRE - Un sommet Russie-Pays arabe et Occidentaux avec l'Iran. "Nous nous sommes concertés sur les modalités d'une transition politique garantissant le départ de Bachar al-Assad dans un calendrier précis", a déclaré hier le chef de la diplomatie française, Laurent Fabius. Cette position a été définie mardi soir, à Paris, où le ministre français avait réuni, en vue des pourparlers internationaux prévus demain à Vienne, des représentants de quatre pays arabes (Arabie saoudite, Emirats Arabes Unis, Jordanie, Qatar), de la Turquie, des Etats-Unis, de l'Allemagne, de l'Italie et du Royaume-Uni. En plus de la Russie, l'un des principaux soutiens au régime syrien qui a mené en trois jours des frappes sur 118 cibles, l'Iran participera pour la première fois à ces discussions, qui seront précédées ce soir par une réunion quadripartite entre le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov et ses homologues américain, saoudien et turc.

 

 

 

 

 

 

TURQUIE - La police prend d'assaut deux télévisions de l'opposition. La police turque a pris de force, hier matin, le contrôle de deux chaînes de télévision proches de l'opposition, Bugün TV et Kanaltürk, dont la maison-mère a fait l'objet lundi d'une mise sous tutelle judiciaire très controversée. L'opposition a dénoncé un nouvel exemple de la dérive autoritaire du président Recep Tayyip Erdogan à quatre jours des élections législatives. Des affrontements ont éclaté devant le bâtiment entre les manifestants, dont les députés de l'opposition et la police. Plusieurs personnes ont été arrêtées.

 

 

 

 

 

 

QATAR - Le contrôle des travailleurs étrangers maintenu. Le Qatar a aménagé sa loi sur les travailleurs étrangers sans remettre fondamentalement en cause la "kafala", assimilée à de l'esclavage moderne par des organisateurs de défense des droits de l'Homme et syndicales mobilisées dans la perspective du Mondial 2022. Ce système de "parrainage" (en arabe) interdit à tout travailleur étranger de quitter le pays sans l'accord de son employeur.

 

 

 

 

 

 

NIGERIA - L'armée délivre 338 femmes et enfants retenus par Boko Haram. 338 femmes et enfants retenus en captivité par le groupe islamiste Boko Haram dans le nord-est du Nigeria ont été délivrés par l'armée, hier. 192 enfants et 138 femmes ont retrouvé la liberté après ces opérations qui visaient "des camps présumés des terroristes de Boko Haram dans les villages de Bulajilin et Manawashe" dans la région de la forêt de Sambisa, un fief des rebelles islamiques.

 

 

 

 

 

 

ESPACE - De l'oxygène découvert sur la comète Tchouri. De l'oxygène a été découvert dans l'amosphère de la comète "Tchouri". "Une surprise totale" pour les scientifiques. Cet oxygène moléculaire (O2) pourrait être plus ancien que notre système solaire, qui date de 4,6 milliards d'années, selon une étude publiée hier dans la revue britannique Nature.

 

 

 

 

 

 

 

POLITIQUE - Régionales : front républicain, le retour. Sondages favorables au FN dans le Nord et Paca. Manuel Valls a politisé et nationalisé la campagne du scrutin des 6 et 13 décembre par des allusions aux stratégies de retraits de listes ou d'alliance gauche-droite dans la régions où le FN serait en position de l'emporter en triangulaire.

 

 

 

 

 

 

 

TELEVISION - Gilles Pélisson, le Lyonnais qui doit réinventer TF1. Nouveau patron pour le premier groupe audiovisuel privé. Comme prévu, l'ex-patron d'Accor et d'Eurodisney, dirigera TF1 pour les cinq années à venir. S'il aura du mal à enrayer la perte d'audience, ce pilier du groupe Bouygues devra trouver d'autres sources de revenus.

 

 

 

 

 

JUSTICE - Aide juridictionnelle : fin de la grève des avocats. Un accord a été signé hier entre le ministère de la Justice et les avocats sur la réforme de l'aide juridictionnelle. L'accord acte une augmentation de la rémunération des avocats participants à l'aide juridictionnelle (AJ), dispositif qui permet aux plus démunis d'être défendus.

 

 

 

 

 

EXCLUSIF - Le palmarès des voitures les plus volées. Les marques allemandes plus vandalisées que les françaises. L'association 40 millions d'Automobilistes publie aujourd'hui son deuxième baromètre des véhicules les plus volés et les plus vandalisés en France entre le 1er juillet 2014 et le 30 juin 2015.

 

 

 

 

Les 10 véhicules les plus volés

 

1 - Smart Fortwo - 11,87 % (2014 - 8,5 %)

2 - Ford Fiesta - 10.94 %

3 - Peugeot 406 - 5,81 %

4 - Renault Twingo II - 3,92 %

5 - Renault Twingo - 3,82 % (2014 : 3,6 %)

6 - Renault Mégane 2 - 3,29 %

7 - Citroën Xsara Picasso - 3,29 % (2014 : 4,1 %)

8 - Renault Clio 1 - 3,27 % (2014 : 4,6 %)

9 - Seat Leon - 3,23 %

10 - Peugeot 308 SW - 3.22 %

 

 

 

 

 

Les 10 véhicules les plus vandalisés

 

1 - BMW série 1 cabriolet - 10 %

2 - BMW X6 - 7 %

3 - Citroën C3 Pluriel - 7 %

4 - Mazda MX5 - 7 %

5 - Mini Mini - 7 %

6 - Audi TT - 7 %

7 - Audi Q7 - 6 %

8 - BMW X5 - 6 %

9 - Mercedes Classe M - 6 %

10 - Mini Mini cabriolet - 6 %

 

 

 

 

 

Mercredi 28 octobre 2015

 

JUSTICE - Air cocaïne : les deux pilotes évadés prêts à s'expliquer. Leur fuite de la République dominicaine était préparée. Ils ont quitté l'île en bateau. Lourdement condamnés pour trafic de drogue en République dominicaine, les deux pilotes rentrés en France se tiennent à disposition de la juge de Marseille chargée de l'enquête.

 

 

 

680 En mars 2013, la police dominicaine, renseignée notamment par les Etats-Unis, a saisi 26 valises contenant 680 kilos de cocaïne à bord du Falcon 50 sur le tarmac de l'aéroport de Punta Cana. Les deux pilotes devaient les ramener à Saint-Tropez.

 

 

 

On a passé 15 jours dans un cachot, entassés dans une cellule de 25 mètres carrés, avec une quarantaine de détenus ramassés dans la rue pour trafic de drogue. Bruno Odos tenait un journal de bord ; pour moi les journées étaient complètement vides. J'avais l'impression de m'enfoncer de jour en jour dans un marécage. Pascal Fauret, l'un des pilotes rentré en France

 

 

 

 

 

 

ASIE - Séisme : les secours face à la montagne. Après la secousse de magnitude 7,5, le bilan définitif difficile à établir. Les secouristes peinaient hier à atteindre des zones isolées touchées par le séisme qui a fait au moins 350 morts aux confins du Pakistan et de l'Afghanistan, dans des montagnes déjà enneigées.

 

 

 

 

 

 

BURUNDI - Nouvelle flambée de violences : sept morts. Au moins sept personnes, dont un policier, ont été tuées lundi et hier au Burundi, dans des affrontements distincts entre insurgés contestant toujours le troisième mandat du président Pierre Nkurunziza, et forces de l'ordre. Pour la première fois, des affrontements ont eu lieu dans le centre du pays, fief du pouvoir. La volonté de M. Nkurunziza de garder le pouvoir, malgré les critiques, a plongé son petit pays d'Afrique des Grands lacs dans une grave crise politique émaillée de violence.

 

 

 

 

 

AFGHANISTAN - Londres va maintenir ses troupes en 2016. La Grande-Bretagne va maintenir une présence militaire en Afghanistan en 2016, avec quelque 450 hommes chargés de former et conseiller les forces afghanes. Les dernières troupes de combat britanniques ont quitté l'Afghanistan fin 2014 après treize ans de présence. Une annonce qui intervient après une autre semblable de Barack Obama pour les Etats-Unis pour 2016.

 

 

 

 

 

TURQUIE - Erdogan agite les menaces Daech et Kurdes. A quelques jours de législatives. Plus qu'un credo de campagne, la lutte contre les menaces pesant sur la sécurité turque est le thème fort des prochaines élections législatives. Encore plus avec la proximité de Daech et après l'attentat d'Ankara, le 10 octobre, où 102 personnes ont été tuées et des centaines d'autres blessés.

 

 

 

Lundi, après la fusillade causant la mort de deux policiers, tués par un kamikaze, et de neuf membres présumés de Daech à Diyarbakir, le président islamo-conservateur Recep Tayyip Erdogan a promis de continuer la lutte contre "toutes les organisations terroristes qui menacent le pays".

 

 

 

Démonstration de force

 

Dès hier à l'aube, la police anti-terroriste turque a mené une opération dans la ville conservatrice de Konya (centre) et interpellé 30 membres présumés de l'Etat islamique (EI). Lors de deux autres raids, les forces de l'ordre ont arrêté 21 suspects à Istanbul et 20 à Kocaeli (nord-ouest). L'armée a par ailleurs annoncé hier avoir arrêté 17 personnes proches de l'EI qui tentaient de franchir illégalement la frontière syrienne.

 

 

 

Les rebelles kurdes ne sont pas plus épargnés : 13 militants du PKK, organisation suspectée d'attentats malgré la trêve uni-latérale prononcée le jour de l'attentat à la bombe d'Ankara, ont été interpellés hier à Elazig (est). Le Premier ministre Ahmet Davutoglu a aussi confirmé lundi soir que l'armée turque avait frappé "à deux reprises" les positions des combattants kurdes de Syrie.

 

 

 

 

 

 

EUROPE - Téléphonie : la fin des frais d'itinérance. Se déplacer dans un autre pays européen, malgré la libre circulation des hommes, c'est payer plus cher ses communications téléphoniques. A partir du 15 juin 2017, ces frais supplémentaires n'existeront plus, après un vote en ce sens du Parlement européen, hier. Et de mai 2016 jusqu'à juin 2017, les frais d'itinérance seront de 0,05 euros par Mo, quel que soit l'Etat membre de l'UE.

 

 

 

 

 

 

SANTE - Assurance-maladie : des fraudes records. Une augmentation de 17 % entre 2013 et 2014. L'année 2014 a marqué un record, avec près de 200 millions d'euros de fraude à la branche maladie de la Sécurité sociale. Un tiers est imputable aux professionnels de santé.

 

 

 

 

 

 

TERRITOIRES - Langues régionales : le Sénat fait barrage à la promesse de François Hollande. La charte européenne a été enterrée par la Haute assemblée. Le Sénat a rejeté hier le projet de loi de ratification de la Charte visant à reconnaître les langues régionales. Une impasse pour la promesse de campagne de François Hollande.

 

 

 

 

 

 

ENQUETE - A Puisseguin, "la compassion et la vérité". Le président de la République a rendu hommage aux victimes en Gironde. C'est devant une foule très émue que François Hollande a rendu hommage aux victimes de l'accident de car, hier à Petit-Palais-et-Cornemps. "Votre douleur, c'est la nôtre", a-t-il déclaré.

 

 

 

 

 

 

CLIMAT - Cop 21 : au moins 80 chefs d'Etat à Paris. De grands noms sont attendus à Paris pour l'ouverture de cette conférence sur le climat. Au moins 80 chefs d'Etat et de gouvernement, dont l'Américain Barack Obama, le Chinois Xi Jinping et l'Indien Narendra Modi ont été annoncés hier par Laurent Fabius. En plus des leaders européens, seront également présents le président de l'Afrique du Sud et du Brésil et le Premier ministre du Canada.

 

 

 

 

 

 

Mardi 27 octobre 2015

 

SANTE - Cancer : la charcuterie et la viande rouge accusées. La viande transformée serait "cancérogène" et la viande rouge "probablement cancérogène". Selon une étude internationale, la charcuterie et la viande rouge pourraient provoquer des cancers, même si ces risques restent très faibles comparés au tabac ou à l'alcool. Les experts appellent donc à réduire la consommation de viande.

 

 

 

32,5 C'est en kilos par habitant la quantité de viande de porc que les Français ont mangé en 2014. Le porc est la viande la plus consommée par les Français, devant la volaille (26 kilos) et la viande bovine (24 kilos). La consommation de viande en France a baissé de 4 % entre 2004 et 2014.

 

 

 

"Je ne veux pas qu'un rapport comme celui-là mettre encore plus la panique chez les gens. On peut et on doit consommer de la viande, mais on doit le faire de manière raisonnable. Je suis pour des recommandations sur la fréquente de consommation". Stéphane Le Foll, Ministre de l'Agriculture

 

 

 

 

 

 

CATASTROPHE - Nouveau séisme meurtrier en Asie. Le coeur du continent a été touché hier par un séisme de magnitude 7,5, qui a duré au moins une minute. La terre a tremblé, hier, au Pakistan, en Afghanistan au Tadjikistan et en Inde, faisant des centaines de morts et de nombreux dégâts, dans des pays aux infrastructures fragiles.

 

 

 

 

 

 

TURQUIE - Fusillade mortelle entre militants de l'EI et la police. Sept membres présumés du groupe Etat islamique (EI) et deux policiers turcs ont été tués hier lors d'une violente fusillade à Diyarbakir (sud-est). Cet accrochage s'est produit à l'aube lorsque des unités de la police antiterroriste à la recherche de militants djihadistes ont pris d'assaut plusieurs de leurs "planques" dans la grande métropole du sud-est à majorité kurde de la Turquie. Les policiers ont été tués lors de l'assaut, victimes de pièges explosifs posés par les djihadistes.

 

 

 

 

 

 

ALGERIE - Panne géante d'Internet. Les Algériens sont restés en partie coupés du monde hier, cinq jours après une panne géante d'Internet dont l'impact est toutefois limité par la faible numérisation de l'économie nationale. Le pays a perdu 80 % de sa capacité de connexion à la toile à cause d'une coupure sur un câble sous-marin au large d'Annaba (600 km à l'est d'Alger) survenue jeudi, a indiqué dimanche le PDG d'Algérie Télécoms.

 

 

 

 

 

 

SYRIE - 94 cibles en 24 h pour les Russes. L'armée russe a annoncé hier avoir frappé en Syrie 94 cibles "terroristes" en 24 heures, un nombre record depuis le début de l'intervention russe. Les avions russes ont effectué 59 sorties et frappé 94 cibles en 24 heures dans les provinces de hama (centre), d'Idleb (nord-ouest), de Lattaquié (ouest), d'Alep (nord-ouest) et dans la région de Damas.

 

 

 

 

 

 

AMERIQUE CENTRALE - Un comédien comique à la tête du Guatemala. Jimmy Morales élu président. Tourner la page de la corruption qui gangrène le pays. C'est ce qu'a fait le Guatemala dimanche, en votant en grande majorité en faveur d'un acteur comique sans aucune expérience politique.

 

 

 

Agé de 46 ans, Jimmy Morales, le candidat du parti de droite FCN-Nacion, qui a été humoriste, comédien et animateur de télévision, a obtenu près de 68 % des suffrages, laissant sur le carreau sa concurrente et ex-Première dame Sandra Torres, 60 ans.

 

 

 

Dans sa première intervention publique après son élection, le quadragénaire a rappelé que sa priorité serait "la guerre contre la corruption", un fléau qui ronge le Guatemala, comme l'illustre le récent placement en détention provisoire du précédent chef de l'Etat, Otto Pérez, accusé dans le cadre d'un vaste scandale de corruption au sein des douanes. L'ex-général de 64 ans, qui était au pouvoir depuis 2012, aurait, comme son ancienne vice-présidente, elle aussi incarcérée, organisé le réseau et perçu 800 000 dollars en pots-de-vin.

 

 

 

 

 

 

GIRONDE - Puisseguin : le camion s'est "déporté". Un réservoir percé lors du choc aurait causé l'incendie.

 

 

 

 

 

 

BANLIEUES - Le 27 octobre 2005, Zyed et Bouna décèdent, électrocutés, après avoir fui la police. Dix ans après les émeutes : le plan Valls contre "l'apartheid social". Offensive contre les communes en retard sur le logement social, testing, caméras piétons sur les policiers : Manuel Valls a annoncé hier des mesures contre les discriminations et pour la mixité sociale.

 

 

 

 

 

 

Lundi 26 octobre 2015

 

MOYEN-ORIENT - Sunnites-chiites : la guerre fratricide. Serait-ce le début, comme le craint François Fillon, d'une "Troisième guerre mondiale" ? Le sanglant conflit syrien est une "guerre par procuration" entre l'Arabie saoudite et ses alliés sunnites du Golfe, et l'Iran chiite. Les premiers sont soutenus par les Occidentaux, les seconds par les Russes.

 

 

 

250 000 morts : c'est le chiffre communément admis pour le conflit syrien, qui a débuté au printemps 2011. La guerre a fait fuir ou a déplacé en outre des millions de personnes. Plus de 4 millions de Syriens ont quitté le pays et l'exode continue.

 

 

 

"Bachar Al-Assad est prêt à organiser des élections avec la participation de toutes les forces politiques qui veulent que la Syrie prospère, mais seulement une fois que la Syrie aura été libérée des djihadistes du groupe Etat islamique". Alexandre Iouchtchenko, député russe après sa rencontre avec le dictateur de Damas, pour faire avancer le "plan russe" de règlement du conflit syrien.

 

 

 

 

 

 

EUROPE DE L'EST - Ukraine : dans les airs et dans les urnes, tension maximale. Raté électoral à Marioupol, avions cloués au sol entre Kiev et Moscou. Les électeurs de la grande ville de Marioupol ont trouvé portes closes, hier au moment d'aller voter. Et tout trafic aérien a été stoppé avec la Russie.

 

 

 

Ce n'est pas parce que l'Ukraine fait (un peu) moins parler d'elle, depuis quelques mois, que ça va mieux ! Hier, coup sur coup, deux événements sont venus rappeler que le conflit dans l'est du pays n'est en rien résolu, même si le vacarme des armes a baissé.

 

 

 

 

 

LIBYE - 43 cadavres de migrants découverts en Méditerranée. Les cadavres de 43 migrants ont été découverts depuis samedi sur des plages libyennes à l'est de la capitale, Tripoli.

 

 

 

 

 

 

POLOGNE - Législatives : la droite eurosceptique en tête. Les conservateurs catholiques du parti eurosceptique Droit et Justice (PiS, opposition) de Jaroslaw Kacynski auraient la majorité absolue aux élections législatives en Pologne, selon des projections de trois chaînes télévisées publiées hier soir.

 

 

 

 

 

 

COTE D'IVOIRE - Les Ivoiriens ont voté pour une présidentielle cruciale. Les Ivoiriens ont voté dans le calme dimanche pour une élection présidentielle jugée fondamentale pour tourner définitivement la page des violences meurtrières qui avaient suivi la victoire en 2010 de M. Ouattara sur son prédécesseur Laurent Gbagbo. Les premiers résultats sont attendus en début de semaine.

 

 

 

 

 

 

PROCHE-ORIENT - Un Arabe israélien passe en Syrie en parapente. Samedi soir dans le nord d'Israël un homme a été repéré en train de passer la frontière avec la Syrie voisine... en parapente ! Il pourrait avoir agi ainsi pour aller combattre le régime de Bachar Al-Assad avec des rebelles ou les djihadistes de Daech.

 

 

 

 

 

 

GUATEMALA - Présidentielle : un acteur élu en réponse à la corruption ? Le Guatemala a commencé à voter hier pour le second tour de l'élection présidentielle, dans un climat d'exaspération inédit face à la corruption qui pourrait porter au pouvoir un candidat inexpérimenté, l'acteur comique Jimmy Moralès. Il est opposé à Sandra Torres, 60 ans, ex-épouse d'Alvaro Colom, président de 2008 à 2011. Les premiers résultats devraient être connus aujourd'hui.

 

 

 

 

 

 

GRANDE-BRETAGNE - Tony Blair s'excuse pour la guerre en Irak. Dans la Guardian, l'ancien Premier ministre Tony Blair s'est excusé "pour les erreurs commises dans la planification de la guerre en Irak et pour le manque d'anticipation de ce qui pouvait arriver si on éliminait le régime de Saddam Hussein". Il a également demandé pardon "pour avoir utilisé des renseignements erronés", faisant allusion aux allégations sur les "armes de destructions massives" irakiennes, ayant justifié l'intervention en 2003.

 

 

 

 

 

 

JERUSALEM - Esplanade des Mosquées. Après un accord flou, les violences de retour. Samedi la communauté internationale respire : le secrétaire d'Etat américain John Kerry annonce un accord entre Israéliens et Jordaniens, gardiens des lieux saints de Jérusalem, pour des mesures censées apaiser les tensions autour de l'esplanade des Mosquées.

 

 

 

Ce lieu révéré tant par les musulmans que les juifs, berceau des tensions actuelles depuis que des orthodoxes juifs sont venus y prier alors que cela leur est interdit, devrait donc retrouver le calme. Le tout grâce à un accord (non détaillé publiquement), dont on sait seulement qu'il prévoit l'installation d'un système de vidéo-surveillance fonctionnant 24 h/24 pour permettre d'identifier les fauteurs de trouble.

 

 

 

Deux attaques au couteau, coups de feu d'un colon

 

A en juger par les nouveaux événements violents survenus hier en Cisjordanie, il faudra d'autres solutions pour apaiser la situation. Dans le secteur d'Hébron, à une cinquantaine de kilomètres au sud de Jérusalem, des gardes frontières israéliens, en faction non loin du tombeau des Patriarches, lieu saint lui aussi révéré à la fois par les musulmans et les juifs, ont abattu une Palestinienne de 17 ans : elle s'est rapprochée d'eux en hurlant, armée d'un couteau.

 

 

 

Les environs d'Hébron ont aussi été le théâtre de deux autres confrontations violentes. Un Palestinien a blessé un Israélien au couteau près de la colonie israélienne de Metzad, avant de s'enfuir. Tout près de là, un Palestinien de 20 ans a été grièvement blessé à l'arme à feu par un colon alors qu'il participait à la récolte des olives.

 

 

 

 

 

 

BUDGET - Sécu : passer le déficit sous les 10 milliards. Le texte est soumis au vote des députés demain. L'Assemblée s'apprête à voter le projet de budget de la Sécurité sociale pour 2016, qui créé notamment une "protection universelle maladie" et vise à réduire le déficit sous les 10 milliards d'euros.

 

 

 

 

 

 

POLITIQUE - Grand Orient : "La République en danger". A quelques semaines des élections régionales, Daniel Keller, le grand maître du Grand Orient de France, a exhorté, dans une interview au JDD, au "désistement républicain" au second tour en cas de triangulaire avec le FN, estimant que "la République est en danger". "On est en train de dérouler le tapis rouge au FN. Ce qui paraissait impossible devient chaque jour un peu plus vraisemblable s'agissant de la présidentielle de 2017" dit-il.

 

 

 

 

 

 

PARLEMENT - Une charte européenne signée en 1999 par la France mais toujours pas ratifiée. Langues régionales : le Sénat face à l'écueil de la Constitution. Le Sénat à majorité de droite se penche demain sur le projet de loi de ratification de la Charte européenne de langues régionales. mais le texte pourrait même ne pas être examiné.

 

 

 

 

 

 

GIRONDE - Puisseguin : place aux experts. Tous les corps ont été extraits : le bilan définitif de la catastrophe est de 43 morts. Des spécialistes de l'accidentologie et des incendies sont attendus sur les lieux de la catastrophe. Ils vont essayer de comprendre comment l'autocar et le camion ont pu s'embraser aussi vite.

 

 

 

 

 

 

FAITS DIVERS - Marseille : la guerre des gangs continue. Trois jeunes des quartiers nord tués hier dans une fusillade à l'arme automatique. Après un nouveau règlement de comptes qui a fait trois morts dont deux adolescents, le Premier ministre Manuel Valls assure de la détermination de l'Etat dans la lutte "contre le crime organisé".

 

 

 

Plusieurs dizaines de cités cartographient ici une géographie du trafic de drogue, à l'origine d'une série noire de règlements de comptes meurtriers. "Les réseaux sont structurés en guetteurs, vendeurs et tête de réseau", a rappelé hier le préfet de police des Bouches-du-Rhône Laurent Nunez, soulignant que les guetteurs étaient "recrutés à cet âge-là".

 

 


26/10/2015
0 Poster un commentaire

semaine du 19 au 25 octobre 2015 - la Tribune - le Progrès

 

 

 

LE_JOURNAL_D_49994.gif

 

 

journal.png

 

 

 

Dimanche 25 octobre 2015

 

 

GIRONDE - Puisseguin : l'enquête s'annonce longue et délicate. Au lendemain du drame, l'embrasement rapide de l'autocar reste pour le moment inexpliqué. Les premiers corps ont été extraits de la carcasse de l'autocar dans lequel ont péri 41 ou 42 personnes, vendredi matin. Le travail d'identification commence. L'émotion est vive dans les sept villages endeuillés par la catastrophe.

 

 

 

2 milliards de kilomètres ont été parcourus en 2014, par les 65 869 autocars en circulation en France. 58 % du trafic a été opéré par des sociétés de transports routiers réguliers de voyageurs. Au 1er janvier 2015, l'âge moyen du parc en service des autocars était de 7,9 ans.

 

 

 

"Chaque scène d'accident ou de crime est unique, mais il y a une chose qui ne change pas : il faut respecter les différentes étapes de la recherche, il faut prendre son temps si on veut pouvoir donner des réponses aux familles. Ce qui sera déterminant, c'est notre capacité à prélever de l'ADN". Général François Daoust, chef du Pôle judiciaire de la gendarmerie nationale

 

 

 

Des rescapés de l'accident racontent. "Le feu a démarré tout de suite, c'était comme un éclair". Ils étaient aux premières loges : dans le car, dans la voiture qui suivait l'autobus. Les flammes, la peur, le choc, les premiers secours, la perte d'un ami, d'une épouse, dans ce bus maudit : voilà ce que rapportent ceux qui ont survécu à l'accident de Puisseguin.

 

 

 

 

 

POLOGNE - Les élections législatives on lieu aujourd'hui. La droite eurosceptique favorite. Auréolé d'un inattendu succès à la présidentielle de mai, le président Duda espère que son parti, Droit et Justice (PIS) va l'emporter ce dimanche grâce à la campagne contre les migrants de l'Union européenne.

 

 

 

 

 

 

MOYEN-ORIENT - Djihad : neuf français tués par mois. Selon les services de renseignement, 140 Français ont, à ce jour et depuis 2012, payé de leur vie leur engagement sur les théâtres d'opération dans zone irkao-syrienne. Pour la seule année 2015, 73 Français ont trouvé la mort en Irak ou en Syrie. Presque deux fois plus que pour toute l'année 2014. Ce qui laisse entrevoir une moyenne, de neuf Français tué chaque mois. Deux principales explications à cela, avancent les experts : l'impact des bombardements de la coalition et l'implication croissante des djihadistes français dans les combats, notamment dans les attaques suicides.

 

 

 

 

 

 

SYRIE - La Russie veut des élections. La Russie a appelé à commencer à préparer des élections présidentielle et législatives en Syrie, expliquant qu'elle espérait voir des progrès politiques dans ce pays dans un proche avenir. L'évolution récente des discussions "nous donne l'espoir que le processus politique va pouvoir avancer dans un proche avenir", a déclaré le ministre des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

 

 

 

 

 

 

PROCHE-ORIENT - Esplanade des mosquées : nouvelles mesures en vue. Le secrétaire d'Etat américain John Kerry a annoncé hier à  Amman un accord entre la Jordanie et Israël sur de nouvelles mesures régissant l'esplanade des Mosquées à Jérusalem, dans une tentative de mettre fin à la vague de violences entre Israéliens et Palestiniens. Parmi les mesures, qui devraient être détaillées en soirée par le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, figure une surveillance vidéo de 24 heures sur 24 de tous les secteurs de l'esplanade des Mosquées.

 

 

 

 

 

 

COTE D'IVOIRE - Présidentielle : Ouattara favori pour sa réélection. Le président sortant Alassane Ouattara espère décrocher une victoire dès le premier tour de la présidentielle ce dimanche en Côte d'Ivoire, lors d'un scrutin critiqué par l'opposition et qui risque de connaître un fort taux d'abstention. Trois candidats, l'ancien ministre des Affaires étrangères Amara Essy, l'ex-président de l'Assemblée nationale Mamadou Koulibaly et l'ancien Premier ministre Joseph Konan Banny se sont retirés de la course pour "ne pas se rendre complice d'une mascarade électorale", selon M. Essy.

 

 

 

 

 

 

VATICAN - Le rapport du synode approuvé hier. L'Eglise évolue, un peu, sur les divorcés remariés. Les divorcés remariés seront-ils dorénavant mieux intégrés et vue par l'Eglise catholique ? C'est en tout cas ce à quoi appelle le rapport du synode sur la famille approuvé hier par les évêques et remis au pape François dans la foulée. L'homosexualité n'est abordée que dans un article assurant que chacun mérite respect et dignité, mais répétant la ferme opposition de l'Eglise à toute reconnaissance des couples de même sexe.

 

 

 

 

 

 

MEXIQUE - L'ouragan Patricia moins violent que prévu. L'ouragan Patricia, annoncé comme le plus fort de l'histoire météorologique, a été rétrogradé hier après avoir touché terre la veille au Mexique, provoquant des dégâts bien moins importants que prévu. Le centre américain des ouragans (NHC), basé à Miami, a annoncé que Patricia n'était plus qu'une tempête tropicale, ses vents les plus forts ayant baissé d'intensité à 80 km/h en arrivant sur la côté Pacifique. Les autorités avaient déplacé des habitants, fermé les ports, les écoles, et évacué des touristes avant l'arrivée dans l'Etat de Jalisco (ouest) de cet ouragan. Ses vents avaient en effet atteint 325 km/h enregistrés en mer puis 270 km/h au moment où il a touché terre.

 

 

 

 

PROCES - Acquitté pour six décès mais condamné pour la mort d'une patiente. Fin de vie : prison avec sursis pour le docteur Bonnemaison. Le médecin urgentiste, acquitté en 2014, a été reconnu coupable d'avoir délibérément donné la mort à une patiente par la Cour d'assises du Maine-et-Loire.

 

 

 

 

 

 

Samedi 24 octobre 2015

 

 

GIRONDE - A Puisseguin, vision d'horreur dans l'autocar en feu. 43 morts, dont un enfant de 3 ans, et huit blessés, après la collision entre un bus rempli de personnes âgées et un camion sur une route secondaire. C'est l'accident de la route le plus meurtrier en France depuis la tragédie de Beaune en 1982. Le choc frontal suivi d'un incendie entre un autocar et un camion a fait 43 morts, pour la plupart des excursionnistes d'un club de troisième âge local.

 

 

 

3 semaines. C'est la durée que pourrait prendre une identification formelle des passagers de l'autocar, a précisé hier le colonel Touron, de l'Institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale. Au moins trois jours seront également nécessaires pour retirer du véhicule la totalité des corps calcinés des victimes.

 

 

 

"Le gouvernement est totalement mobilisé sur cette terrible tragédie. Moi-même, je me rendrai sur place le moment venu. Dès ce soir nous prendrons les décisions qui seront nécessaires". François Hollande, depuis Athènes, en Grèce, où le chef de l'Etat se trouvait en visite officielle, hier

 

 

 

 

 

MEXIQUE - Etat d'alerte en attendant Patricia. L'ouragan le plus puissant jamais enregistré devrait frapper la côte pacifique. Les ports et les écoles ont été fermés. Les habitants déplacés. Ceux qui restent se calfeutrent. L'ouragan qui approchait hier soir les côtes mexicaines a une magnitude jamais enregistrée auparavant. "Aucun ouragan de cette magnitude n'a jamais touché la côte Pacifique mexicaine" a écrit le président Enrique Pena Nieto sur Twitter.

 

 

 

Le directeur de la commission nationale de l'eau, Roberto Ramirez, a indiqué que, selon les experts, Patricia est le "plus puissant cyclone tropical jamais enregistré dans l'histoire et dans le monde".

 

 

 

Comme un préalable à la tempête annoncées, une pluie continue s'abat sur la côte depuis jeudi soir alors que Patricia, classé catégorie 5 - maximale sur l'échelle de Saffir-Simpson -, s'approche avec des vents soufflant à 325 km/h.

 

 

 

 

 

EUROPE - La France s'engage à aider la Grèce pour réussir ses réformes. Le président français salue l'attachement à l'Europe d'Alexis Tsipras. En visite à Athènes, François Hollande a signé un partenariat visant surtout à moderniser le secteur grec d'administration.

 

 

 

 

 

SUEDE - Attaque au sabre : le mobile raciste confirmé. Anton Lundin-Petersson, désigné comme le tueur au sabre qui a assassiné deux personnes dans une école à Trollhättan (Suède), et en a blessé deux autres avant d'être abattu par la police jeudi, aurait commis ces crimes en étant guidé par des motivations racistes. Fasciné par le Troisième Reich, le Suédois de 21 ans apparaît comme un jeune fanatisé par la nébuleuse néonazie sur les réseaux sociaux. Inconnu des services de police, le jeune homme était originaire de Trollhättan, ville industrielle de 57 000 habitants où plus de 20 % de la population est d'origine étrangère. Il a délibérément visé un quartier pauvre où il était sûr de croiser beaucoup d'habitants originaires du Moyen-Orient ou d'Afrique, selon les enquêteurs. Lors de la perquisition de son appartement, la police a découvert plusieurs éléments confirmant la thèse d'un crime raciste, dont une sorte de lettre de suicide où il expliquait son geste, conscient qu'il risquait d'être abattu.

 

 

 

 

 

TURQUIE - Le parti AKP propose de marier les célibataires. Le Premier ministre islamo-conservateur turc Ahmet Davutoglu a proposé aux célibataires désirant se marier de s'adresser à son Parti de la justice et du développement (AKP), jeudi lors d'un meeting de la campagne pour les législatives. "Quand vous avez envie de vous marier, vous allez d'abord voir vos parents. Si Dieu le veut, ils vous trouveront la personne idéale. Si ce n'est pas le cas, adressez-vous à nous", a-t-il proposé. Au pouvoir depuis 2002, l'AKP défend une vision conservatrice de la famille.

 

 

 

 

 

NIGERIA - 27 morts dans l'attentat d'une mosquée. Au moins 27 personnes ont été tuées et 96 blessées dans l'attentat mené hier contre la mosquée de Jambutu à Yola, dans le nord-est du Nigeria. Cette explosion est survenue vers 14 h, peu après que l'imam a terminé son sermon inaugural. Elle fait suite à un attentat-suicide qui a tué 28 personnes hier matin dans une mosquée de la ville de Maiduguri, fief historique des islamistes de Boko Haram, dans l'Etat de Borno, également situé dans le nord-est du Nigeria.

 

 

 

 

 

ENERGIE - EDF veut renouveler son parc nucléaire. Les réacteurs actuels devraient être remplacés par des EPR. EDF projette de moderniser ses installations, ce qui devrait se traduire par le déploiement à terme de plusieurs dizaines de réacteurs nouveau modèle à la place des existants.

 

 

 

 

 

SOCIETE - Passage à l'heure d'hiver cette nuit. Place à l'heure d'hiver, la nuit prochaine. Comme chaque année, les Français vont gagner une heure de sommeil. Dimanche, à 3 heures du matin (heure d'été), il ne sera en fait que 2 heures. Instauré en 1976, ce passe de l'heure d'été à l'heure d'hiver est censé permettre des économies d'énergie. Mais les Français sont de plus en plus septiques face à cette mesure, comme en atteste un récent sondage : 52 % d'entre eux estiment qu'il serait préférable de l'abandonner.

 

 

 

 

 

 

Vendredi 23 octobre 2015

 

 

POLITIQUE - Sondage exclusif BVA pour la presse régionale dans les 12 régions de l'hexagone sur le scrutin des 6 et 13 décembre. Suspense et coup de tonnerre en vue sur les régions. Poussée du Front national, qui pourrait remporter deux régions, progression de la droite mais résistance de la gauche : à six semaines des régionales, le scrutin apparaît indécis dans de nombreuses régions.

 

 

56 % la proportion des Français qui se déclarent intéressés par les élections régionales, un intérêt qu'on retrouve encore plus fort en Ile-de-France (59 %), Paca (59 %) et en Midi-Pyrénées-Languedoc-Roussillon (62 %).

 

 

Toute cette mascarade a démontré qu'il y a un réel manque de pluralisme dans les médias. France Télévisions s'honorerait d'inviter les chefs des six partis qui présentent des listes dans toute la France, M. Cambadélis, Mme Cosse, M. Laurent, Mme Le Pen, M. Sarkozy et moi-même pour un vrai débat démocratique. Nicolas Dupont-Aignan, Président de Debout la France après le forfait de Marine Le Pen, hier sur France 2

 

 

 

Marine Le Pen dit non à France 2 - Marine Le Pen n'a pas participé hier soir pour la cinquième fois à l'émission "Des paroles et des actes" sur France 2. Elle a annulé au dernier moment sa venue, refusant de se prêter à "une mascarade" après une journée de négociations avec la chaîne. France 2, mise sous pression par Nicolas Sarkozy et Jean-Christophe Cambadélis, avait finalement décidé de convier les deux principaux adversaires de Marine Le Pen aux régionales, Xavier Bertrand et Pierre de Saintignon.

 

 

 

La  présidente du FN ne s'y opposait pas, mais demandait que les autres intervenants prévus (Stéphane Le Foll et Jean-Christophe Lagarde) fassent les frais de ces invitations de dernière minute. Ce qu'à refusé David Pujadas. "L'amateurisme et la servilité de M. Pujadas ont transformé aujourd'hui l'organisation de cette émission en véritable pantalonnade", écrit Marine Le Pen dans un communiqué.

 

 

 

Sa progression dans les sondages n'est sans doute pas étrangère à ce refus brutal. Notre sondage, qui la crédite de 46 %, confirme deux enquêtes précédentes, qui la donnaient déjà gagnante en septembre, mais avec une avance plus faible. Un mois après, elle progresse encore... Pense-t-elle que l'élection est déjà pliée ? Il n'est pas sûr que sa dérobade d'hier soir soit appréciée par tous ses électeurs potentiels...

 

 

 

 

 

SUEDE - Attaque meurtrière au sabre à l'école. Un déséquilibré fait deux morts et deux blessés. Un jeune homme de 21 ans déguisé en Dark Vador et réputé proche de l'extrême-droite a fait irruption, hier, dans une école, armé d'un sabre. Il a tué un enseignant et un élève. La polie a abattu le tueur.

 

 

 

 

 

A LA UNE - Afflux de réfugiés : la Slovénie débordée. Avec l'installation de clôtures anti-migrants par la Hongrie, la Slovénie est devenue, avec la Serbie et la Croatie, l'un des principaux pays de transit des réfugiés vers le nord de l'Europe. Hier, le pays s'est dit "dépassé" par la situation. Le défi est de taille pour Ljubjana : 12 676 migrants sont entrés en 24 heures dans le pays de deux millions d'habitants, un record dépassant même ceux enregistrés en Hongrie au plus fort de la crise en septembre.

 

 

 

 

 

JAPON - Les yakuzas annulent Halloween. Les yakuzas ont annulé leur fête de Halloween en s'excusant humblement auprès des enfants, privés des bonbons et frissons généreusement prodigués chaque année par la pègre japonaise. Un schisme récemment survenu au sein de la mafia nippone est à l'origine de cette décision. Les gangsters craignent que l'innocente marmaille joyeusement costumée ne tombe sous quelques balles perdues.

 

 

 

 

 

CHINE - Mugabe reçoit "le prix Confuctius de la paix, qui se veut une alternative chinoise au prix Nobel, a été attribué cette année au président zimbabwéen Robert Mugabe, pourtant objet de vives critiques de la part des défenseurs des droits de l'Homme. A la suite du dirigeant russe Vladimir Poutine (2010) ou encore de l'ex-président cubain Fidel Castro (2014), le prix Confucius récompense donc encore une fois une personnalité controversée.

 

 

 

 

 

IRAK - 70 otages libérés, 5 djihadistes prisonniers. Environ 70 otages retenus par Daech ont été libérés et cinq djihadistes faits prisonniers dans une opération menée hier par des forces kurdes irakiennes et américaines en Irak qui a fait un mort côté américain, a indiqué le Pentagone. L'opération a été "planifiée et lancée après la réception d'informations selon lesquelles il y avait un danger imminent d'exécution de masse sur les otages".

 

 

 

 

 

 

ARGENTINE - Cristina Kirchner, la fin d'une ère. Après deux mandats consécutifs, la président laisse la place. Elle a redressé l'économie de l'Argentine, mais suscité le rejet d'une partie de la société. Deux jours avant le premier tour de la présidentielle vient l'heure du bilan.

 

 

 

 

 

SOCIAL - Air France : un millier de postes supprimés... pour commencer. 1 900 autres suppressions prévues en 2017 restent suspendues à un accord. La direction de la compagnie aérienne parle de départs volontaires en 2016 mais les syndicats jugent cet objectif irréalisable et ses conditions trop floues. Plusieurs milliers de salariés ont manifesté leur colère.

 

 

 

 

 

 

SOCIAL - Un nouveau mouvement contre Taubira. Le personnel pénitentiaire réclame des recrues. Plusieurs centaines de personnes venues de toute la France se sont rassemblée à la mi-journée à Paris, à l'appel de quatre syndicats nationaux (UFAP, SNPFO-PS, SNJO-PA et CGT Pénitentiaires). Les manifestations ont déployé des banderoles et lancé quelques fumigènes, scandant à l'encontre de la ministre de la justice des slogans tels que "Taubira, t'es foutue, la pénit'est dans la rue" ou "Taubira, démission".

 

 

 

Recrutements insuffisants

 

Les surveillants pénitentiaires, ainsi que les personnels techniques et administratifs, dénoncent eux un manque de moyens humains et matériels et, de ce fait, la dégradation de leurs conditions de travail.

 

 

 

 

 

AFRIQUE - La faim menace 30 000 personnes au Soudan. Plus de 30 000 personnes risquent de mourir de faim dans les régions du Soudan du Sud plus ravagées par la guerre civile. Des dizaines de milliers d'autres sont au bord de la famine, selon l'ONU. Bien que l'état de famine n'y ait pas été officiellement déclaré, le pays traverse sa pire phase en 22 mois d'un conflit marqué par de nombreuses atrocités.

 

 

 

 

 

EMPLOI - Près de 4 000 recrutements à Noël chez Amazon. Le géant américain de la distribution en ligne Amazon a annoncé hier qu'il allait recruter en France 3 900 personnels intérimaires pour la période de Noël, dans ses centres de distribution de Saran (Loiret), Montélimar (Drome), Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire) et Lauwin-Planque (Nord). L'an dernier, l'entreprise avait expédié plus d'un million de colis en deux jours.

 

 

 

 

 

SANTE - Tabac : pas d'augmentation. Le gouvernement préfère le paquet neutre. Le gouvernement ne prévoit pas d'augmentation des taxes sur le tabac et préfère se concentrer sur la question du paquet neutre pour lutter contre le tabagisme, a indiqué hier matin le ministre des Finances Michel Sapin.

 

 

 

"La moindre des choses" selon les buralistes

 

Cancérologue de profession et farouche combattante du tabagisme qui fait 78 000 morts par an, la député PS Michèle Delaunay, rapporteur du projet de loi, estime que le paquet neutre ne sera "efficace qu'avec l'augmentation des prix" pour que le Plan national de réduction du tabagisme fonctionne. Elle souhaiterait une hausse des tarifs de 30 % pour le tabac à rouler et de 1 euro pour pour le paquet, afin qu'il atteigne 10 euros d'ici trois ans.

 

 

 

 

 

PROCES - Mediator : Servier condamné à payer pour le première fois. Huit ans après la révélation du scandale. Pour le tribunal de Nanterre, les laboratoires ont laissé sur le marché un médicament "défectueux" dont ils ne pouvaient "ignorer les risques". La décision était très attendue. Le tribunal de grande instance de Nanterre a reconnu pour le première fois ,hier, la responsabilité civile des laboratoires Servier quant à la "défectuosité" du Mediator, médicament coupe-faim au coeur de l'un des plus grands scandales sanitaires français.

 

 

 

 

 

 

ECONOMIE - Le foie gras à la conquête du monde. Les exportations ont progressé de 5 % sur les huit premiers mois de 2015. Au Quai d'Orsay hier, la profession s'est offert une opération séduction pour soutenir la stratégie d'exportation sur toutes les tables de la planète.

 

 

 

 

 

 

ART - Quatre jours d'art contemporain à Paris. La 42e édition de la Foire internationale d'art contemporain (Fiac) a débuté hier à Paris. Jusqu'à dimanche inclus, le Grand Palais et de nombreux sites "hors les murs" accueillent cet incontournable rendez-vous.

 

 

 

 

 

Jeudi 22 octobre 2015

 

 

ISERE - Moirans : l'émotion, la polémique et des questions. Tension persistante dans la communauté des gens du voyage après les obsèques, fermeté du gouvernement. Après les émeutes de mardi, les obsèques d'un jeune de la communauté des gens du voyage se sont déroulées dans le calme hier à Moirans. L'exécutif s'est engagé à répondre avec fermeté et à arrêter les fauteurs de troubles.

 

 

 

 

 

EUROPE - Toujours en crise, la Grèce se stabilise. François Hollande aujourd'hui et demain à Athènes. Le président français, qui avait pesé pour maintenir la Grèce dans l'euro, veut lui apporter son soutien pour l'étape suivante : relancer l'économie et alléger la dette.

 

 

 

 

 

VATICAN - Le prêtre homo polonais suspendu par son évêque. Le prêtre polonais travaillant au Vatican, qui avait annoncé publiquement son homosexualité à la veille du synode sur la famille, Mgr Krysztof Charamsa, a été suspendu hier par son évêque polonais, a annoncé son diocèse. Mgr Charamsa avait présenté aux médias son partenaire italien Eduardo et déclaré son intention de vitre ouvertement son amour.

 

 

 

 

 

ETATS-UNIS - Joe Biden ne sera pas candidat à la Maison Blanche. Le vice-président américain Joe Biden a annoncé hier qu'il ne sera pas candidat à la Maison Blanche et qu'il renonce à défier la favorite Hilary Clinton, mettant fin à des mois de rumeurs. "Malheureusement, j'estime que nous ne disposons pas du temps nécessaire pour monter une candidature et remporter l'investiture" démocrate, a annoncé Joe Biden, 72 ans, dans une déclaration à la Maison Blanche aux côtés du président Barack Obama et de son épouse Jill.

 

 



 

 

POLITIQUE - Marine Le Pen, l'émission polémique. Invitée ce soir sur France 2 à "Des paroles et des Actes". Le Parti socialiste et les Républicains dénoncent la énième invitation de Marine Le Pen sur France 2 ce soir. Ils estiment que la candidate aux régionales en Nord-Picardie est favorisée en vue des élections régionales.

 

 

 

 

 

SOCIAL - Journée orageuse en vue à Air France. Le personnel de la compagnie sera en grève, les vols restent assurés. Les syndicats appellent à manifester aujourd'hui à Paris contre le plan de restructuration d'Air France. La direction doit en livrer le même jour les détails, deux semaines après une annonce marquée par des violences.

 

 

 

 

 

SANTE - Affaire du Médiator : la cagnotte de Servier. La justice doit rendre aujourd'hui une première décision sur la responsabilité civile du laboratoire pharmaceutique Servier concernant la "défectuosité" du Mediator, médicament utilisé hors indications comme coupe-faim à l'origine de graves problèmes cardiaques et peut-être de plus de 2 000 décès. Hier, Servier a indiqué qu'il a provisionné 70 millions d'euros pour indemniser la totalité des victimes du Mediator et leurs caisses d'assurance-maladie en plus des 14 millions déjà versés à plus de 1 500 patients.

 

 

 

 

 

SOCIETE - Le don de sperme doit-il rester anonyme ? Oui, a répondu mercredi le rapporteur public du Conseil d'Etat, en proposant aux juges de renvoyer à la Cour européenne des droits de l'Homme (CEDH) le soin de trancher "ce sujet de société particulièrement délicat". La plus haute juridiction administrative était saisie par une femme de 35 ans conçue par insémination artificielle avec donneur, qui mène depuis des années un combat judiciaire pour obtenir une levée partielle du secret qui entoure ses origines.

 

 

 

 

 

CRISE MIGRATOIRE - Calais : des renforts et des tentes. 6 000 réfugiés sont regroupés dans un  bidonville. Le ministre des l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, promet des places d'hébergement supplémentaires et des renforts sécuritaires à Calais. Les associations sont partagées sur ces annonces.

 

 

 

 

 

JUSTICE - Marche arrière de Taubira sur la réforme. Aide juridictionnelle : les avocats obtiennent gain de cause. La garde des Sceaux fait marche arrière sur le nouveau financement de ce dispositif qui était contesté par les avocats.

 

 

 

 

 

TELEVISION - Les programmes français s'exportent. Ils sont très regardés en France mais aussi à l'étranger. 153,8 millions d'euros, c'est le montant qu'ont rapporté à l'export les programmes audiovisuels français l'an dernier : un record historique. Décryptage.

 

 

 

1 - Fictions

 

Julie Lescaut, Inspecteur Navarro, Louis la Brocante, Camping Paradis, Joséphine ange gardien... Avant, la fiction française était pensée et réalisée pour faire les beaux jours de l'audimat français, et lui seul. Pour compléter leur offre, les chaînes faisaient leurs courses sur le marché américain (New York unité spéciale, NCIS...) ou tentaient des copies (RIS police scientifique, Profilage) plus ou moins heureuses.

 

 

 

Il y a dix ans, Canal + a révolutionné le genre en faisant appel à des réalisateurs prestigieux disposant de budgets de production conséquents. "Engrenages", "Braquo", "Maison close"... De 6 millions d'euros en 2004, l'enveloppe moyenne est passée à 40 millions d'euros en 2013. Sans complexe, ses concurrents lui ont emboîté le pas et sont désormais capables de susciter les convoitises à l'étranger.

 

 

 

 

2 - Emissions

 

"The Voice", "Cauchemar en cuisine", "Koh Lanta", "L'amour est dans le pré"... Saison après saison, les concepts étrangers à la sauce française dopent toujours les audiences, toutes chaînes confondues. Mais l'inverse est également vrai. Le plus emblématique d'entre eux, "Fort Boyard", diffusé sur France 2, a prêté ses murailles à 30 pays différents qui enregistrent sur place leur propre version depuis 1990... soit un total de 1 226 émissions étrangères en 25 ans ! Les émissions de divertissement portent aussi le marché comme "Les Enfants de la télé" (TF1), vendue par Endemol depuis 20 ans. Un succès que M6 va tenter d'égaler avec son "Chasseurs d'appart", produit par une de ses filiales. Renommé "Flat Hunters", le programme animé par Stéphane Plaza vient d'être vendu dans onze pays, dont les Etats-Unis. Lancé cet été, le format a réalisé en juillet la meilleure performance de la chaîne depuis janvier 2014 sur l'access prime time.

 

 

 

 

3 - Documentaires

 

Souvenez-vous du raz-de-marée "La marche de l'empereur" ! Un coup de génie oscarisé en 2006. Le genre animalier fonctionne toujours, mais aussi les documentaires historiques, ethnologiques ou scientifiques comme "Apocalypse, Première Guerre mondiale" avec des archives saisissantes, ou "Le dernier Gaulois", un docu-fiction réaliste distribué par France Télévisions. Les formats types "investigations" ou "gastronomie" sont également très demandés.

 

 

 

L'Europe de l'Ouest reste le premier marché pour ces documentaires hexagonaux mais de nouveaux clients se manifestent, et ils sont gourmands : l'Amérique du Nord (+ 72,7 % à 7,7 millions d'euros en 2014) et l'Asie (+ 9,4 % à 5,1 millions d'euros en 2014) notamment.

 

 

 

 

4 - Séries d'animations

 

L'insolente vitalité du dessin animé à la française se vérifie ; C'est d'ailleurs le seul secteur de l'audiovisuel tricolore qui exporte plus qu'il n'importe. "Totally spies", "Les zinzins de l'espace", "Code Lyoko", "Franklin la tortue"... cartonnent en France comme à l'étranger. Plus près de nous, Sonic, le petit hérisson bleu héros des jeux vidéo, se décline depuis un an en images de synthèse et en haute définition. "Sonic Boom" est aujourd'hui diffusé sur TF1 et dans 70 autres pays. Autre succès : les "Lapins crétins", eux aussi issus d'un jeu vidéo, distribués par France télévisions. La première saison, intitulée "Invasion", a déjà été vue 450 millions de fois dans le monde. V.M.M.

 

 

 

 

 

 

Mercredi 21 octobre 2015

 

 

ISERE/SAVOIE - Incendie, saccages et violences en Isère. Emeutes après le refus d'une permission pour assister aux obsèques d'un adolescent mort dans l'accident d'une voiture volée. Saccages à Moirans (Isère), mutinerie à la prison d'Aiton (Savoie) : à 100 km de distance, la communauté des gens du voyage a recouru à la violence mardi pour exiger que deux des siens bénéficient d'une permission de sortie de prison afin d'assister à des obsèques.

 

 

 

120 Le nombre approximatif de forces de l'ordre mobilisées. D'importants moyens sont venus en soutien aux gendarmes sur place. Une soixantaine de gendarmes mobiles et une vingtaine de policiers grenoblois sont venus prêter main forte à la quarantaine de militaires du groupement de l'Isère déjà positionnés face aux émeutiers.

 

 

 

 

 

CANADA - Justin Trudeau dans les pas de son père. Les Libéraux ont remporté les législatives avec 184 sièges sur 338. Trente ans après le départ de Pierre-Eliott Trudeau l'emblématique Premier ministre canadien francophone, son fils Justin devrait prendre la tête du gouvernement après la nette victoire de son parti libéral.

 

 

 

 

 

CISJORDANIE - L'un des chefs du Hamas arrêté, nouveaux heurts. L'armée et le service de sécurité intérieure israéliens ont arrêté hier avant l'aube Hassan Youssef, l'un des principaux chefs du mouvement islamiste palestinien Hamas en Cisjordanie occupée. Par ailleurs, un Palestinien a poignardé un soldat israélien hier dans un village du sud de la Cisjordanie occupée, avant d'être abattu. L'officier israélien a été légèrement blessé.

 

 

 

 

 

JAPON - Fukushima : un cancer lié aux radiations. Le gouvernement japonais a reconnu pour la première fois, hier, que la leucémie d'un travailleur de la centrale accidentée de Fukushima était due aux radiations. Jusqu'à présent, même si d'autres ex-ouvriers de la centrale nucléaire ont pu développer un cancer, c'est la première fois que l'exposition à la radioactivité est en cause.

 

 

 

 

 

PORTUGAL - Une coalition de gauche ? Le Parti socialiste portugais, arrivé deuxième aux élections législatives du 4 octobre, "est en mesure de former un gouvernement" avec le soutien de la gauche antilibérale, selon son secrétaire général. Ce qui  ne serait pas le cas de la coalition sortante de droite, qui a remporté les élections mais perdu sa majorité absolue datant de 2011.

 

 

 

 

 

IMMIGRATION - Les ratés de la politique de l'asile. Selon la Cour des comptes, 96 % des demandeurs déboutés restent en France. Les magistrats de la plus haute juridiction financière dressent un portrait au vitriol de la politique d'asile de la France, qui accueille mal les réfugiés et ne sait pas les expulser lorsqu'ils sont déboutés.

 

 

 

 

 

POLITIQUE - François Hollande hué à la Courneuve. Le président François Hollande a plaidé hier pour l'égalité des chances et la création d'entreprises dans les quartiers "fragiles", lors d'un déplacement chahuté à la Courneuve, François Hollande, accueilli à son arrivée par des sifflets nourris et quelques applaudissements, a souligné être venu mardi "dix ans presque jour pour jour après la tragédie de Clichy", prélude aux émeutes.

 

 

 

 

 

JUSTICE - Relaxe requise pour Marine Le Pen. Elle comparaissait mardi à Lyon pour ses propos sur les prières de rue. En dépit de la charge de quatre parties civiles, le parquet a trouvé "les propos de Mme Le Pen choquants" mais n'a pas relevé dans cette dénonciation à Lyon en 2010 des prières de rue matière à une condamnation pour provocation à la discrimination, à la violence ou la haine.

 

 

 

 

 

 

Mardi 20 octobre 2015

 

GOUVERNEMENT - François Hollande,  une offensive tout terrain. Dernière conférence sociale, la campagne 2017. Toujours au plus bas dans les sondages, confronté à la grogne sociale, François Hollande a attaqué bille en tête la CGT, le Front national, Nicolas Sarkozy tut en rassurant la base de la gauche. Un air de campagne.

 

 

 

77 % Le pourcentage de personnes interrogées qui répondent non à la question : "François Hollande est-il un bon Président de la République ?" dans le baromètre Odox-France Inter presse régionale. Un chiffre stable par rapport à septembre, mais inférieur d'un point à octobre 2014.

 

 

 

"On peut toujours prôner l'apaisement du dialogue social mais aujourd'hui, c'est une société qui produit de l'inégalité et les salariés réagissent à la brutalité de la casse du modèle et à l'inégalité". Pierre Laurent, secrétaire national du PCF, en partie visé par le président

 

 

 

 

 

ALLEMAGNE - Crise migratoire : Peigida hausse le ton. Plusieurs manifestations du mouvement anti-islam dans plusieurs villes du pays. Plusieurs milliers de partisans et adversaires du mouvement populiste allemand Pegida, à la pointe du mécontentement contre l'afflux de réfugiés dans le pays, se sont fait face lundi soir à Dresde à l'occasion du premier anniversaire de cette formation.

 

 

 

 

 

PROCHE-ORIENT - Israël construit un nouveau mur. A Jérusalem-Est. La construction d'un mur de séparation a débuté, entre deux quartiers de Jérusalem. L'initiative aurait été prise contre l'avis du Premier ministre, Benjamin Netanyahu.

 

 

 

 

 

TURQUIE - Quatre suspects écroués après l'attentat d'Ankara. La justice turque a inculpé  et écroué quatre personnes dans le cadre de l'enquête sur le double attentat suicide qui a fait 102 morts le 10 octobre dernier devant la gare centre d'Ankara. Ils sont poursuivis pour "fabrication d'engins explosifs dans l'intention de tuer" et "tentative de renversement de l'ordre constitutionnel".

 

 

 

 

 

PHILIPPINES - Le typhon Koppu fait 16 morts. Le typhon Koppu continuait hier de déverser des torrents d'eau sur le nord de l'archipel des Philippines. Au moins 16 personnes ont trouvé la mort et des villages et des rizières ont été inondés. Le typhon, qui a touché terre dimanche sur la côte orientale de Luzon, l'île principale de Philippines, a également contraint plus de 60 000 personnes à fuir leur logement.

 

 

 

 

 

NORVEGE - Oslo va chasser les voitures du centre-ville. Oslo a décidé de bannir les voitures de son centre-ville d'ici à 2019 dans le cadre de mesures visant à diviser de moitié ses émissions de gaz à effet de serre. C'est ce qu'à annoncé hier la nouvelle coalition qui s'apprête à diriger la capitale norvégienne et dont font partie les écologistes. Oslo va aussi retirer ses investissements sur le secteur des énergies fossiles, ce qui en fait la première capitale au monde à annoncer un tel désengagement.

 

 

 

 

 

 

ZOOM - Chine : la croissance ralentit à 6,9 %. La croissance chinoise a ralenti à 6,9 % au troisième trimestre, sa pire performance depuis la crise financière de 2009, selon un chiffre gouvernemental qui a confirmé lundi l'essoufflement persistant de la deuxième économie mondiale malgré la résistance du secteur des services. Dans l'ensemble, la salve d'indicateurs publiés lundi par le Bureau national des statistiques (BNS) n'était guère de nature à apaiser les inquiétudes sur la santé du géant asiatique, lequel reste malgré ses difficultés l'un des principaux moteurs de la croissance planétaire.

 

 

 

 

 

SOCIAL - Budget de la Sécu : les nouveautés 2016. Les Députés examinent aujourd'hui le PLFSS en séance. La branche maladie portera l'essentiel des économies cette année, mais la loi prévoit aussi des avancées pour les patients. Les débats seront vifs en séance sur les prix du paquet de cigarettes.

 

 

 

 

 

CALAIS - Une "jungle" classée Seveso. Les migrants sont regroupés à proximité de deux usines chimiques. Le site de la "Jungle" de Calais, où vivent environ 6 000 migrants dans des conditions précaires, se situe majoritairement en zone Seveso.

 

 

 

 

 

SOCIAL - Les avocats durcissent leur grève. Réforme de l'aide juridictionnelle. Appel à ne plus plaider à Paris, grève totale et illimitée en province... La grogne des avocats contre la réforme de l'aide juridictionnelle a pris un nouveau tournant, hier. La grève des avocats contre le projet de réforme de l'aide juridictionnelle (AJ) a été suivie hier par "141 des 164 barreaux de France", selon le Conseil national des barreaux (CNB).

 

 

 

Le CNB a demandé un rendez-vous à la ministre de la Justice, Christiane Taubira, et a d'ores et déjà prévu, lors de son assemblée générale de vendredi, de mettre au vote "une délibération sur un mouvement de grève générale dans toute la France et de manière illimitée".

 

 

 

Le mouvement s'est durci hier à Paris, avec un appel à ne plus plaider. "C'est la pagaille, tout prend du retard, les affaires sont renvoyées", a déclaré le bâtonnier de Paris, Pierre-Olivier Sur. En province, "plusieurs barreaux ont décidé de voter une grève totale et illimitée, comme à Laval, Annecy ou Rouen", a-t-on précisé au CNB.

 

 

 

L'aide juridictionnelle (AJ) permet aux plus démunis d'accéder aux services d'un avocat. La réforme de l'AJ prévoit notamment un relèvement du plafond de revenus pour les bénéficiaires, une refonte du barème de rémunération des actes et une participation des barreaux au financement.

 

 

 

 

 

RELIGION - Une dizaine de clubs sportifs concernés par des dérives "islamistes". Prières à la mi-temps, animateurs de la mouvance salafiste... Les services de renseignement ont fait état de "dérives" et de phénomène de "radicalité islamiste" dans quelques clubs sportifs de quartiers populaires. Le phénomène inquiète François Hollande.

 

 

 

 

 

Lundi 19 octobre 2015

 

POLITIQUE - Conférence sociale : le dialogue ou l'impasse. Malgré un contexte tendu, Hollande ne renonce pas à ce rendez-vous. Le gouvernement organise aujourd'hui sa "grande conférence sociale" de rentrée. Emploi, énergies, numérique : des dossiers grâce auxquels le gouvernement entend reprendre la main.

 

 

 

59 % de Français jugent cette conférence sociale inutile. Les sympathisants socialistes (66 %) sont les plus enclins à croire à l'exercice. Ce sondage a été réalisé par Opinion Way en ligne les 14 et 15 octobre auprès d'un échantillon de 977 personnes.

 

 

 

"Soit nous avançons en réformant, car ce pays à besoin de changer, de réformer, de s'adapter et nous le faisons dans le dialogue. Soit nous faisons un autre choix : celui du conservatisme, ou du refus du dialogue ou de la rupture". Manuel Valls, Premier ministre

 

 

 

 

 

CRISE MIGRATOIRE - Migrants : la marche solitaire de Merkel. La chancelière en Turquie hier pour discuter du plan d'action de l'Union européenne. Fragilisée en Allemagne après la crise des migrants et l'attaque au couteau contre une de ses candidates, la chancelière allemande se retrouve aussi isolée au niveau européen.

 

 

 

 

 

POLEMIQUE - L'esplanade des Mosquées disputée. Israël a rejeté hier en termes vigoureux l'idée, attribuée à la France, de déployer des observateurs internationaux sur l'ultrasensible esplanade des Mosquées à Jérusalem pour aider à enrayer l'escalade des violences en cours depuis le début du mois avec une quarantaine de Palestiniens abattus et sept Israéliens tués. "Israël rejette la proposition française au Conseil de sécurité car elle n'inclut aucun rappel de l'incitation à la violence et au terrorisme des Palestiniens", a déclaré le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu. Israël a même accusé Paris de "récompenser le terrorisme" palestinien. Alors que la communauté internationale semble chercher à grand-peine les moyens de peser sur les événements, le secrétaire d'Etat américain John Kery doit rencontrer cette semaine en Allemagne le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, puis s'entretenir, au Proche-Orient, avec le président palestinien Mahmoud Abbas.

 

 

 

 

 

SUISSE - Forte poussée de la droite aux législatives. La droite populiste suisse UDC a conforté sa place de premier parti de la Confédération Helvétique hier à l'issue des législatives. La formation résolument anti-immigration et anti-Union Européenne gagnerait 11 élus, avec au total 65 représentants à la chambre basse du Parlement (200 sièges), selon de premières projections. Deuxième parti du pays, le PS perdrait 2 sièges (46 sièges dans la chambre sortante). Et l'autre parti de droite, le Parti des libéraux radicaux (PLR) obtiendrait 3 élus de plus (30 sièges actuellement).

 

 

 

 

 

EGYPTE - Début des législatives pour renforcer Sissi. Les Egyptiens ont commencé à voter hier pour élire un Parlement qui va renforcer la mainmise du président Abdel Fattah al-Sissi sur le pays en l'absence de toute opposition, violemment réprimée depuis qu'il a destitué son prédécesseur islamiste Mohamed Morsi il y a plus de deux ans. Seul enjeu de ce scrutin étalé sur un mois et demi et déjà joué d'avance ? La participation qui permettra de juger de la popularité de l'ex-chef de l'armée.

 

 

 

 

 

CANADA - Qui pour gouverner le pays ? Quelque 26,4 millions d'électeurs sont appelés aux urnes aujourd'hui pour élire 338 députés, à l'occasion d'un scrutin majoritaire uninominal à un tour. Le scrutin s'annonce serré entre le Premier ministre conservateur sortant Stephen Harper, au pouvoir depuis 2006, le libéral Justin Trudeau et le social démocrate Thomas Mulcair. Dans cette démocratie parlementaire, le chef de l'exécutif est le chef du parti qui remporte la majorité absolue ou relative à la chambre. La situation économique difficile, avec la dégringolade des cours du pétrole, risque de peser le jour du scrutin.

 

 

 

 

 

TURQUIE - Six soldats et une vingtaine de rebelle tués. Six soldats turcs, dont un lieutenant-colonel, et une vingtaine de rebelles kurdes ont été tués hier dans de violents combats dans l'extrême sud-est et l'est de la Turquie. Depuis plusieurs jours, la zone montagneuse de Daglica (province de Hakkari), proche de la frontière irakienne, est en proie à des violences particulièrement intenses et ayant déjà tué quatre militaires.

 

 

 

 

 

A SUIVRE - Le typhon Koppu touche terre dans le nord des Philippines. Maison dévastées, glissements de terrains... Un puissant typhon se déchaînait hier dans le nord des Philippines hier contraignant plus de 23000 personnes à évacuer la zone. Hier, le bilan humain provisoire faisait état de huit disparus et d'un mort. Un adolescent a été tué à Manille par un gros arbre renversé par les vents violents et qui a écrasé sa maison. De fortes inondations ont pris en otage la province de Nueva Edja, productrice de riz, et les secours ont eu du mal à intervenir. La tempête a touché terre à l'aube dans la localité côtière reculée de Casiguran et ses environs, accompagnée de rafales soufflant jusqu'à 210 km/h et de pluies torrentielles. Dans les prochains jours, le typhon, baptisé Koppu, devrait continuer à progresser à travers Luzon, principale île de l'archipel.

 

 

 

 

 

EDUCATION - Au 21e siècle, les manuels scolaires restent sexistes. Beaucoup n'appliquent pas encore le B.A.-BA de l'égalité. En apprenant à lire, les enfants intègrent aussi des stéréotypes. L'Education nationale a bien du mal à faire bouger les choses.

 

 

 

 

 

SOCIAL - En 2016, 1 000 postes supprimés chez Air France. Air France va supprimer près d'un millier d'emplois, principalement par des départs volontaires, en 2016. Il s'agit de la première partie du plan de restructuration de la compagnie, selon le PDG d'Air France-KLM, Alexandre de Juniac : "2016 est lancé, et seule la seconde partie, pour 2017, du plan B annoncé le 5 octobre est encore négociable", a expliqué le patron du groupe. Il a une nouvelle fois rappelé que "si les négociations sont réussies d'ici au début de 2016, nous pouvons éviter de mettre en œuvre le plan B 2017". Sans quoi, il a remis dans la balance la suppression de 2 900 postes envisagée.

 

 

 


20/10/2015
0 Poster un commentaire

semaine du 12 au 18 octobre 2015 - La Tribune - le Progrès

 

 

Le_journal_d_32316.gif

 

 

 

 2157785-google-lance-son-kiosque-a-journaux-sur-son-store-francais.jpg

 

 

 

 

Dimanche 18 octobre 2015

 

ANIMAUX -  Vendre un chien ou un chat ne sera plus aussi facile. La vente de nos amis à quatre pattes sera beaucoup plus encadrée dès l'an prochain. A partir du 1er janvier 2016, un particulier ne pourra plus vendre ses chiots ou ses chatons sans une déclaration préalable à la Chambre d'agriculture. Objectif : faire la chasse aux éleveurs non déclarés et aux Français qui arrondissent leurs fins de mois en faisant du commerce avec leurs animaux.

 

 

 

4,5 milliards d'euros. C'est le montant des dépenses consacrées par les Français à leurs animaux de compagnie, dont 1,5 milliard dédié à l'achat de la bête. Les autres dépenses sont l'alimentation, les accessoires, les produits dérivés, les soins vétérinaires, le gardiennage et le toilettage.

 

 

 

"N'achetez plus d'animaux ! Adoptez-les dans les refuges. Les animaleries regorgent de chiots et chatons provenant souvent des pays de l'Est vendus des fortunes. Les chiots vendus par petites annonces, viennent encore grossir les meutes d'abandons". Brigitte Bardot, présidente de la Fondation Brigitte Bardot

 

 

 

 

 

 

SYRIE - Les raids français visaient-ils Benghalem ? Agé de 35 ans, il serait le recruteur/formateur des djihadistes français. Selon les autorités françaises, le dernier raid aérien en Syrie ciblait un camp d'entraînement. Mais l'opération aurait surtout visé Salim Benghalem, l'un des Français les plus actifs au sein de l'Etat islamique.

 

 

 

 

 

PROCHE-ORIENT - Israéliens attaqués au couteau et Palestinien abattus. Quatre Palestinien, dont une adolescente, ont été abattus et un cinquième a été blessé hier après avoir tenté de poignarder trois Israéliens à Hébron en Cisjordanie occupée et à Jérusalem-Est. L'escalade des violences depuis le meurtre d'un couple de colons en Cisjordanie début octobre, fait redouter une nouvelle intifada dans les territoires palestiniens occupés depuis des dizaines d'années par Israël.

 

 

 

 

 

GUINEE - Condé réélu au 1er tour, l'opposition grogne déjà. Le président guinéen sortant a obtenu la majorité absolue au premier tour de la présidentielle, Alpha Condé n'a pas été officiellement déclaré vainqueur mais d'après des derniers résultats provisoires, proclamés vendredi soir par la Commission électorale nationale indépendante, il obtiendrait 92 % des voix sur 6 millions d'inscrits. Le scrutin était contesté d'avance par l'opposition qui crie à la fraude et a annoncé son intention de manifester "le moment venu".

 

 

 

 

 

MEXIQUE - "El Chapo" toujours en fuite mais blessé. Le filet se resserre autour de Joaquin "El Chap" Guzman. Le baron mexicain de la drogue en cavale est parvenu une nouvelle fois à échapper aux autorités mexicaines, mais il s'est blessé à la jambe et au visage dans sa fuite. Les forces de l'ordre ont souligné que ces blessures "ne sont pas le résultat d'une confrontation directe".

 

 

 

 

 

INDE - Deux fillettes de 2 et 5 ans violées à New Delhi. Deux petites filles indiennes, l'une de 2 ans et demi et l'autre de 5 ans, ont été violées à New Delhi dans la nuit de vendredi à hier, dans deux incidents séparés qui ont suscité l'émotion et des accusations contre la police locale. Une foule agitée s'est rassemblée près du domicile de la plus jeune des fillettes, accusant la police de ne rien faire pour faire cesser les viols en série dans la capitale indienne.

 

 

 

 

 

PREMIER PLAN - Le programme alimentaire mondial en Irak menacé de pénurie. "Il nous faudra plus de ressources pour continuer notre assistance. L'Irak est le troisième pays qui compte le plus grand nombre de déplacés au monde. Ces gens ont tout laissé derrière eux et sont résignés. Pour eux, tout est possible, y compris le pire", dépeint Guillaume Foliot. L'homme travaille pour le Programme alimentaire mondial -PAM- de l'ONU depuis une vingtaine d'années. Basé en Birmanie, le voici depuis quelques semaines en Irak. Mission ? identifier les besoins, s'assurer de la fluidité de la chaîne d'approvisionnement pour les déplacés.

 

 

 

 

 

POLITIQUE - Référendum au PS : un vote pour rien ? L'union de la gauche au premier tour des régionales n'a jamais paru si éloignée. La consultation sur l'union de la gauche, lancée par le PS, doit s'achever ce soir. Les résultats seront proclamés dans la foulée. D'ores et déjà, l'utilité et la sincérité du scrutin ne sont pas démontrées.

 

 

 

 

 

ECONOMIE - Le blues des grands patrons français. Une étude de l'institut de l'entreprise. Entre les patrons du CAC 40 et la France, c'est "je t'aime, moi non plus", selon une étude publiée demain, qui détaille leurs rancoeurs à l'encontre des politiques, mais aussi de l'opinion.

 

 

 

 

 

SOCIAL - Retraites complémentaires : beaucoup de perdants, peu de gagnants. Le texte prévoit des incitations à prolonger la durée de cotisation, et donc d'activité. La quasi-totalité des salariés est concernée par l'accord signé vendredi entre le Medef et trois syndicats.

 

 

 

 

 

RECORD - Un Vénézuelien a les plus grands pieds du monde. Jeison Orlando Rodriguez Hernandez vient de faire son entrée au livre Guinness des records. A 20 ans, il mesure 2,20 mètres. Mais ce n'est pas sa principale originalité : ce jeune Vénézuélien a surtout les plus grands pieds du monde. Taille : 40,1 cm, pointure : 57 ! Du coup, très tôt, Jeison a été obligé de porter des chaussures sur-mesure. Auparavant, le record était détenu par le Turc, Sultan Kosen, l'homme le plus grand du monde (2,51 m) dont les pieds mesurent 36 cm.

 

 

 

 

 

Samedi 17 octobre 2015

 

ELEVAGE -  Abattoirs : autopsie d'une filière en berne. Malgré les restructurations, la concurrence reste rude. La fermeture de l'abattoir d'Alès, accusé d'actes de cruauté envers les animaux, met en lumière la crise que traverse une filière industrielle souvent méconnue.

 

 

 

14 000 vétérinaires sont agréés par la Direction générale de l'alimentation (DGAL). Ces vétérinaires sont présents en permanence dans les abattoirs. En plus de ces professionnels de la santé animale, 2 155 agents de la DGAL procèdent à des contrôles inopinés.

 

 

 

"Les enquêtes sont continues. Avec les services vétérinaires dont nous disposons, nous faisons en sorte de contrôler le maximum, et de la manière la plus régulière que possible, les abattoirs [...] Je suis parfaitement conscient de la nécessité de respecter voire d'améliorer encore le bien-être animal". Stéphane Le Foll, Ministre de l'Agriculture

 

 

 

 

 

SYRIE - Un drone abattu par la Turquie. Des chasseurs turcs ont abattu hier un drone, dont la nationalité d'origine n'a pas été immédiatement précisée, qui avait violé l'espace aérien de la Turquie près de la frontière syrienne. "Tout indique" que le drone abattu en Turquie est russe, a cependant déclaré un responsable américain, contredisant Moscou qui assure de son côté que tous les drones russes dans la région fonctionnent normalement.

 

 

 

 

 

PROCHE-ORIENT - Israël : "vendredi de la révolution" noir. Depuis début octobre, 36 Palestiniens et 7 israéliens sont morts. Trois morts côté palestinien, le tombeau de Joseph incendié et des heurts à Gaza. Les tensions israélo-palestiniennes ne connaissent pas de répit.

 

 

 

 

 

 

CRISE MIGRATOIRE EN EUROPE - Un plan inacceptable pour la Turquie. Le plan d'action entre l'Union européenne et la Turquie pour endiguer le flux des migrants sur son sol n'est qu'un projet et son financement proposé par Bruxelles inacceptable, a estimé hier le ministre turc des Affaires étrangères. Le plan prévoit la relance des discussions sur la candidature de la Turquie à l'UE, un accès facilité aux visas pour les citoyens turcs et une aide financière de 3 milliards d'euros. En échange, Ankara s'est engagé à accueillir davantage de réfugiés et à renforcer la surveillance de ses frontières.

 

 

 

 

 

SOCIAL - Retraite : un an de travail en plus. Accord des partenaires sociaux sur les complémentaires. "Accord de principe" hier pour renflouer les caisses de l'Arrco et l'Agirc, entre le patronat et trois syndicats (CFDT, CGC et CFTC). "Inacceptable", critique Philippe Martinez (CGT). La principale conséquences est que, à partir de 2019, il faudra travailler un an de plus pour toucher sa retraite complémentaire à taux plein.

 

 

 

La CGT et FO, opposés à ce report de fait de l'âge de départ, avaient quitté la négociation deux heures auparavant. Le texte doit être "finalisé" entre les signataires le 30 octobre.

 

 

 

Petites retraites épargnées

 

Concrètement, l'accord crée un système de bonus-malus, destiné à inciter le salarié à travailler un an de plus, quand il atteint les conditions d'une retraite à taux plein, à 62 ans, et 41,5 ans de cotisation. S'il ne le fait pas, sa retraite complémentaire est amputée de 10 % durant trois ans, donc jusqu'à 65 ans.

 

 

 

En revanche, s'il travaille deux ans de plus, il perçoit un bonus de 10 %, qui monte à 20% pour trois ans de travail supplémentaire. Il faut donc travailler jusqu'à 63 ans, quand les conditions de taux plein sont remplies à 63 ans, etc. : les bornes bougent avec l'âge de référence.

 

 

 

Ce bonus-malus ne s'appliquera pas aux retraites les plus modestes, qui ne paient pas la CSG (plafond de 10 633 € annuels pour une personne seule en 2015). Et le malus est ramené à 5 % pour les petites retraites soumises à une CSG réduite (plafond de 13900 €). Rappelons que les complémentaires comptent pour environ 30 % de la retraite globale des non-cadres, et jusqu'à 60 % de la retraite des cadres.

 

 

 

 

 

JUSTICE - Simple amende pour un simple joint. La transaction pénale est entrée en vigueur. C'est l'un des volets de la réforme pénale de Christiane Taubira votée en août 2014, qui doit permettre aux policiers de faire payer directement une amende en cas de petit délit, pour éviter le passage devant un tribunal.

 

 

 

 

 

 

Vendredi 16 octobre 2015

 

SOCIAL - Retraites : menaces sur les complémentaires. Reprise de la négociation pour combler les déficits de l'Argirc et l'Arrco. Echec annoncé aujourd'hui des partenaires sociaux à trouver les moyens de combler les déficits des retraites complémentaires. L'enjeu est lourd, pour nos retraites, et pour le paritarisme.

 

 

 

1 306 € le montant brut moyen des retraites en 2013. Il s'agit des "droits directs" versés par les régimes obligatoires, dont les complémentaires. Avec les droits dérivés (pensions de réversion) et les majorations pour enfants, le montant atteint 1 492,00 €.

 

 

 

"Des mesures courageuses doivent être prises quand il s'agit de rétablir les équilibres qui ont été perdus, mais elles ne peuvent pas reposer sur les seuls salariés, les entreprises doivent prendre leur part, c'est leur intérêt et même la condition pour préserver le paritarisme". François Hollande au 70e anniversaire de la Sécurité sociale

 

 

 

 

 

GEOPOLITIQUE - Pôle Nord : la bataille de l'Arctique. François Hollande en visite aujourd'hui en Islande. L'Arctique attise les convoitises de la Russie, de la Chine et des Etats-Unis. Avec le changement climatique, le grand Nord est aujourd'hui devenu un enjeu central.

 

 

 

 

 

AFGHANISTAN - Les soldats américains mobilisés au-delà de 2016. Quelque 9 800 soldats américains, soi un total de 13 000, resteront mobilisés en Afghanistan "pour l'essentiel" de l'année 2016 et environ 5 500 au-delà de 2016 malgré la fin officielle des opérations de combat depuis fin 2014. Barack Obama juge leur présence indispensable pour aider des forces afghanes encore trop fragiles. Cette décision de prolonger encore une intervention militaire débutée il y a 14 ans constitue un revers pour le président démocrate, élu en 2008 sur la promesse de mettre fin aux guerres en Afghanistan et en Irak.

 

 

 

 

 

IRAN - Le "message préoccupant" de Téhéran. Le 11 octobre, l'Iran a testé un nouveau missile longue portée sans en préciser la portée exacte. Ce test constitue pour le ministère français des Affaires étrangères "une claire violation" d'une résolution de l'Onu et "un message préoccupant" de Téhéran à la communauté internationale. L'Iran possède plusieurs types de missiles d'une portée de 2 000 kilomètres capables d'atteindre Israël. Son programme balistique est visé notamment par la résolution 1929, qui lui interdit de mener des activités liées aux missiles balistiques pouvant emporter des armes nucléaires.

 

 

 

 

 

EUROPE - Migrants : l'UE met trois milliards d'euros sur la table. L'Union européenne est prête à faire des concessions à la Turquie mais en échange d'engagements sérieux de sa part pour tarir le flux de migrants vers l'Europe, ont prévenu les dirigeants européens réunis hier à Bruxelles.

 

 

 

Ce nouveau sommet sur la crise migratoire visait à coordonner les efforts diplomatiques au-delà des frontières européennes, alors que les vagues de migrants continuent d'arriver à l'approche de l'hiver. L'Europe doit "aider Ankara à prendre soin des réfugiés" et à mieux surveiller ses frontières, a insisté la chancelière allemande Angela Merkel, martelant qu'il n'était pas acceptable que l'espace maritime entre la Turquie et la Grèce soit "aux mains des passeurs".

 

 

 

 

 

SOCIAL - Manuel Valls : "Air France doit se réformer pour survivre". Le Premier ministre a affirmé que la plan de restructuration n'était pas suspendu. "La compagnie n'a pas d'autres choix que de se réformer", a déclaré le Premier ministre, hier matin. Par ailleurs, les cinq salariés poursuivis pour violences ont été mis à pied.

 

 

 

 

 

 

TERRITOIRES - Congrès à Troyes. Aide d'urgence pour les départements en difficulté financière. A l'avenir, le financement du RSA, principale source des difficultés de ces collectivités, retournera dans le giron de l'Etat, a annoncé hier à Troyes la ministre Marylise Lebranchu.

 

 

 

 

 

A SUIVRE - Berlusconi éreinte Sarkosy. Un "crétin" qui refuse de lui serrer la main, un homme "suffisant" et "agressif" : Silivio Berlusconi dresse un portrait au vitriol de Nicolas Sarkozy dans "My Way", sa première biographie autorisée qui vient de sortir en Italie. L'ancien président français aurait souvent manqué d'égards pour l'ex-chef du gouvernement italien, selon ce livre du journaliste américain Alan Friedman. "Il était jaloux, parce que j'étais riche et lui non", assure Silvio Berlusconi en racontant en riant qu'après son mariage avec Carla Bruni, héritière d'une richissime famille italienne, M. Sarkosy lui a dit : "Tu vois, Silvio ! Maintenant, je suis riche. Comme toi !".

 

 

 

 

 

ENQUETE - Balkany mis en examen pour fraude fiscale. Le député-maire de Levallois-Perret Patrick Balkany (Les Républicains) a été mis en examen hier pour fraude fiscale dans l'enquête sur son patrimoine. Dans ce dossier, l'élu est déjà notamment mis en examen pour corruption passive et blanchiment de fraude fiscale. Les juges le soupçonnent d'avoir, entre avril 2011 et janvier 2014, omis une partie substantielle de son patrimoine et "fourni une évaluation mensongère" dans ses déclarations.

 

 

 

 

 

AUTOMOBILE - Volkswagen : une facture astronomique. Le rappel de 8,5 millions de véhicules imposé par Berlin. Sous pression des autorités allemandes et autrichiennes, Volkswagen a annoncé hier le rappel de 8,5 millions de véhicules équipés de moteurs diesel truqués en Europe. Le coût du scandale est estimé entre 20 et 60 milliards d'euros.

 

 

 

 

 

SOCIAL - "C'est mieux que de glander à la maison". Lancement du service militaire volontaire à Montigny-Lès-Metz, en Lorraine. Les premiers incorporés du service militaire volontaire ont découvert leur caserne hier. Installation en chambrées, remise du paquetage, coupe de cheveux réglementaires, l'armée veut remettre au pas ces jeunes à réinsérer.

 

 

 

 

 

SANTE - Sida : un traitement préventif recommandé. Le Truvada, combinaison de deux médicaments antirétroviraux contre le sida, est "recommandé" par un groupe d'experts comme traitement préventif à destination de personnes non infectées par le sida, mais "à haut risque". Un essai clinique mené en France sur 414 hommes a montré qu'il réduisait de 86 % les risques de contamination. Ce traitement relativement onéreux (500 euros la boîte de 30 comprimés) est déjà autorisé aux Etats-Unis comme traitement préventif.

 

 

 

 

Jeudi 15 octobre 2015

 

POLITIQUE - Pourquoi le climat social est tendu. La contestation monte sur différents fronts. Crise à Air France, crispations des syndicats, colère des policiers, grogne latentes dans l'Education et ailleurs : pour le gouvernement qui a fait du dialogue social une priorité, le risque de blocage est réel.

 

 

 

85 % des Français jugent "justifiées" les critiques des policiers à la justice, selon un sondage Elabe pour BFM-TV. Pour 75 % des personnes interrogées, le bilan de la ministre de la justice Christiane Taubira, très critiqué par les syndicats de police et la droite, est "médiocre" ou "mauvais" (sondage réalisé les 13 et 14 octobre auprès d'un échantillon de 1 001 personnes).

 

 

 

"Le gouvernement n'est en rien concerné par la décision, sujette à polémique, d'interpeller au petit matin les cinq syndicalistes d'Air France poursuivis pour violences contre des dirigeants de la compagnie. Cela relève du parquet de Bobigny". Stéphane le Foll, en tant que porte-parole du gouvernement

 

 

 

 

 

UNION EUROPENNE - Réfugiés : les Etats appelés à payer. La Commission de Bruxelles presse les 28 de tenir leurs promesses financières. Les chefs d'Etat et de gouvernement vont aussi discuter à Bruxelles du renforcement des frontières, de l'accélération des expulsions de migrants économiques et du dialogue avec la Turquie.

 

 

 

 

 

SYRIE - Offensive à Damas. Les forces du régime syrien ont lancé hier une vaste opération pour repousser les rebelles des environs de Damas. Des combats se déroulaient également dans le nord d'Alep, la deuxième ville de Syrie, où Daech a bloqué une route vitale aux rebelles.

 

 

 

 

 

ISRAEL - Check-points à Jérsulamen. Israël a commencé hier à installer des contrôles autour de Jérusalem-Est pour stopper une vague d'attentats. Toutes les voitures quittant le quartier d'où viennent la plupart des Palestiniens impliqués dans les attaques sont contrôlées.

 

 

 

 

 

A SUIVRE - Attentat d'Ankara : la Turquie soupçonne Daech mais vise les Kurdes du PKK. La Turquie a convoqué les ambassadeurs des Etats-Unis et de la Russie pour mettre en garde contre toute aide aux combattants kurdes. Le Pentagone a annoncé lundi avoir largué des minutions aux milices du PYD qui combattent Daech dans le nord de la Syrie. La Russie continue pour sa part de frapper les djihadistes, en soutien au régime du président Barchar al-Assad. La mise en garde turque aux Russes et aux Américains concernant le PYD peut sembler paradoxale. Le PYD combat en effet activement (et avec efficacité) Daech en Syrie et en Irak. Il a barré la route de Kobané aux djihadistes et les a chassés de la ville frontière de Tall Abyad. Or, le gouvernement turc soupçonne Daech d'avoir perpétré le double attentat suicide d'Ankara, qui a fait près de cent morts, samedi. Les autorités notent de nombreuses "similitudes" entre l'attentat d'Ankara et celui a fait 34 morts le 20 janvier à Suruç.

 

 

 

 

 

ETATS-UNIS - Hillary Clinton domine. Hillary Clinton a affiché mardi à Las Vegas calme et assurance face aux piques de ses rivaux sur ses volte-face, assumant pleinement son rôle de grande favorite lors du premier débat de la primaire démocrate.

 

 

 

 

 

ZOOM - Ebola : une infirmière dans un état critique. L'infirmière britannique Pauline Cafferkey, contaminée puis déclarée guérie du virus Ebola en janvier, avant d'être victime d'une rechute, était hier dans un état critique, d'après le Royal Free Hospital de Londres, où est est hospitalisée. L'infirmière de 39 ans y avait été admise vendredi après avoir été transférée par avion militaire de l'hôpital Queen Elisabeth à Glasgow (Ecosse).

 

 

 

 

 

FISCALITE - Taxe foncière : "Halte au matraquage". 16,42 % de hausse en cinq ans. Les propriétaires ont vu leur taxe foncière augmenter deux fois et demie plus vite que l'inflation lors des cinq dernières années. Certains départements battent des records avec des hausses dépassant les 40 %.

 

 

 

 

 

 

SOCIETE - Les modes se font et se défont. Louise et Léo au top des prénoms 2015. L'officiel des prénoms vient de révéler le top des prénoms donnés en France. Chez les filles, Louise arrive en tête, devant Emma et Chloé. Chez les garçons, Léo est en première place, suivi par Gabriel et Adam.

 

 

 

 

 

 

PREMIERE - Justice - une personne de sexe "neutre". Ni homme, ni femme :la personne, considérée comme un homme depuis sa naissance, il y a 64 ans, a été reconnue comme de "sexe neutre" hier par la justice. C'est une première en France, mais le parquet a décidé de faire appel. Le demandeur est pourvu d'un vagin rudimentaire et d'un micropénis, mais pas de testicules, selon son médecin. Le juge aux affaires familiales de Tours a accepté une modification de son état civil pour y porter la mention "sexe neutre". Le demandeur souffrait d'avoir été reconnu "garçon" à sa naissance : "A l'adolescence, j'ai compris que je n'étais pas un garçon. Je n'avais pas de barbe, mes muscles ne se renforçaient pas. Aujourd'hui, j'ai enfin l'impression d'être reconnu par la société tel que je suis". Le vice-procureur, Joël Patard, a fait appel "pas par esprit d'opposition", dit-il, mais parce que la loi ne prévoit que "masculin" et "féminin". Le phénomène médical dit d'intersexualité concerne en France entre 150 et 200 naissances par an. En Europe, seule l'Allemagne prévoit la possibilité de ne pas inscrire de mention de sexe mais de manière provisoire.

 

 

 

 

 

Mercredi 14 octobre 2015

 

REGIONS - Alerte rouge sur les investissements locaux. Rapport de la Cour des comptes sur les finances publiques locales. Moins de recettes, plus de dépenses, et c'est l'investissement qui trinque, constate la Cour des comptes. Sans oublier sa tirade coutumière contre les dépenses de fonctionnement, toujours en hausse dans les collectivités.

 

 

 

55 milliards d'euros, les dépenses d'investissement des collectivités locales en 2014, soit près de 70 % de l'investissement public. Elles devraient baisser, selon la Cour des comptes, en raison de trois années de baisse programmée de dotations de l'Etat à ces collectivités.

 

 

 

"J'entends vos inquiétudes sur l'investissement. Je serai au rendez-vous. Nous devons travailler ensemble pour construire des solutions qui préservent nos équilibres budgétaires nationaux, nos engagements européens, l'intérêt général mais aussi la capacité des collectivités et notamment des communes à investir". Manuel Valls, Premier ministre, lors du congrès des maires en novembre 2014

 

 

 

 

 

PROCHE-ORIENT - Jérusalem : de la peu à l'autodéfense. Les violences ont franchi un nouveau cap hier. Pour se protéger des attaques à l'arme blanche, de plus en plus fréquentes, le maire a appelé les citoyens israéliens à sortir armés et à prêter main-forte aux forces de l'ordre.

 

 

 

 

 

AFGHANISTAN - Poursuite des heurts après une offensive talibane. Des tirs sporadiques ont secoué hier les alentours de Ghazni, grande ville du sud afghan où les forces gouvernementales ont repoussé la veille une offensive des talibans, deux semaines après leur assaut victorieux contre Kunduz.

 

 

 

 

 

IRAK - Daech confirme la mort de son numéro 2. Le porte-parole du groupe djihadiste Daech a confirmé hier la mort de son n° 2, dans un enregistrement diffusé sur les sites islamistes. En août, les Etats-Unis avaient annoncé qu'Abi Moutaz al-Qorachi avait été tué dans un raid près de Mossoul.

 

 

 

 

 

TURQUIE - Attentas : Erdogan admet des "fautes". Le président turc Recep Tayyip Erdogan a admis hier de probables "fautes" du pouvoir dans l'attentat qui a coûté la vie à 97 personnes samedi à Ankara. "J'ai ordonné une enquête sur cette attaque du Conseil d'inspection de l'Etat. Il a dû sans conteste y avoir une faute. De quelle importance ? Ce sera clair après l'enquête".

 

 

 

 

 

 

POLEMIQUE - En Arabie, contrats sonnants et silence pesant. Un carnet de commande bien rempli "pour un pays fier d'être à la pointe des technologies", a dit Manuel Valls hier à Ryad, capitale de l'Arabie saoudite, après une visite de haute diplomatie économique qui se solde par 10 milliards d'euros de contrats. Le Premier ministre s'est en revanche bien gardé de rappeler que la France était aussi "le pays des droits de l'Homme", alors que les sujets ne manquent pas : nombre record d'exécutions (134 depuis le début de l'année, contre 87 pour toute l'année 2014), discriminations, justice expéditive, conditions de travail...

 

 

 

 

Dans le communiqué final du Quai d'Orsay, la liste des contrats engrangés par les entreprises françaises conviées par Manuel Valls en Arabie saoudite tient quatre pages. Pas une ligne sur les rappels concernant les droits de l'Homme. Manuel Valls a tout juste expliqué à l'oral "avoir lancé un appel à la clémence en faveur d'Ali Al-Nimr" un chiite saoudien de 21 ans, condamné à mort pour avoir participé, mineur, à des manifestations. Parmi les contrats signés hier à Ryad, dont plusieurs restent à finaliser, on trouve la création d'une usine de fractionnement de plasma en Arabie Saoudite, de la gestion du réseau d'eau de Ryad (3 milliards d'euros), du métro de la capitale (1 milliard), ou encore de la distribution de l'énergie dans la nouvelle cité économique de Djedda (1 milliard).

 

 

 

 

 

 

POLITIQUE - La primaire, jamais loin des régionales. Unité de façade au parti Les Républicains. En émettant des doutes sur les 10 000 bureaux nécessaires à la primaire, Sarkozy a lancé une pique à Juppé. Mais les deux hommes seront ensemble ce soir à Limoges pour les Régionales, comme si de rien n'était.

 

 

 

 

 

 

ECONOMIE - Un nouveau billet de 20 euros le 25 novembre. Un nouveau billet de 20 euros sera mis en circulation le 25 novembre 2015 en France et dans tous les autres pays de zone Euro. Cette nouvelle coupure va remplacer progressivement le billet actuel qui date de 2002. Principale nouveauté de ce billet : un portrait de la princesse Europe, le personnage de la mythologie grecque qui a donné son nom au continent européen, est visible dans l'hologramme. Il provient d'un vase de plus de 2000 ans qui se trouve au musée du Louvre à Paris.

 

 

 

 

 

 

DEMOGRAPHIE - La France compte 66 317 994 habitants. L'INSEE a publié cette semaine à l'unité près la population de la France : 66 317 994 habitants. La métropole en compte 64 200 247. Cette année et jusqu'en 2018, le nombre de nouveaux centenaires s'orientera à la baisse (8827) puisqu'au siècle dernier, la natalité dans les années 1915 et 1918 a été très faible. Les personnes nées en 1972 sont les plus nombreuses en France, détrônant les natifs de 1969 (936000 environ).

 

 

 

 

 

 

SECURITE - Police : des mesures avant la grande manif. Détenus en cavale, lutte contre le terrorisme et crise migratoire. Aux policiers qui manifestent aujourd'hui sous les fenêtres de la ministre de la Justice Christiane Taubira, le ministre de l'Intérieur a promis la fermeté et des effectifs.

 

 

 

Une manifestation rarissime

 

Ce rassemblement - rarissime, la précédente, place Vendôme, remontant à 1983 - est consécutif à la fusillade en Seine-Saint Denis : la semaine dernière, un policier a été très grièvement blessé par un malfaiteur en cavale.

 

 

 

 

 

 

MUSEE - Paris : "l'Homme" s'expose de nouveau. Une fascinante "chambre des ancêtres" abritant le crâne de l'homme de Cro-Magnon, des Vénus de la préhistoire, une envolée de bustes illustrant la diversité humaine : le musée de l'Homme, métamorphosé, rouvre ses portes samedi à Paris après six ans et demi de fermeture. Situé place du Trocadéro, il sera inauguré ce jeudi par le président François Hollande. Le musée s'appuie sur ses collections de préhistoire et d'anthropologie, auxquels s'ajoutent des objets d'ethnologie récemment acquis ou provenant notamment de donations.

 

 

 

 

 

 

PRESSE - Le magazine Playboy arrête les femmes nues. Playboy, le magazine lancé en 1953 avec en couverture une photo particulièrement sexy de Marilyn Monroe, a annoncé que, face à la concurrence des sites porno d'internet, il allait cesser de publier les photos de femmes nues qui sont son image de marque. Il continuera cependant à publier des photos de femmes dans des poses provocantes. Le magazine, qui avait été le premier à briser le tabou et publier des photos de femmes nues, compte aussi en les retirant être autorisé à apparaître, pour au moins une partie de son contenu, sur les leaders des réseaux sociaux, très puritains.

 

 

 

 

 

Mardi 13 octobre 2015

 

SECURITE - Police et justice : un divorce de plus en plus flagrant. Une semaine après le fait divers de l'île Saint-Denis. Permissions de sortie, laxisme présumé de la justice, manque de moyens. Les policiers, qui n'avaient pas appelé à manifester  en si grand nombre depuis 2001, se réuniront demain sous les fenêtres de Christiane Taubira.

 

 

 

228 C'est le nombre de détenus qui, en 2014, n'ont pas regagné leur cellule 48 heures après la fin de leur permission. Cette année-là, 48 431 permissions de sortie avaient été accordées. (Chiffre, ministère de la justice)

 

 

 

"Il y a toujours eu des permissions de sortie. Elles sont accordées pour préparer la réinsertion. Il y a toujours eu des non-réintégrations, et ce qui est important, c'est de veiller à ce que ces personnes soient reprises". Christiane Taubira, Garde des Sceaux

 

 

 

 

 

 

SYRIE - L'UE prise de court par l'axe Moscou-Damas. L'intervention russe a changé la donne. Les troupes d'al-Assad ont repris l'offensive sous le parapluie des avions russes. L'Union européenne s'en inquiète, mais commence à se diviser sur le cas du dictateur de Damas.

 

 

 

 

 

 

RUSSIE - Des Russes préparaient des attentats. Les suspects russes arrêtés dimanche alors qu'ils préparaient un attentat dans les transports en commun de Moscou auraient suivi une formation dans les camps d'entraînement du groupe Etat islamique (EI) en Syrie, selon les services secrets russes. Ils seraient toutefois revenus en Russie bien avant le début des frappes aériennes russes en Syrie qui ont commencée le 30 septembre dernier.

 

 

 

 

 

 

MADAGASCAR - La perpétuité pour l'assassinat de Français. La justice a condamné hier aux travaux forcés à perpétuité deux Malgaches accusés de l'assassinat d'un couple de Français, dont les corps avaient été retrouvés atrocement mutilés sur la Grande Ile en avril 2012. Les deux victimes possédaient un restaurant à Tuléar, dans le sud-ouest de Madagscar.

 

 

 

 

 

 

BALEARUS - Le président Loukachenko réélu avec 83,49 % des voix. Le président sortant du Bélarus, Alexandre Loukachenko, a été réélu pour un cinquième mandat avec 83,49 % des voix lors du scrutin de dimanche. L'élection avait été boycottée par les principales figures de l'opposition. Les observateurs internationaux ont relevé des progrès mais aussi des "problèmes importants" qui ont miné le scrutin. L'absence de répression lors des élections ouvre la voie à une prochaine levée de sanctions de l'Union européenne contre son pays. Accusé d'atteintes aux droits de l'Homme, Alexandre Loukachenko a multiplié les signes d'ouverture et su habilement utiliser la crise ukrainienne à son avantage.

 

 

 

 

 

TURQUIE - Ankara : Daech derrière l'attentat ? Les élections de novembre ne seront par reportées. Les auteurs de l'attentat qui a fait 97 morts et 507 blessés samedi n'ont toujours pas été identifiés. L'EI est le principal suspect du gouvernement.

 

 

 

 

 

POLITIQUE - Impôts : comment Ayrault agace Valls. L'Assemblée entame aujourd'hui le débat sur le projet de budget 2016. Jean-Marc Ayrault propose d'entamer dès 2016 la fusion de l'impôt sur le revenu avec la CSG. Ce n'est pas ce qu'à prévu le gouvernement.

 

 

 

 

 

BANDE DESSINEE - Par Toutatis ! revoilà Astérix. Un nouvel album prévu pour le 22 octobre. Le Gaulois le plus célèbre de la bande dessinée revient pour de nouvelles aventures, sous la plume de Didier Conrad et Jean-Yves Ferri - et avec la bénédiction de son papa Albert Uderzo.

 

 

 

 

 

JUSTICE - Fin de vie : rejugé, le Dr Bonnemaison assume. Le procès en appel s'est ouvert hier. Visage fermé, vêtu de noir, Nicolas Bonnemaison est resté silencieux à son arrivée à la Cour d'appel d'Angers, peu avant 14 h hier, au bras de son épouse Julie qui devait témoigner dans l'après-midi. L'ex-urgentiste est rejugé en appel jusqu'au 24 octobre devant la Cour d'assises du Maine-et-Loire. Il est accusé d'avoir, entre mars 2010 et juillet 2011 au Centre hospitalier de la Côte basque à Bayonne, injecté des produits létaux à sept patients âgés, incurables, et dont on avait arrêté les traitements, pour abréger leurs souffrances. Sans en informer les familles. Aucune d'elle n'a porté plainte, mais deux se sont constitué parties civiles. Nicolas Bonnemaison a été acquitté en juin 2014. Mais le parquet général avait fait appel du verdict de la Cour d'assises de Pau.

 

 

 

"Des crimes ont été commis"

 

"Il est compliqué pour les familles de faire leur travail de feuil", a témoigné, ému, l'ancien médecin de 54 ans, radié par l'Ordre des Médecins malgré son acquittement. Si son avocat déplore le "procès de trop", le représentant d'Yves Geffroy, fils d'une des victimes présumées et partie civile, n'est pas sur la même longueur d'ondes. "Nous sommes sur du droit pénal. Les faits sont là, des crimes ont été commis", a rétorqué peu avant le début de l'audience Me Thierry Cazes. Et d'insister : "Il n'y a pas de loi sur l'euthanasie active. Le gouvernement, le législateur s'est toujours défaussé à ce niveau-là. Le Dr Bonnemaison a commis un acte criminel, sinon il ne serait pas là".

 

 

 

 

 

 

Lundi 12 octobre 2015

 

SOCIAL - De plus en plus de référendums d'entreprise. Les salariés de Shephora Champs-Elysées ont voté pour l'ouverture tardive du magasin. Coup de communication, procédé démocratique, camouflet aux syndicats ? Les référendums sur l'organisation du travail se multiplient. Dernier en date, celui du magasin Sephora des Champs-Elysées sur l'ouverture en soirée.

 

 

 

11 453 le nombre d'accords d'entreprise adoptés par référendum l'année dernière, soit près d'un accord sur cinq. La plupart portaient sur l'épargne salariale ou la protection sociale complémentaire, mais aussi le travail dominical.

 

 

 

 

 

TURQUIE - Les Kurdes en deuil accusent Erdogan. Le double attentat de samedi n'a pas été revendiqué. Alors que le gouvernement turc attribue le carnage terroriste de samedi au Parti des Travailleurs du Kurdistan (PKK), à Daech ou à un groupuscule d'extrême gauche, une "quatrième hypothèse" s'en prend au pouvoir en place.

 

 

 

 

 

 

PROCHE-ORIENT - Israël, Palestine, l'inquiétante spirale. Une femme enceinte et sa fille tuées à Gaza dans un raid israélien. Les mises en garde se multiplient contre l'imminence d'une troisième intifada au Proche-Orient, du nom des soulèvements populaires palestiniens contre Israël de 1987 et 2000 qui ont fait des milliers de morts. Sur le terrain, aucun répit n'est constaté dans les violences entre Palestiniens et Israéliens qui ont fait une trentaine de morts (23 Palestiniens et 4 Israéliens) depuis le début de ce nouveau cycle d'agressions mutuelles qui a éclaté le 1er octobre.

 

 

 

 

 

 

CAMEROUN - Triple attentat meurtrier. Un double attentat-suicide a de nouveau visé hier l'extrême-nord du Cameroun, tuant au moins neuf personnes. Le bilan pourrait s'alourdir alors que parmi la trentaine de blessés, plusieurs sont actuellement dans un état "très grave". Cette attaque survient après celle menée samedi au Tchad (plus de 40 tués) et attribuée aux islamistes nigérians de Boko Haram.

 

 

 

 

 

 

IRAK - Le chef de l'EI touché par un raid ? Les forces irakiennes ont affirmé hier avoir touché dans un raid aérien le convoi du chef du groupe djihadiste Etat islamique (EI), Abou Bakr al-Baghdadi, l'un des hommes les plus recherchés de la planète, tout en soulignant que son sort était "inconnu". "L'état de santé de Baghdadi n'est pas connu", précisaient toutefois les forces irakiennes hier. Dans le passé déjà, les forces de sécurité irakiennes ont assuré que le chef de l'EI avait été blessé ou tué dans des raids mais ces affirmations n'avaient jamais pu être vérifiées ou s'étaient avérées fausses.

 

 

 

 

 

 

POLITIQUE - Le budget 2016 à l'ombre des Régionales. Les députés entament demain l'examen de la loi de finances. La discussion sur le texte le plus important de l'année au Parlement, sera placée en bonne partie sous le sceau des élections régionales : les frondeurs fronderont moins et l'opposition s'opposera plus.

 

 

 

 

 

PARTIS - En vue des primaires de la droite et du centre. Bayrou pousse Juppé et Fillon à s'unir.

 

 

 

 

 

PRESIDENTIELLES - Bartolone voit le FN au 2e tour. Claude Bartolone, président le l'Assemblée nationale et candidat PS à la présidence de la région Ile-de-France, semble juger inéluctable la présence de Marine Le Pen au second tour de la présidentielle de 2017. Dans l'émission "On n'est pas couché" diffusée sur France 2, il a ainsi déclaré : "Ca sera aux Français de choisir [...] Le FN sera au deuxième tour de l'élection présidentielle".

 

 

 

 

 

 

MIGRATIONS - A Rivesaltes, la mémoire d'autres réfugiés. 50 ans après la fermeture du camp. Manuel Valls inaugurera en fin de semaine le musée-mémorial du camp de Rivesaltes dans les Pyrénées-Orientales. En pleine crise migratoire européenne, le devoir de mémoire revêt un caractère particulier.

 

 

 

Cinq décennies après sa fermeture à la fin de l'année 1964, le camp de Rivesaltes, dans les Pyrénées-Orientales, où furent rassemblés près de 60 000 Espagnols, Juifs, tziganes et harkis va rouvrir. Pour le devoir de mémoire sous la forme d'un musée-mémorial.

 

 

 

L'historien Serge Klarsfeld l'a appelé le "Drancy du Sud", mais Rivesaltes n'était pas seulement un camp de déportation de juifs de France. "C'est le plus grand camp d'internement de l'Europe de l'ouest, qui recouvre trois guerres : une guerre civile, une guerre coloniale, une guerre mondiale", raconte Agnès Sajaloli, directrice du mémorial.

 

 

 

Le site militaire Joffre de 600 hectares fut transformé à partir de 1941 en camp pour une dizaine de milliers d'Espagnols fuyant la dictature de Franco. Très vite, il renferma également 5 000 juifs dont la moitié seront déportés en Allemagne, des Tziganes, puis des collaborateurs et prisonniers de guerre, avant l'arrivée, vingt ans plus tard, de plus de 20 000 harkis au sortir de la guerre d'Algérie. Leur point commun : être des "indésirables" du XXe siècle. A Rivesaltes, "on devenait invisibles", se souvient ainsi Fatima Besnaci-Lancou, fille de harki, qui avait 8 ans à son arrivée.

 

 

 

 

"Le même mécanisme qu'aujourd'hui"

 

Ce camp, fermé officiellement en décembre 1964, est aujourd'hui "le seul à être encore debout", souligne Denis Peschanski, directeur de recherches au CNRS, "le seul en France où l'on se rend compte de ce qu'a pu être l'internement". L'architecte du mémorial, Rudy Ricciotti, a voulu témoigner de "la mémoire enfouie". Il a conçu un monolithe de béton "un peu lourd sur la conscience", auquel le visiteur accède par une rampe partiellement enterrée.

 

 

 

Dans le contexte actuel, marqué par la plus grave crise migratoire depuis la seconde guerre mondiale, cette inauguration revêt un caractère particulier. "Le Syrien d'aujourd'hui n'est pas le Juif d'hier, mais les réactions de peur, de rejet et de fermeture des Etats démocratiques, c'est le même mécanisme", estime M. Peschanski. "L'Histoire convoque le présent et nous éclaire sur l'avenir.

 

 


18/10/2015
0 Poster un commentaire

semaine du 5 au 11 octobre 2015 - La Tribune - le Progrès

 

 

 

le_journal_d_37682.gif

 

 

 

 

 130605_lq184_rci-journaux_sn635.jpg

 

 

 

 

 

Dimanche 11 octobre 2015

 

 

PROCHE-ORIENT - Ankara : la Turquie ensanglantée par le terrorisme. Le pays est soumis depuis trois mois à des tensions qui s'aggravent de jour en jour. Un attentat a fait des dizaine de morts, hier, à Ankara, en marge d'une manifestation pour la paix. Un épisode sanglant de plus dans un pays qui s'enfonce dans la violence.

 

 

 

1 millier environ de personnes, en très large majorité kurdes, ont manifesté samedi à Paris à l'appel du Conseil démocratique kurde en France pour dénoncer le double attentat d'Ankara. Des rassemblements spontanés ont également eu lieu à Marseille et à Strasbourg. D'autres sont prévus aujourd'hui à Lyon et à Toulouse.

 

 

 

Cette attaque n'a pas seulement visé un groupe de gens qui venaient participer à un rassemblement ou une communauté politique, elle a visé notre peuple tout entier, alors que nous allions vers les élections [...] une telle attaque a directement visé notre démocratie, nos droits et nos libertés. Ahmet Davutoglu, Premier ministre islamo-conservateur turc

 

 

 

 

 

PROCHE-ORIENT - Nouveaux heurts israélo-palestiniens. Après le vendredi le plus sanglant des dernières années. Le cycle des violences à Jérusalem et dans la bande de Gaza s'est soldé par de nouveaux morts hier.

 

 

 

 

 

EGYPTE - La vente des deux Mistral est signée. Hier au Caire, Manuel Valls a finalisé la vente à l'Egypte de deux navires de guerre Mistral dont l'achat par la Russie avait été annulé par Paris en raison de la crise ukrainienne. Le montant de la transaction, annoncée fin septembre, serait d'environ 950 millions d'euros. Ce nouveau contrat, après la vente de 24 avions de combat Rafale notamment, illustre le spectaculaire rapprochement de Paris avec le régime du général Abdel Fattah al-Sissi. Le Premier ministre français a entamé, hier en Egypte, une tournée de quatre jours au Moyen-Orient.

 

 

 

 

 

SYRIE - Bombardements tous azimuts. Les forces du régime syrien avançaient hier dans la province de Hama grâce aux bombardements massifs de l'aviation russe, qui a effectué plus de 50 frappes en 24 heures. Les combats étaient également violents dans la région de Lattaquié (ouest), fief du régime de Bachar al-Assad. En revanche près d'Alep, la grande ville du nord, ce sont les rebelles islamiques qui ont lancé une contre-attaque pour reprendre le terrain perdu la veille lors d'une offensive éclair du groupe Etat islamique. La coalition conduite par les Etats-Unis a annoncé avoir mené cinq frappes contre des positions de l'EI en Syrie et 20 autres en Irak.

 

 

 

 

 

EUROPE - Le Portugal, nouvel eldorado des Français. Touristes et expatriés rapportent des millions d'euros au pays. Depuis quelques années, l'attrait des Français pour le pays du fado n'a fait que grandir. Attrait touristique, mais aussi économique : le Portugal drague les actifs et retraités étrangers grâce à des exonérations d'impôts.

 

 

 

 

 

 

Samedi 10 octobre 2015

 

 

ENSEIGNEMENT - L'Ecole nationale d'administration fête ses 70 ans. Symbole, comme Polytechnique, de l'élitisme à la française, l'Ena forme depuis sa création il y a 70 ans les grands serviteurs de l'Etat. Ses fondateurs voulaient "démocratiser" l'accès à une haute administration unifiée, une mission partiellement remplie.

 

 

 

1 400 candidats se présentent chaque année aux épreuves des trois concours de l'ENA qui recrute à partir de Bac + 3 des élèves qui, dans la pratique, sont souvent plus bien diplômés. Une fois admis, ils s'engagent à servir dans la fonction publique au moins 10 ans et sont rémunérés par l'Etat durant les deux ans de leur formation.

 

 

 

"Le manque de diversité est un problème que rencontrent toutes les grandes écoles. Ce qu'on constate, c'est une origine sociale moins liée à des moyens financiers élevés qu'à la connaissance. On a à l'Ena un nombre significativement élevé d'enfants d'enseignants et ça dit beaucoup". Nathalie Loiseau, Directrice de l'Ena

 

 

 

 

 

 

DISTINCTION - A la surprise générale. Le Nobel de la Paix au dialogue tunisien. Si la Tunisie a élu démocratiquement son premier président de la République en décembre, elle le doit notamment à un "Quartet du dialogue national", récompensé hier par le comité d'Oslo. Le quartet du dialogue national : Fadhel Mahfoudh (avocat), Wided Bouchamaoui (UTICA), Houcine Abbassi (UGTT) et Abdessattar ben Moussa (LTDH).

 

 

 

 

 

 

MIGRATION - L'ONU autorise l'UE à agir contre les passeurs. Le Conseil de sécurité de l'ONU a donné son aval hier à l'Union européenne pour arraisonner en haute mer des navires de migrants venant de Libye qui tentent de gagner l'Europe. Les Européens ont étendu mercredi leur opération militaire navale pour lutter contre les passeurs dans les eaux internationales au large de la Libye.

 

 

 

 

 

 

SUEDE - 150 000 demandeurs d'asile en 2015. Le Premier ministre suédois a indiqué hier que 150 000 personnes pourraient demander l'asile cette année dans le royaume scandinave, qui peine à trouver des hébergements. La Suède, avec ses 9,8 millions d'habitants, est l'un des pays de l'Union européenne à recevoir le plus de réfugiés.

 

 

 

 

 

 

PROCHE-ORIENT - La bande de Gaza rattrapée par les violences israélo-palestiniennes. Le Hamas parle de nouvelle intifada. Cinq jeunes Palestiniens ont été tués hier par des soldats israéliens. Le chef du Hamas évoque une nouvelle intifada, les analystes sont plus modérés.

 

 

 

 

 

 

SYRIE - Deuxième raid des avions français. La France a effectué dans la nuit de jeudi à vendredi une deuxième frappe aérienne contre le groupe Etat islamique (EI) à Raqa, dans l'est de la Syrie. Les deux Rafale "frappeurs", partis des Emirats arabes unis avec plusieurs Rafale d'accompagnement, ont à nouveau ciblé un centre d'entraînement de l'EI à Raqa, fief de l'organisation, comme lors de la première frappe française le 27 septembre.

 

 

 

 

 

 

SOCIETE - Affaire Vincent Lambert : statu quo. Le tribunal administratif a rejeté la demande formulée par son neveu. François Lambert, le neveu de Vincent Lambert, demandait l'application de la décision d'arrêt des soins validée par la Cour européenne des Droits de l'Homme. Mais le tribunal administratif de Reims laisse au médecin le soin de décider.

 

 

 

 

 

 

METEO - Canicule : 3 300 décès de plus cet été. Environ 3 300 décès supplémentaires (+ 6,5 %) ont été enregistrés lors des trois épisodes de canicules cet été en France, a annoncé hier l'institut de veille sanitaire. L'INVS relève une hausse de la mortalité pour les pathologies en lien avec la chaleur "dans toutes les régions" touchées par la canicule. Ces pathologies sont l'hyperthermie ou coup de chaleur, la déshydratation et l'hyponatrémie (trop faible concentration de sel de sodium dans le sang). L'INVS stipule toutefois qu'entre le 29 juin et le 9 août, "les excès de mortalité estimés ne peuvent être imputés entièrement à la chaleur". Les chiffres relevés restent loin de ceux de la grande canicule d'août 2003, qui avait entraîné 15 000 décès supplémentaires.

 

 

 

 

 

 

DISPARITION - Leny Escudero chantait "Pour une amourette". Le chanteur et compositeur engagé Leny Escudero est décédé vendredi à 82 ans, selon son épouse. Leny Escudero, était devenu célèbre dans les années 60 et 70 avec des titres comme pour une amourette et Ballade à Sylvie. Mais il était aussi l'auteur de chanson plus graves et plus engagées sur la guerre d'Espagne ou les dictatures. Il est mort "des suites d'une insuffisance respiratoire aiguë", d'après son épouse.

 

 

 

 

 

 

Vendredi 9 octobre 2015

 

 

AFFAIRES - FIFA : Platini tombe dans le piège de Blatter. L'ex joueur star du football français empêtré dans le scandale de l'institution qui dirige le football international. La commission d'éthique de la FIFA a suspendu hier pour 90 jours les deux meilleurs ennemis du football mondial. Mais pour le Français, les conséquences risquent d'être autrement plus graves. Jeudi noi pour le football mondial, ne proie depuis des mois à une crise structurelle profonde et secoué par des faits de corruption répétés. Mais cette fois, la FIFA a été décapitée par la commission d'éthique, le tribunal de l'institution.

 

 

 

209 pays adhèrent à la Fifa. Ils sont plus nombreux que les pays membres de l'Onu, qui son 193. Même en comptant les pays observateurs à l'Onu (Vatican, Palestine, îles Cook et Nioué) les Nations unies sont encore moins nombreuses que les pays membres de la Fifa !

 

 

 

 

 

 

PROCHE-ORIENT - L'intifada des pierres et du numérique. Nouvelle agression à l'arme blanche hier à Jérusalem-Est. Depuis une semaine, les heurts se multiplient entre manifestants palestiniens et soldats israéliens qui tirent à balles réelles. Les jeunes Palestiniens quant à eux, multiplient les attaques au couteau. La troisième intifada a-t-elle commencé en Cisjordanie occupée ? Les heurts de plus en plus fréquents sur l'Esplanade des mosquées se sont étendus depuis une semaine aux alentours de Jérusalem.

 

 

 

 

 

 

SYRIE - Selon un responsable américain. Quatre missiles russes seraient tombés en Iran. Quatre des missiles de croisière tirés par la Russie mercredi vers la Syrie sont tombés en Iran, a indiqué hier un responsable américain. La source n'a pas donné de détails sur les régions touchées en Iran, un pays  allié de la Russie dans la défense du régime de Barchar al-Assad, ni sur d'éventuels dégâts provoqués par les missiles.

 

 

 

Moscou dément - Mais les quatre projectiles proviendraient des frappes lancées à partir de bateaux militaires arrivées en mer Caspienne. Hier soir, l'Iran n'avait pas encore confirmé cette information et Moscou l'a démentie. Cette annonce est tombée après une autre déclaration américaine, celle d'Ashton Carter, secrétaire américain à la Défense, à Bruxelles.

 

 

 

"Je m'attends à ce que, dans les prochains jours, la Russie commence à subir des pertes humaines", a affirmé M. Carter lors d'une conférence de presse au siège de l'Otan, en marge d'une réunion des ministres de la Défense des 28 Etats membres de l'Alliance atlantique. Pire, selon M. Carter, Moscou a agi d'une manière irresponsable, risquant la confrontation avec des avions de la coalition dirigée par les Etats-Unis contre l'organisation Etat Islamique (EI). Par ailleurs, l'armée syrienne a annoncé officiellement jeudi le lancement d'une offensive terrestre majeure avec le soutien des bombardements effectués par la Russie.

 

 

 

 

 

 

CONSOMMATION - En 50 ans, nos assiettes ont bien changé. Une enquête de l'INSEE compare l'alimentation entre 1965 et 2015. Moins de viande, plus de plats préparés et surtout une alimentation guidée par le niveau de revenus : les comportements alimentaires évoluent moins en fonction de l'air du temps que du niveau social.

 

 

 


09/10/2015
0 Poster un commentaire


Recherche

Vous recherchez ? :