L'AIR DU TEMPS

L'AIR DU TEMPS

MUSIQUE

Indiscociable des émotions, des sentiments, la musique est une compagne de tous les instants et il est des chansons pour chacun(e) qui sont plus poignantes que d'autres. Je vous en fait partager quelques unes


Amine - Señorita

 

 

aminer.JPG

 

 

 

 

Amine - Señorita - Clip Officiel

 


21/04/2017
0 Poster un commentaire

Ridsa

 

 

rdisa.PNG

 

 

Ridsa - Avancer [Clip]


04/04/2017
0 Poster un commentaire

le Progrès du mercredi 15 février 2017

 

 

 

MUSIQUE - "LE BEAU DANUBE BLEU", UN TUBE QUI FÊTE SES 150 ANS

 

 

Il y a 150 ans, le musicien viennois Johann Strauss créait avec le beau Danube bleu l'un des premiers tubes mondiaux. Si pendant longtemps la légende a voulu que la version inaugurale de février 1867 ait été un flop, l'exposition organisée à Vienne présente les critiques élogieuses ayant suivi la première, dont l'une emploie, peut-être pour la première fois dans l'histoire de la musique, le mot "tube" à propos du morceau.

 

 

Johann_Strauss_(figlio)_II.jpg


18/02/2017
0 Poster un commentaire

le lundi 13 février 2017

 

 

 

DÉCÉDÉ HIER À 76 ANS - AL JARREAU, UNE VOIX D'EXCEPTION AU SERVICE D'UN JAZZ POPULAIRE

 

 

Maître dans l'art du swing, comblé par les succès commerciaux, le chanteur afro-américain Al Jarreau, décédé hier à Los Angeles à l'âge de 76 ans, possédait un répertoire électrique, passant avec classe et naturel du jazz à la pop, de la soul au funk, épicé parfois de rythme des Caraïbes ou du Brésil.

 

 

"Je déteste les étiquettes, j'aime les musiques, le mélange des genres, et je ne m'en guérirai jamais même si on me reproche de faire du commercial", disait sereinement cet artiste à la voix veloutée et swingante, capable de modulations exceptionnelles, qu'il utilisait parfois comme un véritable instrument.

 

 

 

Al-Jarreau.jpg


16/02/2017
0 Poster un commentaire

Vianney

 

 

vianney.PNG

 

 

artfichier_219758_5155970_201509285910460.gif

 

 

Mix – Vianney - Je m'en vais [Clip officiel]YouTube


15/02/2017
0 Poster un commentaire

le Progrès du samedi 11 février 2017

 

 

 

VICTOIRES DE LA MUSIQUE - JAIN ET JUL DONNENT UN COUP DE JEUNE AUX VICTOIRES

 

 

Hier soir, au Zénith de Paris, après une introduction humoristique par les deux présentateurs Bruno Guillon et Thomas Thouroude, c'est Amir, représentant de la France à l'Eurovision 2016 qui a été le premier à monter sur scène avec son titre "J'ai cherché".

 

 

La première récompense a été attribuée à Jain pour "Makeba" dans la catégorie meilleur clip. Les réalisateurs ont rendu hommage dans ce clip à Miriam Makeba, une des voix contre l'apartheid.

 

 

 

victoires-de-la-musique-2017-jain-icone-de-cette-edition.jpg

 

 

L'album de musiques électroniques de l'année à été remporté par Kungs pour son premier album "Layers". À 20 ans, c'est une des étoiles montantes de la scène électronique française. Il était en lice avec Jean-Michel Jarre et Justice.

 

 

Du côté du rap, c'est le Marseillais Jul qui a décroché la Victoire de l'album musiques urbaines avec "My world".

 

 

Louise Attaque a raflé ensuite la Victoire de la musique de l'album rock pour "Anomalie".

 

 

Et juste avant 23 h, Vianney a reçu la Victoire de la chanson originale de l'année pour "Je m'en vais".

 

 

 

7786681225_la-liste-des-nommes-aux-victoires-de-la-musique-2017.jpg


12/02/2017
0 Poster un commentaire

Soprano

 

Capture.PNG

 

 

 

 Cliquez sur le lien ci-dessous

 

Soprano - Le diable ne s'habille plus en Prada (Clip officiel)


10/09/2016
0 Poster un commentaire

Claudio

 

 

CLAUDIO.PNG

 

artfichier_219758_5155970_201509285910460.gif

 Claudio Capéo - Un homme debout (clip officiel)

 


25/07/2016
0 Poster un commentaire

le Progrès du dimanche 3 juillet 2014

 

 

MUSIQUE - CULTURE. LE TUBE DE L'ÉTÉ EST MORT, VIVE YOUTUBE

 

 

De nombreux titres, en anglais, vont égayer la période estivale. Mais "le tube de l'été", tel qu'on l'a connu entre les années 60 et 90, n'existe plus. C'est désormais le réseau de vidéos qui donne le tempo.

 

 

Connaissez-vous Fifth Harmony, Chainsmokers, ou Navii ? À la manière d'autres artistes plus connus comme Justin Timberlake, Ariana Grande, Drake ou Calvin Harris, ils sont en lice pour décrocher le titre "officieux" de tube de l'été. À moins qu'un gamin de 19 ans, Valentin Brunel alias Kungs, spécialiste des remix et protégé de David Guetta, ne leur grille la politesse avec This Girl. Ou, qu'aux antipodes, ce soit une mamie caribéenne de 76 ans, la divine Calypso Rose, remise sous les projecteurs par le sorcier Manu Chao.

 

 

 

Question de génération

 

 

Leurs clips sur le bien-nommé YouTube, devenu en quelques années LE baromètre du succès musical, récoltent des dizaines voire des centaines de millions de vues.

 

 

Il y a l'embarras du choix parmi ces titres, essentiellement en langue anglaise, pour rythmer son été. Pour autant, aucun ne devrait imprimer la mémoire collective autant que certains hits estivaux des années 60 jusqu'aux années 90. Question de génération, mais surtout de mode de consommation de la musique. "Aujourd'hui, avec plus de mille radios en France, le totalitarisme de la musique électro dans les discothèques, l'abandon par les grandes chaînes de télévision de la recherche frénétique d'un tube dansant associé à une boisson sans alcool, il est quasiment impossible de fédérer, chaque été, toutes les énergies autour d'un seule chanson", souligne André Torrent, en préface du livre Grande histoire et petits secrets des tubes de l'été (éd. du Moment).

 

 

Dans le même ouvrage, Jean-Marie Pottiez et Alain Pozzuoli expliquent que "plus on avance vers les années 2000, plus les tubes se raréfient". La "segmentation" de la musique joue. Même son de cloche chez Jean-Pierre Pasqualini (Télé Mélody et Platine Magazine) : "Un tube est ce qu'on écoute le matin à la radio et sur lequel on danse le soir au camping de la plage. Il n'y en a plus, peut être parce que les singles actuels entraînent du streaming et pas de téléchargements ou de ventes physiques comme les albums". Le titre ne circule plus dans la famille, entre copains, entre générations même.

 

   $_35.JPG        114179318.jpg

 

Du slow à Papaoutai

 

Qu'il est loin Et j'entends siffler le train, de Richard Antony (1961), premier titre à inaugurer cette tradition radiophonique, puis télévisuelle et désormais sur le web et les réseaux sociaux. Qu'il est loin cet été des slows, de 1965, qui voit déferler sur les ondes Capri, c'est fini (Hervé Vilard), Aline (Christophe) ou Le ciel, le soleil et la mer (François Deguelt). Le slow, "symbole des amours d'été qui se prolongent rarement à la rentrée", laissera progressivement sa place (au soleil) à des rythmes plus épicés, comme la Lambada, la Soca danse, ou la Macarena, cartons (pâtes ?) des années 80. Le nom de leurs interprètes s'est évaporé aussi vite qu'une menthe à l'eau en plein cagnard.

 

 

 

"Interprètes solaires"

 

Les auteurs du livre retiennent depuis 2010 quelques "tubes" intemporels qui répondent au triptyque "mélodie facile à retenir - gimmick musical accrocheur -  paroles simples" : Gangnam style (Psy), Get Lucky (Daft Punk) ou Papaoutai (Stromae). L'été 2016 sera-t-il, lui, meurtrier pour les tubes ? Jean-Pierre Pasqualini se risque néanmoins avec Amir (J'ai cherché) et Justin Timberlake (Can't stop the feeling). Pari osé ? "Ces titres, dit-il, ont l'énergie positive des tubes d'été et leurs interprètes sont solaires". Les plages musicales tremblent déjà. Xavier Frère

 


05/07/2016
0 Poster un commentaire

Imany

 

IMANYCapture.PNG

 

artfichier_219758_5155970_201509285910460.gif

 

Mix – Imany - Don't be so shy 2015


07/06/2016
0 Poster un commentaire

Céline Dion

 

Capturecd.PNG

 

 

 

artfichier_219758_5155970_201509285910460.gif


25/05/2016
0 Poster un commentaire

le Progrès du mardi 17 mai 2016

 

 

EUROVISION - RELATIONS INTERNATIONALES. LA RUSSIE NE DIGÈRE PAS LA VICTOIRE DE L'UKRAINE

 

La Russie participera-t-elle au prochain concours Eurovision qui devrait se tenir l'an prochain ? On en doute, tant la victoire de Jamala réactive les tensions entre les deux pays.

 

 

La musique adoucit les moeurs, dit-on. Pas tout le temps ! La victoire de l'Ukraine avec "1944" au concours Eurovision de la chanson, dans la nuit de samedi à dimanche, exacerbe les tensions entre la Russie et l'Ukraine.

 


18/05/2016
0 Poster un commentaire

le Progrès du lundi 16 mai 2016

 

 

TÉLÉVISION - CONCOURS. EUROVISION : LA FRANCE SAUVE L'HONNEUR

 

L'Ukraine a remporté l'Eurovision avec une chanson très politique qui prive la Russie d'un titre que beaucoup lui prédisaient. La France se classe 6e.

 

 

Chignons hallucinants, robes froufroutantes, refrains inoubliables mais aussi vrais talents : le concours Eurovision de la chanson, qui prend de l'ampleur chaque année (l'Australie était présente...) a tenu toutes ses promesses et battu des records d'audience : 200 millions de téléspectateurs dans le monde.

 

 

Et le gagnant est : l'Ukraine !

 

Jamala faisait partie des favorites, et elle a gagné : la chanteuse ukrainienne est une Tatare de Crimée, région annexée par la Russie en 2014 et elle se paye le luxe de battre le favori, le Russe Sergueï Lazarev, qui termine 3e. C'est dire que ce n'est pas seulement une chanteuse qui gagne un télécrochet mondial mais une jeune fille qui trouve là une façon de rendre (un peu) son honneur à son pays !

 

 

Sa chanson évoque son arrière-grand-mère, déportée comme la quasi-totalité des Tarars de Crimée par Staline qui les accusait de collaboration avec les nazis.

 

 

jamala-eurovision.jpg

 

 

De l'art ou de la  politique ?

 

Les Ukrainiens pavoisent et les Russes sont furax : plusieurs politiques russes ont même dénoncé la victoire ukrainienne hier. L'Eurovision s'est transformée en bataille politique", a résumé sur Twitter Alexeï Pouchkov, le président de la Commission des Affaires étrangères à la chambre basse du Parlement russe. En fait, c'est le cas depuis déjà longtemps...

 

 

La France la tête haute

 

Depuis des années, la France explorait le bas du classement, mais le chanteur Amir a, colle il le dit lui-même, "ramené l'honneur à la France". L'artiste franco-israélien, ancien finaliste de The Voice (saison 3) a séduit avec sa chanson "J'ai cherché"... et il a trouvé la 6e place ! Il a chanté le refrain en anglais, ce qui a agacé les grincheux mais convaincu le public.

 

 

Un suspense jusqu'au bout

 

Pour la première fois, le concours de l'Eurovision a préservé le suspense jusqu'au bout, puisque les votes des téléspectateurs sont intervenus en fin de soirée. Et ils ont profondément modifié le classement établi par les jurys nationaux. Ce sont la Russie et l'Ukraine qui ont obtenu les meilleurs votes du public. La soirée s'est terminée par leur duel. Nathalie Mauret

 

 3945351lpw-3945463-article-music-jpg_3545704_660x281.jpg


17/05/2016
0 Poster un commentaire


Recherche

Vous recherchez ? :