L'AIR DU TEMPS

L'AIR DU TEMPS

PEOPLE


Franceinfo - le mardi 13 février 2018

 

 

Johnny Hallyday : l'article à lire pour comprendre la bataille autour de son testament

 

avatar
Camille Caldini France Télévisions

Mis à jour le
publié le

 

 

D'un côté, Laura Smet, soutenue par David Hallyday. De l'autre, Laeticia Hallyday. Le dernier testament du chanteur, rédigé au profit de sa veuve, a déclenché une guerre familiale qui pourrait arriver jusque devant les tribunaux

 

 

 

14371290.jpg

 

Laeticia Hallyday et ses filles, Jade et Joy, à côté de Laura Smet et David Hallyday, aux obsèques de Johnny Hallyday, à Paris, le 9 décembre 2017. (LUDOVIC MARIN / AFP)

 

 

 

La photo de famille est déchirée. Deux mois après la mort de Johnny Hallyday, ses enfants Laura Smet et David Hallyday contestent son testament, qui les déshériterait au seul profit de Laeticia, sa dernière épouse. Laura Smet, dans une lettre publiée lundi 12 février, a ouvert la porte à une querelle juridique qui fait voler en éclats l'union sacrée, formée autour du chanteur au cours des derniers mois de sa vie. Mais le contenu du testament n'a été en partie révélé que trois jours plus tard, accompagné de documents prouvant des donations reçues par Laura Smet. 

 

 

Johnny Hallyday n'a vraiment rien laissé à Laura et David ?

 

Le contenu précis du testament de Johnny Hallyday n'a pas encore été dévoilé, au moment où les avocats de Laura Smet affirment que le chanteur prévoyait de ne rien lui laisser : "Ni bien matériel, ni prérogative sur son œuvre artistique, ni souvenir – pas une guitare, pas une moto, et pas même la pochette signée de la chanson Laura qui lui est dédiée." Tout doit revenir à Laeticia, Jade et Joy, selon eux. 

 

 

C'est ce que confirme le document dévoilé jeudi 15 février par RTL et Le Point"Je ne prends expressément aucune disposition dans ce testament ou dans aucun autre document à l'intention de mes enfants David Smet et Laura Smet, auxquels j'ai déjà fait des donations par le passé", a écrit Johnny Hallyday, selon Le Point, dans un texte présenté comme un testament du chanteur. Selon RTL, la star a précisé que ses deux aînés avaient "déjà reçu leur dû par le passé".  Ni Le Point ni RTL ne reproduisent in extenso le document en question.

 

 

Selon Le Point toujours, Laura Smet a reçu 442 000 euros en décembre 2003 puis 450 000 euros en février 2007, pour l'aider à acheter deux appartements à Paris. En outre, Laura Smet a perçu quelque 5 000 euros mensuels depuis 2004 de la part de son père. David Hallyday, lui, a reçu, en mars 2002, la moitié d'une luxueuse villa du XVIe arrondissement de Paris, qui appartenait à ses parents, Johnny et Sylvie Vartan. Selon Le Point, cette résidence "serait aujourd'hui estimée à près de 20 millions d'euros". Laura Smet ne conteste pas l'aide reçue pour acheter un appartement, ni l'argent versé chaque mois, mais répond, vendredi 16 février, dans un communiqué : "La vérité des montages juridiques et la vérité des chiffres seront bientôt établies par la justice."

 

 

De quel testament parle-t-on ? 

 

Là, ça se complique : Johnny avait-il rédigé trois ou quatre testaments ? Y a-t-il d'autres actes notariés qui s'y ajoutent ? Selon les informations de LCI et BFMTV, Johnny Hallyday avait signé "quatre testaments successifs". Et c'est le dernier d'entre eux que contestent Laura et David, selon ces deux médias. Un précédent testament, daté de 2000, selon LCI, "désignait notamment sa femme et ses enfants comme héritiers à part égale. David, Laura mais aussi Joy et Jade"

 

 

Mais ce n'est pas ce qu'affirment RTL et Le Point, qui précisent que le testament auquel ils ont eu accès, qui était "inconnu" jusque-là, est la troisième version des dernières volontés du chanteur. Il a été rédigé en anglais en juillet 2014 à Los Angeles, devant notaire. Selon eux, un premier testament avait été rédigé en 2011 en Suisse puis un deuxième en avril 2014 dans la résidence française de Johnny, à Marnes-la-Coquette (Hauts-de-Seine).

 

 

D'après les informations du Parisien, le document rédigé en avril 2014 est celui sur lequel s'appuient les avocats de Laura Smet pour saisir la justice, mais c'est celui de juillet, plus récent, qui fait foi. Cela ne change pas grand chose, les deux textes déshéritent Laura et David.

 

 

Que réclament les aînés de Johnny ?

 

Ce n'est pas très clair. "J'ai appris, il y a quelques jours, que tu aurais rédigé un testament nous déshéritant totalement David et moi", écrit Laura Smet dans une lettre adressée post mortem à son père, rendue publique le 12 février. "Il y a encore quelques semaines, tu me disais à table : 'Alors, quand est-ce que vous faites un enfant ?' Mais que vais-je pouvoir lui transmettre de toi, toi que j’admire tant ?", poursuit-elle. Plus loin, elle écrit encore : "J'aurais préféré que tout cela reste en famille, malheureusement, dans notre famille c'est comme ça. (...) J'ai choisi de me battre", affirme-t-elle.

 

 

CaptureL.JPG

 

 

Que répond Laeticia ?

 

Après la révélation du courrier de Laura Smet, la veuve de Johnny Hallyday, Laeticia, a fait part de son "écœurement", provoqué par "l'irruption médiatique autour de la succession de son époux". Elle dit refuser de "polémiquer par voie de presse", mais se dit toutefois "sereine" et déterminée à "faire respecter le travail et la mémoire de son mari", selon un communiqué transmis à l'AFP.

 

 

Mais c'est légal de déshériter ses enfants, en France? Et en Californie ?

 

La loi française ne permet pas de déshériter ses enfants, selon le principe de "la réserve héréditaire". C'est d'ailleurs ce qu'avancent les avocats de Laura et David, qui jugent les dispositions prises par Johnny Hallyday "extravagantes". Les règles de répartition de l'héritage sont strictes : "Si le défunt avait des enfants, la succession est partagée entre le conjoint survivant et les enfants."

 

 

"Si le droit français venait à s'appliquer, les quatre enfants de Johnny se partageraient chacun 18,75% du patrimoine de la star française", écrit Le Point, selon qui "les dons déjà accordés à David et Laura leur seraient amputés du total de l'héritage évalué entre 20 et 30 millions d'euros".

 

 

La loi californienne est en "totale contradiction avec le droit français puisque, selon le droit californien, le défunt peut léguer l'intégralité de son patrimoine à une seule personne", explique à franceinfo Me Pierre Hourcade, avocat aux barreaux de Paris, New York et Los Angeles. "Quiconque peut déshériter quiconque, y compris ses enfants", selon Beti Tsai Bergman, avocate de l'agglomération de Los Angeles spécialisée dans les successions, interrogée par l'AFP.

 

 

Selon un règlement européen entré en application en 2015, "la loi qui va régir la succession est celle du dernier domicile du défunt", et non sa nationalité, explique à franceinfo Nathalie Couzigou-Suhas, notaire à Paris. Pour Me Emmanuel Ravanas, l'un des conseils de Laura Smet, c'est la "résidence habituelle" qui compte, c'est à dire "le centre de ses intérêts vitaux""Or, où Johnny Hallyday a-t-il fait sa carrière ? Où a-t-il vendu l'immense majorité de ses disques ? D'où viennent ses revenus ?", demande l'avocat, contacté par franceinfo. "En France, pas aux Etats-Unis", répond-il lui-même.

 

 

Laura et David peuvent-ils obtenir gain de cause ?

 

Le tribunal de grande instance de Nanterre devra dire s'il est compétent ou non pour juger l'affaire. Cela nécessitera de déterminer quel était le dernier domicile de Johnny Hallyday : Los Angeles où il s'était installé dans les années 2000 ou Marnes-la-Coquette, près de Paris, où il est mort le 6 décembre 2017. "Ce n'est pas le fisc qui décide quelle est votre résidence principale. La notion de domicile ou de résidence correspond à une volonté d'établir son centre d'intérêt dans un pays", explique Nathalie Couzigou-Suhas, notaire à Paris, à franceinfo.

 

 

Cette question n'est pas évidente à trancher. Pour l'avocate Beti Tsai Bergman, c'est bien le droit californien qui s'applique car c'était son "dernier lieu de résidence". Mais selon Sibylle Grebe, avocate à Los Angeles, les propriétés de Johnny Hallyday en France pourraient tomber sous la loi hexagonale. Joëlle Bailard, avocate française exerçant à Los Angeles, observe aussi qu'"il semblerait que Johnny avait choisi la France pour y finir ses jours", il sera donc "difficile d'arguer qu'il n'avait pas l'intention d'en faire son pays de résidence permanente. Si courte cette dernière résidence permanente fut-elle". Le chanteur a ensuite été inhumé à Saint-Barth, dans les Antilles françaises.

 

 

La justice pourrait s'inspirer de deux précédents récents. La Cour de cassation a tranché des conflits le 27 septembre dernier concernant les héritages du compositeur de musiques de films Maurice Jarre et de Michel Colombier, arrangeur de Serge Gainsbourg ou Madonna. La plus haute juridiction a jugé que la loi française n'avait pas à s'imposer à la loi californienne, parce que Jarre et Colombier avaient construit leur vie en Californie depuis longtemps. Ensuite parce que les enfants qui réclamaient dans les deux cas leur part de l'héritage n'étaient pas "dans une situation de précarité économique ou de besoin".

 

 

"La justice française devrait probablement tenter une médiation, comme c'est souvent le cas dans ce genre d'affaire", explique encore à franceinfo Nathalie Couzigou-Suhas.

 

 

Cette famille semblait pourtant unie au moment des funérailles de Johnny, c'était bidon ?

 

Beaucoup de médias évoquent aujourd'hui "la fin de l'union sacrée", qui s'est formée autour d'un Johnny Hallyday, très malade, rentré en France pour se soigner courant 2017. Mais les accolades et les images de paix, aussi sincères soient-elles, masquaient les rivalités antérieures. "Cela fait très longtemps qu'on sait que, dans la galaxie Hallyday, il y a énormément de tensions larvées qui se sont tues ces dernières années au nom de l'union sacrée", explique à RTL Eric Le Bourhis, l'un des biographes de Johnny.

 

 

Interrogé par la radio, il rappelle que lorsque Johnny Hallyday a été hospitalisé aux Etats-Unis, il y a quelques années, "il y a eu beaucoup de fâcheries dans le clan Hallyday, notamment entre Laeticia et David". Des "fâcheries" qui sont réapparues dès l'enterrement de Johnny à Saint-Barthélemy. Sylvie Vartan, la mère de David, avait été la première à exprimer ses désaccords, se disant "triste" que le chanteur soit inhumé "si loin de nous tous qui l'aimions tant". Début février, c'est David Hallyday qui a pris ses distances avec Laeticia, au sujet de l'album posthume de Johnny, attendu cette année.

 

 

Dans sa lettre publiée lundi, Laura Smet affiche au grand jour un autre aspect des relations qu'elle entretient avec Laeticia. "Toutes ces fois où on a dû se cacher pour se voir et s'appeler !", écrit-elle.

 

 

A combien est estimé le patrimoine de Johnny ?

 

Plutôt cigale que fourmi, le chanteur dépensait entre 2,5 et 5 millions d'euros par an, selon son conseiller fiscal cité par Les Inrocks. En 2016, Capital classait "l'idole des jeunes" comme ;le deuxième chanteur le mieux payé de France, avec 16 millions d'euros de revenus estimés cette année-là.

 

 

Il est toutefois difficile d'estimer précisément les revenus et la fortune du chanteur, variables d'une année à l'autre. "Une bonne année, Johnny gagne plus de 10 millions d'euros, une mauvaise, il tourne plutôt entre 1 et 2 millions", décrivaient Les Inrocks avant sa mort. Ces revenus étaient engrangés grâce à ses ventes d'albums, à ses tournées, mais aussi au merchandising. A cela s'ajoutent des royalties, c'est-à-dire des droits d'interprétation, mais aussi des droits d'auteur et de composition pour les titres qu'il avait coécrits. Sans oublier les revenus de ses publicités pour Optic 2000 et la marque de café Legal.

 

 

Le chanteur possédait par ailleurs quatre résidences. Une villa à Marnes-la-Coquette (Hauts-de-Seine), d'une valeur de 20 millions d'euros, selon Challenges, un chalet à Gstaad (Suisse), estimé à 9,5 millions d'euros, selon le Huffington Post. Les Hallyday possèdent aussi une villa à Saint-Barthélemy, dans les Antilles, et une autre à Los Angeles, d'une valeur inconnue.

 

 

J'ai eu la flemme de tout lire, vous me faites un résumé ?

 

La guerre est déclarée entre Laura Smet, son frère David Hallyday d'un côté et, de l'autre, Laeticia Hallyday, dernière épouse du rockeur. Les aînés de Johnny, qui ont reçu, du vivant du chanteur, plusieurs importantes donations, n'apparaissent pas sur son dernier testament et entament une action en justice, pour contester l'attribution de l'ensemble du patrimoine de Johnny Hallyday à Laeticia. Le droit californien l'y autorise, tandis que le droit français interdit de déshériter ses enfants. La justice française devra décider quel droit s'applique à la succession de Johnny Hallyday qui, ces dernières années, a partagé sa vie entre Los Angeles et la France.

 


23/02/2018
0 Poster un commentaire

Franceinfo - le lundi 12 février 2018

 

 

"Son père ne lui aurait rien laissé" : Laura Smet n'est pas sur le testament de Johnny Hallyday

 

 

Selon les avocats de Laura Smet, le testament confierait "l'ensemble de son patrimoine et l'ensemble de ses droits d'artiste" exclusivement à sa seule épouse Laeticia. Pour eux, une telle disposition est contraire au droit français

 

 

 

14362298.jpg

 

 

Laeticia Hallyday, ses filles Jade et Joy, ainsi que Laura Smet et David Hallyday, lors de l'enterrement de Johnny Hallyday à l'église de la Madeleine, à Paris, le 9 décembre 2017. (YOAN VALAT / AFP)

 

 

 

Deux mois après la mort de Johnny Hallyday, sa famille va-t-elle se déchirer sur son héritage ? Laura Smet a en tout cas demandé à ses avocats "de mener toutes les actions de droit" pour contester les dispositions testamentaires de son père, ont indiqué ces derniers dans un communiqué lundi 12 février. Ils affirment que le testament confierait "l'ensemble de son patrimoine et l'ensemble de ses droits d'artiste" exclusivement à sa seule épouse Laeticia. Selon l'avocat de son fils, contacté par l'AFP, David Hallyday sera "codemandeur" dans cette procédure.

 

 

"Pas une guitare, pas une moto"

 

"Laura Smet a découvert avec stupéfaction et douleur le testament de son père Johnny Hallyday, écrivent ses avocats dans le communiqué. S'il en était ainsi, son père ne lui aurait rien laissé : ni bien matériel, ni prérogative sur son œuvre artistique, ni souvenir – pas une guitare, pas une moto, et pas même la pochette signée de la chanson Laura qui lui est dédiée." 

 

 

Hervé Temime, Emmanuel Ravanas et Pierre-Olivier Sur affirment que les dispositions testamentaires de Johnny Hallyday ont été prises en vertu de la "loi californienne" et "contreviennent manifestement aux exigences du droit français". Toujours selon les avocats, le testament prévoyait aussi que si Laeticia Hallyday était morte avant son mari, "l'ensemble des biens et des droits" de Johnny Hallyday auraient été transmis "à ses deux filles Jade et Joy par parts égales".

 


19/02/2018
0 Poster un commentaire

Franceinfo - le samedi 10 février 2018

 

 

Victoires de la musique 2018 : découvrez les principaux lauréats

 

 

Un hommage à Johnny Hallyday a ouvert les 33es Victoires de la musique, vendredi

 

 

Orelsan, Charlotte Gainsbourg, Juliette Armanet... Les 33es Victoires de la musique ont récompensé douze artistes ou groupes, vendredi 9 février, à La Seine musicale à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine). Découvrez les principaux lauréats.

 

 

 

14350906.jpg

 

MC Solaar et Daphné Burki lors des 33es Victoires de la musique, à Boulogne-Billancourt, le 9 février 2018. (THOMAS SAMSON / AFP)

 

 

Artiste féminine de l'année : Charlotte Gainsbourg

 

Charlotte Gainsbourg a été sacrée artiste féminine de l'année, succédant à Jain. L'actrice-chanteuse, qui a sorti l'an passé son 5e album, Rest, remporte ainsi sa première Victoire de la musique, à l'âge de 46 ans. Elle a devancé ses concurrentes Catherine Ringer et Louane.

 

 

Artiste masculin de l'année : Orelsan

 

 

DVoW7JRWkAAxfEJ.jpg

 

 

Le rappeur Orelsan a été vendredi soir le grand gagnant des 33es Victoires de la musique avec un total de trois récompenses, dont celle d'artiste masculin de l'année. "Je voudrais remercier le public, sans qui je serais juste un type qui fait de la musique dans sa chambre", a commenté le rappeur de 35 ans, Aurélien Cotentin de son vrai nom, également sacré dans les catégories meilleure création audiovisuelle et album de musiques urbaines.

 

 

Révélation scène : Gaël Faye

 

Gaël Faye, Franco-Rwandais, a remporté le prix de la révélation scène de l'année devant Fishbach et Eddy De Pretto. Le chanteur et écrivain a été récompensé par le Prix Goncourt des lycéens en 2016 pour son roman Petit Pays.

 

 

DVoUC8JWAAIWFjF.jpeg

 


16/02/2018
0 Poster un commentaire

Franceinfo - le jeudi 8 février 2018

 

 

Trois récompenses pour Orelsan, Charlotte Gainsbourg sacrée artiste féminine de l'année... Revivez les Victoires de la musique 2018

 

 

La 33e édition se déroule vendredi soir à La Seine musicale, à Boulogne-Billancourt

 

 

 

Ce qu'il faut savoir

 

 

C'est sa troisième récompense. Orelsan remporte le prix de l'artiste masculin de l'année lors des 33es Victoires de la musique, vendredi 9 février, à La Seine musicale à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine). La cérémonie, qui récompense les meilleurs artistes de l’année, est présentée par Daphné Bürki et est à suivre en direct sur France 2 et franceinfo.fr.

 

 

Artiste masculin. Le rappeur Orelsan est en lice pour succéder à Renaud. L’auteur de La fête est finie concourt également dans la catégorie album de musiques urbaines, et création audiovisuelle. Face à lui se dressent un autre rappeur, Soprano avec Everest, et le vétéran Bernard Lavilliers, en grande forme avec son album 5 minutes au paradis.

 

 

Artiste féminine.  Charlotte Gainsbourg, Catherine Ringer et Louane sont en lice pour succéder à Jain. La première, jamais récompensée malgré trois nominations en 2010, a sorti un album aux fines touches électro, Rest. L’aînée des trois, Catherine Ringer, déjà récompensée en 2012, défendra Chroniques et fantaisies. La benjamine Louane, déjà titrée avec la Victoire de l'album révélation en 2016, a confirmé avec son deuxième opus Louane son impressionnante popularité.

 

 

12 récompenses seront distribuées. Les prix sont attribués par l'Académie des votants, qui regroupe 600 membres représentatifs : artistes, producteurs, médias, agents… Le public est quant à lui appelé à voter pour la chanson originale de l'année. Il a le choix entre Dommage de Bigflo et Oli, Ton mec de Kyo, Si t’étais là de Louane et Roule de Soprano.

 

 

Victoire d’honneur et hommages. Au cours de cette cérémonie, qui est pour la première fois présidée par un artiste étranger en la personne de Sting, Etienne Daho recevra une Victoire d'honneur pour l'ensemble de sa carrière. Des hommages seront également rendus à Johnny Hallyday et France Gall, disparus cet hiver.

 


16/02/2018
0 Poster un commentaire

Franceinfo - le dimanche 28 janvier 2018

 

 

Eurovision 2018 : "Mercy", la chanson du duo Madame Monsieur qui représentera la France

 

 

La chanson raconte l'histoire vraie d'une enfant née en mars 2017, sur un bateau humanitaire en Méditerranée

 

 

 

Madame-Monsieur-representerons-France-concours-lEurovision_0_1399_933.jpg

 

 

Le duo Madame Monsieur représenterons la France au concours de l'Eurovision

 

 

 

Ce qu'il faut savoir

 

 

Après Amir en 2016 et Alma en 2017, place à Madame Monsieur ! Avec son tube pop Mercy, le duo représentera les chances françaises à l'Eurovision 2018 au mois de mai, après avoir remporté "Destination Eurovision", samedi 27 janvier sur France 2. Mercy raconte l'histoire vraie d'une enfant née en mars 2017, sur un bateau humanitaire en Méditerranée. Grâce aux votes des téléspectateurs, le duo est arrivé juste devant Lisandro Cuxi et sa chanson "Eva".

 

 

>> "C'était un moment unique" : l'histoire émouvante de Mercy, la petite migrante qui a inspiré la chanson de la France à l'Eurovision 2018

 

 

La finale. Ils étaient 18 sur la ligne de départ. Après les deux demi-finales diffusées ces deux dernières semaines, ils n'étaient plus que huit à pouvoir prétendre à un billet pour Lisbonne (Portugal), où aura lieu la 63e édition de l'Eurovision, le samedi 12 mai. Une finale présentée par Garou.

 

 

Des invités sur scène. Maître Gims, Alain Souchon, Nolwenn Leroy ou encore Patrick Fiori se sont produits aux côtés des finalistes - dont trois avaient déjà une bonne expérience de la télévision, du fait de leur participation à l'émission "The Voice".

 

 

Le public invité à voter. Composé d'Isabelle Boulay, Alma et Christophe Willem, le jury n'avait qu'un rôle consultatif. C'est le public, dont le vote comptait pour moitié, et un jury composé de plusieurs jurés internationaux, dont les votes comptaient pour l'autre moitié, qui avaient les cartes en main pour désigner le vainqueur.

 


05/02/2018
0 Poster un commentaire

Franceinfo - le samedi 20 janvier 2018

 

 

Paul Bocuse, "le pape de la gastronomie", est mort à 91 ans

 

 

Il était l'un des chefs français les plus célèbres au monde

 

 

La gastronomie française perd un monument. Paul Bocuse est mort, samedi 20 janvier, à l'âge de 91 ans, annoncent ses proches à France 3. Surnommé le "pape de la gastronomie", il avait été désigné "cuisinier du siècle" par le guide Gault & Millau. Parmi les précurseurs de la nouvelle cuisine, il détenait trois étoiles au Guide Michelin depuis plus de cinquante ans, un record. Paul Bocuse souffrait depuis plusieurs années de la maladie de Parkinson.

 

 

 

Le chef s'est éteint à 91 ans dans sa célèbre auberge de Collonges-au-Mont-d'Or, près de Lyon, selon un chef cuisinier lyonnais proche de la famille, qui ne s'est pas encore exprimée. Son épouse Raymonde Bocuse et leur fille Françoise étaient présentes samedi à l'auberge, où Jérôme Bocuse, fils de Paul né d'une autre union, devait les rejoindre, a constaté une journaliste de l'AFP sur place. 

 

 

 

14190843.jpg

 

Le chef Paul Bocuse à Collonges-au-Mont-d'Or, près de Lyon, le 9 novembre 2012. (JEFF PACHOUD / AFP)

 

 

 

"La gastronomie est en deuil" 

 

Paul Bocuse dirigeait une galaxie de restaurants : neuf à Lyon et aux alentours, et plusieurs autres à l'étranger. Et avait lancé, en 1987, le concours gastronomique des Bocuse d'or. S'il ne devait rester qu'un des nombreux plats qu'il a créés, ce serait sans doute la soupe aux truffes noires VGE, créée en hommage à l'ancien président de la République.

 

 

Il était aussi une figure de la cuisine lyonnaise. Le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, ancien maire de Lyon, lui a rendu hommage sur Twitter.

 

 

Paul Bocuse était "l'incarnation de la cuisine française", a salué le président de la République, Emamnuel Macron, dans un communiqué. "Son nom seul résumait la gastronomie française dans sa générosité, son respect des traditions mais aussi son inventivité", a-t-il poursuivi. "Les chefs pleurent dans leurs cuisines, à l'Elysée et partout en France. Mais ils poursuivront son travail", a ajouté le chef de l'Etat. 

 

 

 

Un "monstre sacré"

 

Le patron du guide Gault & Millau, Côme de Chérisey, a quant à lui évoqué un "grand homme mais surtout celui avec qui Henri Gault et Christian Millau ont lancé la Nouvelle cuisine. Il a été à l'origine de ce big bang dans la gastronomie française et mondiale"

 

 

Paul Bocuse est "un monstre sacré parmi les monstres sacrés", a réagi sur franceinfo Périco Légasse, journaliste gastronomique à Marianne. "Ce chef des produits", dans la profession, "c’est dix fois Johnny Hallyday en puissance de représentation du métier qu’il incarnait", a-t-il ajouté.

 


22/01/2018
0 Poster un commentaire

Franceinfo - le lundi 15 janvier 2018

 

 

Dolores O'Riordan, la chanteuse du groupe irlandais The Cranberries, est morte à l'âge de 46 ans

 

 

L'interprète de "Zombie" est morte à Londres, où elle se trouvait pour un enregistrement, a précisé son agent

 

 

 

Dolores O'Riordan, la chanteuse de The Cranberries, est morte "soudainement" à l'âge de 46 ans, annonce son agent lundi 15 janvier. L'interprète de Zombie se trouvait à Londres (Royaume-Uni), où elle participait à un enregistrement avec le groupe irlandais. Son agent n'a pas donné de détails sur les causes de sa mort. Il a précisé que sa famille était "dévastée par la nouvelle" et a demandé que l'on respecte leur intimité.

 

 

 

14149195.jpg

 

 

Quarante millions d'albums vendus

 

Dolores O'Riordan, mère de trois enfants, était originaire de Limerick, dans l'ouest de l'Irlande. Selon l'Irish Times (en anglais), elle a rejoint The Cranberries en 1990. Le groupe a accédé à la notoriété en 1993, après la sortie du titre Linger. Selon son site officiel, il a vendu plus de 40 millions d'albums.

 

 

Les membres de The Cranberries s'étaient séparés en 2003, puis avaient reformé le groupe en 2009. Ils avaient sorti un dernier album acoustique, Something Else, en 2016. Le groupe avait dû annuler plusieurs dates de concert en Europe et en Amérique du Nord à cause de l'état de santé de Dolores O'Riordan.

 


17/01/2018
0 Poster un commentaire

Franceinfo - le dimanche 7 janvier 2017

 

 

La chanteuse France Gall est morte à l'âge de 70 ans

 

La nouvelle a été annoncée par sa chargée de communication, dimanche matin

 

 

La chanteuse française France Gall est morte à Paris à l'âge de 70 ans, peu après 10 heures, dimanche 7 janvier. "Il y a des mots qu'on ne voudrait jamais prononcer, a précisé sa chargée de communication Geneviève Salama, dans un communiqué. France Gall a rejoint le paradis blanc le 7 janvier, après avoir défié depuis deux ans, avec discrétion et dignité, la récidive de son cancer."

 

 

 

>> Retrouvez les hommages à la chanteuse France Gall dans notre direct

 

 

 

 

14026683.jpg

 

 

La chanteuse France Gall, sur le plateau de l'émission "Le Grand Journal" de Canal+, le 30 octobre 2012 à Paris.  (FRANCOIS GUILLOT / AFP)

 

 

 

 

L'inoubliable interprète de Poupée de cire, poupée de son était hospitalisée depuis mi-décembre à l'Hôpital américain de Neuilly, à côté de Paris, officiellement pour une infection sévère. La chanteuse avait eu un cancer du sein un an après la mort de son époux, Michel Berger, en 1992 à 44 ans. "Ce n'était pas seulement une chanteuse. Elle représentait physiquement et de façon vestimentaire une mode et une jeunesse qui était en train de s'émanciper", analyse Jean-Bernard Hebey, ancien animateur de l'émission "Salut les copains" sur Europe 1, au micro de franceinfo. Elle "permettait à une génération nouvelle de s'habiller différemment, de se coiffer différemment".

 

 

France Gall s'était retirée de la scène après le décès de sa fille Pauline en 1997, puis était sortie du silence en 2015 pour la comédie musicale Résiste, qui remettait au goût du jour les tubes du couple qu'elle formait avec Michel Berger. Elle avait coécrit et supervisé le spectacle, dont la première représentation a eu lieu en 2015, avec une troupe de chanteurs et de comédiens inconnus du grand public. L'œuvre racontait l'histoire de Maggie, un personnage déjà croisé dans l'un des premiers albums de la chanteuse, Dancing Disco. Elle avait été élevée officier de la Légion d'honneur en mai 2017.

 

 

 

14088755.jpg

 

La chanteuse France Gall, le 1er mars 1965, lors de l'Eurovision. (STR / AFP)

 

 

 

Une collaboration avec Gainsbourg dans les années 1960

 

Née le 9 octobre 1947 à Paris, France Gall est la fille du chanteur et parolier Robert Gall, la chanteuse se souvenait avoir été "entraînée très jeune dans les coulisses des spectacles, ma mère jouait du violoncelle, mon oncle, de l'orgue, mes frères, de la guitare".

 

 

Prénommée Isabelle, elle avait été rebaptisée "France" pour la différencier d'Isabelle Aubret, par son directeur artistique Denis Bourgeois. Ce dernier est à l'origine de la collaboration de la chanteuse avec Serge Gainsbourg. "L'homme à la tête de chou" lui écrit notamment N'écoute pas les idoles et Laisse tomber les filles, en 1964. Parallèlement, France Gall chantera aussi Sacré Charlemagne dont les paroles ont été écrites par son père, encore un succès qu'elle a pourtant initialement interprété à contrecœur par peur du ridicule.

 

 

La jeune fille blonde aux joues d'enfant prête encore son rire à Gainsbourg pour Pauvre Lola et le parolier lui écrit bientôt Poupée de cire, poupée de son, chanson avec laquelle elle remporte l'Eurovision en 1965 (pour le Luxembourg) et qu'elle chantera en six langues dont le japonais. La chanteuse a également interprété la chanson Les Sucettes, écrite en 1966, mais elle avait récemment confié "avoir été humiliée" par le double sens des paroles.

 

 

 

De nombreux tubes avec Michel Berger

 

 

En 1973, la rencontre avec Michel Berger va ouvrir un nouveau chapitre. C'est La Déclaration d'amour (1974), l'album France Gall et un mariage le 22 juin 1976, suivi du duo Ça balance pas mal à Paris. Ils auront deux enfants, Pauline en 1978 et Raphaël en 1981. "Le bonheur dans ce métier, je l'ai trouvé avec Michel", avait également raconté France Gall, qui lui doit de nouveaux tubes – Tout pour la musique, Résiste, Il jouait du piano debout, Débranche, Diego libre dans sa tête, Cézanne peint.

 

 

 

France Gall au côté de Michel Berger, lors d'un enregistrement à Nogent-sur-Marne (Val-de-Marne), en 1980.
France Gall au côté de Michel Berger, lors d'un enregistrement à Nogent-sur-Marne (Val-de-Marne), en 1980. (JEAN CLAUDE PIERDET / INA / AFP)

 

 

 

Elle avait retrouvé la scène avec un orchestre féminin (1978), puis participé à l'opéra-rock Starmania (1979), avant de chanter avec Elton John (Donner pour donner, 1980). L'époque est à l'humanitaire, le couple s'investit en Afrique, achète une maison à Dakar et signera Babacar.

 

 

 

Elle mettra fin à sa carrière en 1997 après le décès de sa fille, faisant une dernière apparition à l'Olympia en duo avec Johnny Hallyday pour interpréter Quelque chose de Tennessee. Elle ne reviendra sur le devant de la scène que pour faire vivre la musique de Michel Berger à travers des émissions télévisées, des intégrales et des coffrets. En 2015, elle offre un ultime hommage à l'homme de sa vie : la comédie musicale, Résiste, où elle n'apparaissait qu'en vidéo.

 


08/01/2018
0 Poster un commentaire

Franceinfo - le dimanche 17 décembre 2017

 

 

Maëva Coucke, Miss Nord-Pas-de-Calais, est sacrée Miss France 2018

 

C'est la troisième fois en quatre ans que la région triomphe au célèbre concours de beauté

 

 

 

Maëva Coucke, Miss Nord-Pas-de-Calais, a été sacrée Miss France 2018 au terme de la cérémonie qui se tenait à Châteauroux (Indre), samedi 16 décembre 2017. C'est la troisième fois en quatre ans que le Nord-Pas-de-Calais remporte le trophée, après quatre-vingts ans de disette. "Merci à ma région, merci à tous les Français, j'essaierai de porter la couronne aussi bien que Camille [Cerf, Miss France 2015] et Iris [Mittenaere, Miss France 2016] l'ont fait", a déclaré la lauréate à l'issue du concours diffusé sur TF1.

 

 

 

La jeune femme, étudiante en première année de licence de droit, qui a une sœur mannequin, a devancé Miss Corse, première dauphine, Miss Ile-de-France, deuxième dauphine et Miss Champagne-Ardenne et Miss Réunion, les deux dernières finalistes. Cette année, seuls les télespecteurs ont désigné l'ordre des finalistes, l'écrémage précédent étant réalisé à égalité entre les votants et le jury, présidé par le couturier Jean Paul Gaultier et l'ex-Miss Univers Iris Mittenaere.

 

 

 

13960251.jpg

 

 

Maëva Coucke, Miss France 2018, lors du concours, organisé samedi 16 décembre 2017 à Châteauroux. (GUILLAUME SOUVANT / AFP)

 

 

 

"Seule candidate rousse, un avantage"

 

A ceux qui la trouvent un peu maigre alors que des minima ont été introduits pour les mannequins, elle rétorque : "Je peux manger tout ce que veux [gaufres au Nutella, kebabs, hamburgers...], je ne grossis pas ! Parfois, j’essaye de prendre un peu de poids, mais ça ne fonctionne pas !"

 

 

Au Figaro, elle confiait avoir tout misé sur sa couleur de cheveux... qui n'est pas sa couleur naturelle : "Je suis la seule candidate rousse. Je pense que c’est un avantage, pour les photos de groupe peut-être. (...) Au début, j’étais un peu réticente à l’idée de sauter le pas. Et puis, finalement, je l’ai fait et ça m’a plu ! Il y a eu un avant et un après. Aujourd’hui, je ne pourrais plus retourner à ma couleur naturelle, le blond foncé. Je trouve que ça me va mieux au teint."

 

 

 

 

Revivez-le-sacre-de-Miss-France-2018-Maeva-Coucke-en-images.jpg

 


19/12/2017
0 Poster un commentaire

Franceinfo - le samedi 9 décembre 2017

 

 

Chants, larmes, et roses blanches : à Paris, une marée humaine a rendu un hommage historique à Johnny

 

 

Simon GourmelletPierre GodonFrance Télévisions

 

Après l'émotion suscitée par la mort de Johnny Hallyday, mercredi, un hommage populaire a été rendu à la star nationale, samedi 9 décembre à Paris

 

 

Trois jours après la mort de Johnny Hallyday, c'est un hommage d'une ampleur inédite que la France a rendu au rockeur, samedi 9 décembre, à Paris. De l'Arc de triomphe à l'église de la Madeleine, et du petit matin au milieu de l'après-midi, des dizaines et des dizaines de milliers de personnes se sont rassemblées pour saluer une dernière fois l'icône de la musique française

 

 

 

>> VIDEOS. Huit moments marquants de l'immense hommage populaire rendu à Johnny

 

 

 

 

13907593.jpg

 

Le cortège funéraire de Johnny Hallyday descend les Champs-Elysées à Paris, le 9 décembre 2017. (GONZALO FUENTES / REUTERS)

 

 

 

 

Un cortège funéraire suivi de bikers. Dès midi, le cercueil de Johnny Hallyday, suivi de centaines de bikers, a descendu l'avenue des Champs-Elysées, noire de monde, en direction de la place de la Concorde, puis de l'église de la Madeleine. "Il faut que ça reste rock'n'roll, très axé sur la musique, qu'il y ait des motos et des bikers qui l'accompagnent, et qu'il soit proche de son public et de ses fans", avait justifié jeudi le manager du chanteur, Sébastien Farran.

 

 

 

Une cérémonie religieuse à la Madeleine. Après ce cortège, une cérémonie religieuse s'est tenue vers 13 heures en l'église de la Madeleine, en présence de nombreuses personnalités françaises. L'artiste Line Renaud, le chanteur Patrick Bruel, l'acteur Jean Reno ou encore les actrices Marion Cotillard et Carole Bouquet ont notamment pris la parole pour rendre hommage à Johnny. Le président de la République, Emmanuel Macron, s'est quant à lui exprimé juste avant l'office, et à l'extérieur de l'église. "Johnny, c'était la vie", a-t-il déclaré face à la foule. "Johnny était à vous. Johnny était à son public. Johnny était à son pays", a-t-il ajouté. Des écrans avaient été installés à l'extérieur de l'église, et ont retransmis en direct l'ensemble de la cérémonie.

 

 

 

D'importantes mesures de sécurité. Un large périmètre, allant de la place de l'Etoile au Carrousel du Louvre, avait été mis en place, interdisant notamment la circulation des véhicules dès samedi 8 heures. Cinq stations de métro ont également été fermées, par mesure de sécurité. Les forces de l'ordre étaient présentes en nombre sur le parcours que doit emprunter le cortège : 1 500 policiers et gendarmes avaient été mobilisés pour l'occasion. 

 

 

 

Une inhumation lundi à Saint-Barthélémy. Johnny Hallyday sera inhumé lundi au cimetière de Lorient, sur l'île de Saint-Barthélemy, où le chanteur possédait une propriété. Sa dépouille arrivera dimanche soir sur l'île.

 


11/12/2017
0 Poster un commentaire

Franceinfo - le mercredi 6 décembre 2017

 

 

Johnny Hallyday est mort

 

Johnny Hallyday est mort dans la nuit de mardi à mercredi 6 décembre, à l’âge de 74 ans, des suites d’un cancer du poumon. L’artiste laisse derrière lui une vie XXL et une carrière démesurée

 

 

 

 

Mort de Johnny Hallyday : "Il s'est battu comme un lion" contre la maladie, selon son médecin

 

 

Un monument s'en est allé. Johnny Hallyday, de son vrai nom Jean-Philippe Smet, est mort dans la nuit de mardi à mercredi 6 décembre, à l'âge de 74 ans. Le rocker a été emporté par un cancer du poumon. La maladie, qu'il avait lui-même révélée sur les réseaux sociaux, le tourmentait depuis le mois de mars.

 


Johnny Hallyday restera l'homme qui a popularisé le rock'n'roll en France au cours d'une carrière de plus d'un demi-siècle, de son premier titre, T'aimer follement, sorti en mars 1960, au dernier album qu'il préparait, comme il l'avait annoncé sur Twitter le 22 octobre.

 

 

 

13839435.jpg

 

 

Né le 15 juin 1943 dans le 9e arrondissement de Paris, Jean-Philippe Smet est le fils unique de Léon Smet et Huguette Clerc. Après le départ de son père alors qu'il est encore bébé, il passe son enfance avec sa tante paternelle, Hélène Mar. Sous la houlette de cette femme et de ses deux cousines, des danseuses classiques qui l'emmènent en tournée, il devient un enfant de la balle et découvre la guitare. Dans le même temps, il prend des cours de danse.

 

 

C'est à cette période qu'il devient "Johnny", un surnom que lui donne Lee Hallyday, le mari américain de sa cousine Desta. C'est en voyant Elvis Presley dans le film Loving You que le garçon a une révélation : il sera chanteur de rock. Nous sommes en 1957 et sa carrière va bientôt décoller. Après un passage remarqué dans l'émission de radio "Paris-Cocktail" en 1959, il sort son premier EP en mars 1960. Quelques mois plus tard, le titre Souvenirs, souvenirs devient son premier tube.

 

 

 

Des chiffres de vente phénoménaux

 

Cinquante-sept ans plus tard, Johnny compte 52 albums studio, 29 albums live, un millier de titres, 42 disques d'or (soit 50 000 ventes ou plus depuis 2009), 25 disques de platine (100 000 ventes ou plus depuis 2009), huit disques double platine (200 000 ventes ou plus depuis 2009), trois disques triple platine (300 000 ventes depuis 2009) et six disques de diamant (500 000 ventes depuis 2009). Si les chiffres diffèrent selon les sources, Johnny est l'un des plus gros vendeurs français de l'industrie musicale avec des estimations qui vont de 65 à 110 millions de disques écoulés.

 

 

 

Ses titres phares se ramassent à la pelle : Retiens la nuit (1962), L'idole des jeunes (1962), Le Pénitencier (1964), Noir c'est noir (1966), Que je t'aime (1969), Ma gueule (1979), L'Envie (1986), Allumer le feu (1998) ou encore Marie (2002), son plus gros single avec près d'un million d'exemplaires vendus. Selon le site Hallyday.com, l'artiste aurait donné plus 3 000 concerts partout dans le monde et rassemblé plus de 29 millions de spectateurs.

 

 

 

>> VIDEOS. Votez pour votre chanson préférée de Johnny Hallyday

 

 

 

 

Du succès dans la musique, moins au cinéma

 

 

Révélé et starifié par le rock'n' roll, Johnny Hallyday a su durer en se renouvelant. Ses collaborations avec d'autres grands artistes ont diversifié son style : il a travaillé avec Charles Aznavour (Retiens la nuit), Michel Berger, qui écrit, compose et réalise l'album Rock'n Roll Attitude (1985), ou Jean-Jacques Goldman, à la manœuvre sur Gang (1986)... En 1998, c'est au tour de Pascal Obispo et Zazie de lui offrir Allumer le feu. Johnny sait aussi travailler en famille puisqu'il signe avec son fils David Sang pour sang (1999), un album de ballades vendu à plus de deux millions d'exemplaires.

 

 

 

Si le succès est incontestable en musique, ses incursions sur les plateaux de cinéma ne suivront pas toutes la même voie. Sa première apparition à l'écran ? Un petit rôle d'élève dans un film d'Henri-Georges Clouzot, Les Diaboliques. Il a alors 12 ans. Une trentaine d'autres suivront. Certaines plus marquantes que d'autres, notamment chez Claude Lelouch (Salaud, on t'aime, 2013 ; Chacun sa vie, 2017), Jean-Luc Godard (Détective, 1984), Patrice Leconte (L'homme du train, 2002), ainsi que son rôle dans Jean-Philippe (2005), où, face à Fabrice Luchini, il fait preuve d'autodérision en incarnant Jean-Philippe Smet, dans un monde où Johnny n'existe pas.

 

 

 

 

>>  L'émouvant communiqué de Laeticia Hallyday qui a annoncé la mort de Johnny

 

 

 

Quatre mariages et quatre enfants

 

 

Devenu une star dans les années 1960, Johnny Hallyday a pourtant dû mettre sa carrière entre parenthèses le temps de son service militaire. Il l'effectue en Allemagne et à son retour se marie, en 1965, avec Sylvie Vartan, rencontrée en 1963 sur le tournage du film D'où viens-tu Johnny ? De cette première union naît David, en 1966, le premier de ses quatre enfants. Après son histoire tumultueuse avec Sylvie Vartan, il épouse l'actrice Babette en 1981, dont il divorce l'année suivante. Suit une plus longue histoire avec une autre actrice, Nathalie Baye, avec qui il a une fille, Laura, née en 1983. Les deux stars se séparent trois ans plus tard.

 

 

 

Dans les années 1990, il épouse, deux fois, l'actrice Adeline Blondieau (Les Filles d'à côté, Sous le soleil), en 1990 et 1994, avant leur séparation définitive en 1995. L'année suivante, il épouse la mannequin Læticia Boudou, de trente-deux ans sa cadette, avec qui il adopte deux petites filles, Jade et Joy, d'origine vietnamienne. La jeune femme a accompagné le rocker jusqu'à la fin de sa vie, partageant sur les réseaux sociaux des photos de leur couple et de moments intimes vécus en famille ces derniers mois.

 

 

 

DNEXxCtXUAMmqB7.jpg

 

 

 

Ses combats pour la vie

 

Avant d'être emporté par le cancer, Johnny Hallyday a aussi mené une vie d'excès, qu'il évoquait lui-même dans un portrait du Monde publié en 1998. "La cocaïne, j'en ai pris en tombant du lit. Maintenant, j'en prends pour travailler, relancer la machine. Je n'en suis pas fier, c'est ainsi, c'est tout", confessait-il à l'époque, comme le rappelait Le Point. Il a également plusieurs fois échappé à la mort. "Son entourage a toujours cherché à minimiser la vérité sur son état de santé", constatait en 2010 Jean-Pierre Pasqualini, directeur de la rédaction du mensuel Platine.

 

 

Le Figaro publiait en 2012 une longue liste des épisodes où la santé du chanteur a été menacée. De sa tentative de suicide en 1966 – son mariage avec Sylvie Vartan battait de l'aile – à ses multiples accidents de la route ou son hospitalisation en urgence durant l'été 2012, la santé de Johnny était devenue un sujet sensible. En annonçant lui-même sa lutte contre son deuxième cancer en mars, après celui du côlon en 2009, le chanteur s'était voulu rassurant. Il est mort neuf mois après et laisse derrière lui une œuvre gigantesque et des millions de fans éplorés.

 

 

>> DOCUMENT FRANCE 2. "La maladie c’est dans la tête, moi je ne suis pas malade" : quand Johnny Hallyday se confiait après l'annonce de son cancer

 


08/12/2017
0 Poster un commentaire

Franceinfo - le mardi 5 décembre 2017

 

 

Neuf fois où l'Immortel Jean d'Ormesson a évoqué la mort

 

De son vivant, le doyen de l'Académie française n'a cessé de réfléchir et de s'exprimer sur la mort, dans ses livres comme dans ses interventions médiatiques

 

 

L'Immortel s'en est allé. Jean d'Ormesson est mort, mardi 5 décembre à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine), à l'âge de 92 ans. De son vivant, le doyen de l'Académie française n'a cessé de réfléchir à la mort. "J'ai tant aimé la vie que j'accepte la mort comme son accomplissement", écrivait-il dans l'un de ses nombreux romans. Retour en citations sur ce sujet maintes fois évoqué dans ses livres comme dans ses interventions médiatiques.

 

 

13871175.jpg

 


06/12/2017
0 Poster un commentaire

La fiancée du Prince Harry

 

 

 

10675055.jpg

 

 

 

Chevelure de rêve et beauté naturelle, la fiancée du prince Harry mérite toute notre attention

 

 

 

10672912.jpg


05/12/2017
0 Poster un commentaire