L'AIR DU TEMPS

L'AIR DU TEMPS

Kenya


le Progrès du lundi 14 août 2017

 

 
 
    L'OPPOSANT NE CÈDE PAS

 

 

 

Raila Odinga, candidat de l'opposition défait à la présidentielle, a promis hier qu'il ne renoncerait pas à contester la réélection du président sortant Uhuru Kenyatta et appelé ses partisans à rester chez eux dans l'attente de l'annonce de sa stratégie demain.

 


17/08/2017
0 Poster un commentaire

Le Progrès du samedi 12 août 2017

 

 
 
    HEURTS - KENYATTA RÉÉLU : LE PAYS S'EMBRASE

 

 

 

Raïla Odinga, candidat de l'opposition conteste les résultats provisoires divulgués par la commission électorale qui l'annonce perdant avec 44,70 % contre 54,35 % des suffrages pour le président-candidat, Uhuru Kenyatta.

 

 

Lors d'une conférence de pesse organisée jeudi par l'opposition (NASA) au président sortant, elle a dénoncé des fraudes massives et a revendiqué la victoire.

 

 

Elle accuse des hackeurs d'avoir pénétré le système informatique de la commission électorale pour truquer les résultats du scrutins.

 

 

Le président sortant a eu beau affirmer que cette tentative avait été déjouée, cela n'a eu aucun impact. Les partisans d'Odinga, ont aussitôt manifesté dans les bidonvilles de la capitale, après que le porte-parole du mouvement NASA a déclaré le candidat Odinga vainqueur. Six personnes ont été tuées.

 

 

Plus d'un million et demi de personnes vivent dans les "Slums" de Nairobi, des bidonvilles où les populations pauvres des campagnes, attirées par la mégalopole, viennent chercher du travail.

 

 

 

1fdb80f59da7bf6f8636f6ad1a91147f.jpg

 

 

 

"Montrons que nous sommes civilisés"

 

La population se terre donc dans les habitations en attendant la suite des événements après la proclamation officielle des résultats.

 

Pour Juliette, infirmière, ce sont les politiques qui instrumentalisent cette montée de violence. "Nous rattrapons notre retard, nos avons le plus fort taux de croissance d'Afrique de l'Est. Alors montrons à nos politiciens que nous sommes civilisés". À Nairobi, F. de Roubaix et M-A de Roubaix

 


15/08/2017
0 Poster un commentaire

le Progrès du jeudi 10 août 2017

 

 
 
    KENYA ÉLECTIONS - L'OPPOSITION DÉNONCE UNE FRAUDE

 

 

 

L'élection était annoncée très serrée mais le président sortant Uhuru Kenyatta aurait finalement bien plus d'avance que prévu. La Commission électorale (IEBC) a publié hier à la mi-journée les résultats transmis électroniquement par plus de 95 % des bureaux de vote, créditant le président-candidat de 54,35 % des suffrages, contre 44,78 % pour Raila Odinga, sur un total de 14,4 millions de votes comptabilisés. Ces résultats provisoires doivent encore être validés sur la foi des procès-verbaux des bureaux de vote.

 

 

   kenyatta_odinga_0.jpg

 

Kenyatta - Odinga

 

 

 

Le spectre de 2007

 

Au lendemain de l'élection, la police a tiré des grenades lacrymogènes en direction de plusieurs centaines de manifestants dans des fiefs de l'opposition, coutumiers de ce genre d'échauffourées en période électorale. "Il s'agit d'une fraude d'une gravité monumentale, il n'y a pas eu d'élection", a déclaré Raila Odinga, le candidat de la coalition d'opposition Nasa, des accusations qui, combinées aux manifestations, faisaient ressurgir le spectre des violences de la présidentielle de 2007.

 

 

Selon le rival de Kenyatta, des pirates informatiques ont manipulé l'élection en prenant le contrôle du système de comptage des voix grâce aux codes d'accès d'un responsable informatique de la Commission électorale assassiné un peu plus d'une semaine auparavant. Des accusations réfutées par le camp du président.

 


13/08/2017
0 Poster un commentaire

le Progrès du jeudi 16 juillet 2015

 

 



KENYA - Réouverture du centre commercial 2 ans après. Le centre commercial Westgate de Nairobi, où 68 personnes avaient été tuées et plus de 200 autres blessées, entre le 21 et le 24 septembre 2013 lors d'une attaque terroriste du groupe islamiste somalien Al-Shabaab, va rouvrir ses portes dans le courant de la semaine, ont annoncé les propriétaires.

 

 

 

kenya-nairobi-west-gate_4049389.jpg

 


16/07/2015
0 Poster un commentaire

le Progrès du mercredi 8 juillet 2015

 

 

KENYA - Attaque meurtrière des shebabs dans un village. Au moins 14 personnes ont été tuées et 11 blessées hier dans l'attaque par des hommes armés d'un village du nord du Kenya proche de la Somalie. L'attaque n'a pas été revendiquée, mais le mode opératoire ressemble à celui des shebab somaliens qui ont déjà lancé une série d'attaques dans la région ces derniers mois.

 

 

arton40245.jpg

 


09/07/2015
0 Poster un commentaire

la tribune du samedi 11 avril 2015

 

 

 

KENYA - Le pays enterre les victimes du massacre de Garissa. Le Kenya a commencé hier à inhumer les victimes du massacre de l'université de Garissa. Des dizaines de personnes ont été appelées devant la morgue de Nairobi pour récupérer le corps de leurs proches avant de partir les enterrer. Certains corps n'ont pas pu être formellement identifiés. L'attaque de l'université de Garissa par un commando shebab avait fait 142 morts, le 2 avril.

 

 

 


12/04/2015
0 Poster un commentaire

la tribune du dimanche 5 avril 2015

 

 

KENYA - Nouvelle menace islamiste après Garissa. Le président Kényan a promis de répondre "le plus sévèrement possible" à l'attaque jeudi de l'université de Garissa par les islamistes somaliens shebab qui a fait près de 150 morts et de nombreux blessés. Hier, trois jours de deuil national ont été décrétés et cinq suspects étaient interrogés : ils sont soupçonnés d'être des complices des quatre assaillants dont les corps ont été retrouvés à l'intérieur du bâtiment. En revanche, le "cerveau" de l'attentat - un ancien professeur kényan d'une école coranique - serait en fuite. Les islamistes somaliens promettent, eux, une "longue et épouvantable guerre" et un "nouveau bain de sang" tant que ne cesserait pas "l'oppression" des musulmans.

 

 

728988-des-etudiants-se-reconfortent-entre-eux-le-3-avril-2015-a-garissa-choques-apres-l-attaque-de-l-unive.jpg

 


06/04/2015
0 Poster un commentaire

la tribune du vendredi 3 avril 2015

 

 

 

AFRIQUE - Kenya : carnage dans une université. Au moins 147 étudiants tués par un commando islamiste. Au moins 147 personnes, essentiellement des étudiants, ont été tuées jeudi dans l'attaque menée par les islamistes somaliens shebab contre l'Université de Garissa, dans l'est du Kenya, selon un nouveau bilan communiqué par le Centre national de gestion des catastrophes (NDOC).

 

 

Des dizaines de blessés

 

L'opération menée par les forces kényanes de sécurité pour reprendre le contrôle de l'Université, prise d'assaut à l'aube, est "terminée (et) les quatre terroristes ont été tués", a ajouté le NDOC, près de 16 heures après le début de l'attaque dans cette localité située à 150 km de la frontière somalienne. Un précédent bilan officiel faisait état d'environ 70 morts. "La mort de 147 personnes a été confirmée", a poursuivi le NDOC sur son compte Twitter.

 

 

000_Par8138930_0.jpg

 

 

Au moins 79 personnes ont en outre été blessées, a annoncé le ministère de l'Intérieur qui a également confirmé sur son compte Twitter que "le siège était terminé" à Garissa. Selon le ministère "587 personnes ont été évacuées" de l'Université. Il n'a pas été précisé si ces 500 étudiants figuraient parmi les otages que les shebab disaient détenir ou s'il s'agissait d'étudiants cachés durant l'attaque.

 

 

Vers 5 h 30 hier matin, un commando islamiste a abattu deux gardes à l'entrée de l'université, puis ouvert le feu au hasard sur le campus, avant de pénétrer dans la résidence universitaire, où étaient hébergés plusieurs centaines d'étudiants. Un porte-parole des shebab, Cheikh Ali Mohamud Rage avait revendiqué l'attaque dans la journée, assurant que le commando avait relâché les musulmans et gardé les autres étudiants en otage. Les autorités kényanes et la Croix-Rouge avaient fait état d'un nombre indéterminé d'otages à l'intérieur du campus.

 

 

kenya_deux_morts_et_30_blesses_39054_hd.jpg

 


03/04/2015
0 Poster un commentaire

la tribune du mercredi 3 décembre 2014

 

 

81e6d3b6071e7779163c59b17f94914c08d97c84_reference.jpg

 

 

KENYA - Nouveau massacre. Au moins 36 personnes ont été tuées dans la nuit de lundi à mardi, près de Mandera, au nord-est du Kenya. Certaines victimes ont été égorgées et décapitées. D'autres personnes sont également portées disparues. L'attaque a été revendiquée par les Chebabs somaliens, affiliés à al-Qaïda. Cette tuerie est intervenue quelques heures à peine après une autre attaque menée dans la ville de Wajir - proche comme Mandera de la frontière avec la Somalie.

 

 

 

3483106_3_3daf_lors-d-une-conference-de-presse-de-chabab-a_e5cdeca6feedc75ad217fb49b31fa5b1.jpg

 


04/12/2014
0 Poster un commentaire