L'AIR DU TEMPS

L'AIR DU TEMPS

ANIMAUX : nouvelles espèces

On en découvre encore !


L'olinguito





Photo : Mark Gurney - Smithsonian.com
 

L'olinguito, une nouvelle espèce de carnivore identifiée dans les Andes

 

 

 

Originaire des Andes, l'olinguito, un mystérieux petit mammifère ressemblant à un chat avec une tête d'ours en peluche, est la première nouvelle espèce de carnivores identifiée sur le continent américain depuis 35 ans, ont annoncé des scientifiques jeudi.

 

 

Ce petit animal est le dernier membre découvert de la famille des Procyonidae, à laquelle appartiennent notamment les ratons laveurs et les kinkajous, précisent ces zoologistes, qui ont identifié cette nouvelle espèce à partir de spécimens conservés depuis un siècle dans des musées, mais pris jusqu'ici à tort pour d'autres espèces déjà connues.

 


Pesant environ 900 grammes, l'olinguito a de grands yeux, une fourrure de couleur brune tirant sur l'orange et vit dans les forêts brumeuses de la Colombie et de l'Équateur, où les populations locales l'appellent neblina, « brume » en espagnol.

 


« La découverte de l'olinguito par la science montre que le monde n'a pas été complètement exploré et renferme encore des secrets », commente Kristofer Helgen, conservateur du département des mammifères au Musée d'histoire naturelle de Washington et responsable de l'équipe de recherche à l'origine de cette étude publiée dans la revue américaine Zookeys. « Si de nouveaux carnivores peuvent encore être découverts, quelles autres surprises nous attendent ? »

 

 

« Décrire et classer ces espèces est la première étape pour comprendre toute la richesse et la diversité de la vie sur la planète », estime ce scientifique.

 


Mais ce travail est long et fastidieux. Il a fallu 10 ans pour boucler la première étude exhaustive sur les olingos, qui regroupent plusieurs espèces de carnivores vivant dans les arbres et appartenant au genre des Bassaricyon.

 


Ces chercheurs ont examiné plus de 95 % des spécimens d'olingos naturalisés et conservés dans les musées autour du monde, testant l'ADN et analysant les données historiques recueillies dans la nature. Ils ont alors découvert à leur grande surprise l'existence de l'olinguito, une espèce jamais décrite précédemment par la science.

 

 


Dents et crâne comme indices

 
Les premiers indices notés par Kristofer Helgen ont été les dents et le crâne de l'olinguito - qui sont plus petits et de forme différente par rapport aux autres olingos. Les chercheurs ont aussi constaté en examinant les peaux de spécimens d'olinguito que cette nouvelle espèce était de plus petite taille, avec une fourrure plus dense et de plus longs poils.
 

 

En outre, cette espèce vit dans une zone unique du nord des Andes, entre 1600 et 3000 mètres d'altitude, soit plus haut que les autres espèces connues d'olingo.

 

 
Après avoir identifié l'olinguito dans les musées avec des spécimens collectés au début du XXe siècle, restait à ces scientifiques à savoir si l'animal existait encore dans la nature. Ils ont alors organisé une expédition pour le trouver. L'équipe a eu très vite de la chance avec une vidéo de quelques secondes d'un de ces animaux prise par le zoologiste équatorien Miguel Pinto, qui a permis ensuite d'en découvrir d'autres sur les pentes occidentales des Andes.

 


22/03/2017
0 Poster un commentaire

le Progrès du mercredi 22 février 2017

 

 

 

QUATRE ESPÈCES DE GRENOUILLES MINIATURES DÉCOUVERTES EN INDE

 

 

Une grenouille si petite qu'elle tient sur l'ongle d'un doigt. Quatre nouvelle espèces d'amphibiens miniatures (dont trois nocturnes) ont été découvertes dans le sud de l'Inde (État du Kérala) par des scientifiques qui ont passé cinq ans à étudier la faune luxuriante de la chaîne de montagnes des Ghats occidentaux. Abondantes et plutôt répandues localement les grenouilles étaient probablement passées inaperçues en raison de leur taille extrêmement réduite (jusqu'à 15,4 millimètres), leur habitat discret et leurs appels similaires à ceux d'insectes, explique la chercheuse Sonali Garg. Photo AFP

 

 

 

cover-r4x3w1000-58ac67021376e-000_LQ909.jpg


21/03/2017
0 Poster un commentaire

le Progrès du samedi 2 juillet 2016

 

 

ANIMAUX - UNE NOUVELLE ESPÈCE DE MYGALE DÉCOUVERTE

 

 

Des scientifiques viennent de découvrir une nouvelle espèce de mygale en Colombie. L'animal est dangereux : la Kankuamo marquezi a en effet la particularité de vouloir coller ses ennemis pour leur enfoncer ses poils urticants. Le nom de Kankuamo marquezi a été choisi en référence aux indigènes vivant dans la montagne où l'animal a été trouvé.

 

 

n-ESPECE-TARENTULE-large570.jpg


03/07/2016
0 Poster un commentaire

le Progrès du jeudi 10 mars 2016

 

 

DECOUVERTE - Des grenouilles aux sourcils jaunes découvertes en Colombie. Une nouvelle espèce de grenouille terrestre, aux sourcils jaunes, a été découverte dans la cordillère andine orientale de Colombie. La Pristimantis macrummendozai vit dans les paramos du nord de la municipalité d'Arcabuco. Les paramos sont une sorte de lande humide de montagne que l'on trouve dans la Cordillère des Andes, à la limite des forêts et des neiges éternelles.

 

 

 

14938990.jpg


11/03/2016
0 Poster un commentaire

le Progrès du lundi 7 mars 2016

 

PIEUVRE - Aux Etats-Unis, une pieuvre "fantôme" découverte en grande profondeur. Une petite pieuvre translucide, surnommée Gasper pour sa ressemblance avec le célèbre fantôme de dessin animé, a été découverte par hasard lors d'une plongée géologique exploratoire au large de Hawaï. Elle se trouvait à 4 290 mètres de profondeur, un record pour cette famille d'octopode. "C'est presque certainement une espèce jamais identifiée et qui pourrait ne pas appartenir à une famille connue", a expliqué l'un des responsables de l'Agence américaine océanique et atmosphérique.

 

 

 

1993553-presse-papiers-1.jpg


09/03/2016
0 Poster un commentaire

Au Suriname, les scientifiques ont découvert de toutes nouvelles espèces de poissons-chats. A gauche, ce petit poisson se cache dans les courants d'eau douce et sablonneux, où il a été difficile à trouver. Le poisson-chat de droite ç quant à lui des allures préhistoriques


02/03/2012
0 Poster un commentaire

La moitié des 8 espèces de demoiselles découvertes par les scientifiques durant leur séjour au Suriname était encore inconnue. Très nombreuses dans ce milieu, elles diffèrent de leurs congénères par de minuscules détails, généralement liés à leurs couleurs


02/03/2012
0 Poster un commentaire

Ce sont ses couleurs bariolées qui ont valu à cette sauterelle le surnom de "Crayola". Plusieurs espèces relativement identiques ont déjà été identifiées, mais il est probable que celle-ci soit nouvelle


02/03/2012
0 Poster un commentaire

La grenouille cowboy est l'une des probables nouvelles espèces identifiées par les scientifiques de l'expédition au Suriname. Elle porte ce surnom à cause des franges qui sillonnent le côté de ses pattes et des "éperons" qui se trouvent sur ses talons


02/03/2012
0 Poster un commentaire

La sauterelle "RAP" a été découverte par les chercheurs de Conservation International, c'est pour cela qu'elle porte le nom du programme. Très discrète, elle attend patiemment en se camouflant sur les feuilles des petits insectes herbivores qu'elle dévore. C'est une représentante d'une région d'Afrique de l'Ouest située entre le Ghana et la Guinée dont la biodiversité est très menacée


11/05/2011
0 Poster un commentaire

Les flashers wrasses sont des petits poissons très colorés de la famille des vieilles et des labres. Celui-ci a été découvert au large de l'Indonésie par une équipe de chercheurs en 2006. Il a la particularité de s'éclairer avec des petits flashs bleus quand il veut attirer une femelle


11/05/2011
0 Poster un commentaire

Ce méliphage est un oiseau qui butine les fleurs. Il a été observé dans les monts Foja en 2005. Cette espèce est endémique de la Nouvelle-Guinée. S'il est plutôt commun dans la forêt, il n'avait encore jamais été aperçu car il est très silencieux


11/05/2011
0 Poster un commentaire

Difficile à observer malgré sa grande taille, cette fourmi à crochets possède un système de défense aussi efficace contre les prédateurs que contre les scientifiques. Elle a pourtant pu être vue de très près par les experts du CI au Cambodge


11/05/2011
0 Poster un commentaire


Recherche

Vous recherchez ? :