L'AIR DU TEMPS

L'AIR DU TEMPS

Franceinfo - le mardi 14 avril 2020

 

 

Coronavirus : face au manque de places, des responsables musulmans appellent à créer de nouveaux espaces d'inhumation

 

avatar

franceinfoFrance Télévisions

 

 

Le Conseil français du culte musulman (CFCM) appelle à une "intervention urgente des pouvoirs publics" face à l'impossibilité pour les familles musulmanes d'inhumer leurs proches

 

 

21337255

 

Un carré musulman au cimetière de Lorient (Morbihan), le 3 janvier 2019. (MAXPPP)

 

 

 

"N'ajoutons pas à la douleur des familles, la souffrance de ne pas pouvoir honorer leurs morts." Dans un communiqué publié lundi 13 avril, le Conseil français du culte musulman (CFCM) déplore le manque de carrés musulmans en France avec la pandémie de coronavirus. L'instance appelle à une "intervention urgente des pouvoirs publics" et demande aux maires chargés des lieux d'inhumation de prendre leurs "responsabilités".

 

 

D'autres responsables musulmans ont aussi fait part de leurs inquiétudes. Sur Twitter, le recteur de la Grande Mosquée de Paris Chems-eddine Hafiz a rappelé aux élus que la création de nouveaux espaces d’inhumation pour les musulmans était "indispensable".

 

 

 

Hafiz Chems-eddine@chemshafiz
 

La @mosqueedeparis appelle l'attention des de France et des publics, @CCastaner que la création de nouveaux espaces d'inhumation pour les est indispensable. Les familles doivent pouvoir inhumer leurs défunts dans le respect de leurs rites

528 personnes parlent à ce sujet
 
 

"Il reste peu de places, la plupart des carrés sont saturés, et certaines communes refusent que des citoyens de confession musulmane d'une ville voisine soient inhumés dans leur carré", décrit également Kamel Kabtane, recteur de la Grande Mosquée de Lyon, dans Le Monde.

 

 

 

Exhumés et enterrés après la crise sanitaire

Face au manque de places, le Conseil des mosquées du Rhône (CMR), qui réunit une quarantaine de lieux de culte dans le département, a également émis un avis religieux afin d'autoriser pour une durée provisoire l'inhumation des défunts musulmans en dehors des carrés. Et de préciser que les corps pourraient être exhumés et enterrés dans un autre lieu après la crise sanitaire.

 

 

Selon un décompte du CFCM, il existe environ 300 carrés musulmans aujourd’hui en France, qui disposent chacun d'une centaine de places environ. L'instance précise avoir demandé le 23 avril, lors d'une audioconférence, la création de nouveaux espaces à Emmanuel Macron.

 



14/04/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 50 autres membres