L'AIR DU TEMPS

L'AIR DU TEMPS

SPORTS


Franceinfo - le dimanche 6 janvier 2019

 

 

Coupe de France : l'Olympique de Marseille éliminé et humilié dès son entrée en lice par le club amateur d'Andrézieux-Bouthéon (2-0)

 

 

 

Les Marseillais enchaînent une série noire depuis le mois de novembre

 

 

 

16776503.jpg

 

Le milieu de terrain de l'OM Dimitri Payet cerné par les joueurs d'Andrezieux lors des 32e de finale de la Coupe de France à Saint-Etienne (Loire), le 6 janvier 2019.  (JEFF PACHOUD / AFP)

 

 

 

Après Angers, Nîmes et Montpellier, c'est au tour de l'OM d'être éliminé et humilié dès son entrée en lice en Coupe de France. Les Marseillais, qui enchaînent une série noire depuis le mois de novembre, ont été battus 2-0 par Andrezieux-Bouthéon, club amateur de 4e division, lors des 32e de finale, dimanche 6 janvier, à Saint-Etienne (Loire). 

 

 

L'OM en est désormais à sept matches consécutifs sans gagner, toutes compétitions confondues. Voilà le club de Rudi Garcia éliminé de toutes les coupes, quelles soient nationales - la Coupe de la Ligue s'est achevée en 8e de finale face à Strasbourg avant la trêve - ou européenne - le club phocéen a dit adieu à la Ligue Europa dès la phase de groupes.

 

 

 

Bryan-Clovis Ngwabije et Florian Milla en buteurs

Les héros d'Andrézieux, club des environs de Saint-Etienne, s'appellent Bryan-Clovis Ngwabije, défenseur central de 20 ans formé à Lyon, et Florian Milla, milieu défensif de 24 ans formé à Saint-Etienne. Ce sont eux qui ont marqué contre le club finaliste de la Ligue Europa la saison dernière.

 

 

"Ça fait beaucoup de bien, je n'avais pas mis un but depuis le début de la saison" a commenté Ngwabije, qui a ouvert le score et qui rêvait de "tenir jusqu'à l'exploit" comme il l'a confié sur Eurosport.

 


07/01/2019
0 Poster un commentaire

Franceinfo - le dimanche 16 décembre - mis à jour le 17.12.18

 

 

Handball : les Françaises championnes d'Europe, un an après leur titre mondial

 

 

 

Les Bleues ont pris leur revanche sur la finale des Jeux olympiques perdue contre les mêmes Russes en 2016

 

 

 

16673943.jpg

 

Béatrice Edwige et ses coéquipières célèbrent leur titre de championne d'Europe de handball, le 16 décembre 2018 à Paris après leur victoire en finale contre la Russie. (FRANCK FIFE / AFP)

 

 

Elles ont fait la course en tête - mais de justesse - pendant toute la rencontre. Les Françaises ont remporté leur premier titre de championnes d'Europe de handball en battant les Russes, leur bête noire, au terme d'une finale accrochée à l'Accor Hotel Arena de Paris Bercy (24-21), dimanche 16 décembre.

 

 

Ces dernières années, les Bleues avaient battu toutes les grandes puissances : la Norvège l'an passé en finale du Championnat du monde, les Pays-Bas aux Jeux olympiques de Rio et encore vendredi en demi-finales, le Danemark, la Suède, la Roumanie, la Hongrie et les autres... Mais pas la Russie. 

 

 

 

Direction les JO de Tokyo en 2020

Il y a deux semaines, les Françaises s'étaient inclinées contre les Russes dans le match d'ouverture à Nancy (26-23). Mais ce qui restait dans les mémoires, c'était surtout la finale olympique perdue en 2016 (22-19). Cette fois ci, elles ont vaincu leur bête noire.

 

 

En plus de ce titre à l'Euro, décroché devant le public français, les Bleues savourent une autre récompense : cette victoire leur vaut un ticket pour les Jeux olympiques de Tokyo en 2020.

 


18/12/2018
0 Poster un commentaire

Franceinfo - le lundi 3 décembre 2018 - mis à jour le 04.12.18

 

 

Foot : le Ballon d'or décerné au Croate Luka Modric, Antoine Griezmann arrive troisième

 

 

 

Le milieu de terrain croate du Real Madrid a remporté le Ballon d'or 2018, aux dépens des Bleus en lice

 

 

 

16591735.jpg

 

Luka Modric remporte le Ballon d'or 2018 au Grand Palais, à Paris, le 3 décembre 2018.  (FRANCK FIFE / AFP)

 

 

 

Luka Modric, Croate pourtant battu par les Bleus en finale du Mondial (4-2), a remporté, lundi 3 décembre, le titre de Ballon d'or 2018. Après dix ans de règne du duo Cristiano Ronaldo-Lionel Messi (cinq Ballons d'or chacun), et parmi les 30 joueurs présélectionnés, c'est le Croate qui remporte cette récompense individuelle suprême. La deuxième place revient à Christiano Ronaldo, et la troisième à Antoine Griezmann. "Je compte sur mes coéquipiers pour que je prenne la place de Luka l'année prochaine", a réagi le Français. 

 

 

Kylian Mbappé finit 4e, Raphaël Varane termine 7e et Lionel Messi 5e, selon le classement à rebours du Ballon d'or. L'une des surprises de ce classement est la 12e place de Neymar, crack du Brésil. Depuis 2013 inclus, Neymar avait toujours figuré dans le Top 10 du Ballon d'or : ce classement 2018 décevant du recordman du monde des transferts (222 millions d'euros) s'explique sans doute par ses blessures la saison dernière avec le PSG en club et un Mondial raté avec la Seleçao (quart de finale), où il a été raillé pour ses simulations.

 

 

 

Kylian Mbappé sacré meilleur jeune joueur 

Kylian Mbappé, comparé à 19 ans à la légende Pelé, a logiquement été sacré meilleur jeune joueur de 2018, recevant le nouveau Trophée Kopa réservé aux moins de 21 ans, en marge du gala du Ballon d'or.

 

 

"Je suis très content de ce prix, ça récompense une année avec un quadruplé avec le PSG au niveau national, plus ce qu'on a gagné avec mes coéquipiers en équipe nationale : c'est le bon moment pour les remercier car ils ont été d'une importance capitale pour remporter ce prix", s'est réjoui le lauréat.

 


07/12/2018
0 Poster un commentaire

Franceinfo - le lundi 12 novembre 2018

 

 

Après une fin de course incroyable, Francis Joyon remporte la Route du Rhum avec sept minutes d'avance sur François Gabart

 

 

 

Le skipper français de 62 ans bat le record de Loïck Peyron. Il passe la ligne au terme de 7 jours 14 heures 21 minutes et 47 secondes passés en mer

 

 

 

16140103.jpg

 

Le Français Francis Joyon à La Trinité-sur-Mer (Morbihan), le 18 septembre 2018. (SEBASTIEN SALOM GOMIS / AFP)

 

 

 

De la pure folie ! Jamais une victoire ne s'était jouée dans un finish aussi serré depuis 40 ans et la première édition ! Dimanche 11 novembre, à 62 ans, Francis Joyon a remporté la Route du Rhum au terme d'un corps à corps grandiose avec le jeune François Gabart. La septième a été la bonne ! Depuis sa première participation en 1990, Francis Joyon n'avait jamais réussi à s'imposer sur la Route du Rhum.

 

 

Et c'est dans un scénario des plus hitchcokien qu'il a coupé la ligne en vainqueur à 23h21 locale au terme de 7 jours 14 heures 21 minutes et 47 secondes passés en mer, soit un nouveau record. Le précédent record avait été établi par Loïck Peyron en 2014, 7 j 15 h 8 min 32 sec.

 

 

 

La deuxième arrivée la plus serrée de l'histoire de la Route du Rhum

Et Gabart, qui a tenu la tête pendant la presque totalité des sept jours de cette traversée de l'Atlantique en solitaire, a fini deuxième avec seulement 7 minutes et 8 secondes de retard sur Joyon. Mais qui aurait cru que Joyon, à la barre d'un bateau vieux de 12 ans, pourrait souffler la victoire à des marins nouvelle génération, pilote de super machines de 32 m de long capables de "voler" ?

 

 

Encore chimérique il y a 36 heures, la victoire de Joyon est devenue possible lorsque le sexagénaire a fondu sur Gabart pour offrir la deuxième arrivée la plus serrée de l'histoire de la Route du Rhum. En 1978, pour la toute première édition, le Canadien Mike Birch, à bord de son petit multicoque de 12 m (Olympus), avait coiffé le gros monocoque de Michel Malinovsky (Kritter) de 98 secondes.

 


14/11/2018
0 Poster un commentaire

Franceinfo - le dimanche 4 novembre 2018

 

 

Route du Rhum : les 123 navires se sont élancés depuis Saint-Malo, direction Pointe-à Pitre

 

 

avatar
franceinfoCamille AdaoustClément ParrotFrance Télévisions

 

 

 

La course transatlantique en solitaire est partie dimanche de Saint-Malo, pour rejoindre Pointe-à-Pitre, en Guadeloupe

 

 

 

 

Ce qu'il faut savoir

 

 

Spectacle garanti dimanche 4 novembre, au large de Saint-Malo (Ille-et-Vilaine). Une flotte de 123 bateaux a pris dès 14 heures la direction de Pointe-à-Pitre, en Guadeloupe, à l'occasion de la plus mythique transat en solitaire, la Route du Rhum, qui fête pour l’occasion son quarantième anniversaire. 

 

 

La flotte. Elle est répartie en six catégories : d’un côté les bateaux les plus renommés, les multicoques, avec les Ultime, les Multi50 et les Rhum Multi  ; de l’autre, les monocoques, avec les Imoca, les Class40 et les Rhum Mono.

 

 

Les skippers. Ils sont 123 : 117 hommes et 6 femmes, ils vont devoir parcourir 3 542 milles (environ 6 560 kilomètres) et tenter de battre Loïck Peyron. Le skipper avait remporté la course en 2014, en un temps record de 7 jours, 15 heures, 8 minutes et 32 secondes.  

 

 

Les géants de la mer. Pour la première fois, la victoire se jouera entre bateaux dits "volants", ces bateaux géants capables de filer à vive allure au-dessus de l'eau. Cette flotte de la catégorie Ultime réunit des multicoques géants de 32  m de long pour 23  m de large. L'exercice est difficile, mais les skippers s'y sont préparés. Pour cette onzième édition, cinq poids lourds sont engagés :Thomas Coville (Sodebo), François Gabart (Macif), Sébastien Josse (Edmond de Rothschild), Francis Joyon (Idec Sport) et Armel Le Cléac'h (Banque Populaire).

 


12/11/2018
0 Poster un commentaire

Franceinfo - le dimanche 30 septembre 2018

 

 

Ryder Cup : après une dernière journée de suspense, l'Europe l'emporte face aux Etats-Unis

 

 

Les Américains, qui n'ont plus gagné sur le sol européen depuis 25 ans, perdent le fameux trophée qu'ils avaient remporté il y a deux ans en 2016 à Hazeltine (Etats-Unis)

 

 

 

15883879.jpg

 

Le joueur anglais Ian Poulter a offert la victoire à l'équipe européenne face aux Etats-Unis lors de la 42e édition de la Ryder Cup au Golfe national de Saint-Quentin-en-Yvelines, près de Paris, dimanche 30 septembre 2018. (LIONEL BONAVENTURE / AFP)

 

 

 

L'Europe s'est imposée face aux Etats-Unis lors de la 42e édition de la Ryder Cup, dimanche 30 septembre au Golf national de Saint-Quentin-en-Yvelines, en banlieue parisienne. Alors qu'elle menait 10-6 la veille, l'équipe européenne a vécu une dernière journée compliquée, consacrée aux simples, durant laquelle les Etats-Unis n'ont cessé de la talonner.

 

 

Elle a finalement réussi à arracher la victoire avant même la fin de tous les matches, grâce à Ian Poulter qui s'est imposé face à Dustin Johson, amenant à l'Europe à 13,5 (il faut 14 pour l'emporter). C'est Francesco Molinaro qui a apporté le dernier point à l'équipe européenne. Les Américains, qui n'ont plus gagné sur le sol européen depuis 25 ans, perdent donc le fameux trophée qu'ils avaient remporté il y a deux ans en 2016 à Hazeltine (Etats-Unis).

 


03/10/2018
0 Poster un commentaire

Franceinfo - le dimanche 30 septembre 2018

 

 

L'Espagnol Alejandro Valverde sacré champion du monde de cyclisme, le Français Romain Bardet finit deuxième

 

 

Les Bleus laissent échapper le titre d'un cheveu. Les Français Julien Alaphilippe et Thibaut Pinot finissent eux 7e et 8e

 

 

 

15883767.jpg

 

L'Espagnol Alejandro Valverde a remporté les championnats du monde de cyclisme sur oute à Innsbruck, en Autriche, samedi 30 septembre 2018. (CHRISTOF STACHE / AFP)

 

 

L'Espagnol Alejandro Valverde, 38 ans, a remporté pour la première fois les championnats du monde de cyclisme sur route, dimanche 30 septembre à Innsbruck (Autriche). Après un sprint qui a clôturé une course de 258,5 kilomètres , il a devancé d'un cheveu le Français Romain Bardet. Le Canadien Michael Woods a de son côté pris la troisième place, devant le Néerlandais Tom Dumoulin, auteur d'une belle remontée dans le final. Autre favori français, Julian Alaphilippe, a lui décroché à 10 kilomètres à peine de l'arrivée et finit septième, juste devant son coéquipier Thibaut Pinot.

 

 

Il faut dire que la dernière montée était terrible : elle s'est terminée par le Gramartboden, une côte comportant un passage à 28 %, précédant une descente rapide et une portion de plat menant à l’arrivée. "Je n’ai rien vu d’aussi dur depuis le mondial de Sallanches [1980]", affirmait le sélectionneur français Cyrille Guimard, lors de sa première visite sur place.

 


03/10/2018
0 Poster un commentaire

Franceinfo - le jeudi 27 septembre 2018

 

 

Foot : l'Allemagne préférée à la Turquie pour organiser l'Euro 2024

 

 

La dernière grande compétition organisée en Allemagne était la Coupe du monde 2006. La Turquie, elle, n'a jamais organisé de compétition sportive de cette ampleur

 

 

 

15866199.jpg

 

Le président de l'UEFA, Aleksander Ceferin, annonce le pays organisateur de l'Euro 2024, le 27 septembre 2018 à Nyon (Suisse). (FABRICE COFFRINI / AFP)

 

 

 

L'Allemagne organisera l'Euro 2024, a annoncé le président de l'UEFA Aleksander Ceferin, jeudi 27 septembre, lors d'une annonce officielle depuis le siège de l'instance européenne à Nyon (Suisse). A l'issue du vote, l'UEFA a donc préféré l'Allemagne à la Turquie pour l'organisation de la compétition. La dernière grande compétition organisée en Allemagne était la Coupe du monde 2006. La Turquie, elle, n'a jamais organisé de compétition sportive de cette ampleur.

 

 

Pour mémoire, le prochain Euro, en 2020, n'aura pas de pays hôte. Les matchs seront répartis entre 12 villes, de l'Espagne à la Russie, avec une finale et des demi-finales à Londres. En 2024 comme en 2016 et 2020, l'Euro réunira 24 équipes. Il y aura 51 rencontres disputées dans dix stades, dont l'Allianz Arena de Munich et le Stade olympique de Berlin.

 


02/10/2018
0 Poster un commentaire

Franceinfo - le lundi 24 septembre 2018

 

 

Foot : Didier Deschamps sacré entraîneur de l'année par la Fifa

 

 

L'entraîneur de l'équipe de France a été récompensé lors de la cérémonie des Trophées de la Fifa

 

 

 

15847511.jpg

 

Didier Deschamps, le 24 septembre 2018 à Londres.  (BEN STANSALL / AFP)

 

 

 

Une nouvelle récompense pour Didier Deschamps. Le sélectionneur de l'équipe de France a été sacré entraîneur de l'année lors de la cérémonie des Trophées de la Fifa, lundi 24 septembre, qui s'est tenue à Londres

 

 

Dans cette catégorie, le technicien tricolore a été préféré à son ancien coéquipier de France-1998, Zinédine Zidane, vainqueur d'une troisième Ligue des champions consécutive avec le Real Madrid au printemps, ainsi qu'à Zlatko Dalic, qui a mené la Croatie à la finale de la Coupe du monde en Russie.

 

 

Du côté des autres Français, Benjamin Pavard a été nommé lors de cette cérémonie dans la catégorie du plus beau but pour son incroyable demi-volée contre l'Argentine, lors de la Coupe du Monde. Mais la Fifa a préféré l'Egyptien Mohamed Salah. Le Français Reynald Pedros, entraîneur des joueuses de l'Olympique lyonnais, a quant à lui été sacré meilleur entraîneur dans la catégorie football féminin.

 


27/09/2018
0 Poster un commentaire

Franceinfo - le dimanche 16 septembre 2018

 

 

Le Français Kévin Mayer établit un nouveau record du monde du décathlon

 

 

 

Le Français a fait tomber le précédent record de l'Américain Ashton Eaton

 

 

 

15794423.jpg

 

Kévin Mayer après l'épreuve du lancer de Javelot lors du Décastar, le 16 septembre 2018, à Talence (Gironde). (NICOLAS TUCAT / AFP)

 

 

 

Historique. Kévin Mayer a battu le record du monde du décathlon avec 9 126 points, dimanche 16 septembre, lors du Décastar à Talence (Gironde). Le Français a fait tomber le précédent record de l'Américain Ashton Eaton qui était de 9 045 points, établi en 2015 aux championnats du monde de Pékin. 

 

 

Frustré après avoir abandonné les championnats d'Europe de Berlin en août, dont il était le grand favori, après trois échecs à la longueur, Mayer, champion du monde en titre, devient le premier Français à détenir le record du monde du décathlon, discipline aux dix épreuves en deux jours.

 

 

Performance au javelot

 

Kévin Mayer est allé chercher son record en s'arrachant sur le 1 500 m qu'il a terminé en 4 minutes et 35 secondes. Au javelot, le champion du monde et vice-champion olympique de la discipline a réalisé sa meilleure performance à son troisième jet (71,90 mètres).

 

Sur Twitter, l'Américain Ashton Eaton, jeune retraité de la discipline, a d'ailleurs félicité le Français qui lui a ravi son record du monde : "Je suis très heureux pour Kevin, et encore plus pour le futur du décathlon. La chose la plus importante pour moi a toujours été de repousser les limites et d'inspirer les autres à faire de même. Plus les scores à 9 000 points deviendront courants, mieux ce sera !"

 


26/09/2018
0 Poster un commentaire

Franceinfo - le dimanche 16 septembre 2018

 

 

Marathon : le Kényan Eliud Kipchoge bat le record du monde de plus d'une minute et se rapproche de la barre des 2 heures

 

 

Le coureur de 33 ans a battu le record du monde du marathon, dimanche à Berlin, en parcourant les 42,195 km en 2 h 01 min 40s

 

 

 

15792439.jpg

 

Le Kényan Elidu Kipchoge franchit la ligne d'arrivée du marathon, à Berlin, le 16 septembre 2018. (JOHN MACDOUGALL / AFP)

 

 

 

Il s'approche un peu plus de la barre des 2 heures. Le Kényan Eliud Kipchoge a battu le record du monde du marathon, dimanche 16 septembre, lors du marathon de Berlin. Il a couru les 42,195 km en 2 h 01 min 40 s, améliorant le précédent record de plus d'une minute. Le précédent record avait été établi sur le même parcours berlinois en 2014, par un autre Kényan, Dennis Kimetto, qui avait bouclé la course en 2 h 02 min 57 s.

 

 

Il s'agit du premier record établi par le maître du marathon mondial. "Eliud Kipchoge est champion olympique, il ne lui manque plus que ce record", lançait avant l'épreuve Mark Milde, le directeur de la course où furent battus les six derniers records du monde masculins : "Il vient chez nous pour réaliser son rêve et prendre définitivement la couronne de plus grand marathonien de tous les temps." C'est désormais chose faite.

 

 

A 33 ans, Eliud Kipchoge a remporté neuf des dix marathons qu'il a disputés, dont trois fois Londres, deux fois Berlin, plus l'or olympique à Rio. Il est en outre le seul être humain à avoir tutoyé la barrière symbolique des 2 heures (2 h 00 min 25 s), lors d'un test privé en 2017, qui n'a pas été homologué.

 


26/09/2018
0 Poster un commentaire

Franceinfo - le samedi 1er septembre 2018

 

 

Le Français Xavier Thévenard remporte l'Ultra-trail du Mont-Blanc en parcourant les 170 km de course en un peu moins de 21 heures

 

 

Le Français avait déjà remporté la célèbre course en 2013 et 2015

 

 

 

15698487.jpg

 

 Le Français Xavier Thévenard lors de l'Ultra-trail du Mont-Blanc, le 1er septembre 2018. (JEAN-PIERRE CLATOT / AFP)

 

 

Cocorico ! Le Français Xavier Thévenard a remporté la 16e édition de l'Ultra-trail du Mont-Blanc, samedi 1er septembre. Il a parcouru la boucle de 170 km avec 10 000 mètres de dénivelé positif en 20h46. Les coureurs avaient pris le départ vendredi 31 août à 18 heures de Chamonix (Haute-Savoie).

 

 

Le Français avait déjà remporté la célèbre course en 2013 et 2015. Avec ces trois victoires, il rejoint les deux recordmen du titre de la compétition : l'Espagnol Kilian Jornet et le Français François D'Haene.

 

 

Jornet abandonne après une piqûre d'abeille

L'Espagnol Kilian Jornet, star de la course en montagne, a dû abandonner à mi-parcours à la suite d'une réaction allergique après avoir été piqué par une abeille à un pied. Depuis lundi 27 août et jusqu'au dimanche 2 septembre, près de 10 000 coureurs se sont donnés rendez-vous pour sept courses différentes. Ils étaient 2300 à prendre le départ de l'Ultra-trail vendredi soir.

 


04/09/2018
0 Poster un commentaire

Franceinfo - le jeudi 16 août 2018

 

 

Après sa victoire au Mondial, la France prend la tête du classement Fifa, une première depuis 2002

 

 

Avant le Mondial, les Bleus étaient septièmes de ce classement des sélections nationales

 

 

 

15611463.jpg

 

L'attaquant de l'équipe de France Kylian Mbappé embrasse le trophée de la Coupe du Monde, le 15 juillet 2018 à Moscou (Russie). (FRANCK FIFE / AFP)

 

 

 

Cette fois, c'est encore plus officiel : l'équipe de France de football est la meilleure du monde. Un mois après sa victoire en finale de la Coupe du monde, cette suprématie est confirmée par le nouveau classement de la Fifa, publié jeudi 16 août, qui la place en première position. C'est la première fois que la France est en tête de ce classement depuis mai 2002.

 

 

fifaCapture.JPG

 

 

 

Exceptionnellement, la Fifa n'avait pas publié son classement mensuel en juillet. C'est donc la première édition depuis juin, avant la Coupe du monde : la France figurait alors à la 7e place, et l'Allemagne était en tête. Après son élimination désastreuse dès le premier tour, elle a chuté à la 15e place.

 

 

La France n'avait pas été en tête de ce classement depuis mai 2002 : elle était alors championne du monde et d'Europe en titre, un mois avant son retentissant échec au premier tour du Mondial en Corée du Sud et au Japon.

 

 

Un classement critiqué mais réformé

 

Le classement de la Fifa, créé en 1992 et qui regroupe toutes les sélections nationales du monde, n'est pas juste honorifique : il sert parfois à déterminer les têtes de série pour les tirages au sort de compétitions internationales, comme ce fut le cas pour les poules du Mondial 2018. Mais cette première place ne sera pas d'une utilité particulière aux Bleus, puisqu'aucun tirage au sort de compétition internationale n'est prévu dans les mois à venir.

 

 

Ce nouveau classement est le premier à utiliser une nouvelle méthode de calcul élaborée par la Fifa. Par le passé, il était souvent critiqué pour ne pas refléter la véritable hiérarchie des sélections, accordant notamment beaucoup d'importance aux résultats des matchs amicaux.

 

 

La France devance son adversaire en demi-finale du Mondial, la Belgique, de seulement trois petits points, suivie du Brésil et de la Croatie, qui grimpe de 16 places. La Russie, quart-de-finaliste surprise de la Coupe du monde, signe la meilleure progression, avec 21 places gagnées.

 


17/08/2018
0 Poster un commentaire