L'AIR DU TEMPS

L'AIR DU TEMPS

VESTIGES DU PASSE

De belles contructions, de beaux édifices, de belles pièces datant d'un passé plus ou mons lointain. De beaux vestiges de par le monde qui ont toute un histoire....

 A découvrir (cliquez sur les mots soulignés, vous accéder alors à plus de détails)...


Naissance de Paris

Naissance de Paris

 

 

lutèce

 

 

 

 

Au IIIe siècle avant JC, la tribu des Parisii s'installe sur l'actuelle île de la Cité. Le village de pêcheurs celtes devient une ville fortifiée et prend le nom de Lutetia ou Lutèce

 

 

 

vieux plans paris

 

 

 

 

A sa naissance, Paris s'appelait Lutèce. La cité gallo-romaine a bien grandi au fil des siècles. Issue de la collection Rhyner, géographe suisse, cette carte serait la première de la ville de Lutèce peu après l'invasion romaine de 52 av. JC.

 

 

 

naissance de paris

 

 

 

Vers 300 av. Jésus Christ, Lutèce prend le nom de Paris, du nom des Parisii.C'est à cette époque qu'est construit un rempart autour de l'île de la Cité pour la protéger des envahisseurs. Ici, un plan de Paris non daté (sûrement après le XVIIIe siècle)

 

 

aux mains des romains

 

 

 

Lors de la bataille de Lutèce de mai 52 avant Jésus Christ, Lutèce tombe sous contrôle des Romains. La cité s'étend sur la rive gauche de la Seine. C'est à cette époque que sont construits les thermes de Cluny et les arènes de Lutèce

 

 

influence romaine

 

 

 

Les Romains ont agrandi la cité notamment sur la montagne Sainte-Geneviève. Construction d'un aqueduc, de monuments publics, de maisons luxueuses... Lutèce possède seulement 10 000 habitants mais se distingue par son identité. Ici, une vue du "Valle de Grace du côté des Jardins" (l'orthographe a évolué pour devenir Val de Grace)

 

 


19/01/2016
0 Poster un commentaire

Naissance de Paris - partie 2

 

 

 

grandes invasions

 

 

 

L'histoire de Lutèce est faite de batailles parfois terribles. A partir de 451, la cité subit les grandes invasions barbares notamment d'Attila. Les habitants résistent, réfugiés sur l'île de la Cité. Ici, le palais des Tuileries depuis les Jardins

 

 

clovis choisit paris

 

 

 

En 486, les Francs reprennent la ville. Clovis en fait la capitale de son royaume en 508. Ici, la porte Saint-Martin érigée en 1674 par Louis XIV

 

 

notre dame de paris

 

 

 

Dans la collection, outre les cartes anciennes, figurent également des gravures des célèbres monuments parisiens. Ici, le parvis de Notre Dame sur une lithographie non datée, sûrement le XVIIe siècle. Sa première pierre est posée en 1163

 

 

au moyen-age

 

 

 

 

Capitale du royaume des Francs, Paris s'étend au cours du Moyen-âge notamment sur la rive droite. Mais elle subit de nombreux pillages et incendies. Les Rois préfèrent Orléans pour leur résidence. Ici, le château du Louvre, depuis la cour, en 1705

 

 

paris, petite ville

 

 

 

 

Pendant de nombreuses années, la cité était petite par sa taille et par le nombre des ses habitants, estimés à 50 000 habitants à la fin du XIIe siècle. Ici, la place de Louis XV dédiée au Roi, en 1763. Elle a été rebaptisée place de la Concorde en 1795

 

 

la croissance au 12e et 13e siècles

 

 

Eglises, universités, entrepôts pour les denrées et produits du commerce... Paris devient le lieu politique, économique et financier de grande envergure au cours du 12e et 13e siècles. Ici, l'église royale des Invalides, en 1705

 

 

première municipalité

 

 

Avec l'importance du commerce et l'influence des marchands sur la ville, ceux-ci élisent en 1263 une première municipalité composée d'un "prévôt des marchands". Il devait veiller aussi bien sur le règlement des impôts que sur le bon approvisionnement des populations

 

 

construction de notre dame

 

 

 

Evangélisée à partir du IIIe siècle, Paris est devenue au fil des siècles une des villes les plus chrétiennes du royaume de France. Elu évêque en 1160, Maurice de Sully propose la construction d'une église dédiée à la Vierge Marie, à la place de l'église Saint-Etienne. Ici, le parvis de Notre Dame de Paris au XVIIe siècle

 

 

palais des tuileries

 

 

 

A l'origine, les Tuileries étaient un quartier de Paris où se trouvaient des fabriques de tuiles. Au XVIe siècle, la reine Catherine de Médicis fait raser un hôtel particulier pour y ériger le Palais des Tuileries. Jardin dessiné par André Le Nôtre, orangerie, fontaine, ménagerie... Les Tuileries est le symbole du faste royal. Il finira brûlé en 1791

 

 

paris grandit

 

 

 

La ville a connu sept enceintes successives. Elles servaient de protection et ont symbolisé son évolution urbaine. Ainsi, les Grands Boulevards actuels se situent sur l'ancienne enceinte Louis XIII, les boulevards Saint-Jacques, Raspail et du Montparnasse notamment sont situés sur l'ancien mur des Fermiers Généraux. Sur cette carte de 1775 figurent Saint-Germain et Poissy

 

 

pont neuf et henri iv

 

 

Inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO, le pont Neuf de Paris est le plus ancien de la ville. Il date de la fin du XVIe siècle. Il traverse la Seine à la pointe de l'Île de la Cité. Devant lui figurait une statue équestre d'Henri IV commandée après son assassinat. L'actuelle statue est une copie car l'originale fut fondue lors de la Révolution

 

palais du luxembourg

 

 

Le palais du Luxembourg a été construit pour Marie de Médicis à partir de 1615. Le Sénat y est installé depuis 1799. Le monument historique est également célèbre pour ses jardins et son orangerie

 

 

sous la révolution

 

 

 

L'année 1789 secoue la capitale. Le 14 juillet, les révolutionnaires s'emparent de la Bastille (où sont confinés sept prisonniers). Puis le 6 octobre, la famille royale est forcée de s'installer au Palais des Tuileries

 

 

cartographier paris

 

 

Cette carte représente le département de Paris à la fin du XVIIIe siècle. Les 83 départements français ont été créés après la Révolution, par décret du 9 décembre 1789. Il regroupait à l'époque Paris, les Hauts-de-Seine, la Seine-Saint-Denis et le Val-de-Marne

 

 

place vendome

 

 

Avec sa statue équestre en bronze de Louis XIV, cette place royale au c�ur de la capitale date de la fin du XVIIe siècle. Le mouvement révolutionnaire détruit la statue le 13 août 1789. Dix ans plus tard, elle est rebaptisée place Vendôme

 

 

premier maire

 

 

Le 15 juillet 1789, Jean-Sylvain Bailly est élu premier maire de Paris. L'astronome, président du Tiers-Etat puis de l'Assemblée nationale, a joué un grand rôle dans la Révolution. Il finira guillotiné en 1793 pour avoir refusé de témoigner au procès de Marie-Antoinette. Sur cette image, au second plan la porte Saint Bernard et au fond l'île Notre Dame

 

 

palais royal

 

 

Edifié au XVIIe siècle sous l'impulsion du cardinal de Richelieu, le Palais Royal doit son nom lorsque Louis XIV, encore enfant, l'habite avec sa mère Anne d'Autriche. Il fut un des grands lieux de la Révolution pour y accueillir sous ses galeries les foules en colère avant chaque événement. Ici, une vue depuis les jardins

 

 

disparus

 

 

Lors des événements de 1789 et des mois qui ont suivi, principalement sous la Terreur, de nombreux sites d'exception ont été saccagés, pillés voire détruits car ils rappelaient l'Ancien Régime et le pouvoir royal. C'est le cas de la porte Saint-Bernard, arc de triomphe élevé en l'honneur de Louis XIV, qui se trouvait quai Saint-Bernard dans le Ve arrondissement

 

 

12 arrondissements

 

 

A chaque agrandissement son découpage administratif. Paris compte 12 arrondissements à partir du 11 octobre 1795, divisés eux-mêmes en 48 quartiers. En 1859, le nombre est porté à 20 arrondissements en raison de l'extension de la cité jusqu'à l'enceinte de Thiers, actuelle délimitation entre la capitale et la petite couronne

 

 

paris capitale de l'europe

 

 

Lorsque le général Napoléon Bonaparte est sacré empereur des Français le 2 décembre 1804, il formule un doux rêve : faire de Paris la capitale de son Empire européen, devant Rome et Amsterdam. Le projet ne verra jamais le jour

 

 

paris et haussmann

 

 

Sous le Second Empire, la cité voit son urbanisme et son architecture profondément modifiés. Le baron Haussmann y réalise des travaux titanesques pour la doter de larges avenues et d'immeubles de pierre de taille. Ici, l'arc de triomphe du Faubourg Saint Antoine, dit Porte Saint Antoine, édifiée sous Charles V au XIVe siècle et aujourd'hui disparue

 


29/11/2010
0 Poster un commentaire

Franceinfo - le mardi 20 juillet 2021

 

Découverte de vestiges d'une cité antique immergée en Egypte

 

 

egypt-2226780_1920

 

 

Image par photosforyou de Pixabay 


20/07/2021
0 Poster un commentaire

Franceinfo - le lundi 28 juin 2021

 

Antichambre de la mort pour lions et gladiateurs, la crypte restaurée du Colisée à Rome montre ses coulisses

 

 

colosseum-601763_1920

 

 

Image par LoggaWiggler de Pixabay 


28/06/2021
0 Poster un commentaire

Franceinfo - le vendredi 25 juin 2021

 

Israël : des chercheurs affirment avoir découvert une nouvelle espèce d'homme préhistorique

 

 

anasazi-3575470_1920

 

 

Image par TheThrillSociety de Pixabay 


27/06/2021
0 Poster un commentaire

Franceinfo - le dimanche 20 juin 2021

 

Journées européennes de l’archéologie : le manoir du Tourp présente les vestiges d’un village gaulois enseveli sous le sable

 


20/06/2021
0 Poster un commentaire

Franceinfo - le jeudi 22 avril 2021 - mis à jour le 23.04.2021

 

Patrimoine : la Vallée des Saints, un mystère breton

 

 

vallee-des-saints

 

 

Statue, Vallée des Saints, Bretagne - ©eric FlickR Creative Commons


24/04/2021
0 Poster un commentaire

Franceinfo - le samedi 10 avril 2021

 

Patrimoine : des restaurations minutieuses pour entretenir la mémoire de Napoléon

 

 

napoleon-541180_1920

 

 

Image par ANTONY WARMBOLD de Pixabay 


11/04/2021
0 Poster un commentaire

Franceinfo - le dimanche 14 février 2021

 

Egypte : des archéologues découvrent ce qui serait "la plus vieille" brasserie au monde

 

 

philae-4278030_1920

 

 

Image par Nadine Doerlé de Pixabay 


16/02/2021
0 Poster un commentaire

Franceinfo - le mardi 20 octobre 2020 - mis à jour le 21.10.2020

 

 

Pérou : un géoglyphe de chat vieux de 2000 ans découvert dans le désert de Nazca

 

 

peru-4416038_1920

 

 

Image par jmarti20 de Pixabay 


22/10/2020
0 Poster un commentaire

Franceinfo - le samedi 3 octobre 2020

 

 

Égypte : 59 sarcophages en parfait état mis au jour dans la nécropole de Saqqara

 

 

mummy-241965_1920

 

 

Image par albertr de Pixabay 


06/10/2020
0 Poster un commentaire

Franceinfo - le vendredi 18 septembre 2020

 

 

Découverte d'empreintes humaines vieilles de 120.000 ans en Arabie saoudite

 


18/09/2020
0 Poster un commentaire

Franceinfo - le mercredi 3 juin 2020

 

 

D'où viennent les manuscrits de la mer Morte ? Une étude ADN lève le voile sur une partie du secret

 

avatar
franceinfo Culture avec agencesRédaction CultureFrance Télévisions

 

 

 

Ces manuscrits sont des textes millénaires incluant le plus ancien texte biblique en hébreu

 

 

21624007

 

Tanya Treiger, conservatrice à l'Autorité israélienne des antiquités, travaillait sur des fragments des manuscrits de la mer morte en 2016.  (GALI TIBBON / AFP)

 

 

 

Certains des manuscrits de la mer Morte ne viennent pas du désert où ils ont été retrouvés, conclut une étude rendue publique le 2 juin sur l'ADN de fragments de ces parchemins. Les 900 manuscrits retrouvés entre 1947 et 1956 dans les grottes de Qumrân, au pied de la mer Morte, en Cisjordanie occupée actuelle, sont considérés comme l'une des plus importantes découvertes archéologiques de tous les temps car ils comprennent des textes religieux en hébreu, en araméen et en grec, ainsi que la plus ancienne version de l'Ancien Testament connue. Les documents les plus anciens remontent au 3e siècle avant Jésus-Christ et le plus récent a été rédigé en l'an 70, au moment de la destruction du second Temple juif par les légions romaines.

 

 

De nombreux experts pensent que les manuscrits de la mer Morte ont été écrits par les Esséniens, une secte juive dissidente qui s'était retirée dans le désert de Judée vers des grottes à Qumrân. D'autres pensent toutefois qu'une partie a été cachée par des juifs qui voulaient les protéger des Romains. Pour tenter d'y voir plus clair et de jeter un éclairage scientifique sur un débat théologique, des chercheurs israéliens ont étudié l'ADN de fragments de manuscrits écrits sur des peaux animales.

 

 

 

A la recherche du lieu d'origine

"Nous avons découvert en analysant des fragments de parchemins que certains textes ont été écrits sur des peaux de vache et de moutons alors qu'auparavant nous estimions que tous étaient écrits sur des peaux de chèvres", explique Pnina Shor, chercheure à l'Autorité israélienne des antiquités, qui dirige le projet chargé de l'étude de ces manuscrits. "Cela prouve que ces manuscrits ne viennent pas du désert où ils sont été retrouvés", affirme la chercheure israélienne. Mais d'où viennent-ils exactement et par qui ont-ils été écrits ? Ces questions demeurent entières mais l'étude de l'ADN, réalisée pendant sept ans sur 13 textes par une équipe aussi de l'université de Tel-Aviv, "ouvre la voie à de nouvelles découvertes", estime Pnina Shor.

 

 

Nous pourrons enfin trouver la réponse à la question essentielle de l'identité des auteurs de ces manuscrits et ces premiers résultats vont avoir une répercussion sur l'étude de la vie des juifs à l'époque du Second TemplePnina Shor, chercheuse à l'Autorité israélienne des antiquitésAFP

 

 

Ces recherches archéologiques restent un sujet sensible en Israël et dans les Territoires palestiniens. Les résultats de travaux y sont parfois utilisés par des associations ou partis politiques pour asseoir leurs revendications sur des lieux de mémoire revendiqués à la fois par Palestiniens et Israéliens. A l'instar du Mont du Temple, lieu le plus sacré du judaïsme, et nommé Esplanade des Mosquées par les musulmans.

 

 

 

"C'est comme reconstituer un puzzle"

Parmi les découvertes de l'équipe de Pnina Shor, figurent des extraits du livre biblique de Jérémie (prophète qui vivait au 6e siècle avant J-C) et dont plusieurs fragments avaient longtemps été considérés par les chercheurs comme provenant du même manuscrit. "Nous voyons des différences à la fois dans le contenu et dans le style de calligraphie mais aussi dans la peau de bête utilisée pour le parchemin, ce qui prouve qu'ils sont de provenance différente", affirme Beatriz Riestra, une des chercheurs qui a participé à cette étude.

 

 

 

Vue des grottes de Qumran (Quamran, Kumran ou Qoumran) sur la mer Morte où furent retrouvés les \"manuscrits de la Mer Morte\".


Vue des grottes de Qumran (Quamran, Kumran ou Qoumran) sur la mer Morte où furent retrouvés les "manuscrits de la Mer Morte". (Luisa Ricciarini/Leemage)

 

 

 

Au total, environ 25 000 fragments de parchemins ont été découverts au fil des années dans le désert de Judée et la recherche sur ces textes est incessante depuis 60 ans. Or "en caractérisant les relations génétiques entre différents fragments des parchemins, les chercheurs ont pu discerner d'importantes relations historiques", affirme le professeur Oded Rechavi de l'Université de Tel-Aviv. "C'est comme reconstituer un puzzle. Il existe de nombreux fragments de parchemins que nous ne savons pas comment relier et si nous mettons ensemble des mauvaises pièces, cela peut changer considérablement l'interprétation", précise-il.

 

 

Et pour l'heure le puzzle tient plus du casse-tête. "La recherche n'est qu'à ses débuts mais ça montre déjà des résultats probants", affirme Pnina Shor, qui rappelle que son rôle est aussi de conserver les manuscrits et que cette étude ne peut être faite sur l'ensemble des fragments existants, de crainte de les abimer.

 

03/06/2020
0 Poster un commentaire