L'AIR DU TEMPS

L'AIR DU TEMPS

Cultures


.

 

 

learn-2749236_1920

 

Image par Gerhard G. de Pixabay 

 

 

 

 

 

► 1230 à 1286 - naissance et mort de Adam de La Halle est un poète et un musicien remarquable. Il a composé de nombreuses pièces courtes (chansons, jeux-partis, rondets de carole, motets, rondeaux polyphoniques), un dit, un congé, et surtout une importante oeuvre théâtrale, qui marque l'éclosion des premiers textes du théâtre profane français. Un motet est une composition musicale apparue au XIIIe siècle, à une ou plusieurs voix, avec ou sans accompagnement musical, généralement religieuse, courte, et écrite sur un texte en latin. Motet.

 

 

 

 

► 1230 apparition de 'La Mort le Roi Artu', auteur inconnu. Le cycle romanes-que s'achève avec le célèbre roman La Mort le roi Artu a largement contribué à diffuser l'image traditionnelle du roi Arthur et des chevaliers de la Table ronde.

 

 

 

 

► 1230 Auteur inconnu écrit Aucassin et Nicolette. Aucassin et Nicolette, roman d'amour que Roquefort fait remonter au XIIe siècle, et qui est une des plus charmantes productions du moyen âge. Ce roman, d'un auteur inconnu, est plein de naïveté, de pureté et de grâce. Il est écrit alternativement en prose et en vers de 7 ou 8 syllabes. Les couplets sont monorimes; ils étaient chantés, comme l'indiquent, sur le manuscrit, des notes de musique sur des portées de quatre lignes; chaque portée est précédée d'un signe qui ressemble à la clé d'ut.

 

 

 

 

► 1230 apparition de 'Le Roman de Renart'. 'Le Roman de Renart' est un recueil de récits médiévaux français des XIIe et XIIIe siècles ayant pour héros des animaux agissant comme des humains.

 

 

 

 

► 1230 Barthélemy L'Anglais écrit Liber de proprietatibus rerum. Barthélemy l'Anglais fut, avec Thomas de Cantimpré et Vincent de Beauvais, l'un des trois encyclopédistes majeurs du XIIIe siècle, véritable âge d'or de l'encyclopédisme médiéval selon Jacques Le Goff. La vie de ce franciscain anglais, qui enseigna à Paris et à Magdebourg, nous est fort mal connue. Sa notoriété lui vient de l'écriture d'une célèbre encyclopédie sur la nature, en 19 livres, intitulée De proprietatibus rerum ou Livre des propriétés des choses, authentique best-seller de la fin du Moyen Âge et des premiers temps de l'imprimerie.

 

 

 

 

► 1230 Gerbert de Montreuil et Manessier écrit Continuation du Conte du Graal.

 

 

 

 

► 1237 Guillaume de Lorris écrit 'Roman de la Rose'Le Roman de la Rose est un travail de 22000 vers octosyllabiques sous la forme d'un rêve allégorique. Il a été écrit en deux temps: Guillaume de Lorris écrivit la première partie (4058 vers) en 1237, puis l'ouvrage fut complété par Jean de Meung (18000 vers) entre 1275 et 1280. Une traduction en vers et en français contemporain en a été effectuée par Bordas. Celle-ci est introuvable aujourd'hui, mais on peut en lire un extrait dans l'Anthologie de la poésie française de Pierre Seghers. Le texte d'époque, quant à lui, est à peu près illisible aujourd'hui par un non spécialiste, hormis quelques mots identifiables de ci, de là.

 

 

 

 

► 1244 vers - Rédaction de l'encyclopédie 'Speculum majus' par Vincent de Beauvais (av. 1244-1258). Vincent de Beauvais (vers 1190-1267) fut un dominicain célèbre pour avoir écrit une encyclopédie. La grande oeuvre de Vincent est son 'Speculum Majus', grande compilation de la connaissance du Moyen Âge. Elle est constituée de trois parties : Speculum Naturale, le Speculum Doctrinale et le Speculum Historiale. Ces ouvrages seront abondamment réédités jusqu'à la Renaissance.

 

 

 

 

► 1260 Rutebeuf écrit 'Poèmes de l'infortune'Rutebeuf (v.1230 - v.1285), probablement du surnom "boeuf vigoureux", serait originaire de Champagne (il a décrit les conflits à Troyes en 1249) mais a vécu adulte à Paris. On ne sait quasiment rien de sa vie sauf qu'il était probablement un jongleur avec une formation de clerc (il connaissait le latin). Son oeuvre, très diversifiée, qui rompit avec la tradition de la poésie courtoise des trouvères, comprend des hagiographies, du théâtre, des poèmes polémiques et des poèmes satiriques.

 

 

 

 

► 1266 Brunetto Latini écrit Trésor. Brunetto Latini (Brunet Latin), naissance: Florence, 1210 - Décès: 1294. notaire et rhétoricien de Florence, rédigera le Livre du Trésor - témoignage de la tradition scientifique médiévale héritée du savoir antique (Galien, Pline l'Ancien, Aristote...) - en français. Ce poème encyclopédique fera de son auteur le premier encyclopédiste en prose de la littérature. Membre du parti guelfe, il trouvera refuge à Paris. Dante sera son élève, comme en témoigne le chant XII de l'Enfer.

 

 

 

 

► 1274 Première rédaction en français des 'Grandes Chroniques' de Primat de Saint-Denis. Primat de Saint-Denis, auteur, compilateur de la première version des 'Grandes Chroniques de France'. 'Les Grandes Chroniques de France', est une compilation d'oeuvres historiques élaborées remarquablement enluminé, d'après des modèles latins, entre les XIIIe et XIVe siècles. Elles retracent l'histoire des rois de France depuis leur origine jusqu'en 1461. Il s'agit d'une chronique commandée par Saint Louis, qui fait remonter l'origine des rois de France aux Troyens de l'Antiquité.

 

 

 

 

► 1275 Rédaction de la suite du 'Roman de la rose' de Guillaume de Lorris par Jean de Meung. Jean de Meung, Jean de Meun ou Jean Chopinel, Jean Clopinel (v.1240 à Meung - v.1305 à Paris) est un poète français du XIIIe siècle. Il est surtout connu comme auteur de la seconde partie du 'Roman de la rose', continuation du travail de Guillaume de Lorris tout en lui donnant un ton plus proche du débat d'idées. Comme beaucoup de poète de la fin du XIIIe siècle, il écrit sur ton satirique démontrant une bonne connaissance des faiblesses de son époque. Ce ton sarcastique, devenant parfois excessif, provoque une célèbre polémique, à propos de ses positions antiféministes, lancé par Christine de Pisan dans ce qui est considéré comme une des premières querelles féministes.

 

 

 

 

► 1275 Guillaume de Moerbeke traduit en latin le corpus des commentaires d'Aristote (1275-1300). Guillaume de Moerbeke, savant dominicain, né à Moërbeka (Flandre) au XIIIe siècle, mort archevêque de Corinthe à un âge avancé. Il fut missionnaire en Orient. Il a laissé un Traité de la géomancie (Divination), qui est demeuré inédit, une traduction d'une partie des oeuvres d'Aristote et les traductions partielles de Galien et d'Hippocrate, ainsi que de plusieurs ouvrages de Proclus.

 

 

 

 

► 1283 Philippe de Beaumanoir écrit Coutumes de Beauvaisis. Philippe de Beaumanoir fut comme son père bailli et écrivain, mais son oeuvre est d'une toute autre nature. Il est l'auteur d'un ouvrage juridique très célèbre écrit en 1283. "Les Coutumes de Clermont en Beauvaisis" est parmi les écrits juridiques de l'époque, le plus complet, le mieux rédigé et le plus personnel. Il est composé de 70 chapitres qui représentent plus de 1000 pages d'impression !

 

 

 

► 1328 Première rédaction des 'Leys d'amor'. 'Leys d'Amor', nom d'un des premiers ouvrages qui présentait, au début du XIVe siècle, la somme la plus complète des connaissances touchant la grammaire, la rhétorique et la poétique de la langue d'oc. Les "Leys d'Amor" faisaient déjà préssentir une sorte d'Humanisme tout de bon sens et de logique.

 

 

 


19/02/2021
0 Poster un commentaire