L'AIR DU TEMPS

L'AIR DU TEMPS

Franceinfo - le lundi 20 avril 2020

 

 

Coronavirus : aux Etats Unis, il y a désormais deux Donald Trump

 

 

avatar

Lucas MengetfranceinfoRadio France

 

 

 

Chaque matin nous faisons le point sur une zone du monde et les conséquences de la pandémie. Lundi matin nous nous posons aux Etats-Unis, où le president Donald Trump a du mal à contenir sa nature

 

 

21355925

 

Le président des Etats-Unis Donald Trump lors d'une conférence de presse à la Maison Blanche, le 16 avril 2020. (ALEX WONG / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)

 

 

 

Il y a deux présidents américains. L’un a fini par comprendre que pour lutter contre la pandémie de coronavirus, il fallait essayer de confiner les Américains, et tient des conférences de presse. L’autre tonne et éructe sur Twitter à longueur de journée pour encourager les Américains à reprendre le travail et à ne pas accepter les mesures de confinement. Ces deux personnes sont Donald Trump, qui a perdu toute cohérence, mais pas sa popularité. Il ne faut pas oublier que dans le système fédéral américain le partage des pouvoirs entre le président et les gouverneurs est le fruit de la  Constitution. Si Trump, depuis le début, minimise l’ampleur de la crise, les gouverneurs ont eux pris des mesures de confinement sans avoir besoin de lui demander.  

 

 

 

Trump joue avec un seul objectif, être réélu en novembre

Depuis samedi, dans des dizaines d’Etats, des Américains manifestent pour la réouverture des commerces et de l’industrie. Ils sont peu nombreux, mais bruyants. Quelques dizaines de milliers de manifestants dans tout le pays, qui estiment que la science a tort et que l’économie a raison, pour faire simple. Or Donald Trump joue de ces manifestations pour asseoir une autorité pro-business. Mais uniquement dans les états qui sont gouvernés par des démocrates : samedi, il a tweeté pour soutenir les manifestants de trois états : le Michigan, le Minesotta et la Virginie, où il estime que les gouverneurs sont allés trop loin, et à appelé à, je cite, les "libérer".    

 

 

 

La réthorique de Trump commence à se lézarder, puisque même dans son camp, les critiques se font entendre  

Comme partout dans le monde, c’est la question des tests qui est primordiale. Pour réaliser des tests massifs, les états ont besoin du pouvoir fédéral. Trump assure que tout est prêt. Le gouverneur républicain du Maryland vient de déclarer que les annonces de Trump étaient totalement fausses, et qu’il n’était pas en mesure de tester sa population. Et il n’est pas le seul.  

 

 

En fait, Donald Trump tente de rejeter toutes les erreur sur les gouverneurs, tout en essayant de maintenir l’image d’une homme qui a compris de la crise, et qui n’est responsable de rien. Son seul objectif : ne pas perdre l’élection présidentielle.

 



24/04/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 50 autres membres