L'AIR DU TEMPS

L'AIR DU TEMPS

Franceinfo - le jeudi 16 aôut 2018

 

 

TEMOIGNAGE FRANCEINFO. L'une des victimes des prêtres pédophiles de Pennsylvanie témoigne

 

avatar
Grégory PhilippsRadio France

 

 

Jim Vansickle a été agressé à l’âge de 16 ans par l'un des 301 prêtres dont les noms ont été révélés dans un rapport sur des abus sexuels sur des mineurs, en Pennsylvanie

 

 

15610775.jpg

 


Jim Vansickle a été agressé sexuellement à l'âge de 16 ans par son professeur d'anglais au collège de Bradford, le père Paulson (2018). (GREGORY PHILIPPS / FRANCEINFO)

 

 

 

Aux États-Unis, un nouveau scandale ébranle l’Église catholique. En Pennsylvanie, un grand jury populaire a révélé mardi 14 août, après deux années d’enquête, que pendant des décennies, plus de 300 prêtres qualifiés de prédateurs ont abusé sexuellement de plus d’un millier d’enfants.

L'une de ces victimes se nomme Jim Vansickle. Il vit dans le nord de la Pennsylvanie et a témoigné devant le grand jury. C’est un grand gaillard de 55 ans, mais des larmes lui montent aux yeux dès qu’il évoque ce qu’il a subi au collège catholique de Bradford, à l'âge de 16 ans.

 

 

Son professeur d’anglais, le père David Paulson, a dans un premier temps noué avec lui une relation de confiance. "Il m'a aidé dans mes études, il a changé ma vie, reconnaît Jim Vansickle, malgré les contacts physiques puis les avances de plus en plus régulières que lui fait le père Paulson. L'année de mon diplôme, il a détruit tout cela de façon traumatisante."

 

 

David Paulson profite alors d'un voyage dans l'Ohio pour emmener Jim Vansickle dans un hôtel. "Ça n'était pas le genre d'hôtel que j'imaginais. C'était sale, sombre." Malgré le malaise de Jim, le prêtre passe à l'acte. 

 

 

Le repousser était jusque-là très simple, il faisait rapidement marche arrière. Mais ce jour-là, il a été très différent. Jim Vansickle à franceinfo

 

Jim Vansickle fait partie de ceux qui ont témoigné devant le grand jury de Pennsylvanie. "C’est une victoire pour nous tous. On a gagné une bataille mais pas la guerre. L’Église et ses dirigeants ont fait du mal. Au lieu de demander le pardon du Christ et des paroissiens, ils continuent à se battre contre nous. Je pense que le rapport du procureur est assez clair. Il montre bien que ces prêtres sont des prédateurs et qu’ils sont nombreux. Le rapport montre aussi que ces crimes ont été couverts par les évêques, les cardinaux et le diocèse. Je suis certain qu’au moment où nous parlons, les enfants continuent de se faire abuser sexuellement."

 

 

Les faits sont prescrits pour la grande majorité des victimes

 

La plupart des faits sont prescrits. Le père Paulson, l’agresseur de Vansickle a été nommé évêque il y a huit ans avant d’être suspendu. Mais sur les 301 prêtres prédateurs identifiés, il est l’un des seuls à être poursuivi, pas pour ce qu’il a fait subir à Jim Vansickle, mais pour des faits plus récents commis sur d’autres mineurs.

 

 

Aujourd'hui, Jim Vansickle ne pratique plus la religion dans laquelle il a été élevé. "Ma réconciliation avec l'Église dépendra de l'attitude des prêtres, du cardinal et du pape. S'ils ne changent pas, j'aurais honte pour eux. Mais moi, je sais que j'irai au Paradis."

 



17/08/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 38 autres membres