L'AIR DU TEMPS

L'AIR DU TEMPS

Franceinfo - le jeudi 6 juin 2019

 

 

Cerises, clémentines, endives... Quels sont les fruits et légumes qui contiennent le plus de résidus de pesticides ?

 

 

 

Environ 3% seulement de ces échantillons contiennent un taux de pesticides supérieurs à la limite maximale en résidus (LMR), dévoile un nouveau rapport de Générations Futures

 

 

 

19450167.jpg

 

Les cerises sont les fruits qui présentent le plus de résidus de pesticides, selon le rapport de Générations futures. (VITALY TIMKIV / SPUTNIK / AFP)

 

 

 

Les pesticides sont (presque) partout. En France, 71,9% des fruits et 43,3% des légumes contiennent des résidus de pesticides, selon un nouveau rapport de l'ONG Générations Futures, publié mercredi 5 juin et que franceinfo a pu consulter. Pour autant, seuls 3% environ de ces échantillons contiennent un taux de pesticides supérieur à la limite maximale en résidus (LMR) autorisée légalement dans les denrées alimentaires. 

 

 

 

Comment ont été réalisées ces analyses ?

Le rapport de l'ONG Générations futures a été réalisé en intégrant les données des plans de surveillance de 2012 à 2017 de la DGCCRF (Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes). "De plus, pour pouvoir fournir des résultats réellement significatifs nous n’avons retenu que les végétaux analysés au moins 5 années sur 6 et dans un nombre significatif d’échantillons", précise l'ONG.

 

 

Au total, le rapport est ainsi bâti sur les résultats de plus de 13 000 analyses. En tout, ce sont 18 fruits et 32 légumes non biologiques qui ont pu être étudiés sur la base des données fournies par la DGCCRF.

 

 

 

Quels sont les fruits et légumes les plus contaminés ?

Parmi les fruits, la cerise (pour 89% des échantillons), la clémentine (88,1%), le raisin (87,3%), le pamplemousse (86,3%), les nectarines (83%), les fraises (82,9%), et les oranges (81,2%) se placent tout en haut du classement pour la présence de résidus de pesticides quantifiés dans les échantillons analysés par les fraudes entre 2012 et 2017. 

 

 

Pour les légumes, ce sont les céleris-branches (84,9%), le céleri-rave (82,5%), les herbes fraîches (69,3%), les endives (67,2%), ou encore les laitues (66,5%) qui se retrouvent dans le haut du classement pour la présence de résidus de pesticides quantifiés sur la période 2012-2017.  

 

 

A l'inverse, les fruits et légumes les moins concernés par cette présence de résidus de pesticides sont les prunes (50,8%) suivis des avocats (27,8%) des kiwis (25,8%), des betteraves (6,9%), des asperges (2,1%) et enfin du maïs doux (0,8%).

 

 

 

Faut-il s'inquiéter des résultats ?

Si une majorité de fruits et légumes contiennent des résidus de pesticides, l'ONG Générations futures précise toutefois dans son rapport que seuls 2,9% des échantillons de fruits et 3,4% des échantillons de légumes analysés dépassent les limites maximales en résidus (LMR). Ces seuils légaux sont fixés par l'Union européenne en prenant en compte, notamment, la dangerosité pour la santé.

 

 

Ainsi, parmi les denrées pour lesquelles ces LMR sont le plus souvent dépassées, on retrouve en tête les herbes fraîches (dans 21,5% des cas), le céleri-branche (15,7%) et le céleri-rave (10,8%) chez les légumes ; l'ananas (dans 9,6% des cas), les cerises (5,2%), les kiwis (4,2%) et le pamplemousse (4,2%) du côté les fruits. Seule une poignée d'aliments ne présente aucun dépassement de seuil réglementaire à l'issue des analyses : il s'agit de l'ail, du maïs, de la pastèque et du potiron. 

 

 

Malgré cette nuance, François Veillerette, directeur de Générations Futures, reste en alerte. "Bien sûr il faut encourager la consommation de fruits et de légumes. Mais aujourd’hui les consommateurs veulent bénéficier de leurs bienfaits sans avoir à ingérer en même temps des résidus de pesticides aux propriétés inquiétantes", analyse-t-il. Et de conclure : "Nous souhaitons que ce rapport permette à tou.te.s de prendre conscience de la nécessité de changer les pratiques agricoles en sortant de notre dépendance à ces polluants dont certains présentent un danger pour notre santé et notre environnement".

 



08/06/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 42 autres membres