Franceinfo - le dimanche 1er juillet 2018 - L'AIR DU TEMPS

L'AIR DU TEMPS

L'AIR DU TEMPS

Franceinfo - le dimanche 1er juillet 2018

 

 

L'évasion de Redoine Faïd n'est "pas liée" à une question de personnels ou de surveillance, selon la ministre de la Justice

 

 

avatar
Yann ThompsonPierre GodonFrance Télévisions

 

 

 

Redoine Faïd est toujours en cavale après son évasion spectaculaire de la prison de Réau (Seine-et-Marne). Son frère est entendu par les policiers, selon les informations de France Inter. Il discutait au parloir avec le braqueur avant l'évasion

 

 

 

15381573.jpg

 

 

Un hélicoptère Alouette II incendié et abandonné lors de la cavale de Redoine Faïd, dimanche 1er juillet à Gonesse. (GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)

 

 

 

 

Ce qu'il faut savoir

 

 

"Il y a quelques mois, les services de l'établissement avaient repéré des drones qui survolaient l'établissement", a déclaré la ministre de la Justice Nicole Belloubet, qui évoque de possibles repérages avant l'évasion du braqueur récidiviste Redoine Faïd de la prison de Réau (Seine-et-Marne), dimanche 1er juillet 2018.

 

 

Ce dernier a été extrait du parloir de la prison par trois complices lourdement armés qui l'ont évacué par hélicoptère, après avoir pris le pilote en otage, selon des sources policières à France 3, confirmées par l'administration pénitentiaire. Une enquête a été ouverte par le parquet de Paris pour évasion en bande organisée et association de malfaiteurs. 

 

 

Son frère placé en grade à vue. Le frère de Redoine Faïd, Brahim, avec qui le braqueur récidiviste discutait au parloir avant son évasion, est en garde à vue, a appris France Inter de source judiciaire. 

 

 

Commando armé. Redoine Faïd s'est évadé, vers 11h20, du centre pénitentiaire de Réau (Seine-et-Marne). Une source policière affirme à France 3 que trois individus équipés d'armes de guerre ont extrait le braqueur des parloirs jusqu'à un hélicoptère posé à proximité. Le pilote de l'appareil avait été forcé de se poser à cet endroit par les complices du braqueur.

 

 

Hélicoptère brûlé. Selon une source policière à France 3, l'appareil a été retrouvé incendié à Gonesse (Val-d'Oise). Le pilote est sain et sauf, mais choqué. Les malfaiteurs ont pris la fuite dans une Megane noire, prenant la direction de l'A1, puis ont changé de véhicule.

 

 

 Condamné à 25 de prison. Considéré comme "l'organisateur" du braquage raté ayant entraîné la mort de la policière municipale Aurélie Fouquet en 2010, Redoine Faïd a été condamné à 25 ans de réclusion criminelle par la cour d'assises de Paris en avril 2018. Il avait écopé de 18 ans en première instance.

 



06/07/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 39 autres membres