L'AIR DU TEMPS

L'AIR DU TEMPS

Franceinfo - le lundi 2 septembre 2019

 

 

Hong Kong : le mouvement pro-démocratie appelle à une nouvelle grève générale

 

 

avatar
franceinfoAngélique ForgetRadio France

 

 

 

Les militants pro-démocratie appellent la grève générale lundi 2 septembre , après celui lancé le 5 août dernier. Les militants pro-démocratie appellent également à un boycott des cours

 

 

 

19961959

 

Des militants pro-démocratie tentent de bloquer le métro de Hong Kong lundi 2 septembre 2019. (PHILIP FONG / AFP)

 

 

 

Hong Kong est en plein bras de fer entre le gouvernement pro-Pékin et l'opposition au lendemain d'un treizième week-end de manifestations consécutif. Un nouvel appel à la grève générale est lancé ce lundi 2 septembre.

 

 

Le 5 août dernier déjà, en plein coeur de l'été, une grève avait paralysé la région semi-autonome. Une grève particulièrement suivie dans différents secteurs de l'économie. Des commerçants s'étaient mis en grève mais aussi des fonctionnaires. Des centaines de vols avaient été annulés à l'aéroport faute de personnel, tandis que le métro avait été bloqué pendant plusieurs heures. 

 

 

Les militants voulaient alors montrer que le mouvement était largement soutenu par la population. Le pari du mouvement pro-démocratie est que cette nouvelle grève générale sera autant suivie que le mois dernier. Le pouvoir hongkongais, lui, mise sur un essouflement de la contestation. 

 

 

 

Métro bloqué, cours boycottés

Lundi matin, les manifestants vêtus de noir, couleur emblématique du mouvement, ont de nouveau ciblé le réseau de métro, crucial au fonctionnement de la ville, en bloquant les portes des rames dans quelques stations pour les empêcher de partir.

 

 

En plus de cette grève, un appel au boycott a été lancé dans les universités et lycées. En cette journée de rentrée des classes, ce mouvement risque d'etre largement suivi, ce sont en effet les jeunes qui mènent la contestation hongkongaise.

 

 

 

Un week-end marqué par des graves violences

Dimanche, de nombreux affrontements ont eu lieu dans la ville. Le week-end a été le plus violent depuis le début de la contestation. Les protestataires ont mis le feu à des barricades à quelques mètres du siège de la police. Autour du Parlement, un groupe de manifestant a lancé des pierres et cocktails Molotov. La police a répondu par des gaz lacrymogènes et en faisant usage de canons à eau tandis que des helicoptères survolaient le quartier.

 

 

Les manifestants, plus déterminés que jamais, promettent de rien lâcher tant que le gouvernement n'accèdera à aucune de leur demande. Mais ce dernier se montre toujours inflexible et ne veut faire aucune concession. Hong Kong est donc toujours dans l'impasse, et la perspective d'une sortie de crise parait bien lointaine.

 



02/09/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 45 autres membres