L'AIR DU TEMPS

L'AIR DU TEMPS

de 901 à 954 (Mort de Louis IV d'Outremer)

 

 

► 901 - Février Louis III l'Aveugle est sacré empereur à Rome par le pape Benoît IV. Benoît IV, né à Rome, pape du 1er février 900 à juillet 903. Son pontificat aura duré 3 ans et 5 mois. Il gouverna avec beaucoup de sagesse, mais ne put, malgré ses efforts, corriger la dépravation des moeurs.

 

 

 

► 903   Prise de Saint-Martin-de-Tours par les Normands.

 

 

 

► 910 11 septembre Fondation du monastère de Cluny par Guillaume Ier d'Aquitaine. C'est Guillaume Ier d'Aquitaine qui en est le fondateur. Bernon, son premier abbé, la dirigera jusqu'en 927. Odon fera de Cluny l'un des centres religieux les plus brillants d'Europe. L'abbaye de Cluny (Saône-et-Loire) est fondée par le duc d'Aquitaine et comte d'Auvergne Guillaume Ier d'Aquitaine, qui la place sous l'autorité immédiate du pape. C'est par cet acte fondateur que naît aussi l'ordre de Cluny. 

 

 

 

largecluny

 

 

 

 

Ordre de Cluny, au début du Xe siècle, naît dans l'Église catholique la volonté de réformer l'ordre monastique. Cette restauration s'appuie sur la Règle de Saint Benoît, un règlement qui régit dans ses moindre détail la vie monastique, pour respecter l'observance. Cette Règle connaît un important développement, notamment grâce à l'action de Benoît d'Aniane. Mais elle est limité par les traditions qui se développent dans les abbayes, et par la méconnaissance de la Règle.

 

 

Cluny va alors s'imposer en groupant un grand nombre de couvent, et va devenir le plus important Ordre du Moyen Âge, rayonnant sur toute l'Europe. Au XIIe siècle, ce qu'on appelle l'ordre de Cluny compte près de deux mille prieurés, dont quelques-uns sont parmi les plus grands établissements ecclésiastiques du temps : La Charité-sur-Loire, Souvigny, Saint-Martin-des-Champs près de Paris. Si la plupart des monastères sont devenus de simples prieurés en s'intégrant dans l'ordre, un petit nombre y sont entrés en conservant leur rang d'abbaye, mais en acceptant la discipline commune et l'autorité supérieure de l'abbé de Cluny.

 

 

Directement soumis au Saint-Siège, Cluny est au XIe siècle l'instrument efficace du succès des institutions de paix et de réforme grégorienne. Plusieurs papes et légats pontificaux sortent de Cluny. Le réseau clunisien diffuse les principes de la réforme contre les vices dont souffre l'Église prise dans l'étau des liens féodaux du monde laïc : simonie, nicolaïsme. Accusé à son tour d'un trop grand enrichissement et d'un pouvoir temporel excessif, l'ordre de Cluny perd de son influence spirituelle lors de l'éclosion, à la fin du XIe siècle siècle et au début du XIIe siècle, des nouveaux ordres inspirés d'un idéal de pauvreté et d'austérité : Cîteaux, Prémontrés, la Chartreuse.

 

 

C'est donc en opposition complète avec ce qui sera l'idéal cisterciens, pour lequel saint Bernard disputera âprement avec Pierre le Vénérable, que Cluny devient l'un des principaux foyers de vie intellectuelle et artistique en Occident. Ordre clunisien. Cluny est une abbaye bénédictine près de Mâcon, fondée par le comte d'Auvergne et duc d'Aquitaine en 909, et démolie par les révolutionnaires de 1789. La charte de l'abbaye stipule qu'elle ne dépend que de Rome.

 

 

Elle est placée successivement sous l'autorité de grands abbés tels Odon, Odilon, Hugues, Pierre le Vénérable… Le respect de la liturgie et l'importance accordée à la prière jouent un rôle dans le redressement de l'image du clergé initié par le pape Grégoire VII. Guillaume Ier d'Aquitaine dit Le Pieux (né v. 875 - mort le 6 juillet 918 à Brioude) fut marquis de Gothie, comte d'Auvergne, de Berry, de Limousin, de Lyon et de Mâcon, puis duc d'Aquitaine et abbé laïque de Brioude.

 

 

Guillaume était le fils du comte d'Auvergne Bernard Plantevelue et de son épouse, Ermengarde, et le petit-fils de Bernard de Septimanie. Il était maître de l'Auvergne et du Limousin par son père, et se proclama duc des Aquitains en 909. Ses biens s'étendaient de l'Austrasie au Toulousain en passant par l'Autunois, le Mâconnais et l'Auvergne. Avant 898, il épousa Engelberge, fille du roi de Bourgogne cisjurane Boson de Vienne et d'Ermengarde, elle-même fille unique de l'empereur Louis II le Jeune. Il fonda l'abbaye de Cluny en 909 et y nomma Bernon de Baume comme abbé. Il mourut le 6 juillet 918 à Brioude, où il fut enterré dans l'église.

 

 

 

► 910  Époque d'architecture préromane. L'art de Pré-roman est une période d'approximativement 400 ans dans l'art de l'Europe occidentale qui va de la Renaissance Carolingienne au VIIIe siècle jusqu'au début de la période Romane du XIIe siècle. Le thème dominant pendant cette période est l'introduction et l'absorption des formes méditerranéennes et chrétiennes classiques avec celles germaniques, créant de nouvelles formes innovatrices, et menant à l'apogée qu'a connue l'Art roman au XIIe siècle. Dans le contexte de l'art médiéval, cette période a été précédée par ce qui s'appelle généralement l'art de période de migration.

 

 

 

► 911 Le chef Normand Rollon s'empare de Nantes, Angers et Le Mans. Rollon le Marcheur, est né en Norvège en 845. Banni du royaume de Norvège en 874, il prend la tête d'une bande de Vikings, principalement des Danois, s'attaque principalement aux côtes de la Mer du Nord et de la Manche et sert plusieurs fois de mercenaire en Angleterre. Il établit son camp à l'embouchure de la Seine en 896, remonte plusieurs fois le fleuve, prend Rouen et menace Paris qu'il assiègera vainement en 910.

 

 

En 911, après avoir assiègé Chartres et par le traité de Saint-Clair-sur-Epte, le roi carolingien Charles le Simple lui abandonne une partie de la Neustrie, dont le comté de Rouen qui sera la base de la future Normandie. En échange, Rollon s'engage à empêcher d'autres bandes vikings de piller la Neustrie. Il se fait baptiser en 912 en la cathédrale de Rouen sous le nom de Robert, du nom de Robert duc des Francs (ancêtre des futurs rois capétiens) son parrain de baptême.

 

 

 

les-ducs-de-normandie

 

 

Société historique Hag'Dik

Association pour la promotion du patrimoine historique viking et de la Normandie ducale

 

 

 

► 911 Robert Ier de France, comte de Paris remporte la victoire sur les Normands près de Chartres.

 

 

 

► 911 juillet Traité de Saint-Clair-sur-Epte conclu entre Charles III et Rollon, chef des pirates normands établis dans l'ancienne Normandie, dans le but de mettre un terme aux incursions de ces aventuriers dans le haut pays. Charles donnait sa fille Gisèle en mariage à Rollon et abandonnait à ce dernier la Neustrie maritime qui devint de ce fait le duché de Normandie, sous les conditions que Rollon se reconnaissait le vassal du roi de France et embrasserait avec ses compagnons le christianisme, ce qu'ils firent solennellement à Rouen.

 

 

II est remarquable que les Normands se fixèrent assez facilement au sol et que la Normandie ne tarda pas à devenir une des plus prospères provinces de France. Rollon mourut en 931. Traité de Saint-Clair-sur-Epte entre Rollon et Charles le Simple ; fondation de la Normandie. Traité de Saint-Clair-sur-Epte, traité signé le 11 juillet 911 entre Charles III le Simple et Rollon, chef viking visant à l'établissement des Normands en Neustrie afin de protéger le royaume de Charles III de toute nouvelle invasion des "hommes du Nord".

 

 

Aucun écrit n'est connu de ce traité qui donne naissance au duché de Normandie. Par ce traité Charles III concède à Rollon la région comprise entre l'Epte et l'Oise, à l'exception du Vexin Français : c'est-à-dire les comtés ou évéchés de Rouen, Évreux et Lisieux. Ce qui correspond à l'actuelle Haute Normandie, augmentée du Pays d'Auge. De plus, Rollon prenait l'engagement de se faire baptiser, acceptait en mariage Gisèle, la fille bâtarde de Charles III, et devait rendre hommage de vassalité au roi.

 

 

Sur ce dernier point, l'histoire dit que les choses se compliquèrent, Rollon refusant de s'agenouiller devant le roi et de lui baiser le pied. Un compromis fut trouvé et c'est un des proches de Rollon qui prit le pied du roi et sans s'agenouiller le leva si haut que le roi perdit l'équilibre et tomba à terre. Traité de Saint-Clair-sur-Epte. Traité signé en 911, par lequel le roi Charles le Simple octroie la Normandie au chef scandinave Rollon, qui devient ainsi le premier duc de Normandie. En échange, ce dernier rend hommage au roi et se fait baptiser chrétien.

 

 

 

► 911  24 septembre Mort de Louis IV de Germanie sans postérité, la Lorraine est rattachée à la France.

 

 

 

► 912  21 janvier Charles se fait proclamer roi de Lotharingie. Le roi de Lotharingie venant de mourir sans héritier, Charles le Simple en revendique la couronne. Il reprend le titre de rex francorum (roi des Francs).

 

 

 

► 912  14 mai Conrad Ier, roi de Germanie entre en Lorraine. Conrad Ier de Germanie fut roi de Francie Orientale (Germanie) de 911 à 918.

 

 

 

► 916  Les Khitan sous la conduite d'A-pao-ki imposent leur autorité sur la Mongolie et repoussent les Kirghiz vers la Sibérie. Les Khitans ou Khitai sont un peuple proto-mongol, fondateur en 907 de la dynastie chinoise des Liao. Le kirghiz est une langue appartenant au groupe des langues turques de la famille des langues altaïques. Il est parlé en Asie centrale, principalement en Kirghizstan (où il est la langue nationale), au Tadjikistan, au Xinjiang et en Afghanistan.

 

 

 

► 917  Incursion Hongroise en Lorraine et en Bourgogne.

 

 

 

► 919  Nouvelle incursion Hongroise en Lorraine.

 

 

 

► 919  Henri Ier de Germanie remplace Conrad Ier de Germanie sur le trône de Germanie. Henri Ier de Germanie, dit l'Oiseleur, né en 876 est duc de Saxe depuis 912 et roi de la Francie Orientale (Germanie) de 919 à sa mort en 936.

 

 

 

► 920 Défaite de Charles III le Simple près de Worms contre Henri Ier de Germanie. Worms est une ville et un district d'Allemagne, située dans le Land de Rhénanie-Palatinat, sur la rive gauche du Rhin.

 

 

 

► 921  Richard le Justicier, duc de Bourgogne meurt son fils Raoul de France lui succède. Richard le Justicier (858 - †921), fut un grand seigneur féodal, à l'origine de la première maison des ducs de Bourgogne. Raoul de France, duc de Bourgogne (921-923), roi de France (923-936).

 

 

 

Charles III le Simple_2

 

 

Histoire de l'Europe
 
 

 

 

 

► 922 Révolte de Gilbert de Lorraine, Robert de France, Robert de Bourgogne contre Charles III le Simple. Causé par leur dépit d'avoir vu le roi prendre pour favori et ministre un certain Haganon, auquel ils reprochaient l'obscurité de sa naissance et son esprit d'intrigue. Dans une assemblée, ils le déposèrent et élurent à sa place Robert (frère d'Eudes), qui se fit aussitôt sacrer à Reims. Charles III marcha contre ce rival et lui livra bataille à Soissons.

 

 

 

► 922 - 29 juin Les révoltés désignent Robert roi de France contre Charles III le Simple.

 

 

 

► 922 ROBERT Ier de France, ancêtre des Capétiens, proclamés roi contre Charles III.

 

 

 

 

► 922 Robert Ier. Deuxième fils de Robert le Fort et frère du roi Eudes, il devient duc de Neustrie en 888 quand son frère monte sur le trône de France. Il fut d'abord fidèle au successeur de son frère, Charles le simple, s'illustra dans la lutte contre les Normands, c'est lui que Charles chargea de négocier le traité de saint Clair sur Epte avec Rollon. En 914 il obtient la survivance de tous ses fiefs pour son fils Hugues. Il isole petit à petit le Carolingien, monte une conspiration proclame sa déchéance et se fait élire et sacrer roi à Reims le 29 juin 922. Il sera tué l'année suivante en livrant bataille à Charles le Simple mais son fils Hugues remporta la victoire et fit prisonnier Charles le Simple. C'est son gendre Raoul de Bourgone qui lui succède.

 

 

 

► 923 - 15 juin Mort de Robert lors de la bataille de Soisson contre Charles III le Simple. Bataille de Soissons: Robert y est tué, mais Charles le Simple est battu. Charles prend la fuite, va se réfugier auprès du duc Herbert II de Vermandois, est livré quelque temps après par celui-ci à ses ennemis, et enfermé au château de Péronne, où il meurt en 929.

 

 

Le fils de Robert, Hugues le Grand, ayant rallié ses partisans, achève la victoire de Soissons et ceint la couronne des rois de France. Hugues le Grand, né en 897, mort à Dourdan en 956, comte de Paris, marquis de Neustrie de 923 à 956, puis duc des Francs, comte d'Auxerre de 954 à sa mort. Herbert II, né vers 880, mort le 23 février 943, fut comte de Vermandois et de Meaux de la mort de son père, survenue entre 900 et 907 à sa mort en 943.

 

 

Il était fils d'Herbert Ier, comte de Vermandois. Il hérite des biens de son père entre 900 et 907 et augmente sa puissance territoriale vers le Vexin et la Champagne. En 922, il participa à la révolte des grands du royaume contre Charles le Simple qu'il captura par traîtrise en 923 et le garda prisonnier comme moyen de pression vis-à-vis du roi Raoul.

 

 

Il obtint de ce dernier le siège archiépiscopal de Reims pour son fils Hugues. En 926, il s'empara d'Amiens. Il obtint le comté de Laon en 928, mais dut le rendre en 931 et en 938. En 931, il se rapprocha du roi de Germanie Henri l'Oiseleur, mais se soumit au roi de France en 935. Il intervint ensuite plusieurs fois à Reims pour restaurer son fils. À sa mort, Hugues le Grand partagea ses biens entre ses différents fils, afin de mettre fin à la puissance vermandoise.

 

 

 

► 923 Maître de la couronne, Hugues le Grand l'offrit à son beau-frère Raoul de France (gendre de Robert), duc de Bourgogne, mais sous le nouveau roi, il dirigea les affaires de l'État. Hugues le Grand se fit remarquer par les campagnes heureuses qu'il entreprit contre les Hongrois, descendants des Huns, qui avaient envahi le royaume après avoir ravagé l'Allemagne et qui n'étalent pas moins redoutables que leurs ancêtres.

 

 

 

► 923 RAOUL (923-936) ancêtre des Capétiens, proclamés roi contre Charles III.

 

 

 

► 923 Raoul. Duc de Bourgogne à la suite de son père Richard en 921, il participe à la révolte de son beau père Robert contre Charles le Simple en 922. A la mort du roi Robert Ier en 923, Hugues le Grand son fils refuse la couronne. Gendre de Robert Ier, il sera élu roi de France et Charles le Simple est destitué par les grands de Neustrie. Pendant son règne il devra lutter contre les incursions hongroises (926/927) et contre les Normands (930) et surtout contre des grands vassaux révoltés et notamment Herbert II de Vermandois oncle de son épouse Emma (frère de Béatrice) et gendre également de Robert Ier (époux de Adèle fille d'un première épouse de Robert). Raoul meurt sans postérité en 936.

 

 

 

► 923 - 13 juillet Raoul est élu roi et couronné à Soisson par les révoltés en remplacement de Robert.

 

 

Rudolph_of_France

 

 

Wikipédia

 
 

 

 

 

► 923 - 17 juillet Charles III le Simple est capturé, son épouse et son fils Louis d'Outremer s'enfuient pour l'Angleterre. Louis d'Outremer (921-† 954), roi de France (936-954), fils de Charles III dit le Simple et Edwige de Wessex. Évincé du trône à la mort de son père, c'est après la mort du roi Raoul en 936, qu'il est rappelé d'Angleterre d'où son surnom d'Outremer. Les domaines propres du roi sont essentiellement la région de Laon. Il n'a aucune autorité sur toute les régions au sud de la Loire. C'est Hugues le Grand qui règne sur la Francia et la Bourgogne.

 

 

 

► 923 juillet Intervention de Rodolphe II, roi de Bourgogne en Italie. Rodolphe II de Bourgogne, né en 880 et mort le 11 juillet 937, est roi de Haute-Bourgogne (912-937), Basse-Bourgogne (Provence, 933-937) et d'Italie (en pratique de 922 à 926, prétention abandonnée en 933). Il est le fils de Rodolphe Ier de Bourgogne.

 

 

 

► 924 - 7 avril Assassinat de Bérenger Ier de Frioul, roi d'Italie par son filleul. Bérenger Ier de Frioul († 924), était un des neuf enfants d'Évrard († 866), marquis de Frioul (lui-même fils d'Unroch, comte du Ternois) et de son épouse Gisèle († 874), quant à elle, fille de l'empereur Louis le Pieux. D'abord marquis de Frioul et héritier du domaine royal d'Annapes, Bérenger fut élu roi des Lombards à Pavie, en 888, mais il fut vaincu dès l'année suivante par son compétiteur Guy († 894). Ce dernier, duc de Spolète, fut élu roi à son tour en février 889, puis couronné empereur en 891. Bérenger ne cessa de lutter pour reprendre le pouvoir, ce à quoi il parvint à plusieurs reprises. Il se proclama même empereur des Romains en 915. Finalement, Bérenger Ier mourut assassiné à Vérone le 7 avril 924.

 

 

 

► 924 - 12 novembre Rodolphe II est élu roi d'Italie.

 

 

► 925  Attaques normandes en Beauvaisis; Intervention de Raoul.

 

 

► 925  Henri Ier de Germanie s'empare de la Lorraine.

 

 

► 925 Tomislav fonde le royaume de Croatie. Après être parvenu à unir la Croatie blanche et la Croatie Pannonienne, Tomislav se fait proclamer roi et crée le Royaume de Croatie. Jusqu'à l'intégration dans la Hongrie en 1102, la Croatie sera un État médiéval indépendant. Sous l'influence et la menace de l'Europe occidentale et de Byzance, le royaume intégrera les deux cultures, accueillant les rites romains et orthodoxes.

 

 

► 926 Défaite de Raoul à Fauquembergues face aux Normands, Incursions hongroises en Champagne et révolte en Aquitaine.

 

 

► 926  Début des raids hongrois.

 

 

► 927 Herbert de Vermandois, comte de Meaux, reconnaît Charles III le Simple comme roi de France, relançant la guerre civile. Herbert de Vermandois, Herbert Ier, né vers 850, mort entre 900 et 907. Il fut seigneur de Péronne et de Saint-Quentin, comte de Soissons, comte de Vermandois et de Meaux de 896 à sa mort. Il était fils de Pépin, fils de Bernard, roi d'Italie.

 

 

Il apparait en 877 à la cour du roi Charles le Chauve et est cité en 889 comme un fidèle du roi Eudes. Il devient comte de Vermandois en 896, succédant au Nibelungide Théodoric, qui était probablement son grand-père maternel. Dans les années qui suivent, il hérite de plusieurs comtés (Soissons, Meaux et Vexin), tenus par d'autres Nibelungides. Cet ensemble forma une marche militaire créée en 890 pour lutter contre les Normands.

 

 

► 927 Rollon prête hommage à Charles III le Simple.

 

 

► 928 Herbert de Vermandois emprisonne de nouveau Charles III le Simple et se rapproche de Raoul.

 

 

► 929 - 7 octobre Mort de Charles III le Simple à Péronne, son fils Louis d'Outremer réfugié en Angleterre ne revendique pas le trône.

 

 

► 930 Victoire de Raoul contre le Normands.

 

 

► 931 Raoul attaque Herbert de Vermandois.

 

 

► 933 La Normandie intègre le Cotentin et l'Avranchin. Alors qu'il succède tout juste à son père Rollon avec qui il partageait le pouvoir depuis 927, Guillaume Ier Longue-Épée (Guillaume Ier de Normandie) obtient le Cotentin et l'Avranchin. Cette annexion, précédée par celle du Bessin, permet à la principauté de gagner en puissance et d'acquérir des frontières stables.

 

 

Mais, fils d'un viking et d'une chrétienne franque, Guillaume accroît la puissance et la richesse de son duché en jouant sur deux plans : reconnaissance du Royaume Franc et apport de culture et de sang viking grâce aux colons. Cette stratégie n'est pas sans risque puisqu'il devra faire face à une rébellion de Normands un an plus tard. Guillaume Ier de Normandie, Guillaume Longue-Épée, fils naturel de Rollon et de Poppa de Bayeux est le deuxième "duc" de Normandie. Il est né à Rouen autour de l'an 905 et meurt assassiné le 17 décembre 942 après une entrevue avec Arnoul, comte de Flandre.

 

 

► 936 - 15 janvier Mort de Raoul à Auxerre.

 

 

► 936 A la mort de Raoul, il y eut un interrègne de cinq mois, pendant lequel Hugues le Grand continua de gouverner. Il appela au trône un fils de Charles le Simple et d'Odgiwe, né en 921: Louis IV, dit d'Outre-mer, parce qu'il résidait alors en Angleterre où il s'était réfugié après la bataille de Soissons; c'est à lui d'ailleurs que revenait en droit la couronne. Louis IV d'Outremer batailla bravement contre les Hongrois et les Normands, mais il voulut s'affranchir de la tutelle de Hugues le Grand et, fait prisonnier dans un des combats qui se livrèrent à cette occasion, il dut faire abandon de tous ses biens pour se racheter. Sur l'intervention de son beau-frère Otton, empereur d'Allemagne, (disent les uns), du pape, (disent les autres), Hugues lui rendit, avec la liberté, la ville de Laon. Louis d'Outremer mourut en 954.

 

 

 

► 936 LOUIS IV d'Outremer (936-954)

 

 

 

► 936 Louis IV d'outremer. Lors de la destitution de son père Charles le Simple, Louis est emmené par sa mère en Angleterre où il sera élevé d'où son surnom Louis d'Outremer. A la mort de Raoul, il est rappelé à l'initiative de Hugues le Grand (Qui avait fait prisonnier Charles le Simple lors de la révolte, qui devait amener Robert Ier sur le trône). Il est élu roi en 936. Hugues le Grand pensait pouvoir manoeuvrer à sa guise le jeune souverain.

 

 

Actif, énergique, intelligent Louis avait l'étoffe d'un grand souverain mais il dut passer une grande partie de son règne à lutter contre Hugues le Grand. Hugues le Grand le laissera faire prisonnier par les Normands et ne le délivrera que par la cession de la ville de Laon. Louis IV d'Outremer fait appel à Otton roi de Germanie pour reprendre le dessus et forcer Hugues le Grand à reconnaître sa souveraineté en 950. Ils concluent une paix définitive en 953 mais il meurt peu après d'une chute de cheval. Son fils Lothaire lui succèdera.

 

 

 

►936 janvier Hugues le noir, frère de Raoul devient duc de Bourgogne. Hugues le Noir, duc de Bourgogne est le fils du duc Richard le Justicier et frère du roi Raoul Ier. Il tolère mal l'autorité du duc de France Hugues le Grand, lequel conduit contre lui une expédition qui oblige le duc de Bourgogne à céder au duc de France le comté de Sens. Hugues le Noir se range alors au côté du Carolingien Louis IV d'Outremer, qui réagit contre la protection d'Hugues le Grand. Il lui faut cependant se soumettre devant la coalition nouvelle formée par Othon Ier, Hugues le Grand et Herbert II de Vermandois en 940. Il meurt le 17 décembre 952. Herbert II de Vermandois, Herbert II, né vers 880, mort le 23 février 943, fut comte de Vermandois et de Meaux de la mort de son père, survenue entre 900 et 907 à sa mort en 943. Il était fils d'Herbert Ier, comte de Vermandois.

 

 

 

► 936 juin Louis IV d'Outremer arrive en France.

 

 

 

► 936 - 19 juin Sacre de Louis IV d'Outremer à Laon.

 

 

 

► 937 Incursions Hongroises en Bourgogne et en Champagne.

 

 

 

► 939 Mariage de Louis IV avec Gerberge, soeur d'Otton Ier du Saint-Empire. Otton Ier du Saint-Empire (né le 23 novembre 912 à Wallhausen - mort le 7 mai 973) dit Otton le Grand, empereur des Romains (962 – 973), est le fils et successeur du roi Henri Ier de Germanie (mort en 936) dit l'Oiseleur, duc de Saxe.

 

 

 

► 940 Otton Ier du Saint-Empire entre en Lorraine et en Champagne.

 

 

 

► 941 naissance de Lothaire, fils de Louis IV. Lothaire de France (941-† 986), roi de France (954-986), fils de Louis dit d'Outremer et Gerberge de Germanie. Il succède immédiatement à son père et est sacré le 12 novembre 954 à Reims, ayant refusé tout partage avec son frère Charles, pourvu en 973 du duché de Basse-Lorraine par son oncle l'empereur Othon Ier de Germanie.

 

 

 

► 942 novembre Traité de Visé concluant la paix entre Otton Ier du Saint-Empire et Louis IV.

 

 

 

► 942 - 17 décembre Assassinat du duc de Normandie, Guillaume Ier de Normandie, Richard Ier de Normandie lui succède et jure fidélité à Louis IV. Par ses différents jeux d'alliances, Guillaume Ier de Normandie, également nommé Guillaume Longue-Épée, s'est mis à dos de nombreux princes francs. Ceux-ci, avec à leur tête le comte de Flandre, voient de surcroît d'un mauvais oeil le développement de la jeune Normandie.

 

 

Prétextant la signature d'un traité, ceux-ci lui tendent un guet-apens et l'assassinent. Son fils lui succède alors à la tête de la Normandie sous le nom de Richard Ier de Normandie. Richard Ier de Normandie, dit Richard Sans-Peur, fils naturel de Guillaume Ier et de Sprota est le troisième "duc" de Normandie - en fait ses prédécesseurs et lui-même dans un premier temps se qualifient de jarl des Normands ou de comte de Rouen, il est le premier à se qualifier de duc. Il né en 932 et mort en 996.

 

 

 

► 943 Incursion normandes en Bretagne.

 

 

 

► 944 juillet Entrée de Louis IV à Rouen, marquant ainsi la soumission des Normands à son autorité.

 

 

 

► 945 Louis IV est fait prisonnier par les Normands.

 

 

 

► 945 septembre Intervention d'Otton Ier du Saint-Empire en faveur de Louis IV.

 

 

 

► 945 La Normandie accroît son indépendance. Après avoir déjoué un guet-apens, Richard Ier de Normandie obtient la reconnaissance de sa puissance et la quasi indépendance de la Normandie lors du traité de Gerberoy. Constamment menacé par les francs lors de son règne, Richard Ier permettra à la Normandie de s'affermir et de poursuivre son développement. Il affirmera notamment son soutien à son beau-frère Hugues Capet, sacré roi de France en 987, soutien qui sera entretenu par ses successeurs.

 

 

 

► 947 - 25 janvier : En Chine, les Khitans fondent la dynastie des Liao et s'établissent dans la région de Pékin (Beijing). Le khan Khitan Ye-liu Tö-kouang entre dans Kaifeng, pille la ville et rentre à Pékin avec la cour chinoise prisonnière. La dynastie Liao, 907-1125, aussi connue comme l'empire ou le royaume du Khitan, a été fondée par la famille Yelü de la tribu Khitan dans les dernières années de la dynastie Tang, bien que Yelü Abaoji ne soit pas déclaré comme nom d'ére avant 916. Connu au départ sous le nom d'empire du Khitan, l'empereur Yelü Ruan adopte officiellement le nom de Dynastie Liao en 947.

 

 

 

► 949 Louis IV s'empare de Laon.

 

 

 

► 954 Nouvelles incursions Hongroises en Bourgogne et en Champagne.

 

 

 

► 954 - 10 septembre Mort de Louis IV d'Outremer à Reims. Le roi meurt en laissant un héritier de treize ans, Lothaire, et un royaume dont le pouvoir effectif est aux mains du puissant Hugues le Grand, duc de France.

 



23/01/2021
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 53 autres membres