L'AIR DU TEMPS

L'AIR DU TEMPS

Franceinfo - le samedi 12 octobre 2019

 

 

Offensive turque en Syrie : des troupes américaines prises sous le feu de l'artillerie turque, affirme le Pentagone

 

avatar

franceinfo avec AFPFrance Télévisions

 

 

 

Washington affirme que ses soldats se trouvaient pourtant en dehors de la "zone de sécurité" que la Turquie dit vouloir instaurer en menant une offensive contre les Kurdes en Syrie. Aucun n'a été blessé dans l'explosion

 

 

 

20219911

 

Deux explosions dans la ville syrienne de Ras Al-Ain vues depuis la frontière turque, lors de l'offensive de la Turquie en Syrie, le 12 octobre 2019 (photo d'illustration). (STOYAN NENOV / REUTERS)

 

 

 

L'incident pourrait encore davantage raviver les tensions autour de l'offensive turque contre des positions tenues par les Kurdes en Syrie. Des troupes américaines se sont retrouvées sous le feu de l'artillerie turque, vendredi 11 octobre, a affirmé un porte-parole du Pentagone, le ministère américain de la Défense. Aucun soldat n'a cependant été blessé.

 

 

L'"explosion" dénoncée par le Pentagone s'est produite, affirme son porte-parole dans "une zone où les Turcs sont informés de la présence de forces américaines". Et en dehors de la "zone de sécurité" que la Turquie dit vouloir instaurer le long de sa frontière avec la Syrie, en délogeant les combattants kurdes du YPG, émanation du PKK qu'elle qualifie de "terroriste".

 

 

 

Washington menace de riposter

Les forces américaines "ne se sont pas retirées de Kobané", ville du nord de la Syrie près de laquelle s'est produit cet incident, ajoute le Pentagone. Dans ce qui ressemble à un avertissement, son porte-parole demande à Ankara "d'éviter toute action pouvant conduire à une riposte immédiate".

 

 

Washington souffle le chaud et le froid au sujet de cette offensive turque contre les Kurdes en Syrie. En annonçant retirer des soldats de la zone frontalière du nord de la Syrie, Donald Trump a semblé donner son feu vert, mais il a depuis menacé d'"anéantir" l'économie turque si Ankara "dépassait les bornes". Vendredi, le Pentagone a rappelé que les Etats-Unis "restent opposés à l'intervention militaire turque en Syrie".

 

 

Plus tôt, vendredi, le président turc Recep Tayyip Erdogan a assuré que la Turquie "ne [reviendra] pas en arrière" sur cette offensive, malgré les "menaces".

 



12/10/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 45 autres membres