L'AIR DU TEMPS

L'AIR DU TEMPS

Franceinfo - le mercredi 12 décembre 2018

 

 

Fusillade à Strasbourg : le bilan est désormais de trois morts et treize blessés, dont huit graves

 

 

 

 

 

L'auteur présumé de la fusillade, qui a fait au moins trois morts, est toujours recherché par les forces de l'ordre

 

 

 

 

Ce qu'il faut savoir

 

 

La France est désormais en "urgence attentat". Le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, a annoncé, mercredi 12 décembre, le déclenchement de ce nouveau niveau du plan Vigipirate, le plus élevé, après la fusillade survenue la veille au soir à Strasbourg (Bas-Rhin). Pendant ce temps, la traque se poursuit : le tireur présumé, qui a causé la mort d'au moins trois personnes, est toujours en fuite. Suivez notre édition spéciale.

 

 

Au moins trois morts et 13 blessés. Selon le dernier bilan – toujours provisoire – dévoilé par la préfecture du Bas-Rhin mercredi à 3 heures du matin, trois personnes sont mortes, huit autres ont été grièvement blessés et cinq autres plus légèrement. L'ensemble des victimes ont été transportés vers les centres hospitaliers de Strasbourg.

 

 

La traque du tireur présumé se poursuit. Après la fusillade dans le centre-ville, il s'est "confronté par deux fois à nos forces de sécurité avec systématiquement des échanges de tirs", a expliqué Christophe Castaner lors de son point presse. Il a un temps pris la fuite en voiture, braquant un chauffeur de taxi qu'il a ensuite libéré, a appris franceinfo de source policière. Il était alors blessé, selon le témoignage de ce conducteur.

 

 

Le suspect est "très défavorablement connu" des autorités. L'auteur présumé des tirs est un homme de 29 ans, né à Strasbourg. Connu pour des faits de droit commun et fiché S, il devait être interpellé mardi matin, lors d'une perquisition organisé à son domicile dans le cadre d'une enquête pour tentative d'homicide et braquage, ont appris franceinfo et France 3 de source proche de l'enquête. Trois personnes ont finalement été arrêtées à ce moment-là, mais les forces de l'ordre n'ont pas pu mettre la main sur lui.

 

 

"Toutes nos forces de sécurité sont mobilisées", assure Christophe Castaner. Le ministre de l'Intérieur a annoncé des "contrôles renforcés aux frontières (...) et sur l'ensemble des marchés de Noël qui se dérouleront en France pour éviter tout risque de mimétisme". Les manifestations doivent également être annulées mercredi dans le Bas-Rhin "pour permettre aux forces de l'ordre de se mobiliser totalement dans la recherche" du suspect.

 

 

Strasbourg en deuil. Le maire de la ville, Roland Ries, a annoncé que le marché de Noël resterait fermé mercredi et que "tous les spectacles prévus dans les équipements culturels strasbourgeois" seraient annulés. Les cours sont également suspendus dans les écoles maternelles et élémentaires de la ville : les parents qui le souhaitent peuvent garder leurs enfants, mais les établissements assureront tout de même l'accueil des élèves.

 



12/12/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 40 autres membres