L'AIR DU TEMPS

L'AIR DU TEMPS

Franceinfo - le lundi 26 novembre 2018

 

 

Le mouvement des "gilets jaunes" a eu un "impact sévère" sur l'économie, affirme Bruno Le Maire

 

 

 

Le ministre de l'Economie s'est exprimé à l'issue d'une rencontre avec les représentants des organisations professionnelles affectées par les blocages

 

 

 

16229717.jpg

 

Des "gilets jaunes" bloquent l'accès à des supermarchés à Capvern-les-Bains (Hautes-Pyrénées), le 17 novembre 2018. (LAURENT FERRIERE / HANS LUCAS / AFP)

 

 

 

Ce qu'il faut savoir

 

 

Quelle suite pour le mouvement des "gilets jaunes" ? Après une deuxième grande journée de protestation samedi, qui a réuni plus de 100 000 manifestants à travers la France, les "gilets jaunes" ont repris, lundi 26 novembre, leurs actions dans plusieurs régions de France, notamment dans le Finistère, dans les Côtes-d'Armor et en Normandie. La situation est également toujours tendue à La Réunion, où 22 points de blocage sont encore recensés, relaie Réunion la 1ere. Retrouvez l'ensemble des blocages, région par région, dans notre article.

 

 

"Un impact sévère" sur l'économie française. Les actions des "gilets jaunes" ont eu des conséquences selon le ministre de l'Economie. "Dans la grande distribution, la perte de chiffre d'affaires a été de 35% le samedi 17 novembre et de 18% le samedi 24 novembre. Dans la semaine, elle s'est échelonnée entre 8% et 15%", a déclaré Bruno Le Maire, après une rencontre avec les représentants des organisations professionnelles affectées. Cependant il est "trop tôt" pour évaluer l'impact de ces actions sur la croissance, a-t-il ajouté. Le gouvernement va "faire en sorte" que la liberté de commerce et de circulation, touchée par les actions des "gilets jaunes", soit garantie, a complété le ministre.

 

 

Gardes à vue et comparutions immédiates. Après les heurts en marge du rassemblement parisien, samedi, 28 gardes à vue ont été prolongées et 47 personnes ont déjà été présentées à la justice, sur les 103 personnes interpellées samedi, a indiqué le parquet de Paris lundi. Vingt-sept personnes doivent être présentées en comparution immédiate lundi, a annoncé le préfet de police de Paris, Michel Delpuech, sur CNews.

 

 

Des incidents dans 134 sites des finances publiques. Des "incidents liés aux 'gilets jaunes'" ont été recensés "depuis le 19 novembre dans 134 sites" des finances publiques "répartis dans 55 départements", selon la Direction générale des finances publiques (DGFIP). Survenus dans "des sites majoritairement ouverts au public", ces incidents sont "essentiellement des actes de vandalisme, comme des feux" allumés ou des dépôts d'"ordures devant les centres, ainsi que quelques cadenassages" ou encore, dans "cinq cas", la pose de "parpaings" pour "bloquer les entrées".

 

 

Une délégation de huit "gilets jaunes" désignée. Une "délégation" de huit "communicants officiels" du mouvement des "gilets jaunes" a été créée pour "engager une prise de contact sérieuse et nécessaire avec les représentants de l'Etat et de son gouvernement". Cette délégation demande une rencontre au président de la République et au Premier ministre "au plus vite".

 

 

Des mesures pour des transports moins polluants. Des dispositifs visant à favoriser les transports moins polluants ont été détaillés par la ministre des Transports, Elisabeth Borne, à l'occasion de sa présentation en Conseil des ministres de son projet de loi d'orientation pour la mobilité (LOM). L'idée de la création de péages urbains en France, initialement envisagée dans ce projet de loi, a finalement été écartée.

 



29/11/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 40 autres membres