L'AIR DU TEMPS

L'AIR DU TEMPS

Franceinfo - le mardi 13 septembre 2018

 

 

Californie : 42 morts dans l'incendie de forêt près de Sacramento, de loin le pire bilan de l'histoire de cet Etat américain

 

 

"Les restes de 13 nouvelles personnes ont été découverts", a annoncé lundi soir le shérif du comté de Butte, dans le nord de l'Etat

 

 

 

16147271.jpg


Des voitures carbonisées sont enlevées après l'incendie de forêt à Paradise, en Californie (Etats-Unis), le 12 novembre 2018. (Josh Edelson / AFP)

 

 

 

Il continue de dévorer des hectares de végétation. Le bilan du "Camp Fire" dans le nord de la Californie est passé à 42 morts, lundi 12 novembre, l'incendie de forêt largement le plus meurtrier de l'histoire de cet Etat américain. 

 

 

"Jusqu'à présent, les restes de 13 nouvelles personnes ont été découverts, ce qui porte le nombre total des morts à 42", a déclaré le shérif du comté de Butte, Kory Honea. 

 

 

Le "Camp Fire", qui fait rage depuis jeudi au nord de la ville de Sacramento, a donc désormais fauché plus de vies que le "Griffith Park Fire", qui avait fait 29 morts près de Los Angeles en 1933. Et même s'il est difficile d'être catégorique en raison des failles et faiblesses des relevés, ce feu de forêt est vraisemblablement le plus meurtrier qui ait sévi aux Etats-Unis depuis un siècle, depuis le "Cloquet Fire" où avaient péri environ 1 000 personnes dans le Minnesota, en 1918.

 

 

 

Un autre incendie ravage les environs de Malibu

En outre, deux autres personnes sont mortes dans un autre incendie, à 600 km du comté de Butte, dans le sud de la Californie, près de Malibu, au nord-ouest de Los Angeles. Ce qui porte le bilan total pour cet Etat à au moins 44 victimes.

 

 

Le shérif Kory Honea avait expliqué dimanche que la recherche d'éventuels corps supplémentaires était "très très difficile", précisant que les autorités étaient toujours sans nouvelles de plus de 200 personnes. "Il y a tellement de décombres dans certaines de ces zones qu'il est très difficile de déterminer s'il pourrait y avoir des restes humains", a-t-il déclaré au sujet du "Camp Fire" qui a déjà dévasté plus de 45 000 hectares et quelque 6 453 bâtiments.

 



15/11/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 40 autres membres