L'AIR DU TEMPS

L'AIR DU TEMPS

p 85-86-87

 

 

page85

 

 

page86

Moyen Âge

Article détaillé : République de Raguse.
 
 

Raguse est fondée durant la première moitié du viie siècle. Dès sa fondation, la ville est placée sous la protection de Byzance. À partir de 980, la ville a le statut d'évêché. À l'instar de Venise dont elle devient concurrente, Raguse sait tirer parti de sa position côtière pour développer un commerce maritime lucratif.

 

 

Elle est gouvernée par un recteur, élu chaque mois[réf. nécessaire]. Celui-ci est logé au palais du recteur, où il ne reçoit plus ni amis, ni famille, se consacrant entièrement à sa tâche. La république de Raguse comprend uniquement les ports de Raguse et de Ragusavecchia (Cavtat) jusqu'en 1120, date à laquelle elle s'étend à son arrière-pays.

 

 

Entre 1180 et 1190, le Grand Prince (veliki župan) de Rascie Stefan Nemanja, fondateur de la dynastie serbe Nemanjić, essaie à deux reprises de s'emparer de la République de Raguse, sans succès.

 

 

  • En 1184, l'armée des trois frères (Miroslav et Stracimir rejoignant Nemanja dans cette campagne) est devant les murs de la riche cité de Raguse. La ville est chrétienne et peuplée de Serbes, Croates ainsi que d'Illyriens et de Romains[réf. nécessaire], venant de l'ancienne province de la Dalmatie comme toute la région ; mais très fière de son indépendance Raguse résiste une première fois à l'armée de Nemanja.

 

 

  • En 1185, Nemanja revient devant les murs de la cité et subit un nouvel échec militaire.

 

 

En 1186, Nemanja décide alors de libérer les autres villes de la région qui étaient sous la domination byzantine de Michel III Vojislav, roi de Dioclée. L'armée serbe prend les villes de Danj (en)Sardes (?), SkadarSvaÄÂ� (hr) et Ulcinj avec une surprenante rapidité, puis un peu plus tard Bar3.

 

 

Entre 1233 et 1242, Raguse étend à nouveau ses possessions dans l'arrière-pays.

 

 

L'importance de son trafic la conduit à établir la première quarantaine en 1377 pour se protéger de la peste noire.

 

 

Après la quatrième croisade, elle passe sous la domination de Venise, jusqu'en 1358.

 

 

En 1358 (traité de paix de Zadar), la république de Raguse reconnaît la suzeraineté du roi de Hongrie, à qui elle verse un tribut jusqu'en 1526, après la bataille de Mohács.

 

 

L'autorité hongroise ne porte cependant que sur les impôts et la flotte et on fait donc traditionnellement débuter l'indépendance de la République de Raguse à 1358.

 

 

La République reçoit l'île de Meleda (Mljet) puis les alentours de Slano en 1399.

 

 

Entre 1427 et 1451, elle achète la région des Konavle au royaume de Bosnie.

 

 

En 1409 et en 1417Venise lui conteste le monopole du commerce dans la ville de Drijeva, qui est alors possession du royaume de Bosnie. Elle échoue par deux fois, et Raguse reste maîtresse du commerce du sel (salines de Ston) qui passait par cette ville.

 

 
page87

 



13/10/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 45 autres membres