L'AIR DU TEMPS

L'AIR DU TEMPS

le Progrès du mercredi 12 avril 2017

 

 

 
    CAUCASE - LE POUVOIR NIE. LES HOMOSEXUELS TORTURÉS ET TUÉS EN
    TCHÉTCHÉNIE ?

 

 

 

La Novaïa Gazeta, journal indépendant russe, révèle que des rafles auraient cours en Tchétchénie dans le milieu homosexuel. Le journal affirme qu'une centaine d'homosexuels ont été arrêtés. Certains ont été torturés, maltraités, au moins trois auraient été tués, d'autres ont tout bonnement disparu.

 

 

L'homosexualité dans le Caucase nord a toujours été difficile à assumer ; mais la situation s'est dégradée. La responsable des droits de l'homme en Tchétchénie a, elle-même, déclaré que "la justice serait clémente avec les familles qui tuent l'un des leurs à cause de son homosexualité". Quant au porte-parole de Ramzan Kadyrov, le président de la république tchétchène, il a rétorqué qu'il n'était pas question d'arrêter ou de réprimer les homosexuels en Tchétchénie... parce qu'ils n'existent pas dans le pays.

 

 

 

709355-carte-grozny.jpg

 

 

 

La journaliste assure que des dizaines de personnes sont détenues dans des "prisons secrètes", notamment dans la vile d'Argoun, non loin de Grozny, la capitale. Après la publication de l'article, le journal a recueilli des témoignages d'homosexuels ayant subi des violences. Ils parlent d'hommes battus à mort, humiliés, électrocutés. "Leur objectif principal était de pourchasser nos contacts, car dans leur tête, si tu es suspecté d'être gay, alors tout ton réseau de contact est gay. Ils gardaient nos téléphones allumés - n'importe quel homme qui appelait ou envoyait un message était une nouvelle cible".

 

 

 

Le Kremlin fermerait les yeux

 

Le Kremlin a conseillé aux victimes de porter plainte auprès... de la police, celle-là même qui pratique les arrestations et les violences. Le porte-parole du gouvernement russe qui a donné ce conseil a pris soin de préciser qu'il n'était "pas spécialiste en relation non-traditionnelle". Les associations gays ont lancé un numéro d'urgence et aident les homosexuels de Tchétchénie à fuir.

 

 

Des ONG, le département d'État américain et le Parlement européen réclament l'ouverture d'une enquête. V.A.



16/04/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 45 autres membres