L'AIR DU TEMPS

L'AIR DU TEMPS

le Progrès du lundi 8 février 2016

 

 

COREE DU NORD - Armes. Un tir de fusée qui inquiète le monde. La Corée du Nord a lancé hier une fusée et placé un satellite en orbite. Tollé de la communauté international qui accuse le régime de Kim Jong-un de tester un missile balistique capable de frapper les Etats-Unis. Réuni d'urgence hier soir, le Conseil de sécurité de l'ONU a condamné avec fermeté et à l'unanimité le lancement d'une fusée par la Corée du Nord plus tôt dans la journée. Ce tir a provoqué un tollé dans la communauté internationale, qui l'assimile à un test de missile balistique déguisé.

 

 

 

Le régime de Pyongyang souffle une fois de plus sur les braises, un mois après l'annonce de son premier essai de bombe thermonucléaire, une affirmation jugée peu crédible par un grand nombre d'experts. La Corée du Nord risque de nouvelles sanctions, mais la Chine pourrait utiliser son droit de veto et y faire obstacle.

 

 

 

 

Qu'est-ce qui a été lancé ?

 

La Corée du Nord affirme avoir tiré un lanceur spatial qui a mis en orbite un satellite d'observation terrestre. La Corée du Sud affirme qu'il s'agissait d'un missile de longue portée. Les Etats-Unis et leurs alliés accusent Pyongyang d'utiliser ces tirs de fusée pour tester ses capacités en matière de misiles balistiques, avec en ligne de mire le développement d'un missile intercontinental capable de lancer une charge nucléaire sur le territoire américain.

 

 

 

 

La Corée du Nord n'a-t-elle pas droit à un programme spatial ?

 

Pyongyang le revendique, mais les sanctions décrétées par l'ONU en 2006 pour limiter son programme nucléaire lui interdisent de tester tout système de missiles. Pour le Conseil de sécurité, les tirs de fusées spatiales violent cette interdiction. La Chine, principal protecteur de la Corée du Nord, estime qu'elle a droit à un programme spatial mais doit respecter les résolutions de l'ONU. Pyongyang avait déjà placé un satellite en orbite en 2012. Mais ce satellite n'aurait jamais fonctionné, ce qui laisse penser que l'objectif scientifique de la mission n'était qu'un habillage.

 

 

 

 

Quelles sont les capacités en matière de missile ?

 

Dans ses discours les plus belliqueux, Pyongyang affirme être déjà capable de frapper les Etats-Unis. Les experts en doutent et estiment que la Corée du Nord mettra des années à se doter d'une capacité de frappe intercontinentale crédible. Pyongyang ne maîtriserait pas la technologie de rentrée dans l'atmosphère. On ne sait pas non plus si la Corée du Nord maîtrise la miniaturisation d'une bombe pour la monter sur un missile.

 

 

 

 

Comment a réagi la Corée du Sud ?

 

Les tensions entre les deux Corée vont monter d'un cran. Séoul et Washington ont annoncé l'ouverture de discussions sur le déploiement en Corée du Sud d'un système américain de défense antimissiles.

 

 

 

 

Que veut la Corée du Nord ? 

 

Pyongyang espère que son quatrième essai nucléaire et son tir de fusée pousseront les Etats-Unis vers la table des négociations, où le régime nord-coréen espère obtenir quelques concessions.

 



09/02/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 50 autres membres