L'AIR DU TEMPS

L'AIR DU TEMPS

Franceinfo - le samedi 19 janvier 2019

 

 

"Gilets jaunes" : le cortège parisien s'élance dans le calme depuis l'esplanade des Invalides

 

 

 

avatar
Elise LambertPierre GodonFrance Télévisions

 

 

 

 

Plus de 80 000 personnes avaient été recensées samedi dernier par le ministère de l'Intérieur

 

 

 

16861381.jpg

 

Des "gilets jaunes" rassemblés sur l'esplanade des Invalides, samedi 19 janvier 2019 à Paris. (PHILIPPE LOPEZ / AFP)

 

 

 

Ce qu'il faut savoir

 

 

Nouvelle journée d'action pour les "gilets jaunes". Des manifestants défilent pour la dixième fois dans la rue, samedi 19 janvier, et leur mobilisation est particulièrement scrutée, quelques jours après le lancement par Emmanuel Macron du grand débat national censé canaliser la colère inédite exprimée depuis deux mois. A Paris, les manifestants ont commencé leur défilé depuis l'esplanade des Invalides. Suivez en direct l'évolution de la situation avec franceinfo.

 

 

La mobilisation va-t-elle se tasser ou rebondir ? Plus de 80 000 personnes avaient été recensées samedi dernier par le ministère de l'Intérieur. Un chiffre en nette hausse, comparé aux 50 000 manifestants comptabilisés par les autorités la semaine précédente, sans toutefois atteindre les centaines de milliers rassemblés en novembre ou décembre.

 

 

Début du défilé parisien à 11 heures. A Paris, des "gilets jaunes" dont Eric Drouet, une de leurs voix les plus connues, ont donné rendez-vous sur l'esplanade des Invalides vers 11 heures avec une ambition : "Le million à Paris !". L'événement partagé par Eric Drouet sur Facebook esquisse toutefois un cortège plus modeste samedi matin, avec 2 600 participants annoncés et 14 000 personnes "intéressées".

 

 

Des rassemblements dans toute la France. Plusieurs rassemblements sont également annoncés à Bordeaux (Gironde), Toulouse (Haute-Garonne), Marseille (Bouches-du-Rhône), Lyon (Rhône), Saint-Etienne (Loire), Roanne (Loire), Valence (Drôme), Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme), Montélimar (Drôme), Dijon (Côte-d'Or), Nevers (Nièvre), Montceau-les-Mines (Saône-et-Loire), Toulon (Var), Avignon (Vaucluse) ou Béziers.

 

 

La polémique sur les violences policières enfle. Dans la capitale, les organisateurs invitent les participants à amener "une fleur ou une bougie en hommage" aux personnes tuées ou blessées "pour (leur) cause" depuis le début du mouvement le 17 novembre. Ce mot d'ordre, nouveau pour un rassemblement dans la capitale, ponctue une semaine marquée par une vive polémique sur l'usage du lanceur de balle de défense (LBD) par les forces de l'ordre et les blessures graves subies par de nombreux manifestants.

 



19/01/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 40 autres membres