L'AIR DU TEMPS

L'AIR DU TEMPS

Franceinfo - le samedi 13 avril 2019 - 22e samedi

 

 

"Gilets jaunes" : 31 000 personnes ont manifesté en France, dont 5000 à Paris, selon le ministère de l'Intérieur

 

 

avatar

Pierre GodonVincent MatalonFrance Télévisions

 

 

 

Pour leur 22e samedi consécutif de manifestations, les "gilets jaunes" ont tenté de faire nombre à Toulouse, "capitale" proclamée de la mobilisation, la première sous le coup d'une loi "anti-casseurs" ciblée par les manifestants

 

 

 

19092997.jpg

 

Des "gilets jaunes" manifestent à Paris, le 13 avril 2019. (THOMAS SAMSON / AFP)

  

 

 

CE QU'IL FAUT SAVOIR

 

 

Légère embellie pour ce 22e samedi de mobilisation. Le ministère de l'Intérieur a annoncé que quelque 31 000 "gilets jaunes" avaient manifesté dans toute la France, dont 5 000 à Paris, samedi 13 avril. Ce chiffre est en hausse par rapport à celui du samedi 6 avril, qui était le plus bas depuis le début de la mobilisation avec 22 300 manifestants. Pour ce 22e samedi consécutif de manifestations, les participants ont tenté de faire nombre à Toulouse, "capitale" proclamée de la mobilisation, la première sous le coup d'une loi "anti-casseurs" ciblée par les manifestants.

 

 

Quelque 31 000 manifestants en France. C'est ce qu'indique le décompte réalisé par le ministère de l'Intérieur, précisant que 5 000 d'entre eux étaient à Paris. De son côté, Le nombre jaune a comptabilisé "80 504 personnes sur 180 actions recensées"

 

 

Interpellations à Paris. A 18h30, 27 personnes ont été interpellées en marge de la manifestation des "gilets jaunes", à Paris, et 9 473 contrôles préventifs ont été effectués, a appris franceinfo auprès de la préfecture de police.

 

 

Des rassemblements dans toute la France. Des mobilisations étaient prévues à Paris, Marseille, Grenoble, Lille.... A Toulouse, plus de 800 policiers et gendarmes étaient déployés dans les rues, selon La Dépêche du Midi.

 

 

Des interdictions de manifester. La préfecture de police a pris un arrêté interdisant tout rassemblement de "gilets jaunes" sur les Champs-Elysées à Paris et les rues perpendiculaires. Régulièrement imposées depuis la mi-mars, les interdictions partielles de manifester concernent aussi nombre d'autres villes, comme Lille, Lyon, Montauban.

 

 

"Loi liberticide". Entrée en vigueur jeudi, la loi "anti-casseurs" sera appliquée dès ce samedi. Conséquences : tout vêtement qui pourrait dissimuler un visage sera considéré comme un délit et les fouilles dans les sacs et les voitures seront autorisées.

 



13/04/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 45 autres membres