L'AIR DU TEMPS

L'AIR DU TEMPS

Franceinfo - le mardi 27 novembre 2018 - mis à jour le 28.11.18

 

 

Un porte-parole des "gilets jaunes" appelle à manifester samedi, après sa rencontre avec le ministre de la Transition écologique

 

 

avatar
 

 

 

François de Rugy a reçu deux porte-parole des "gilets jaunes" mardi soir, à la demande d'Emmanuel Macron. "Il n'y a pas de réelle envie d'améliorer le sort des gens", ont réagi les deux porte-parole à l'issue de cette rencontre

 

 

 

 

Ce qu'il faut savoir

 

 

Reçu dans la soirée du mardi 27 novembre par le ministre de la Transition écologique et solidaire, l'un des porte-parole des "gilets jaunes",  Eric Drouet, a appelé, à l'issue de la rencontre, à manifester samedi 1er décembre. "Il y aura le rendez-vous, comme samedi dernier, aux Champs-Elysées", a-t-il ajouté. C'est le chef de l'Etat qui a demandé à François de Rugy de recevoir les représentants des "gilets jaunes", après avoir présenté, à la mi-journée, la très attendue Programmation pluriannuelle de l'énergie et "le cap de la transition énergétique" pour les prochaines décennies.

 

 

Deux porte-parole reçus par François de Rugy. Eric Drouet n'était pas seul face au ministre de la Transition écologique : Priscilla Ludosky était également présente. Tous les deux sont membres de la "délégation" officielle, bien que contestés par certains "gilets jaunes""Les Français n'ont pas du tout été convaincus" par les annonces de président Emmanuel Macron, a déclaré Eric Drouet à l'issue de la réunion, réclamant en outre une nouvelle rencontre avec "le porte-parole du gouvernement ou le Premier ministre".

 

 

"Je comprends cette crainte, je ne peux que la partager." Au cours de son discours, Emmanuel Macron a affirmé qu'il comprenait et qu'il partageait les inquiétudes des "gilets jaunes". "On vous parle de fin du monde et vous nous parlez de fin de mois difficile (...) Une crainte s'est exprimée, celle d'être laissé pour compte, de payer la transition énergétique sans en bénéficier", a-t-il reconnu.

 

 

La France doit se "désintoxiquer des énergies fossiles". "Nous devons sortir des énergies fossiles, nous devons passer d'une France où 75% de l'énergie consommée est d'origine fossile à une production et consommation totalement décarbonnée" en 2050, a défendu le chef de l'Etat. Emmanuel Macron a également appelé au développement des voitures électriques, des déplacements en transport en commun et en covoiturage, ainsi qu'à une meilleure isolation des bâtiments existants. 

 

 

Fermer 12 réacteurs nucléaires entre 2025 et 2035. Le président a réaffirmé l'engagement de l'Etat de réduire à 50% la part du nucléaire dans l'électricité d'ici à 2035. Douze réacteurs nucléaires seront fermés entre 2025 et 2035, a-t-il annoncé. "Les sites concernés seront précisés prochainement", a précisé Emmanuel Macron. Ce dernier a annoncé en parallèle sept à huit milliards d'euros consacrés aux énergies renouvelables. "A l'horizon 2030, l'évolution du parc éolien terrestre sera triplé, la part des panneaux photovoltaïques sera multiplié par cinq. Nous développerons aussi l'éolien en mer."

 

 

 Un débat national auquel les "gilets jaunes" pourront participer. "Dans les trois mois qui viennent, je souhaite un débat national qui puisse s'inscrire dans les territoires", a ajouté Emmanuel Macron, appelant à "une grande concertation de terrain sur la transition écologique et sociale" dans les trois mois. "Je souhaite que les représentants des 'gilets jaunes' puissent y prendre part", a-t-il ajouté.

 



30/11/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 40 autres membres