L'AIR DU TEMPS

L'AIR DU TEMPS

Franceinfo - le lundi 24 décembre 2018

 

 

Israël : des élections législatives anticipées se tiendront dès le mois d'avril

 

 

 

Le Premier ministre Benyamin Nétanyahou, qui a provoqué la dissolution du Parlement, espère ainsi prendre de vitesse la justice (et renforcer sa légitimité)

 

 

 

16721479.jpg

 

 Le Premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou, le 24 décembre 2018, à Jérusalem. (MARC ISRAEL SELLEM / AFP)

 

 

Tous les partis de la coalition au pouvoir sont d’accord : il y aura des élections législatives anticipées en Israël au mois d'avril 2019. Confirmation donnée, lundi 24 décembre, par le porte-parole du Likoud, le parti de droite du Premier ministre Benyamin Nétanyahou.

 

 

Ce scrutin devait normalement se tenir en novembre 2019, mais la décision de dissoudre le Parlement a précipité. Elle a été prise par esprit "de responsabilité en matière budgétaire" et pour l'intérêt de la Nation, peut-on lire dans un communiqué commun à l'ensemble des partis de la majorité, dont le Likoud.

 

 

A la tête du gouvernement considéré comme le plus à droite de l'histoire d'Israël, le Premier ministre sortant a déjà assuré qu'il comptait garder le cap. "La coalition actuelle constitue le coeur de la prochaine coalition (...). Nous allons demander un mandat clair aux électeurs pour continuer à diriger le pays avec notre politique", a-t-il affirmé lors d'une réunion des députés de son parti au Parlement.

 

 

 

Affaires de "corruption" 

En poste depuis près de dix ans, après un premier mandat dans les années 1990, Benjamin Netanyahou éprouve actuellement les plus grandes difficultés à faire voter une loi sur la conscription des ultra-orthodoxes juifs dans l'armée, à laquelle s'opposent deux partis religieux de la majorité. La Cour suprême a fixé au 15 janvier la date limite pour le vote de cette loi dont l'adoption a déjà été reportée à deux reprises.

 

 

Le Premier ministre est par ailleurs menacé d'être inculpé pour "corruption" dans trois affaires, à la suite d'une recommandation de la police en ce sens. Le procureur général Avishai Mandeblit a annoncé qu'il prendrait une décision finale sur ces dossiers en 2019.

 

 

En provoquant des élections anticipées, Benjamin Netanyahou espère, selon des commentateurs, prendre de vitesse la justice et renforcer sa légitimité par une victoire électorale que tous les récents sondages lui prédisent.

 



25/12/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 42 autres membres