L'AIR DU TEMPS

L'AIR DU TEMPS

Franceinfo - le lundi 22 avril 2019

 

 

"Ils imitent les humains" : deux gorilles posent pour un selfie avec un garde forestier

 

 

 

Le cliché a été saisi dans un orphelinat pour gorilles, dans le parc national des Virunga, en République démocratique du Congo

 

 

 

19149095.jpg

 

Un garde forestier du parc national des Virunga, en République démocractique du Congo, avec deux gorilles, sur une photo postée le 18 avril 2019.  (MATHIEU SHAVAMU / FACEBOOK)

 

 

 

Debout sur leurs deux pattes, le torse bombé et le regard planté vers l'objectif : deux gorilles du parc national des Virunga, en République démocratique du Congo, ont posé avec Mathieu Shamavu, un garde forestier, sur un selfie publié jeudi 18 avril par un groupe Facebook (en anglais) dédié à la lutte contre le braconnage.

 

 

Elevés par les humains 

Ces deux gorilles, orphelins à l'âge de quelques mois après que leurs parents ont été tués par des braconniers, ont été secourus par des rangers et ont grandi dans le sanctuaire Senkwekwe, un centre pour gorilles orphelins dans le parc national des Virunga – et "la seule installation au monde pour les gorilles de montagne orphelins", précise le site du parc. Les grands singes sont en effet victimes de réseaux de braconniers qui cherchent à s'emparer des bébés gorilles pour les vendre comme animaux de compagnie en Asie, quitte à tuer les adultes qui les protègent.

 

 

Pour Innocent Mburanumwe, le directeur adjoint du parc, ces deux gorilles considèrent les rangers qui s'occupent d'eux comme leurs parents. "Ils imitent les humains", explique-t-il à la BBC (en anglais), et se tenir sur deux pattes est leur manière "d'apprendre à être des êtres humains". Cependant, les voir debout n'est pas quelque chose de commun, fait-il remarquer : "J'ai été très surpris de voir ça… C'est très drôle. C'est très curieux de voir comment un gorille peut imiter un être humain et se tenir debout."

 

 

 

Difficile lutte contre le braconnage 

Sur son compte Twitter, le garde Mathieu Shamavu a déjà partagé plusieurs photos avec les animaux dont il s'occupe.

 

 

 

 

 

 

Mais au-delà de ces adorables clichés, le métier de garde, dans le cadre de la lutte contre le braconnage, est très dangereux. Le parc national des Virunga rend ainsi régulièrement hommage aux rangers tués en exercice. En vingt ans, ils sont plus de 130 à avoir péri dans ce site classé au patrimoine mondial de l'Unesco.

 



24/04/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 42 autres membres