L'AIR DU TEMPS

L'AIR DU TEMPS

Franceinfo - le lundi 1er avril 2019

 

 

Rationnement, éducation suspendue, journée de travail réduite… Le Venezuela prend des mesures draconiennes contre les coupures de courant

 

avatar

franceinfo avec AFPFrance Télévisions

 

 

Alors que de nombreux Vénézueliens manifestent leur exaspération dans les rues, les autorités ont décrété un plan de rationnement pour 30 jours

 

 

 

17308855.jpg

 

Un journaliste, dans une chambre d'hôtel à Caracas (Venezuela), le 10 mars 2019, pendant une coupure de courant. (JUAN BARRETO / AFP)

 

 

 

 

Le gouvernement du Venezuela a annoncé, dimanche 31 mars, des mesures drastiques pour tenter de venir à bout des coupures de courant géantes qui paralysent le pays depuis début mars. Les autorités ont décrété un rationnement de l'électricité pour 30 jours, la suspension des cours dans les écoles et la réduction de la journée de travail, qui s'achèvera à 14 heures dans les administrations comme les entreprises privées.

 

 

Ce "plan de 30 jours" pendant lesquels l'électricité sera rationnée afin de tenter de rationaliser la production, le transport, la distribution et la consommation, "avec une attention particulière à garantir la distribution d'eau", a été annoncé par le président Nicolas Maduro à la télévision nationale, tout en notant que de nombreux Vénézuéliens, justement privés d'éléctricité, ne recevraient pas le message.

 

 

 

"Nous sommes coupés du monde"

Des Vénézuéliens en colère avaient installé des barricades en feu près du palais présidentiel à Caracas et dans d'autres régions du pays pour protester contre les pannes d'électricité répétées. "Nous n'avons pas d'eau, nous n'avons pas de lumière, nous n'avons pas internet, nous n'avons pas de téléphone... Nous sommes coupés du monde", a témoigné un manifestant, interrogé par l'AFP. "Nous sommes arrivés à la pire situation que nous puissions imaginer."

 

 

Les autorités attribuent ces coupures à des "attaques terroristes" dans le cadre d'une "guerre électrique déclenchée pour rendre fou le pays". Ce sont ces prétendus sabotages qui, selon Nicolas Maduro, affectent la centrale de Guri, qui fournit au Venezuela 80% de son électricité. Caracas et 20 Etats vénézuéliens sur 23 ont été de nouveau plongés dans le noir durant le week-end et de nombreuses régions sont restées sans courant depuis.

 

 

L'opposition et des experts du secteur estiment que ces coupures de courant à répétition sont dues au manque d'investissements dans les infrastructures. Un ancien responsable du système électrique vénézuélien attribue d'ailleurs les coupures au défaut de maintenance et à la corruption.

 



01/04/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 42 autres membres