L'AIR DU TEMPS

L'AIR DU TEMPS

Franceinfo - le lundi 16 septembre 2019 - mis à jour le 17.09.2019

 

 

Au Guatemala, l'école désertée par les enfants qui rêvent de partir

 

avatar
France 2France Télévisions

 

 

Dans ce pays d'Amérique centrale, au sud du Mexique, beaucoup d'enfants sont prêts à quitter leur famille, même avec un parfait inconnu, pour rejoindre les États-Unis

 

 

 

guatemala-L-2

 

de Google

 

 

 

Si la jeunesse est la richesse d'un pays, alors au Guatemala le futur s'annonce bien sombre. A l'école de Chanmagua, située à l'extrême sud du pays, le directeur dresse un bilan désabusé. Dans la première classe de cinquième, douze garçons et treize filles. Mais la deuxième classe, qui aurait dû être remplie d'élèves, est vide. L'école a perdu environ 40% de ses élèves : beaucoup ont pris la route de l'immigration vers les États-Unis. 

 

 

 

Les enfants de la migration font baisser les prix

"Je trouve ça très triste, car, parmi ces gamins, il y avait les talents de demain dont a besoin notre pays. Je suis aussi triste quand je pense au trajet épouvantable et aux risques qu'encourent ces gosses pour rejoindre les États-Unis", témoigne le directeur, Manuel de Jesus Mata Luna. Certains enfants n'hésitent pas à partir avec un complet inconnu qui se fait passer pour son parent à la frontière. Une situation qui arrive souvent lorsque les familles n'ont pas les moyens de financer le voyage.

 

 

Une pratique encouragée par les passeurs qui savent que les enfants sont plus durs à expulser des États-Unis. "Les coyotes [passeurs] font payer entre 8 000 et 10 000 euros un adulte candidat au voyage. Mais accompagné d'un enfant, le prix baisse à 3 000 euros car les passeurs n'ont pas à se fatiguer. Ils ont juste à les déposer de l'autre côté de la frontière. Ils attendront de se faire arrêter par les policiers", explique Ugo Lionel Peralta, lemaire adjoint de Chanmagua. 

 

 

Les parents se retrouvent alors tiraillés entre la honte d'abandonner leur enfant à de parfaits inconnus, et l'espoir qu'un avenir meilleur les attend une fois passée la frontière.

 



18/09/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 45 autres membres