L'AIR DU TEMPS

L'AIR DU TEMPS

Franceinfo - le dimanche 11 août 2019

 

 

"La télémédecine m’a sauvé la vie !" : en Bavière, un service d'urgence expérimente cette technologie pour faire face au manque de médecins

 

 

avatar

David Philippot, édité par Pauline Pennanec'hfranceinfoRadio France

 

 

 

Comment résoudre le problème des déserts médicaux et au manque de médecins tout en gagnant en efficacité ? L'une des pistes suivie est le développement de la télémédecine. En Allemagne, une douzaine d’expérimentations sont menées sur tout le territoire, notamment dans le service d’urgence de Straubing, en Bavière

 

 

 

19850695

 

L'entrée de l'hôpital St. Elisabeth, à Straubing (Allemagne). (A3528 ARMIN WEIGEL / DPA / MAXPPP)

 

 

 

Un service d’urgence complet avec 21 ambulances, équipé par la télémédecine : en Bavière, en Allemagne, la ville de Straubing est en pleine expérimentation, comme une douzaine d'autres villes allemandes. Objectif : faire face au manque de médecins, et gagner en efficacité

 

 

Premier diagnostic en direct

Jürgen, secouriste, l'expérimente tous les jours. Appelé pour une chute dans l’escalier d’une entreprise, il se connecte directement sur le lieu de l'accident avec un médecin, à l'aide de ce qui ressemble à un gros téléphone portable. Au bout du fil, on lui donne un premier diagnostic et les gestes d’urgence à effectuer. Une fois le patient transporté dans l’ambulance, la communication est permanente entre l’urgentiste et le secouriste.

 

 

Avec ce stéthoscope, je peux, via wifi, retransmettre au docteur les battements du cœur ou le souffle du patient en directJürgen, secouriste à franceinfo

 

 

À l’autre bout de la ville, devant six écrans d’ordinateur, le médecin de permanence dirige les secours, parfois deux ou trois équipes en même temps. "Quand tout va bien, le patient reçoit son médicament en 5 minutes", explique l'urgentiste Bettina Schmeller. "Quand il faut parfois plus de 20 minutes pour que le médecin arrive sur place, surtout dans la campagne reculée, ce sont 20 minutes précieuses de gagnées", ajoute-t-elle.

 

 

 

Manque de médecins et fermeture d'hôpitaux

Gain de temps et organisation plus efficace, des atouts incontestables dans une région où le manque de médecin et la fermeture des petits hôpitaux se font de plus en plus sentir. Devant l’hôpital de Straubing, près d’un an après le début du test, les patients se disent plutôt convaincus. Anna, âgée d'une cinquantaine d'années, a même échappé à la mort grâce à la télémédecine, quand elle a été victime d'un AVC : "Normalement, il aurait fallu que je parte en hélicoptère alors que là, avec le diagnostic à distance, j’ai pu être prise en charge tout de suite sur place. La télémédecine m’a sauvé la vie !"

 

 

J’ai été prise en charge près chez moi, et me voilà, toujours en vie !Anna, une patiente à franceinfo

 

 

Le ministère régional de l’Intérieur qui pilote ce projet doit décider à la fin de l’été s’il est maintenu et le cas échéant étendu au reste de la région. L’obstacle principal, hormis le coût des équipements : la couverture internet, souvent déplorable, dans la campagne allemande.

 



11/08/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 45 autres membres