L'AIR DU TEMPS

L'AIR DU TEMPS

Franceinfo - le jeudi 11 juin 2020

 

 

Etats-Unis : des statues de Christophe Colomb prises pour cible à Boston, à Miami et en Virginie

 

 

avatar
franceinfo avec AFPFrance Télévisions

 

 

 

Le navigateur génois, longtemps présenté comme le "découvreur de l'Amérique", est désormais souvent considéré comme une des figures du génocide des Amérindiens et des indigènes en général

 

 

21669335

 

Une statue de Christophe Colomb déboulonnée par des manifestants à Richmond, en Virginie, le 9 juin 2020.  (PARKER MICHELS-BOYCE / AFP)

 

 

 

L'une a été décapitée, l'autre vandalisée et la troisième jetée dans le lac. Des statues de Christophe Colomb ont été prises pour cible à Boston (Massachusetts), Miami (Floride) et en Virginie, dans la foulée du mouvement antiraciste relancé aux Etats-Unis par la mort de George Floyd.

 

 

Le navigateur italien, longtemps présenté comme le "découvreur de l'Amérique", est considéré par beaucoup de militants antiracistes comme une des figures du génocide des Amérindiens et des indigènes en général. Et dénoncé au même titre que les esclavagistes ou les généraux confédérés pendant la guerre de Sécession.

 

 

A Boston (Massachusetts), une enquête est en cours mais aucune arrestation n'a été faite à ce stade, a déclaré mercredi 10 juin un porte-parole de la police locale. La statue de l'explorateur génois est juchée sur une stèle dans le parc qui porte son nom, au cœur de cette ville de Nouvelle-Angleterre. Elle avait déjà été vandalisée auparavant. Le maire, Martin Walsh, a annoncé qu'elle serait enlevée dès mercredi, en attendant une décision définitive sur son sort, selon des médias locaux.

 

 

 

Un mouvement qui a touché d'autres pays

A Miami, en Floride, une statue de Christophe Colomb située dans un parc a été vandalisée avec de la peinture rouge et des inscriptions comme "Black Lives Matter" ou "George Floyd", avant que la police ne procède à plusieurs arrestations, selon le quotidien local Miami Herald (en anglais).

 

 

Une autre statue de l'explorateur a été abattue mardi soir par des manifestants à l'aide de cordes à Richmond, en Virginie, et traînée jusqu'à un lac voisin dans lequel elle a été jetée. Le gouverneur de Virginie – région où se sont installés les premiers colons anglais avant qu'elle ne devienne le cœur de l'Amérique esclavagiste – avait indiqué la semaine dernière vouloir déboulonner au plus vite une autre statue de la ville, celle du commandant en chef de l'armée sudiste, le général Robert E. Lee.

 

 

Ce mouvement qui s'attaque aux symboles d'un passé esclavagiste et raciste touche d'autres pays, notamment la Grande-Bretagne et la Belgique, où des statues de figures coloniales ont été déboulonnées ces derniers jours.

 
 


12/06/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 50 autres membres