L'AIR DU TEMPS

L'AIR DU TEMPS

Franceinfo - le dimanche 16 décembre 2018 - mis à jour le 17.12.18

 

 

Salariés au smic, référendum d'initiative citoyenne… Ce qu'il faut retenir des annonces d'Edouard Philippe

 

 

 

Le Premier ministre fait une série d'annonces dans un entretien aux "Echos" publié dimanche soir

 

 

 

16674215.jpg

 

Le Premier ministre Edouard Philippe, le 14 décembre 2018, dans la cour de l'hôtel de Matignon à Paris. (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)

 

 

 

Un mea culpa et des annonces pour répondre à la colère des "gilets jaunes". Dans un entretien aux Echos, publié dimanche 16 décembre au soir, le Premier ministre, Edouard Philippe, reconnaît des "erreurs" et prend une série d'engagements.

 

 

"Nous avons fait des erreurs"

"Nous avons fait des erreurs. Nous n'avons pas assez écouté les Français", concède le chef du gouvernement, ajoutant toutefois qu'il n'entend pas changer de cap : "Je reste persuadé qu'ils veulent qu'on transforme ce pays. Je leur dis que leur impatience est la mienne. Nous allons continuer à réparer le pays en les associant davantage."

 

 

 

Un débat sur le référendum d'initiative citoyenne

Edouard Philippe promet la tenue d'un débat sur le référendum d'initiative citoyenne (RIC), une des principales revendications des "gilets jaunes". "Je ne vois pas comment on peut être contre son principe. Le référendum peut être un bon instrument dans une démocratie, mais pas sur n'importe quel sujet ni dans n'importe quelles conditions. C'est un bon sujet du débat que nous allons organiser partout en France. Comme l'est le vote blanc", fait valoir le chef du gouvernement.

 

 

 

Une hausse de la prime d'activité dès février pour les salariés proches du smic

Le gain de 100 euros net promis par Emmanuel Macron pour les salariés proches du smic passera "par une hausse massive de la prime d'activité" qui sera versée "dès le 5 février pour compléter le salaire de janvier". Tous les salariés autour du smic ne seront donc pas concernés, comme l'avait pourtant indiqué le gouvernement ces derniers jours. Mais le gouvernement va néanmoins élargir le nombre de foyers éligibles à la prime d'activité, qui passera de 3,8 millions à 5 millions, selon Edouard Philippe.

 

 

"Tous les salariés célibataires sans enfant auront 100 euros de plus jusqu’à 1 560 euros net de revenus" et "avec un enfant, une mère célibataire pourra percevoir la prime jusqu’à 2 000 euros de salaire", chiffre le Premier ministre. Enfin, un couple avec deux enfants, dont l’un des parents gagne le smic et l’autre 1 750 euros, "verra ses revenus augmenter de 200 euros", évalue Edouard Philippe. "Utiliser la prime d’activité permet aussi d’inclure les indépendants et les fonctionnaires dont les rémunérations sont proches du smic", souligne le chef du gouvernement.

 

 

 

Le déficit dépassera le seuil des 3%

Le coût de l'ensemble des mesures annoncées par le chef de l'Etat et le Premier ministre pour apaiser la contestation des "gilets jaunes" est évalué à 10 milliards d'euros par le chef du gouvernement. Compte tenu de ces dépenses, le déficit devrait donc se creuser légèrement en 2019 et atteindre 3,2% du PIB, selon Edouard Philippe.

 

 

Les entreprises seront donc mises à contribution "pour nous permettre de dégager une recette supplémentaire de l'ordre de 1,8 milliard d'euros". Cet effort passera par un report d'un an de la diminution du taux de l'impôt sur les sociétés de 33% à 31% pour les entreprises ayant plus de 250 millions d'euros de chiffre d'affaires.

 

 

Par ailleurs, la taxe sur les grandes entreprises du numérique (GAFA) promise par Bruno Le Maire devrait permettre de générer 500 millions d'euros de recettes dès 2019. "Enfin, nous allons revoir ce qu'on appelle la 'niche Copé' sur les opérations intra-groupe des entreprises, qui rapportera de l'ordre de 200 millions d'euros", poursuit Edouard Philippe.

 

 

Outre les entreprises, l'Etat sera mis à contribution, assure Edouard Philippe. "Nous allons engager avec les parlementaires au cours de l'année 2019 un exercice de maîtrise de la dépense. Dans le cadre de l'exécution du budget 2019, nous devrons trouver de 1 à 1,5 milliard d'euros d'économies", précise-t-il.

 



17/12/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 42 autres membres