L'AIR DU TEMPS

L'AIR DU TEMPS

Franceinfo - le dimanche 12 mai 2019

 

 

Fichage de données personnelles pour Monsanto : le groupe Bayer présente ses "excuses"

 

 

avatar
franceinfo avec AFPFrance Télévisions

 

 

 

Le géant allemand de la chimie est soupçonné d'avoir constitué des fichiers sur les positions de personnalités à propos des pesticides

 

 

 

19275863.jpg

 

Le logo du groupe chimique Bayer, le 27 février 2019, lors d'une conférence de presse à Leverkusen (Allemagne). (WOLFGANG RATTAY / REUTERS)

 

 

 

Le groupe Bayer a présenté ses excuses, dimanche 12 mai, après les révélations en France d'un fichage illégal, pour le compte de sa filiale Monsanto, de centaines de personnalités concernant leur position sur les pesticides et les OGM. "Après une première analyse, nous comprenons qu'un tel projet ait suscité des inquiétudes et des critiques. Ce n'est pas la manière avec laquelle Bayer chercherait à dialoguer avec les différents groupes d'intérêt et la société et nous présentons en conséquence nos excuses", écrit le géant allemand dans un communiqué (en anglais).

 

 

L'entreprise explique qu'elle va demander à un cabinet juridique externe "d'enquêter et d'évaluer les allégations." Et rappelle qu'elle "ne tolère pas les comportements contraires à l'éthique".

 

 

 

Une enquête préliminaire ouverte

Selon France 2 et Le Monde, à l'origine de ces révélations, ce fichier secret de 200 noms de journalistes, politiques, dirigeants d'organisations professionnelles ou scientifiques, date de novembre 2016 et provient d'une fuite du cabinet de lobbying et de relations publiques Fleishman-Hillard, "mandaté par Monsanto pour l'assister dans sa défense du glyphosate". 

 

 

Le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire. Elle vise les délits de "collecte de données personnelles par un moyen frauduleux, déloyal ou illicite", "enregistrement de données à caractère personnel sensible sans l'accord de l'intéressé et transfert illicite de données à caractère personnel" et de "traitement automatisé de données personnelles sans déclaration préalable à la Commission nationale de l'informatique et des libertés".

 



13/05/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 42 autres membres