L'AIR DU TEMPS

L'AIR DU TEMPS

Franceinfo - le vendredi 13 mars 2020

 

Coronavirus : premier cas au Kenya et en Afrique de l'Est

 

 

Sur le continent africain, 162 cas, en incluant cette étudiante kényane, ont pour l'instant été recensés et cinq personnes sont mortes

 

 

21125157

 
Des infirmières kényanes montrent la marche à suivre en cas de suspiçion de coronavirus, le 6 mars 2020.  (SIMON MAINA / AFP)
 
 
 
Ce qu'il faut savoir

 

 

Un premier cas de nouveau coronavirus a été diagnostiqué au Kenya. Il s'agit d'une étudiante kényane rentrée des États-Unis via Londres, a annoncé vendredi 13 mars le ministre de la Santé, Mutahi Kagwe."Je veux vous informer que le ministère de la Santé a confirmé le premier cas de coronavirus au Kenya", a indiqué le ministre lors d'une conférence de presse. Il s'agit également du premier cas confirmé de nouveau coronavirus en Afrique de l'Est. Sur le continent africain, 162 cas, en incluant cette étudiante kényane, ont pour l'instant été recensés et cinq personnes sont mortes.

 

 

Virage à gauche pour le gouvernement. Le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, a assuré vendredi 13 mars, sur BFM TV, que l'Etat prendra en charge le chômage technique de l'ensemble des Français. "Il ne faut pas perdre ni des salariés, ni des compétences", a réaffirmé le ministre, pour qu'après l'épidémie, "tout de suite l'économie redémarre." "Nous ferons tout ce qui est nécessaire et même plus pour soutenir notre économie et nos entreprises. Ce sera sans doute très couteux pour l'état", a indiqué Bruno Le Maire, chiffrant ces mesures à "des dizaines de milliards d'euros."

 

 

"Ce ne sont pas des vacances étendues, au contraire." Interrogé sur France Inter, le ministre de l'Education, Jean-Michel Blanquer, a insisté vendredi 13 mars sur la fermeture des écoles, qui ne sont "pas des vacances". Si "tous les scénarios sont envisagés", ni le baccalauréat, ni les concours de grandes écoles ne devraient être annulés. Chaque parent d'élève va recevoir des identifiants pour le dispositif "ma classe à la maison". "Je ne veux qu'aucun élève ne reste sur le côté du chemin", a assuré le ministre. "Le but n'est pas d'être un écran", des guides et consignes vont être données dans les prochaines heures. 

 

 

Disneyland Paris ferme ses portes à partir de ce week-end. Le groupe Disney a décidé, jeudi 13 mars, de fermer dès ce samedi ses célèbres parcs d'attraction en Californie, en Floride, et près de Paris jusqu'à la fin mars "par principe de précaution" contre l'épidémie de coronavirus. Disney a commencé par annoncer la fermeture de son parc de Californie à partir du 14 mars, puis, quelques heures plus tard, celles de Disney World à Orlando (Floride) et de Disneyland Paris. Les hôtels des deux sites resteront en activité "jusqu'à nouvel ordre".

 

 

Sophie Grégoire Trudeau, la femme du Premier ministre canadien, a été testée positive au nouveau coronavirus jeudi 12 mars et sera en quarantaine "pour une durée indéterminée", tandis que le chef du gouvernement restera à l'isolement pendant deux semaines. Justin Trudeau ne subira pas de test "à ce stade" et "continuera d'assumer pleinement ses fonctions", poursuit son bureau, ajoutant que le Premier ministre s'adresserait aux Canadiens dans la journée de vendredi. 

 

 

Crèches, écoles et universités fermées en France. Emmanuel Macron a détaillé, lors d'une allocuation solennelle jeudi 12 mars, une série de mesures d'une ampleur inédite mises en place pour freiner la propagation du coronavirus Covid-19. Parmi ces mesures, il a notamment ordonné la fermeture à partir de lundi et "jusqu'à nouvel ordre", des crèches, écoles, collèges, lycées et universités. Il a également fait appel à "la responsabilité" de chacun en demandant de limiter "au strict nécessaire" les déplacements, et aux personnes agées de plus de 70 ans et aux plus fragiles de rester chez eux.

 

 

Les élections municipales maintenues. Emmanuel Macron a par ailleurs maintenu les élections municipales dont le premier tour est prévu dimanche avec des aménagements pour éviter une longue attente aux personnes âgées, les plus vulnérables au virus.

 

 

61 morts et 2876 cas. En France, 61 personnes sont mortes depuis le début de l'épidémie et 2 876 cas de coronavirus Covid-19 ont été diagnostiqués, selon le bilan du jour communiqué par la Direction générale de la Santé, jeudi 12 mars. Au total, 129 personnes se trouvent dans un état grave "nécessitant une réanimation", précise la direction générale de la Santé dans un communiqué. "Le virus circule désormais activement dans plusieurs zones du territoire national, l'épidémie s'amplifie en France", ajoute le communiqué de la direction générale de la Santé.

 

 

La Bourse de Paris connaît la plus forte chute de son histoire. L'épidémie de coronavirus a fait plonger les places financières jeudi. A la clôture, la Bourse de Paris a enregistré la plus forte chute de son histoire (-12,28%), celle de Londres a connu sa pire séance depuis octobre 1987 (-9,81%), celle de Francfort a vécu sa pire journée depuis 1989 (-12,24%). La Bourse de Milan a terminé la journée de à -16,92%, soit sa pire chute. Suivez la situation dans notre direct.

 

 

Le ministre de l'Economie annonce de nouvelles mesures. Bruno Le Maire a notamment mentionné la création d'un fonds de solidarité pour les entreprises les plus touchées, et a indiqué que la Bpifrance (la Banque publique d'investissement) allait porter de 70% à 90% sa garantie sur les prêts souscrits par les petites et moyennes entreprises (PME). "Cette garantie de l'Etat est un instrument extrêmement puissant pour que les entreprises puissent continuer à avoir des prêts et à avoir de la trésorerie", a-t-il affirmé. 

 

 

Vers un retour à la normale en Chine. Depuis quelques jours, le nombre de nouveaux cas décroît en Chine, ce qui laisse à penser que le pic épidémique est dépassé dans le pays, comme l'indique Pékin jeudi 12 mars. Epicentre de la production industrielle, la Chine risque d'être encore confrontée à des difficultés économiques, aux répercussions mondiales, malgré la reprise progressive du travail local.

 

 

Les Européens interdits de séjour aux Etats-Unis. Donald Trump a annoncé mercredi 11 mars, lors d'un discours à la nation, qu'il interdisait aux ressortissants des pays européens – à l'exception du Royaume-Uni et de l'Irlande – de se rendre aux Etats-Unis pour une durée de 30 jours, à compter de vendredi soir. Cette restriction ne s'applique pas aux ressortissants américains. Après avoir semé la confusion en suggérant que "le commerce et le fret" venant d'Europe seraient aussi bannis, Donald Trump a indiqué quelques instants plus tard que le "commerce ne [serait] en aucun cas concerné".

 



13/03/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 50 autres membres