L'AIR DU TEMPS

L'AIR DU TEMPS

Franceinfo - le 14 novembre 2018

 

 

Brexit : le gouvernement britannique donne son aval au projet d'accord avec l'UE

 

 

La Première ministre britannique a fait une courte déclaration à l'issue d'une réunion de son cabinet à propos de l'accord trouvé avec l'Union européenne sur le Brexit

 

 

 

16160517.jpg

 

La Première ministre britannique, Theresa May, le 14 novembre 2018 à Londres. (ALBERTO PEZZALI / NURPHOTO / AFP)

 

 

 

Ce qu'il faut savoir

 

 

Le gouvernement britannique a donné son aval au projet d'accord conclu entre les négociateurs européens et britanniques, a annoncé Theresa May, mercredi 14 novembre à l'issue d'une réunion marathon de son cabinet.

 

 

"Un pas décisif" pour Theresa May. "La décision collective du cabinet est que le gouvernement doit approuver le projet d'accord", a déclaré Theresa May lors d'une brève allocution devant le 10 Downing Street. "C'est un pas décisif qui va nous permettre d'avancer et de finaliser l'accord dans les jours qui viennent", a-t-elle ajouté. "Les choix que nous avions étaient difficiles, en particulier en ce qui concerne l'Irlande du Nord", a souligné la dirigeante, avant d'ajouter : "Je pense que le projet d'accord de sortie est le meilleur possible".

 

 

La Commission européenne publie le texte du projet d'accord. Peu après la déclaration de Theresa May, Bruxelles a publié l'intégralité du texte conclu avec les Britanniques (fichier pdf). Il s'agit d'un document de 585 pages, qui comporte 185 articles, trois protocoles et des annexes. Le négociateur en chef de l'UE pour le Brexit, Michel Barnier, a présenté les principaux points de l'accord lors d'une conférence de presse.

 

 

Les partisans du Brexit "dur" menacent. Les conservateurs hostiles au projet de Brexit défendu par Theresa May pourraient réclamer l'organisation d'un vote de défiance dès jeudi à l'encontre de la dirigeante britannique, selon la chef du service politique de la BBC, Laura Kuenssberg, qui cite un haut responsable tory. Selon des médias britanniques, le gouvernement britannique est très divisé quant à cet accord : dix ministres s'y seraient opposés et une poignée d'entre eux pourraient présenter leur démission.

 



16/11/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 40 autres membres