L'AIR DU TEMPS

L'AIR DU TEMPS

Franceinfo - le lundi 9 juillet 2018

 

 

Discours d'Emmanuel Macron : le communiste Pierre Laurent s'inquiète d'un "exercice autoritaire"

 

 

 

Face aux parlementaires, lundi après-midi, le chef de l'Etat a évoqué "les grandes lignes" des chantiers pour les douze prochains mois

 

 

 

15444149.jpg

 

(LUDOVIC MARIN / AFP)

 

 

Ce qu'il faut savoir

 

 

Emmanuel Macron a retrouvé, lundi 9 juillet, les ors de Versailles (Yvelines). Devant les parlementaires réunis en Congrès, le chef de l'Etat s'est exprimé pour rappeler le cap de sa politique. Il a notamment confirmé que le plan pauvreté, reporté la semaine dernière par le gouvernement, serait présenté "en septembre" et mis en œuvre "en 2019"

 

 

Amendement de la Constitution. Au début de son allocution, Emmanuel Macron a annoncé vouloir amender la Constitution afin de pouvoir "écouter et répondre" aux parlementaires lors des débats qui se tiennent après le discours présidentiel.

 

 

La France insoumise absente. Tous les députés de la France insoumise avaient décidé, eux, de boycotter la "fausse solennité" de cette allocution sans débat et appelé à une "manifestation en ligne" à coup de mots-dièse #MacronMonarc sur les réseaux sociaux.

 

 

Un rendez-vous critiqué. Plusieurs députés des Républicains avaient également refusé d'y assister, à l'instar de l'élue du Doubs, Annie Genevard, selon qui cet exercice "dénature l'esprit de la Ve République" et "contribue à accessoiriser le rôle du Premier ministre".

 

 

 



12/07/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 34 autres membres