L'AIR DU TEMPS

L'AIR DU TEMPS

Franceinfo - le mercredi 22 mai 2019

 

 

Mort du pilote de F1 Niki Lauda : "Il était de la race des seigneurs, c'est un pan de notre histoire qui s'en va", confie Alain Prost

 

 

avatar
Édité par Thomas PontillonfranceinfoRadio France

 

 

 

Le quadruple champion du monde français a réagi à la mort de son "ami" et ancien coéquipier Niki Lauda, à l'âge de 70 ans

 

 

 

19339319.jpg

 

Niki Lauda et Alain Prost au GP du Portugal à Estoril, en octobre 1984. (PAUL-HENRI CAHIER / HULTON ARCHIVE / GETTY IMAGES)

 

 

 

"Il est de la race des seigneurs", salue mardi 20 mai sur franceinfo Alain Prost, après la mort à 70 ans de son ex-coéquipier et triple champion du monde Niki Lauda lundi. "La F1 vit autour des personnages comme celui-là, c'est un pan de notre histoire qui s'en va", regrette Alain Prost. "Il y a des champions et des gens qui ont des palmarès, mais lui c'était un seigneur", affirme Alain Prost qui dit avoir eu "un choc énorme, beaucoup plus violent que ce que j'aurais pu penser" en apprenant le décès de son ami.

 

 

 

"J'ai appris beaucoup de lui" 

Le quadruple champion du monde des pilotes décrit Niki Lauda comme un pilote de légende mais "totalement détonnant par rapport au monde de la F1 d'aujourd'hui. Il n'était certainement pas le pilote le plus rapide que j'ai côtoyé mais mentalement c'est quelqu'un d'assez incroyable. Sur le plan technique, sur le plan de la mise au point, et sur le plan de l'intelligence, j'ai appris beaucoup de lui", confie Alain Prost. Les deux pilotes ont couru pour la même écurie, McLaren en 1984 et 1985.  

 

 

Niki Lauda était un pilote hors norme... qui ne faisait pas de sport, selon Alain Prost."Très souvent sur des courses difficiles je me disais : bon, il ne va pas tenir en fin de course, il va être fatigué... Mais non, il était toujours là, explique-t-il. Il travaillait beaucoup là-dessus et il savait surtout décompresser, penser à la vraie vie en dehors des circuits, et ça lui donnait une force incroyable. C'est là-dessus qu'il m'a donné beaucoup de leçons."

 

 

 

Après son accident, il est resté "le même"

Rescapé d'un terrible accident dans lequel il avait failli perdre la vie en 1976, Niki Lauda était "resté le même homme avec un courage absolument incroyable et une fidélité en amitié incroyable", affirme Alain Prost. En 40 ans d'amitié Alain Prost ne se souvient que d'une fois où Niki Lauda lui a parlé de son accident. C'était "un soir au Grand Prix d'Allemagne. Il a commencé à me parler de son accident. Pas en détails, mais notamment tout ce qu'il avait vécu après. Cela a été la seule fois, explique-t-il. Sinon je ne l'ai jamais vu ou entendu parler de ça à d'autres personnes ou aux médias. C'était quelqu'un qui gardait beaucoup de choses pour lui et qui voulait simplement avancer".

 

 

Il a accepté ce qu'il a vécu et jamais il ne se plaignait, jamais il ne se cachait. Il en rigolait même Alain Prost à franceinfo

 

 

Alain Prost gardera notamment un souvenir de son ami. En 1984, quand Niki Lauda le bat d'un demi-point, et qu'il est "champion du monde, qu'on est sur le podium, je peux vous jurer que j'étais aussi content pour lui, que si c'est moi qui avais gagné. Et depuis ce jour-là notre amitié n'a jamais cessée".

 



21/05/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 42 autres membres