L'AIR DU TEMPS

L'AIR DU TEMPS

Franceinfo - le samedi 4 mai 2019 - mis à jour le 05.05.19

 

Un kiosquier accusé de refuser de vendre un numéro du magazine "L'Equipe" sur l'homophobie dans le sport

 

 

 

 

Réagissant au témoignage d'un internaute, la maire de Paris, Anne Hidalgo, a jugé ce refus "inacceptable". Selon l'entreprise qui l'emploie, le kiosquier "réfute ces accusations". Il doit être entendu mardi dans une enquête interne

 

 

 

19226711.png

 

La une du magazine de "L'Equipe", paru le 4 mai 2019. (LEMAGLEQUIPE / TWITTER)

 

 

 

La maire de Paris a jugé l'attitude "inacceptable". Selon un témoignage publié samedi 4 mai sur Facebook, un kiosquier de la place de la République, à Paris, a refusé de vendre le magazine accompagnant le journal L'Equipe. Consacré à la lutte contre l'homophobie dans le sport, le numéro paru samedi met en une le baiser de deux joueurs de water-polo.

 

 

L'internaute affirme que le kiosquier lui a affirmé, en début d'après-midi, qu'il n'avait "pas déballé" les magazines reçus le matin même. "En pouvant à peine y croire, je lui demande : 'Vous êtes homophobe ?' Il me répond 'oui'. Tout simplement", poursuit l'auteur du texte.

 

 

Contactée par franceinfo.fr, la société MédiaKiosk, qui gère ce kiosque à journaux, affirme avoir contacté le kiosquier dans la journée de samedi, et que ce dernier "réfute ces accusations". "Compte tenu de la gravité de la situation, nous allons mener une enquête plus approfondie", affirme l'entreprise, "afin de comprendre exactement les faits et prendre les mesures qui s'imposeront". Le kiosque sera fermé lundi et le kiosquier entendu mardi, selon MédiaKiosk.

 

 

Selon une capture d'écran partagée sur Twitter, un autre internaute a affirmé sur Facebook s'être rendu dans ce même kiosque plus tard dans l'après-midi, et avoir constaté que le magazine était désormais en vente.

 

 

 

 

 

"Ça nous rend encore plus fiers de notre une"

Interpellée sur Twitter, la maire de Paris, Anne Hidalgo, a jugé l'attitude décrite dans ce témoignage "inacceptable", et assuré que "tout [serait] mis en œuvre pour faire reculer les actes et les propos homophobes". "Je sollicite immédiatement MédiaKiosk et les services de la Ville de Paris", a réagi l'adjointe à la mairie de Paris chargée du commerce. MédiaKiosk a expliqué à franceinfo, dimanche, être en "étroite relation" avec cette dernière, dont l'un des collaborateurs "a été en contact avec l'auteur du message".

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"Ça nous rend encore plus fiers de notre une", a réagi de son côté le rédacteur en chef adjoint du magazine de L'Equipe.

 

 

 



06/05/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 42 autres membres