L'AIR DU TEMPS

L'AIR DU TEMPS

Franceinfo - le jeudi 21 février 2019

 

 

Téléphone, télé, promenade… Quelles sont les conditions de détention d'Alexandre Benalla à la prison de la Santé ?

 

 

 

 

L'ex-chargé de mission de l'Elysée a été placé en détention provisoire mardi à la maison d'arrêt parisienne

 

 

 

17066087.jpg

 

Alexandre Benalla au tribunal correctionnel de Paris, le 19 février 2019. (GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)

 

 

 

Un détenu célèbre, dans une maison d'arrêt new look. Alexandre Benalla dort depuis mardi 19 février dans une cellule de la prison parisienne de la Santé, récemment rénovée, après y avoir été placé en détention provisoire. Conformément aux réquisitions du parquet de Paris, le juge des libertés et de la détention a choisi d'incarcérer l'ancien chargé de mission de l'Elysée pour ne pas avoir respecté son contrôle judiciaire, qui lui imposait de ne pas entrer en contact avec Vincent Crase, ancien salarié de LREM lui aussi mis en examen dans l'enquête sur les violences du 1er mai 2018 à Paris. Mais à quoi ressemblent les journées de l'ancien collaborateur d'Emmanuel Macron ? 

 

 

 

Placé dans un quartier spécial, mais sans traitement VIP

Jusqu'à sa réouverture en janvier, la prison de la Santé était notamment connue pour son "quartier VIP", qui a vu défiler des détenus aussi célèbres que le terroriste Carlos, le général panaméen Manuel Noriega ou encore Bernard Tapie. Ce département de la maison d'arrêt n'existe plus depuis la rénovation des lieux

 

 

Alexandre Benalla a toutefois été placé dans le quartier dit "des personnes vulnérables", selon une source proche du dossier à franceinfo. Disposant d'une trentaine de cellules, ce quartier est dédié aux prisonniers célèbres, "ainsi qu’à ceux dont l’intégrité pourrait être menacée s’ils étaient en régime classique, par exemple les prévenus d’infractions à caractère sexuel", précise Le Parisien.

 

 

Un traitement certes particulier, mais pas particulièrement favorable, indique l'administration pénitentiaire au quotidien francilien : "La détention n’y est pas plus souple. Mais il s’agit qu’elle ne soit pas non plus rendue plus difficile par ce statut médiatique du détenu."

 

 

 

Une cellule de 9 m² avec télé et téléphone fixe

Contrairement à de nombreux établissements pénitentiaires, la prison de la Santé n'est pas surpeuplée : environ 350 personnes y sont détenues, pour une capacité théorique actuelle de 739, souligne Le Parisien. Alexandre Benalla est donc seul dans sa cellule de 9 m², équipée d'une douche, d'une télévision et d'une petite cuisine, décrit L'Express.

 

 

Sur l'un des murs se trouve également un téléphone fixe, dont l'utilisation est payante et particulièrement encadrée. Placée sur écoute, la ligne ne peut être utilisée que pour passer des coups de fil à des personnes dont les noms et numéros ont été préalablement validés par les juges d'instruction chargés de l'enquête. Difficile en outre d'échapper à ce strict contrôle en introduisant un téléphone portable dans la maison d'arrêt, car les réseaux téléphoniques y sont brouillés.

 

 

 

Une heure de promenade par jour

Interrogée par Le Parisien, l'avocate Elise Arfi indique que les travaux de modernisation ont fait passer la prison de la Santé "dans le XXIe siècle". La juriste, dont plusieurs clients sont détenus dans cette maison d'arrêt, déplore toutefois que les activités y soient peu nombreuses et que les promenades soient limitées à une heure par jour, contre deux dans la plupart des autres prisons.

 

 

Contrairement aux détenus placés à l'isolement, comme le suspect des attentats du 13-Novembre Salah Abdeslam, incarcéré à Fleury-Mérogis (Essonne) et seul en permanence, Alexandre Benalla pourra lors de ces promenades croiser les autres détenus du quartier des personnes vulnérables.

 

 

Dans Le Parisien, une personne ayant croisé l'ancien chargé de mission depuis le début de son incarcération rapporte qu'Alexandre Benalla s'est montré "satisfait d'avoir une télévision dans sa cellule, demandant à avoir accès à des livres, au sport et au parloir".

 



21/02/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 44 autres membres