L'AIR DU TEMPS

L'AIR DU TEMPS

Lundi 12 avril 2021

 

17 H, travail terminé. Pas le temps de m'ennuyer, je me promène du présent au passé. Quand j'ai fini de relater les informations d'aujourd'hui, je suis les traces d'un fort lointain passé et je me promène de siècle en siècle.

 

 

 

Pour l'heure, depuis la création du monde, j'en suis au XVIIIe siècle. Plus exactement j'explore la période 1718 à 1739 sous le règne de Louis XV le Bien-Aimé. La dette publique à cette époque dépasse les 3 milliards de livres. Je vais bientôt plonger en pleine révolution. Un parralèle avec le XXIe siècle, en 1720, la Peste de Marseille. Dans cette ville et en Provence plus de 85 000 personnes périrent, victimes de ce fléau. Je suis passée du COVID à la peste et vice-versa...

 

 

 

J'attends 19 h pour regarder CNEWS "Face à l'Info" de Christine Kelly avec ses quatre supers chroniqueurs.  La géopolitique du présent... Voilà qui est intéressant. Où allons-nous ? Que vallent les dirigeants d'aujourd'hui ? Qu'est ce qu'ils nous préparent ? Ont-ils une vraie stratégie où naviguent-il a vue ? L'Histoire continue...Capture6

 

 

L'ombre de l'islamisme politque commence à obscursir notre avenir semble-t-il. J'ai connu à mon époque des filles magrhébines qui souhaitaient toutes s'émmanciper du joug de leurs frères et de leur père. Quarante après, beaucoup de jeunes filles sont voilées ?? On tue au nom de l'islam sur notre territoire. Ce n'est pas très réjouissant. D'autant plus que le gouvernement qui veut toujours ménager la chèvre et le chou ne fait preuve d'aucune autorité et ne remet pas l'église au milieu du village. Il ne sait pas faire respecter les lois de la République.

 

Capture33

 

 

Heureusement quand même que les langues se sont déliées. Avant dès qu'on parlait des faits, que l'on faisait ces constatations, on était traité de raciste, de faciste. Ce n'est pas si lointain. Un malfaisant, qu'il soit en col blanc, que se soit un voyou, une racaille, doit être puni si il sévit. Raciste, je ne le suis pas, mais je n'accepte pas que notamment, des jeunes de banlieues viennent semer le trouble et le désordre. Ils rendent invivable la vie de ces quartiers et même les centres villes. Je ne sais pas ce qu'attend l'État pour mettre de l'ordre. En plus ils n'ont que faire de l'autorité, ils ne craignent même pas la police qui à ordre de ne pas agir.

 

 

 

Quarante ans de politique style "Touche pas à mon pote" à fait que pour le coup, ils sont devenus vraiment des intouchables par manque de courage de l'État. Jusqu'où cela va-t-il nous mener ?? J'en parle car pour moi, comme pour beaucoup d'autres d'ailleurs, c'est un vrai fléau.

 

 



12/04/2021
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 53 autres membres