L'AIR DU TEMPS

L'AIR DU TEMPS

Franceinfo - le mardi 16 juin 2020

 

 

Médicaments : Sanofi va investir 610 millions d'euros en France, Macron promet une enveloppe de 200 millions d'euros

 

avatar
Alice GalopinPierre GodonLouis SanFrance Télévisions

 

 

 

Emmanuel Macron a visité, mardi, un site de Sanofi Pasteur près de Lyon, qui travaille sur deux candidats-vaccins contre le Covid-19

 

 

21686597

 

Emmanuel MAcron, le 16 juin 2020. (GONZALO FUENTES / AFP)

 

 

 

Ce qu'il faut savoir

 

 

Emmanuel Macron a annoncé, mardi 16 juin, le lancement, "dès jeudi", d'une "initiative de relocalisation de certaines productions critiques""Tout le monde a vu, durant cette crise, que certains médicaments usuels n'étaient plus produits en France et en Europe, a souligné le chef de l'Etat. (...) On pourra, par exemple, pleinement reproduire, conditionner et distribuer du paracétamol en France." Suivez les dernières informations sur la pandémie de Covid-19 dans notre direct.

 

 

200 millions d'euros débloqués. Emmanuel Macron a promis qu'"une enveloppe de 200 millions d'euros sera débloquée pour financer des infrastructures  de production pharmaceutiques comme de recherche et de production", à l'issue d'une visite sur le site Sanofi Pasteur de Marcy-l'Etoile, près de Lyon, qui travaille sur deux candidats-vaccins contre le Covid-19. A cette occasion, le laboratoire français a annoncé investir 610 millions d'euros dans la recherche et la production de vaccins en France.

 

 

84 plaintes contre le gouvernement. Le procureur général François Molins a indiqué, sur RTL, qu'à ce jour "84 plaintes" ont été déposées contre des membres du gouvernement auprès de la Cour de justice de la République, qui est la seule instance compétente pour juger des actes commis par des ministres en fonction. "Les qualifications pénales tournent autour des infractions d'homicide et de blessures involontaires, aux infractions de mise en danger de la vie d'autrui ou au fait de ne pas avoir pris de mesures adéquates", a expliqué François Molins. 

 

 

Les débuts de la commission d'enquête parlementaire. Tout le personnel politique s'accorde à dire qu'il faut "tirer les leçons" de cette crise sanitaire : la commission d'enquête qui s'ouvre, mardi 16 juin, devant l'Assemblée nationale entend disséquer les "défaillances" dans la gestion de la crise du coronavirus. Le directeur général de la santé Jérôme Salomon doit être auditionné aujourd'hui à 17 heures.

 

 

Masques, tests, frontières... Les 32 députés de la commission évoqueront "la gestion des stocks de masques", la stratégie "en matière de tests", la "prise en charge des résidents des Ehpad", où ont eu lieu plus du tiers des décès du Covid-19, la "question des frontières", la "tenue des événements culturels et sportifs" ou "la liberté de prescription médicale", selon Eric Ciotti.

 

 

Résurgence de cas en Chine. Le nouveau coronavirus resurgit en Chine où la situation épidémique à Pékin est jugée "extrêmement grave" mardi par les autorités de la capitale chinoise. Pékin, où plus d'une centaine de personnes ont été contaminées depuis la semaine dernière, est engagé dans "une course contre la montre" contre le virus, a déclaré le porte-parole de la mairie

 
 


16/06/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 50 autres membres