L'AIR DU TEMPS

L'AIR DU TEMPS

Franceinfo - le jeudi 12 mars 2020

 

 

Coronavirus : de Paris à Sao Paulo en passant par Francfort et New York, les bourses plongent

 

 

 

 

Les marchés s'effondrent, jeudi, guère rassurés par des annonces de relance de la BCE et surtout très inquiets de la réponse américaine à la pandémie de coronavirus

 

 

21120773

 

Un trader devant des écrans, à Londres (Royaume-Uni), le 10 décembre 2018. (DANIEL SORABJI / AFP)

 

 

 

Ce qu'il faut savoir

 

 

L'épidémie de coronavirus fait plonger les bourses, jeudi 12 mars. Paris, Francfort, Madrid ont lâché 10% ou plus vers 14 heures (heure de Paris). La panique est telle que les échanges ont été suspendus pendant quinze minutes après l'ouverture à Wall Street. Le Dow Jones n'en a pas moins plongé à la reprise de l'activité, lâchant plus de 7% vers 14 heures (heure de Paris). Même scénario à Sao Paulo (Brésil) : la Bourse s'est enfoncée à l'ouverture de plus de 11%, avant que les échanges ne soient suspendus pour la troisième fois de la semaine. Les principaux indices européens ont tous dévissé de près de 30% depuis le début d'année : un véritable krach. Suivez la situation dans notre direct.

 

 

 

Conséquences difficilement prévisibles. L'impact du coronavirus sur l'économie mondiale est toujours "difficile à prédire", a affirmé jeudi le porte-parole du Fonds monétaire international, soulignant que cela dépendrait du degré de la pandémie et des réponses apportées par les pays touchés. Christine Lagarde, présidente de la Banque centrale européenne, a évoqué un "choc majeur" pour l'économie en zone euro, estimant qu'il requiert une "réponse budgétaire ambitieuse et coordonnée". Selon elle, "même si l'épidémie sera temporaire par nature, elle aura un impact significatif sur l'activité économique, entraînant notamment un ralentissement de la production en raison du dérèglement des chaînes d'approvisionnement ainsi qu'une réduction de la demande interne comme externe résultant de l'effet négatif des nécessaires mesures de confinement".

 

 

 

Le ministre de l'Economie annonce de nouvelles mesures. Bruno Le Maire a notamment mentionné la création d'un fonds de solidarité pour les entreprises les plus touchées, et a indiqué que la Bpifrance (la Banque publique d'investissement) allait porter de 70% à 90% sa garantie sur les prêts souscrits par les petites et moyennes entreprises (PME). "Cette garantie de l'Etat est un instrument extrêmement puissant pour que les entreprises puissent continuer à avoir des prêts et à avoir de la trésorerie", a-t-il affirmé. 

 

 

 

Les rassemblements de plus de 50 personnes désormais interdits jusqu'au 15 avril "sur l'ensemble de la Corse". C'est ce qu'a annoncé le préfet de Corse dans un communiqué publié jeudi 12 mars. "Toutes les activités rassemblant du public dans les lieux où elles impliquent une promiscuité prolongée favorisant la transmission du virussont désormais interdites, "dès lors qu'elles réunissent simultanément plus de 50 personnes", indique la préfecture. Cette mesure concerne "les cinémas, les théâtres, les salles de spectacle et de concert, les salles de sports ou encore les discothèques", mais "ne s'applique pas à l'activité normale des commerces, des entreprises, des restaurants et des bars." Depuis le début de l'épidémie, la Corse a recensé 63 cas confirmés de coronavirus.

 

 

 

Accélération en Espagne. Le dernier bilan du ministère de la Santé espagnol a fait état, jeudi, de 2 968 personnes contaminées, contre 2 140 vingt-quatre heures plus tôt, tandis que le nombre de morts est passé de 48 à 84. 

 

 

 

Vers un retour à la normale en Chine. Depuis quelques jours, le nombre de nouveaux cas décroît en Chine, ce qui laisse à penser que le pic épidémique est dépassé dans le pays, comme l'indique Pékin jeudi 12 mars. Epicentre de la production industrielle, la Chine risque d'être encore confrontée à des difficultés économiques, aux répercussions mondiales, malgré la reprise progressive du travail local. 

 

 

 

Les Européens interdits de séjour aux Etats-Unis. Donald Trump a annoncé mercredi 11 mars, lors d'un discours à la nation, qu'il interdisait aux ressortissants des pays européens – à l'exception du Royaume-Uni et de l'Irlande – de se rendre aux Etats-Unis pour une durée de 30 jours, à compter de vendredi soir. Cette restriction ne s'applique pas aux ressortissants américains. Après avoir semé la confusion en suggérant que "le commerce et le fret" venant d'Europe seraient aussi bannis, Donald Trump a indiqué quelques instants plus tard que le "commerce ne sera[it] en aucun cas concerné".

 

 

 

Pandémie mondiale. Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a appelé, mercredi 11 mars, tous les pays à "redoubler d'efforts immédiatement" pour lutter contre la pandémie de coronavirus Covid-19"C'est aussi un appel à la responsabilité et à la solidarité", a poursuivi le chef de l'ONU dans le communiqué. Pour la première fois, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a qualifié, mercredi, l'épidémie de Covid-19, qui a contaminé plus de 125 000 personnes dans le monde depuis fin décembre, de "pandémie"

 

 

 

Quinze nouveaux morts sur le sol français. La France a enregistré quinze nouveaux décès dus au coronavirus, portant le bilan total à 48 morts sur 2 281 cas confirmés depuis fin janvier, a annoncé mercredi soir le ministre de la Santé, Olivier Véran. Près de 500 nouveaux cas ont été enregistrés par rapport au précédent bilan, a-t-il précisé. Au total, mercredi soir, 105 personnes étaient en réanimation.

 

 

 

Visites suspendues dans les Ehpad. Le gouvernement a décidé de suspendre l'intégralité des visites de personnes extérieures dans les établissements d'hébergement des personnes âgées, particulièrement vulnérables au coronavirus, a-t-il annoncé mercredi. Des exceptions pourront être décidées pour des cas déterminés par le directeur d'établissement, en lien avec l'agence régionale de santé et la préfecture, est-il précisé dans un communiqué. 

 

 

 

Dégringolade de la Bourse new-yorkaise. Les marchés sont toujours en proie à l'affolement face au Covid-19. Le Dow Jones Industrial Average, l'indice vedette de Wall Street, est ainsi entré en "bear market", en référence à l'ours qui symbolise un marché déprimé. Cela ne lui était plus arrivé depuis 2009, en pleine crise financière. Le Nasdaq a, lui, chuté de 4,70%. 

 

 

 

La majorité des commerces fermés en Italie. Le Premier ministre italien, Giuseppe Conte, a annoncé mercredi soir la fermeture des commerces dans la péninsule, sauf ceux des secteurs de la distribution alimentaire et de la santé. "Nous fermons les commerces, les bars, les pubs, les restaurants", a-t-il dit lors d'une allocution solennelle.

 

 

 

Un défenseur de la Juventus testé positif. Le défenseur international de la Juventus Daniele Rugani a été testé positif au nouveau coronavirus, a annoncé mercredi soir le club de foot champion d'Italie, qui a précisé qu'il était "actuellement asymptomatique". Agé de 25 ans, il est le premier footballeur de Serie A à être touché par la maladie. 

 
What do you want to do ?
New mail
 
 
What do you want to do ?
New mail
 
What do you want to do ?
New mail


12/03/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 50 autres membres