L'AIR DU TEMPS

L'AIR DU TEMPS

Franceinfo - le jeudi 19 septembre 2019

 

 

Un "pancréas artificiel" pourrait révolutionner la vie des diabétiques

 

avatar

 

 

Un système de délivrance automatique de l’insuline vient d’être présenté au Congrès européen du diabète. Grâce à une intelligence artificielle, il personnalise les doses

 

 

 

20071031

 

Un "pancréas artificiel" pourrait révolutionner la vie des diabétiques (© Diabeloop)

 

 

 

Quand et comment doser son insuline ? Cette question, les personnes souffrant de diabète de type 1, doivent s'en soucier en continu, nuit et jour. Mais une toute nouvelle invention pensée par une équipe française pourrait bien changer la donne.

 

 

 

"Ca ressemble à un téléphone, mais ça n’en est pas un !"

Après plusieurs années de travail, la société grenobloise Diabeloop vient de présenter un système de délivrance automatique d’insuline au Congrès européen du diabète. Le système se présente sous la forme d'un capteur de glycémie en continu, qui envoie le taux de glucose à un terminal dédié toutes les cinq minutes. Le terminal envoie alors l’ordre à la pompe de la quantité d’insuline que le patient doit recevoir, et la pompe délivre la dose.

 

 

 

 

A quoi ressemble ce tout nouveau système ? "Il fonctionne grâce à un petit capteur de la taille d’un pouce que l'on place sur le corps. Le terminal ressemble à un téléphone, mais ça n’en est pas un !" explique Marc Julien, directeur de Diabeloop. Le capteur est connecté à un patch de la taille d’une boîte d’allumettes, à mettre sur la peau ou dans la poche. Au fur et à mesure des utilisations, le système se personnalise, notamment grâce à certains paramètres de description renseignés par le patient.

 

 

 

Lever la charge mentale des diabétiques

Le Dr Guillaume Charpentier, diabétologue à l’origine du projet, développe : "Notre idée, ça a été de remplacer l’intelligence du patient par une intelligence artificielle, peut-être plus précise. Elle ajuste toutes les cinq minutes, et non pas trois fois par jour." Le patient a donc beaucoup moins de risques de faire une hypoglycémie. Une amélioration indéniable des conditions de vie.

 

 

Deuxième avantage de cette "boucle fermée" – comme l’appellent les médecins – la levée de la charge mentale des diabétiques. "Aujourd’hui, le patient a 30 choix à faire en 24 heures ! Ces choix, désormais, on va les faire pour lui" résume Marc Julien. "C’est une vraie révolution : ça va complètement transformer la qualité de vie des diabétiques !" abonde le Dr Guillaume Charpentier.

 

 

Le système devrait être commercialisé dès la fin de l’année. Toutefois, la société Diabeloop n’est pas encore en mesure de communiquer une date ni un prix.

 



19/09/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 45 autres membres