L'AIR DU TEMPS

L'AIR DU TEMPS

Franceinfo - le samedi 5 janvier 2019 - mis à jour le 16.01.19

 

 

Gendarme agressé à Paris : "Il faut que les politiques arrêtent de mettre de l'huile sur le feu"

 

 

avatar
franceinfoRadio France
 

 

 

 

Yves Lefebvre, secrétaire général du syndicat Unité-SGP Police FO a réagi sur franceinfo après l'agression d'un policier samedi 5 janvier en marge de la manifestation des "gilets jaunes"

 

 

 

16774455.jpg

 

 Yves Lefebvre est le secrétaire général du syndicat Unité-SGP Police FO. (LEON TANGUY / MAXPPP)

 

 

 

"Il faut que les politiques arrêtent de mettre de l'huile sur le feu", a réagi samedi 5 janvier sur franceinfo Yves Lefebvre, secrétaire général du syndicat Unité-SGP Police FO, après l'agression d'un gendarme mobile sur un pont de Paris lors de l'acte huit de la mobilisation des "gilets jaunes" samedi 5 janvier. Le procureur de Paris a été saisi.

 

 

 

franceinfo : Comment avez-vous réagi à ces images de votre collègue roué de coups ?

 

 

Yves Lefebvre : Ce sont des images auxquelles on est tristement habitué maintenant, il est temps que cela cesse. Cet après-midi, on a vu un de nos jeunes collègues gendarme mobile être passé à tabac par un individu qui s'en est servi comme d'un punching-ball. On l'a déjà vu avec nos collègues motards il y a quelques semaines sur les Champs-Elysées, on a tous en mémoire les images au pied de l'arc de triomphe passé à tabac. Il faut que ça cesse.

 

 

Et puis, il faut aussi que cela cesse presque plus au niveau des politiques, ceux qui ostensiblement, démagogiquement, soufflent sur les braises. Je parle de Jean-Luc Mélenchon, de Gilbert Collard, mais aussi d'Hervé Morin cette semaine, il faut que ça s'arrête ça, ils attisent tout ça en parlant de "police politique", de "police fasciste". Nous sommes simplement là pour faire respecter les règles de la République. Même le gouvernement : il faut aussi que Benjamin Griveaux modère ses propos. Quand il tient les propos encore hier soir, il ne fait qu'attiser la haine. Ses bureaux ont peut-être été attaqués, mais ce n'est pas lui qui a été roué de coups.

 

 

 

 

Vous ciblez les politiques, notamment Jean-Luc Mélenchon. Pour vous, il attise la haine?

 

 

On est un peu habitués, il a commencé lors de la campagne présidentielle ou lors de la perquisition à son siège. Mais ce qu'il fait là, c'est criminel. On n’a pas le droit de dire ça quand on prétend devenir président de la République. On n’a pas le droit. C'est un appel à tuer du flic. Quand il dit qu'il est fier du peuple qui s'exprime. Oui, il y a des gilets jaunes qui ont des revendications légitimes, mais un moment il faut s'arrêter et s'organiser, mettre en place des services d'ordre, etc.

 

 

 

 

Étiez-vous suffisamment nombreux aujourd'hui ?

 

 

C'est toujours facile de refaire le match après le match. Oui on était assez nombreux. Si Christophe Castaner avait décidé d'une plus grande mobilisation, cela enlevait de fait à mes collègues des journées de repos. Tout était déclaré aujourd'hui. Bien évidemment, si samedi prochain, nous avons un acte neuf, ce que je crains malheureusement, il faudra bien évidemment une plus grande mobilisation.

 

 

Après, il ne faut pas perdre de vue que lorsque l'on mobilise autant de policiers et de gendarmes pour maintenir l'ordre public lors de ces manifestations, c'est autant de sécurité au quotidien qui n'est pas assurée. Aujourd'hui on est à flux tendu, on manque énormément de policiers. On est quasiment à 25 millions d'heures supplémentaires ! Il faut que les meneurs des "gilets jaunes" s'organisent ! Il y a eu aujourd'hui un début de commencement d'organisation, avec même parfois des "gilets jaunes" qui ont fait barrage pour éviter les affrontements. Mais il faut mettre des barrages en amont et qu'on soit plus en capacité de réagir sur des points stratégiques. Manifestement, autour de l'Assemblée nationale, on a peut-être, à mon moment donné, été un peu débordé.

 



07/01/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 40 autres membres